Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une Amérique en guerre cybernétique totale contre le monde et « les (...)

Une Amérique en guerre cybernétique totale contre le monde et « les citoyens »

La cavale du soldat Snowden qu’il faut sauver ne doit pas nous inciter à détourner le regard sur cette inquiétante Amérique qui faisait peur il y a presque deux décennies si l’on se réfère à l’essai publié par Edward Behr qui, même s’il a forcé le trait, explique assez bien le devenir récent d’une Amérique devenue superpuissance dans les années 1990 tout en étant minée par des forces intérieures engendrant divers maux sociétaux laissant accroire aux signes d’un empire sur le déclin. Multiculturalisme, rage féministe, thérapies délirantes, populismes galopants. C’est ainsi qu’est présenté ce livre intitulé « L’Amérique qui fait peur », traduit en 1995 chez Plon puis en poche chez Pocket. D’aucuns y ont vu une étude réactionnaire mais pourtant ce livre dénonce le renoncement des Etats-Unis à ses valeurs morales et à la valeur suprême qui a guidé cette nation, la liberté. Rétrospectivement, on peut penser que cet essai était visionnaire tant il semble annoncer les prodromes des dérives américaines depuis ce fameux 11 septembre. L’un des faits les plus saillants restera sans doute le développement d’un système de renseignement surdimensionné dont quelques détails presque anodins ont été révélés avec le Prism-gate, lui-même inclut dans le Spy-gate. Mais il y a plus inquiétant. Le système mis en place, sous la gouverne du général quatre étoiles Alexander, prévoit aussi de lancer si nécessaire des cyberattaques.

Le réputé magazine Wired vient de faire le point sur les récents développements d’un site très particulier qui s’ajoute à celui en construction dans l’Utah et censé organiser la cybersurveillance, officiellement pour prévenir des attentats terroristes. Dans l’enceinte de Fort Mead au Maryland, des milliers d’individus s’affairent dans une cité tenue secrète entourée de barrières électriques, protégée par des murs antitank, surveillées par des gardes surarmés, des caméras giratoires, avec l’appui de détecteur d’intrusion. A l’intérieur, une cinquantaine de bâtiments recouverts de cuivre pour prévenir d’éventuelles « fuites électromagnétiques ». En effet, on se sait jamais, il y a potentiellement dans tout agent de la guerre cybernétique un Snowden qui sommeille. Cette cité interdite de l’empire qui n’est pas du milieu est sous la gouverne de ce général Alexander qui a supervisé les opérations depuis huit ans. D’après les dires de Wired, aucun militaire n’a disposé d’un tel pouvoir aux Etats-Unis. Alexander a accès à des secrets que n’ont pas ces homologues à la tête des corps d’armée navals ou aériens. Son intention étant « officiellement » de protéger les infrastructures américaines ainsi que les citoyens de cyberattaques pouvant provenir de hackers pirates et surtout de cyberattaquants spécialement formés par les grandes puissances étrangère qui, telle la Chine ou la Russie, disposent une performante expertise en la matière.

Il paraîtrait que le virus stuxnet envoyé « gracieusement » aux Iraniens pour « perturber » les centrifugeuses d’uranium auraient été conçus par les spécialistes du numérique placés sous l’autorité de ce général. Finalement, c’est logique. Si les Etats-Unis sont capables de réaliser ce type d’attaque alors en retour ils doivent se préparer à contrer ces attaques. C’est comme la bombe atomique. Les Américains l’ont eue en premier mais comme la technique est accessible à tous moyennant finance et ingénieurs, alors d’autres nations s’en sont dotées après 1950. La guerre cybernétique n’échappe pas à cette règle. Et les moyens dépensés par les Etats-Unis se comptent en milliards de dollars. Quelques dizaines de milliers de spécialistes dans les champs du numériques sont sous l’autorité du général Alexander. La comparaison qui m’est venue à l’esprit avec l’arme nucléaire n’est pas hors de propos puisqu’elle est faite par Alexander lui-même qui considère l’arme numérique comme l’élément déterminant dans la géostratégie du 21ème siècle, comme l’a été la dissuasion nucléaire au siècle précédent. La guerre froide a fait place à la guerre fluide. Et finalement c’est assez cohérent. On se place dans une configuration de dissuasion cybernétique. Auquel cas c’est comme avec la bombe, il faut informer l’ennemi qu’on en dispose sans divulguer les détails du dispositif. Et donner des détails sur les moyens. 4.7 milliards de dollars alloués par le Pentagone pour mener la guerre fluide.

On ne sait pas vraiment quelles sont les intentions des responsables de l’espionnage et de la guerre cybernétique. Les services secrets gardent leurs secrets sauf ceux qu’il est utile de divulguer. Les Iraniens auraient attaqué récemment une entreprise en Arabie saoudite. Riposte à stuxnet sans doute. Néanmoins, il n’y a pas tant d’attaques cybernétiques qu’on ne pourrait le penser, ce qui signifierait que cette guerre fluide est aussi une guerre pas très chaude. Bref, une sorte de jeu d’intimidation du genre « chat et sourie ». Car nul n’a intérêt à ce que la guerre totale soit déclenchée. Ce dispositif de guerre fluide n’est qu’un volet des activités offensives, voire agressives que mènent les Etats-Unis non seulement contre des supposés terroristes abattus par les drones, ou les guerres récentes menées sur le terrain ou avec des relais locaux, mais aussi contre leurs propres citoyens. Les langues se délient de plus en plus, y compris dans le camp républicain où un Ron Paul de tendance libertarienne se demande ce qu’est devenue la constitution américaine depuis les décisions prises lors du Patriot act.

Les Etats-Unis ont en fait une longue expérience dans la surveillance citoyenne même s’ils ont des garanties pour les libertés mais assorties de mesures d’exception au point que des individus soupçonnés d’atteinte à la sécurité du pays peuvent être détenue indéfiniment sans que la justice ne s’en mêle. Déjà dans les années 1960 les activistes pacifistes étaient dans l’œil du FBI. L’opinion publique croit que le Patriot act est la conséquence du 11 septembre alors qu’en fait, déjà sous le mandat Clinton, des options assez coercitives avaient été promulguées ou bien mises en attente. Les faits troublent les consciences rationnelles. On pense logiquement que les réactions politiques viennent après les événements. Or, à l’ère technumérique, les intentions réactives précèdent de plus en plus souvent les faits. L’invasion de l’Irak était préparée avant le 11 septembre, tout comme le Patriot act. Quant à la détention « arbitraire » des citoyens américains, elle remonte à des décennies si l’on en croit les informations du Washington blog et nous ne sommes pas au bout des surprises. Le Congrès aurait même légiféré en ce sens en 1988 sous la présidence Reagan. En fait, l’internement psychiatrique pour raisons politiques aurait été pratiqué 60 ans avant le 09/11. La militarisation des forces de police a commencé 30 ans avant le 09/11. Cheney rêvait de conférer à la Maison Blanche un pouvoir monarchique bien avant le 09/11. La guerre contre l’Afghanistan avait été planifiée avant le 11/09, tout comme l’invasion de l’Irak.

L’œil soupçonneux pourra toujours se dire que le 11/09 est arrivé « à point » pour déclencher des séquences géostratégiques et policières, avec des arrière-pensées (…) alors que la conscience hégélienne verra dans ces événements une sorte de ruse, non pas de la raison dialectique mais d’une autre raison, peut-être algébrique, faisant que des prospectives élaborées finissent par rencontrer des événements qui s’emboîtent telles les pièces d’un puzzle sans que l’on sache si les projections sur le futur ne finissent pas par favoriser la probabilité qu’un événement se produise. On a vu avec la grippe H1N1 le déploiement par les autorités françaises d’un plan d’action mobilisant plusieurs ministères et administrations avec une coordination préfectorale. Cela s’est passé à l’automne 2009. Le plan gouvernemental était déjà prêt depuis des années. D’une certaine manière l’événement s’est produit. Non pas dans le réel mais dans le monde fabriqué par les médias de masse. La pandémie H1N1 s’est produite dans les médias.

Finalement, que ce soit la guerre ou la médecine ou d’autres activités propres à l’homme, ces secteurs ont été considérablement transformés avec les techniques informatiques puis les dispositifs numériques de transmission, calcul, collecte et organisation des informations. Rien de bien étonnant pour ce qui relève des diagnostics de surface. La guerre repose sur le secret, l’accès aux informations, la manipulation d’outils pouvant endommager les dispositifs ennemis, le renseignement. La guerre est à la fois dans le ciel avec les avions, sur terre et mer avec tanks et canons mais aussi invisible dans les mailles du réseau technumérique. Remarquons aussi que plus un système est complexe et connecté, plus il est vulnérable. Alors il faut déployer des moyens considérables pour sécuriser les systèmes sensibles dans un monde où les élites ont admis que l’ennemi se loge partout. Mais la vraie vie est certainement ailleurs, près des musiciens face à la scène ou dans la nature, avec les oiseaux… pense le sage. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • jluc 27 juin 2013 10:33

    En 2012, une enquête du Washington Post estimait que le renseignement US, en grande partie privatisé, était devenu tentaculaire, inefficace et incontrôlable. Il était devenu impossible de savoir qui réellement contrôlait le système ni combien il coûtait réellement...

    Il y avait 1271 organisations gouvernementales liées au renseignement, et : 1931 compagnies privées (dont certaines bien connues*) avec un travail de 854.000 personnes (qui souvent ont accès aux infos top secrètes) ayant produit 55.000 rapports annuels.

    Il ne serait pas surprenant que depuis, ce monstre démesuré se soit encore développé dans toutes les directions et que toutes sortes d’initiatives inquiétantes aient vu le jour.

    (*) en page 2/39 : Adobe...( je me suis arrêté à cette page)


    • jluc 27 juin 2013 10:50

      pardon, l’enquête du Washington Post date de 2010


    • lsga lsga 29 juin 2013 14:19

      oui... et les services secrets Français ? Que dit le Washington Post dessus ?

      Rien, car en France, l’information est totalement verrouillée, encore plus qu’aux USA. A cause du réflexe patriote des médias français, ceux-ci ne critiqueront JAMAIS de manière virulente l’armée ou les services secrets français (ex : Lybie, Mali ).

      Voilà pourquoi vous trouverez de nombreuses critiques sur l’armée et les services secret US, et jamais sur la France. Tous leurs médias ne sont pas gangrené par un patriotisme aveugle comme en France. 

    • kergen 27 juin 2013 10:48

      Les USA ne sont plus une démocratie.

      On en apprend tous les jours. Après l’enlèvement, la séquestration, la torture et l’assassinat extra judiciaire, ce qui déjà est le marqueur du totalitarisme. Le Venezuela qu’on accuse de toutes les turpitudes totalitaire n’a jamais fait ça, l’Iran non plus, même la Chine n’envoit pas de drônes en Inde pour assassiner le Dalaï Lama en tuant en même temps 300 femmes et enfants Indiens. Même la Chine n’envoit pas des barbouzes sous contrat enlever des gens et les enfermer dans des prisons de pays amis où on les torture.
      Que dirait-on si c’était Poutine ou l’Iran ou Cuba qui faisait ça ?
      MAIS CE N’EST PAS TOUT.
      On apprend maintenant, que la vie privée des citoyens y est violée comme à l’époque de la STASI.
      MAIS CE N’EST PAS TOUT.

      On croyait qu’il n’y avait plus que la Corée du nord à encourager la délation entre voisins. Et bien non, vous connaissez « Alerte Professionnelle », c’est un programme lancé par toutes les entreprises US cotées qui vise à encourager la délation entre collègues. Ce n’est plus le voisin qui balance, c’est le collègue.

      LES USA n’ont pas vaincu le Stalinisme, il l’a privatisé.

      LES USA NE SONT PLUS UNE DEMOCRATIE !!!!


      • bibou1324 bibou1324 27 juin 2013 13:51

        La démocratie signifie « souveraineté du peuple ». Ce n’est absolument pas incompatible avec l’enlèvement, la séquestration, la torture et l’assassinat extra judiciaire, si c’est ce que le peuple veut. Le maintient de la torture et la peine de mort, sont la volonté d’une large partie de la population, aux US. Ainsi que le viol de la vie privée. Des particuliers s’injectent même des puces pour pouvoir être géo-localisables tout le temps. Et la délation est aussi culturelle là bas, donc souhaitée par le peuple. Arrêtez de mélanger des concepts n’ayant rien à voir. OUI, les US agissent de manière dictatoriale et intrusive avec le reste du monde. Oui, ils ont des valeurs qui ne sont pas nôtres. Etre ou ne pas être démocratie n’a rien à voir avec cela.


        De manière objective, les USA ne sont pas une démocratie. La France non plus. Aucun pays du monde non plus d’ailleurs. Dès qu’il existe un gouvernement qui prend des décisions, on ne peut pas être en démocratie. Seule la Suisse (où n’importe quelle décision peut être prise par les citoyens, sans intermédiaire étatique), ressemble à peu près à une démocratie.

      • kergen 27 juin 2013 18:32

        Vous datez un peu.
        La démocratie est surtout affaire de valeur et de principe.
        La première est que seul un processus judiciaire peut amener quelqu’un à la privation de liberté et même de vie. Ceci n’entre pas dans le droit d’un executif. C’est justement ce qui fait la différence entre la confusion des pouvoirs totalitaire et la séparation démocratique.
        La seconde est qu’une démocratie n’agresse JAMAIS un état souverain. Et d’ailleurs, Irak 2003 est la première guerre d’agression mené par une démocratie dans l’histoire.
        Le troisième est qu’une démocratie ne viole JAMAIS la souveraineté d’un état et le meurtre par drone, missile, commandos ou raid aerien dans un état souverain sans ou contre son avis est aussi un précédent dans l’histoire du monde. Rappelez vous le scandale mondial quand Napoléon est allé chercher le duc d’Enghein à l’étranger. Même l’URSS n’a pas fait ça.
        La quatrième est qu’on respecte comme inviolable la propriété et la vie privée des individus. C’est encore ce qui fait la différence avec le totalitarisme où l’on a le droit d’espioner chaque citoyen.

        Je suis désolé, mais hormi le clébard Anglais, aucune démocratie occidentale n’a jamais commis ce genre de forfait hors guerres coloniales. C’est à dire, plus de 50 ans.


      • hopeless 28 juin 2013 11:08
        A lire (et à faire suivre), une info qu’on ne risque pas de retrouver dans nos merdias pourris : Droits de l’homme : l’Equateur propose d’aider les USA

      • dom y loulou dom y loulou 28 juin 2013 15:45

        s’il y a bien un pays qui ces dernières années ne respecte ABSOLUMENT PLUS les moindres « droits de l’homme » pour cause de jalousies-schizophréniques c’est bien la suisse


        entendez qu’en ce jour ce pays est le seul financièrement valide, grâce aux soutiens à sa démocratie directe et que les suisses acceptent sans broncher et tout heureux de FINANCER L’OTAN DE A à Z

        et la suisse n’est même pas dans L’OTAN ...

        et ils crient VICTOIRE car tout débat est clos sachez-le tout de même

        il ne peut y avoir de démocratie nulle part sans CERVEAUX ni SANS COEURS


        les suisses ont loupé leur responsabilité historique et utilisent la manne reçue par l’admiration au combat pour la défense de leurs antiques valeurs... que la plupart ont renié il y a LONGTEMPS

        défense qui les a propulsés à des sommets jamais atteints auparavant pour... tout jeter dans le puits sans fonds de wall street et parader tous azimuts pour se proclamer des très saints héros et champions en tout... pour étouffer, enterrer vivant un de leurs congénères qui s’est ruiné deux fois pour leur gueules

        terminé cela, la honte absolue, plus personne ne les défendra jamais, ils n’ont voulu aider personne, les suisses ont perdu leur souveraineté en ne maitrisant plus leur monnaie

        et pensent que ENFIN TOUT EST DE NOUVEAU NORMAL et jubilent aux massacres de l’OTAN et de cette belle « normalité » retrouvée ou enfin ils n’ont plus besoin de REFLECHIR ni de PENSER ni d’AGIR POUR LES AUTRES

        quid des massacres de l’OTAN les suisses ne voient qu’eux-mêmes et n’ont AUCUN souci des autres

        les droits de l’homme qu’ils ont piétiné sans vergogne et sachez qu’ils PISSENT dessus

        jouer les vampires et les succubes est devenu leur sport national

        la suisse depuis le plafonnement imposé par Londres n’existe plus

        et tous les indépendants se voient agressés par les institutions colonisées, on se fait mettre en charpie, voilà le topo, comme ailleurs il n’y a plus que l’agenda de dépopulation en toile de fond des glorieux divertissements du système

        les suisses n’ont jamais cherché autre chose que « tout redevienne comme avant l’EVEIL » et leur obsession s’arrête à vouloir se faire passer pour celui que vous aimiez parce qu’il avait une vision d’avenir pour vous

        mais les suisses eux ont TOUT fait pour qu’elle n’advienne JAMAIS

        alors cessez de les encenser svp, ils n’ont AUCUN lien avec mes travaux et ont adoré violer mon être et mon esprit sans cesse, ce pays n’est plus qu’un théâtre fantôme

        cet « avant » n’ayant jamais existé et sans volonté ni d’idées pour avancer c’est uniquement le retour au grand RIEN du common wealth où ils sont retournés, en n’étant même pas dedans, aucune demande d’adhésion à l’OTAN, mais la SOUMISSION TOTALE

        même tuant ceux qui pensent autrement, les mobbant et les pressurisant jusqu’à la tombe et faisant tout pour que leur défenseur lucide devienne fou, ruiné ou qu’enfin il se pende

        (dit devant lui ceci et des promesses de torture, des insultes et humiliations constantes tous les jours depuis TREIZE ANS, merci ô peuple si gorieux, vois ce que tu as fait de mon amour pour toi)

        alors oubliez la suisse comme étant un état démocratique, les suisses d’aujourd’hui n’ont absolument plus la fierté indépendante de leurs aïeux et de ma génération le nombre a toujours voulu son petit état policier volontaire

        la suisse est le premier état à avoir construit un camp de concentration pour étrangers...

        l’humanité connait pas

        vous transmettre la démocratie directe est une idée qu’ils ont COMBATTU TRES FEROCEMENT toutes ces années, en bons alliés de wall street, n’aidant absolument personne, vous ne les aurez vu que parader à toutes les olympiades et tous les plateaux télés pour PARLER A LA PLACE D’UN AUTRE dans le déni de ses droits les plus élémentaires


        la parabole des vignerons était pour eux, très apparemment





      • lsga lsga 29 juin 2013 14:26

        Les premiers pour critiquer les USA sont les derniers pour critiquer la France.


        Bien entendu, les USA sont loin d’avoir une démocratie parfaite. La démocratie US reste 1000x meilleure que la démocratie Française. 

        Le Patriot Act ? C’est de la pacotille comparé aux lois de la Vème République ou N’IMPORTE QUI peut-être emprisonné pour N’IMPORTE QUELLE RAISON SANS JUGEMENT. 

        On remarquera qu’aux USA, le moindre écart par rapport à l’idéal démocratique provoque des tempêtes dans l’opinion (comme le démontre encore l’affaire des écoutes). En France, qui a dénoncé les lois PERBEN II ? En avez-vous seulement entendu parler ? 

        Au lieu d’aller chasser les sorcières dans un pays situé à des milliers de kilomètres, vous feriez mieux de nous aider à faire le propre ici. 

        Heureusement, depuis l’entrée dans l’UE, le tribunal européen des droits de l’homme permet de limiter l’impact liberticide de la Vème République, mais il reste beaucoup de chemin à parcourir.

        Par exemple, ce que ne dit pas l’article : C’est la France qui partout dans le monde vend le matériel nécessaire à la surveillance des populations.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 juin 2013 19:00

        @ Kargen


        « LES USA n’ont pas vaincu le Stalinisme, il l’a privatisé. » 

         Digne des murs de "68 ! Je le répéterai. Si vous la signez, je vous citerai. Rien en effet n’aura ressemble autant que le regime stalinen au corporatisme qu’on est a mettre en place nom de New World Order aux USA et dans les marches de l’Empire zunien

         http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/07/12/barack-le-rouge/

        PJCA

      • lsga lsga 29 juin 2013 19:41

        mais quel analyse au raz des pâquerettes franchement....


        le propre du pouvoir économique stalinien était la collectivaisation des terres et le Gosplan :

        Ce dernier étant composé d’ingénieur charger de planifié l’économie sur une base quinquennal. 

        Quel rapport avec les USA actuels ? aucun. 

        Vos petites tournures de phrases ne remplacent pas une analyse historique.
        La réalité, vous savez, elle existe. 

      • Acid World Acid World 29 juin 2013 21:42

        LES USA n’ont pas vaincu le Stalinisme, il l’a privatisé.


        Magnifique votre phrase. Ma-gni-fique.

      • gaijin gaijin 27 juin 2013 12:46

        les états unis sont dirigés par des fous paranoiaques
        comme l’ allemagne nazie.....
        comme la russie communiste .....
        comme tous les régimes a vocation hégémonique......


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 28 juin 2013 10:45

          @GAIJIN

          ET LA FRANCE ELLE EST DIRIGEE PAR QUI ,,,,,, ??????????

          - des élus voyous qui représentent 20% des voix.......lobbyistes cumulards aux privilèges faramineux (voir retraite....)
          -l’axe barroso....wall street.-la city
          le clan des siciliens de l est sarkozy...balkany.......TAPIE

          PAUvRE FRANCE 19 ANS DE CHIRAC SARKOZY ET 1 MERAH + 1 TAPIE L’ ON MISE KO................
          -


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 juin 2013 19:14

          @ GAIJIN


          OUI. Lobaczewski en a fait une démonstration convaincante. Qu’est-ce que vous suggérez ?


          PJCA

        • lsga lsga 29 juin 2013 19:43

          on propose avec l’écureuil rouge de déjà faire le ménage chez soi. 

          La France est le 2nd pays au monde après les USA en matière d’attaque et de piratage informatique. Les entreprises françaises sont celles qui vendent aux dictatures partout dans le monde les solutions pour fliquer les populations. 


          Avant de s’attaquer à l’oligarchie US, attaquons nous à l’oligarchie Française. 

        • Pyrathome Pyrathome 27 juin 2013 13:41

          L’invasion de l’Irak était préparée avant le 11 septembre, tout comme le Patriot act.....
          .

          (et tout le reste)....
          Et donc ? conclusion ?
          Qui a fabriqué le grand chapeau pour coiffer Ben et ses sbires ??...


          • Chris De Baün 27 juin 2013 13:50

            Comme « tous » les empires du passé... Quelques doit la démesure des empires actuels, ils s’écroulent tous les uns sur les autres pour avoir tentés de péter plus haut que leur cul ! 

             smiley

            • bibou1324 bibou1324 27 juin 2013 13:53

              Comme tous les non-empires aussi. Mais si on regarde bien l’histoire, les grands empires ont souvent duré plus longtemps que les petits royaumes.


            • goc goc 27 juin 2013 14:10

              autant je crois qu’Alexander a raison quand il dit que la cyberguerre est en passe de remplacer la guerre atomique, autant je pense qu’il y ajoute une bonne dose d’arrogance et de megalomanie ce qui l’aveugle quand au devenir de ce type de guerre

              l’histoire est un eternel recommencement, et l’oublier c’est se condamner à la defaite

              le general devrait se rappeler que toutes les puissances qui ont cru assouvir leurs ennemis en etalant leur armes superieures ont ete bloqué (et parfois meme vaincu) par des petits combattants malins et volontaires.
              C’etait le cas avec le vietnam, c’est le cas avec le hezbollah ou les talibans.

              Il en sera forcement de meme dans la cyberguerre, ou les supercalculateurs et autres virus intelligents, pourront etre stoppé par un simple court-circuit sur l’alimentation de ces machines, ou par un vieux virus oublié des listes chez les vendeurs d’antivirus (ce fut la cas lors que la guerre contre la Serbie, ou des PC de l’armée americaine avaeint ete contaminé par des virus anciens non catalogués)


              • Pyrathome Pyrathome 27 juin 2013 14:20

                Certes, mais de là à affirmer que les Américains seront vaincu avec l’aide de lance pierre, arbalètes et catapultes, il y a un pas..... smiley


              • goc goc 27 juin 2013 19:04

                Certes, mais de là à affirmer que les Américains seront vaincu avec l’aide de lance pierre, arbalètes et catapultes, il y a un pas..

                Vous oubliez juste un détail, c’est que si pour faire une bombe atomique il faut du matos de haut niveau (centrale nucléaire, centrifugeuses, supercalculateurs, etc..), pour faire un virus, un simple PC et une ligne ADSL suffisent
                alors, oui une « arbalète » pourrait bien être suffisant pour faire des dégâts, voir vaincre Goliath


              • bert bert 29 juin 2013 01:25

                voir vaincre david 


              • lsga lsga 29 juin 2013 14:32

                vous êtes des cancres. 


                La cyber guerre n’est pas le futur, mais le présent. 

                Le futur proche, c’est la guerre spatiale. D’où le passage des budgets de la NASA vers les Black Projects.



              • Pyrathome Pyrathome 27 juin 2013 14:27

                Bernard, vous oubliez une arme et non des moindres.....celle de la finance et des banksters...
                .
                http://www.nytimes.com/2013/06/22/opinion/global/deja-vu.html?_r=0
                .
                http://blogs.euobserver.com/phillips/2013/06/07/jp-morgan-to-eurozone-periphery-get-rid-of-your-pinko-anti-fascist-constitutions/
                .
                La JPMorgan ( entre autres...) demande le rétablissement du fascisme en europe, ni plus ni moins...

                obscur rapport de la JP Morgan sorti il y a 20 jours et qui suggère que tous les pays européens trop sociaux tombent et soient remplacés par des sortes systèmes fascistes , sous entendu des dictatures favorables (lire : à la solde) aux (des) Etats-Unis.


                  • ETTORE ETTORE 27 juin 2013 19:58

                    à vouloir courir plus vitre que les autres et à se prendre pour les super héros de bande dessinée

                    il en oublient la réalité . [ou du moins, n’ont plus que la leur en référence]
                    un cerveau libre est une arme plus efficace qu’un super ordinateur, mais c’est sûr que ce n’est pas avec l’aide de face de bouk qu’il va se construire.

                    • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 27 juin 2013 20:21

                      La guerre invisible, la guerre totale dans tous les domaines...


                      Autre domaine où ils semblent exceller : la guerre météo...

                       La semaine dernière, en discutant avec un ancien ingénieur d’EDF, spécialiste du nucléaire, au sujet du dérèglement climatique (30° en Laponie = cercle polaire, il y a un mois et sans être en été...), celui-ci me rétorqua que c’était la faute à HAARP !!!


                      Voir les pages 21-22 de ce rapport officiel de la communauté européenne, où les autorités US se défaussèrent...

                      Selon lui, la base « Top Secret » en Alaska serait la cause du trou dans la ionosphère, que l’on nous arnaquerait en nous le présentant comme un trou dans la couche d’ozone soit-disant causé par les gaz à effet de serre, et que par là pourraient passer des radiations solaires et cosmiques à très haute énergie (cf la fonte accélérée des glaces du pôle arctique )...

                      Par ailleurs, comme par hasard, les météorologues US du WSI (http://www.wsi.com/866f4574-07a8-4a02-87d9-d2115b13fb6d/news-scheduled-forecast-release-details.htm), sont les seuls à nous prédirent la météo de cet été en Europe !!!


                      Il n’y a pas de fumée sans feu...

                      • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 27 juin 2013 20:39

                        Lire ... prédire... et non ...prédirent.... dans le post précédent.


                        Ici, un excellent article du professeur Michel Chossudovsky démontrant que HAARP est une ADM :


                        Extrait :

                        « HAARP est une arme de destruction massive, capable de déstabiliser des systèmes agricoles et écologiques au niveau mondial. »

                        « “La guerre climatique” est susceptible de menacer l’avenir de l’humanité, mais elle a été exclue des rapports du GIEC, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2007. »




                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 juin 2013 07:56

                          Une autre source intéressante sur HAARP


                        • lsga lsga 29 juin 2013 14:57

                          Que ne vous-a-ton entendu sur les essais nucléaires français.... 


                          D’ailleurs, la politique nucléaire française représente un danger pour la TERRE ENTIÈRE.

                          Et ce danger est tout à fait connu, et n’a rien de secret. 

                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 juin 2013 21:47

                          La NSA à pris une place importante en Europe et à même renforce sa présence notamment en Allemagne.

                          L’Allemagne est le pays le plus espionné en Europe selon un reportage qui à été diffusé sur la première chaîne allemande il y quelques jours :

                          Un « centre d’espionnage de la NSA » sous surveillance militaire à été construit à Darmstadt / Griesheim en Allemagne. Dans ce centre d’écoute et de déchiffrement toutes les communications sont surveille ceci dans une obscurité totale et en toute impunité, violant en même temps le droit constitutionnel allemand. Ce qui est étonnant c’est qu’une partie des hommes politiques allemands cautionnent ce centre malgré le fait que ses pratiques violent les droits fondamentaux de la vie privé des gens.

                          Est-que des « haut grades » en Allemagne profitent t-ils de ses écoutes pour être complices d’une surveillance généralisé de la population (vie privé - travail - etc) ?

                          N’oublions pas que l’Allemagne est toujours sous l’occupation militaire des Américains ... et ceci 68 ans après la deuxième guerre mondiale.

                          Impérialisme américain à pris des formes inquiétantes ... et sera renforcé par un nouveau traite celui du « grand marché transatlantique » en 2015 ... L’Europe sera donc sous une emprise totale d’oncle SAM !


                          • lsga lsga 29 juin 2013 15:03

                            Oh, et sur la surveillance de la population par les services secrets français ?

                            Sur les entreprises françaises qui vendent du matériel de surveillance aux dictatures ?

                            Rien à redire ?




                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 29 juin 2013 17:17

                            Oh, chaque chose son temps ...


                          • lsga lsga 29 juin 2013 17:31

                            Tout à fait ! Et dans un premier temps il faut commencer par ce qui nous est le plus directement accessible, c’est à dire la France. 


                          • Mugiwara 28 juin 2013 02:40
                            Merci au gouvernement d’abroger la loi Hadopi. c’est une loi inefficace et qui ne résoudra rien ni à court terme ni à long terme. 

                            les conséquences ? un risque de voir le fossé s’accroître entre les pouvoirs publics et les citoyens. surtout avec un pouvoir d’achat en berne. 

                            les gouvernants doivent aller vers le peuple, après que ce dernier ait fait le chemin inverse avant l’ère Internet.

                            comme vous l’aurez compris, à l’ère de la surmédiatisation, les mensonges sont très facilement détectables. 

                            un conseil ? juste jetez aux oubliettes les pratiques d’antan comme le fait qu’il n’y avait qu’un seul média ou à peine plus. 



                            • scorpius scorpius 28 juin 2013 09:44

                              Dans une entreprise, l’administrateur système voit tout ce que vous faites et a accès à tous vos documents. C’est la personne la mieux renseignée de la boîte et elle connaît le moindre de vos petits travers ... 

                              Si vous ramenez cela au niveau d’un état, effectivement ça fout les jetons !!!  smiley 

                              • esox1 28 juin 2013 11:31

                                La priorité des priorités en France n’est pas de refaire le monde (il faudra le faire mais plus tard) mais d’arrêter dès maintenant la chasse aux pauvres : en effet, chez nous (je suppose que la majorité d’entre vous n’est pas au courant), des centaines de milliers de pauvres sont traqués à longueur d’année :
                                http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N30440
                                On nous parle sans arrêt de la dureté du modèle US mais là-bas on n’en est jamais arrivé à couper l’aide sociale et encore moins à demander un dossier digne de l’URSS pour deux boîtes de conserve périmées.
                                Si vous voulez jouer à l’opposant politique, allez voir vos conseillers généraux, vos députés, vos maires dans leurs permanences (vous allez me dire que ça ne changera rien mais c’est avec des réactions comme celles-ci que ça ne change pas) et faîtes leur savoir qu’on ne peut plus continuer à traiter les gens de la sorte, que la France est montrée du doigt dans le monde entier, que vous et vos proches vont tous changer leur façon de voter.
                                Surtout, ne restez plus bloqués devant votre PC, allez parler aux gens, aux riches, aux politiques : ils ne sont pas tous 100% fermés au dialogue, surtout ces derniers mois où ils deviennent de plus en plus humbles.
                                Plus vous bougerez, plus le revenu de base se rapprochera. Cela aura des répercussions sur le travail où ils ne pourront plus harceler les gens qui ont peur de devenir clochards, c’est aussi simple que cela.


                                • Michel Maugis Michel Maugis 28 juin 2013 19:24

                                  Les états Unis ne font jamais d´erreur dans leur seule et véritable ambition.


                                  Ils n’ ont jamais été une démocratie, et toujours été une véritable ordure fascistoide et raciste depuis le début, reproduction en mieux ( en pire en fait) de l’ idéologie raciste anglosaxone.

                                  Leur principale arme est l’ ÉGOISME, en particulier de tous ceux qui ne font que contempler et se masturber l’ esprit pour le maintien du mode de production capitaliste.

                                  Les USA ont toujours gagné et n’ ont jamais fait d’ erreur. Grâce au soutien de l’ égoïsme, ou l’ individualisme.

                                  Leur finalité est unique : Détruire les pays qui peuvent se développer et donc pouvoir user les ressources terrestres à leur seul profit. 

                                  C’ est ce qu’ ils appellent sans rire, la défense de la sécurité des États Unis. 






                                  • Shawford Shawford42 29 juin 2013 01:48

                                    Si tant est que cette guerre cybernétique ricaine non larvée soit tout aussi fluide que vous l’avez ici brillamment révélée, et si judicieusement qualifiée, je ne peux par contre m’empêcher de m’esclaffer intérieurement en songeant à ce que ceux qui « maisdisonnent » piteusement dans leur cloaque, aient d’ores et déjà assimilé et mis dans le même sac sans plus de différenciation vos justes propos en face par exemple des délires sur le mind control par satellite dont un certain Bertin « chemtraillise » ( smiley smiley ) depuis quelque temps l’agora (il nous parle quand même d’extermination individualisée et géolocalisée depuis pas moins de 30 ans celui là, lol).


                                    Et oui, chez la Pastèque Furtive et ses affidés, on n’en est jamais à une assimilation fumeuse et dégradante (pour leur propre esprit) près smiley 

                                    PS : je vous aurais bien glissé un lien contextualisé vers le site proscrit en question pour être plus explicite, mais il passerait alors illico presto sous les ciseaux de Mlle A. :O)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès