Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ukraine : Noël sous les bombes dans le Donbass, Persécution des (...)

Ukraine : Noël sous les bombes dans le Donbass, Persécution des communistes

Les enfants du Donbass n’ont-ils pas eux aussi le droit à Noël ?

Dans le Donbass pilonné par l’armée de Kiev sponsorisée par l’UE et les USA, cernés par des milices nazies, c’est dans les caves et sous les menaces des obus que des centaines de milliers de gens et leurs enfants vont passer Noël. L’armée de la junte pro UE a mis en place un blocus contre le Donbass et Kiev refuse de verser salaires, pensions et prestations qui sont dus. Selon l’OSCE, dans ces conditions, si les enfants du Donbass ne sont pas privés d’écoles ces dernières ayant rouvert sous les bombes et alors que les professeurs ne sont plus payés, ces enfants souffrent de malnutrition et nombreux sont ceux qui sont affectés de troubles psychologiques en raison de l’état de siège et des bombardements.

Voila ce que c’est que l’Union Européenne du Capital.

Dans le même temps, l’oligarque Petro Poroschenko – le chef de la junte pro UE/USA – vient de faire adopter une loi réclamant le rapprochement de l’Ukraine et de l’OTAN.

Partout en Ukraine, il ne se passe pas un jour sans que la répression et les violences contre les communistes de la part des bandes nazies ou des autorités de Kiev ne s’aggravent.

Plus que jamais, solidarité internationaliste avec les travailleurs d’Ukraine et du Donbass. Le sort de nos libertés, de nos droits se joue là-bas.

No Pasaran !

source : www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/ukraine-noel-sous-les-bombes-dans-le-donbass-persecution-des-communistes/

22 décembre : A Gorlovka, en rentrant de l’école les enfants meurent sous les bombes de la junte pro UE

Девочка-погибшая-в-ГорлDe nouveau un enfant est mort dans le Donbass tué par les bombardements de l’armée de la junte fasciste pro UE sur le Donbass. Alors qu’elle revenait de l’école le 22 décembre, Karina Belonog a été tué par un éclat d’obus dans le bombardement de Gorlovka et sa mère très grièvement blessée.

Dans le Donbass pilonné par l’armée de Kiev sponsorisée par l’UE et les USA, cerné par des milices nazies, c’est dans les caves et sous la menace des obus que des centaines de milliers de gens et leurs enfants vont passer Noël. Voila ce que c’est que l’Union Européenne du Capital.

A Donetsk, un concert pour les enfants de réfugiés :

concert enfants réfugiés donetskCe 24 décembre, alors que les bombardements de l’armée de la junte des oligarques pro-UE se poursuivent sur le Donbass, malgré tout, les enfants de réfugiés pourront assister à un concert au palais des enfants ;

Les communistes de Lugansk et du Donbass en lutte contre le génocide social de Porochenko

Mercredi 17 Décembre 2014

Le Premier secrétaire du Comité régional de Lugansk du Parti Communiste d’Ukraine (KPU), Spyridon Kilinkarov et les communistes des Républiques populaires de Donetsk et Lugansk, organisés dans l’Union des forces de gauche du Donbass (KPDNR et KPU), montent au front pour faire invalider le blocus social décidé par la junte fasciste de Kiev contre les populations du Donbass – article et traduction Nico Maury

 

Les communistes de Lugansk et du Donbass en lutte contre le génocide social de Porochenko

Spyridon Kilinkarov, Premier secrétaire du Comité régional de Lugansk du Parti Communiste d’Ukraine (KPU), a lancé une procédure judiciaire contre le décret honteux du Président de l’Ukraine Porochenko visant à affamer les populations du Donbass.

Dans un décret Porochenko avait ordonné d’interrompre le service des comptes bancaires des entreprises et des personnes dans la zone de l’opération spéciale à l’Est de l’Ukraine, ainsi qu’arrêter les activités des entreprises d’Etat, des institutions et des organisations dans certaines zones des régions de Donetsk et de Lugansk. Les communistes de Lugansk ont protesté contre le décret du Président.

Selon le leader des communistes de Lugansk, ce décret vise les résidents des régions de Lugansk et de Donetsk, il instaure une discrimination illégale, territoriale qui viole toutes les normes juridiques internationales en vigueur et les normes juridiques ukrainiennes.

Les communistes de Lugansk et du Donbass en lutte contre le génocide social de Porochenko

Tout d’abord ces actions de représailles de la junte fasciste de Kiev visent les retraités qui voient leurs pensions bloquées. Kilinkarov rappelle que le paiement des pensions est un devoir constitutionnel non négociable. Selon la Constitution de l’Ukraine, la cessation d’activité des comptes bancaires ne sont pas inclus dans les pouvoirs du Président.

Le Premier secrétaire du KPU de Lugansk insiste l’illégalité du décret présidentiel.

Les communistes du Donbass mobilisent les habitants contre ce blocus social

C’est au tour de l’Union des forces de gauche du Donbass d’utiliser la voie judiciaire contre le décret de Porochenko. Cette organisation fondée par Boris Litvinov, qui regroupe le KPDNR, les comités locaux du KPU et les forces progressistes dans les Républiques populaires de Lugnask et Donetsk, exprime son « profond ressentiment et de la colère » contre la junte fasciste de Kiev.

Dans un communiqué, l’Union déclare que cette idée n’a pu germer que « dans le cerveau des partisans d’Hitler pour faire naître cette idée nazie : commettre un génocide contre les personnes qui vivent des ressources sociales dans le Donbass. » Ils dénoncent le silence la communauté internationale « démocratique » et la plupart des médias occidentaux.

L’objectif : tuer des milliers de personnes, les personnes âgées, les handicapés, les mères avec leurs enfants pour résoudre leurs problèmes politiques, et mettre genoux les récalcitrants « séparatistes et terroristes ».

« Nul n’a le droit de priver les gens de leurs pensions légales, même si leurs opinions sont différentes de ceux qui soutiennent le retour des nazis au pouvoir et de leurs mécènes oligarques. » Les communistes du Donbass appellent les habitants à défendre « LEURS DROITS » devant les cours de justice, devant la Cour européenne des droits de l’homme et les tribunaux ukrainiens.

Par conséquent, l’Union des forces de gauche du Donbass prépare une action judiciaire auprès de la Caisse des retraites de l’Ukraine pour défendre leurs droits.

Le procès politique contre Sergey Tkachenko, Premier secrétaire du Comité de ville du Parti communiste (KPU) de Dniepropetrovsk (député au Conseil municipal), et contre Denis Timofeev, Deuxième secrétaire du Comité de district de Bagleyskiy (Dniepropetrovsk) du Parti communiste (lui aussi élu municipal) continue – article et traduction Nico Maury

 
Pendant ce temps là, à Dniepropetrovsk, se tient un procès politique contre les communistes Sergey Tkachenko et Denis Timofeev

L’accusation contre Tkachenko et Timofeeva tien a peine debout, ils sont accusé par le SBU de comploter contre l’Etat, contre la Constitution et de fournir des armes aux séparatistes du Donbass, bref pour « séparatisme et soutien au terrorisme ». Des prétextes ridicules et frivoles contre Sergey Tkachenko et Denis Timofeev avait été avancé contre eux. Rappelons qu’ils avaient été arrêté alors qu’ils étaient candidats pour les législatives.

La Défense est intervenue pour démontrer que les accusations ont été fabriqué par le SBU et que la manipulation est flagrante, le SBU a fabriqué de toute pièce une affaire criminelle contre les dirigeants du KPU de Dniepropetrovsk.

Un parachute, une balalaïka, une bouteille de vodka et un ours en peluche

Dans une perquisition chez Sergey Tkachenko, le SBU déclare avoir retrouvé une grenade dans une poubelle et 11 copies du journal « Nouvelle Russie ». Chez Denis Timofeev, le SBU déclare avoir trouvé une grenade, de la TNT et 9 copies du même journal.

Une accusation ridicule car, selon la défense, les communistes n’auraient jamais caché dans leurs foyers, là ou vivent leurs familles et leurs jeunes enfants, des armes et des explosifs, les exposants ainsi à un grand danger. Pour compléter se moquer du SBU et de ses accusations, la défense a annoncé avoir trouvé un parachute, une balalaïka, une bouteille de vodka et, bien sûr, un ours en peluche sur un meuble. Selon la défense se sont des preuves qui montrent que les deux communistes sont des agents du GRU ou du KGB.

Les accusations du SBU sont tombées à l’eau …

Des Néo-nazis attaquent le quartier général du parti communiste à Kiev

KPULa nuit du 10 décembre, un groupe de 20 jeunes néonazis masqués sous des cagoules et armés de barres de fer, de marteaux et de matraques ont attaqué les bureaux du district communiste parti Comité d’Ukraine dans le district de Shevchenko à Kiev. À la suite de l’attaque, un membre du parti a été blessé et a dû recevoir des soins médicaux et le siège a été détruit.

L’attaque a eu lieu le même jour, où les jeunes communistes et les organisations de vétérans ont participé à une manifestation devant la mairie de Kiev contre la suppression des prestations sociales pour les anciens combattants, les étudiants et les autres groupes sociaux vulnérables. La manifestation a rassemblé plus de 150 personnes.

Ce n’est pas la première fois que les bandes fascistes attaquent le siège du Comité du parti communiste à Kiev, qui a été déjà dévasté en avril dernier. Depuis la victoire du mouvement Euromaidan en février dernier, la campagne d’attaques par des bandes fascistes, agissant en toute impunité, contre les sièges du parti communiste, contre toute manifestation ou protestation et contre les activistes s’est développé partout dans le pays.

Pour sa part, l’État a entrepris une procédure pour interdire la KPU avec une affaire qui est instruite par le ministère de la Justice, qui, pour l’instant, est encore en cours d’étude par le Tribunal de District de Kiev. L’accord de la nouvelle coalition gouvernement inclut un point qui porte « la condamnation du régime communiste totalitaire. » et l’interdiction de la propagande communiste, anti-Nazie et anti-ucraniana sous quelque forme que ce soit. L’ Élimination complète du communisme dans toutes les sphères de la vie publique ».

Les attaquants , ont publié fièrement cette vidéo de l’attaque

http://youtu.be/I2zvWhf5DCk

Les jeunes du Parti communiste ont répondu à l’attaque avec cette déclaration

« 10 décembre 2014, à 18:00 une attaque brutale a été menée sur le comité du district Shevchenko du parti communiste de l’Ukraine. Une vingtaine de jeunes gens masqués, armé de barres de fer, marteaux et bâtons ont fait irruption dans le Comité de District et ont blessé une personne, qui a dû être hospitalisé en raison des coups reçus sur le visage et les mains, exigeant des points. Le matériel du parti communiste, ordinateurs, bureau fournitures et mobilier, a été brutalement détruite.

Le même jour, les communistes, les Konsomol Kiev et les organisations d’anciens combattants de la ville avaient bloqué l’administration municipale de la ville contre la suppression des prestations sociales pour les étudiants et autres secteurs défavorisés de la société. Le même jour, le « Seigneur » Klitschko (le maire boxeur de Kiev ;ndlt) et sa troupe, devaient écouter la vérité sur eux-mêmes et sur leurs actions directement de la part de classe ouvrière. L’attaque a eu lieu quelques heures après que nous ayons manifesté, en Ukraine, déjà nous ne croyons plus qu’il y ait des coïncidences.

L’Ukraine a mis en place un régime fasciste, mafieux et oligarchique qui croit qu’il ne suffit pas que la guerre civile règne dans le pays et qui a déclaré une guerre ouverte contre la classe ouvrière et le parti communiste en tant que représentant de ses intérêts en Ukraine. Après plusieurs tentatives d’interdire le KPU et d’expulser des députés communistes du Parlement, les autorités ukrainiennes ont opté pour l’extermination physique des communistes, membres de la jeunesse communiste et autres esprits sensés dans le pays.

Réveillez-vous, Ukraine !

Comme Ernest Hemingway l’a dit, le « fascisme est un mensonge dit par des voyous ».

traduit pour Histoireetsociete 

http://slavyangrad.es/2014/12/13/neo-nazis-atacan-la-sede-del-partido-comunista-en-kiev/


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • asterix asterix 26 décembre 2014 10:05

    Parfaitement d’accord avec votre indignation.
    A une nuance près, je ne vois pas en quoi les persécutions mises en oeuvre par l’Ukraine ne visent que les seuls communistes.
    Elles visent les Russophones, pas une partie d’entre eux.


    • socialistecontretouteslesgauches 26 décembre 2014 10:30

      D’accord avec vous.
      Mais ça tient à faire une analyse de classes absolument et dans tous les cas et ça se plante.
      Il s’agit de bien d’autre chose qu’une lutte des travailleurs (il y en a combien au prcf des ouvriers, travailleurs non fonctionnaires d’ailleurs ?) contre les oligarchies.


    • CN46400 CN46400 28 décembre 2014 10:50

       Nuance, nuance, les russophones qui ont de la monnaie, ne sont pas « ennuyés » ils sont même choyés. C’est la loi, la loi du capitalisme.....


    • wesson wesson 26 décembre 2014 10:26

      Bonjour l’auteur, 

      tout d’abord, d’accord avec votre article mais également avec la réaction d’Astérix : les persécutions auxquelles se livrent les nouvelles autorités Ukrainienne vont bien au delà du seul parti communiste.

      Et c’est effectivement pour moi une réelle source d’inquiétude : le pays est à mon avis bel et bien passé sous un régime autoritaire et fasciste, et comme tous les régimes de cet ordre et avec un peu de soutient international, il peut durer sans problème pendant des années. Cf : Le régime de Franco installé dans les années 30 après une guerre civile horrible, qui ne s’est terminé que après la mort de son leader en 1975. Il aura duré une quarantaine d’années, fait des millions de morts Espagnols et maintenu le pays dans un état de sous développement proche du tiers monde.

      Pour en revenir à l’Ukraine, le seul espoir qu’il leur reste pour s’éviter des décennies de régime fascistes et une division par deux ou trois de leur population, c’est le soulèvement populaire franc et massif, de tout le pays. Ils doivent la faire leur révolution, et commencer par mettre un coup de pieds au fesse à la fois des Américains et des Européens, pour ensuite discuter avec leur régions de l’Est. Ce n’est que ainsi qu’ils se reconstruirons en peuple, pour pouvoir se rebâtir en temps que nation.

      • taktak 27 décembre 2014 14:09

        « les persécutions auxquelles se livrent les nouvelles autorités Ukrainienne vont bien au delà du seul parti communiste ».

        Oui Wesson. Les persécutions reposent également sur le racisme (anti russophone, antisémites etc...). Mais de fait, les communistes - et au sens large l’ensemble de ces ukrainiens qui font parti du peuple soviétique dans toute la diversité de ses nationalités et dont il ne faut pas oublier en qu’il votère à plus de 70% pour rester dans l’UE en particulier dans l’est et le sud du pays - qu’ils soient russophones ou ukrainophones sont partous visés. Politiquement c’est le KPU que le pouvoir tentent d’interdire. Politiquement c’est bien les communistes qui en Ukraine ou dans le Donbass sont en première ligne de la résistance contre les oligarques et leur régime fasciste
        L’analogie avec l’espagne franquiste est justifiée. Et ce qui est sûr c’est qu’en même temps que les communistes, ce sont les progressistes et puis ensuite tout ceux pas assez « ukrainien » et pro UE qui sont persécutés.

        N’oublions pas les vers de Niemoler :

        Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit.....


      • Garance 26 décembre 2014 11:04

        « Persécution des communistes .... » smiley  smiley   smiley


        Cela serait réjouissant à lire si c’était vrai

        Il n’y a plus de communistes par là-bas.....ou si peu que ça ne vaut même pas la peine d’en parler

        Vouloir faire croire que l’on a encore de l’ importance fait partie de la propagande de la secte coco


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2014 11:13

          Garance,
          On ne sait pas combien il y a de communistes en Ukraine, mais ce qu’on sait, c’est qu’il y a des néos nazis, et pas qu’un peu !


        • Ariane54 Ariane54 26 décembre 2014 12:08

          Il n’y a plus de communistes par là-bas.....ou si peu que ça ne vaut même pas la peine d’en parler

          Pauvre Garance.... cherchez sur internet et vous pourrez vous instruire au lieu de dire des inepties.
          Dans le Donbass, comme pour la résistance française lors de la « dernière », un des piliers de la lutte est justement les communistes !


        • socialistecontretouteslesgauches 26 décembre 2014 12:26

          « Dans le Donbass ... un des piliers de la lutte est justement les communistes ! »

          CONNERIES ! La composante communiste n’a rien de majoritaire. Quand l’adieu de Slavianka est repris en choeur par les différentes milices et groupes armées c’est qu’on a pas affaire à des communistes en majorité ou alors ils ont intégré une forte composante nationaliste et chrétienne.

          Vous ne comprenez rien au monde orthodoxe !
          Ce qui vous emmerde, vous les rouges sectaro-staliniens, c’est que nombre de bataillons populaires se réclament du christianisme orthodoxe autant que des doctrines eurasianistes et pas du marxiste.

          Vous ne changerez jamais. Manipulateurs que vous êtes.


        • Garance 26 décembre 2014 13:01

          Ariane


          C’est rafraîchissant qu’en cette période de Noêl vous croyez encore aux contes de fées

          Vos « résistants » communistes français étaient en fait des combattants bolcheviks opérant en France sous les ordres de Staline

          Ils ne sont entrés en « résistance » seulement après que Staline se soit fait entuber par Hitler

          Si Hitler était resté pote avec Staline vos « résistants » français auraient été grossir les rangs de la division Charlemagne car Ils étaient staliniens avant d’être français

          C’est simple : vous les cocos vous êtes des endoffés permanents

          A part le train tout le monde vous est passé dessus

          Staline....le Mitteux.... aujourd’hui Face-de-cul.....tout le monde.....



        • Ariane54 Ariane54 26 décembre 2014 13:49

          @Garance et Socia.......machin...
          Et de un, je n’ai jamais été communiste et ne le serai jamais, ni d’un autre courant politique . Pour la simple et bonne raison que je n’ai aucune confiance dans quelque parti que ce soit. Alors, ce que vous prenez comme une insulte à mon endroit n’est que le reflet de votre connerie.
          Et de deux, j’ai dit l’UN DES PILIERS, je n’ai jamais dit que les communistes étaient majoritaires dans le Donbass, mais qu’ils faisaient partie des composantes importantes de la résistance, comme pour la France à l’époque.
          Et de trois, vous partez du principe imbécile qu’un communiste n’a ni foi ni loi, ce qui prouve encore votre restriction de pensée.
          Joyeux Noël !


        • Thucydide Thucydide 26 décembre 2014 17:18

          mais que diable viennent faire là les communistes français d’il y a 70 ans ?

          Une fois pour toutes ramenons le problème du Donbass à sa seule réalité : là-bas ils sont d’abord et avant tout Russes, et cela depuis le Haut Moyen-Age.

          Ne pas comprendre cela et ne pas s’y tenir, c’est ne rien capter de ce qui est la force du peuple Russe.
          C’est du reste pour cela que ces illuminés de neocons risquent fort d’entraîner leur paradis consumériste au désastre.

          je suis des très nombreux d’entre nous qui détestent cette politique délirante de Washington parce que précisément, il aiment les américains... quand ils nous fichent la paix !


        • Lemaïsjekiff Nestor 26 décembre 2014 19:20

          Salut Thucydide,

          Oui le problème est ailleurs, il est dans ce gouvernement Ukrainien installer avec l’aide des Usa et de l’Ue ... Les combats dans l’Est ne sont pas que les combats des communistes contre se gouvernement Ukrainien qui de plus en plus chaque jour révèle sa vraie nature !


        • antyreac 26 décembre 2014 21:10

          Bien dit Garance

           seuls les gens cultivés peuvent apprécié vos remarques à leurs justes valeurs....

        • wesson wesson 26 décembre 2014 21:28

          Garance (=calmos) cultivé, vous devez vous tromper de personne, comme d’orthographe d’ailleurs (apprécier

          D’ordinaire, remarquer la mauvaise orthographe d’un contradicteur est un argument pitoyable, mais lorsque celui-ci évoque les gens cultivés tout en s’y incluant, ça prend une toute autre saveur !




        • wesson wesson 26 décembre 2014 21:30

          « Staline....le Mitteux.... aujourd’hui Face-de-cul.....tout le monde..... »



          cultivé qu’il dit !

          Ha oui, la culture, c’est comprendre « Le Mitteux » = François Mitterand.

        • antyreac 26 décembre 2014 21:40

          La preuve

          vous la comprenez pas et vos contre vérités ne résoudront rien à l’affaire

        • antyreac 26 décembre 2014 22:04

          Non Mat Sup

          Maternelle supérieur pour les initiés.

        • Garance 26 décembre 2014 22:28

          Salut au Grand Wesson


          Sachez que l’on peut s’exprimer vulgairement ( comme je le fais avec délice quand je m’adresse à des gens de votre sorte ) et être cultivé ( je le suis assez pour ne pas être bon à vos charres et à ceux de vos semblables qui réécrivent les faits historiques au mieux de leurs propagandes ) 

          Oui je le réécris : si Staline et Hitler étaient restés copains comme les cochons qu’ils étaient : les communistes français se seraient enrolés en masse dans la division Charlemagne

          D’un autre coté cela n’aurait été pas plus mal : on en aurait été débarrassé

          Si je qualifie le francisqué de Mitteux et la tache (indélébile) qui nous sert de président de Face-de-Cul c’est que je les méprise au contraire de vous qui les adulez malgrès qu’ils vous l’aient mis bien profond et sans vaseline

          Grand gourmand que vous êtes.....

        • wesson wesson 28 décembre 2014 01:55

          Vous pouvez réécrire autant de fois que vous le voulez ce que vous voulez que ça ne le rendra pas plus historiquement véridique.


          Staline a bel et bien essayé à au moins 6 reprises de passer des accords de défense mutuels, toujours refusés par l’Angleterre, et la France qui à l’époque la suivait comme un caniche.

          Le pacte Molotov-Ribbentrop n’était que la conséquence inéluctable des accords de Munich, et en le signant Staline savait qu’il ne faisait que gagner du temps. Et c’est exactement ce qui s’est finalement passé. Les Français et Anglais s’étaient cru malins de lancer Hitler sur les basques des bolcheviques, ils n’avaient juste pas compris que c’était eux qui allaient être attaqués en premier.

          Sur la collaboration des communistes, c’est une chimère de votre extrême droite sans aucune réalité historique. A supposer qu’elle fut voulue, elle n’aurait même pas eu le temps de commencer, tant Pétain a voulu immédiatement se débarrasser de tous les communistes - qui furent arrêtés et interdit d’ailleurs dès le pacte Molotov-Ribbentrop. 

          Et sur la division Charlemagne que vous évoquez (avec on devine une certaine « tendresse » de votre part), supposer que des communistes aient pu y participer montre vraiment l’étendu de vos troubles mentaux.

          Reste l’homme cultivé et vulgaire.

        • taktak 28 décembre 2014 15:39

          Merci Wesson de rappeler ces évidences que sont les faits historiques.
          Mais les militants FHaine qui sévissent ici sur les forum d’agoravox appliquent à la lettre le mot d’ordre de leur mentor Goebbels : répeter 1000 fois et toujours plus un mensonge pour tenter de faire croire que c’est la vérité.


        • CN46400 CN46400 28 décembre 2014 19:58

          Si les communistes furent les premiers à résister, mais s’il en fût ainsi, leurs gènes n’y sont pour rien. C’est la répression, qui tomba sur eux, en priorité (septembre 39), qui déclencha, chez eux, comme chez les autres plus tard, le besoin de ....résister ! 


        • CN46400 CN46400 29 décembre 2014 08:25
          mais sont même allés jusqu’ à collaborer avec zèle !!

          Bof, comme tous les métèques qui peuplent cette terre, les français ne sont pas tous taillés dans le même bois. Si certains ont collaboré avec les nazis dans l’enthousiasme, d’autres l’ont fait pour manger, pour emmerder leur voisin, ou pour éviter le STO. La société française est ainsi faite, mais, dans l’ensemble on a bien moins collaboré en France que dans d’autres contrées européennes


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2014 11:09

          Génocide, c’est bien le terme approprié.
          La honte ! Et en plus, c’est en notre nom et avec nos impôts.


          L’UE ne produit rien, sauf des fonctionnaires qui vivent comme des nababs, grâce aux impôts collectés dans les divers pays européens, et qui ne rendent jamais de comptes.
          Rappel : les Français payent chaque année plus de 20 milliards d’euros au budget européen.

          L’ UE se sert de nos impôts pour envoyer « des conseillers » entraîner les forces de l’ordre de Kiev.
          Des centaines « d’experts » européens s’installent à Kiev pour deux ans, ou plus si affinités...

          En Grèce, ce sont les milices privées qui protègent le Parlement...

          L’Union européenne montre son vrai visage, des imposteurs qui défendent l’ Hyperclasse et ses intérêts, et non l’intérêt général des citoyens européens.
          En nous « vendant » l’ Europe de la paix et de la prospérité, il y a clairement eu tromperie sur la marchandise...
           

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 décembre 2014 11:24

            Alors que Moscou soutient l’intégrité de l’ Ukraine, les rapaces euro-atlantistes s’installent comme chez eux.


            Soros (qui a financé le coup d’état de Maïdan) se propose pour diriger la Banque Nationale d’ Ukraine, ainsi que DSK et plusieurs dizaines d’étrangers résidant à Kiev, (les employés de l’Ambassade US ?)

            • Ariane54 Ariane54 26 décembre 2014 12:12

              L’Ukraine est prête pour entrer en Europe : la traitrise des gouvernants envers leur peuple est la condition sine qua non d’une adhésion à ce mécanisme destiné à mettre les citoyens en esclavage.


              • antyreac 26 décembre 2014 20:52

                Une journée sans avoir fait quelque chose contre la vermine communiste est une journée perdue


                • antyreac 26 décembre 2014 21:19

                  A propos des persécutions 

                  Le peuple ukrainien n’oublie pas les persécutions des paysans par les communistes du siècle dernier qui a fait prés de 10 millions de morts dans les années 30
                   le génocide que l’on appelle maintenant le Holodomor.
                  ..

                  • wesson wesson 26 décembre 2014 21:46

                    A ceci près que ce que l’on appelle « Holomodor » n’était pas un génocide mais une famine qui sévissait par ailleurs partout en union soviétique (et n’avait donc aucune spécificité Ukrainienne), qu’elle n’as pas fait 10 millions de morts (ce qui compte tenu de la démographie Ukrainienne serait statistiquement impossible), qu’il n’en existe aucune preuve directe montrant une quelconque volonté génocidaire (même après déclassification des archives soviétiques), et que les photos généralement utilisés pour « montrer » cette famine sont des faux (en général des clichés pris lors de la famine soviétique de 1921, ou de la grande dépression Américaine), et pour finir que ces recherches sur l’Holomodor Ukrainien n’ont commencée que lors de l’indépendance de l’Ukraine, principalement du fait de Volodymyr Viatrovich, un pseudo-historien qui a fait de l’anticommunisme et du blanchiment de l’armée de l’OUN-UPA son but et son oeuvre.


                    Bref, « l’Holomodor Ukrainien » est du révisionnisme historique, et actuellement le seul travail de recherche historique qui possède une dotation en Ukraine.

                  • antyreac 26 décembre 2014 21:52

                    Vous voulez être plus intelligent que la plupart spécialistes sérieux (donc surement pas des russes) de la question

                    Ce que vous faites c’est du négationnisme sur ce sujet

                  • wesson wesson 26 décembre 2014 22:06

                    Vos « spécialiste sérieux donc non Russes » c’est Robert Conquest - un mec qui émarge directement à la CIA ....


                  • JP94 18 février 2015 13:18

                    ... en Ukraine , bien sûr et avant tout depuis des années au Canada et aux Etats-Unis où beaucoup de bourses sont données par des instituts nationalistes ukrainiens pour que des étudiants réécrivent l’Histoire afin de la répéter !!


                    Mais la première expo « holodomor » a été organisée à Berlin par Goebbels pour justifier l’extermination des Juifs ; à l’époque c’était la lutte contre le « judéobolchévisme » (maintenant on parle de totalitarisme , ça sonne moins pétainiste) donc l’extermination des Juifs était une prétendue vengeance à Holodomor .

                    Les photos d’Holodomor sont en fait des photos de la grande famine de 1921 alors que les armées occidentales avaient envahi la Russie révolutionnaire pour abattre la Révolution ... un épisode un peu oublié par nos vaillants idéologues démocrates antibolchéviques actuels ...

                    Des représentants du gouvernement français peu suspects de bolchévisme ont voyagé à l’époque en Ukraine et nulle trace de cet holodomor ...les traces n’en existent qu’au Canada et dans l’album photo de Goebbels ... 


                    Ensuite si on regarde l’expansion du nationalisme ukrainien , il correspond exactement aux zones occupées par la Pologne de Pilsudski , pas aux zones soviétiques . C’est un nationalisme fasciste , qui , comme le nationalisme polonais , s’est tourné vers l’Est : les Polonais , envahis et tués par millions par les nazis et la Wehrmacht sont-ils devenus germanophobes ? 
                    Non , l’ennemi est à l’Est .

                    Le concept d’holodomor obéit à la rétorsivité ( suivant le mot d’André Tosel) des arguments des grandes puissances : « vous êtes choqués par ce qu’on fait , alors voici ce qu’ont fait nos ennemis » . Sur le nouveau site officiel de Sachsenhausen , on donne à penser que la période d’après 1945 y a été pire que sous les nazis !! au mépris de ce qu’ont enduré les déportés par les nazis .
                    Un schéma éprouvé donc .


                    La Pologne de Pilsudski avait signé dès 1934 un pacte germano-polonais prévoyant le partage du butin en territoire soviétique . Mais ce n’est pas au programme des collèges et lycées : ça froisserait sans doute la susceptibilité de nos élites de l’UE .

                  • antyreac 26 décembre 2014 21:34

                    Aujourd’hui, on est passible de poursuites lorsqu’on fait l’apologie du nazisme. Bravo !
                    La société sera normalisée lorsque l’apologie du communisme sera passible du même traitement !


                    • wesson wesson 26 décembre 2014 21:51

                      Plus on compare le nazisme et le communisme, plus on s’aperçoit à quel point ils sont différents. 



                      Le nazisme, c’est construire une société que avec des personnes qui sont « les bons », et éliminer tous les autres.

                      Le communisme, c’est construire une société avec tout le monde, tout en essayant de répartir équitablement les ressources. 

                      Bref, dès la définition, rien à voir.

                      Mais c’est vrai qu’il s’agit là de votre combat des pousse-au-jouir du pétainisme. Avec l’âge, la raideur passe du pantalon à la tête.



                    • antyreac 26 décembre 2014 21:54

                      La différence entre les deux idéologies ce que le communisme à tous les égards est bien pire


                    • wesson wesson 26 décembre 2014 22:04

                      C’est ça qui est marrant avec les anticommunistes néandertaliens, ils cherchent même pas à argumenter.


                    • Julien30 Julien30 27 décembre 2014 09:25

                      « Le communisme, c’est construire une société avec tout le monde, tout en essayant de répartir équitablement les ressources. »


                      Ah bon, il aime bien les patrons et les bourgeois le communisme ? Les paysans et les enseignants aussi il semble qu’il ne les aime pas beaucoup votre cher communisme. Mais il n’a fait que quelques dizaines de millions de morts, donc laissons lui encore sa chance de nous emmener vers le grand soir. Sinon bien sûr que le communisme et le fascisme sont très proches (d’ailleurs tous les deux financés par Wall street), d’essence hégélienne, anti-chrétien, cherchant à créer l’homme nouveau...

                    • wesson wesson 28 décembre 2014 02:10

                      Ce qui est marrant dans l’histoire, c’est que on ne compte les morts que lorsqu’il s’agit de ceux sous régime communiste. 


                      Tenez, par exemple on pourrait comparer (je ne prends que 2 exemples, il en existe des centaines d’autres) : 

                      entre 1850 et 1900, la population d’Irlande est passée de 8 millions à 4.5 millions. En cause : la famine imposée par les propriétaires terriens Anglais qui ont laissé crever de faim les paysans Irlandais.

                      Entre 1850 et 1870, l’Europe impose à la Chine une guerre civile affreuse, aggravée par des sévères famines. En cause, le trafic de l’Opium que la dynastie Qinq espérait interdire. Ce conflit provoqua entre 60 et 100 millions de morts.

                      De ces morts là, jamais on n’en parle, jamais on ne les évoque, tout simplement parce qu’ils sont la conséquence directe du capitalisme libéral dans sa composition la plus chimiquement pure, et que à ce titre là, il ne faut jamais en parler.

                    • Ariane54 Ariane54 28 décembre 2014 14:14

                      Excellente remarque M. Wesson. Et, comme vous dites, vous ne prenez que 2 exemples. Nous pourrions également parler du nombre de morts dus à la famine dans des pays fragilisés par le pillage de l’occident. Ces famines sont encore régulièrement accentuées par la spéculation scandaleuses sur les matières premières. Et ça, ce n’est pas du aux communistes !


                    • JP94 18 février 2015 13:42

                      - Pourriez-vous citer vos sources pour les 10 millions ? 

                      Stéphane Courtois ? 

                      il est totalement discrédité au niveau historiographique ... car il ignore ce que sont des archives .

                      Par contre il a une excellente logistique en librairie en France , à Paris 1 . 

                      Mais bon , Agoravox n’est pas censé relayer les ragots non étayés .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès