Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un député français de la majorité accuse le président Mauritanien (...)

Un député français de la majorité accuse le président Mauritanien d’être un parrain du trafic de drogue

Invité de l’émission 28 minutes diffusée sur la chaine franco-allemande Arte lundi 21 janvier 2013, M. Noël Mamère, député Europe Ecologie Les Verts, un parti membre de la majorité présidentielle en France, a porté des accusations d’une extrême gravité sur le président mauritanien.

Le député écologiste a d’abord expliqué l’intervention militaire française au Sahel par le fait que « la région [du nord Mali] regorge de gaz et de pétrole, qu’il ya déjà un certain nombre de sociétés qui se nomment Total, ENI, société italienne et une filiale de la société algérienne SONATRACH qui ont déjà dépensé 100 millions de dollars pour des études et des forages ». Cette sortie est alors contrée par le journaliste Renaud Dély qui rappelle que même en retirant les sociétés étrangères, les terroristes demeureraient. C’est alors que le député Europe Ecologie Les Verts sort une accusation aussi grave qu’inattendue : « Est-ce que vous imaginez que les Jihadistes vont disparaitre et qu’ils ne vont pas se refugier … en Mauritanie où il y a un président qui est le parrain d’un trafic de drogue par exemple ? »

Lors de la même émission, le député Noël Mamère qui fut candidat des Verts à l’élection présidentielle de 2002 a réaffirmé sa position contre l’intervention militaire française au Mali. Dans une déclaration publiée dans le journal Le monde en date du 15 janvier 2013, M. Mamère qualifiait le président malien de « marionnette des militaires… qui s’apprêtaient à le déposer dans la semaine ». Cette armée malienne qui serait, toujours selon M. Mamère, « une armée de traîne-savate, c'est une armée de familles qui n'a pas envie de voir leurs cousins se faire descendre dans le nord du Mali. » Le président algérien Abdel Aziz Bouteflika ne trouve pas non plus grâce aux yeux du député français qui l’a qualifié, lors de l’émission télévisée, de « Pervez Musharaf », évocation des relations de soumission aux USA que trainait l’ancien président pakistanais.

Qu’est-ce qui peut donc justifier cette irritation de l’élu des Verts  ? Outre la réputation de franc-tireur que traine M. Mamère, sa position épouse celle de son parti Europe Ecologie Les Verts qui s’oppose à l’intervention militaire française au nom de la lutte contre la Françafrique. Dans le journal Le Monde du 15 janvier 2013, M. Mamère disait assumer « « d’être une voix discordante parce que je défends les idées que promeuvent les écologistes depuis longtemps. Nous avons toujours combattu la ‘Françafrique’. Les gouvernements de droite ou de gauche qui se sont succédé n’ont fait qu’aider des dictateurs, des spoliateurs et des corrompus. Nous en payons le prix fort aujourd’hui avec cette intervention militaire ». Monsieur Mamère ne dit pas s’il souhaite remplacer la « françafrique » et ses rapports de domination par des rapports d’un autre genre, basés sur le mépris des chefs d’Etat africains au nom de l’amitié et de l’égalité.

Pour rappel, le parti de M. Noël Mamère compte deux ministres dans le gouvernement de Jean-Marc Héraut. Il s’agit de Mme Cécile Duflot, (au Logement) et de Pascal Canfin (au Développement).

Suivre l'intégralité de l'émission ici

 

Abdoulaye DIAGANA

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 31 janvier 2013 10:03

    Bonjour diagana,

    vous savez, ce qui fait qu’un parti s’enlise et flétrit dans l’opinion, c’est qu’un membre ose faire part d’un sentiment personnel ou mieux, d’une opinion ayant cours dans l’autre camps. dans ce cas, la taupe est payée pour dire une bêtise. Les seuls vrais partis vierges sont qualifiés de dictatures d’extrême droite et frappés d’embargo médiatique.

    Jouratous.


    • cogno4 31 janvier 2013 11:53

      Les seuls vrais partis vierges sont qualifiés de dictatures d’extrême droite et frappés d’embargo médiatique.

      Mais bien sur...


    • louphi 31 janvier 2013 11:08

      diagana


      Le gauchisme écologiste est un déguisement qui permet aux verts de se faire passer pour des progressistes alors qu’en réalité, cette famille politique représente tout ce qu’il y a d’arriéré comme pensée politique dans la société. Cette mouvance politique repose essentiellement sur les obédiences oligarchiques maçonniques homosexuelles qui sont parmi les fractions les plus réactionnaires de la bourgeoisie française. Les écologistes, ce sont des travestis de la politique comme de la morale sociétale. 

      • totor101 totor101 31 janvier 2013 14:41

        les obédiences oligarchiques maçonniques homosexuelles qui sont parmi les fractions les plus réactionnaires de la bourgeoisie française.

        au plan de l’amalgame, c’est fort ! très fort !


      • cogno4 31 janvier 2013 11:54

        L’écologie politique est un attrape nigaud.
        Ces deux termes sont en effet incompatibles entre eux.


        • leypanou 31 janvier 2013 16:01

          @auteur :

          « Pour rappel, le parti de M. Noël Mamère compte deux ministres dans le gouvernement de Jean-Marc Héraut. » : vous auriez préféré quoi, qu’il se taise ? Ou encore que sous prétexte que le parti EELV a 2 ministres dans le gouvernement, TOUT EELV n’a plus le droit de dire autre chose que le gouvernement ?

          Que N Mamère ait pu avoit tort d’accuser publiquement le président mauritanien est une chose mais lui reprocher sa prise de position est indéfendable.

          D’une manière générale, beaucoup de dirigeants africains ou autres peuvent être impliqués dans des scandales/trafics plus ou moins graves, mais tant qu’ils sont nos « amis » (« nos » au sens de la Communauté Internationale, le monde libre, défendent nos intérêts), on les laisse tranquilles. S’ils ne font plus « l’affaire » ou se permettent de changer d’avis, alors, là, on sort l’artillerie lourde, soit d’abord médiatique soit surtout la vraie artillerie sous prétexte ...humanitaire.


          • diagana diagana 1er février 2013 17:39

            Bonjour


            Je n’ai rien écrit de tel. M. Mamère à bien le droit de s’exprimer ( encore heureux !). J’ai juste rappelé que son parti compte deux ministres dans le gouvernement actuel. C’est un fait. Le commentaire est de vous et il est libre. Mais il ne m’engage pas.

          • blablablietblabla blablablietblabla 31 janvier 2013 19:16

            Et le pire c’est qu’il a raison , le soi-disant président de la Mauritanie est une racaille de la pire espèce .


            En effet j’ai lu dans un quotidien algérien que Mohamed Ould Abdel Aziz n’est pas clair du tout- (sans jeu de mots) - avec le trafic en tout genre et notamment la drogue !

            • Qwantix Qwantix 31 janvier 2013 21:46

              Mamère ne fait que confirmer ce que toutes les agences de renseignement occidentales savent depuis de longues années mais feignent d’ignorer pour toutes sortes de raisons plus ou moins avouables. Dans la société tribale-féodale mauritanienne (une société qui pratique allègrement l’esclavage domestique et la traite des êtres humains), les tribus sont hautement spécialisées chacune ayant son ou ses trafics, et toutes sont à vendre au plus offrant. Par exemple la Mauritanie est l’un des meilleurs clients de Philip Morris International et, à en croire les chiffres, ce pays misérable de trois millions et demi d’habitants est la patrie des plus gros fumeurs au monde (chaque mauritanien, homme, femme et enfant fumerait plusieurs cartouches de cigarettes par jour). En réalité, la Mauritanie est la plaque tournante du trafic de Marlboro vers l’Europe du Nord (des conteneurs maritimes de Marlboros mauritaniennes sont régulièrement interceptées par les douanes européennes), mais aussi le fournisseur préféré des véhicules tout-terrain (en particulier Nissan) du Polisario, des islamistes et des contrebandiers (des groupes aux contours changeants en fonction d’alliances circonstancielles). C’est aussi une plate-forme de ré-expédition vers l’Europe (via l’Algérie) de narcotiques en provenance d’Amérique latine via l’Afrique de l’Ouest (cap Vert, Guinée, Guinée-Bissau, Sierra-Leone, Liberia, etc). Comme Lisbonne pendant la seconde guerre mondiale, Nouakchott est un nid poussiereux d’espions et de trafiquants en tout genre et donc un important marché pour la collecte et l’échange de renseignement, ce qui expliquerait pourquoi les missions diplomatiques occidentales font semblant de ne rien voir.


              • chmoll chmoll 1er février 2013 06:34

                ont vas pas se plaindre , c pas la Mauritanie qui rachète la frenchie , c’est la quatar

                slt le cheique aboul la chnouff , au fait pour mon camping car , ouié ou non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès