Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un Festival de cinéma honore la fin de l’apartheid

Un Festival de cinéma honore la fin de l’apartheid

Le Festival Galway vient de récompenser le documentaire Plot for peace, en présence du président d’Irlande. Alors que la ville vient d’envoyer sa candidature à l’UNESCO pour être reconnue ville du cinéma, elle a souhaité saluer à sa manière le combat contre les discriminations raciales. Le reportage mène un intéressant travail d’investigation sur les étapes qui ont conduit à la libération de Nelson Mandela à la demande de l’association AFRICA HISTORY ORAL ARCHIVE.

Pendant 96 minutes, le film raconte comment l’histoire de la vie d’un pied noir, Jean Yves Ollivier, rejoint le combat contre l’Apartheid. Empruntant un pseudonyme, le mystérieux « Monsieur Jacques » met en place une véritable diplomatie parallèle alors que Nelson Mandela est en prison. Dans une interview à CNN le personnage principal de cette histoire vraie confie que pour rétablir la paix en Afrique subsaharienne, il fallait en priorité pouvoir ouvrir la table des négociations.

Apologie de la realpolitik ou plaidoyer pour une gouvernance mondiale plus poussée, ce documentaire délivre une vision des relations internationales assez peu commune en France. Avec la libération d’otages au Mozambique et la conclusion des accords de Brazzaville, l’équipe de Plot for Peace propose une autre histoire de la chute de l’Apartheid.

Sous la direction du jeune réalisateur Carlos Agullo, l’esthétisme vient alimenter le suspens et ce moment d’Histoire se transforme en thriller avec un parfum de guerre froide. La bande-annonce est déjà disponible en ligne, on y retrouve quelques extraits des personnalités interviewées, des membres d’ONG, des représentants officiels, chacun rapporte sa compréhension des événements pour offrir un panorama exhaustif de la situation aux spectateurs.

Alors que le premier président noir d’Afrique du Sud est hospitalisé depuis plus de trois mois au Mediclinic Heart Hospital de Pretoria, certains partis politiques rejettent l’unification sud africaine. Les églises chrétiennes appellent d’ailleurs au rassemblement derrière les valeurs de Madiba mais s’inquiètent déjà du risque de tensions et de violences : « Ne pleurez pas sur le sort de Nelson Mandela, pleurez sur le vôtre » relaye RFI.

Dans ce contexte, il est important de se souvenir de cet épisode heureux de l’Histoire de l’Humanité.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Melkior


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès