Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > UDC : « Noir », une maladie dont souffre ce parti xénophobe de la (...)

UDC : « Noir », une maladie dont souffre ce parti xénophobe de la Suisse

L’Udc, Union Démocratique du Centre, parti suisse de tendance xénophobe, dirigé par des personnages apparement respectables et richissimes soufflant sur la peur des étrangers représentés toujours comme de moutons noirs, des corbeaux voleurs, criminels, profiteurs. Ce parti a mené ces deux dernières années, des campagnes, tambour battant sur l’asile, les étrangers et contre la libre circulation des personnes avec l’Union européenne et l’extension à la Roumanie et la Bulgarie, sur fond du racisme où le "noir" apparaissait toujours comme un danger.

C’est une déroute de l’UDC, selon les médias suisses. La campagne pour la libre ciculation des personnes avec l’Union européenne et l’extension à la Roumanie et la Bulgarie , a receuilli 59.6% de « oui » contre 40% de « non ». L’Udc, grand parti de suisse disposant de deux conseillers fédéraux, équivalent de Ministres, dans le gouvernement, a mené la campagne pour le "non". Cette fois ci, le coup n’a pas marché ; ils ont perdu. Habitué aux coups médiatiques contre les étrangers, ce parti a fondé toute sa politique sur l’exclusion des étrangers représentés par le « noir » dans toutes ses affiches de campagne. Ce coup lui avait réussi en 2007 quand une loi sérieusement contraignante sur les demandeurs d’asile et les étrangers fut soumise au reférendum en recoltant la majorité favorable malgré des affiches représentant des étrangers comme des moutons noirs assimilés aux criminels et perturbateurs. Selon les organisations humanitaires suisses, ces lois contre les demandeurs d’asile, se sont revelées néfastes aux familles et personnes fragiles exclues de l’assistance sociale.

 La marque de fabrique de ce parti, reste toujours la peur du « noir ». Beaucoup d’observateurs se demandent si le noir ne serait pas assimilé à l’Afrique dechirée par la pauvreté et les guerres et que les affiches des animaux noirs se référeraient aux noirs d’Afrique, source de la misère du monde et vivant pour la plupart de l’assistance sociale en Suisse. Et jusqu’alors, cette campagne leur a beaucoup réussi. A la tête du parti, Christoph Blocher, un suisse zürichois de soixante-neuf ans mais dont l’âge, n’a en rien affecté à sa fougue populiste bien qu’il a cedé sa place à un Jeune d’une quarantaine d’années, Toni Bruner. Malgré ses campagnes agressives et racistes envers les étrangers par les affiches représentant des corbeaux noix qui s’emparent du drapeau suisse, la défaite fut trés cuisante sur le bilatéral et l’extension à la Roumanie et la Bulgarie.

Selon les membres de l’Udc, je cite :les suisses ayant voté « oui » à 59.6 %, veulent ouvrir la porte à tous les abus et aux profiteurs européens spéciallement bulgares et Roumains. C’est curieux de constater que tous ces pays accusés, sont majoritairement blancs et ne disposent d’aucune minorité de couleur au sein de leur population respective. Il pourrait être tolérable si des pays comme le Royaume-Uni ou peut-être la France étaient épinglés puisqu’ils disposent de minorités noires. Mais afficher en noir les corbeaux représentant les Bulgares, les Roumains mais aussi les Allemands, comme les profiteurs des emplois suisses, dépasse le seuil du tolérable et n’a rien à voir dans le jeu démocratique. Vu de loin, il est étonnant que les Allemands, nombreux à travailler dans le canton de Zürich, soient considérés aussi comme des profiteurs et pourtant, ils viennent d’un pays le plus puissant d’Europe.

« Heureusement que nous sommes en démocratie » comme ne cessent de le dire les responsables de l’udc acceptant avec agacement les résultats des urnes. Ce parti doté des méthodes d’un autre âge, agace ses partenaires politique et jette tant de discrédit sur la Suisse à cause de ses méthodes de lutte de pouvoir fondées sur le racisme et le refus d’autrui. Même Zürich, son bastion n’a pas respecté la consigne de vote : ce canton a voté pour la libre ciculation des personnes et de l’extension à la Roumanie et à la Bulgarie à la majorité. Sur une vingtaine des cantons, seuls quatre petits cantons ont voté « non » mais à plus ou moins 50% parmi lesquels le Tessin , un canton suisse italien sceptique à l’entrée massive des italiens qui leur piquent, disent-ils, leurs emplois.

 L’UDC ne veut peut-être pas comprendre que les temps sont révolus et que les campagnes basées sur la peur de l’autre, sont souvent assimilées à du racisme tandis que le monde change énormément.

 Dorénavent, des campagnes d’exclusion qui ont jusqu’à présent réussi à l’UDC avec les affiches des moutons noirs représentant les étrangers comme chômeurs, criminiels, profiteurs, voleurs, ne rencontrent aucune adhésion de masse bien que les responsables de ce parti, notamment Monsieur Oskar Freysinger et Perrin laissent savoir qu’ils vont rester observateurs du chômage qui va augmenter suite à la présence des français, allemands, des criminels, voleurs roumains et bulgares. Et le dénominateur commun de tous ces indésirables étrangers par l’udc, reste la « couleur noire » , la maladie dont ce parti souffre. A l’heure où vont les choses, il est sûr que ce parti est en train de creuser sa propre tombe aussi longtemps qu’il existera en son sein des gens qui fondent leur politique sur la haine des étrangers principalement des noirs.


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Triodus Triodus 11 février 2009 11:56

    .. ? Les Bulgares et les Roumains sont-ils noirs ?

    Et le habitants des pays des Balkans, futures cibles des campagnes de l’UDC, toujours concernant l’extension de la libre circulation, sont-ils noirs ?

    Et à Genève, plus fort taux de chômage de Suisse et explosion du nombre de frontaliers, est-ce de leur couleur dont les genevois se plaignent ?

    Heureusement que non.

    Cordialement,


    • faxtronic faxtronic 11 février 2009 12:36

      Un corbeau est un charognard. C est plutot l image du charognard qui depece la suisse l image, plutot que le noir. Un corbeau est noir, le vautour aussi.

      La campagne de l UDC est xenophobe, mais pas contre les noirs, mais contre tous les non-suisses.


      • Parpaillot Parpaillot 11 février 2009 14:22

        Article confus, superficiel et imprécis ...

        L’auteur aborde la votation (référendum) du 8 février dernier, dont j’ai présenté les enjeux sur AV quelques jours avant qu’elle ait lieu (voir ici), qui portait sur la "libre circulation des personnes entre la Suisse et l’Union Européenne", et fait un amalgame avec la nouvelle loi sur l’asile (voir ici) acceptée par référendum le 24 septembre 2006 et non pas en 2007 !

        Concernant la révision de la loi sur l’asile dont on trouvera ici la chronologie d’élaboration,
        l’auteur écrit :
        " Ce coup lui avait réussi en 2007 quand une loi sérieusement contraignant sur les demandeurs d’asile et les étrangesr fut soumise au reférendum et recolté la majorité favorable malgré des affiches représentant des étrangers comme des moutons noirs assimilés aux criminels et perturbateurs. Selon les organisations humanitaires suisses, ces lois contre les demandeurs d’asile, se sont revelées nefastes aux familles et personnes fragiles exclues de l’assistance sociale. "

        L’auteur laisse entendre que le référendum aurait été lancé par l’UDC, alors que c’est exactement le contraire qui s’est passé, ce sont les milieux humanitaires qui ont combattu cette loi (voir ici), plus restrictive que la précédente.
        La révision de la loi ayant été préalablement acceptée par les Chambres fédérales - les deux chambres du Parlement suisse : Conseil National et Conseil des Etats.

        Il n’y a aucun lien entre l’objet du référendum du 8 février dernier – « libre circulation des personnes entre la Suisse et l’UE » - et la nouvelle « loi sur l’asile », sauf que l’UDC a combattu la première et soutenu la seconde, ce qui fait partie du processus démocratique, même lorsqu’on ne partage pas la vision de l’UDC, ce qui est naturellement mon cas.

        L’auteur laisse aussi entendre que les noirs seraient stigmatisés en Suisse, je veux bien admettre qu’en tant qu’Africain il ne partage pas ma vision de la situation. Je lui ferais tout de même remarquer qu’un ancien réfugié Angolais, M. Ricardo Lumengo arrivé en Suisse en 1982 à l’âge de 20 ans, a obtenu la nationalité suisse il y a une dizaine d’années et qu’il siège au « Conseil National » - l’une des deux chambres du Parlement fédéral suisse - depuis décembre 2007 (voir ici). Je salue ce bel exemple d’intégration !

        Contrairement à l’affirmation de l’auteur, si Toni Brunner est bien à la tête de l’UDC, ce n’est pas Christof Blocher qu’il a remplacé, mais Ueli Maurer.
        Pas plus que l’UDC ne possède deux Conseillers fédéraux mais un seul. En effet au Conseil fédéral seul M. Ueli Maurer appartient à l’UDC, Mme Eveline Widmer-Schlumpf ayant été exclue de ce parti pour avoir accepté de remplacer Christof Blocher au gouvernement fédéral.

        Pour ma part, ne partageant absolument pas les thèses de l’UDC, son discours populiste malsain et sa démagogie je me réjouis de ses défaites devant les urnes. Cependant dans un débat démocratique, il est important d’être factuel, de rester objectif, de citer ses sources et d’abandonner la polémique au risque de brouiller la vision des faits réels !

        Cordialement !


        • Le pirate des caraibes 11 février 2009 15:20

          Oser faire la pub de l’immigration au moment ou les immigrés et l’immigration causent tant de probleme de securité en europe, c’est gonflé quand meme !  smiley



          • Rodriguez 13 février 2009 21:56

            C’est pas terrible ce commentaire !!!

            Combien d’étrangers ont tué dans dans ton pays ? Combien d’étrangers se sont-ils attaqués à des gens là-bas dans ta ville ce mois, cette semaine, aujourd’hui ? La stratégie de bouc émissaire ne vous effraie même plus.

            Les Européens, eux, ont-ils apporté la paix et la sécurité chez les peuples qu’ils ont visité en les soumettant violemment ? A ce jour, dans les pays appauvris, qui entretient la violence et à quelle fin en comp’licité avec les tyrans locaux ? Donc, cher Monsieur, votre commentaire, c’est l’hôpital qui se moque de la charité.


          • noop noop 11 février 2009 15:57

            Barthélemy Kilosho
            Je crois que vous regardez le problème avec partialité.
            Partout en Europe la situation se tend. La crise économique après la financière ne va pas arranger les choses.

            En France dans les années 80 un monsieur très content de lui-même est arrivé dans le paysage politique à coup de slogans simplistes comme "la France au Français" et de petites phrases et de gros dérapages. Je pense bien sur à Le Pen. Celui-ci entre deux mauvais jeux de mots, nous disait que la société allait se désagréger sous le poids de l’immigration... Diantre quel provocateur ! Quel fasciste ! Quel raciste !...

            La gauche comprit rapidement l’avantage qu’elle pouvait tirer d’un tel abruti fier de lui. Et nous servit en plus une profession de fois aussi simpliste du style, "vous êtes ici chez vous" ou encore "l’immigration est une chance et un enrichissement pour la France"....

            Désagrégation contre Chance... 30 ans après.

            Nous sommes en 2009,
            M. Sabeg nouveau commissaire à la diversité nous met en garde contre les riques de guerres communautaires.
            Mme Veil du "Comité pour le préambule de la constitution’" nous met en garde contre les risques de dislocation nationale.
            M. Cohn-Bendit agitateur professionnel s’inquiéte de la société italienne "au bord de la guerre civile"....
            Etc.

            M. Barthélemy Kilosho parmi les gens qui votent UDC là, FN ici, il y a des racistes, mais il y a aussi et surtout des gens qui s’inquiètent de la dégradation des conditions de vie dans leur pays et qui n’ont pas envie eux d’émigrer....


            • Parpaillot Parpaillot 11 février 2009 16:37

              @ Noop :

              " M. Barthélemy Kilosho parmi les gens qui votent UDC là, FN ici, il y a des racistes, ..."

              Naturellement qu’il y a des xénophobes et des racistes, mais de là à faire un amalgame entre l’UDC et le FN, il y a un pas que je franchirai pas, malgré mon aversion pour l’UDC ...
              L’UDC est essentiellement un parti populiste, souverainiste, de droite que l’on pourrait qualifier d’ultra libéral, un peu à l’image des républicains aux USA. L’UDC fait l’apologie d’une Suisse idylique, détachée des réalités du Monde, isolée de son evironnement européen, une Suisse du XIXème siècle en quelque sorte ...

              Bien à vous !


            • Jojo 12 février 2009 17:09

              Polo,
              Décidément, il ne fait pas bon poster dans votre sous- fil, je reprends :

              Un comble pour vous, vous avez la même IP que lui :
              par Diop (IP:xxx.x7.60.48) le 20 avril 2007 à 10H05 Je suis moi-même noir (français d’origine sénégalaise), et ce geste n’a absolument rien de raciste

              Vite, signez vous et invoquez sainte -Jeanne d’Arc ou mieux saint-Le Borgne, puis allez vous purifier de cette souillure informatique... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès