Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Twitter s’impose dans les conglomérats coréens

Twitter s’impose dans les conglomérats coréens

Les sites étrangers ont toujours du mal à s’imposer en Corée du Sud. Regardez Google, de loin dépassé par les locaux Naver et Daum. Prenez Facebook, une vieille idée par rapport au Cyworld présent depuis des années. Et Youtube, concurrencé par Pandora TV et Africa. Un véritable Galápagos. Mais il semblerait que Twitter, plateforme de micro-blogging, s’impose doucement (140 mots pour décrire sa situation ou une information).

Peut-être parce que rien de tel n’existait auparavant en Corée du Sud. Les services du même genre à commencer par Me2Day ne se sont affichés que plus tard, même s’ils comptent beaucoup plus d’inscrits (la langue coréenne est toujours appréciée…).
 
L’ accessibilité de Twitter sur les smart-phones est également un avantage conséquent. Du jour au lendemain, les Coréens ont eu accès à cette plateforme et ont pu commencer à s’en servir sur leurs appareils mobiles très rapidement. Une information intéressante serait de pouvoir comparer le pourcentage de personnes utilisant Twitter sur leur mobile et sur leur ordinateur. Les hommes d’Etat s’y sont mis assez rapidement pour lancer leur campagne pour les élections locales du mois de juin.
 
Désormais, ce sont les grands groupes qui se mettent au pas. L’institut de recherche économique LG analyse Twitter comme une aide aux sociétés pour bâtir une véritable relation intime avec leur clientèle et développer leur image de marque. Cette manière directe et inédite de communiquer et dire les choses franchement a poussé les chaebols coréens à utiliser ce « nouveau » gadget, à commencer par Samsung Group. Samsung s’est mis sur Twitter parallèlement à l’annonce du retour aux affaires de son ancien président Lee Kun-Hee. Un événement stratégique, idéal pour être communiquer sur une plateforme comme Twitter.
 
Le fait que Samsung utilise Twitter a également une grande influence sur les autres industries, Samsung étant le porte-drapeau mondial de la Corée du Sud en termes d’industrie et de technologie. Le groupe a ouvert un compte en début d’année et la branche Samsung Electronics en février. Ce dernier a également lancé un blog à la même période. Les réseaux sociaux et blogs s’imposent pour les groupes et font décliner l’influence des autres médias comme la télévision ou les journaux. La désinformation est quotidienne sur la toile coréenne avec des bloggeurs ultra-puissants capables de lancer des rumeurs sur les plus grandes sociétés. Twitter permet maintenant de contrôler un peu mieux cela. Twitter incite à la transparence et devient un véritable outil intégré aux services PR et Marketing (peut-être Ressources Humaines un jour ?).
 
Si Me2Day a attiré près d’un million de Coréens, Twitter en est à 400 ou 500 000 actuellement d’après les estimations. Mais les cibles sont bien différentes. Sur le géant américain, nous retrouvons des personnes de 30 à 50 ans alors que sur la plateforme locale, ce sont plutôt les jeunes d’une vingtaine d’années. Twitter est un outil professionnel en Corée avec 160 à 170 entreprises déjà présentes. Les plus actives sont les sociétés portées sur l’IT et les nouvelles technologies. L’opérateur KT qui vend l’iPhone est par exemple très actif et a décidé de lancer une équipe spécialisée sur les médias sociaux sous le contrôle direct de son président Lee Suk-Chae. KT compte déjà 20 000 inscrits, probablement grâce à l’iPhone et aux rumeurs qui circulent autour des nouveaux lancements. Son concurrent SK Telecom, leader sur la téléphonie mobile, ne compte que 5 000 inscrits aujourd’hui. Préparez-vous à placer « Twitter : Fluent » dans vos CV…
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès