Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un été à Damas : la conjuration du « Printemps arabe »

Un été à Damas : la conjuration du « Printemps arabe »

Analyser le mouvement historique qui bouleverse depuis deux ans cette civilisation millénaire, c’est comme d’étudier un organisme vivant – complexe – aux organes innombrables et aux fonctions multiples, inter reliées et interdépendantes. Une crise de croissance d’aussi grande ampleur ne peut être la résultante d’un seul facteur, d’un seul vecteur, ni ne peut provoquer une simple éviction immunitaire. Les variables qui orientent le « Printemps arabe » sont nombreuses et les conséquences multiples.

La civilisation arabe 

Analyser le mouvement historique qui bouleverse depuis deux ans cette civilisation millénaire, c’est comme d’étudier un organisme vivant – complexe – aux organes innombrables et aux fonctions multiples, inter reliées et interdépendantes. Une crise de croissance d’aussi grande ampleur ne peut être la résultante d’un seul facteur, d’un seul vecteur, ni ne peut provoquer une simple éviction immunitaire. Les variables qui orientent le « Printemps arabe » sont nombreuses et les conséquences multiples.

Qu’en est-il au juste de ces révoltes – « révolutions » – et insurrections dévoyées qui ont secoué les pays arabes des régions du Maghreb et du Machrek entre les années 2010 et 2012 ? 

Le « Printemps arabe » ne s’est pas transformé en « Hiver salafiste » par mimétisme ou par atavisme. Aux imposantes forces sociales – classes sociales – actives au sein des différentes sociétés nationales – ethniques – religieuses – tribales – néocoloniales peuplant ce sous-continent tout un processus de maturation, d’adaptation, de réaction et de récupération pour maintenir en place, sous une façade caméléon, la structure sociale antique-tétanisée, correspondant au développement des forces productives capitalistes sous sujétion néocoloniales et aux rapports sociaux dégénérés qui perdurent dans ces différents pays sous-développés-dominés soumis aux puissances impérialistes (États-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne, Russie, Chine).

Comme l’écrit cyniquement un agent secret français, porte-faix en partie responsable de cet état de fait : « Il fallait tout de même être naïf pour croire que, dans des pays soumis depuis un demi-siècle à des dictatures qui avaient éliminé toute forme d’opposition libérale et pluraliste, la démocratie et la liberté (sic) allaient jaillir comme le génie de la lampe par la seule vertu d’un Internet auquel n’a accès qu’une infime minorité de privilégiés de ces sociétés. » (1).

Mais le « Printemps arabe » était-il une quête de démocratie électoraliste bourgeoise – une poursuite du crétinisme parlementaire ? De l’immolation désespérée d’un étudiant à Sidi Bouzid (17.12.2010) à la guerre mercenaire d’invasion de l’OTAN contre Damas et Alep (15.07.2012), l’organisme social appelé « Civilisation arabe » a été gros d’une révolution que les pétro-monarchies théocratiques du Golfe, assistées par leurs complices opportunistes, socialistes et chrétiens-démocrates, et autres intégristes fascistes turques, jordaniens, israéliens, libanais ; sous la houlette de leurs puissances impérialistes de tutelle, sont parvenues à contrer pour forcer l’accouchement d’un bébé mort-né – contraint de « voter pour choisir son potiche » – exterminant de ce fait – pensaient-elles ces puissances de tutelles – tout espoir de libération économique, politique et sociologique véritable des sociétés arabes.

Les puissances impérialistes de tutelle se trompaient cependant, car le mouvement social arabe (subsumant toutes disputes ethno-religieuses et claniques) trouve sa source directement dans les conditions économiques misérables des peuples de ces pays exsangues où se côtoient la misère dégradante, la famine humiliante, le bidonville crasseux, l’analphabétisme déprimant, le chômage endémique, le désœuvrement dépravant, le patriarcat rétrograde, l’impossibilité même pour les nouvelles générations de simplement s’accoupler pour se perpétuer biologiquement et sociologiquement.

Quand un peuple n’a plus rien à perdre 

La source profonde de toutes ces révoltes arabes réside dans le désespoir qui porte tout naturellement la jeunesse puis le peuple tout entier à s’indigner, protester, quémander d’abord, puis à la fin exiger, non pas un bulletin de vote comme Hilary Clinton l’a insidieusement susurré, mais du pain, de l’eau, un logement et un avenir à partager et à doter ses enfants.

Les contradictions insolubles et inéluctables du développement impérialiste mondial n’offrent aucun espoir aux prolétariats des pays dominants où la société de consommation des Trente Glorieuses commence à ressembler à un spectre évanescent – il n’y a que les « bobos » pour ne pas avoir remarqué que la crise économique récurrente détruit les fondements même de leur prospérité déclinante. Comment le développement capitaliste anarchique pourrait-il offrir un avenir aux prolétaires et aux travailleurs des pays arabes dominés-néo-colonisés ? Les révoltes arabes marquent la résurgence de ces mouvements de fond profonds qui bouleversent le monde impérialiste présent, tous continents confondus. Il est fort compréhensible que le maillon « arabe » faible de la chaîne d’oppression et de gouvernance impérialiste mondiale secoue le joug en avance.

N’ayez crainte cependant, en Europe, en Amérique, en Chine, en Inde et en Afrique les relais révolutionnaires s’accumulent et de grands cataclysmes sociaux se préparent. Regardez ce monde décadent trembler sur ses bases, terrifiant les possédants qui songent par instant à une guerre d’épuration raciale afin de trancher leurs différends, se repartager les marchés, les ressources minières, la biomasse, l’énergie et surtout les sources de plus-value pour davantage de profits et la reproduction élargie de leur système d’exploitation décadent

Les révolutionnaires véritables seront-ils assez perspicaces et empressés pour préparer adéquatement leur « Printemps mondial » ? Saurons-nous anticiper le prochain épisode inéluctable de cette saga larvée afin de l’aider à survenir et à désintégrer ces sociétés paralysées ? Si nous faisons défaut d’orientation et d’organisation, nous nous condamnons à réécrire ce qui a déjà été écrit, convenu, vécu et perdu. La révolution empêchera leur guerre mondiale ou leur guerre universelle entraînera la révolution, c’est la seule solution. 

Revendications légitimes insatisfaites

Les revendications légitimes de tous les peuples arabes et de toutes les minorités ethno-religieuses régionales, dans tout le sous-continent s’étendant du Maroc à l’Iran en passant par le Bahreïn, le Yémen, l’Égypte, le Liban, la Palestine occupée et la Syrie sont pourtant identiques : du pain, de l’eau, des logements, du travail, l’éducation des enfants, des soins pour les grands-parents et des conditions de vie humaines sans vilaines guerres « humanitaires » meurtrières. Bref, la satisfaction des conditions sociales de reproduction élargie de l’espèce humaine, ce que le système impérialiste moribond ne peut plus assurer et qu’il met en péril d’un point de vue simplement biologique et écologique. Les prolétaires arabes et leurs alliés, ainsi que les prolétaires du monde entier et leurs alliés, doivent éradiquer l’impérialisme et la classe capitaliste monopoliste s’ils souhaitent simplement survivre comme espèce. 

La réponse des potentats arabes locaux a été partout la même : réprimer, matraquer, blesser, emprisonner, torturer et tuer sans vergogne, parfois, comme en Syrie, au motif avéré que l’opposition n’est qu’un ramassis de mercenaires assassins, criminels de guerre et terroristes soutenus par l’OTAN et exfiltrés de certains pays de « démocratures » (dictatures sorties des urnes par la magie des pétrodollars qataris et saoudiens). La voilà leur démocratie compradore adoubée par leurs maîtres dégénérés.

L’effroyable guerre de Syrie

La guerre de Syrie marque pourtant un tournant terrifiant. Depuis l’effondrement du social-impérialisme-soviétique en 1989, c’est la première guerre d’agression d’un peuple où les deux blocs impérialistes dominants s’affrontent indirectement pour le contrôle hégémonique d’un territoire déterminé et pour se jauger avant de se mesurer directement. Pour la première fois la Russie et ses alliés, l’Iran et l’Alliance de Shanghai tiennent tête à l’OTAN, aux américano-européens et à leurs sous-fifres du Golfe persique et du reliquat Ottoman.

Du résultat de cet affrontement inter-impérialiste dépend la suite des guerres d’agressions néocoloniales impérialistes. L’Iran et le Pakistan seront-ils les suivants, ou l’OTAN devra-t-elle revoir ses plans pour le réaménagement du Grand Moyen-Orient ? Cette question sera tranchée à Damas d’ici la fin de l’été (2). Ce que l’analyste Georges Stanechy a ainsi décrit : « Mis en perspective géopolitique, les vetos Russe et Chinois, contre l’invasion de la Syrie par les forces occidentales, n’ont donc rien à voir avec le maintien d’une base navale ou d’un marché quelconque pour leur commerce extérieur. C’est un coup de semonce à l’encontre d’une utopie géopolitique que la nomenklatura de l’Empire (Étatsunien NDLR), imbibée de mégalomanie, se refuse à entendre. » (3).

En tous lieux sur la terre arabe, incluant les zones ethnico-religieuses minoritaires et la terre palestinienne occupée-colonisée (l’appartenance religieuse étant dans ces pays sous-industrialisés et économiquement atrophiés un facteur identitaire retardataire), les puissances impérialistes mondiales ont joué leur va-tout déterminant au milieu de la tourmente, imposant ici un changement de la garde (Égypte-Tunisie-Yémen) ; requérant là des aménagements constitutionnels « démocratiques bourgeois démagogiques » ; montant parfois le chapiteau de la mascarade électorale propre à rasséréner les guignols-des-« in-faux » occidentaux ; s’en remettant souvent aux partis politiques intégristes salafistes-wahhabites-Frères musulmans – qui furent si longtemps gardés en réserve de la dictature républicaine – derniers remparts pour mâter la légitime vindicte populaire et ouvrière. 

Washington, Paris, Berlin, Londres, Moscou et Pékin savent bien qu’il sera toujours possible de mettre fin à ces foucades électorales si jamais la situation se corsait ; ou de faire reprendre ad nauseam le vote aux insoumis ; ou alors qu’il sera toujours temps de rappeler l’armée aux commandes – cet État dans l’État, ce contre-pouvoir omnipotent – dans cette arabesque de néo-colonies spoliées.

Gauchistes et opportunistes pataugent dans le marécage électoral

Malencontreusement, le passé et le présent de ces insurrections populaires larvées ont été écrits dans le sang versé par les forces révolutionnaires authentiques, qui partout dans ces pays de guerre ont été, par les années passées, systématiquement et soigneusement exterminées – éradiquées. Les groupuscules opportunistes, les malfrats révisionnistes et les pseudos socialistes ayant survécu aux razzias fascistes se sont récemment précipités vers les urnes, heureux d’embrasser ces autels de conspiration ouverts à leurs supplications serviles : « Nous obtiendrons bien quelques strapontins d’arrière banc législatifs », gémissent-ils tous en chœur trouvant là réconfort à poursuivre leur collaboration de classe dans l’indignité et la servilité consacrée.

Les tâches qui s’imposent

La tâche des véritables révolutionnaires arabes qui souhaitent changer l’ordre social existant et sortir définitivement leur classe sociale, leur peuple et leur nation de l’oppression néocoloniale impériale qui écrase ouvriers, paysans, étudiants, artisans, employés, fonctionnaires et leurs frères, est pourtant toute tracée.

Il leur faut patiemment et clandestinement reconstruire la solution de remplacement révolutionnaire qui s’est tapie sous le manteau de l’écheveau complexe des rapports inter-ethnico-religieux. L’ouvrier arabe, palestinien, druze, alaouite, chrétien, copte, sunnite et chiite est d’abord par sa praxis économique – comme instrument de la machine de production capitaliste – par son activité communautaire journalière – comme résident de son quartier de pauvreté – par sa pratique sociale quotidienne – comme aliéné un prolétaire exploité qui n’a que ses chaînes à perdre et tout un monde à conquérir. La liberté sociale de classe, désaliénée, n’est pas un slogan ou une marque de commerce et elle ne sera jamais l’aboutissement des urnes et des isoloirs ; c’est un objectif collectif radical que le prolétariat arabe devra conquérir par la lutte insurrectionnelle de classe.

Sans un parti révolutionnaire clandestin muni d’une conscience prolétaire et d’une science militaire dirigeant vigoureusement l’armée des enragés de ces pays arabes avancés (du point de vue de la praxis révolutionnaire du moins), alors ces peuples, ces ouvriers, sont condamnés à réécrire toujours semblable l’histoire de leurs espoirs asphyxiés (4). Le prolétariat arabe plus avancé a le devoir de se poser en modèle révolutionnaire pour les prolétariats grecs, espagnols, italiens, britanniques, turcs, israéliens, français et américains.

______________________

(1) Alain Chouet. 08.0.2012. Syrie : « Je m'interroge sur l'attitudes des occidentaux. L'éventuel départ d'Assad ne changerait strictement rien à la réalité des rapports de pouvoir et de force dans le pays ». Invité de l'Association Régionale Nice Côte d'Azur de l'IHEDN (AR29) Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE (France). 

(2) Robert Bibeau. La Russie lâcherait-elle la Syrie ? 29.12.2011. http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-russie-lacherait-elle-la-syrie-107056

(3) Georges Stanechy. Nucléaire iranien : Prétexte et préméditation. 14.08.2012. http://www.legrandsoir.info/nucleaire-iranien-pretexte-premeditation.html 

(4) Robert Bibeau. Le « Printemps arabe » bilan d’un avortement. 28.05.2012. http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31087


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Yves Dornet 12 septembre 2012 10:54

    Bonjour,

    @Robert Bibeau,

    la palestine occupée-colonisée ???

    les Arabes ont raté le train de l’émancipation. Ils prennent un retard considérable faute de démocratie. 


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 12 septembre 2012 16:19

      @ Dornet

       

      NON monsieur. Ce sont les sionistes qui faute de démocratie s’emprêtrent au fond de la Méditerranée avant que d’en être expulsé ,amu militari. 

       

      Les peuples arabes ne manquent pas de démocratie bourgeoise dont ils n’ont rien à foutre. Ils manquent de liberté populaire - prolétarienne - communiste - pas ces pseudos socialistes à la Nasser et Boumedienne et Kadhafi et compagnie. 

       

      Une véritable dictature démocratique du prolétariat éliminant toute cette engeance compradore crypto-gauche chargé de leur imposer la démocratie de Hillary et de Hollande et de Merkel .... 

       

      C’est de développement écono ique - indistriel - que l’on parle ici pas de pseudo idéologie de bobos occidentaux - tromato.

       

      Nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde les sionistes et les gauchistes et moi ( smiley


    • eric 12 septembre 2012 11:00

      http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/printemps-arabes-revolutions-anti-89435
      Juste pour tenter de vous aider à y voir un tout petit peu plus clair. Non pas sur les pays arabes. Je comprends bien que cela ne vous intéresse pas vraiment. Mais pour les projections que vous en faites sur nos pays. TOUS les printemps arabes sans exception, se sont produit dans des pays qui se réclamaient officiellement du socialisme. Ils ont tous été fondé sur des discours qui sont exactement celui que vous tenez. Ils ont tous dégénéré en dictature prébendières plus ou moins sanguinaires et féodales. Il n’y a pas eu de mouvement aboutit dans l’ensemble des pays arabes se réclamant de l’économie de marché. Vous me direz que dans tous les cas,socialisme ou économie de marché, les situations locales étaient assez différente de ce que l’on entend par là sous nos latitudes. N’empêche. Si on élargit le débat au reste du monde,on constate que les mêmes causes ont produit les mêmes effets.
      La seule urgence révolutionnaire aujourd’hui, c’est de comprendre pourquoi les gens qui parlent comme vous produisent systématiquement des dictatures personnelles idéologiques et sanguinaires. Il n’y a pas de contre exemple, sauf quand ils ont été arrêté à temps. Ainsi en Espagne grâce à Franco.
      Comme je suis persuadé que ce n’est pas à titre personnel ce que vous appelez de vos veux, je suis sur que cette réflexion préalable vous apparaitra comme indispensable et j’ai hâte de connaitre vos conclusions.


      • Yves Dornet 12 septembre 2012 11:10

        @eric,

        et dans les royaumes c’est la poussée fondamentaliste qui fait trembler les murs. Au Maroc comme en Arabie ou en Jordanie, la main de téhéran (al qaeda) est présente pour les déstabiliser et imposer une autre dictature.

         


        • eric 12 septembre 2012 11:48

          Certes, sans parler de chez nous. Du reste,il a existé des communistes américians et même Suisses, voir Hollandais. En attendant, pas un printemps aboutit dans ces pays plutôt économie de marché. Vous croyez vraiment que c’est un hasard ?


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 12 septembre 2012 16:23

          Revoila notre récidiviste sioniste qui

           

          observant les méfaits des portes-faix occidentaux dans ces royaumes que l’Occident défend précieusement s’enhardit jusqu’a accuser la vicitme du viol occidental d’en être la responsable...

           

          Faut aller lorgner du côté du site du Parti Républicain Dornet c’est la-bas que l’on déclare que la femme violée l’a bien cherchée.

           

          Ces monarchies arabes sont un poids infernal sur le dos des peuples arabes qui parviendront bien un jour à les éradiqués - exterminés et pas de quartiers - vous braillerez alors sur ces têtes couronnées qui rouleront sur la chaussée ( smiley)

           


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 12 septembre 2012 12:37

          Vous prêchi prêchez dans le ... désert !

          Ces pays étaient viable il y a 50 ans et maintenant ils ont un problème de surpopulation ingérable étant donné qu’ils doivent importer de la nourriture en monnaie forte alors qu’ils ne produisent pas suffisamment de marchandises ou de services pour s’en procurer.

          Il n’est dés lors pas étonnant que tous ces pays finissent par devenir des théocraties vu qu’ils n’ont plus d’espoir.


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 12 septembre 2012 12:40

            En plus, grâce aux prescriptions ineptes du coran, les médecins masculins ne pourront plus ausculter les femmes et les femmes ne pourront plus faire d’études ce qui aura pour effet d’augmenter de manière drastique la mortalité féminine et in fine de réduire la polulation.


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 12 septembre 2012 13:47

            Zallez me dire que c’est peut être pour ça que les gouvernements obsédés par les idées de Malthus les soutiennent contre toute attente.


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 12 septembre 2012 16:27

            ET VOILA CE BON VIEUX MALTHUS - RESSUSCITÉ

             

            Il y a 100 ans il braillait déjà que la terre était surpeuplé et 7 milliards de vivants plus tard il braille encore qu’il a de la peine à embarquer dans l’autobus surpeuplé...

             

            Ce n’est pas l’autobus qui est surpeuplé ce sont les autocars qui sont timorés et trop peu nombreux. 

            En Cine ils sont 1,3 milliards et ils prospèrent (pour le momnet- le temps que la crise économique ne les ratrappes) et quand ils seront dans la misère ce ne sera pas pour cause d’être 1,4 milliards mais parce que le système économique impérialiste décadent leur aura imposée ses ralentissements

             

            IDEM en pays arabes néo-colonisés par l’Occident chrétien décadent.

             

            smiley)


          • lulupipistrelle 13 septembre 2012 01:14

             En 1998, au moment du coup d’état qui a annulé es élections j’ai entendu Mohamed Lakhdar Amina expliquer que la production agricole algérienne était inférieure à celle d’avant la guerre de 14, avant la mécanisation, du temps de la colonisation française... Autrement dit cette hyperdémographie était doublée d’une incurie totale dans la gestion du pays, au main d’un clan pseudo-socialiste, uniquement intéeressé par son enrichissement personnel...


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 12 septembre 2012 16:49

            @Teoti Mais non mais non BHL l’insignifiant de service que mes amis français endurent complaisamment ne connait rien à la politique contrairement à ce que croit (croix) plusieurs français

             

            LA RÉCUPÉRATION ET LE DÉVOIEMENT DES PRINTEMPS ARABES EST BON POUR ISRAEL.

            Imaginez que la révolution avait véritablement triomphé en Égypte au lieu d’être un sacrifice humain inutile pour quelques centaines de patriotes enragés morts sur le champ de bataille....

             

            Rafah serait ouvert aujourd’hui et l’armée Égyptienne aurait réoccupée sa terre du SINAI au lieu de lêcher le cul de leurs ennemis sionistes.

             

            BHL de grâce il devrait aller jouer dans la cour ds petits


            • Mr Mimose Mr Mimose 12 septembre 2012 17:08

              Ce qui est rigolo c’est que le consul américain vient d’etre tué en lybie par des islamistes alors que ces memes américains les ont mis au pouvoir !!!

              Vous ne trouvez pas ça drole ?


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 12 septembre 2012 17:21

                 

                Rien d’étrange la-dedans - l’histoire se répète

                 

                BUSH a entrainer - armer - payer Al Quaida et Ben Laden en Afghanistan -(L’IRAK s’y opposait contrairement à ce que BUSH a dit par la suite) puis ces terroriste d’Al Quaida ont attaqué les USA et aujourd’hui les TALIBANS = rien à voir avec Al-Quaida = sont en train de planter le dernier clou au cercueuil américain en Afghanistan qui sont mis en échec n’en déplaise à leurs apologistes.

                Les USA se font resservir leur potion en Libye et demain en Égypte et en Tunisie et au Yemen

                 

                Vous assité sans même le réaliser à la fin d’une puissanc sur le déclin - qui lutte férocement contre son extinction malgré ses portes-avions obsolètes - et elle n’a pas les moyens de les remplacés - dixit l’impérialisme américain 

                 

                La semaine prochaine LE SORT QUI ATTEND LA BAS AMÉRICAINE ISRAÉLIENNE AU LEVANT ( smiley)

                 

                 


              • Mr Mimose Mr Mimose 12 septembre 2012 17:45

                Attention au fautes de français Mr Bibeau.

                Et ne vous inquietez pas pour moi je réalise bien que l’empire US est sur le déclin mais son armée reste tout de même puissante, assez pour nuire grandement !

                • Pie 3,14 12 septembre 2012 17:58

                  C’est hibernatus ici ?

                  On a décongelé un communiste révolutionnaire qui plagie « Que faire ? » le célèbre traité politique de Lénine paru en 1902.


                  • Jonas 12 septembre 2012 18:25

                    Il faut avoir le coeur bien accroché pour lire l’article jusqu’au bout , c’est ce que j’ai fait non sans ennui et déplaisir.

                    Je rappelle à l’auteur qu’il faut qu’il se rende à l’évidence , il y a deux Palestine pour le moment , une à Gaza dirigée par le Hamas et dont le premier ministre est Ismaël Haniyé et l’autre en Cisjordanie dirigée par le Fatah et dont le président est Mahmoud Abbas. Ce dernier peut visiter toutes les capitales du monde sauf celle de Gaza. C’est une réalité indiscutable et indiscutée.

                    Lorsque en 2012, un homme commence à sortir des slogans de l’époque soviétique , je me dis voilà quelqu’un qui a besoin d’être soigné dans un hôpital psychiatrique, car parler de l’impérialisme américain, des colonialistes Occidentaux , de l’exploitation des prolétaires arabes , de la bourgeoisie etc relèvent d’un esprit un peu dérangé ou attardé.

                    D’ailleurs des gens comme vous attendent la révolution , le grand soir comme les Chiites attendent l’imam caché.

                    Les pays arabes depuis leur indépendance ont été dirigés ( après de nombreux coups d’Etats-assassinats- exécutions sommaires- pendaisons etc ) par des régimes soit dictatoriaux, soit autoritaires à la manière orientale, soit par des rois tous descendus en direct du « Prophète » QSSSL ( Que le Salut Soit Sur Lui, selon la formule que vous devez bien connaître), ils restent au pouvoir grâce à leur peuple dans sa grande majorité.
                    Ce ne sont pas les impérialistes , ni les Occidentaux ni les Sionistes qui ont voté pour :

                    Saddam Husein à 99,96 %
                    Ben Ali : 94, 49 % ( après plusieurs bidouillages de la Constitution)
                    Bachar al-Assa est devenu ,( invention dans le monde arabe,) président héréditaire élu avec 97, 64 %
                    Boutéflika comme Ben Ali bidouille la Constitution pour être élu avec 90, 24 %
                    Moubarak : 88, 60 %
                    Muammar Kadhafi , élu à vie , devenu grâce à l’argent du pétrole « Roi des rois de l’Afrique »
                    Omar A-Bachir élu une fois pour toutes sans parler des rois et princes des Emirats microscopiques comme le Qatar qui a pris la tête du monde arabe en déconfiture.

                    L’argent dont les pays arabes disposent pourraient soulager leur peuple et aider ceux des pays arabes qui n’ont reçu la bénédiction du « Prophète » ( QSSSL, vous pouvez traduire maintenant)

                    Lorsque des pays ont emmagasiné tant de sommes uniquement sur les hydrocarbures dont vivent les clans, tribus, familles ,ethnies etc peut-on dire qu’ils sont soumis à l’impérialisme. La démonstration de la réunion des 120 pays non-alignés montre le contraire. 
                    Que font-ils de tant de sommes pour leur peuple :
                    Arabie saoudite : 450 milliards de $
                    Abu Dhabi : 875 milliards de $
                    Koweït : 200 milliards de $
                    Libye ( avait 130 milliards de $)
                    Algérie 165 milliards de réserves de change etc.

                    Savez-vous que ce n’est ni l’impérialisme Américain, ni les Occidentaux ni les Sionistes , qui ont exigé de l’Algérie de construire une ( 1) mosquée par jour depuis son indépendance ni celle qui va être construite bientôt avec un coût faramineux de 4,5 milliards de $. pendant que le petit peuple s’immole ou cherche à fuir au péril de sa vie.

                    Quant à la « DEMOCRATIE » dans les pays arabes la grande majorité ne savent même ce que cela veut dire. Ce sont les « idiots utiles » comme les appelait Lénine qui rêve de cela sans rien comprendre à ces pays dont les habitants demandent, de vivre , de travailler de se loger
                    de pouvoir soigner leurs familles , éduquer leurs enfants etc.

                    La démocratie demande, des partis politiques , des programmes, journaux partisans et publics, des meetings avec des affrontements pacifiques, élections , parlement, séparation des trois pouvoirs , législatif, judiciaire et exécutif. Liberté de conscience, liberté de changer de religion sans risquer sa vie etc.

                    Je le dis et le répète le monde « Arabe » ne peut aller vers la démocratie avant deux ou trois générations dans les meilleurs des cas.
                    Quant à l’intervention des pays Occidentaux et Américaine, je suis contre ,100 fois contre, il faut laisser les pays arabo-musulmans régler leurs conflits. à leurs manières d’autant que ces pays sont nombreux et riches.

                    Les seuls pays qui alimentent , les djihadistes, les salafistes et le terrorisme sont l’Arabie saoudite, les Emirats microscopiques comme le Qatar. Ces pays retardataires et obscurantistes , veulent la démocratie en l’ignorant chez eux.
                    La chaîne de propagande Al-jazeera du Qatar peut aborder tous les sujets sauf ceux de son propre pays, de Bahreïn , de l’Arabie saoudite.
                     

                    -
                     

                    • rastapopulo rastapopulo 12 septembre 2012 23:11

                      Une idéologie est toujours manipulatrice. J’éviterais d’ailleurs de mentionner le cas de Ben Ali et Moubarack, dictature soutenue par l’occident avec le plus bas niveau de vie de la région où c’est les révoltes de la faim qui ont provoqué le changement de régime. Tout comme mentionner les Saoud’s mise en place par les anglosaxons ne sert pas vraiment la « justesse de la manipulation ».

                      D’ailleurs, pour des gens comme vous, les retrocom de BAE System pour le financement du jihad n’existe pas parce cela ne va pas dans votre sens. Je vous plains sincèrement. Le secret défense n’aura servi qu’à empêcher le jugement alors que les faits ont été établi. Ce besoin de vérité des peuples, quelle plaie.


                    • Yves Dornet 12 septembre 2012 21:06

                      @מצדה

                      Attention quand même, Al qaeda, allié de l’iran (pour les coups fourrés) n’est jamais bien loin.

                      ne regardons pas ce qu’ils veulent nous montrer mais qui nous le montre et pourquoi. 

                       


                    • rastapopulo rastapopulo 12 septembre 2012 23:00

                      « Al qaeda, allié de l’iran » = C’est un argument destiné au marché US... N’oubliez pas une source qu’on rigole.


                    • Mr Mimose Mr Mimose 13 septembre 2012 05:47

                      Dornet


                      Vous ne comprenez décidement rien à rien, depuis quand Al qaida est l’allié de l’iran ??? C’est bien la première fois que j’entends une telle chose !!
                      Comme le dit מצדה, il s’agit plutot des frères musulmans eux meme sponsorisés par washington et l’arabie séoudit.
                      Pour une fois je suis d’accord avec lui !!!! Les bras m’en tombent !!!

                    • Robert Bibeau Robert Bibeau 12 septembre 2012 23:33

                      Moi qui pensait que JONAS avait pourrit dans sa baleine... le voici ressusciter en croque-mitaine éditeur du SÉLECTION DU READER’S DIGEST et publié par la CIA.

                       

                      La France toute entière est-elle dans cet état dites-moi ? 

                      J’ai lu très péniblement le très long texte de commentaire de JONAS hors de la baleine - du couper-coller directement du FIGARO il n’y manque rien - tout est la pèle-mêle- avec cette merde de condescendance pseudo-démocratique dont les arabes se torchent le cul et MOI AUSSI mais alors la total au toilette -

                      ET Jonas de radotté les conditions requises pour singer sa pseudo-démocratie européenne-américaine EN OUBLIANT CEPENDANT UN ÉLÉMENT FONDAMENTAL... Des crétins comme lui, des centaines de millions à dilapider en élection bidon et des mas-médias à la solde - au pas - radotant tous la même diarrhé de fausseté - d’insanité- de stupidité.

                       

                      Comme dit Rastapopulo L’ARROSEUR - ARROSÉ. Un ambassadeur de moins - les autres n’ont qu’a retourner chez eux ou chez le JOVIALISTE-SIONISTE Dornet.

                       

                      Pour les leçons sur Lénine faut relire ses classiques les révisionnistes - vous l’avez trahi trop d’années que vous ne vous souvenez plus des paroles du Grand Lénine.

                       

                      La révolution est nécessaire et elle est à l’ordre du jour ( smiley


                      • Mr Mimose Mr Mimose 13 septembre 2012 05:57

                        Ils (les américains) ont créé un monstre (al qaeda) qu’ils pensaient pouvoir garder sous controle. Cette créature est en train d’échapper à leur controle et pourrait se retourner contre eux comme nous venons de le voir avec le lynchage de leur ambassadeur en lybie, pays qu’ils viennent pourtant de « liberer ». En afghanistan c’est la meme chose, un pays ou ils viennent soi disant apporter la démocratie et en retour ils n’ont que chaos, attentats et tueries envers leurs troupes.

                        Si la syrie tombe dans les mains des islamistes alors oui il y a du soucis à se faire, j’espère que les israeliens ont de bons masques à gaz car la syrie possèdent de grands stocks d’armes chimiques.
                        A plus.

                      • Yves Dornet 13 septembre 2012 09:29

                        @Mr Mimose,

                        oui, al qaeda est bien cette nébuleuse qui offre ses services dans le cadre de ses intérêts. En Syrie comme en Libye, en Arabie et en Irak.

                        L’Iran a bien compris la chose et utilise frankenstein ici et là selon les siens (d’intérêts).

                         


                      • Mr Mimose Mr Mimose 13 septembre 2012 11:28

                        Mr Dornet

                        Avez vous des infos de première main montrant que l’iran est derrière l’assassinat de l’ambassadeur américain ?
                        Car pour l’instant je n’ai aucune info à ce sujet.
                        Merci de nous fournir plus de renseignement.

                      • Mr Mimose Mr Mimose 13 septembre 2012 12:05

                        Mr Dornet 

                        Vous soulevez malgré vous une question importante. Pourquoi n’a t’on pas accusé l’iran d’etre derrière l’assassinat de l’ambassadeur ?
                        Je n’en sais rien mais j’en déduis qu’on ne veut pas chercher des noises à l’iran, on se souvient qu’israel à plusieurs fois accusé l’iran, quelques heures à peine après un attentat (sont forts les israeliens) alors que l’enquete venait à peine de commencer.
                        Mais je ne serais pas étonné qu’un journal israelien nous dise que cet acte à été commandité par l’iran.
                        Cependant je pense que les américains n’en feront rien car ils craignent une guerre contre l’iran.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès