Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > #ukraine : Les crimes fascistes de Kiev commencent à être découverts dans (...)

#ukraine : Les crimes fascistes de Kiev commencent à être découverts dans le Donbass

Avec la retraite de l’armée de la junte fasciste pro-UE de Kiev, les crimes des fascistes de Kiev commencent à être découverts dans le Donbass. Voici une dépêche de l’agence d’information russe Ria Novosti, que www.initiative-communiste.fr ne saurait passer sous silence. Les informations de Ria Novosti sont confirmées par les compte-rendu communiqués chaque jours par la mission d’observateurs de l’OSCE en Ukraine que nous reproduisons également (traduction par nos soins).

Aucun médias du camp impérialiste euro-atlantique n’a fait état de cette information, ne serait ce que pour la contredire. Il est vrai que le journal de référence de la propagande pro-UE Le Monde a pour illustrer la « marche pour la paix organisée à Moscou » et dont les médias se sont largement fait l’écho en France a osé diffuser une vidéo de la grande manifestation de soutien au Donbass qui avait lieu simultanément à Moscou. La désinformation bat son plein.

La découverte de ces charniers rappelle à l’évidence de tristes heures de l’histoire ukrainienne, notamment les massacres commis par les divisions des fascistes ukrainiens alliés aux SS nazis : l’ensemble des peuples d’Europe, notamment à Oradour, se souvient pourtant des crimes des divisions SS Galicie et Das Reich. Et bien c’est le moment choisi par le président de la junte de Kiev, soutenu à bout de bras par l’UE, les USA et l’OTAN pour déclarer :

« Autrefois la question des guerriers de l’OUN-UPA divisait le pays, c’est pourquoi on ne la mettait pas à l’ordre du jour. Maintenant c’est un très bon moment… maintenant c’est le moment de discuter cette question… Je me souviens des guerriers de l’UPA en tant que héros » P Poroschenko

Cette semaine, le monument commémoratif du massacre de Babi Yar, de cette shoah par balle dont les nationalistes ukrainiens ont été les soldats, a été profané par des inscriptions nazies.

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/ukraine-les-crimes-fascistes-dans-le-donbass/

A retrouver sur www.initiative-communiste.fr site web du PRCF

suivez l'actu du PRCF sur @PRCF_ et sur facebook

 

En Ukraine, l’UE soutient ouvertement un régime fasciste, et alors que la crise du capitalisme s’aggrave, l’euro fascisme est en marche. No Pasaran !

Ria Novosti : Après le retrait des forces gouvernementales ukrainiennes repoussées par les insurgés, des découvertes terrifiantes ont été faites dans les zones qui étaient alors contrôlées par l’armée de Kiev avant la signature d’une seconde trêve à Minsk, écrit jeudi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Des fosses communes remplies de corps d’habitants, torturés et exécutés par les militaires ukrainiens, ont ainsi été mises au jour. Les faits les plus épouvantables déjà signalés auparavant par les forces d’autodéfense ont été confirmés : les punisseurs de la Garde nationale et des « bataillons de volontaires » ont perpétré un génocide dans le Donbass.

Les forces d’autodéfense venues déminer la zone ont découvert une fosse commune près d’une carrière du village Nijniaïa Krynka dans la région de Donetsk. Quatre corps de femmes et plusieurs corps d’hommes s’y trouvaient, à peine recouverts de terre. Les hommes avaient les mains attachées dans le dos, un corps était décapité et tous – les hommes et les femmes – ont été torturés avant d’être exécutés d’une balle dans la nuque. Les femmes, dont une était enceinte, ont été violées avant l’exécution. Telles sont les traces laissées par le bataillon « Aïdar » déployé à proximité de la carrière.

Contrairement aux constats précédents faits jusque-là par le Parquet militaire des républiques autoproclamées du Donbass sur le traitement cruel des militaires ukrainiens envers les civils, complètement ignorés par les médias ukrainiens et occidentaux, cette fois des experts et des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) se sont rendus sur les lieux [ndlr lire le communiqué de l'OSCE sur le site internet de l'OSCE]. Les forces d’autodéfense ont également annoncé la découverte d’autres fosses sur le territoire qui était jusqu’à récemment contrôlé par l’armée ukrainienne, et attendent l’arrivée des démineurs et des experts judiciaires accompagnés d’observateurs européens. Les corps de la fosse commune de Nijniaïa Krynka ont été exhumés et envoyés à Donetsk pour une expertise médico-légale et identification. De leur côté, les procureurs militaires de Donetsk interrogent les habitants, qui confirment la disparition de plusieurs hommes et femmes capturés dans la rue par les combattants du bataillon « Aïdar ».

Il s’agit des premières preuves formelles des sévices des bataillons punitifs et de la Garde nationale dans le Donbass. Elles sont irréfutables : Kiev et Bruxelles ne pourront plus les mettre sur le compte de la « propagande ».

Le corps d’une femme violée et noyée a été découvert près de Lougansk. On y a découvert également des fosses communes de civils à qui les punisseurs ont même accroché des plaques outrageantes. Les faits horribles s’accumulent. Un membre des forces d’autodéfense a annoncé sur les réseaux sociaux la découverte d’une famille de sept réfugiés assassinés dans une maison.

Une vidéo a été diffusée récemment où l’on voit les combattants du bataillon « Aïdar » ouvrir le feu sur deux adolescents à vélo près de Marioupol. La police locale a confirmé que le premier adolescent avait été tué et le second grièvement blessé.

A Marioupol également, selon le bureau d’information de l’Armée du sud-est, « des fascistes saouls ont commencé à tirer dans un restaurant avec des fusils automatiques, ont violemment battu le propriétaire de l’établissement et ont amené de force deux serveuses ». Les deux jeunes filles n’ont toujours pas été retrouvées et la police a peur d’enquêter sur l’incident.

Ce n’est qu’une mince partie des faits recueillis par les militants des droits de l’homme russes et ukrainiens dans le Livre blanc dont la rédaction a commencé après le premier massacre de civils le 2 mai à Odessa.

RIA NovostiUkraine: une tombe collective de civils découverte près de DonetskUkraine : une tombe collective de civils découverte près de Donetsk

13:47 24/09/2014 Une tombe collective de civils a été découverte près d’une mine de charbon située à 60 km à l’est de Donetsk. Pour le moment, les corps de quatre personnes dont trois femmes sont exhumés.>>

RIA NovostiUkraine: une tombe collective de civils découverte près de DonetskUkraine : des observateurs inspectent un charnier dans le Donbass

18:28 28/09/2014 Un groupe d’experts internationaux est arrivé sur les lieux d’un charnier découvert près de la ville ukrainienne de Donetsk (est), a annoncé à RIA Novosti un porte-parole de la république populaire autoproclamée de Donetsk.>>

 

Communiqué de la mission spéciale de surveillance de l’OSCE en Ukraine reposant sur les informations reçues le 23 septembre 2014 à 18h (heure de Kiev)

 

La police militaire de la République Militaire de Donetsk a indiqué à la mission d’observation de l’OSCE que trois tombes sans noms semblant contenir de nombreux corps ont été découverte. Deux d’entre elles sont situées dans la mine de charbon Komunar à proximité du village de Nyshnia Krinka ( 35km au nord est de Donets) et une une est située dans le village

Les observateurs de l’OSCE se sont rendue sur place et ont observé dans la mine de charbon deux zones distantes d’une cinquantaine de mètre l’une de l’autre, chacune contenant les restes de deux cadavres humains. Chacun de ces cadavres étaient en processus de décomposition. Les observateurs ont également relevé la présence de 8 cartouche de pistolet Makarov 9mm à environ cinq metres des cadavres

Near the road on the edge of the village, the SMM observed a pile of earth resembling a grave which had a stick with a plaque, written in Russian and containing the names (or in one case – initials) of five individuals. The plaque indicated that the individuals died on 27.08.2014. On top of the plaque there was another inscription saying : ‘Died for Putin’s lies’. Neither in the coal mine nor in the village did the SMM see any forensic experts. COMMENT :The SMM cannot provide a forensic assessment of the sites.

Près de la route à la limite du village, les observateurs ont observé un tas de terre ressemblant à une tombe sur lequel est planté un piquet supportant une plaque sur laquelle est inscritre en russe les noms (et dans un cas les initiales) de cinq personnes. La plaque indique que les cinq personnes sont mortes le 27-08-2014. En haut de la plaque il y a une autre inscription : » Morts pour les mensonges de Poutines ». Nis dans la mine de charbon, ni dans le village n’ont vu d’experts légistes, commentaire ; les observateurs ne peuvent pas fournir de constation médico légales sur ces sites.

Toujours à Nyshnia Krynka, les observateurs ont constaté un pont détruit au dessus du reservoir, reliant le village à Donetsk. Selon les villageois, les soldats de l’armée ukrainienne ont fait exploser le pont lors de leur retraite du village le 18 septembre

Contre le fascisme en Ukraine, et face à ses crimes, les antifascistes mobilisent une solidarité internationale. Communistes en tête. Rappelons que chacun peut signer la pétition « Pétition. Halte à la fascisation en Ukraine ! Halte à la marche à la troisième guerre mondiale ! »
Par exemple, un nouveau convoi humanitaire, le seizième, nommé convoi antifasciste, est ainsi envoyé par les communistes du KPRF pour soutenir le peuple du Donbass, avec le soutien du groupe musical italien bien connu du mouvement anti fasciste Banda Bassotti. Comme en témoigne cette traduction d’un article du KPRF diffusée par la camarade D Bleitrach

Le nom de notre convoi humanitaire est « anti-fasciste »

donbass kprf convoi antifasciste banda bassotti

Le nom de notre convoi humanitaire est « anti-fasciste ». Le groupe musical « Banda Bassotti » soutient la Nouvelle Russie

http ://kprf.ru/international/ussr/134993.html

Le 26 septembre, avec la participation du Parti communiste de Moscou, le kolkhoze Lénine a expédié le 16ème convoi transportant de l’aide humanitaire au peuple frère de la Nouvelle-Russie.

26/09/2014

À ce jour, les communistes et leurs sympathisants, et simplement les gens qui ne sont pas indifférents à la détresse de nos frères et sœurs dans le Sud-Est de l’Ukraine ont envoyé plus de 1.500 tonnes d’aide humanitaire, y compris la nourriture, les médicaments, l’hygiène personnelle, des vêtements chauds, des chaussures, des vêtements pour enfants , l’hygiène et les soins aux nouveau-nés et les nourrissons, les livres, la papeterie, les « biens à double usage » – casques, lampes, gilets pare-balles.

Cette fois-ci, le convoi a reçu le nom de « anti-fasciste ». En plus des représentants du Parti communiste s’est joint à la caravane le groupe musical anti-fasciste bien connu en Italie (et pas seulement) « Banda Bassotti », qui a été fondé en 1987. L’arme principale de ce groupe est la musique et la parole poétique. Les compositions sont marquées par une orientation sociale et politique, anti-fasciste et communiste et elles sont interprétées dans de nombreuses langues – italien, espagnol, anglais, japonais, basque, yiddish et russe. Le répertoire des musiciens de rock comprend même l’hymne de l’URSS et des chansons soviétiques. Quand les musiciens ont entendu parler de ce qui se passait en Ukraine, en particulier, à Odessa, Lougansk, Donetsk, les musiciens ont déployé une grande activité visant à faire en sorte que le plus de gens en Europe connaissent les horreurs de cette guerre, qui est le résultat d’une prise de contrôle fasciste par la junte de Kiev. Tous les mois « Banda Bassotti » explique lors de ses concerts et sur Internet par le biais des réseaux sociaux les événements qui ont eu lieu en Ukraine après le coup d’État illégal qui, avec le consentement et le soutien de l’Union européenne et des Etats-Unis a porté au pouvoir un gouvernement pro-fasciste. Les musiciens ont rassemblé autour d’eux des partisans et ont pris l’initiative, intitulée « caravane anti-fasciste » pour lever des fonds. Arrivés à Moscou le 25 Septembre ils ont donné le même jour un concert sur la scène rock d’ Izmailovo.

Le matin du 26 Septembre, avec le convoi du Parti communiste, les musiciens sont allés en Nouvelle-Russie, soutenir la lutte contre le fascisme et rencontrer les habitants de DNR et LNC, donner un concert, fournir une aide humanitaire et financière, et surtout, exprimer la solidarité internationale avec le peuple en lutte du Donbass.

Avant le départ du convoi s’est tenue une réunion impromptue, à laquelle ont participé les députés de la Douma d’Etat Kazbek Taisaev, Vladimir Rodin, Vladimir Pozdnyakov, Nikolai Vasilev, les députés communistes du Conseil municipal de Moscou et de la région de Moscou. Et, bien sûr, nos amis de l’Italie, les musiciens de la « Banda Bassotti ». Ils ont donné un petit concert directement sur le site, à partir duquel ils étaient prêts à partir pour un long voyage avec à bord des autocollants sur les voitures » Moscou la Rouge. Parti communiste. Front patriotique »,« Les communistes de banlieue » « Union russe « , » aide humanitaire de l’Union des Forestiers de Russie. » Le public a accueilli chaleureusement la »Chanson de la jeunesse inquiète », interprétée par un chanteur en russe, et la « Chanson des partisans de Garibaldi ». On croyait entendre partout les mots : « Et la neige, le vent et le vol des étoiles de nuit. Mon cœur m’appelle pour un long voyage incertain « . Il est clair que la caravane part une fois de plus pour des horizons vraiment incertains, pour aider les gens en détresse.

Comme toujours, à la caravane de Moscou et de la région de Moscou se joindront des véhicules de Toula, Voronej, Ossétie du Nord, Kabardino-Balkarie, République de Mari-El. Et à chaque fois, les musiciens se produiront en concert.

Les membres des médias qui sont venus au kolkhoze Lénine ne le regretteront pas, ils ont eu l’occasion unique de communiquer avec les musiciens du groupe, poser des questions aux représentants du Parti communiste, voir de leurs propres yeux et écouter l’excellente performance des chansons soviétiques dans l’arrangement de rock.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • filo... 29 septembre 2014 11:50

    Si la France est réellement une démocratie, alors votre président de la république, son ministre des AE ainsi que BHL leurs sorcier marabout devraient finir devant la cour criminelle française pur leurs soutient et aide au pouvoir à Kiev et ceci depuis les événements de Maïdan !

    Mais il est permit de rêver....


    • ELCHETORIX 29 septembre 2014 14:33

      Merci pour cet article édifiant sur les monstruosités perpétrées par les fascistes kiévins !
      Les crapules de la junte de Kiev doivent tous être jugées et pendues comme les criminels nazis à Nuremberg.
      Ceux qui les soutiennent comme les crapules de Bruxelles , celles du palais de l’Elysée et toutes les autres doivent aussi être jugées et punies comme criminels de guerre et crimes contre l’humanité .
      RA.


      • antyreac 29 septembre 2014 14:45

        Le temps passe et prcf nous sert toujours les mêmes bouillies indigestes...


        • taktak 29 septembre 2014 16:20

          Il dit qu’il voit pas bien le rapport entre les faits qui sont rapporté ici (notamment un communiqué de l’OSCE sur lequel le PRCF a une influence très limité) et votre commentaire.

          Dites plutot que comme vos copains nazillons de Kiev vous aimeriez bien faire taire les républicains, les progressistes, les communistes bref ceux qui vous déplaisent.


        • soi même 29 septembre 2014 16:03

          Bon vous rapportez un fait véridique, es que pour autant doit ton se rallier à vos idées ?
          Et bien non, car vous êtes aussi vénéneux que cette propagande issue des extrêmes droites !

          Ceux qui encore garde une mémoire historique ne peuvent que saluer la vérité de votre article, et en même temps ne peuvent pas adhère à votre propagande !

          Amicalement votre !


          • taktak 29 septembre 2014 16:24

            « propagande issue des extrêmes droites ! »

            ah bon ? où ça  : cet article issu d’un site d’information communiste commente une dépèche d’une agence de presse, un communiqué de l’OSCE et un communiqué du parti communiste russe...

            Heureusement que le PRCF diffuse ces informations, et qu’un portail citoyen comme agoravox le permet également de le faire, car ce n’est pas les merdias qui font le boulot.

            Sinon, je ne vois absolument pas où est la propagande : cet article du PRCF se borne à rappeler des faits, des faits et un tout petit peu de commentaires comme dirais l’autre.

            Il faut croire que la disparition des journalistes dans ce pays fait que quand certain lise une information en dehors de la ligne euroformaté de l’AFP reuter et AFP dirrectement ciselé depuis washington frankfort et bruxelles, ils supportent pas.


          • soi même 29 septembre 2014 17:52

            Il y a d’autre voie d’(information que le PCF, heureusement un peut plus objectif que votre propagande d’ opprimeur opprimé !


          • Yurf_coco Yurf_coco 29 septembre 2014 16:38

            Oui mais oui mais...


            Donc en Ukraine, on a des ukrainiens, des locaux, des anciens russes, des communistes, des fascistes et des russes, des russes qui ne sont pas russes et des russes commandos fantômes...

            Au delà du fait que nous n’ayons pas beaucoup d’information, au delà du fait que UE et Russie fassent de la propagande chacun de leur côté...

            Je trouve quand même bizarre, que vous, avec les seules bases de quelques infos, aussi pertinentes soient elles, vous décrétiez que l’UE soutient les fascistes. Et voilà, fin de l’histoire.

            C’est un tel bordel là-bas... Avec des enjeux, que nous n’avons même pas idées (territoire, espionnage, armement nucléaires etc...), que OK, je veux bien que l’UE n’est pas blanche, mais que Diable, pourquoi se serait totalement l’inverse ?

            Du coup si on a arriver à me convaincre qu’il y a avait anguille sous roche côté UE, ça va quand même être dur de me faire croire que la Russie défends corps et âme la démocratie contre les fachos venu d’Europe de l’Ouest.... Les deux visions sont tellement caricaturales...

            • leypanou 29 septembre 2014 17:09

              " ça va quand même être dur de me faire croire que la Russie défends corps et âme la démocratie contre les fachos venu d’Europe de l’Ouest. " : où dans l’article l’auteur prétend que la Russie défend corps et âme la démocratie contre les fachos venus d’Europe de l’Ouest ?

              L’article rend public des informations tues par les médias atlantistes dans quasiment toutes les chaînes de radio et de télévision, les journaux papiers et votre souci à vous est de dire que la Russie est aussi pourrie.

              C’est de la logique imparable.


            • Yurf_coco Yurf_coco 29 septembre 2014 21:10

              « où dans l’article l’auteur prétend que la Russie défend corps et âme la démocratie »


              Les termes de l’auteur sont pourtant clair : 

              « Aucun médias du camp impérialiste euro-atlantique » 
              « l’armée de la junte fasciste pro-UE de Kiev »

              Le camp occidentale est fait...


            • Bovinus Bovinus 30 septembre 2014 19:04

              @ Yurf_coco
              -
              ça va quand même être dur de me faire croire que la Russie défends corps et âme la démocratie contre les fachos venu d’Europe de l’Ouest....

              -
              En effet, ce que la Russie défend, ce n’est nullement la « démocratie ». Elle ne fait que se défendre elle-même, c’est à dire, principalement ses terres et son peuple.
              -
              Merci de cette petite « mise au point ».


            • bernard29 bernard29 29 septembre 2014 16:55

              Oh !! « La plus grande statue de Lénine encore debout en Ukraine a été déboulonnée dans la nuit de dimanche à lundi à Kharkiv, par des manifestants nationalistes dénonçant à travers le fondateur de l’Union soviétique l’influence de Moscou. » 

              qu’en pensez vous le PRCF ! QUE FAIRE ?


              • doslu doslu 30 septembre 2014 10:33

                Déboulonnage de Lénine a Kharkhiv
                remarquez les jolis drapeaux

                https://www.youtube.com/watch?v=VKB2ZoeeUoE


              • trobador 30 septembre 2014 12:58

                Ils voulaient probablement libérer un socle pour Poutine...


              • leypanou 29 septembre 2014 17:20

                Une petite lecture sur l’Ukraine pour ceux qui peuvent encore lire sans a priori ; pour les autres, vous avez l’embarras du choix en France : on ne lit/n’entend pratiquement que la propagandiste atlantiste.


                • Rmanal 29 septembre 2014 17:42

                  Au début cela part pas trop mal. Effectivement on découvre qu’en temps de guerre les pires horreurs sont commises par les pires salopards.
                  Dans un deuxième temps on se demande où sont passés les mêmes charniers mais du fait des pro-Russes (car il y en a tout autant). Bon là on commence à sentir venir le bla bla propagandiste, à partir du moment où l’article devient partial.
                  Et puis on finit dans une apothéose du bon Russe avec un kolkhoze « Lénine » sortit du fond des âges pour venir soutenir les ordures du Donbass contre les ordures de Kiev.
                  Je suis pourtant bien à gauche, mais le final est tellement ridicule que j’en ai rigolé. Je ne pensais même pas qu’il y avait encore des gens pour défendre les horreurs de l’URSS, façon parti communiste Français jusque dans les années 70.
                  Il faut pourtant dire la vérité aux gens :
                  - Kiev est un gouvernement fasciste mis en place par l’UE pour défendre son pognon.
                  - Le Donbass est un gouvernement fasciste mis en place par Poutine pour défendre son pognon.
                  - Au milieu l’Ukrainien moyen en prend plein la gueule pour une guerre qu’il n’a pas voulu.
                  - Il n’y a pas des gentils et des méchants : murissez un peu.


                  • Bovinus Bovinus 30 septembre 2014 19:15

                    @ Rmanal
                    -
                    Je ne pensais même pas qu’il y avait encore des gens pour défendre les horreurs de l’URSS, façon parti communiste Français jusque dans les années 70
                    -
                    C’est quoi, précisément et concrètement, les « horreurs de l’URSS » ? La journée de travail limitée à 8h (et même moins pour les métiers pénibles), les congés payés, la santé gratuite pour tous, l’éducation gratuite pour tous, bref, tout ce que le CNR français a repris dans la constitution stalinienne de 1936 ? C’est de ça que vous vous plaignez ? Ou bien, peut-être est-ce de ce que vos « libérateurs » Anglo-Saxons appellent le Welfare State, c’est-à-dire, l’État-Providence en français, que vous devez uniquement aux tanks russes de l’autre côté du mur de Berlin ? Ou peut-être encore, le rêve de la conquête des étoiles par l’humanité ? À moins que ce ne soit la victoire de mai 45, que vous devez surtout et avant tout au brave soldat Ivan, qui s’est fait tuer entre beaucoup d’autres, pour vous ?
                    -
                    Ne vous inquiétez pas, depuis qu’il n’y a plus d’URSS, la « Crise » s’est subitement aggravée. Bientôt vous serez au RSA, sans chicots, diabétique (copyright Coca-Cola) avec une puce RFID dans le cul et vous serez heureux qu’on ne vous ait pas encore euthanasié. Peut-être à ce moment-là, regretterez-vous « les horreurs de l’URSS ».


                  • Rmanal 1er octobre 2014 11:40

                    Merci de répondre à ma question : oui il y a encore des arriérés propagandistes qui revisite l’histoire pour faire de la dictature en URSS une utopie.
                    Heureusement les vrais communistes ont coupé les ponts avec cette propagande bicéphale, avec d’un côté les gentils, de l’autre les méchants.


                  • Bovinus Bovinus 1er octobre 2014 14:35

                    Merci de répondre à ma question : oui il y a encore des arriérés propagandistes qui revisite l’histoire pour faire de la dictature en URSS une utopie.
                    -
                    Je ne crois pas que le régime dit « stalinien » ait prétendu viser à autre chose qu’une dictature, plus précisément « la dictature du prolétariat ». Mais ses réalisations (par exemple, celles que j’ai cité) n’étaient pas une « utopie », c’était bel et bien une réalité.


                  • Pere Plexe Pere Plexe 29 septembre 2014 19:01

                    BHL et sa clique vont sans aucun doute dénoncer avec force cette infâme barbarie...ou pas.


                    • yvesduc 29 septembre 2014 21:10

                      Comme d’habitude, nos médias réaliseront leur erreur lorsqu’il sera trop tard et que la machine folle ne pourra plus être arrêtée. La vérité émergera petit à petit, sans faire de vagues et sans remettre en cause la direction prise. L’actualité de ces derniers temps, déprimante, me rappelle cette pensée de Thierry Meyssan : autrefois les empires laissaient des vestiges ; l’empire étasunien, lui, ne laissera que des cimetières (ou des charniers, si les criminels ne laissent pas les proches enterrer les victimes ou assassinent également les proches…). Comme le dit encore Meyssan, la violence va en s’accélérant et nous pouvons ajouter : les médiamensonges aussi.


                      • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 29 septembre 2014 22:49

                        Des barbares sanguinaires nazis violent des femmes, massacrent des enfants, sèment la mort et le chaos, soutenus par la France, l’ Ue et l’ effroyable dictature US ? Mais que fait la police ?


                        • filo... 29 septembre 2014 23:25

                          @Trekkotaz

                          La police française ?


                        • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 30 septembre 2014 00:42

                          Veux tu parler d’ un coup d’ Etat soutenu massivement par la populace enragée ? Non expression typique de bistrot.


                          • sls0 sls0 30 septembre 2014 04:53

                            Vous êtes sûr de vos sources ?
                            Elles n’ont pas été validées par Washington.

                            J’ai quelques doutes, notre maitre à penser l’omniscient BHL n’en parle pas, pourtant il a regardé par la fenêtre de sa chambre d’hôtel à Kiev. (il parait qu’il aurait aussi regardé par la fenêtre dans le taxi pour l’aéroport)

                            Kiev a dit que c’était des terroristes et dieu sait de quoi est capable un terroriste, se suicider les mains liées dans le dos c’est bien leur style, rien que pour empêcher de profiter des bienfaits de la démocratie ils sont capable de tout.

                            Un peut de sérieux maintenant, ça fait des mois qu’on leur laisse faire tout ce qu’ils veulent en toute impunité avec la bénédiction des maitres de la démocratie, il ne font qu’appliquer ce qu’ils ont dit.

                            Dans toute dictature il faut donner du pouvoir au médiocre, au petit, au beauf, au lâche,.... Il sera reconnaissant et obéissant. C’est pas parce qu’on leur donne un uniforme et un fusil que ce sont des combattants. Défiler en roulant les mécanique oui, à 10 contre un à condition qu’il soit désarmer oui, un viol ou deux oui, c’est très bien pour se venger de la non médiocrité d’autrui. Ce battre c’est autre chose, la médiocrité c’est un handicap dans ce cas. Il font donc les seules choses qui font à peu près bien.

                            Je réside dans un pays qui a donné coté dictature, les médiocres sont nostalgiques. 


                            • Goldored 30 septembre 2014 18:38

                              Il faudrait mettre à jour votre géopolitique bloquée, comme vos idées, sur l’époque stalinienne...
                              Ce n’est pas parce que l’Ukraine a majoritairement collaboré avec les nazis entre 1941 et 1945 que l’Ukraine est aujourd’hui nécessairement fasciste.
                              Ce n’est pas non plus parce qu’Annie Lacroix-Riz - dont j’apprécie certains travaux mais pas tous, comme j’ai eu l’occasion de lui dire de vive voix - est anti-ukrainienne qu’on peut construire une idéologie sur cette détestation.
                              Poutine est lui aussi un bel exemple de dirigeant fascistoïde mais curieusement, vous semblez peu enclins à le critiquer, préférant vous aligner, comme à la grande époque sur le grand frère russe.
                              Le PCR n’est rien d’autre, comme l’était le stalinisme, qu’un dévoiement nationaliste d’un communisme déjà trop violent et antidémocratique pour mériter le nom de communisme.
                              Vous continuez à défendre un pseudocommunisme fascisant - et vos imprécations antifascistes ne trompent que les idiots - du même ordre que celui qui a fait fusillé de vrais communistes, héros de la révolution de 1917 !
                              Il faut connaître l’histoire et ne pas sombrer dans le complotisme sous prétexte de lecture de classe. Sinon, vous ne valez pas mieux que les 90 % de contributeurs fascistoïdes de ce site.


                              • sls0 sls0 30 septembre 2014 21:21

                                ’’Ce n’est pas parce que l’Ukraine a majoritairement collaboré avec les nazis entre 1941 et 1945 que l’Ukraine est aujourd’hui nécessairement fasciste.’’

                                IL faut regarder le passé pour comprendre le présent, mais il faut pas en faire une fixation. Vous avez parfaitement raison.

                                Le problème c’est que certains partis ont tendance à s’afficher assez ouvertement pro-nazi. Les sigles SS ce n’est pas le PCF qui les a peint sur les casques d’aujourd’hui. Sur leurs sites le salut nazi c’est assez tendance.

                                Je suis un athée politique, je juge plus aux résultats qu’aux idées donc je regarde plus les chiffres que je n’écoute les paroles.

                                Les USA c’est à une heure de vol de chez moi, j’y vais assez facilement.

                                Leningrad j’y suis allé deux fois, j’appréciais les habitants mais pas trop l’ambiance. St Petersbourg j’y vais plus souvent, j’apprécie les habitants et l’ambiance. Leur président vu qu’il l’apprécient je ne trouve rien à redire, en tout cas il fait plus pour les russes que le notre pour les français. C’est vrai qu’il n’a pas le prix nobel de la paix comme Obama.

                                Pour vivre si je devais choisir j’irai coté Russie, les USA c’est un peu fin d’empire comme ambiance, l’année dernière avec 2% de croissance la pauvreté à augmenté ; le 0,1% les plus riches ont piqué tout les bénéfices de la croissance et en plus il ont piqué du fric aux plus pauvres qu’eux.
                                Coté Russie on sent quand même une volonté politique du bien être général, il y a des riches que Poutine a remis au pas.
                                J’ai quand même un grief coté russe, ils sont assez culture et j’avoue que ça me gonfle un peu le coté smoking pour aller à l’opéra.


                              • sls0 sls0 30 septembre 2014 21:22

                                ’’Ce n’est pas parce que l’Ukraine a majoritairement collaboré avec les nazis entre 1941 et 1945 que l’Ukraine est aujourd’hui nécessairement fasciste.’’

                                IL faut regarder le passé pour comprendre le présent, mais il faut pas en faire une fixation. Vous avez parfaitement raison.

                                Le problème c’est que certains partis ont tendance à s’afficher assez ouvertement pro-nazi. Les sigles SS ce n’est pas le PCF qui les a peint sur les casques d’aujourd’hui. Sur leurs sites le salut nazi c’est assez tendance.

                                Je suis un athée politique, je juge plus aux résultats qu’aux idées donc je regarde plus les chiffres que je n’écoute les paroles.

                                Les USA c’est à une heure de vol de chez moi, j’y vais assez facilement.

                                Leningrad j’y suis allé deux fois, j’appréciais les habitants mais pas trop l’ambiance. St Petersbourg j’y vais plus souvent, j’apprécie les habitants et l’ambiance. Leur président vu qu’il l’apprécient je ne trouve rien à redire, en tout cas il fait plus pour les russes que le notre pour les français. C’est vrai qu’il n’a pas le prix nobel de la paix comme Obama.

                                Pour vivre si je devais choisir j’irai coté Russie, les USA c’est un peu fin d’empire comme ambiance, l’année dernière avec 2% de croissance la pauvreté à augmenté ; le 0,1% les plus riches ont piqué tout les bénéfices de la croissance et en plus il ont piqué du fric aux plus pauvres qu’eux.
                                Coté Russie on sent quand même une volonté politique du bien être général, il y a des riches que Poutine a remis au pas.
                                J’ai quand même un grief coté russe, ils sont assez culture et j’avoue que ça me gonfle un peu le coté smoking pour aller à l’opéra.


                              • Bovinus Bovinus 1er octobre 2014 00:13

                                @ sls0
                                -
                                Leningrad j’y suis allé deux fois, j’appréciais les habitants mais pas trop l’ambiance. St Petersbourg j’y vais plus souvent, j’apprécie les habitants et l’ambiance.
                                -
                                Chacun son truc. Pour être né et avoir vécu un certain nombre d’années à Leningrad, et avoir séjourné à de multiples reprises à Piter, je préfère largement Leningrad. Justement, pour l’ « ambiance », comme vous dites. C’était plus propre, les gens étaient plus détendus et y’avait pas ces atroces affiches publicitaires partout. Et surtout, il n’y avait pas autant de bruit et de bagnoles. Il y avait aussi moins de choix dans les magasins, mais la qualité était incomparablement meilleure. Ne serait-ce que pour ce qui est du pain. Le pain comme on le faisait en URSS a disparu. On pouvait acheter des authentiques cigares cubains pour quelques kopecks. Il n’y avait que deux chaînes TV, mais on ne montrait pas de la merde.
                                -
                                Je ne suis pas un pro-poutinien, mais quand je le vois essuyer ses larmes alors qu’on joue l’hymne soviétique (et non pas « russe »), je sais qu’il ne fait pas semblant. Il regrette sincèrement l’URSS. Et d’ailleurs, lui aussi est né à Leningrad.


                              • Bovinus Bovinus 1er octobre 2014 00:46

                                @ Goldo
                                -
                                Le PCR n’est rien d’autre, comme l’était le stalinisme, qu’un dévoiement nationaliste d’un communisme déjà trop violent et antidémocratique pour mériter le nom de communisme.
                                -
                                C’est à ce genre de petites phrases qu’on devine de quel moule idéologique vous sortez - je ne sais pas pour le PCR, mais pour ce qui est du « stalinisme », tout ce qui reste de fonctionnel et d’à peu près intact en Russie et son « étranger proche » à l’heure actuelle est un héritage concret et direct de ce que vous appelez le « stalinisme ». Tout. Les barrages hydroélectriques, les chemins de fer, les routes, le métro, les cosmodromes, le complexe militaro-industriel, le système de santé et d’éducation ... la liste est très, très longue.
                                -
                                C’est tout de même drôle : vous prétendez que le « stalinisme » serait « trop violent » et « antidémocratique » pour « mériter le nom de communisme ». Mais vous semblez oublier que le communisme n’existait pas, n’a jamais existé autrement que sur le papier avant que le « stalinisme » ne le concrétisât dans la réalité. Ah ben oui, certes, c’était pas parfait.
                                -
                                Mais tout de même :
                                - remettre un pays gigantesque sur la voie du développement, après les ravages de la révolution, de l’anarchie et de la guerre civile, en un temps extraordinairement court ;
                                - former, éduquer et instruire une population à 90% illettrée, en un temps toujours aussi extraordinairement court ;
                                - créer ex nihilo une industrie de classe mondiale, tout en étant sous un sévère embargo (ceci relève carrément du miracle) ;
                                - remporter la victoire quasiment en solo dans la plus impitoyable et la plus dure des guerres jamais vues ;
                                - tout réparer et reconstruire (chez soi, mais aussi, en Europe de l’Est, y compris en Allemagne) ;
                                - en dépit de tous ces « handicaps », transformer un pays profondément sous-développé au début du XXème siècle en une superpuissance dès la décennie 1950 ...
                                -
                                Et encore, je ne rentre pas dans les détails. On aurait pu citer les innovations économiques, comme le système bancaire à trois monnaies, ou le crédit, ou encore, le mécanisme de fixation des prix, utilisé encore aujourd’hui au Japon. Ou encore, le système de dépôt des brevets et de récompense, qui va avec. Bref...
                                -
                                Je ne sais pas ce qu’il vous faut. Le « stalinisme » est sans conteste le régime politique / économique le plus efficace de tous les temps.
                                -
                                Hélas, il n’est toujours pas assez parfait pour les trotskystes.


                              • kalon 5 octobre 2014 16:38

                                Je te cite :

                                « Poutine est lui aussi un bel exemple de dirigeant fascistoïde »

                                Accusation péremptoire et sans fondement ou possibilité de développer ton affirmation ? smiley


                              • azer 5 octobre 2014 21:03

                                A Bovinus,


                                Vous semblez bien connaître votre sujet. Je cherche depuis un certain temps des informations sur l’histoire de l’URSS et sur la politique de Staline. Le problème c’est que je retombe toujours soit sur un récit « capitalisto-centrée » soit sur un récit communiste repentant. Autrement dit je cherche des ouvrages d’historiens, juristes ou économistes (ou autre tant que c’est rigoureux) dont les travaux offrent une perspective favorable (ne serait-ce que partiellement) à l’URSS et à Staline, afin de me faire mon opinion en les comparant avec les autres perspectives que je connais déjà un peu. Pourriez-vous me donner, si vous les connaissez, des noms d’auteurs qui partagent cette perspective ainsi que le titre de leurs livres ?

                                Mieux,
                                Pourriez-vous m’indiquer des analyses en ligne (ouvrage en libre accès, revue historique, site etc..) qui partagent la même perspective ?

                                Si vous pouviez satisfaire ne serait-ce qu’à une seule de ces demandes, sans chercher forcément à être exhaustif (un livre ou un site peut être suffisant) je vous en serais très reconnaissant.
                                Cordialement.

                              • Bovinus Bovinus 7 octobre 2014 21:07

                                @ Azer
                                -
                                Mille excuses, j’ai vu votre message aujourd’hui seulement.
                                -
                                Si vous parlez le russe correctement, je peux vous indiquer tout un tas de références. Malheureusement, non traduites, évidemment.
                                -
                                En bouquin accessibles en français, il y a celui-ci, qui est pas mal et facilement trouvable : Staline, histoire et critique d’une légende noire, de Domenico Losurdo. Il contient notamment une bibliographie énorme, qui fera un bon point de départ.

                                Quelques extraits ici : http://www.lafauteadiderot.net/Extraits-du-livre-Staline-histoire


                              • azer 8 octobre 2014 20:13

                                A Bovinus,


                                Je ne parle pas le russe, tant pis pour les références dans cette langue.
                                Je vais aller jeter un oeil au livre que vous mentionnez.

                                En vous remerciant.

                              • aviso aviso 1er octobre 2014 10:31

                                Tous les conflits ont des débordement fascisants, nous en avons étés auteurs et victime si souvent...une mémoire sélective et a géométrie variable !!!


                                • eric 1er octobre 2014 11:00

                                  « Avec la retraite de l’armée de la junte fasciste pro-UE de Kiev, les crimes des fascistes de Kiev commencent à être découverts dans le Donbass. »


                                  Votre modération dans la dénonciation est coupable. Il manque à tous le moins un certain nombre de « fascistes » dans le corps même du texte tel qu’il est. Sans parler de ce que vous passez sous silence.

                                  Vous eussiez dût écrire, « avec la retraite de l’armée fasciste pro-UE fasciste, les crimes fascistes des fascistes de Kiev, commencent à être découverts dans le Donbass ».

                                  Certes, la légèreté du style n’y aurait pas gagné, mais au point ou vous en êtes…

                                  Et puis il y a tous le reste. Car l’UE fasciste, complices des fascistes fascistes de kiev, elle est quand même cautionné par le fasciste hollande, élu avec les voix fascistes des gauches de gauche fascistes. LE PRCF, par exemple, appela clairement en son temps, sans le dire tout en le disant, mais quand même, à voter pour ce fasciste. (j’ai mis le lien ailleurs et j’ai la flemme de rechercher cet appel assez nauséabond dans son hypocrisie, à soutenir un candidat qu’on savait déjà à l’époque potentiellement complice de tous ces fachos.

                                  Il est au final assez confortable de dénoncer les fascistes là ou nous ne pouvons pas grand chose. La vraie posture révolutionnaire serait de demander ici et maintenant, l’interdiction de votes ces forces fascistes, qui, chacune à leur manière, ont contribué à ce que ces crimes fascistes soient possibles.

                                  « La lutte est un combat », elle se joue d’abord dans la proximité. Il faut dénoncer avec vigueur le rôle du PRCF dans l’épanouissement du fascisme en Ukraine et partout en Europe ! Exclusion des dirigeants qui ont appelé à soutenir Hollande !






                                  • Rmanal 1er octobre 2014 13:50

                                    Excellent !!!


                                  • kalon 5 octobre 2014 13:49

                                    Le pouvoir est une émanation du vice, raison pour laquelle rien de vertueux ne peut s’y rencontrer !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès