Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ukraine : le travail n’est pas terminé !

Ukraine : le travail n’est pas terminé !

Après une longue nuit de négociations à Minsk, la semaine dernière, Angela Merkel, François Hollande, Petro Poroshenko et Vladimir Poutine ont mis au point un nouvel accord censé résoudre le problème ukrainien, ou, en tout cas, au moins arrêter l’effusion de sang. Il reste cependant de nombreux problèmes à régler.
 
Première problème : les protagonistes directs de la guerre civile en Ukraine (Kiev, Donetsk et Lougansk) ne se sont pas rencontrés directement. L’accord final devra pourtant bien avoir lieu entre eux.
 
Deuxième problème : Petro Poroshenko dispose-t-il, dans son pays, de l’autorité nécessaire pour faire appliquer cet accord. Le lendemain même de la signature, le responsable du bataillon Azov, et leader du « Secteur Droit » Dimitri Yarosh, ne déclarait-il pas qu’il n’était pas engagé par le nouvel accord de Minsk et qu’il continuerait les combats dans le cadre de sa propre stratégie. Mais plus encore, cet accord prévoit une modification constitutionnelle qui requiert 2/3 des votes à la Rada Suprême. Le parti au pouvoir à Kiev disposera-t-il encore d’une telle majorité cet automne ?
 
Troisième problème : celui-ci est lié au second. Kiev vient aussi de signer un accord avec le FMI un accord dit de Mécanisme Elargi De Crédit (MEDEC). Mais certains points de cet accord auront du mal à « passer ». Quelle sera la réaction de la population déjà éprouvée, quand les prix du gaz seront doublés (une première fois cette année, une seconde, l’année prochaine) ? L'accord prévoit aussi que Kiev prenne de vraies mesures pour lutter contre l’énorme corruption qui gangrène le pays. Qu’adviendra-t-il alors de la majorité à la Rada ? Sans l’argent promis par le FMI, le pays va à la faillite. Il n’est même pas certain qu’il y échappe avec l’argent promis…
 
Quatrième problème : quid de la position américaine ? Français et Allemands ont décidé de « prendre le taureau par les cornes » alors que les Etats-Unis semblaient se préparer à livrer des armes à Kiev. On ne peut que les en féliciter. Mais si on regarde sérieusement la situation, que cela plaise ou non à Angela Merkel et à François Hollande (et à certains autres d’ailleurs), les Américains sont partie prenante à cette guerre qui est précisément une guerre par procuration entre les Etats-Unis et la Russie.
 
Or les Américains n’avaient qu’un seul représentant à Minsk, Petro Poroshenko. Ils ne sont pas engagés par les accords dits de « Minsk II ». Le problème n’est donc pas réglé. Il l’est d’autant moins quand on pense, par exemple, qu’au printemps, quelques 400 parachutistes américains seront envoyés à Lvov dans l’ouest de l’Ukraine pour entrainer les troupes de Kiev. La guerre par procuration pourrait devenir une guerre directe et ceci sur le territoire européen. On comprend donc la réaction des dirigeants allemands et français.
 
Mais le travail n’est pas terminé et ce qui reste à faire est peut-être le plus difficile compte tenu de la soumission de la plupart des pays européens vis à vis des Etats-Unis. Il faut convaincre ces derniers de ne plus se mêler de ce qui se passe en Ukraine, de cesser d’utiliser l’Union Européenne comme outil pour défier la Russie, de jouer sur les divergences d’opinions au sein même de cette Union Européenne pour promouvoir leurs intérêts propres.
Le moment est venu, en espérant qu’il ne soit pas trop tard, de prendre ses distances avec les milieux dirigeants américains et leur politique nihiliste et égoïste. En ce qui concerne la France, la vente de Rafales à l’Egypte et la livraison des Mistrals à la Russie seraient des signes intéressants. Mais il faut aller plus loin.
 
Un premier pas, simple techniquement mais psychologiquement très difficile, serait de suspendre l’aide économique de l’Union Européenne à l’Ukraine. Cela mettrait les Etats-Unis devant leurs responsabilités, comme le suggérait Jacques Sapir dans un article publié hier sur son site : « Ceci permettrait à l’Allemagne et à la France, si elles osaient parler clair et fort à Washington, de contraindre les Etats-Unis à s’engager de manière décisive dans le processus de paix. Sinon, l’ensemble du coût de l’Ukraine reposerait sur les Etats-Unis, et il est clair qu’en ce cas, le Congrès se refuserait à financer de telles dépenses, qui pourraient d’ici les 5 prochaines années atteindre les 90-120 milliards de dollars.”
Encore un effort Angela et François, s’il vous plaît !

Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • alinea alinea 15 février 2015 13:05

    Je ne suis pas sûre que les motivation d’Angela et François fussent bonnes ! L’occident dans son ensemble aura peut-être aimé,- peut-être l’ont-ils cru-, que cette guerre civile serait vite torchée, que les résistants sera vaincus ou expulsés fissa !
    Comme c’est l’inverse qui se produit, forcément ça coince, et il ( l’occident, pour ne pas dire l’OTAN) accuse la Russie !
    Je pense que l’intervention européenne pour cet accord fantoche n’ a été faite que pour autoriser les US à livrer des armes officiellement, et se laver les mains du résultat de tous leurs coups fourrés depuis le début ! Car on se doute bien qu’un accord même pas signé par ceux qui n’ont rien à faire dans cette histoire ( disent-ils) ne sera pas suivi !
    L’art de l’embrouille bien rôdé en Israël...
    Personnellement, je compte sur le courage du peuple ukrainien de l’ouest pour arrêter ce massacre assez vite ! Sinon j’y vois plutôt une escalade !


    • Fergus Fergus 15 février 2015 13:48

      Bonjour, Alinea.

      Cet accord est sans doute ce qui pouvait être obtenu de mieux par les parties en présence. Et sans aucun doute satisfait-il Poutine qui n’a aucune visée sur l’Ukraine, mais souhaite simplement : 1) obtenir une autonomie des provinces de Donetsk et Lougansk (sans doute sous la forme de petites républiques comme celle de Crimée) ; 2) tuer dans l’œuf toute velléité de Kiev d’intégrer tôt ou tard l’UE et l’Otan.

      Et sans doute Porochenko est-il conscient qu’il ne peut plus y avoir d’autre issue. Le cessez-le-feu préalable à des discussions plus avancées, et sans doute à l’organisation à terme d’un référendum d’auto-détermination du Donbass, n’en est pas moins fragilisé par les miliciens ukrainiens qui n’obéissent pas à Kiev, et peut-être aussi par des séparatistes qui voient en Poutine un dirigeant trop modéré.

      Bref, à suivre, en croisant les doigts pour que la raison l’emporte enfin...


    • alinea alinea 15 février 2015 13:55

      Oui, j’ai bien l’impression qu’il y a à Kiev des haineux vent debout, prêt à tout pour exterminer tout ce qui ressemble à des russophiles !! C’est là que le peuple peut intervenir car il semble bien que « nous » fermons les yeux !!


    • soi même 16 février 2015 22:00

      Si vous lisez alinea, les articles russe sur le sujet, vous rendez compte de deux choses, d’un coté l’obligation d’une désescalade et de l’autre, sans que cela parait dans les accords, ces que les Russes sont déterminés à faire le haut là, il le feront même si les États Unis en apparence en a cure !

      Vladimir Poutine ordonne la mobilisation des réservistes

      Vladimir Poutine a signé aujourd’hui un décret pour appeler les réservistes Russes à un entraînement militaire en 2015 (…)

      Selon le document, la formation militaire aura lieu dans les forces armées de la Fédération de Russie et les troupes de sécurité du Ministère russe de l’intérieur. Cette formation se tiendra pendant deux mois. Les dates précises des fonctions militaires seront harmonisés avec les organes exécutifs régionaux (…)

      Décret du Président de la Fédération de Russie du 5 février 2015 n° 53 « sur le recrutement de citoyens de la Fédération de Russie, tenue en réserve pour un entraînement militaire en l’an 2015″ entré en vigueur aujourd’hui.

      Source : http://www.garant.ru/news/605541/

      Les Etats-Unis cherchant à obtenir un contrôle total sur l’Ukraine, la diplomatie de Poutine va à l’encontre de leurs intérêts.

      http://fr.sputniknews.com/infographies/20150213/1014670271.html

      Accord au Donbass
      12 février 2015
      Par Jacques Sapir

      La réunion de Minsk s’est donc soldée par un accord, certes fragile, mais qui ouvre pour la première fois une perspective d’espoir pour les populations du Donbass. Ce accord devrait donc donner lieu à un cesser le feu qui s’appliquera le dimanche 15 février à 00h00. Il est clair que des combats importants risquent de survenir jusqu’à cette date. Néanmoins, les conditions politiques marquent une victoire significative pour les Insurgés, mais aussi – plus subtilement – pour la Russie.

      La mise en application des accords de Minsk commence par le retrait d’armements lourds, notamment de la région du « chaudron de Debaltsevo ».

      il est évident les russes ont réussie ce tour de force de faire signé un accort sans que eux le contre signe , ce qui signifie aussi qu’ils ont exercés une très forte pression et je se pense l’en jeux à été cela là« un pas de plus nous renterons en guerre ». qui a fait réagit Merckel et Hollande , et pense il a été très convaincant .



    • HELIOS HELIOS 15 février 2015 13:39

      ... l’Ukraine n’a pas de pétrole, n’a pas de mines, n’a rien sauf des terres cultivable et une frontière commune avec la Russie. Ou est l’intérêt de la guerre ?


      On en conclu immédiatement que ce sont soit les terres, soit la frontière qui posent problème.. ou ou les deux.

      Pendant que les enfants jouent, hélas il y a des morts, la finance internationale continue sa razzia et je me demande si tout ce m..rdier n’est pas fait pour que quelques multinationales du genre Monsanto ou Dole piquent aux ukrainien leurs terres fertiles.

      Les enfants Merkel, Hollande... ne sont là que pour la galerie, ils ne récupéreront pas ces terres. Poutine lui tente désespérément d’agiter le chiffon rouge mais n’a pas les moyens financiers de régler immédiatement les problèmes, alors il excite les taureaux de l’est du pays.

      Derrière tout cela les américains se frottent les mains... ça ne leur coute quasi rien pour l’instant, ça emm...de Poutine et ça divise un peu plus les européens sans compter que l’Ukraine ne rejoindra pas, pour au moins un siècle l’UE déjà obèse, et surtout... ici en Europe, on ne parle plus du grand marché transatlantique dont l’échéance discrète se rapproche !

      A chacun son analyse.

      • alinea alinea 15 février 2015 13:57

        Elles ne sont pas forcément contradictoires !! elle peuvent être complémentaires !
        Cependant êtes-vous sûr que les « taureaux de l’est du pays » aient besoin d’être excités par autre chose que ce qui leur tombe dessus, et aussi, ou surtout, que Poutine le fasse ?


      • HELIOS HELIOS 15 février 2015 14:30

        ... êtes-vous sûr...aient besoin d’être excités... etc ?


        Par nature, je ne pense pas que quiconque cherche la guerre, la vraie, celle où votre voisin vous tire dans le dos et vos enfants massacré a l’ecole.

        Pour que cela arrive, je crois sincèrement qu’il faut que des armes (serieuses) apparaissent, qu’une forme d’intox mentale se joigne et que ceux qui se lancent dans cette aventure soient convaincus de leur bon droit au minimum.

        Dans le cas des zones de l’est de l’Ukraine, essentiellement paysannes, pour arriver a ce qui est le quotidien du jour, les russes ont du y mettre beaucoup du leur avec la bénédiction de Poutine, bien sûr.

      • alinea alinea 15 février 2015 14:45

        Tandis que dans l’ouest, les US n’y ont pas mis du leur ? Car enfin, l’est aurait-il résisté si on ne les avait pas niés, et pas seulement en parole ?
        Personne ne peut prouver l’intervention de la Russie hors l’aide humanitaire, bizarre, non ? Et pour les aider, les résistants, il n’y a pas que des volontaires russes !!!
        Pensez-vous que les US ignoraient le « contenu » du gouvernement de Kiev ? et ses « priorités » ??


      • HELIOS HELIOS 15 février 2015 15:15

        ... ne sortez pas du sujet, il s’agissait, selon votre réponse, de savoir comment les ukrainiens de l’est avaient pu se lancer dans cette aventure.


        Mon propos étant basé sur l’intervention des russes (Poutine) lorsque j’ai écrit qu’il excitait les taureaux...

        Je ne parle pas de l’ouest, siège de l’état ukrainien, où il est normal qu’on fasse front a un désordre citoyen quel qu’en soit l’origine. je ne défends ni les uns ni les autres et je ne cherche pas a savoir pourquoi l’Ukraine se déchire sauf a analyser les effets possibles que je vous ait décrit plus haut, notamment sur les terres agricoles.

        Maintenant, pour élargir le discours comme vous le faites ... :

        Peu importe que les US ou la Russie aient des visées économiques, territoriales ou stratégiques (cas de la Crimée). Un état constitué a le droit de discuter sa structure a travers ses institutions, normalement cela se fait au parlement pour une structure démocratique.

        Hélas, cela ne s’est pas passé comme cela. L’Ukraine a subit divers soubresauts (je ne veux pas discuter de l’origine de ces soubresauts, même si j’ai ma petite idée que je vous ai exposé plus haut) qui auraient du se régler facilement, sauf que la société civile s’est déchirée ;
        Et... elle s’est déchirée parce que des groupes de citoyens ont eu la certitude qu’ils pouvaient « gagner » et se sont laissés entrainer dans cette catastrophe nationale qu’on appelle « guerre civile ».... a l’est par les russes, a l’ouest par d’autres influences, européennes et américaines ! ...et on revient a l’histoire du taureau...

      • alinea alinea 15 février 2015 15:53

        Disons alors que « l’état constitué » n’a vraiment pas su discuter !!


      • HELIOS HELIOS 15 février 2015 18:52

        .ça, c’est clair !!! l

        Merci d’avoir échangé avec moi.

      • Doume65 16 février 2015 01:22

        @ Helios

        « l’Ukraine n’a pas de pétrole, n’a pas de mines, n’a rien sauf des terres cultivable »

        Tiens donc ! l’Ukraine a des mineurs en grand nombre, mais pas de mine !?

        Ah mais non, ce sont des agriculteurs qui chassent les taupes smiley


      • Charly83 16 février 2015 14:32

        C’est vrai que, par nature, personne ne cherche la guerre. C’est vrai qu’on ne se lève pas un matin en décidant, tous comme un seul homme, qu’il faut prendre les armes, surtout dans nos sociétés de consommation où l’individualisme est roi. Mais de ce constat vous sautez à pieds joints sur la conclusion : la cause se trouve nécessairement chez les russes, ce sont eux qui tirent les ficelles. Qu’il y ait des influences, avec une frontière russo - ukrainienne aussi poreuse (au Donbass ils ont quasiment tous de la famille en Russie), qui pourrait le nier ? Mais ce serait prendre les gens du Donbass pour des imbéciles que de croire qu’ils ont besoin qu’on leur explique qu’ils sont menacés... Alors, certes, il y a ceux qui ont une conscience politique plus aiguë, qui initient le mouvement de rébellion. Puis l’agression militaire kiévienne suffit à convaincre les sceptiques.

        Je crois au contraire que le Kremlin fait tout pour calmer les ardeurs de la RPD et de RPL. Ils les soutiennent moralement et politiquement, peut-être même en leur fournissant une aide militaire minimale pour éviter qu’ils soient détruits par la junte. Mais ils voient aussi leur intérêt : ils veulent la fédéralisation de l’Ukraine, et pas son morcellement, afin de parvenir à une finlandisation de l’Ukraine, seule garante d’un équilibre géopolitique dans la région. Car si le reste de l’Ukraine devait entrer dans l’Otan, le Donbass serait un bien maigre tampon.


      • fred.foyn Le p’tit Charles 15 février 2015 16:01

        Angela Merkel, François Hollande, Petro Poroshenko et Vladimir Poutine....Intense partie de bridge...Poroshenko faisait le mort... !


        • Garance 15 février 2015 19:00

          «  Angela Merkel, François Hollande, Petro Poroshenko et Vladimir Poutine se sont réunis pour trouver une solution aux problèmes ukrainiens.... » 


          Cherchez l’intrus

          Pour vous aider un peu ; 2 indices : 

          Premier indice : on peut le surprendre au matin sur un scooter portant un casque et apportant des croissants (au beurre les croissants ) pour sa catin

          Deuxième indice : Un pigeon écolo lui a fienté dessus (sur lui seul) au milieu d’une foule de un million de personnes pour ne pas polluer le parterre de l’avenue

          Vous n’arrivez toujours pas à trouver l’intrus ?

          Troisième indice : 

          Dans toutes les réunions internationales ou il est présent : tout le monde le surnomme François Pignon

          Si vous ne trouvez toujours pas ; je ne peux rien faire pour vous ; vous êtes trop socialiste (1)

          (1 ) socialiste homonyme de débile profond

          • Fergus Fergus 15 février 2015 19:39

            Bonsoir, Garance.

            « tout le monde le surnomme François Pignon »

            Le cinéma, exactement comme son prédécesseur que tout le monde surnommait « De Funès » !


          • septikettak septikettak 16 février 2015 15:01

            @ Garance
            Trop dure, ta devinette, je donne ma langue au chat.
            Je t’en pose une autre :
            Un certain président vient de faire une conférence de presse de plus de deux heures, pendant laquelle il n’a jamais parler de chômage, de pouvoir d’achat, etc...ainsi que les journaleux sensés l’interroger sans concessions.Pendant sa conférence, une mouche est venue l’ennuyer en se posant sur son front. Voici la question : attention, elle est très dure :
            Etait-ce une mouche domestique ou une mouche à merde ?
            Pour t’aider un peu
            http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/05/francois-hollande-mouche-photo-video-conference-presse-elysee_n_6620384.html


          • Garance 16 février 2015 16:55

            @ Septikettak 


            Trop facile ta devinette : c’est une mouche à merde qui s’est posée sur Hollande

            Car comme chacun sait ; Hollande est atteint de diarrhées mentales : à chaque fois qu’il a une idée et qu’il la sort c’est de la merde

            Alors forcement quand t’es mouche tu le sais et t’attend ton tour

          • septikettak septikettak 16 février 2015 21:21

            T’as gagné. La prochaine fois, je complique la question smiley


          • Jelena XCII 15 février 2015 21:58

            Pour info, Poutine vient d’adresser un avertissement à Zagreb, car il se trouve qu’il y a beaucoup de mercenaires croates au sein des bataillons nazis.... Il invite donc Zagreb a rappeler ses « concitoyens » pour leur sureté.
             
            Ces lilliputiens de croates veulent s’attaquer à la grande Russie... J’ai de la peine pour eux.


            • alinea alinea 15 février 2015 22:29

              Jelena : smiley , j’adore, même si je ne suis pas en mesure de partager, je comprends !!


            • Aldous Aldous 16 février 2015 11:27

              Sans doute quelques nosalgiques d’Anté Palevic de sinistre mémoire ...



            • Jelena XCII 16 février 2015 12:17

              Heureusement que ces demeurés ne sont que 4 millions, car si ils étaient aussi nombreux que les allemands, ça ferait longtemps qu’il y aurait eu 3ème guerre mondiale.
               
              Pour tout dire, ils viennent de remettre au pouvoir le HDZ (c’est un parti qui idéologiquement est assez proche du Svoboda ukrainien), ce qui explique cet avertissement de Poutine.


            • Laurent 47 16 février 2015 22:35

              Vous savez, quand vous allez en Croatie, il vaut mieux savoir parler allemand qu’anglais, car au moins tout le monde vous comprend ! Une certaine nostalgie de la dernière guerre, quoi !


            • izarn 16 février 2015 10:58

              Minsk ne résoudra rien du tout c’est de la simple bouffonerie. Personne n’a rien signé, sauf des subalternes.
              Comment peut-on faire confiance à un état dont la « Garde Nationale » (Sorte de GIGN) décrete ne pas obéir au président, mieux encore menace directement l’état major de l’armée, avec mitrailleuses, mortiers et snipers, comme au bon vieux temps de Maidan ?
              Comment peut-on faire monter sur une scène politique légale ces gens la ?
              Ne voit-on pas que Kiev n’est pas sorti de son coup d’état nazi ? Que la Rada reste sous la menace des kalachnikovs ?
              Il faut etre complement couché, lobotomisé pour croire faire la paix avec un tel état croupion, qui n’a jamais respecté (Il en est de plus totalement incapable) aucun engagement ni avec l’UE, ni bien sur avec la Russie !
              Minsk c’est de la poudre aux yeux pour vous rendre aveugle.
              Il est bien absolument évident que JAMAIS Novorossia ne retournera à cette Ukraine. Il faut etre alcoolique et sous coke pour croire une telle absurdité. Alors la Crimée, ce n’est meme pas la peine d’y penser ! Ubuesque.
              La seule solution pour réunir les ukrainiens : Condamner Porochenko et ses sbires pour crime de guerre, complot contre l’Etat, haute trahison...Et encore !
              Remarquons aussi l’incroyable dissimetrie, ou on menace en permanence la Russie pour qu’elle fasse la paix, et de l’autre coté zéro menace contre Kiev ! Meme mieux le jour meme du pseudo traité les US leurs proposent gratis 17 milliards de $ !
              Ce n’est pas un traité de paix c’est comme toujours un ultimatum autiste contre la Russie.

              Alors pourquoi Poutine joue ce jeu ?
              Parceque la Russie veut se montrer non agressive et conciliante. Et que c’est le piège tendu à la Russie par Obama et Hollandomerkel. Si la Russie rejette, elle serait immédiatement accusée et selon les autistes, elle prouverait sa culpabilité....
              Mais la Russie peut la jouer autrement aussi : Aprés trois propositions de paix de la Russie, pour aboutir toujours à aucun résultat de la part de Kiev, cela va de plus en plus changer l’opinion mondiale, des BRICs, mais meme aussi de l’Europe. On a vu le retour de veste d’Attali par exemple...Le narrative imbécile de l’Ouest devient meme insupportable aux intellectuels.
              Donc l’Ouest à force de proposer toujours la meme rengaine stérile, agressive, commence à se décrédibiliser tout seul..
              La rengaine passe de plus en plus mal...Pour moi c’est l’explication de parfois la bonne humeur de Poutine, meme si de toute façon ce pseudo traité qui ne rime à rien du tout sera bien entendu un échec.
              Visiblement on cherche à faire péter les plombs à Poutine. Je repete que c’est bien entendu une méthode de voyou. Ce qui est normal, quand on défends les cinglés criminels de Kiev.


              • alinea alinea 16 février 2015 12:17

                Poutine est un judoka, ceinture noire cinquième dan, et la philosophie qui va avec !
                L’orient dans toute sa puissance, non violente, face aux hamburgers frites !! smiley


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 février 2015 12:26

                Ceux qui avaient déstabilisé l’Ukraine ne peuvent pas la remettre en l’état ! Il ne fallait pas miroiter « l’utopie de l’Europe » et diviser ainsi un peuple entre ceux qui veulent « s’intégrer » et ceux qui refusent « l’embrigadement ». Les deux camps ont leurs raisons mais je pense que les Ukrainiens qui veulent leur indépendance, leur souveraineté, leur liberté, leur culture ont raison de resister aux sirenes de la débauche de « l’europe » et ainsi ils doivent tout faire pour rassurer et convaincre leurs compatriotes mais surtout leurs dirigeants de tout faire pour retrouver leur unité nationale qui est ukrainienne d’abord et non pas « européenne ou russe »  !


                • Jelena XCII 16 février 2015 14:00

                  A la poubelle Minsk 2, après un week-end plutôt calme, les combats reprennent autour de Lougansk... Paris-Berlin disent que « ces incidents doivent être résolus ». Coté séparatiste, on répond qu’il est hors de question de laisser la ville se faire assiéger par les ukrainiens.


                  • alinea alinea 16 février 2015 14:06

                    C’est pourtant ça l’accord, non ? Allez les séparatistes, soyez cool, repliez-vous, sinon uncle Sam va envoyer ses armes !!
                    Ils n’ont aucune honte...


                  • Jelena XCII 16 février 2015 14:14

                    Vous avez du mal me lire Alinea ... L’accord, c’était que les ukrainiens repartent chez eux.


                  • alinea alinea 16 février 2015 16:09

                    Mais ils sont tous ukrainiens !!
                    L’accord, c’est que l’étau du « chaudron » se desserre et que l’armée de l ’OTAN puisse se replier !
                    On comprend les séparatistes !!!
                    On leur dit bien : arrêtez de gagner !! non ?
                    Bon, après... c’est pas notre problème !!


                  • Jelena XCII 16 février 2015 17:02

                    >> l’armée de l ’OTAN puisse se replier !
                     
                     ?!!?.....


                  • alinea alinea 16 février 2015 18:44

                    il semblerait que l’armée ukrainienne n’ait pas autant d’Ukrainiens que de soldats !! il semblerait que quelques milliers d’entre eux soient piégés dans « le chaudron », non ? Je n’ai pas de nouvelles depuis samedi, donc, ceci est peut-être obsolète !!


                  • Laurent 47 16 février 2015 22:43

                    Si vous voulez savoir ce que pensent les ukrainiens de la guerre que leur imposent les nazis de Kiev, je vous invite à aller sur Youtube. Vous tapez : l’Ukraine se révolte : Zaporozhié contre la mobilisation
                    Quel régal de voir le « nazi recruteur » se faire remonter les bretelles par de faibles femmes !


                  • soi même 16 février 2015 22:11
                     PANIQUE A KIEV ? Ukraine : Porochenko aurait évacué sa famille de Kiev

                    Posted on fév 16, 2015 @ 21:19


                    Par Alexandre Sivov

                    Petro et Marina Porochenko

                    Selon une information relayée par un blogueur influent de Kiev, le président ukrainien Porochenko vient d’évacuer femme et enfants par un vol charter urgent vers une direction inconnue. Selon toujours le blogueur, le SBU (Services secrets), la police et l’armée sont en panique. Tout le monde estime que nous sommes à la veille d’un grand chamboulement. Des milliers de personnes sont mortes à Debaltsevo où les combats continuent. Les radicaux sont hors de contrôle. De plus, il y a sur place, ces maîtres maléfiques venus des États-Unis… Porochenko et son entourage comprennent que bientôt viendra leur tour…La situation est extrêmement tendue…


                    Et pour finir, voici une histoire amusante, disons plutôt rocambolesque… Les mêmes personnes qui ont été recrutées pour l’ancien maître de Kiev, Ianoukovitch, les soi-disant « titouchki » (personnes payées l’année dernière pour contrer Maïdan) sont appelés d’urgence par leurs superviseurs du SBU. Ce dernier leur a annoncé une rémunération de 400 hryvnia (13 euros) par personne pour l’organisation d’un rassemblement. Vous ne croirez pas de quoi ce rassemblement retourne. Il s’agit simplement et uniquement de disperser les manifestants d’un probable et nouveau Maïdan ! D’autres personnes percevront un peu moins de 200 hryvnia. Les premiers contre-manifestants seront réunis ce mardi…

                    http://allainjules.com/2015/02/16/alerte-info-panique-a-kiev-ukraine-porochenko-aurait-evacue-sa-famille-de-kiev/






                    • alinea alinea 16 février 2015 22:38

                      C’est exactement ce que je pressentais : le peuple ukrainien en a son couffle !
                      Ces mecs, au gouvernement, non seulement ils sont incapables, mais ils sont meurtriers et suicidaires !
                      Ah !!! ils sont beaux nos alliés !!
                      Astrologiquement parlant, la mi- mars, exactement ( le 17) est une date alerte rouge !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Virgile Thomas


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès