Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un nouveau monde arabe

Un nouveau monde arabe

Dans une approche un peu optimiste, on pourrait considérer les facteurs de type systémique poussant à la mise en place d’un monde arabe évoluant pacifiquement, sans perdre ses spécificités, pour devenir un acteur actif dans l’évolution du monde multipolaire. Pour l’Union européenne, il y aurait un grand intérêt à ce que cette évolution se fasse en synergie avec la sienne.

Sciences politiques
Un nouveau monde arabe ?
L'expression de monde arabe est traditionnelle, bien qu'utilisée dans des sens différents. Convenons ici qu'elle désigne un ensemble de pays regroupant environ 450 millions de personnes (selon les périmètres retenus). Ces pays s'étendent du Nord de l'Afrique à la péninsule Arabique et au Proche-Orient. On considère qu'ils partagent une culture arabe dominante, comportant de nombreuses variantes locales. Elle est caractérisée par la langue arabe dominante, par l'islam religion dominante et jusqu'à ces derniers temps, par un minimum de cohésion politique s’exprimant notamment dans l'appartenance à la Ligue arabe et à certaines positons communes notamment à l'ONU.

Le fait que la religion musulmane soit répandue dans de nombreux autres pays du Proche et du Moyen orient, notamment la Turquie, l’Iran, le Pakistan, l’Afghanistan et les Etats du Caucase, ne permet pas de les considérer comme appartenant au monde arabe proprement dit. Cependant la proximité géographique et la généralisation des échanges d'informations à travers les réseaux favoriseront des influences croisées de toutes sortes, dont il sera difficile de suivre en temps réel et moins encore de prédire les effets.

Aujourd’hui, la chute d’un certain nombre de régimes autoritaires, susceptible de s’étendre à l’ensemble des pays, ouvre une ère de grandes incertitudes. Il est facile de pronostiquer la généralisation de troubles plus ou moins graves résultant notamment de l’exacerbation des nombreuses divisions que nous évoquons ci-dessous (voir « Les divisions du monde arabe »). Mais, dans une approche un peu plus optimiste, on pourrait considérer les facteurs de type systémique poussant à la mise en place d’un monde arabe évoluant pacifiquement, sans perdre ses spécificités, pour devenir un acteur actif dans l’évolution du monde multipolaire. Pour l’Union européenne, il y aurait un grand intérêt à ce que cette évolution se fasse en synergie avec la sienne.
 
Le pan-arabisme

D'une façon générale, on peut prévoir que se généralisera un pan-arabisme politique et culturel qui tout naturellement, devrait être le pendant au mouvement pan-européen institutionnalisé depuis longtemps. Ce pan-arabisme, s'il se développe, sera représenté par les dizaines de millions de jeunes des classes moyennes éduquées regroupés autour d'Internet. Il devra, sans pouvoir les supprimer par un coup de baguette magique, transcender les profondes différences qui ont toujours marqué le monde arabe, rappelées ci-dessous.

Ce panarabisme comportera une dimension philosophico-religieuse importante, du fait de la profonde pénétration de l'islam traditionnel dans les couches populaires. Mais rien n'oblige à considérer que les nouvelles élites reprendraient à leur compte des mots d'ordre radicaux, de type salafiste, prétendant mener la guerre aux mécréants, c'est-à-dire au reste du monde. Il n'est même pas certain que la majorité des musulmans du monde arabe voudront contribuer à la réalisation du rêve moyen-âgeux de l'Oumma, communauté mythique regroupant tous les musulmans du monde, correspondant à une « Chrétienté » elle-même mythique n'intéressant plus que des intégristes romains.

Il est indéniable cependant que ce panarabisme ne sera pas d'emblée amical à l'égard de l'Europe. Il sera de fait cependant influencé par les valeurs de celle-ci. Il appartiendra aux Européens de faire en sorte qu'il ne lui devienne pas hostile. Ils devront convaincre les Arabes, par un dialogue ouvert, du caractère positif que comportent les valeurs européennes, notamment en termes de droits des citoyens, droits des femmes et séparation de la religion et de l'Etat.

Ce faisant les Européens devront détacher leur action de celle des Etats-Unis, auxquels ils se sont depuis trop longtemps assimilés à l'intérieur du concept ravageur d'Occident. Les Etats-Unis, en dépit de l'accueil sympathique fait par Obama aux révolutions arabes, ne vont pas abandonner leur emprise politique et militaire sur le Moyen-Orient. Celui-ci recèle des richesses pétrolières et comporte des voies d'exportation du pétrole que les Etats-unis sous l'influence de leurs lobbies politico-industriels continuent à considérer comme vitaux pour leur survie. Mais l'Amérique n'a plus guère les moyens, sauf à déclencher une guerre nucléaire, de continuer à s'opposer à la revendication de peuples qui voudraient, par exemple, nationaliser à leur profit et non à celui des oligarchies les gisements pétroliers.

Face à la véritable malédiction qu'a toujours représenté pour les peuples arabes la présence de pétrole dans leur sous-sol (voir ci-dessous « La malédiction du pétrole ») on pourrait très bien concevoir que l'Europe pousse à la nationalisation du pétrole par de futurs gouvernements démocratiques arabes. Cela ne signifierait pas nécessairement que ses compagnies pétrolières soient interdites d'opérer dans la zone. On retrouverait seulement une solution plus ou moins à l'oeuvre dans d'autres parties du monde, où les bénéfices pétroliers peuvent en principe contribuer à résoudre les difficultés économiques de pays manquant par ailleurs de ressources naturelles. Mais dans le cas d'ne nationalisation, les Etats arabes concernés devraient se préparer à affronter des mesures de rétorsion américaine pouvant être extrêmement dangereuses.

Restera posée la question d'Israël. Si d'une part les gouvernements arabes voisins endossaient le rêve inacceptable de rayer Israël de la carte, si d'autre part ce dernier continuait à s'enfermer dans des attitudes inutilement provocantes, sans jouer la carte du dialogue démocratique, les relations du futur monde arabe et de l'Europe deviendraient très difficiles. Les historiens pourraient s'étonner de voir en ce cas comment la présence de quelques millions d'humains, les Israéliens, avait pu dresser l'un contre l'autre deux blocs de plusieurs centaines de millions d'autres humains, c'est-à-dire ceux peuplant l'Europe et le monde arabe.

La encore nous pensons que l'Europe devrait sans tarder découpler son action de celle des Etats-Unis. Ce serait dorénavant à elle de réinitialiser le « processus de paix », en faisant clairement comprendre aux partenaires/adversaires que s'ils continuaient à refuser toute coexistence pacifique, ils pourraient encourir de sa part des sanctions de toutes natures, y compris militaires.

Notes

1. Les divisions du monde arabe

Jusqu’aux évènements enclenchés depuis quelques semaines par les révolutions en Tunisie et en Egypte, le monde arabe se caractérisait en termes politiques par ses divisions :

- divisions entre pays du Maghreb très proches à différents titres de l’Europe et pays du Proche et du Moyen Orient très largement conditionnés d'une part par la présence du pétrole et d'autre part par la relation avec Israël et l’influence américaine s’étant positionnée en soutien de ce dernier pays.

- multiples divisions dites tribales, à l’intérieur de chacun des pays et au sein du monde arabe dans son ensemble. A celles-ci se superpose dans certains pays une division historique entre musulmans chiites et musulmans sunnites, qui peut dans certains cas, comme actuellement en Irak, conduire à de situations de pré-guerre civiles.

- divisions entre minorités oligarchiques au pouvoir et classes sociales traditionnelles vivant à la limite de la pauvreté et subissant toutes les contraintes des crises économiques et climatiques.

- présence dans certains pays de minorités actives non arabes et non musulmanes, luttant pour leur survie.

- divisions entre pays disposant et ne disposant pas de la richesse du pétrole. Ces derniers bénéficient d’un appui vigilant des Etats-Unis et de l’Europe. Les autres affrontent des difficultés économiques considérables, dues au manque de ressources naturelles et à une démographie en expansion.

- divisions entre pays ayant limité l’emprise politique de l’Islam et pays se considérant comme des théocraties et soutenant officiellement et en sous-main l’islamisme radical, sinon les mouvements terroristes. C’est le cas en particulier de l’Arabie saoudite sunnite et de l’Iran chiite.

- divisions entre pays disposant d’un minimum de vie publique et de démocratie et pays à gouvernements autoritaires voire dictatoriaux.

Pour les Etats-Unis et pour les pays européens, ces divisions étaient un atout dont ils jouaient pour éviter de se confronter directement à un monde arabe qui uni aurait été selon les cas soit un partenaire soit un adversaire incontournable. Elles fournissaient un prétexte pour ne pas voir les inégalités sociales grandissantes, l’impasse économique de tous les pays ne disposant pas de la ressource pétrolière, le lent développement d’une conscience commune d’appartenance contradictoirement représentée à la fois par un islam en plein expansion et par une culture démocratique véhiculée par le développement des réseaux sociaux sur Internet.

La lutte contre le terrorisme officiellement menée par les régimes autoritaires était pour ces derniers un argument majeur permettant de se faire pardonner par l’Occident leurs abus divers. En fait, comme on l’a vu depuis, l’islamisme radical et les formes terroristes militantes qu’il pouvait prendre avaient tout à gagner du manque de démocratie dont souffraient notamment les jeunes des classes moyennes.

2. La malédiction du pétrole

On pourrait considérer que la présence de zones d’exploitation et de réserves pétrolières considérables, ainsi que le contrôle des voies maritimes d’exportation du pétrole, pourraient être pour le monde arabe une ressources géostratégique durable. En fait, il s'est agi jusqu'à présent d’une véritable malédiction. Plus encore que dans d’autres pays, le Nigéria, le Brésil ou la Russie, le pétrole a empêché l’essor d’une économie fondée sur l’exploitation des ressources traditionnelles et le développement de nouvelles technologies. Il a justifié l’implantation durable du capitalisme international et l’emprise militaire et diplomatique l’accompagnant. Il a financé dans les pays du Golfe le développement d’investissements de pacotille justifiant l’importation d’une main d’œuvre misérable et la mise en place de maffias profondément corruptrices.

Le chroniqueur américain Thomas Friedman a récemment dénoncé dans un article très remarqué la complaisance de l'Amérique (comme de l'Europe et de l'Asie) à l'égard des régimes de l'Opep. Le discours de l'Occident était : « tant que vous maintenez la pompe à essence ouverte, vous pouvez faire tout ce que vous voulez par ailleurs » (voir http://www.nytimes.com/2011/02/23/opinion/23friedman.html?_r=1 ). Thomas Friedman fait à juste titre de ce néo-colonialisme de l'Amérique (de l'Occident) le principal responsable du décrochage du monde arabe. Rappelons que l'invasion de l'Irak dont tant de catastrophes ont découlé a été décidée sous la pression des lobbies pétroliers américains. Dans une certaine mesure, on peut considérer que le phénomène Ben Ladden a été inventé par eux pour servir de prétexte au renforcement de leur main-mise sur la zone.

Si le pétrole était géré pour le bien commun des pays arabes et non pour l’intérêt des seuls gouvernements de l’Opep, il pourrait représenter un facteur utile d’enrichissement global - encore que son pouvoir corrupteur risquerait de s’étendre à tous les pays, comme le montre l’exemple de l’Algérie actuelle dont seule une oligarchie profite des revenus pétroliers. Mais pour que cette mutualisation se réalise, il faudrait que se mettre en place uns véritable fédération des Etats arabes. La perspective parait lointaine, mais on peut la croire inévitable, sous la pression des Etats pauvres qui refuseront de voir une infime minorité de riches bénéficier seuls des ressources pétrolières.

3. Le rôle de l’Internet

Tous les observateurs ont souligné l’importance des réseaux interactifs sur le modèle de l’Internet. Ceux-ci, mieux encore que la télévision qui restera toujours soumise, y compris en Europe, aux pouvoirs oligarchiques, permettront l’expression individuelle et collective de nouveaux militants ouverts aux problèmes du monde et à la nécessité du dialogue entre les peuples. On dira que nous exprimons là une vue optimiste à propos de ces technologies, qui peuvent aussi être des facteurs de contrôle et de mise en tutelle.
L’exemple des Etats-Unis et de l’Europe montre que l’Occident, en ce domaine, a beaucoup de révolutions encore à accomplir pour qu’Internet, le téléphone et les outils communiquants distribués deviennent les supports d’une véritable libération des peuples. Mais on peut espérer que le mouvement se fera néanmoins et que l’éducation et la démocratie en profiteront largement, y compris dans le monde arabe.

On pourrait craindre que dans des pays majoritairement de religion musulmane, vu le caractère conquérant que revendique actuellement l’islam, des intolérances de type « salafiste » se propagent par Internet bien plus vite que des comportement plus ouverts et tolérants. Les femmes en seraient le premières victimes, qui se verraient reléguées à la situation traditionnelle de dépendance qui est la leur au Moyen-Orient et dans de nombreux pays non-arabes de l’Afrique et de l’Asie. Le risque d’une islamisation qui prendra la forme de la réalisation de l’Oumma existe. Si cette communauté se réalisait et prenait une forme politique agressive, elle serait très mal ressentie par les Etats européens se reconnaissant dans la laïcité. Mais pourquoi, à l'exemple de tous ceux qui par delà les frontières politiques et les cultures, se rencontrent par Internet, ne pas parier sur le meilleur plutôt que sur le pire.

Dans cet esprit, on pourra au delà de la réalisation d'un nouveau monde arabe ouvert au dialogue démocratique, parier sur la contagion de cet exemple au sein de blocs politiques encore très fermés, la Chine en tout premier lieu.

Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Yvance77 26 février 2011 10:00

    Salut,

    Très bon post.

    Pour Israël le souci majeur se situe du côté des tarés qui ont pour chef Benjamin Netamyaou.

    C’est une chance historique pour toute cette région de trouver enfin une solution ou tous cohabiteront paisiblement les uns aux côtés des autres.

    Mais, mais, mais, cela obligerait Tel Aviv à renoncer à leur expension illégitime, et à l’argument de choc : on ne discute pas avec les régimes de terreur qui ne nous reconnaissent pas.

    Les jeunes d’Alger, de Tunis ou d’ailleurs in fine se foutent de la reconnaissance d’un état israëlien ou pas, il existe déjà donc la question ne se pose pas.

    Ils veulent simplement vivre comme tous les jeunes de leur temps, en paix et profiter de la vie, des filles et des virées entre potes. Ils ne sont pas nés avec l’idée de « mort aux juifs » comme le veut la propagande.

    Et on ne les entend pas saluer le soulèvement des peuples qui pourrait annoncer des lendemains de paix. Comme c’est bizarre.

    C’est vrai qu’avec des dictateurs en face c’est plus facile. On laisse faire, et ils s’occupent de martyriser leurs peuples. Chacun chez soi.


    • Yvance77 26 février 2011 10:51

      Gelone,

      L’avantage avec les cons, c’est que même si l’on ne s’instruit pas avec leurs proses, cela a au moins le mérite de faire rire.

      Merci pour vos efforts smiley


    • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 27 février 2011 17:28

      Gelone,je croyais qu’on parlait du monde arabe et non des italiens ?


    • JACOB 26 février 2011 10:37

      La encore nous pensons que l’Europe devrait sans tarder découpler son action de celle des Etats-Unis. Ce serait dorénavant à elle de réinitialiser le « processus de paix »

      L’Europe n’existe pas au M.O. Elle a laissé tomber le Liban...


      • dawei dawei 26 février 2011 11:56

        Oui mais elle réexistera quand elle aura laissé tombé aussi Israel.


      • dawei dawei 26 février 2011 16:52

        L’Europe et le MO ont une histoire commune et civilisationnelle avec le MO depuis plusieurs millénaires , ça ne s’efface pas comme ça juste parcequ’un comptoire libannais a été libéré, ça n’a aucun sens encore une fois ce que vous dites.

        Alors que les ricains et les israeliens, ça fait 70 qu’on se les farci, et on est déjà suffisament surdosé, deplus on peut tous conclur qu’il n’ont rien à nous apprendre ou à nous proposé de véritablement sérieux . Tout ce qu’il ont su apporter c’est arnaques sur arnaques, crise sur crise, crimes sur crime, hypocrisie sur hypocrisie.
        Que ces « civilisations » mortes nées, nous foutent la paix ! Et la civilisation multimillenaire orientalo-eurpoéenne pourra continuer son évolution commune, pendant que les états zioni tomberont dans une guerre civile interminable qui leur pend déjà bien au nez !!


      • Georges Yang 26 février 2011 10:57

        Petite erreur sur la carte, la Somalie, bien que membre de la Ligue Arabe, n’est pas un pays arabe et les habitants, bien que parlant souvent l’arabe parlent plus naturellement somali. Djibouti non plus.
        Cela dit, le monde arabe n’a jamais été uni, les premier khalifes, abbassides et omeyades ont prolongé leurs querelles jusqu’aux affrontements récents entre baathistes syriens et irakiens. La plus récente affaire du match Algérie Egypte montre que le nationalisme prévaut le panarabisme.

        Le panarabisme a toujours été un rêve repoussé aux calendes. Après la première guerre mondiale, ce fut plus le souhait de Laurence d’Arabie que celui des chefs de tribus. Avec les accord Picot-Sykes, puis avec la main mise des compagnies pétrolières américaines sur le pétrole, puis avec l’affaire de Suez, les occidentaux ont tout fait pour éviter le panarabisme et ont favorisé l’islamisme radical intitialement pour lutter contre l’alliance de certains régimes avec les Soviétiques

        Et puis, un autre facteur de division est l’opposition sunnites, chiites qui concerne avant tout l’Irak, le Liban, mais aussi Bahrein, la Syrie et à un degré moindre le Yemen

        Après une récréation donnant l’illusion de liberté à la jeunesse, les partis islamistes prendront légalement le pouvoir par les élections, car les pauvres sont croyants sans être fanatiques, mais ils voteront en masse contre la corruption et l’étalage de richesse et remercieront les ONG islamistes qui les aidaient quand les pouvoirs s’en mettaient plein les poches. Ces organisations religieuses finançaient, la santé, l’école et le social.
        Les plus à plaindre sont les intellectuels laics , modernistes, souvent petits bourgeois ou cadres qui ne priaient pas trop, se buvaient un verre de temps en temps et dont femmes et filles sortaient non voilées.
        Et comme l’occident est en crise et ne pourra lesacceuillir, ils seront brimés démocratiquement chez eux. Par contre l’Occident a besoin de main d’oeuvre non qualifiée et peu éduquée et de nouveaux pro islamistes arriveront en Europe où ils garderont leur mode de vie traditionnel.
        La question est posé par Alaa al Aswani dans son livre l’immeuble Yacoubian : qu’est ce qui est mieux ? Un régime corrompu où il est possible de boire une bière, en écoutant de la musique occidental ou un régime islamiste, ples honnête, du moins au début, mais qui impose le voile et la sharia ?
        Le petit peuple répond en masse la deuxième hypothèse.


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 26 février 2011 11:01

          «  »Pour l’Union européenne, il y aurait un grand intérêt à ce que cette évolution se fasse en synergie avec la sienne.«  »

           C’est très claire et cela veut dire ce que cela veut dire ...

          Et au nom de cette « Europe » c’est la France de Sarkozy qui ne sait plus où se donner de la tête ! Dans la précipititude de ce monde infernal, Sarkozy gesticule plus que ne le font tous les chefs des Etats de cette planète : Il faut préserver l’influence de la France ! Et TOZ mes chers compatriotes !



          Ici toute l’explication :

          http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/monde-arabo-musulman-la-turquie-88853#forum2833972

          Mohammed MADJOUR.


          • suki18 suki18 26 février 2011 11:27

            "Restera posée la question d’Israël. Si d’une part les gouvernements arabes voisins endossaient le rêve inacceptable de rayer Israël de la carte, si d’autre part ce dernier continuait à s’enfermer dans des attitudes inutilement provocantes, sans jouer la carte du dialogue démocratique, les relations du futur monde arabe et de l’Europe deviendraient très difficiles."

            Il faut arrêter 5 minutes de véhiculer des mythes !!! rayer Israël de la carte ? par quels moyens ? vous n’êtes pas censé ignorer que ce dernier détient la bombe nucléaire et qu’il en fera désormais un outil de chantage et de menace devant son isolement croissant et le réveil politique du monde arabe  !
            Attitudes provocantes, c’est une blague ? une politique de colonisation intense et des massacres répétés sur des populations civiles s’apparentent pour vous à des attitudes provocantes ,MONSIEUR ce sont des crimes de guerre, avalisés par le grand frère état unien, la duplicité des gouvernements occidentaux et la compromission d’une bonne partie des domestiques arabes . On croirait un article du point ou d’une officine médiatique totalement inféodée à l’ordre marchand et à l’idéologie dominante, il faut arrêter avec vos mythes de supériorité et vos lectures partielles et partiales des événements du monde ,le monde bouge et évolue surement pas dans le sens de vos représentations biaisées . La conduite des affaires du monde ne sera plus l’exclusivité du monde blanc européen, il serait temps d’en prendre conscience !


            • Hijack Hijack 26 février 2011 11:36

              Un nouveau monde arabe est en route ... mais ... y’a du boulot ! 


              • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 26 février 2011 11:53

                Ma Tunisie, tu es le premier pays arabe à…

                Ma Tunisie, tu es

                Le premier pays arabe à abolir l’esclavage (1847)

                Premier pays arabe à adopter une Constitution (1861)

                Premier pays arabe à promulguer un Code du Statut Personnel (1956),

                Garantissant les Droits Inaliénables de la Femme,

                En particulier son Droit au divorce

                Et l’interdiction de la répudiation et de la polygamie,

                L’unique pays arabe à octroyer le Droit de Vote aux femmes,

                A l’année de son indépendance (1956),

                Premier pays arabe à légaliser l’IVG (1973)
                 

                Premier pays arabe à proposer une solution politique

                Au conflit Israélo-palestinien :

                « Après une semaine, un mois, ou un an ou dix ans,

                Il faut admettre l’existence d’Israël (…)

                Et le jour où les Arabes et les Juifs pourront se rencontrer face à face,

                Ce jour-là nous pourrions peut-être parler de solution (Bourguiba, 13 mai 1961)
                 

                Premier pays arabe à faire une Révolution Démocratique (2011),

                Dont les mots d’ordre sont Liberté-Dignité-Démocratie,

                Révolution dont nous avons rêvé, quand nous étions jeunes,

                Et ce sont nos jeunes qui l’ont faîte,

                Révolution Populaire et Civique,

                Prise de ta destinée politique par ton Peuple,

                Dépourvue de toute idéologie sous-jacente,

                De tout Parti et de tout leader emblématique
                 

                Et, bien que déficiente en matière d’expérience démocratique,

                Tu sauras, ma Tunisie, j’en suis sûr, sans aucun doute,

                Donner vie à notre « Révolution de Jasmin »

                En premier lieu, tu seras le premier pays arabe

                A assurer, réellement, la Citoyenneté, l’Egalité et la Justice pour tous,

                En particulier l’Egalité-Homme-Femme,

                A instaurer un climat de Laïcité et de Liberté Citoyenne basée sur la devise :

                « La liberté des autres étend la mienne à l’infini » (Bakounine)

                Et tu seras, j’en suis sûr, sans aucun doute,

                Le premier pays arabe à abolir la peine de mort,…

                Alors, ma Tunisie, ta Révolution sera,

                A l’instar de ce que vivent, aujourd’hui, les Peuples Egyptien et Libyen,

                Une source d’inspiration pour tous les Peuples opprimés,

                Et le Souffle des flammes de Mohamed Bouazizi

                Emportera leur Tyran

                HORCHANI Salah

                Professeur à la Faculté des Sciences de Tunis


                • Arthur 123 26 février 2011 12:25

                  Les derniers événement du Maghreb cache en sous main, un processus fédérateur d’on la main mise est occidental. Cela me rappel trop la révolution Roumaine. Il y des intérêts stratégiques évident à que ses pays se soulèvent. Cela s’ éclaire quand, on tiens compte qu’il y a lutte d’influence entre la présence de plus en plus forte de la Chine en Afrique et qu’il y une réaction virulente de cette présence par les Américains. Il y a une stratégie subliminale qui consiste de donne l’illusion de liberté.
                  Il ne faut surtout pas oublier que dans la logique de l’UE qu’il y une volonté de faire naitre l’union des pays Méditerranéen qui engoberait du Maroc à l’Égypte, avec Israël et le Liban.
                   Il ne s’agit pas de pan Arabisme, mais plus tôt d"une paix - Méditerrané avec la prépondérance des valeurs économiques comme valeurs commune.
                  Car quand on voit comment les pays de l’ensemble du Moyen - Orient à été traiter par les occidentaux depuis effondrement de l’empire Ottoman, le cynisme de la politique en Irak en Iran des occidentaux, qui n’a pas été démentie avec les différentes guerres de la région montre bien que derrière tous ce qui se passe dans le Maghreb, il y a autre chose de mon dit.
                  Le cas le plus flagrant c’est l’Égypte. 
                  Vous faite référence à Internet comme étant.d le facteur de libération et de conscience d’opposition. C’est justement là qu’est la plus grande illusion.  Internet est le meilleur vecteur du nivellement de la pensé.

                   (Internet, le téléphone et les outils communiquants distribués deviennent les supports d’une véritable libération des peuples).
                   Ce qu’on oublie de dire c’est une communication qui se base sur du matériel, et autant on laisse faire dans un sens, autant il est tout a fait possible de tous paralyser dans l’instant.

                  C’est l’idée là plus fausse que l’on peut se faire sur la liberté.
                   L’avenir va nous le prouvé, quand les série de lois vont été véritablement appliquer dans un sens des plus strictes, on verrat comment cette chasse aux sorcières serrât efficaces. 


                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 26 février 2011 12:51

                    Bientôt la Chine sera peut-être un pays plus dictatorial que la Libye. C’est fou ce qui se passe depuis quelques semaines.


                    • webrunner webrunner 26 février 2011 12:58

                      Votre article est très intéressant, mais comme vous le mentionnez vous même, il s’agit là d’une approche optimiste :« Dans une approche un peu optimiste »....


                      • furio furio 26 février 2011 13:50

                        Un régime démocratique pour les pays arabes ! Oh ! excellent pourquoi pas un régime aussi démocratique que celui des états-unis ou mieux un régime comme en israël. Oh ! mais on savoure déjà ! La baston !!. 



                        • Reflexions 26 février 2011 15:35

                          La Fusion des Civilisations ( antithèse du Choc des Civilisations )

                          La naissance des Temps Modernes commence par la « Découverte » du Nouveau Monde et la rupture définitive des relations economico/militaires avec l’Orient.
                          Dès la « Decouverte » du Nouveau Monde, l’Orient a été laissé au bord du fleuve de l’Histoire.
                          L’Or Américain ne devait profiter qu’aux Latins ( selon la volonté de l’Eglise ). Tout a été fait pour extirper tout ce que les Européens avaient d’Oriental : dans la Musique, dans l’Art en général, dans la Philosophie, dans le Commerce. L’inquisition a été l’instument de cette amputation, de cette mutilation : en France, en Espagne, aux Amériques .....
                          A cette époque, , nous sommes entrés dans une période ou l’Histoire est, depuis, en arrêt sur image. La fracture Euro Orientale est, depuis, la pierre angulaire de toute notre réalité ; le lieu des conflits, la Palestine, toujours le même ..... la Pensée, la Philosophie, la problématique qui rythment notre actualité ont pris naissance ce jour là. La cassure Occident/Orient..... la notion même d’« Occident » est née a cette époque......
                          L’Atlantisme, en politique, est l’expression actuelle de ces Vieux Concepts Fossiles, dépassés, obsolètes qui remontent à ce choix sinistre fait au XIII eme siècle, d’abord par les Latins, puis repris ensuite et amplifiés par les Anglo Saxons. ....
                          Les États-Unis, actuellement, sont les plus ardents défenseurs de ces Vieux Concepts. Les États-Unis ont été, hier, le fruit de la rupture « Euro Orientale » au XIII eme siècle, et sont, aujourd’hui les plus fervents défenseurs de son maintien . Cela se comprend, car leur leadership est directement lié à ce Vieux Concept de la Fracture Nord Sud. Toute leur stratégie, depuis plus d’un siècle, et notamment depuis la raréfaction de l’or américain au XIX em siècle, vise à maintenir et à alimenter cette Fracture Nord/Sud dont ils sont issus. Le « Choc des Civilisations » est d’ailleurs la dernière expression puérile de ce concept....
                          Les États-Unis sont le fruit d’une Histoire biaisée ; d’une Histoire parallèle ou une partie du Monde ( l’Orient ) a été artificiellement écarté des veines naturelles de l’Histoire, ou l’Europe a été artificiellement séparée de son prolongement Oriental. Cela nous a donné ces 5 siècles (de 1500 à 2000) ou l’Histoire parallèle, biaisée, s’est heurtée avec la pulsion naturelle de l’Histoire qui, inévitablement resurgira pour épanouir un monde multipolaire ou Europe, Orient, Laïcité, Religions, Amériques, Extrême Orient, Afrique pourront se conjuguer, fusionner.... Dans l’attente de cette résurgence inévitable, les tenants des Vieux Concepts Atlantistes (de la fracture Nord/Sud ) continuent à vouloir régenter le Monde , à donner des leçons à l’Europe en distribuant leurs jugements « Vieille Europe, Jeune Europe », à l’Orient en leur jouant le scénario catastrophe du « Choc des Civilisations .. » et leurs guerres injustes et illégales en Irak et en Afghanistan, aux Amériques avec le soutien de putschistes et autres marionnettes, aux Amérindiens en leur faisant un sort indigne, aux Extrêmes Orientaux en prétendant leur donner des leçons d’humanisme ( ex Corée du Nord )..
                          Tous ces discours, toutes ces stratégies, tous ces concepts sont dépassés........
                          L’Europe, quoiqu’on en dise, regarde de nouveau vers l’Orient ; l’Amérique Latine se libère de la tutelle des États-Unis, les Américains ( et Étasuniens ) ouvrent les yeux et rejètent ces stratégies unilatérales, les Amérindiens ( cf Hugo Chavez ) reviennent au cœur de l’Histoire.....
                          Du X eme et XIII eme siècle, la France a été à la pointe de ce dialogue Nord Sud par les possessions Franques en Palestine ; et sa culture en porte encore les traces.... le Gaullisme, quelque part, en est l’héritier... le Gaullisme est, quelque part, l’expression de cette mentalité Templière de la France, de cette mentalité ouverte vers l’Orient, vers cette Palestine mythique, vers ces Orientaux raffinés ... C’est aujourd’hui, de façon étonnante, la Russie qui semble faire le choix déterminé de cette Renaissance Euro Orientale et qui recueille les fruits de sa politique novatrice. Le discours de Poutine du 13 Févier 2007 est édifiant à ce sujet. Discours que Poutine concluait de cette phrase exemplaire : « nous pourrions travailler à l’édification d’un monde plus démocratique et plus équitable, tout en y garantissant la sécurité et la prospérité non seulement des élites, mais de tous« .
                           La Russie a, actuellement, une politique plus Euro Orientale que la France.
                          C’est tout à son honneur.....
                          Huit siècles après, l’Histoire, têtue, veut reprendre son lit .........Et on ne sortira de cette impasse, de cette fracture Nord-Sud qu’en créant les conditions d’une Renaissance Euro Orientale, d’une Renaissance Théologique, Philosophique, Économique, Morale........
                          Pendants 5 siècles, l’or des Amériques, la cupidité, les richesses, les territoires nouveaux immenses ont exercé une force d’attraction sur les veines de l’Histoire ; mais aujourd’hui, l’Histoire frappe de nouveau à la porte Euro Orientale ...elle veut reprendre son lit ; aujourd’hui, l’Histoire s’offre, de nouveau, belle et attirante, en plein cœur de l’Europe et de l’Orient ...........
                          La »Decouverte " du Nouveau Monde marquait le début des Temps Modernes.
                          Il faut aujourd’hui militer pour la reprise de l’Histoire commune Euro Orientale .......Cette reprise suspendrait cet arrêt sur image dans laquelle nous vivons depuis 8 siècles et permettrait un départ nouveau de l’Histoire dont l’épicentre Euro Oriental serait une nouvelle source de progrès pour le Monde.


                          Ce serait l’avènement des Temps Nouveaux ! !

                          Reflexions 1 ( 2 MAI 2007 )

                          .............

                          LES TEMPS NOUVEAUX

                          Les Révolutions Tunisiennes, Egyptiennes, Libyennes viennent d’ouvrir cette nouvelle page de l’Histoire des Temps Nouveaux de la Fusion des CIvilisations ! ! ! !

                          Reflexions 1 ( 25 Fevrier 2011 )


                          • Miss Fischer-Brown 26 février 2011 18:16

                            « Les cartes ont peut leur faire dire n’importe quoi car elles sont muettes. » J.Christophe Victor

                            Ce documentaire de l’émission Le dessous des cartes de Jean-Christophe Victor a été détourné sur Internet par des musulmans qui lui ont donné comme nouveau titre « L’islam va Conquérir l’Europe et Israël grâce à la Démographie et au métissage Ultra Puissant »



                            • Reflexions 26 février 2011 19:29

                              Désolé, ma petite Fisher Brown,

                              Mais les Orientaux ( ne dites plus « Musulmans » pour les définir, comme vous ne dites pas « Chrétiens » ; vous dites Européens, Français etc ....)
                              Les Orientaux qui se révoltent se revendiquent des idéaux de Liberté, de Citoyenneté et non de l’Islam comme vous le dites et comme vous le souhaitez.

                              Ils sauront museler leurs clercs intégristes comme nous avons su mettre au pas les notres ( qui n’étaient pas moins intégristes ) après la Révolution Française.

                              Non, les Orientaux ont compris le piège conceptuel que les Atlantistes ont fabriqué pour empécher la jonction Euro Orientale.

                              Ces Révolution sont le prélude de la construction d’un bloc Economico-Culturel qui va de Rékiavik a Tamanrasset et de Brest à Vladivostok :

                              Le Grand Bloc Euro Oriental

                              qui partage la même Histoirs, la même Culture et le même socle Cultuel.

                              En fait, c’est la même Peuple .....

                              Alors, en avant toute pour le Nouveau Monde.....

                              Israel, la dedans ? il faut qu’elle choisisse son camp :

                              - soit celui de la Fusion de Civilisation qui est en route

                              - soit rester arqueboutée sur le « Choc des Civilisations » dans lequel les Etats Unis l’avaient releguée au role de fortin avancé. Role puéril s’il en est.

                              Mais tout cela est bien fini qui finit bien

                              N’est ce pas ?


                            • Martin D 26 février 2011 19:38

                              Non, les Orientaux ont compris le piège conceptuel que les Atlantistes ont fabriqué pour empécher la jonction Euro Orientale. 


                              ==> c’est ce qu’a dit Emmanuel TODD dans son livre Après l’Empire : les USA ont compris que le monde se jouait au moyen-orient, car il est le carrefour de l’Humanité en matière d’échanges commerciaux. Et que l’intérêt des usa est que l’Europe et l’Asie n’en soient pas aux commandes !!!

                            • Martin D 26 février 2011 19:34

                              Comme l’a dit le politologue Ghassan SALAMé, « Dieu dans son infini bonté n’a pas créé l’homo sapiens et l’homo islamicus...il ne créa que l’homo sapiens ».


                              l’Islam n’est pas différente du christianisme...avec le temps, elle aussi sera dilué dans le monde de demain...surtout en cas de démocratie.

                              • Reflexions 26 février 2011 19:59

                                entierement de votre avis


                              • OMAR 26 février 2011 19:51

                                Omar 33

                                Bonjour JP : un minimum de cohésion politique s’exprimant notamment dans l’appartenance à la Ligue arabe et à certaines positons communes notamment à l’ONU.

                                La ligue arabe ne sert qu’à donner du travail à quelques fonctionnaires arabes, majoritairement égyptiens : aucun probléme traité par elle n’a été solutionné (conflit israélo-palestinien, le Liban, le Darfour, le Sahara Occidental...).

                                Par contre, vous allez un peu fort quand vous écrivez : Si d’une part les gouvernements arabes voisins endossaient le rêve inacceptable de rayer Israël de la carte, si d’autre part ce dernier continuait à s’enfermer dans des attitudes inutilement provocantes, sans jouer la carte du dialogue démocratique"

                                Au départ, c’était un but, mais surtout pas un réve (que vous qualifiez par parti-pris d’inacceptable), que les arabes voulaient rayer Israél de la carte.
                                Et les raisons fondées et justifiées sont connues par l’humanité entière...
                                Jusqu’au jour oû les dictateurs et roitelets de service arabes ont plutot trouvé profit et interret dans l’existence d’Israél et le non reglement du problème palestinien.

                                Et vous limitez arbitrairement la responsabilité d’Israél à quelques attitudes provocantes :

                                Le Mur de la honte, l’interdiction de prier sur l’esplanade du Dôme, les bombes au phosphores sur Gaza, l’attaque de la flottille de la paix, la possession de l’arme nucléaire, la déclaration de la judeité de l’etat d’Israél, etc...ne sont-elles pour vous assez inhumaines, destructives, arrogantes, racistes et même barbares ?


                                • dom y loulou dom y loulou 26 février 2011 21:01

                                  " Il appartiendra aux Européens de faire en sorte qu’il ne lui devienne pas hostile. Ils devront convaincre les Arabes, par un dialogue ouvert, du caractère positif que comportent les valeurs européennes, notamment en termes de droits des citoyens, droits des femmes et séparation de la religion et de l’Etat."

                                  c’est où votre lala-land auteur ?

                                  parce que les seuls droits que nous avons encore est de nous faire tirer dessus pour cause de manif tournant à l’émeute


                                  • dom y loulou dom y loulou 26 février 2011 21:35

                                    Il appartiendra aux Européens de faire en sorte qu’il ne lui devienne pas hostile. Ils devront convaincre les Arabes, par un dialogue ouvert, du caractère positif que comportent les valeurs européennes, notamment en termes de droits des citoyens, droits des femmes et séparation de la religion et de l’Etat."

                                    quel beau voeu pieux...

                                    malheureusement les seuls droits que nous avons encore en europe est celui de se faire tirer dessus à balles réelles en cas de manifs qualifiées d’émeutes

                                    que croyez-vous encore ? que sous le joug des lords britaniques qui ont toujours chié sur l’europe et qui la dirigent d’un gant d’acier maintenant, votre avis intéresse qui que ce soit ?

                                    vous n’avez pas vu comment les politiciens traitent l’individu dites ? vous êtes aveugle ou sourd peut-être ?


                                    • HELIOS HELIOS 26 février 2011 21:45

                                      Désolé de ne pas avaliser une vision bisounours du monde !
                                      La realité, et malgré les « revolutions » que nous vivons, n’est pas du tout comme cela.

                                      Avec 25% de jeunes de moins de 25 ans, qui n’ont rien a faire dans leurs pays si ce n’est se serrer la ceinture pour les construire, continueront de choisir un exil mi-economique, mi-culturel. Un ami marocain a qui j’exprimais ma désolation sur la pollution de la mer due a l’absence de station d’épurations a Casablanca m’a rapidement retorqué que si je me sentais géné, j’avais qu’a les construire...

                                      On ne raye pas des mentalités un expansionisme gravé dans les genes, culture et religion incluses. 

                                      Cela pour dire que le pire que l’Europe puisse vivre, ce serait une normalisation des relations inter-arabes, avec une convergeance du Maroc au moyen-orient, car, c’est sur le dos de l’europe que les masses populaires vont s’appuyer.

                                      On imagine rapidement de « bonnes relations » entre les deux blocs, avec ouverture de frontieres et tout y quanti nous conduisant rapidement a une invasion migratoire saluée par quelques associations et mis en musique par l’ONU voyant là un excellent moyen, de freiner l’Europe dans son avenir occidental... et apprecié d’une bande de patrons voyoux qui génés aux entournures par une regulation plus ferme des etats sur l’economie y trouveront un bon moyen de faire pression en leur faveur.

                                      Pour moi, je suis particulierement sceptique sur l’interet des peuples europeens dans la mise en place de ce recentrage du monde que vous souhaitez. personne n’est innocent, sauf vous apparement, pour penser que les interets des uns coincident avec ceux des autres et j’en veux pour preuve les interets americains des interets europeens alors que nous partageons même etnie et même culture et qu’aucun de nous n’a envie de s’installer chez l’autre !

                                      Pour memoire, je precise que je j’aime bien la culture orientale a condition qu’elle ne remplace pas MA culture occidentale et on sait tres bien que l’une et l’autre peuvent vivre en harmonie tant que le melange ne se fait pas. en bref un souk a Tunis d’accord j’adore le visiter, un souk a Clermont-Ferrand j’ai pas envie.
                                      Je precise également que je suis pour une forme d’assistance aux peuples soumis par des dictatures de tous types, mais je suis particulierement contre une participation directe a leur « liberation » car il faut se mefier et respecter les sensibilités et le libre arbitre des gens.
                                      Pour etre clair encore une fois, ils ne faut pas ni participer à la gestion d’un pays menée par un dictateur mais il ne faut pas non plus soutenir outrageusement une resistance qui doit se determiner et agir elle même.


                                      Bon dimanche a tous


                                      • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 27 février 2011 17:42

                                        Pour mémoire, je précise que je j’aime bien la culture orientale a condition qu’elle ne remplace pas MA culture occidentale

                                        On peut limite souscrire au théories de remplacement de population ,mais celles de remplacement culturelle sont d’une bêtise affligeantes.
                                        Les orientaux en Europe sont plus au bistrot à jouer au PMU ou enfoncé jusqu’au cou dans la culture HIP HOP qu’à la mosquée ou a réciter des poèmes en arabe,perses ou autre idiomes.

                                        Comme l’avait si bien dit E&R,avec qui je ne suis pas toujours d’accord,
                                        « Non a l’islamisation de notre américanisation »


                                      • HELIOS HELIOS 27 février 2011 20:21

                                        ... vous faites semblant de ne pas avoir compris et votre commentaire est presque insultant dans sa naiveté, pour vous et pour moi. J’accepte que pour faire un commentaire vous vous appuyez sur cette phrase (la mienne) et celle d’un autre, egalement sortie de l’ensemble du texte.


                                        ... et sur le fond de votre intervention, pouvez vous me dire en quoi, la culture americaine est fondamentalement differente de la version française de notre histoire culturelle ? ... sur le traitement liberal de la visoin marchande de la societe ? ... sur l’application du droit romain (ecrit) vs le droit pseudo-coutumier anglo saxon ? ... etc... et je ne me sens pas du tout « américanisé » du tout !

                                        Par contre vous connaissez comme moi ce qui nous separe du monde oriental, qui, je vous le repete, n’a rien de negatif, mais se trouve etre different du notre.

                                        Bon, cela dit j’aime toujours la discussion et je vous remercie d’etre intervenu sur mon commentaire.


                                      • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 28 février 2011 19:08

                                        ... et sur le fond de votre intervention, pouvez vous me dire en quoi, la culture americaine est fondamentalement differente de la version française de notre histoire culturelle

                                        L’anglais et le français nos langues respective explique parfaitement la différence culturelle,qui ressort par exemple dans a pensée économique.
                                        « je » prend une majuscule et est le pronom le plus important en anglais alors que chez nous c’est le « vous ».Édifiant.
                                        Et puis sincèrement je me sens plus proches d’un maghrébins que d’un suédois ou d’un anglais.Je suis provençale après,cela explique peut être cela

                                        Sinon je m’excuse pour « betise affligeante »,j’ai tendance à être un gros con sur certains sujet

                                        Je peut approfondir si vous venez me relancer,je surveillerais le fil.


                                      • dom y loulou dom y loulou 26 février 2011 22:19

                                        ah oui !!! toutes mes excuses !!!

                                        c’est vrais j’oubliais, bête que je suis...

                                        l’individu a été déclaré le diable de ce monde par tous les assassins et associés jubilants dans les mares de pétrole qu’ils ont jusque dans les yeux

                                         bonne chance il leur dit maintenant


                                        • le journal de personne le journal de personne 26 février 2011 23:42

                                          Qu’est-ce que je fous en taule ?
                                          Je voulais importer la révolution libyenne dans la banlieue parisienne…
                                          Pourquoi ces révoltes en série, ces révolutions arabes inquiètent-elles le monde occidental ?

                                          Ce n’est pas la révolution française que l’on nous rejoue en langue étrangère,
                                          mais la révolution universelle qui réclame pour tout un chacun une petite place dans l’univers… plus de canaille… plus de racaille…
                                          Il n’y a plus aucune raison d’agiter l’épouvantail !
                                          Après le communisme, l’islamisme, c’est désormais l’heure de l’universalisme…
                                          Plus la peine de se plaindre, l’islam n’est plus à craindre mais on peut tout au plus se joindre à cette SOIF DE LIBERTE que personne ne peut ni contester, ni combler…
                                          Plus de bouc émissaire, ni de diabolisation de la misère mais des hommes et des femmes qui réclament leur pied à terre.
                                          On voulait donner une petite leçon aux musulmans… ils viennent de nous signifier que c’est nous qui allons bientôt la recevoir…
                                          Un homme semblable à tous les hommes l’avait déjà prédit :
                                          lorsque la liberté éclate dans le cœur de l’homme plus personne ne peut plus rien contre lui, ni les hommes, ni les dieux.
                                          http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/revolution/


                                          • zany 27 février 2011 18:38

                                            Notre amis Poutine fait le ménage chez ses hommes d’affaires véreux...

                                            Police and radiation experts were alerted after controversial Russian oligarch Boris Berezovsky was hit by a mystery illness at his £20 million country estate in Britain. The 65-year-old billionaire felt so sick for a fortnight that it was feared he may have been the victim of a radioactive poisoning attack similar to that which killed his close friend, former Russian KGB officer Alexander Litvinenko, in 2006. Security aides to Mr Berezovsky – a bitter enemy of Russian prime minister Vladimir Putin – called in forensic experts from the Health Protection Agency to screen his mansion at Weybridge, Surrey, and his other homes and offices last month. Mr Berezovsky flew to Israel for a check-up by his personal doctors before being given the medical all-clear. Traces of Polonium 210 were found at Mr Berezovsky’s offices in Mayfair soon after the death of Mr Litvinenko, whose widow has accused Mr Putin and the Russian secret service of his murder. He had met Mr Berezovsky at the offices not long before he died. Mr Berezovsky made the news earlier this week after it was confirmed Chelsea FC owner Roman Abramovich lost an appeal against him by former business partnet Mr Berezovsky. Mr  Abramovich had asked the Court of Appeal to overturn a ruling by High Court judge Mr Justice Colman who refused to strike out the action. But three appeal judges agreed that the claim - scheduled for trial next year - should go ahead. Mr Berezovsky alleged that Mr Abramovich used ’threats and intimidation’ to force him to sell shares in Russian oil company Sibneft at a fraction of their value. These threats included pressure from Mr Abramovich that if the shares were not sold, they would be expropriated by the Kremlin, according to the claim. On appeal, Mr  Abramovich said the claim for intimidation should be struck out because it does not allege he threatened that he would do something illegitimate and actions of the Russian state cannot be determined by the UK courts.


                                            • agent orange agent orange 28 février 2011 14:28

                                              Nouveau monde arabe ? On peut en douter.
                                              La colonne vertébrale du régime Moubarak est toujours en place et la relève est assurée par une junte militaire dirigée par Omar Suleiman, Mohammed Hussein Tantawi et Ahmed Al-Shafik ; ces derniers constituait l’état major sous Moubarak. L’armée, comme beaucoup d’autres pays, est un état dans l’état.
                                              De surcroit les manifestations hier en Tunisie prouvent que les changements on eu lieu en surface et que de nombreux éléments de l’ancien régime Ben Ali sont encore en place en dépit de la démission du premier ministre intérimaire Mohammed Ghannouchi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès