Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un été très mouvementé pour le Dalaï Lama et le Tibet

Un été très mouvementé pour le Dalaï Lama et le Tibet

Début juillet, nous avons appris avec regret le report de la visite en Europe du Dalaï Lama. Il devait notamment consacrer le Temple pour la Paix de Vajradhara, en Normandie. Ses médecins lui ont imposé un repos complet.

Malgré ces nouvelles inquiétantes, le régime chinois a renforcé sa stratégie contre la culture tibétaine. Les deux blogs de la poétesse tibétaine Woeser ont subitement été fermés fin juillet, à la demande des autorités chinoises et alors qu’une vague de censure dénoncée par Reporters sans frontières frappe actuellement l’Internet chinois. Woeser y publiait des essais sur la culture tibétaine, ainsi que des articles de Wang Lixiong, écrivain tibétologue chinois, dont le forum a aussi été fermé.

Fin juillet, un écrivain et enseignant tibétain âgé de 29 ans, Dolma Kyab (ou Gyab), a été condamné à dix ans de prison, et enfermé dans la pire prison du Tibet. Dans une lettre adressée aux Nations unies et sortie clandestinement de prison, Dolma Gyab veut attirer l’attention sur la situation au Tibet et chercher de l’aide contre une condamnation injuste. L’enseignant d’histoire déclare : « J’ai écrit un livre qui n’a pas encore a été publié. Dans ce livre j’aborde la question de la démocratie, de la liberté, et la situation du Tibet. C’est cela la raison principale de ma condamnation. » Il avait écrit un livre de 57 chapitres qu’il avait appelé Himalaya sans repos, et avait débuté un livre sur la géographie tibétaine qui devait aborder des sujets sensibles comme la présence de camps militaires chinois au Tibet. Ces manuscrits non publiés ont été apparemment trouvés dans sa maison. Dolma Gyab a écrit : « Ils peuvent me tuer, mais ils ne peuvent pas tuer l’amour de la nature, de la science et de la géographie. Je veux garder courage.”

Début août, le numéro un au Tibet, Zhang Qingli, de l’ethnie han majoritaire de la Chine, chef du Parti communiste, nommé à ce poste par Hu Jintao, a eu des propos inqualifiables à l’égard du Dalaï Lama. Dans une interview publiée par un hebdomadaire allemand, il déclare : « Le Dalaï Lama était un chef religieux reconnu, c’est un fait incontestable, mais ce qu’il a fait le rend indigne du titre. » Il ajoute : " Le but de ses visites à l’étranger est de rassembler les éléments anti-chinois, de se livrer à de la propagande et de colporter ses idées indépendantistes". « Sa prétendue "voie du milieu" est en fait une indépendance légèrement déguisée. La voie du milieu du Dalaï Lama recherche un "Grand Tibet" qui aurait plus d’autonomie que Hong Kong ou Macao. » Voilà une vision caricaturée des demandes du Dalaï Lama qui aspire à une voie démocratique à l’intérieur de la Chine pour l’ensemble des régions tibétaines (U-Tsang, Kham et Amdo).

Très récemment, des nouvelles plus rassurantes nous sont parvenues : le Dalaï Lama s’est rendu en Mongolie, où des milliers de personnes l’ont accueilli, à Oulan-Bator. Son déplacement avait été tenu secret jusqu’au dernier moment pour ne pas provoquer Pékin. Dans une comparaison osée, le Dalaï Lama a déclaré : "Il y a de longues années, la Mongolie était comme le Tibet, et les citoyens des deux pays étaient des barbares. Mais à force d’éducation et d’apprentissage, nous sommes devenus les pays que nous sommes aujourd’hui." Les relations entre le Tibet et la Mongolie sont en effet anciennes. La venue du Prix Nobel de la paix 1989 couronne une année de célébration pour la Mongolie, qui a fêté, en juillet 2006, les 800 ans de la création par Genghis Khan de l’Etat mongol. Gengis Khan (1167-1227) fut un chef militaire mongol redoutable, qui entreprit de conquérir l’Asie. Les Mongols ont envahi et dominé la Chine. Les assauts mongols aux frontières tibétaines étaient des plus violents. Au XVIe siècle, les tribus mongoles, au Nord du Tibet, étaient en lutte entre elles. Lors d’un siège, deux moines de l’Ecole des vertueux (Guélougpa) furent fait prisonniers par une tribu mongole. Le prince Altan Khan, qui régnait alors sur les Mongols, fut séduit par leur attitude et par leur religion. Altan Khan invita deux fois le chef de l’Ecole Guélougpa, Sonam Gyatso, en Mongolie (1569, 1578) et prit refuge dans le bouddhisme durant la seconde visite. L’immense empire des nations mongoles devint par la suite bouddhiste. Altan Khan créa et offrit le titre de Dalaï Lama ("Océan de sagesse") à Sonam Gyatso, chef de l’Ecole Guélougpa, titre qui fut appliqué rétrospectivement à ses deux précédentes incarnations.

En août 2006, dans les traces de ses prédécesseurs, le 14e Dalaï Lama a donné une conférence dans la capitale mongole devant 10 000 personnes, au cours de laquelle il a notamment déclaré que « l’héritage bouddhiste du Tibet a aidé son peuple au cours des hauts et des bas de son histoire ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • nO (---.---.128.14) 29 août 2006 10:09

    merci pour cet article. Le Tibet est si souvent oublié et mis entre parentaise au profit d’interet economique.


    • democratietibetchine@hotmail.com (---.---.160.72) 29 août 2006 14:10

      Au sujet de l’illustration de l’article, il s’agit du visuel d’un DVD, « Autonomie sous Haute Surveillance ». L’association « Objectif Tibet » a interviewé à Dharamsala, Bagdro, un moine ancien prisonnier politique au Tibet. Un témoignage exceptionnel de la situation au Tibet avec des propositions d’actions urgentes pour préserver le Tibet et assurer un réel statut d’autonomie. Film DVD de 35 min en 2 versions : originale en anglais, et traduction en français. Vous pouvez commander ce DVD (12 Euro plus 2 Euro de port) auprès de Christian Pennel pennel.christian@free.fr, OBJECTIF TIBET, BP46, 74140 SCIEZ


    • miaou (---.---.7.81) 29 août 2006 10:42

      Il est clair que la Chine maintient sa politique inexcusable de colonisation (qui n’est pas une spécificité occidentale) et d’assimilation, avec d’autant plus d’entrain que peu de pays vont vouloir faire la leçon à la Chine.

      Prenons garde cependant de ne pas magnifier exagérément le régime féodal et théocratique d’avant les Chinois : servage, chamailleries doctrinales, aucun développement de la science (ce que l’on perçoit comme la réalité n’étant qu’une illusion). L’obscurantisme du bouddhisme tibétain fut, à plus d’un égard, plus obscurantiste que ne le fut jamais l’église catholique (qui est en mesure, par exemple, d’aligner plusieurs scientifiques de premier plan parmi son clergé). La bonne réputation du bouddhisme en Occident provient essentiellement de l’ignorance.


      • France-Tibet Ile-de-France (---.---.160.72) 29 août 2006 13:51

        Merci pour votre commentaire. Concernant le régime précédent la colonisation du Tibet, il ne s’agit pas d’un régime féodal au sens de notre Moyen-Âge, ni théocratique (le Bouddhisme étant une religion non théiste, ce terme n’est pas approprié. Il s’agit tout simplement d’un régime unique au monde, basé sur la lignée de réincarnation du Dalai Lama). Il serait important que vous lisiez des ouvrages d’histoire au sujet du régime tibétain (je me permet de vous signalez que les termes que vous employez sont ceux des colonisateurs chinois). Quand à magnifier le passé, ce n’est nullement notre but, et encore moins celui du Dalai Lama. Notre but est celui d’une progression, vers un respect des Droits de l’Homme, et pour un régime démocratique. Le Tibet est un pays isolé pour des raisons géographiques, ce qui explique que les relations internationales, tant au niveau scientifique que politique ont largement ignoré le Tibet. Comme cela est dit dans l’article, le Dalai Lama est conscient du passé « barbare » du Tibet (et des guerriers mongols), mais il est aussi conscient de l’avancement par l’éducation et l’apprentissage, issu de l’enseignement du Bouddha (que je vous suggère aussi d’étudier, plutôt que de critiquer sans le connaître, semble-t-il), apporté notamment par le sage indien Padmasambhava au VIIIe siècle au Tibet. En exil, d’autres progressions sont à noter pour les Tibétains. Par exemple, Dalai Lama a réalisé un souhait qu’il n’a pu mettre en place au Tibet, celui d’une école laïque pour tous les Tibétains, une école exemplaire à bien des égards, y compris pour nous (la phrase emblématique des écoles tibétaines est « Les autres avant soi-même ». Il met aussi en place progressivement un gouvernement démocratique. Son souhait le plus cher est en effet d’abdiquer en faveur d’un gouvernement démocratique au Tibet. Actuellement, il se considère en semi retraite, ayant confié les pouvoirs à un premier ministre élu, le Professeur Samdhong Rinpotché.


      • France-Tibet Ile-de-France (---.---.160.72) 2 septembre 2006 15:09

        Concernant l’illusion, voici un petit texte du précédent Kalou Rinpoché :

        Nous vivons dans l’illusion, dans l’apparence des choses

        Mais il y a une réalité. Nous sommes cette réalité

        L’ayant compris, vous comprenez que vous n’êtes rien

        Et n’étant rien, vous êtes tout

        C’est aussi simple

        Puisse ce texte dissiper les malentendus...


      • avéroèse (---.---.170.93) 29 août 2006 12:42

        c est un des peuple les plus sage d un comportement exemplaire.


        • Grand Timonier (---.---.47.61) 29 août 2006 18:13

          Ben voyons... ! Personne ne voit la contradiction entre « Dieu vivant » et Démocratie ?!??

          Quoi que certains en disent, le Tibet d’avant l’intervention chinoise était une dictature religieuse féodale, dirigée par un sois-disant « Dieu vivant » ou régnait servage et corvée, abolie sous la pression chinoise.

          95% de la population était exploitée par une minorité de Lamas-Seigneurs-grands propriétaires, qui maintenaient leurs serfs sous leur domination en les intoxiquant depuis des siècles avec des superstitions religieuses (Kharma, réincarnation etc...).

          La religion, quelle qu’elle soit, a d’ailleurs toujours servi aux riches et aux puissants d’instrument de contrôle des Masses, le concept a même un nom:opium du peuple.

          L’intervention chinoise a ainsi permis de mettre un terme à ce régime d’un autre âge et a modernisé le Tibet (routes, voies ferrées, aérodrome, electrification du pays, etc...)

          « Sa Sérénissime Sainteté, Océan de Sagesse » représente le passé ténébreux de la province chinoise du Tibet, pas son avenir.

          Si le Dalaï Lama avait été sincère dans sa volonté de réformes démocratiques, il les auraient entreprises bien avant l’intervention chinoise. Il a d’ailleurs eu plusieurs siècles pour le faire, puisqu’il se réincarne !!

          Il n’est ni un Dieu vivant, ni un représentant politique légitimement élu du Peuple tibétain.

          Le seul mandat politique légitime qu’il ait jamais eu est celui de Président de l’Assemblée de la République Populaire de Chine (vice-président : Panchen Lama). Il y a renoncé lors de sa tentative ratée de putsch de 1959, lorsqu’il a cherché à rétablir ses privilèges...

          Bien sûr, la Chine des années 50 et 60 a bien changé et a aujourd’hui, hélas, tourné le dos aux valeurs marxistes. Les successeurs de Mao ont rétabli le capitalisme et cette clique au pouvoir maintient les différentes ethnies composant la Chine sous sa coupe grâce à l’armée, devenu instrument d’oppression des Masses.

          La province chinoise du Tibet vit donc aujourd’hui effectivement sous occupation militaire et la question tibétaine est posée... Mais le Dalaï Lama n’est pas la réponse.


          • France-Tibet Ile-de-France (---.---.160.72) 29 août 2006 19:14

            Cher Grand Timonier, qui avez l’air de bien connaître le vocabulaire et les concepts servis par la propagande chinoise. Vous avez raison, le Dalai Lama n’est pas la réponse à la question tibétaine. Simplement, il connaît cette réponse, qui appartient au peuple tibétain... Alors, voici quelques citations du Dalai Lama, issu d’un article récent, qui souhaitons le gagnerons votre coeur... Dalai Lama : la voix de Bouddha « Je suis un moine bouddhiste qui pratiquent la compassion sans limite et prie chaque jour pour le bonheur de l’ensemble des êtres sensibles. Je crois à l’importance de la promotion des valeurs humaines. Instinctivement, je souhaite une vie heureuse pour les six milliards de l’humanité, parce que nous sommes tous une partie d’elle. S’ils sont dans la difficulté, nous souffrons aussi. C’est pourquoi je m’engage pleinement et volontairement dans ma préoccupation pour leur bien-être. » « Toutes les religions parlent de la même chose. L’amour, la compassion, la tolérance et le pardon. C’est le même message donné avec des méthodes différentes et nous avons besoin de méthodes différentes. Chercher l’harmonie authentique basée sur le respect mutuel est l’engagement volontaire que je prends en tant que moine bouddhiste et que je suivrai jusqu’à ma mort ». Quand on le questionne sur les problèmes actuels de ses collègues moines au Tibet où il reste quelques monastères, le Dalai Lama se lamente : « je suis extrêmement concerné par eux, parce que leurs vies est dominées par la peur. Quand je suis venu en Inde, j’avais 25 ans. Aujourd’hui, j’ai plus de 70 ans. Donc les meilleures et la plus importantes années ont été passées en Inde où je bénéficie d’une liberté complète. » Au sujet de la société tibétaine opprimée « beaucoup de Tibétains, particulièrement la jeune génération qui demeurent à l’intérieur du Tibet, souhaitent une complète séparation. Mais selon moi, le Tibet est toujours tout à fait arriéré, si on parle sur un plan matériel. Donc, autant que le développement matériel est concerné, si nous restons dans le giron de la Chine, nous pourrions obtenir de plus grand avantage si le gouvernement chinois nous donne une autonomie significative. »


            • caphi (---.---.102.41) 30 août 2006 10:10

              Il est incroyable de voir comment la désinformation et la propagande chinoise fait ses effets.

              Il est d’autant plus étonnant que, dans nos pays dits démocratiques, le Tibet est un no man’s land médiatique.

              Combien de morts pour qu’enfin les rédactions indépendantes puissent traiter le sujet « Tibet » sans attendre que les violences - Ah ! la belle image, coco ! - apportent de l’audience ?

              La non-violence ne fait décidemment pas recette. A court-terme en tous cas...

              Bien à vous

              caphi


              • haina (---.---.22.172) 30 août 2006 11:07

                Un no mans land mediatique ??? On ne parle pas du Tibet ??? Vous me faites rire jaune !!

                C’est le propre de nos bourgeois bourgeonnant de se donner a une quelconque cause pour peu que d’autres en parlent de maniere convaincante. Le dalai lama en parle d’ailleurs mieux que cet auteur-assoss, qui fait des melanges indigestes et anachoniques dans ces argu(la)ment(able)s.

                Achetez-vous un t-shirt Free-tibet (fabrique en chine !) ou alors changez de cause. Y a encore des baleines a sauver au cap horn !!!!

                Moi je milite pour l’independance de Lourdes et les tous-pouvoirs a son eveque qui je le crois a quelques problemes de sante dernierement (une crie de foie ?)


                • France-Tibet Ile-de-France (---.---.160.72) 3 septembre 2006 17:45

                  La Chine interdit même les photos du Dalai Lama, alors inutile de dire que des T-shirt Free-Tibet ne peuvent en aucune façon être « Made in China ». Certains boycotent d’ailleurs les produits « Made in China » car ils sont sucéptibles d’avoir été fabriqués dans des camps de travaux forcés par des prisonniers. Esclaves sans droit des temps modernes.


                • dapeacemaker (---.---.1.14) 30 août 2006 12:05

                  Cet Homme, ces Hommes, ce Peuple, ces Peuples, comptent sur ’NOUS’, habitants de pays Democratique, pour prendre position publiquement et fermement, et ainsi leur venir en aide ou au moins leur apporter notre soutien moral... Malheureusement, c est sans compter que ’NOUS’, citoyens de pays ’Democratiques’, sommes devennus trop fait-neant pour defendre nos propres droits et libertés...alors celles des autres...j entend deja les voix s elever en disant « on s en fou » « on a nos problemes » etc... Pour aider ces peuples, où qu ils soient opprimés, il faudra d abord que l on prenne des positions fortes, sur les valeures Morales et Humaines, dans leur diversité la plus complexe, AU SEIN DE NOTRE CERCLE DE POUVOIR, notre pays, la France.

                  Chaque jours, nous voyons des reportages dans les journaux d informations TV, dans lesquel on nous montre un Humain de nationnalité chinoise, souvent agé, nous expliquer avec un « sourrire poli » qu il est heureux et fier de travailer « 90h » par semaine pour un salaire derisoire ;

                  sans pour autant nous preciser qu en Chine, le seul droit qui existe c est celui d etre d accord avec l etat.

                  en gros « Vous Francais, devriez avoir honte d’oser vous plaindre et faire greve alors que vous ne travailez que 35h par semaine et malgré le fait qu il existe de nombreux avantages sociaux (tous en declins) »

                  La Chine, Quel exemple a suivre !!!

                  Dapeacemaker.


                  • France-Tibet Ile-de-France (---.---.160.72) 30 août 2006 18:09

                    Merci pour votre commentaire. Pour précision, les Tibétains ne comptent pas sur nous mais avant tout sur eux-mêmes. D’où un effort constant pour développer une non-violence active, avec notamment un souci d’exemplarité, et une volonté réelle de discussion et de négociations avec les Chinois. Cette lutte leur demande de développer la conviction, le courage, la détermination et la persévérance, dans une volonté de respect mutuel. Pour autant, nos amis tibétains se réjouissent que des personnes défendent des Droits de l’Homme et la liberté de façon sincère et sans arrière pensée. Votre commentaire a la mérite de poser la question : nous autres, occidentaux, qu’avons nous réellement fait depuis l’invasion du Tibet en 1949, soit 57 ans ?


                  • haina (---.---.22.155) 1er septembre 2006 11:47

                    Et c’est pas nous qu’on a envahi la chine avant ???1949 on etait deja rentres ?/ dapeacemaker, tu pourrais me retrouver ce Chinois de 90 ans qui travaille un nombre d’heure derisoire pour un salaire heureux et poli ? Moi j’y suis et je le trouve pas celui-la. Alors tu le sors de la tv et tu me le renvoie en Chine ?!


                    • dapeacemaker (---.---.1.14) 20 octobre 2006 14:22

                      toute mes excuses pour cette caricature prise au pied de la lettre....

                      je suis impardonnable d avoir pu nier une seconde que la chine est un pays de paix, de democratie et ou l Humanité s eleve dans la splendeur inegalable de l ouverture d esprit des dirigeants chinois...

                      ... si a produit identiques les leurs sont moins cher... et sachant que le cout le plus important dns un produit est la main d oeuvre... nan tu me di qu il sont payés duement ?

                      si tu mele di je te crois.


                    • Rigdzin Teundroup (---.---.172.33) 11 septembre 2006 20:29

                      Puisse Sa Sainteté rentrer en cette existence dans un Tibet autonome et libre. OM MANI PEME HUM


                      • aléa dorasos (---.---.143.146) 8 décembre 2006 17:40

                        J’ai l’impression que les commentaires à l’article qui sont signés « association france Tibet » manquent d’objectivité et reflètent surtout le catéchisme tantrique bouddhiste et la soumission à l’autorité religieuse du lama. Cette association serait-elle une émanation religieuse plutôt qu’humanitaire ? Dommage. Et dommage pour les Tibétains qui seront bien mal représentés par vous, ils ne sont pas tous religieux les Tibétains, surtout les jeunes aujourd’hui... Ah quelle confusion des genres vous entretenez !


                        • France-Tibet Ile de France (---.---.160.72) 9 décembre 2006 19:45

                          Il est impossible de vous répondre, car vos propos manque de précision. Pourriez-vous détailler ce qui vous pose question dans les commentaires de signés « France-Tibet Ile de France » ? En vous remerciant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès