Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un budget 2014 pour la RD Congo

Un budget 2014 pour la RD Congo

Alors que le Parlement congolais vient de rendre caduc le projet de loi de finances pour l’exercice 2014 proposé par Premier ministre Augustin Matata Ponyo, le dernier ouvrage de Gaspard-Hubert Lonsi Koko intitulé « Ma vision pour le Congo-Kinshasa et la région des Grands Lacs » propose un contre-projet d’avant-garde et cohérent à l’attention des Congolaises et aux Congolais, dont le budget global s’élève à 7,75 milliards d’euros – soit 10,2 milliards de dollars US. Sachant que plusieurs milliards d’euros sont sans cesse gaspillés à cause de la corruption et du manque de rigueur dans la gestion de la chose publique, pour ce qui est de cette initiative, des précautions ont été prises afin que le budget 2014 puisse correspondre aux dépenses réelles et croître chaque année au profit du développement économique et du bien-être des populations.

 

L’intérêt général

Par rapport à l’exercice 2013, lequel avait accordé 4,62 milliards d’euros aux services de la présidence de la République et du Parlement, il serait plus logique de consacrer globalement 155 millions d’euros au Secrétariat général de la présidence de la République, au Secrétariat général du gouvernement et aux services chargés des relations avec le Parlement – soit 51,7 millions d’euros par an à chacune des trois structures. L’objectif poursuivi consiste avant tout à privilégier l’intérêt général dans tous les secteurs ministériels. En guise d’exemple, le ministère de la Justice, des droits humains et des libertés publiques disposera de 574,275 millions d’euros ; celui de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur sera doté d’un budget de 875,750 millions d’euros ; le ministère de l’Agriculture, de la pêche, du développement rural, des PME/PMI aura 631,750 millions d’euros alors que celui de l’Energie, de l’eau, des mines et des hydrocarbures bénéficiera de 540,275 millions d’euros…

 

La géostratégie et le progrès social

Ayant à l’esprit à la fois la situation géostratégique et le contexte géopolitique, conscient du fait que la sécurité de la République Démocratique du Congo dépend en partie de la stabilité de ses voisins, M. Lonsi Koko estime que la diplomatie devra jouer un rôle déterminant. Ainsi un budget de 298,375 millions d’euros sera-t-il attribué au ministère des affaires étrangères. La finalité consistera, bien entendu, à mener à bien des négociations en vue de parvenir sur le plan régional à un pacte de stabilité des systèmes régionaux communs de sécurité et de défense.

Par ailleurs, un budget important d’un montant de 2,52 milliards d’euros, soit 32,50 % du budget annuel qui est proposé au peuple congolais, sera consacré à la création d’emplois, à l’éducation nationale et à l’enseignement supérieur, ainsi qu’à la défense, la sécurité et la protection civile. Il est impératif de permettre la circulation des biens et des personnes dans l’espace national, facteur indispensable au développement économique et au progrès social.

 

8,5 % de taux de croissance en 5 ans

Tout a été bien pensé en amont pour que la croissance économique, très dégradée en République Démocratique du Congo à cause de l’incohérence des politiques ayant été menées depuis 2001, puisse progresser nettement de 10 % en 2014 à 18,25 % en 2019 – soit une évolution de 8,25 % en 5 ans. Rappelons que, selon les estimations du PIB réalisées à la fin décembre 2012, la croissance économique avait atteint le taux de 7,2 % alors qu’elle sera, au regard de la nouvelle vision pour le Congo-Kinshasa et la région des Grands lacs africains, de 10 % en décembre 2014 – soit une hausse de 2,8 % – et de 11,65 % en 2015, au lieu de 10,5 % que prévoit le gouvernement de l’actuel Premier Ministre Augustin Matata Ponyo, soit une progression de 1,15 %.

 

Les enjeux du troisième millénaire

L’objectif du chiffrage dudit projet de société pend évidemment en compte les moyens dont le gouvernement de la République Démocratique du Congo aura besoin dans la déclinaison de sa politique tant intérieure que régionale. Cela permettra non seulement de vérifier la crédibilité des arguments pragmatiquement avancés dans « Ma vision pour le Congo-Kinshasa et la région des Grands Lacs », mais surtout de constater la rentabilité et l’équilibre financier du programme qui est décliné. Ainsi le peuple congolais réalisera-t-il le sérieux de la future administration qu’on lui propose, laquelle a trait à l’émergence d’un pays à jamais prospère et à la hauteur des enjeux du troisième millénaire.

Charlotte Mondo


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Constant danslayreur 14 janvier 2014 20:45

    Bonjour
    Sans malveillance aucune, j’essaie juste de comprendre.

    Il y a déjà trois pelés et un tondu sur AV susceptibles de lire votre billet, parmi iceux une - évidemment - grande majorité (80%) de français et côté africain, 1.6% de tunisiens, 1.2% d’algériens, 1.1% de malgaches et 0.6% de marocains, alors que les articles sur la RD Congo il doit bien y en avoir 1.5 par semaine.

    Alors s’ils ne s’adressent pas aux congolais, puis-je savoir à quel public ils s’adressent au juste, une diaspora lettrée en Europe par exemple ?  


    • MUSAVULI MUSAVULI 14 janvier 2014 21:28

      Charlotte Mondo,

      Les propositions de Lonsi-Koko sont intéressantes, mais elles occultent une réalité pourtant visible comme le soleil de Midi. Le Congo a besoin de bâtir rapidement ses capacités de défense. Le pays se trouve dans un état précaire, n’importe quelle bande armée pouvant paralyser des villes entières et enlever des régions au contrôle du pouvoir de Kinshasa. Sans armée, le Congo n’est pas un pays viable. La diplomatie avec les pays de la région ne sert à rien. L’Ouganda, après le Rwanda, est en train de relancer le M23. On se demande d’ailleurs de quoi discute Kabila avec son homologue ougandais depuis tout ce temps.

      Bref, il faut un gros budget pour l’armée. Au moins 1/3 du budget national (3 milliards de dollars) pendant un mandat. Le temps de moderniser l’équipement, de nettoyer la chaine de commandement et de reconstituer les secrets militaires. Après, seulement, on pourra parler croissance.

       


      • Charlotte Mondo 15 janvier 2014 10:31

        Monsieur Musavuli, s’il y a une chose que l’on puisse reprocher aux Congolais, c’est d’être des spécialistes de ce dont ils n’ont pas pris connaissance. J’ai choisi un angle général, pour ce qui est des propositions de M. Lonsi Koko en matière de budget. Mais si vous vous êtes donné la peine de lire son livre, vous aurez appris qu’il propose de consacrer 988,125 millions d’euros à la défense, soit 12,75 % des 7,75 milliards d’euros du budget prévisionnel qu’il souhaite que la RDC se dote pour l’exercice 2014. Combien le gouvernement de Matata Ponyo consacre-t-il à l’armée pour l’exercice 2014 ?


      • Charlotte Mondo 15 janvier 2014 10:40

        Cette somme que propose M. Musavali en faveur de l’armée pourra être augmentée, d’après les projections de M. Lonsi Koko, si la rigueur dans la gestion de la chose publique permet de récupérer, en juin 2014, au moins 2 milliards d’euros sur les 11 milliards qu’absorbent les circuits informels.


      • Gaspard-Hubert B. Lonsi Koko Gaspard-Hubert B. Lonsi Koko 16 janvier 2014 11:21

        Le projet de budget 2014 proposé par le Premier ministre congolais Matata Ponyo, lequel vient d’être déclaré récevable par l’Assemblée nationale après avoir été récemment ajourné par le Parlement, s’élève à 8,2 milliards de dollars US. Il y a donc une augmentation de 9,3 % par rapport au budget de 2013, qui était de 7,5 milliards de dollars US. Une évolution, certes, mais insuffisante vu les défis auxquels la RD Congo est confrontée.

        Dans mon livre, sorti en septembre 2013, je propose un budget de 10,2 milliards de dollars US pour l’exercice 2014 - soit une différence de 2 milliards de dollars US par rapport à la proposition de M. Matata Ponyo, c’est-à-dire 24,4 % d’augmentation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Charlotte Mondo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès