Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ukraine : formidable analyse de P.C. Roberts

Ukraine : formidable analyse de P.C. Roberts

 Analyse judicieuse de ce qui se passe en Ukraine, et j'aimerais que vous la lisiez attentivement pour vous désintoxiquer des mensonges émis par nos télés et France-Inter.

C'est important pour notre avenir à tous, au moment où la diabolisation absurde et injustifiée de Poutine peut nous conduire à la pire extrémité : la dernière guerre (les autres avaient un numéro, celle-ci ne sera suivie d'aucune autre, faute d'êtres humains encore vivants).

Avec l'aimable autorisation de l'auteur (I permit translation and republication of my columns as long as my copyright is acknowledged and there is a link to mywebsite. PCR)

If Nuclear War Doesn’t Exterminate Us Ebola Virus Might — Paul Craig Roberts
August 1, 2014 | Categories : Articles & Columns | Tags : | Print This Article
 
Paul Craig Roberts est un économiste et journaliste paléoconservateur américain, né le 3 avril 1939 à Atlanta.
 
Traduction par "les crises"
 
J'ai coupé la partie sur le virus ebola, qui a moins d'intérêt.Doc.
 
Si on ne meurt pas de l'Ebola, on devra encore échapper à une guerre nucléaire. J'ai écouté une partie de la conférence de presse d'Obama. Obama accuse Poutine de faire tout ce que fait le seul Obama lui-même. Si Obama croit ce qu'il a dit à la presse, il se laisse mener en bateau par ses conseillers. S'il ne croit pas en la propagande grossière dont il parle, il nous mêne tout à fait consciemment vers une guerre avec la Russie, ce qui signifie probablement aussi la guerre avec la Chine et notre fin à tous.
Gardez à l'esprit qu'en huit ans, l'armée américaine a été incapable d'occuper l'Irak avec succès, et qu'en 13 ans, les États-Unis ont été incapables de venir à bout de quelques milliers de Talibans faiblement armés en Afghanistan.
 
La Russie et la Chine ne sont pas l'Irak, la Libye ou l'Afghanistan.
La guerre avec la Russie sera nucléaire. Washington s’y est préparé. Washington a abandonné le traité ABM, a créé ce qu’il pense être un « bouclier anti-missiles balistiques », et a changé sa doctrine de guerre pour se permettre d'être la première à porter le coup nucléaire. Tout cela est évidemment dirigé contre la Russie, et le gouvernement russe le sait. Combien de temps la Russie va-t-elle rester les bras croisés à attendre la première frappe de Washington ?
 
La Russie n’a rien fait d’autre que de se mettre, tardivement, en travers des mensonges de Washington, que Washington lui-même utilise pour déclencher des guerres. La Russie (et la Chine) se sont laissées berner par Washington et les armes de destruction massive irakiennes. La Russie (et la Chine) se sont laissées berner par Washington, comme quoi les 13 ans consacrés par Washington à tenter de conquérir et d’occuper l’Afghanistan s'expliquaient par la seule recherche d’Oussama ben Laden. La Russie (et la Chine) sont tombées dans le panneau lorsque Washington a affirmé que la résolution des Nations unies établissant une zone d’exclusion aérienne sur la Libye avait pour but d’empêcher l’armée de l’air de Kadhafi de bombarder son propre peuple. Avant de découvrir ensuite que Washington faisait un usage abusif de cette résolution en envoyant la force aérienne de l’OTAN renverser le gouvernement libyen.
 
Lorsque Washington a tracé une « ligne rouge » concernant l'utilisation d'armes chimiques par le gouvernement syrien contre les forces extérieures - celles que Washington avait organisées et envoyées en Syrie pour renverser le gouvernement - ne cessant de prétendre combien ces mercenaires islamistes étaient les vrais représentants de la démocratie en Syrie, la plus grande partie du monde a su que Washington était sur le point d'organiser une attaque chimique et d'accuser Assad. Quand l'attaque a eu lieu au moment prévu, cette fois la Russie et la Chine ne s'y sont pas laissé prendre. Pas plus que le Parlement britannique. Washington n'a pas pu produire la moindre preuve des accusations que Washington avait montées de toute pièce, et qui lui auraient au moins valu le concours des Britanniques pour un assaut militaire contre la Syrie. La Russie, en revanche, fut capable d'apporter des preuves, et celles-ci ont déjoué le complot de Washington à l'encontre de la Syrie.
 
Cette intervention de la Russie a provoqué la colère de Washington, tout comme celle ayant déjoué les manigances de Washington en vue d'attaquer l'Iran. Washington, dépourvu de toute preuve, et en contradiction avec les rapports des inspecteurs de l'Agence Internationale pour l'Énergie Atomique opérant sur le terrain, selon lesquels il n'y avait jamais eu de détournement d'uranium depuis le programme nucléaire légal vers un programme d'armement, avait quand-même mis en place ce qu'il fallait pour une attaque de l'Iran. Celle-ci s'est retrouvée avec environ quarante bases militaires américaines tout autour d'elle et deux des flottes de Washington au large de ses côtes.
 
Mais la Russie s'est interposée et a conclu un accord que Washington a été obligé d'accepter : maintenir l'enrichissement d'uranium iranien à un niveau suffisant pour produire de l'énergie, mais bien trop bas pour servir à l'armement.
Deux mauvaises notes pour la Russie, dont le gouvernement a empêché des guerres que Washington voulait. La Russie (et la Chine) étaient censées avaliser les mensonges de Washington, à l'instar des États-pantins de l'Europe et autres pays lui ayant abandonné leur souveraineté depuis belle lurette : Canada, Australie, et Japon.
 
Malheureusement pour elle, en montrant qu"elle avait à présent suffisamment de pouvoir et d'influence pour bloquer les plans de guerre de Washington,la Russie a, de facto, déclenché la doctrine Wolfowitz à son encontre. J’ai déjà cité cette doctrine dans des articles récents, mais vous pouvez chercher sur Google et la découvrir par vous-même. Cette doctrine est la base de la politique étrangère de Washington, et la politique étrangère de Washington pose pour objectif principal d’empêcher la montée de tout pays qui pourrait faire contrepoids à son hégémonie sur le monde. (La doctrine mentionne explicitement la Russie, mais elle s’applique aussi à la Chine.)
 
Washington est perturbé que la Russie ait par deux fois déjoué ses intentions belliqueuses et que le parlement du Royaume-Uni, État fantoche des US, ait voté du côté des Russes. 
Washington est aussi préoccupé par la montée des relations économiques et politiques entre ses marionettes européennes et la Russie. Les pays européens, particulièrement l'Allemagne, ont des connexions nombreuses et fructueuses avec la Russie, et toute l'Europe est dépendante de la fourniture d'énergie russe.
 
Washington a donc conclu qu'il risquait de voir le contrôle de l'Europe lui échapper. Pendant que le gouvernement russe baissait sa garde lors les Jeux olympiques, Washington a poussé son avantage à Kiev. 
Le néoconservatrice Victoria Nuland, appointée par Obama comme secrétaire d'état assistante, a annoncé en conférence de presse en décembre dernier que Washington a dépensé 5 milliards de dollars en achetant des ONG ukrainiennes de type cinquième colonne pour s'insérer dans des manifestations en vue de déstabiliser un gouvernement, manipuler et acheter des politiciens ukrainiens qui serviront de larbins à Washington. Une dépense de Washington justifiée bien sûr par Nuland puisqu'elle vise à "promouvoir la démocratie" en Ukraine. 
 
Le coup d'État de Washington à l'encontre d'un gouvernement élu démocratiquement a mis au pouvoir des éléments extrêmes proclamant leur haine des Juifs et des Russes. Ces éléments ont détruit les mémoriaux de guerre russes érigés pour rappeler la libération de l'Ukraine du Troisième Reich par la Russie, voté des lois proscrivant le russe comme langue officielle et engagé des attaques physiques violentes contre la population russophone.
L'Ukraine a toujours été une zone aux frontières changeantes. Comme l'ont dit certains, « l'Ukraine est un pays à la recherche de frontières ». Quand l'Ukraine était une province soviétique, les dirigeants soviétiques rattachèrent pour des raisons diverses des provinces traditionnellement russes à la République Socialiste Soviétique d'Ukraine. Après l'effondrement de l'Union Soviétique en 1991, la pression de Washington sur une Russie affaiblie conduisit à séparer l'Ukraine de la Russie, y compris la Crimée qui faisait partie de la Russie depuis les années 1700 et constituait son accès aux mers chaudes.
 
Les populations russes des ex-territoires russes que les dirigeants soviétiques ont rattachées à l'Ukraine de manière inconsidérée ont été alarmées par l'extrême russophobie du gouvernement mis en place à Kiev par Washington. Les ex-territoires russes ont voté pour rejoindre leur pays d'origine et quitter l'Etat fantoche russophobe établi à Kiev par les États-Unis.
 
Le gouvernement russe a accepté la demande de la Crimée, mais n'a pas accepté les demandes émanant d'autres ex-provinces russes afin de démontrer à l'Europe que la Russie ne faisait pas de provocation et n'était pas la source de cette crise. Poutine a même fait annuler par la Douma son pouvoir d'intervenir en Ukraine pour protéger les provinces sécessionnistes. Cette retenue a gêné plus qu'aidé la position du gouvernement russe. Washington a usé de sa machine de propagande pour qualifier l'autodétermination des Criméens d'« invasion et annexion de la Crimée par la Russie ». 
 
La retenue de la Russie à l’égard des demandes des autres anciennes provinces russes de rejoindre la Russie a entraîné une attaque militaire du gouvernement fantoche de Kiev, encouragée par Washington, contre les provinces séparatistes, attaque que la Russie a refusé d’accepter. La propagande de Washington a ensuite réussi à accuser la Russie d’être responsable de cette guerre que Washington a lancée sur les provinces séparatistes.
 
Washington n'est pas intéressée par la vérité, et la Russie ne peut pas gagner la guerre de propagande contre Washington qui contrôle la langue mondiale, l'anglais, langue de la propagande de Washington. Les médias occidentaux sont constitués d'idiots permettant à Washington de nous mener vers la guerre et l'extermination de la vie sur terre.
 
Si le gouvernement russe avait accepté la demande des provinces séparatistes, il n'y aurait pas de guerre. Le gouvernement ukainien est atteint par la démence et contrôlé par Washington, mais n'attaquera pas les territoires reconnus par la Russie comme faisant partie de son territoire.
 
En faisant preuve de retenue, la Russie n’a fait que persuader Washington qu’elle était faible, et Washington a augmenté la pression. La Russie a convaincu l’Europe qu’il n'y aurait aucun coût à se plier aux sanctions de Washington contre la Russie. En comptant sur la bonne volonté, la raison, la vérité et les preuves, la Russie s’est trompée sur Washington et ses lâches marionnettes européennes.
 
Ce qu'Obama voulait dire lors de sa conférence de presse à la Maison Blanche aujourd’hui (1er août) lorsqu’il a dit que Poutine devrait utiliser la diplomatie – ce que Poutine n'a cessé de faire en vain – c'est que Poutine devrsait rendre la Crimée au gouvernement de pantins de Washington à Kiev, malgré l’opposition des habitants de Crimée et du peuple russe. Cela permettrait à Washington d'expulser la Russie de son port de mer chaude et de son accès à la mer Méditerranée et rendrait inutile la base navale de la Russie à Tartous, en Syrie. Obama veut aussi que Poutine envoie des forces militaires russes dans les zones séparatistes de l’Ukraine, régions qui faisaient traditionnellement partie de la Russie, pour soumettre ces territoires séparatistes au gouvernement de pantins de Washington à Kiev.
 
Telle est la position « diplomatique » de Washington. Seule une personne totalement démente pourrait considérer la position d’Obama comme réaliste.
 
Etant considéré comme quelqu'un d'objectif par les médias mondiaux et qui parvient à des conclusions raisonnables malgré la propagande de Washington, je suis souvent interviewé par des médias étrangers ainsi que des médias américains indépendants. Dernièrement, les médias russes se sont tournés vers moi à de nombreuses occasions. Ce que j'ai appris est que l'hostilité de Washington envers la Russie rend perplexes les médias russes.
 
La Russie n'agit pas dans le vieux Sud confédéré pour essayer de monter les États sudistes contre Washington à la suite des vols, des meurtres et de la destruction de la culture sudiste commis par Washington, en revanche Washington agit dans le sud de la Russie en essayant de monter l'Ukraine, longtemps partie intégrante de la Russie, contre la Russie.
 
Comme les Russes, sauf peut-être au sein du gouvernement, ne sont pas conscients de la doctrine Wolfowitz, ils ne savent pas que le but principal de Washington est d'empêcher l'avénement d'autres puissances qui pourraient limiter son rôle en tant que puissance hégémonique mondiale. Au lieu de comprendre la véritable nature de la menace, les médias russes me demandent si les finances russes peuvent se permettre de répondre aux sanctions de Washington et de l'UE en coupant les approvisionnements en énergie de l'Europe.
 
Je suis surpris à chaque fois que j'entends cette question. La Russie peut débrancher une grande partie de l'industrie européenne et priver les Européens de chaleur pendant l'hiver, et les médias russes me demandent si la Russie peut se le permettre ? !
 
La Russie peut-elle se permettre d'être diabolisée, enterrée sous un tas de sanctions propagandistes qui affecteront l'Europe et certaines sociétés américaines, de montrer une image d'elle-même si faible que, désarmée face aux sanctions occidentales, elle doit les accepter sans même en faire peser le coût sur l'Europe et les États-Unis ?
Est-ce que Washington a réussi à laver le cerveau des Russes eux-mêmes ?
 
Je suis préoccupé par la crise que Washington a orchestrée, parce que je pense qu'elle va mener à la guerre, et qu'elle sera nucléaire. Êtes-vous prêts à être détruits suite aux mensonges de Washington concernant un avion de ligne malaisien ? Je suis convaincu que Washington est derrière la destruction du vol MH-17, car leur propagande était déjà prête et a été mise en oeuvre immédiatement. Que Washington soit responsable est la raison pour laquelle Washington ne veut pas publier les photos satellites de la zone au moment de la destruction de l'avion de ligne. Que Washington soit responsable est la raison pour laquelle Washington répond aux preuves factuelles de la Russie avec des mensonges et de la propagande. C'est Obama et ses larbins à Kiev qui refusent de négocier, pas la Russie.
 
La Russie a autant de têtes nucléaires que Washington, et le « bouclier anti-ABM » de Washington n'est qu'une farce. Si ce gouvernement américain insensé engendre une crise menant à la guerre, que seul Washington aura causée, nous allons tous mourir, et pour quoi ? La réponse est : pour un MENSONGE de Washington.
Voulez-vous mourir pour un mensonge ? Un autre mensonge de Washington ?
Si vous ne voulez pas, vous feriez bien d'en faire part à Washington.
 
La Russie ne peut mettre fin à cette crise à moins de mettre un coup de frein. J'ai déjà expliqué que la Russie devrait plaider son cas aux Nations Unies. Ou alors, le gouvernement russe doit poser à l'Europe deux questions. La première : l'Europe veut-elle que la Russie lui coupe ses approvisionnements en énergie, énergie que Washington, malgré ses mensonges, ne pourra remplacer avant 3 ans voire plus, si tant est qu'elle le puisse ? L'autre question est : l'Europe veut-elle la guerre avec la Russie et l'Europe pense-t-elle que ces pays idiots qui hébergent les missiles de Washington ne se retrouveront pas atomisés et exterminés ?
 
Cette crise en Ukraine continuera aux dépens de la Russie et de toute l'humanité jusqu'à ce que la Russie explique à l'Occident stupide, arrogant et empli d'hubris que les actions criminelles et agressives de l'Occident contre la Russie auront un coût réel à supporter et que la Russie est prête à le faire payer.
Les Occidentaux qui subissent la propagande n'ont aucune idée du destin vers lequel leurs gouvernements déments les conduisent. Il faut que la Russie signifie clairement aux Occidentaux victimes de la propagande et du lavage de cerveau qu'elle ne sera pas le jouet de l'Occident et n'acceptera pas l'agression gratuite du fou de la Maison Blanche. 
Si la Chine en faisait autant, cela pourrait contribuer à sauver la vie sur terre. Le plus tôt serait le mieux.
 
 
Si le monde ne contient pas les criminels déments de Washington, le monde a signé son propre arrêt de mort.
 
Paul Craig Roberts.
 
 
 
Pour terminer, je voudrais que 6 choses soient très claires dans votre esprit :
 
1) Al Qaïda n'avait rien à voir avec les attentats du 11/9.
2) Il n'y avait pas d'armes de destruction massive en Irak.
3) Khadafi n'a jamais massacré son peuple.
4) L'Iran a cessé depuis longtemps son programme nucléaire militaire.
5) Assad n'a jamais gazé sa population, mais l'opposition, oui.
6) Les Russes n'ont pas descendu l'avion de La Malaisian Airlines, mais Kiev, accident ou acte délibéré de connivence obligatoirement avec Washington, oui..
 
Vous remarquerez que dans ces six affaires frauduleuses, aucun des accusés (par Washington) n'avait le moindre intérêt, mais le Pentagone, SI, dans chacun des cas, ce qui le désigne clairement comme suspect de mensonge, et pire encore, coupable actif, dans les six cas.
Tout ces actes criminels sont une pure invention des faucons de Washington (et souvent leur oeuvre) afin de nous mener à de nouvelles guerres, dont la prochaine serait nucléaire et détruirait l'humanité.
C'est à vous d'en prendre conscience MAINTENANT.
C'est encore à vous de transmettre ces informations à un maximum de personnes de votre entourage.
Merci à tous ceux qui prennent tant de peine pour traduire tous ces écrits : c'est beaucoup de temps et beaucoup de travail.

Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (92 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • CaptV 5 août 2014 11:10

    Ce que PC Roberts ne comprend pas est qui « porte le culotte »réellement :

    https://www.youtube.com/watch?v=RJUOUL-BF7c

    A part ça, ses analyses sont souvent bonnes....n’oublions pas non plus par ailleurs, qu’il est l’auteur des très désastreux « Reaganomics »....


    • doctorix doctorix 5 août 2014 11:36

      Rien de tel qu’un ancien du système pour en connaître les rouages et pour être en mesure de les démonter. De plus, certains (pas tous) apprennent de leurs erreurs.

      En passant, PC Roberts a inventé le terme « pressetituée », formidable trouvaille sémantique, et un immense progrès pour la compréhension de l’info.

    • CaptV 5 août 2014 12:31

      Certes !
      Il faut bien dire que sa colère est tout à fait salvatrice ici !
      Il manque néanmoins le fait que les intérêts en jeu ici sont plutôt dans les mains des Oligarchies Mondiales....c’est à cela que faisait référence mon petit clin d’oeil en direction des tenants de l’empire Anglo-Américains ici.


    • CaptV 5 août 2014 12:37

      Quelques liens en rapport , même si cela paraît lointain pour certains :
      https://www.youtube.com/watch?v=hR0G_UEzvNQ#t=132
      Et cet article très intéressant de Thierry Meyssan :
      http://www.voltairenet.org/article184968.html


    • asterix asterix 5 août 2014 18:49

      Merci Doctorix de nous avoir transmis ce billet plein d’enseignements et d’argumentations que nous pouvons avancer..
      J’en regrette d’autant plus qu’une certaine modération empêche trop souvent tes billets de passer.
      Mes salutations.


    • doctorix doctorix 6 août 2014 18:51

      Merci asterix.

      Sur cent articles proposés, un tiers est passé.
      Vous n’imaginez pas la quantité d’infos qui ont été retenues par une bande de malfrats, à la solde des USA je suppose (ou parfois à la solde des laboratoires pharmaceutiques), qui ne sont entrés à la rédaction d’agoravox que pour y pratiquer la censure à la source, et nous priver de notre liberté de parole.
      La plupart de ces malfaisants sont faciles à identifier : ils ont le plus souvent un logo à la bannière étoilée, et, sans pudeur aucune, un pseudo à consonance anglo-saxonne, et tenant des propos qu’aucun nazi ne renierait. Mais pas seulement ceux-là. Ici, chacun les connait et ils ne trompent personne.
      Une autre de leurs techniques est de plusser à mort des articles sans aucune espèce d’intérêt, afin de noyer les articles importants (qu’ils moinssent) sous un déluge de conneries.
      Nos journaux télévisés pratiquent cette technique à merveille.
      Ca ne fait rien, on continuera jusqu’à ce que ceux qui dorment se réveillent.
      C’est en bonne voie.

    • Zeb_66 10 août 2014 19:41

      @CaptV
      Ce qu’il ne comprend pas ou feint de ne pas comprendre, car c’est sa vie
      qui serait en jeux s’il disait tout haut ce qu’il pense...
      Ceux qui portent la culotte sont très peu nombreux, ils se comptent sur les
      doigts d’une main , on ne les entend ni ne les vois jamais sauf en quelques
      rares occasions comme le Bilderberg ou la Trilatérale...
      C’est d’ailleurs marrant comme le Bilderberg s’est réuni précipitamment,
      juste après le contrat gazier russo-chinois, contrat allant de pair avec toute
      une série d’accords commerciaux, de coopérations industrielles, militaires
      et scientifiques.
      En géostratégie, c’est la formation d’un énorme bloc qui vient de se
      produire, la Russie tout en gardant la main tendue à l’Europe, vient de
      s’allier à la Chine, fédère le mouvement de rapprochement des BRICS
      et au-delà, des émergeant.
      C’est un énorme camouflet aux ricains et un blocage sévère de leurs jeux
      de domination.
      C’est pour cela qu’ils sont fous de rage !
      Le monde vient de se scinder en deux et la majeure partie de la population
      mondiale est de fait, déjà dans ce nouveau bloc.


    • devphil30 devphil30 5 août 2014 11:13

      Une réaction de l’Amérique profonde pourrait infléchir cette politique suicidaire d’un pays au bord du gouffre.


      Comment quelques personnes élues plus ou moins démocratiquement peuvent mettre en péril la planète.

      A quand une prise de consciences des citoyens du monde sur les manipulation dont ils sont l’objet depuis des siècles et dont ils sont les premières victimes.

      Philippe 

      • millesime 5 août 2014 22:31

        les élus ne sont que des marionnettes n’ont pas autres choses à dire que ce que certains leur disent, Aymric Chauprade parle de « l’état profond US » il est bon de s’y référer.
        Disraeli, ancien premier ministre anglais disait : « le monde est dirigé par toutes autres personnes que ceux qui nous gouvernent »
        quelles sont ces personnes,(une toute petite poignée de l’ordre de 13) capables de tout, pour diriger le monde selon « leur » volonté ?
        ce sont ces personnes qu’il FAUT éliminer de notre planète.
        http://millesime57.canalblog.com


      • simplesanstete 6 août 2014 17:22

        Dr Strangelove, c’est machinal,c’est fascinant, c’est puissant mais çà peut s’effondrer comme les tours, une vraie folie de fantaisies, la réalité cinéma.


      • Spartacus Spartacus 5 août 2014 11:26

        Au moins ce texte démontre avec cet auteur Keynésien (Reaganomics) et aux gauchistes, que Reagan n’était pas l’apôtre libéral du libre-marché capitaliste.


        Que le néo-libéralisme ou ultra-libéralisme ou autre qualificatif de pseudos-libéraux, n’est en fait que du socialisme de droite....

        • doctorix doctorix 5 août 2014 12:13

          Voici un autre article sur la diabolisation de Poutine (après, dans l’ordre, celles de Milosevic, de Saddam Hussein, de Khadafi et de Bachar el Assad, entre autres ennemis désignés de Washington) :

          http://www.les-crises.fr/la-precipitation-inconsideree-de-loccident-vers-le-declenchement-dune-guerre-contre-la-russie/
          Vous y trouverez les scandaleuses couvertures du Time, de Newsweek, de l’economiste et du Sun. Vous apprendrez que certains de ces torchons sont dirigés par des membres de l’église de l’unification, ou de David Jang, un prédicateur chrétien coréen controversé qui a été accusé de s’appeler lui-même « lChrist Revenu, ou de divers autres foldingues qui n’espèrent qu’une chose, c’est l’Armageddon final.
          On se rappellera le rôle détestable de la presse dans le conditionnement des populations vers la guerre il y a cent ans : rien n’a changé.

          • devphil30 devphil30 6 août 2014 09:41

            Le site des crises est un très bon site.


            Philippe

          • foufouille foufouille 5 août 2014 12:13

            la chine et l’inde feront pencher la balance en faveur de la russie.

            au pire, on aura une guerre froide

            une guerre est peu possible, sauf si les USA ont des abris pour la majorité de leur population


            • caillou40 caillou40 5 août 2014 12:30

              L’amérique (pays de voleurs) veut atteindre son but..dominer le monde en utilisant toutes les richesses des autres peuples...Obama est la plus grosse arnaque (prix nobel) avec l’avènement de l’UE (pour les banquiers)...et comme les peuples (dans leur grande majorité) sont veule..ils marcheront vers la destruction finale.. !


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 août 2014 20:00

                Nos médias, que Roberts appelle « la prestituée », ne nous tiennent jamais au courant de ce qui se passe aux USA, sauf pour les catastrophes météo, ou les carnages divers...


                Nos médias ne nous disent donc pas que 9 anciens responsables du renseignement américain ont écrit une lettre à Obama pour exprimer leur désaccords avec les « preuves » qu’utilise la Maison Blanche contre la Russie...

                Leur Association, qui fait beaucoup parler d’elle aux USA, s’appelle V.I.P.S :
                « Veteran Intelligence Professionnal for Sanity » qu’on peut traduire par :
                « Anciens professionnels du Renseignement, pour la santé mentale »

                Ce qui en dit long sur la manière dont ils considèrent implicitement que les USA sont dirigés par des dingues...

              • doctorix doctorix 5 août 2014 12:36

                M. Georges Soros a fait preuve d’une franchise sans précédent lors d’une interview accordée à Fareed Zakaria (émission diffusée par la chaîne CNN) où il annonce avoir crée, sur le territoire ukrainien, une fondation dont le but était de préparer le coup d’état de février et de contribuer, ultérieurement à celui-ci, à la formation d’une armée satisfaisant les critères psychologiques (lire idéologiques) fixés par le Département d’Etat des USA.
                Lire la suite : http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/275499290/

                Alors, la révolution populaire et démocratique en Ukraine : mon cul !

                Et si M. Soros a parlé, c’est que les masques sont définitivement tombés et que Kiev est sur le point d’être abandonné par Washington.
                Après le plantage d’Obama sur l’Iran et la Syrie (pour Israël on verra), voici sa troisième bourde, et elle est de taille : fin de la suprématie de la diplomatie" américaine et de son ingérence sur le monde ?
                Je crois qu’on pourra attribuer cette victoire aux internautes de bonne volonté.

                • devphil30 devphil30 6 août 2014 09:42

                  Merci pour ce lien très intéressant


                  Philippe 

                • ecolittoral ecolittoral 5 août 2014 12:58

                  Encore du phantasme catastrophique à la mode survivaliste !

                  Nous ne sommes plus en 1970 !

                  Il n’y a aucune rentabilité dans une guerre nucléaire.

                  Quand aux alarmistes américains sur la troisième guerre mondiale, la guerre du climat, l’effondrement etc....ce ne sont que des Américains.

                  Un peuple qui oscille entre phantasme de supériorité et phantasme catastrophique, entre euphorie et dépression...Le rêve/cauchemar américain.

                  Oui, les USA sont à la dérive...comme beaucoup d’autres nations !

                  Non, il n’y a pas de centre du monde.

                  Non, il n’y a pas de « puissance » capable de détruire le monde.

                  Oui, les uns et les autres s’en sortiront (du trou) mais pas avec la place de prestige qui est là leur aujourd’hui.

                  « Mangez 5 fruits et légumes par jour ».

                  « A consommer avec modération ».

                  « Je vous rappelle l’information principale ».

                  « Pétez droit, sauvez la planète...attention au CO2, aux Russes, aux Américains, à l’effondrement de ceci et cela ».

                  Et si certains pensaient autrement ?


                  • CaptV 5 août 2014 13:11

                    Si c’est un phantasme, expliquez moi pourquoi des décideurs européens et russes de haut rang ont édité ce document le 31 Juillet 2014 s’il vous plaît ?
                    http://www.europeanleadershipnetwork.org/medialibrary/2014/07/30/8e4ed50c/T ask%20Force%20Position%20Paper_July%202014_English.pdf
                    Eh oui, c’est en Anglais, visiblement en France on est totalement (ou presque) dans le déni de réalité, hein..... ?


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 août 2014 18:22

                    S’il s’agit d’impressionner la Russie, et la Chine, c’est assez réussi. Mais comme les USA mentent comme ils respirent, il est bien possible que ce soit du flan....


                    Les 4 & 5 septembre, l’ OTAN réunit toutes ses carpettes à Newport, au pays de Galles, le Sommet des Chefs d’ Etat qui fixera les lignes de l’ « adaptation stratégique » anti-russe...

                    En attendant, ils s’entraînent dur un peu partout dans le monde, comme si aucun de ces pays n’avaient de soucis financiers, ni de problèmes à résoudre at home...


                    ** En Ukraine, 33 millions de dollars pour entraîner les forces armées de Kiev, et remise en état de 3 aéroports dans le sud de l’ Ukraine.

                    * Pologne, entraînement de paras US, polonais, estoniens.

                    * Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Lituanie, diverses opérations de l’ OTAN.

                    * Géorgie, troupes revenues d’ Afghanistan pour opérer dans le Caucase.

                    * Azerbaïdjan, Tadjikistan, Arménie, manœuvres diverses.

                    * Afghanistan, reconversion de la guerre

                    * Moyen Orient, déplacement à Izmir en Turquie du Landcom, le Commandement de toutes les forces terrestres de l’ OTAN.

                    * Colombie, accords sur la sécurité, manœuvres diverses.

                    * Pacifique : opération Rimpac 2014, la plus grande manoeuvre maritime au monde anti-Chine et anti Russe. Avec 25 000 militaires, 22 pays, 55 navires, 200 avions. USA, Canada, Grande Bretagne, France Hollande, Norvège...

                     « OTAN, offensive mondiale » site Mondialisation.ca.

                  • doctorix doctorix 6 août 2014 18:27

                    On peut penser que tout cela s’arrêterait d’un coup si un président de la République Française disait fermement : 

                    « Nous ne pouvons plus cautionner tout ceci, toutes ces offenses à la vérité et à la morale. Nous ne pouvons accepter qu’une guerre soit déclarée en notre nom, encore moins y participer.
                    Nous voulons désormais être acteurs de paix dans un monde sans guerre.
                    Aussi nous sortons immédiatement de l’OTAN, nous condamnons fermement toutes ses exactions à venir, et nous invitons tous les pays qui se disent démocratiques à en faire autant. ».

                    Si notre président actuel n’a pas, pour le faire, ce courage et ce sens de l’honneur qui caractérisaient de Gaulle, rien ne nous empêche d’en trouver un qui l’ait.
                    Et rien ne s’oppose à ce que nous mettions celui-ci à la porte, fût-ce par un soulèvement populaire. C’est un droit reconnu :

                    L’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme de 1793 :

                    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

                    Après tout, la chair à canon, c’est nous et nos enfants.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 août 2014 20:07

                    doctorix,
                    On ne peut pas sortir de l’ OTAN sans sortir de l’ UE.
                    L’OTAN et l’Alliance atlantique sont inscrits dans le marbre du Traité de Maastritch...


                  • doctorix doctorix 6 août 2014 20:20

                    On peut sortir de tout si on en a la volonté politique.

                    Le mieux eut été de n’entrer ni dans l’une ni dans l’autre. Mais devoir se référer à l’OTAN est un non-sens parce que :
                    il est anormal que des traités internationaux — a fortiori un traité prétendant au titre de « Constitution européenne » d’une entité fédérale en gestation — mentionnent l’existence et la soumission de certains de ses membres à des alliances militaires avec des États tiers non parties au traité.
                    L’Otan, on n’en faisait pas partie lors de Maastricht. C’est seulement Lisbonne, refusé chez nous, qui l’a entériné.
                    Toutes raisons pour sortir des deux au plus vite.

                  • doctorix doctorix 5 août 2014 13:08

                    Non, il n’y a pas de « puissance » capable de détruire le monde. ?

                    Une seule explosion de mégatonne au niveau du sol pulvériserait plusieurs millions de tonnes de roches en formant un cratère et injecterait avec le « champignon atomique » de 10 à30 000 tonnes de poussières sub-micrométriques dans la stratosphère2,3

                    L’explosion au niveau du sol de plusieurs milliers d’engins nucléaires au cours d’une même guerre entraînerait la formation dans la stratosphère d’une couche opaque. Ces particules ne redescendant que très progressivement, cette couche pourrait rester présente pendant des mois, voire des années. 
                    Transportée par les puissants vents d’ouest en est, elle formerait une ceinture encerclant l’hémisphère nord entre 30 et 60 degrés de latitude.
                    Ces particules (poussières et fumées), en absorbant la lumière du soleil, réduiraient la quantité de rayonnement solaire atteignant la surface, entraînant un assombrissement et un refroidissement (encore -4°C à +300 jours si 5000 mégatonnes)). 
                    Les fumées dans la troposphère provoqueraient à court terme (deux ou trois mois) un refroidissement important, tandis que les poussières dans la stratosphère auraient un effet moins important mais plus durable (des années).
                    La combinaison de l’obscurité et du froid provoquerait d’énormes dommages à la vie végétale dans les régions touchées, avec rupture des chaînes alimentaires (raréfaction des plantes, puis des herbivores, puis des carnivores faute de nourriture). Famines certaines.

                    • berry 5 août 2014 19:11

                      Je vous conseillerais de les faire exploser en altitude, vous n’aurez plus tous ces problèmes.


                    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 5 août 2014 22:26

                      L’ « hiver nucléaire », l’Har-Maguédôn était plausible dans les années soixante-dix et quatre-vingt mais plus maintenant :

                      a) il n’y a plus de têtes « mégatonniques » au sein des principaux arsenaux nucléaires.
                      Seulement des puissances « kilotonniques ».
                      A noter que l’article de Wikipedia spécule « Dans l’hypothèse d’un échange nucléaire de 5 000 mégatonnes », ce qui est bien au-delà du total des capacités de toutes les têtes nucléaires actuellement opérationnelles dans le monde (4400 têtes décomptés par le SIPRI en janvier 2012 - le total de la puissance des ogives transportées par les sous-marins américains s’élève à... 475 kilotonnes [unidir.org])

                      b) l’article de Wikipédia le précise bien, pour déclencher un « hiver nucléaire », il faut la réunion de multiples facteurs :
                      - il faut la détonation de « plusieurs milliers d’engins nucléaires » (et en un laps de temps assez court, quelques jours)
                      - il faut que ces engins nucléaires soient puissants car le total minimum des détonations se situe aux alentours des 2000 mégatonnes, sinon pas d’ « hiver nucléaire »,
                      - il faut que les explosions se fassent obligatoirement au niveau du sol (ce qui n’est pas le cas des réglages pré-établis des missiles actuellement opérationnels), sinon pas d’ « hiver nucléaire »,
                      - il faut que ces explosions soient bien réparties sur la surface du globe, ce qui est théoriquement improbable.

                      Si des armes nucléaires sont utilisées lors d’un prochain conflit, ce ne sont pas elles qui causeront le plus de dégâts.


                    • doctorix doctorix 6 août 2014 00:44

                      Bien. J’ai hâte de voir ça. Pas vous ?

                      Mais mes sources sont encore différentes :
                      Vous citez :- le total de la puissance des ogives transportées par les sous-marins américains s’élève à... 475 kilotonnes [unidir.org])
                      Moi je cite :
                      La force océanique stratégique des États- Unis compte 14 SNLE de la classe Ohio. Chaque sous-marin peut emporter 24 missiles Trident II D5 d’une portée annoncée de l’ordre de 8300 km. Chaque missile, a une charge utile de 2800 kg, soit 12 ogives W76 d’une puissance de 100 kilotonnes (kt), ce qui représente pour chaque SNLE une puissance de feu théorique de 28800 kilotonnes, 1900 fois la puissance de la bombe d’Hiroshima !
                      On multiplie ça par 14 et on obtient : 403.200 kilotonnes (et 26.000 Hiroshima à 100.000 morts pièces, ça fait 2.6 milliards de morts) . Où avez-vous pêché votre total de 475 kilotonnes ? Chez bisounours ?
                      En tout, les USA disposent de 3600 mégatonnes, les russes sans doute autant.
                      Ajoutez Israel, le Pakistan, la France, la Chine, l’Inde, la Corée, la GB, et les 5000 megatonnes sont largement atteintes. 

                      Mais puisque ça va péter en altitude et qu’on n’a rien à craindre, je vais commercialiser des parapluies en plomb : ma fortune est assurée.

                    • doctorix doctorix 6 août 2014 00:52

                      La force océanique stratégique des États- Unis compte 14 SNLE de la classe Ohio. Chaque sous-marin peut emporter 24 missiles Trident II D5 d’une portée annoncée de l’ordre de 8300 km. Chaque missile, a une charge utile de 2800 kg, soit 12 ogives W76 d’une puissance de 100 kilotonnes (kt), ce qui représente pour chaque SNLE une puissance de feu théorique de 28800 kilotonnes, 1900 fois la puissance de la bombe d’Hiroshima !

                      24 x 1200 x 14=403200 kilotonnes. (vous disiez 475 kilotonnes ?)
                      Ce n’est que pour les sous-marins.
                      En tout les USA disposent de 3600 megatonnes.
                      Les Russes autant.
                      On ajoute la Chine, le Pakista, ; l’Inde, la France la GB, Israël, la Corée, et vous pouvez doubler les 5000 megatonnes que je citais.
                      C’est vrai, c’est pas grave, puisque ça va péter en altitude.

                    • doctorix doctorix 6 août 2014 01:01

                      3600 tonnes c’est la limite imposée par start-1.

                      Les USA n’ont « que » 1857 megatonnes en 2009.
                      Mais depuis ?

                    • Neymare Neymare 5 août 2014 16:24

                      Moi ce qui me désole, c’est la betise de nos gouvernements européens : ils se font menés par le bout du nez par les américains, qui d’ailleurs les méprisent cordialement, ils se font espionnés par tous les moyens possibles, ils sont pris pour les baudruches qu’ils sont, et il est vraisemblable que les américains permettent leur arrivée au pouvoir.
                      Sont ils abrutis a ce point pour ne pas se rendre compte de la situation telle qu’elle est décrite dans cet article ? (alors que la plupart d’entre nous citoyens lambda, informés un minimum, on ne se laisse pas prendre a la propagande US), sont ils si c... que ça ?
                      Et tous ces médias aux ordres ? y’en a pas un qui serait honnete intellectuellement ? Tous ces gens là n’ont ils finalement qu’un niveau intellectuel digne de secret story ? ça me dépasse


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 août 2014 19:12


                        Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec Paul Craig Roberts, au sujet de la Russie..., qui garde un calme olympien dans cet océan de menaces de barjots.


                        « La Russie a mobilisé les réservistes pour des manœuvres de grande ampleur »
                        Elle sait faire aussi, mais Poutine a chargé son gouvernement d’élaborer des sanctions. 

                        Ils ont commencé par cibler le Bourbon. Vrai ou faux, il semble que ce breuvage contienne des phtalates et autres joyeusetés cancérigènes.

                        Les USA ne savent que répandre des tapis de bombes « démocratiques ».
                        Les Russes les attaquent au portefeuille, ou emploient des système de défenses qui neutralisent l’adversaire. Chacun sa méthode.

                        Les méthodes des Russes :
                        « Gagner la guerre sans combattre, selon Sun Tzu » partie 1.
                         et « Gagner la guerre sans combattre »,  partie 2

                      • goc goc 6 août 2014 01:49

                        je suis assez de l’avis de fifi (bonjour au passage)

                        je pense que JCR réagit comme un américain c’est à dire avec la violence pour seule réponse, surtout quand il regrette que la Russie n’ait pas protégé les pro-russes en intervenant militairement.
                        Non Mr Roberts, la violence n’est pas la seule solution. Nous européens, avec nos 2000 ans d’histoires et de guerres le savons bien.
                        Poutine n’a pas encore agit, il attend.
                        Car il est clair que l’Amérique a deux faiblesses, d’abord l’Europe qui est un boulet pour elle et dont le seul intérêt n’est que de constituer un marché pour ses produits. Or sans Europe, point de guerre contre la Russie, et ça, les russes le savent bien, et jouent actuellement cette carte avec un début de succès, entre autre avec les allemands.
                        Ensuite l’autre faiblesse des USA c’est son système economique actuel, fait de virtuel et de faux en écritures diverses (je ne citerais comme seul exemple que les certificats « Or » bidons). L’Amérique veut faire la guerre pour redresser son économie comme en 29, mais le problème c’est que « son » économie est devenue mondiale et donc si le reste du monde dépend des USA, les USA dépendent aussi du reste du monde. Et puis les américains dans leur habituelle arrogance, oublient aussi un dernier point, c’est qu’une guerre c’est aussi un redécoupage des alliances. Et dans ce cas, je ne suis pas sur que les USA soient aussi souverains que cela. Je conseille à Obama et à ses copains, de relire l’histoire de la chute de l’empire romain avec ses jeux d’alliances et de mésalliances. Et je ne donnerais pas cher de l’alliance avec ses pays arabes, surtout si l’Iran intervient pour bloquer ses détroits

                        Ceci étant, ce soir (05/08) la bourse de NY a baissé suite à une info de Bloomberg annonçant le positionnement de troupes russes à la frontière. (info ou intox ???). Mais si on y ajoute les futures sanctions russes à l’égard des européens, tel que l’interdiction du survol de son pays, on peut penser que Poutine commence à bouger ses pions


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 août 2014 07:53

                        Salut Goc,
                        Roberts est américain, il connaît l’administration US comme sa poche, mais il pense « en américain », pas en « russe ».
                        « En Russe », c’est la victoire finale qui compte en évitant toute agitation stérile.

                        L’ours russe se réveille, on peut s’attendre à des sanctions soigneusement ciblées, pour emm... les européens et aussi et surtout, pour les diviser.


                        « La menace de blocage du corridor aérien fait chuter en bourse les compagnies occidentales »

                        Après les menaces sur le Bourbon, la Russie a décidé de limiter les importations alimentaires venant d’ Ukraine, « pleines d’antibiotiques et de bactéries »...


                        La Slovaquie tire la sonnette d’alarme à propos des contrats avec la Russie qui risquent de mettre des entreprises en difficulté.

                        « 1200 entreprises françaises travaillent avec la Russie, 4000 en Allemagne. »
                        Danone fait un chiffre d’affaires supérieur en Russie qu’en France et Carlsberg a déjà perdu 12,5 millions de dollars de recettes...


                        Les importations alimentaires sont elles aussi toxiques que le disent les Russes ?
                        Sans doute pas, mais au jeu du plus con, ils savent aussi bien mentir que Rumsfeld...

                      • Doume65 5 août 2014 16:37

                        Bonjour. Pour ceux qui ne connaissent pas Paul Craig Roberts, sachez qu’il a été employé au congrès puis promus sous-secrétaire au trésor dans l’administration Reagan. Autant dire qu’il connait bien les faucons (et vrais cons*) de Washington et leur façon d’agir.

                        J’ai entendu tout-à-l’heure un journaliste dans une émission sur France Inter nous expliquer dogmatiquement qu’invoquer Wolfowitz était faire preuve de passéisme, qu’il fallait pour cela avoir 10 ans de retard, que c’était l’époque Bush. Je propose à ce journaliste d’étudier les organigrammes de l’administration Obama et de vérifier si l’appareil a vraiment été renouvelé. Il aura des surprises.

                        * pour conservateurs, bien sûr !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès