Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un Indien dans la ville

Un Indien dans la ville

Qui ne connait le chef Cacique Raoni, qui se bat depuis des lustres pour sauvegarder le lieu de vie de son peuple menacé par l’avance d’un « progrès » qui se voudrait inexorable ?

Il vient de réussir un joli coup de force.

Obliger le gouvernement brésilien à prendre conscience du problème.

L’Amazonie, c’est une forêt qui couvre 5,5 millions de km², c'est-à-dire quasiment 10 fois la France, et qui à perdu depuis 1970 près de 18% de sa surface…alors que chacun sait que la forêt amazonienne représente plus de la moitié des forêts tropicales du monde. lien

Quant au bassin hydrographique du fleuve l’Amazone, il occupe le 1/20ème de la surface terrestre, la moitié du Brésil, et représente le 1/5ème du total d’eau douce de la planète. lien

La partie principale du territoire indigène des Kayapô, le parc National de Xingu, est protégé, mais pas encore la terre Indigène Kapot Nhinore, dans laquelle vit Raoni et son peuple, qui représente moins de 0,5% de la population brésilienne.

Or un vieux projet est ressorti des tiroirs du gouvernement brésilien, celui du barrage géant de Belo Monte, et les travaux ont commencé sans la moindre consultation préalable du peuple qui occupe ce territoire, comme le prévoit la convention 169 de l’OIT (organisation internationale du Travail).

Ce barrage fait partie d’une série de méga barrages planifiés en 1980 dans le cadre du « programme de croissance accélérée du Brésil » et couterait près de 11 milliards de dollars.

Il menace non seulement les Kayapo, mais aussi les Arara, les Juruna, les Araweté, les Xikrin, les Asurini et les Parakanã.

Si ce barrage va à son terme, au-delà de la perte inévitable de territoires, (9 millions d’hectares affectés) de disparition d’espèces, il provoquera fatalement des conflits avec les 200 000 ouvriers nécessaires à la construction, et de colons, qui viendront dans cette région, mais introduira aussi des maladies mettant en danger la vie des indiens, et aucune mesure compensatoire ne pourra remplacer leur terre ancestrale. lien

James Cameron, le célèbre réalisateur d’Avatar, avait rencontré en mars 2010 les caciques des différentes ethnies indiennes menacées, et avait écrit au président Lula, lui demandant d’abandonner ce néfaste projet de barrage. lien

Déjà en 2009, suite à la menace des indiens du Xingu d’entrer en guerre, l’ex président Lula avait transigé, d’autant que la CIDH (commission inter-américaine des droits de l’homme) avait condamné le projet, et que la FUNAI (département des affaires indigènes) avait reconnu l’impact négatif du barrage…tout en autorisant sa construction. lien

Le projet semblait donc enterré, ou du moins était en sommeil, jusqu’au 1 juin 2011, jour ou la nouvelle présidente Dilma Roussef a pris la décision de le relancer. lien

La pétition recueillant 500 000 signatures contre le barrage n’a rien changé…pas plus que les recommandations émises par Amnesty International. lien

La contestation faite par la CIDH n’a eu d’autre résultat que de priver cet organisme des 800 000 dollars de subvention annuelle qu’il recevait.

Alors Raoni se bat comme un beau diable.

Le 29 novembre 2012, il se rend à l’Elysée, afin d’y rencontrer le président de la République, lequel assure soutenir sa juste lutte, et de lui remettre un courrier destiné à Dilma Roussef, la populaire présidente brésilienne (76% d’opinion favorable en aout 2012).

Ce courrier n’est rien d’autre que « la déclaration des peuples indigènes », adoptée en juin 2012 lors du campement « Terre Libre » pendant la Conférence de Rio+20.

Hollande a donc transmis ce courrier à la présidente brésilienne en visite en France les 11 et 12 décembre 2012, ce qui n’a pas eu l’air de l’émouvoir…

Le 10 décembre, l’infatigable chef indien se rendait à Genève, afin de demander l’aide de l’ONU…puis il était à Strasbourg afin de solliciter l’appui du Parlement Européen. lien

Ce qui n’a pas arrêté manifestement la décision de construire le barrage.

Alors Raoni, excédé a réussi un joli coup de force.

C’était à Brasilia, le 16 avril dernier.

Se saisissant d’une date dédiée aux Indiens, le 19 avril avait été décrété « journée nationale de l’Indien  », 600 représentants du peuple indigène s’étaient réunis à Brasilia

L’Abri Indigena (avril indigène) se tenait à Brasilia du 15 au 19 avril, et Raoni, accompagné de 300 indiens ont envahi la chambre des députés brésiliens en plein milieu du débat parlementaire afin d’obliger le parlement à écouter les justes revendications du peuple indien, menacé de toute part par la déforestation, la construction d’un barrage géant, et l’envahissement constant de ce qui est considéré, peut-être à tort, comme la « civilisation ». lien

A la suite de l’intrusion des Indiens, bâtons, tambours et lances à la main, en plein milieu des débats de l’assemblée, les députés paniqués ont reflué, se mettant à l’abri sur l’estrade. vidéo

Quant à la Présidente Roussef, dont le palais avait été assailli le jour de son rendez vous avec le chef cacique, elle a profité du prétexte pour s’envoler vers le Venezuela.

Le boycott des J.O. de Rio 2016 a été lancé en riposte à l’attitude incompréhensible de la présidente Brésilienne. lien

Après le printemps arabe, le printemps indien ?

Comme dit mon vieil ami africain : « il vaut mieux un monde en partage qu’un partage du monde ».

L’image illustrant l’article vient de « bahiatodahora.com »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

La pétition officielle contre le barrage est sur ce lien

Site de Raoni sur ce lien

À visiter le blog Survival

A voir un film : « la maison et la forêt  » de Volkmar Ziegler

Un extrait du documentaire Battle for the Xingu est sur ce lien

Les derniers hommes libres de la forêt amazonienne.vidéo


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • jako jako 7 mai 2013 08:16

    Bonjour Olivier, heureusement qu’il y a encore des Veilleurs, et ceux qui rapportent leurs faits et paroles, bonne journée.


    • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 11:41

      bonjour Jako

      oui, ça me paraissait important de faire le point sur cette affaire de barrage.
      j’espère que le bon sens l’emportera
       smiley

    • Marco07 7 mai 2013 20:33

      Bonjour Olivier, heureusement qu’il y a encore des théoriciens de PMU, et ceux qui rapportent leurs opinions et paroles, bonne journée.


    • Corinne Colas Corinne Colas 9 mai 2013 19:28

      N’hésitez pas à vous informer et soutenir Planète Amazone l’association française pour Raoni et toutes les tribus en danger en Amazonie. 



      et surtout il faut signer la pétition...

      Si vous voulez des informations au jour le jour, c’est possible sur facebook. On y travaille pour la continuité de la campagne, contactez Planète Amazone qui a besoin de volontaires !!!!
      Il faut que tout le monde sache qu’il est important de sauver les poumons de notre planète et les derniers peuples gardiens de la forêt.

      Le lien de cet article sera mis en ligne sur Planète Amazonie. Merci !

    • Corinne Colas Corinne Colas 9 mai 2013 19:41

      Article bien écrit et mis en lien ici sur Planète Amazone : 


      peut être traduit en espagnol... D’accord ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 2013 21:15

      merci

      effectivement ce lien sur FB mérite mieux que le détour.
      je l’ai partagé sur ma page
       smiley

    • soi même 7 mai 2013 11:18

      Un exemple vivant de ce que l’on devrait être pour les autres.


      • spark spark 7 mai 2013 12:59

        Alle hop, une bonne centrale nucléaire et on ne parle plus du barrage !


        • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 13:04

          spark

          l’un n’’empêche pas l’autre.
          les deux sont facteurs de catastrophes possibles.
          la seule différence, c’est que le barrage, s’il se réalisait, provoquerait l’exil de 16 000 personnes.
          par contre, le nucléaire, quand il y a un problème, on compte en millions de personnes déplacées...
          mais ne tombons pas dans de macabres décomptes.
          ils ne sont bons, ni l’un, ni l’autre.
          pourtant l’énergie hydraulique, lorsque l’on respecte les populations et l’environnement, est une solution acceptable.

        • spark spark 7 mai 2013 13:20

          Pourtant c’est ce qu’Areva semble faire.

          De plus le Brésil investit 130 Milliard de $ dans les énergies. Le pauvre Raoni aura du mal à lutter contre ces besoins énergétiques colossaux.

        • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 14:04

          « pourtant l’énergie hydraulique, lorsque l’on respecte les populations et l’environnement, est une solution acceptable. »


          Peux-tu expliquer comment tu ferais pour obtenir une solution acceptable ?
          Où cela a été résolu en dehors des marées de Bretagne, bien entendu ?

          Manager de l’eau, c’est une petite affaire réglée en 5 sec...
          Le barrage sur le lac Powell du Colorado, encore un exemple. 
          Il n’y a presque plus d’eau qui arrive à l’embouchure.
          Mais Las Vegas a de l’électricité...


        • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 14:36

          spark

          c’est bien sur la lutte entre le pot de terre et le pot de fer.
          et pourtant, comme dans bien des luttes où le rapport est inéquitable, il y a eu des victoires du « pot de terre ».
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 14:41

          l’enfoiré

          c’est pourtant une pratique qui s’intensifie.
          on détourne le fleuve sur quelques centaines de mètres, avec des grilles afin que les poissons ne soient pas piègés...on prend l’énergie grace à un barrage, et on remet l’eau dans le cours du fleuve...
          et puis le gigantisme des barrages oblige à véhiculer très loin l’énergie, provoquant ainsi une perte considérable...
          il vaut mieux produire et consommer sur place, chaque fois que c’est possible, et en tout cas tout faire pour respecter l’environnement.
          c’est en tout cas ce que certains veulent faire. lien

        • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 13:29

          Bien, Olivier. 

          J’aime cette sortie du village gaulois ou français.
          C’est tout à fait vrai.
          La force de l’eau peut être récupérée, mais son exploitation a des effets secondaires.
          Ce n’est pas les écolos qui le contesteront.
          Il y a eu le barrage d’Assouan avec Nasser (Kom Ombo, Abou Simbel, cela doit te rappeler des choses) , celui des Trois-Gorges en Chine.
          Dans tous les cas, ce sont les gens qui occupaient les berges qu’il a fallu délocaliser avant que l’eau ne monte. Cela a fait aussi que les alluvions n’arrivaient plus en aval.
          Ton Africain a raison, mais sait-il que même en partageant, il peut y avoir des effets secondaires que l’on écrit en petit sur la posologie ?
           smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 14:06

            l’enfoiré

            sauf qu’il y a des manières d’utiliser l’eau beaucoup plus respectueuses de l’environnement,
            on peut détourner sur quelques metres le cours d’un fleuve, pour en prendre l’énergie, et remettre l’eau dans le fleuve, sans préjudice ni pour les poissons...ni pour les humains.
             smiley

          • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 15:28

            « on peut détourner sur quelques metres le cours d’un fleuve »


            A la cuillère, quoi... smiley
            Je vois que tu n’as aucune notion de ce que peut être la rentabilité d’un projet.
            Sais-tu au moins qu’il y a deux barrages à Assouan.
            Un premier qui était bien trop petit, qui a été abandonné pour manque de rentabilité et un autre bien plus grand qui a fait un lac derrière lequel les crocodiles parviennent encore à vivre.
            Mais bien sûr, les crocos, ce n’est pas fait pour cela.
            C’est pour les sacs des dames, non ?

          • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 15:30

            Mais il y a aussi moyen de revenir aux cataractes du Nil.

            A cette époque, on ne connaissait pas l’électricité.

             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 15:30

            l’enfoiré

            dans le fond, c’est ce coté suffisant qui me gène.
            celui d’un personnage qui oublie que les petits ruisseaux font les grandes rivières, et qu’il suffit d’un grain de sable pour bloquer tout le beau mécanisme pensé par « les esprits supérieurs »
             smiley

          • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 15:39
            « dans le fond, c’est ce coté suffisant qui me gène.
            celui d’un personnage qui oublie que les petits ruisseaux font les grandes rivières, et qu’il suffit d’un grain de sable pour bloquer tout le beau mécanisme pensé par « les esprits supérieurs » »

            Et la foi qui déplace les montagnes, je sais. smiley
            Le problème n’est pas là.
            Pour parler d’un barrage, il faut en avoir vu un ou deux de près, de très près, pour comprendre ce qu’ils ont dans le ventre.
            Des barrages, je peux dire que j’en connais quelques uns dans le monde.
            Je peux dire ce qu’ils ont de secondairement acceptable ou non.


          • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 15:51

            J’adore Maxime, c’est pour cela que je t’envoie une de ses belles chansons.


          • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 15:57

            Ferdiant de Lesseps aurait aussi trouvé ton idée géniale quand il a pensé ouvrir le canal de Suez.... 


          • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 15:59

            l’enfoiré

            sans évoquer ce que l’on appelle « le cancer du béton », qui fait qu’actuellement, de nombreux barrages dans le monde sont en train de se fragiliser, et on les rafistole comme on peut.
             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 16:00

            une de ces plus belle chansons...

            il a beaucoup changé...
             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 14:35

            @ tous

            un lecteur me signale qu’il vaut mieux signer la pétition pour lutter contre ce barrage à cette adresse : lien
            ...plutôt qu’à celle donnée dans l’article


            • joletaxi 7 mai 2013 17:27

              Bonjour Mr. le mage cataclysmique

              salut les enclumes.

              allons bon, voilà encore une plaie d’Egypte à mettre sur le compte de l’humanité.

              Belle victoire que celle de votre ami emplumé.Des milliards déjà investis dans un projet capable de résoudre la précarité de fourniture de courant dans ce pays en plein développement(encore une fois, l’énergie c’est le développement),flambés pour satisfaire une petite minorité .

              Et tous les poncifs habituels sur les barrages.

              quelques perles :

              on peut détourner sur quelques metres le cours d’un fleuve, pour en prendre l’énergie, et remettre l’eau dans le fleuve, sans préjudice ni pour les poissons...ni pour les humains.
              Les chinois y avaient pensé pour leur super barrage, mais finalement ,j’sais pas pourquoi, ils abandonné cette idée

              Le barrage sur le lac Powell du Colorado, encore un exemple. 
              Il n’y a presque plus d’eau qui arrive à l’embouchure.
              Mais Las Vegas a de l’électricité...
              oui, et toute la vallée est devenue la zone la plus productive en cultures vivrières, faisant vivre quelques dizaines de milliers de petits et gros fermiers.
              Mais ,fort heureusement, ce scandale est fini, les écolos du coin(la californie est l’endroit du monde qui compte la plus forte concentration d’écolobobos au monde, c’est aussi un état en faillite dramatique, une coïncidence sans doute ?) car pour protéger un poisson dont tout le monde se tape qui vit dans l’embouchure, les allocations d’eau à la culture ont été drastiquement diminuée, provoquant la ruine de cette région, un truc tout à fait écolo compatible.

              celui des Trois-Gorges en Chine.

              Dans tous les cas, ce sont les gens qui occupaient les berges qu’il a fallu délocaliser avant que l’eau ne monte. Cela a fait aussi que les alluvions n’arrivaient plus en aval.

              oui c’est dramatique, surtout que périodiquement ces braves gens ,et surtout ceux en aval, avaient la joie de barboter lors de crues, dont le bilan se chiffre en millions de morts, mais ça c’est rien à côté du drame de devoir quitter la maison qui a vu naître le grand père.

              Mais dites moi, pour pouvoir stocker toute cette bonne énergie des renouvelables, on avait pas imaginer créer des centrales Tpe ? les allemands en ont déjà construit au moins une.
              Ah, mais ça c’est tout différent, c’est toouuuuut à fait écolo.Allez ,ouste les ringards qui gênent et veulent conserver leur petit pré carré, ici on parle écologie.

              J’espère bien un jour avoir l’occasion de visiter le barrage des 3 gorges, une réalisation titanesque.


              • olivier cabanel olivier cabanel 7 mai 2013 17:56

                très intéressant, mon petit Jo...

                 smiley

              • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 18:30

                Salut Jo, (j’aime bien ce surnom, il me fait penser au feuilleton sur votre télé avec Reno)


                 Je venais d’en parler de tout cela, en effet.
                 L’énergie gratuite, il n’y en a qu’une, celle du soleil que l’on reçoit sur sa figure (et ailleurs).
                 Mais attention, avec précaution. Les cancers de la peau sont à l’affut.
                 Il n’y en a pas d’autres. Tout le reste, il faut des investissements monstres pour que cela rapporte un retour sur investissements.
                 On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs quand on trouve encore des oeufs mangeables avec des poules et des poulets qui sont nourris avec ce qu’il faut.
                 Mais si je m’égare, c’est pour faire comprendre un fois pour toutes à Olivier.
                 Il a parlé de la perte d’énergie, sait-il au moins pourquoi on a du courant alternatif et pas continu ?
                 Pour parler de tout, il faut avoir tellement de connaissances aujourd’hui.... smiley

              • gaijin gaijin 7 mai 2013 19:02

                sacré jo
                dès qu’on peut détruire un coin de nature
                massacrer ou déplacer des populations
                .....
                pour faire du fric il est pour !
                mieux vaux un barrage que des indiens heureux
                et une centrale qu’un barrage .....( voire 10 centrales )
                et pi tant qu’a faire on peut les mettre au bord du fleuve comme ça si il déborde l’accident sera de la faute des bobosécolosfachistesd’extrèmegauchemêmepasingénieurs ( ouf ) qui n’ont pas voulu d’ un barrage pour réguler le cours de cette saloperie de fleuve qui fait rien qu’a déborder ou c’est pas prévu dans les plans ......
                mais c’est comme ça jo il aime le béton, le diésel,les pluies acides et les jolis champignons nucleaires .......
                le seul truc vert qu’il aime c’est pas les épinards ( un trauma infantile ) c’est les
                $$$$$$
                la ça va le vert ......c’est un joli vert, ça repose les yeux .......
                et puis penser aux arbres coupés pour faire ces jolis billets ça fait du bien ........
                c’est tellement reposant un monde sans arbres ( et sans ces non de D...de P..... de piafs qui vous réveillent a 5 h du mat........)


              • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 19:23

                Gatijun

                 Me permettez-vous de vous répondre jeudi, dans un billet qui viendra peut-être à point avec un peu de poésie machiavélique, mais toujours enfoiré, bien entendu ?
                 Comme dab, vous savez où me trouver.
                 smiley 

              • spark spark 7 mai 2013 19:24

                @l’enfoiré

                «  Il a parlé de la perte d’énergie, sait-il au moins pourquoi on a du courant alternatif et pas continu ? »
                Moi ça m’interesse de savoir !

              • joletaxi 7 mai 2013 19:25

                mais oui, mais oui... votre programme semble figé ?

                la réalité est plus nuancée, car si on coupe des arbres pour faire des billets, d’autres coupent des arbres pour des raisons "citoyennes

                http://notrickszone.com/2013/01/08/live-footage-of-wind-turbine-industry-demolishing-rare-bald-eagle-nest-in-ontario/

                Mais toutes les religions exigent des sacrifices non ?


              • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 19:32

                Spark,

                 Y a qu’à demander.
                 Tout est là, j’ai rien inventé.
                 Wikipedia explique tout.
                 smiley

              • gaijin gaijin 8 mai 2013 08:10

                jo
                « Mais toutes les religions exigent des sacrifices non ? »
                plus ou moins c’est entre autre pour ça que je ne suis pas pour les religions ( la spiritualité c’est autre chose, l’esprit religieux aussi )
                mais parmi les religions qui exigent des sacrifices les moins sympas c’est quand même celles qui exigent des sacrifices humains ?
                non ?


              • joletaxi 7 mai 2013 19:38

                @ l’enfoiré

                des poules et des poulets qui sont nourris avec ce qu’il faut.

                l’autre jour, par hasard,j’entends une discussion sur une chaîne TV belge, « on n’est pas des pigeons », le genre d’émission bobo-ide et bien pensante durable,
                une intervenante relaie une étude très « phd compatible » sur notre nourriture, qui montre que 20 % de nos approvisionnements sont infectés par divers champignons pas sympas, cancérigènes.Bon,on se dit que Monsanto est dans le coup.Ben non, c’est on ne peut plus naturel.Mais le truc amusant, c’est la mine déconfite de la journaliste, car c’est bien pire en bio.Car les cultures « chimiques » sont traitées pour lutter contre ces petits champignons bien naturels.
                cela rejoint cette étude US, qui avait analysé le panier de la ménagère et qui avait déterminé que 98% des résidus de pesticides étaient naturels, les plantes secrétant naturellement ces molécules pour se défendre en cas d’agression,et là encore, la situation est pire dans le bio.

                Tiens, paraît que Paris évitera encore une fois une inondation grave, grâce aux lacs de retenue, lacs ayant forcé les populations locales à déménager.Salauds de capitalistes parisiens.


                • L'enfoiré L’enfoiré 7 mai 2013 20:13

                  Jo,

                   Je connais parfaitement cette émission. 
                   Je ne suis pas souvent disponible quand il est diffusé.
                   J’aime les émissions qui remontent à la source, plutôt que de suivre le courant de l’eau jusqu’à l’embouchure.
                   Merci pour l’info.
                   « Tout cela ne nous rendra pas le Congo », « Strip-tease », deux autres émissions qui ont remporté des prix en le faisant et en se foutant du regard oblique des passants honnêtes....
                   Oui, il y a des émissions comme ça, chez nous. smiley
                   

                • gaijin gaijin 7 mai 2013 22:12

                  jo
                  oui le bio est bien moins aseptisé que le non bio
                  c’est certain
                  le non bio est même tellement aseptisé ( et irradié ) qu’un légume laissé a l’air libre ne parvient plus pourrir : il est tellement mort que même les bactéries ne veulent plus en bouffer .......
                  ( pas si folles )
                  après la question c’est quels sont les problèmes ?
                  par exemple un bon fromage de brebis bien moisi avec un vieux jus de raisin fermenté et un morceau de pain au levain naturel .........
                  le rève d ’un français est le cauchemar d’un américain
                  ( et inversement s’il n’ y avait pas la pub pour nous faire croire le contraire )

                  mais ce qu’une question de choix personnel ( quand on ne l’impose pas aux autres )
                  si vous préférez une poupée en silicone pour ne pas prendre de maladie libre a vous .....


                • L'enfoiré L’enfoiré 8 mai 2013 16:19

                  gaijin,

                   Je vous propose de voir cette vidéo.
                   Je peux vous assurer que ce n’est ni bio, ni non-bio qui se trouve sur la table.

                • BOBW BOBW 8 mai 2013 21:13

                  @ gaijin : dans les grandes surfaces les citrons et oranges non bio sont traités à cette saloperie de poison produite par les labos, le E 232 ou 2-phénylphénol :
                  Au bout de quelques jours ces agrumes piqués et au goût prononcé du conservant moisissent et sont bons pour la poubelle alors que citons de mon jardin mûris à Nice soleil au soleil se conservent indéfiniment jusqu’à devenir durs...

                  Voilà le résultat de l’agriculture industrielle et des produits vendus dans la plupart des hypermarchés ! smiley


                • Marco07 7 mai 2013 20:21

                  Oi Olivier,

                  vous pestez mais ne proposez pas de solution.

                  Moi à la place du président Français, j’en profiterais pour leur faire une ristourne sur nos bijoux et savoir faire, histoire de leur vendre des solutions durables et stables (rien de pire qu’un approvisionnement saccadé, les bobos franco-écolo ne connaissent pas les coupures aléatoires).

                  Quelques centrales nucléaires bien placées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès