Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un avion n’est pas rentré : la Turquie, membre de l’OTAN, abat (...)

Un avion n’est pas rentré : la Turquie, membre de l’OTAN, abat un avion de chasse russe

« L’éducation des frissons est mal faite dans ce pays. Nous ignorons les vraies règles. Quand l’événement apparaît, nous sommes pris au dépourvu »

Henri Michaux

 Voici ce que l'on pourrait appeler « un cygne noir géopolitique », le type d'événement fortement imprévisible, sinon impossible, mais en tout cas parfaitement concevable et d'autant plus susceptible de survenir qu'il s'est effectivement produit avec la destruction en vol d'un avion d'armes russe SU-24 par un F-16 turc. L'incident s'est produit ce mardi 24 novembre 2015 sur la frontière syrienne à la suite de ce qui a été présenté par les autorités turques comme une violation de leur espace aérien dans la région de Kizildag/Yayladağ (province de Hatay), au nord-ouest de la Syrie, près de la ville d'Idleb où se déroulent des combats.

 

 

http://www.todayszaman.com/latest-news_turkey-shoots-down-warplane-near-syria-border_405108.html

 

Henri Michaux se trompe : nous ne sommes pas pris au dépourvu.

Ne sont surpris que ceux qui n'ont pas envie de voir ou qui sont ignorants.

Ce dont nous parlons ne constitue donc pas vraiment un événement imprévisible qui avait une faible probabilité de se produire dans la mesure où déjà, dans le passé et dans une zone géographique proche, un F-4 Phantom turc avait été abattu en octobre 2012 dans l'espace aérien syrien, de même que deux avions russes avaient été accusés d'avoir pénétré dans l'espace aérien turc les 3 et 4 octobre 2015 malgré des avertissements répétés.

Les susceptibilités seraient moindres si ce type d'accident ou d'incident (visite d'un drone russe le 16 octobre dernier) ne s'inscrivaient pas dans le cadre d'un théâtre d'opérations particulièrement sensible opposant dans l'actuel conflit syrien et sous l'égide d'une coalition menée contre l'Etat islamique en un improbable attelage, un membre de l'OTAN (la Turquie) à la Russie ou, pour résumer , un échange de vues entre vieilles connaissances.

"L'avion se trouvait à 6.000 mètres d'altitude. Le sort des pilotes est en train d'être déterminé. Selon des données préliminaires, ils ont réussi à s'éjecter. On étudie également les circonstances de la chute de l'avion russe » a indiqué le Ministère de la Défense russe, soulignant « que pendant toute la durée du vol, l'avion se trouvait exclusivement au-dessus du territoire de la Syrie » tout en précisant que ce point était « fixé par les moyens objectifs de contrôle".

Dans une déclaration publiée sur son site internet, l'état-major turc a pour sa part confirmé que le chasseur-bombardier russe avait été mis en garde "dix fois en l'espace de cinq minutes". "Aux alentours de 9h20, un avion à la nationalité inconnue a violé l'espace aérien turc, en dépit de multiples avertissements. Deux de nos avions F-16 qui patrouillaient dans le secteur sont intervenus", a précisé l'armée.

La fièvre monte à El Paso.

On appréciera la discrétion entourant la formulation concernant « l'avion à la nationalité inconnue ».

Le ministère russe de la Défense a de son côté catégoriquement démenti ces allégations. "Aujourd'hui, sur le territoire syrien, à cause de tirs présumés venant du sol, un avion Su-24 appartenant aux forces aériennes russes déployées en Syrie, s'est écrasé", a indiqué le ministère dans un communiqué. Il "se trouvait exclusivement dans l'espace aérien syrien", a-t-il assuré.

Le ministre des affaires étrangères russes M. S. Lavrov ayant prévu une visite à Ankara ce jeudi 25 novembre 2015, sans doute après qu'Ankara ait cru utile de mettre en garde le CMD russe contre les « sérieuses conséquences » qu'entraîneraient des violations répétées de l'espace aérien turc », tout devrait rentrer dans l'ordre. Quelques froncements de sourcils seront tolérés dans l'enceinte du Conseil de Sécurité. Pour la forme.

Nous ne serons pas pris au dépourvu pourvu que nous demeurions attentifs aus signes de faible intensité, à tous ces signes dérangeants que personne ne veut vraiment voir car susceptibles de tout bouleverser en profondeur.

Le reste est donc encore à venir, autrement plus sérieux et préoccupant.

 

Notes :

Le cygne noir. La puissance de l'imprévisible, par Nassim Nicholas Taleb
Ed. Les Belles Lettres, 2008,

cf. ci-après un commentaire sur cette théorie devenue un véritable poncif mais qui n'en demeure pas moins un outil intéressant.

http://jacquesleroueil.blog.fr/2008/08/10/nassim-taleb-et-la-thaeacute-orie-du-cyg-4568686/

 

Documents joints à cet article

Un avion n'est pas rentré : la Turquie, membre de l'OTAN, abat un avion de chasse russe

Moyenne des avis sur cet article :  2.34/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

178 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 24 novembre 2015 13:38

    Le rôle de la Turquie devient clair même pour les aveugles et autistes volontaires... pour les aveugles donc....


    • Pere Plexe Pere Plexe 24 novembre 2015 18:30

      @howahkan Hotah
      Il était déjà très clair pour qui veut voir.

      On ne peut pas bombarder les Kurdes est prétendre lutter contre Daesh !
      On ne peut pas activement trafiquer avec Daesh est dire qu’on lutte !
      Erdogan profite de la mansuétude des médias et des dirigeants occidentaux qui font mine de ne pas savoir.
      En la matière le comble à surement été atteint lors du la noyade du petit Aylan ; l’occident émue, à juste titre de la mort d’un petit Kurde...qui ferme les yeux sur les bombardement d’un membre de l’Otan et membre de la coalition qui bombarde ces mêmes Kurdes !
      Et toujours la même bienveillance sur ses dérives totalitaires, sur les élections « douteuses »et autres attentats qui tombent à pics !
      Sans doute se sentait il redevable envers cette douce complaisance.
      Un petit geste pour l’Otan et ce devrait être reparti pour quelques années de passivité de la « communauté internationale » quelques soient les turpitude de l’apprenti dictateur islamiste.
      Petit geste qui tombe à pics quand la France s’éloigne un peu trop de la Doxa otanesque : Poutine c’est le mal.

    • Le Poilu Le Poilu 25 novembre 2015 13:13

      @howahkan Hotah
      Salut Howahkan,

      La Turquie a toujours historiquement fait « la danse des 1000 voiles » d’un point de vue diplomatique et l’on connait également leur position sur le génocide arménien... Erdogan rêve de conquérir de nouveaux territoires pour revenir à l’empire Ottoman. L’histoire nous apprend aussi de quel côté ils ont été lors des grands conflits... Il suffit de regarder aussi l’immigration turc dans les divers pays, ils ne se mélangent pas avec le reste de la population et le sentiment d’être « supérieur » est assez net. Personnellement, les rares connaissances turques que j’ai pu avoir étaient... kurdes...
      A force de jouer avec le feu, ils vont finir par se bruler (encore...).


    • porcinet 25 novembre 2015 21:39

      @howahkan Hotah
      Je ne vois qu’une réponse à cet acte inqualifiable, digne des nazis dans le plus fort de la guerre 39/45, une claque énorme dans la gueule d’Erdogan qui le laisse sur le cul, devant les caméras et une marque violacée indélébile pendant 20 ans ou à vie.

      Cet individu mérite la potence et va ensuite pleurnicher devant l’Europe pour réclamer des milliards d’euros de dédommagement car il garde des centaines de milliers de réfugiés syriens sur son sol. Ce fourbe acteur sous marin responsable de la situation terroriste permanente en Syrie fait du chantage en menaçant de« larguer » des centaines de milliers de pauvres hères en Europe si on ne lui paie pas une rançon.

      Les amis du Golfe de la Turquie et des contractants de l’OTAN (France comprise) sont prêts à y joindre des commandos terroristes ni vu ni connu pour faire de l’ambiance en Europe, tout en jurant aux grands dieux qu’ils font tout pour stopper le terrorisme. Erdogan sait qu’il a une arme infaillible contre les Européens non islamo ou califo-compatibles. Ces chacals ne sont pas encore à découvert, il faut tout faire maintenant pour que les naïfs et les gobeurs de merdias commencent à se méfier de ce qu’on leur dit à flot continu (France Inter, ARTE, France Culture, LCP, je ne parle même pas des merdias à financeurs privés), l’intoxication en continu montre toujours la Russiie comme le problème alors que le problème principal est à Washington et Tel Aviv, et derrière Ankara, Doha, Ryiad et d’autres capitales suivistes. 


    • alinea alinea 24 novembre 2015 13:45

      première réaction de JL Mélenchon :

      Le gouvernement turc joue vraiment un sale jeu. Vendredi et samedi, les bombardements turcs contre le PKK du Kurdistan ont repris. À présent, un avion russe a été abattu. Que faisait cet avion russe ? Il frappait nos ennemis de Daech ! Quelle menace pour la Turquie que cet avion ? Aucune. Donc c’est une provocation du gouvernement turc dans le but de rompre la coalition en cours de formation. Le gouvernement Turc est un tireur dans le dos très zélé.


      • V_Parlier V_Parlier 24 novembre 2015 14:12

        @alinea
        Je n’aurais jamais cru qu’un jour j’allais me sentir moins éloigné du FDG que des « socio-libéraux » qui nous gouvernent et de leurs faux ennemis (LR). La Turquie, qui semblait encore se chercher il y a quelques années, est vraiment passé aujourd’hui dans le camp des promoteurs de foutoir djihadiste : Soutien au bandit Djemilev en Ukraine pour dynamiter les lignes électriques et tenter en vain de déstabiliser la Crimée, attitude des plus ambiguës visant à renforcer Daesh, et enfin attaque directe envers la Russie. Et ce pays est membre de l’OTAN, c’est bien la preuve qu’il faut en sortir de cette organisation de merde plus tôt !


      • alinea alinea 24 novembre 2015 14:34

        @V_Parlier
        L’OTAN réagira comme un seul homme : ils se réunissent dare-dare !


      • doctorix doctorix 24 novembre 2015 15:13

        @V_Parlier

        Vous rejoignez juste le parti du bon sens.
        La sortie de l’OTAN est maintenant une question de survie pour notre pays, et cela passe par un renouvellement complet de notre paysage politique.
        Car cela ne passe ni par Hollande, ni par LR, ni même par le FN.
        Il nous faut un homme neuf et sincère, et qui comme Poutine fera ce qu’il dit. Il n’y en a qu’un, Asselineau.
        Quand les quelques mois après les régionales nous auront prouvé que MLP ne fera rien d’autre que les deux autres, le temps viendra pour son avènement.
        Si d’ici là nous avons survécu à nos alliances contre nature.

      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 24 novembre 2015 16:02

        @alinea
        Ce pauvre Mélenchon est complètement à la ramasse...
        La vieillesse est décidément un naufrage.


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 24 novembre 2015 16:05

        @doctorix

        La sortie de l’OTAN est maintenant une question de survie pour notre pays, mais aussi pour l’Europe.

        Cela passe par effectivement par un renouvellement complet de notre paysage politique.

        Cela ne passera ni par Hollande, ni par LR, ni même par le FN.Il nous faut un homme neuf et sincère, et qui comme Poutine fera ce qu’il dit.

        Trois fois oui, mais totalement inconnu.


      • doctorix doctorix 24 novembre 2015 17:31

        @Renaud Bouchard

        C’est peut-être l’occasion de faire changer cet état de chose soigneusement entretenu.
        J’ai vu presque toutes ses conférences.
        Une vista étonnante, une grande connaissance de l’histoire, une énorme culture.
        Bref un vrai président, et la dignité qui va avec.
        Je ne pensais pas retrouver un jour un enthousiasme électoral, il a fait ce miracle.

      • JL JL 24 novembre 2015 18:27

        @doctorix et Renaud Boichard,


        à la ramasse, Mélenchon ? C’est le seul chef de parti qui ait réagi vite et bien.

        Notre survie, la sortie de l’Otan ? Je crains que la sortie par un pays comme la France de ce machin soit aussi problématique que la sortie d’une secte par un pékin qui en saurait trop, si vous voyez ce que je veux dire.


      • JL JL 24 novembre 2015 18:29

        Pardon, Renaud Bouchard, d’avoir écorché votre nom.


        Puisque je suis là, je complète mon post précédent : mais vous pouvez toujours vous faire plaisir, un yaka ça mange pas de pain.

      • alinea alinea 24 novembre 2015 18:35

        @Renaud Bouchard
        Je vous serais reconnaissante de critiquer le contenu du tweet, de manière à voir à qui j’ai affaire !!


      • mmbbb 24 novembre 2015 18:52

        @Renaud Bouchard Vous etes severe J’ai lu cet ete dans le media Contrepoints ou vous ecrivez par ailleurs des articles des liberaux sur l’immigration Tous ces auteurs de surcroit la plupart des professeurs etaient pour une ouverture des frontieres Ils ne cachaient a peine leur dessein faire eclater l ’etat francais Je ne sais pas qui est le plus a la ramasse Ces liberaux n’ayant jamais foutu les pieds dans une banlieue comme l’elite francaise par d’ailleurs auraient mieux fait de la fermer a l’aune des evenements recents et certainement a venir . Quand l’elite francaise voulait faire rentrer la turquie dans l’europe Tous ces crane d’oeuf ayant autant d’idées lumineuses


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 novembre 2015 20:30

        @alinea
        De quelle Coalition parle Mélenchon ? Il croit vraiment que la pseudo Coalition va combattre les terroristes ? Il s’agirait plutôt de créer une zone « sécurisée » à la frontière entre la Syrie et la Turquie, qui permettrait de continuer à alimenter Daesh... Si les pays de l’ OTAN avaient vraiment voulu combattre les terroristes, ils auraient rejoint la Russie depuis la fin septembre.


      • alinea alinea 24 novembre 2015 21:19

        @Fifi Brind_acier
        « ...la coalition en cours de formation... », Fifi !


      • agent ananas agent ananas 24 novembre 2015 23:30

        @Renaud Bouchard
        Au contraire, la réaction de JLM est pleine de bon sens. Sans doute il essaie de faire amende honorable après son aval et lamentable justification de l’intervention militaire en Libye en 2011.


      • agent ananas agent ananas 24 novembre 2015 23:36

        @agent ananas
        Oupss ! j’ai écris trop vite ...
        J’avais fait l’impasse sur la « pseudo coalition » que fifi a démasqué ...


      • alinea alinea 24 novembre 2015 23:41

        à@agent ananas
        Là il se mettait en accord avec un mandat de l’ONU ! Rien à voir !! C’était une connerie, il l’a reconnu, comme la Russie, comme la Chine qui ont mis leur veto la deuxième fois, mais il était question de contrôle aérien !!!
        C’est bien de transmettre à la postérité les faits et les mots les plus exacts possibles !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2015 05:56

        @alinea
        La Coalition « en cours de formation » se résume à Hollande et Obama.
        Le discours n’a pas changé d’un millimètre, « Assad est responsable de 400 000 morts, il doit partir, nous allons combattre Daesh, toussa, toussa... »
        CF sa conférence de presse après son entrevue avec Obama


        Combattre Daesh, c’est ce qu’ils disaient déjà il y a 1 an, et Daesh ne s’est jamais si bien porté !
        Ils nous prennent pour des truffes !

      • JP 25 novembre 2015 08:23

        @Renaud Bouchard
        un naufrage .... vous semblez en être un exemple caricatural


      • Et hop ! Et hop ! 25 novembre 2015 22:07

        @Fifi Brind_acier


        Ca y est, la zône d’exclusion aérienne voulue par Obama est enfin mise en place.

        Les avions exclus sont ... ceux des USA, de la Turquie, de la France, d’Israël, de l’OTAN,..  smiley

        « Le radar du système S-400 est capable de viser simultanément 300 cibles, et possède une capacité antimissile. 72 missiles peuvent y être chargés simultanément.

        Les avions de l’Otan devront obtenir le feu vert de Moscou pour survoler la Syrie suite au déploiement des missiles sol-air russes S-400 Triumph dans ce pays, a rapporté la chaîne de télévision américaine CNN. Les missiles S-400 ont une portée suffisante pour couvrir l’ensemble de la Syrie ce qui signifie un contrôle total de l’espace aérien de ce pays par Moscou, note le correspondant de la CNN Matthew Chance. »




      • alinea alinea 25 novembre 2015 23:13

        @Et hop !
        C’est bête !!ça me rassure !


      • chapoutier 24 novembre 2015 14:25
        L’avion russe se trouvai à 1 km de la frontière turque, a déclaré Poutine, et comme la Turquie à eu l’autorisation de l’otan avant d’agir, que cherchent les étatsuniens ? poser la question c’est y répondre. parions que Poutine fera connaitre sa réponse en temps utile. je n’aimerai pas être à la place de Erdogan le pro-daesch quand la Russie répondra sur le terrain.



        • Mania35 Mania35 24 novembre 2015 14:59

          @chapoutier
          « L’avion russe se trouvait à 1 km de la frontière turque, a déclaré Poutine »

          « Apparemment, selon les Russes, l’avion aurait été abattu par un tir provenant du sol »
          « Erdogan le pro-daesch »
          Pour les Turcs, l’avion se trouvait au-dessus de la Turquie.
          Chacun y va de sa propagande. Erdogan et Poutine sont tous les 2 « pro-Daesch ». Leur intervention en Syrie ne vise nullement à éradiquer les terroristes de l’EI, pour eux les seuls adversaires à bombarder sont les Kurdes pour Erdogan et les adversaires d’Assad pour Poutine. Ils ne veulent défendre que leurs intérêts économiques et stratégiques, comme les Etats-Unis.

        • doctorix doctorix 24 novembre 2015 15:02

          @Mania35

          Vous voilà catalogué...

        • chapoutier 24 novembre 2015 15:08

          @Mania35
           vous écrivez c’est que bfm raconte en boucle.
          les russes ont un intérêt personnel à abattre daech, en particulier les russes engager dans daech. Poutine ne veut en aucun cas voir ces types revenir un jour en Russie.
          alors que reprochez-vous à la tactique de Poutine ? il nettoie en premier autour de Damas et maintenant les troupes syriennes et iraniennes avancent vers la portion de la Syrie occupé par daech.

          contrairement à erdogan qui veut installer les jiadistes à Bagdad pour le compte des usa


        • V_Parlier V_Parlier 24 novembre 2015 15:08

          @Mania35
          Et quand bien même il aurait survolé la Turquie, qu’est-ce que ça changerait, étant donné le contexte ?
          Le reste : De la pirouette à la Fabius.


        • asterix asterix 24 novembre 2015 15:36


          Je ne pense pas que, pour une fois, les USA y soient pour quelque chose. J’y vois au contraire une initiative solitaire de ce dingue d’Erdogan pour forcer l’OTAN à entrer en guerre à sa suite.
          Ce qui n’a pas marché avec l’Ukraine ne marchera pas ici non plus.
          Du moins, c’est à espérer.
          Se tirer vite fait de l’OTAN ? C’est une certitude !
          Mais d’abord il faut arrêter et vite toute forme de collaboration avec ce frère musulman. Et là, il va surtout de la Communauté Européenne, sous peine de voir tous les Turcs, qui ont été jusqu’ici ce qui se faisait de mieux en matière d’intégration suivre la voie du va-t-en-guerre. Cest un risque que nous ne pouvons pas courir.
          Ce dictateur fascisant doit être mis au ban de la société des nations toute entière. Il a, comme on dit, commis une grosse connerie.
          Qu’il en paye les conséquences ! 


        • Mania35 Mania35 24 novembre 2015 15:55

          @chapoutier
          « vous écrivez c’est que bfm raconte en boucle. »

          Je suis désolée mais je n’ai pas regardé BFM.
          « Poutine ne veut en aucun cas voir ces types revenir un jour en Russie. 
          alors que reprochez-vous à la tactique de Poutine ? »

          Je ne reproche rien à ceux qui veulent sincèrement combattre Daesch, mais je ne crois pas aveuglément les mensonges des états comme beaucoup d’intervenants sur ce site. 
          Si je modifie ainsi votre phrase « Hollande ne veut en aucun cas voir ces types revenir un jour en France, alors que reprochez-vous à la tactique de Hollande ? » Je suis persuadée que vous refuserez de croire à sa sincérité, vous parlerez d’alignement sur la politique américaine. Quelle est réellement la motivation de Poutine ? Le bien de son peuple ? son avidité de pouvoir, ne se veut-il pas le maître du monde ? vous comme moi ignorons ses motivations.

          J’ajoute que quelle que soit la position exacte de l’avion russe, cela ne justifiait pas de l’abattre. Nous ne saurons peut-être jamais la vérité, comme pour l’avion abattu en Ukraine par les Ukrainiens ou les pro-Russes ? 


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 24 novembre 2015 15:59

          @chapoutier

          Les jours d’Erdogan sont comptés.Il y a en Turquie des gens auxquels toutes ces dérives politiques et ce ripolinage islamo-verdâtre déplaît prodigieusement et qui verraient bien un retour à un kémalisme bien compris.

          La Turquie est actuellement aux prises avec une guerre civile qui a acquis une toute autre dimension avec un Kurdistan désormais autonome, disposant d’un territoire et d’un Etat quasi auto-proclamé.

          L’économie de prédation de l’EI (avec principalement les exportations de pétrole de contrebande auxquelles les russes ont porté des coups mortels) n’est viable que grâce aux complicités turques et au double jeu d’Edogan et aux complaisances des USA qui soutiennent l’EI.

          La Russie finira par répondre sur le terrain.
          Question de patience ;Ce sera comme la foudre, sans prévenir.
          On peut parier qu’il va encore y avoir quelques centaines d’épaves de camions-citernes carbonisés dans le désert qui n’approvisionneront plus les « middlemen » turcs.

          La déclaration de V.V. Poutine effectuée en fin de matinée depuis Sotchi est très claire :

          "Notre avion, nos pilotes, ne menaçaient nullement la Turquie", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse tenue à Sotchi, en présence du roi de Jordanie Abdallah II.
          Selon lui, le bombardier a été touché à un kilomètre de la frontière turque et s’est écrasé à quatre kilomètres. Selon des sources rebelles et des militants de l’opposition syrienne, un pilote russe de l’avion abattu a été tué tandis que le deuxième est porté disparu.

          « La perte d’aujourd’hui est un coup de poignard dans le dos qui nous a été porté par les complices des terroristes », a poursuivi le président russe.

          Il accuse ainsi implicitement le régime d’Ankara d’être un allié de l’organisation Etat islamique (Daech). « Je ne peux qualifier autrement ce qu’il s’est passé aujourd’hui. (...) Nous ne tolérerons jamais que des crimes comme celui d’aujourd’hui soient commis », a-t-il poursuivi.

          « Bien sûr, nous allons analyser tout ce qui s’est passé. Et les événements tragiques d’aujourd’hui vont avoir des conséquences sérieuses sur les relations russo-turques », a menacé Vladimir poutine.

          « Nous avons toujours eu avec la Turquie des bonnes relations de voisinage mais plus encore des relations amicales avec le gouvernement. Je ne sais pas qui avait besoin de ce qu’il s’est passé aujourd’hui. Sûrement pas nous », a-t-il asséné.

          Le président russe a en outre regretté qu’Ankara ait demandé une réunion extraordinaire de l’Otan, dont elle est membre, au lieu de discuter de ce problème directement avec Moscou. L’attaché militaire turc à Moscou a été aussitôt convoqué par le ministère russe de la Défense. 

          De son côté, Ankara a assuré que l’avion avait violé son espace aérien et qu’il avait été mis en garde à plusieurs reprises. « Tout le monde doit savoir qu’il est de notre droit internationalement reconnu et de notre devoir national de prendre toutes les mesures nécessaires contre quiconque viole notre espace aérien ou nos frontières », a déclaré le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, lors d’un discours prononcé à l’occasion de la journée nationale des enseignants. « Notre estimée nation doit savoir que nous n’hésiterons pas, même un seul instant, à prendre les mesures (nécessaires) », a-t-il insisté.


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 24 novembre 2015 16:07

          @V_Parlier
          Fabius ? L’homme étranger aux affaires ?


        • chapoutier 24 novembre 2015 16:56

          @Renaud Bouchard
           les turcs jouent aux gros durs car ils sont persuadés d’avoir le soutient de l’otan qui n’attend qu’un prétexte bidon contre la Russie. l’otan joue à la roulette nucléaire russe (sans jeu de mot) mais le canon est braqué sur la tête de l’humanité entière.


        • doctorix doctorix 24 novembre 2015 17:32

          @Renaud Bouchard
          Et aussi l’homme aux affaires étranges...


        • Rensk Rensk 24 novembre 2015 18:01

          @asterix

          Quelque part il y a une contradiction dans vos écris : Je ne pense pas que, pour une fois, les USA y soient pour quelque chose...
          Avec = Ce qui n’a pas marché avec l’Ukraine ne marchera pas ici non plus.

          La Turquie n’a rien fait en Ukraine mais les USA oui... Si cela n’a pas marché 1x cela ne veut pas dire qu’ils n’utilisent plus le « programme », il ont utilisé Erdogan si facilement utilisable...

          Les USA sont derrière tout cela, pas par ordre direct mais par l’influence et les menaces ainsi que le chantage (leurs politique mondiale)


        • bakerstreet bakerstreet 24 novembre 2015 18:29

          @asterix

          Otan en emporte le vent ?
          Je suis assez de votre avis, sans lire dans le secret des dieux ! On sait que les turcs jouent double jeu, et ne veulent absolument pas d’un règlement du conflit, surtout d’un état kurde. 
          Bien sûr, l’alibi de l’espace aérien ne tient pas. Si même l’avion avait survolé la frontière. Il y a là une jubilation à passer à l’acte, caractéristique d’une recherche d’extension du conflit. 
          Le passage à l’acte du psychopathe disant c’est l’autre qu’à commencé ferait rire si ce n’était pas si grave.
          L’otan n’a aucun intérêt à cette connerie, qui casse les alliances un peu forcées, déjà....,Par contre Erdogan, oui, enfin si l’on peut dire, vu de son minaret. ....Ce type rêve de rebâtir l’empire ottoman, après que les cartes soient redistribués dans la région ! Récupération à moyen terme d’une partie frontalière de la syrie, sous prétexte de garantir leur sécurité ?... L’erreur a ne pas commettre pour les russes, est de réagir à chaud, provoquant une chute des dominos, par effet d’alliance. C’est tout de même comme ça que la guerre de 14 a commencé. 


        • Michel Maugis Michel Maugis 24 novembre 2015 18:39

          @asterix

          Asterix aujourd´hui.


          « Je ne pense pas que, pour une fois, les USA y soient pour quelque chose. »


          Astérix en réponse à Oscar Fortin :

          asterix 21 novembre 22:07


          Et youp, Fortin recommence : les Américains, toujours les Américains, rien que les Américains.


          Sans commentaire.



        • joaopessoa 24 novembre 2015 20:23

          @Mania35

          Drolatique.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 novembre 2015 20:34

          @chapoutier
          La Russie a plusieurs moyens de répondre à la Turquie :
          - fermer le robinet du gaz.
          - armer les marxistes kurdes, les YPG, cauchemar d’ Ankara.
          - armer le PKK kurde, notamment en missiles anti-aériens
          - abattre tout avion turc qui dépasserait d’un millimètre la frontière syrienne pour aller bombarder les Kurdes....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès