Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une étude démontre que Saddam Hussein soutenait activement le terrorisme (...)

Une étude démontre que Saddam Hussein soutenait activement le terrorisme mais pas Ben Laden

Une étude commandée par le Pentagone et portant sur plus de 600 000 documents retrouvés en Irak après l’invasion américaine en mars 2003 montre qu’il n’existait pas de lien direct entre le dictateur déchu Saddam Hussein et le chef du réseau terroriste Al-Qaïda.

L’administration Bush avait utilisé les liaisons dangereuses supposées entre le leader irakien et Ben Laden comme un argument de poids pour lancer la deuxième guerre du Golfe. Déjà à l’époque les services secrets américains avaient exprimé leurs doutes sur une quelconque liaison entre Saddam et Al-Qaïda. Cette nouvelle étude menée par le Iraki Perspectives Project (IPP) a été sponsorisée par un organisme affilié au département de la défense américain.

Cette étude met néanmoins en avant le soutien par le régime de Saddam Hussein du terrorisme régional et international. Même s’ils ne partageaient pas les mêmes objectifs à long terme de nombreux groupes terroristes avaient avec Saddam un ennemi commun : les Etats-Unis. A certains moments, ces organisations ont coopéré et fait des échanges de bons procédés. Dans la période précédant la première guerre du Golfe, le régime de Saddam Hussein soutenait de nombreuses causes pan-arabiques. La relation entre Saddam et le socialisme arabe à l’origine du mouvement Ba’ath était alors reconnue.

Mais les relations entre l’Irak et les groupes islamiques radicaux sont bien plus complexes. L’étude de l’IPP affirme qu’il n’y avait pas de connexion directe entre l’Irak de Saddam et Al-Qaïda. Saddam répartissait son soutien entre de nombreux groupes révolutionnaires, nationalistes et terroristes. Mais son régime reconnaissait le danger potentiel que représentait une relation de long terme avec les islamistes radicaux, même si dans certains cas les bénéfices d’une telle liaison ont pu compenser les risques pour Saddam.

Les documents retrouvés en Irak après l’arrivée des Américains montrent que le régime irakien était impliqué dans des opérations terroristes régionales et internationales avant le lancement de l’Opération IRAQI FREEDOM en 2003. Ses cibles principales étaient ses propres citoyens à l’intérieur comme à l’extérieur du territoire irakien. A certaines occasions, les services secrets irakiens ont pu s’attaquer aux ennemis du régime en soutenant des groupes terroristes internationaux non gouvernementaux. Le régime de Saddam coopérait souvent directement avec les groupes terroristes quand il considérait qu’ils pouvaient aider les intérêts de l’Irak à long terme. De nombreux mémos ont enregistré les relations du régime avec les organisations terroristes palestiniennes. Un des documents retrouvés montre que Saddam apportait un soutien financier aux familles des terroristes de la Bande de Gaza. Le terrorisme sponsorisé par l’Etat devint une telle habitude du pouvoir irakien que des procédés bureaucratiques élaborés furent mis au point pour suivre les progrès du recrutement, de l’entraînement et du financement des terroristes. Le régime a entre autres certifié et entraîné des terroristes aux explosions de voiture et aux attentats suicides en 1999 et 2000.

Depuis le début de son ascension vers le pouvoir, Saddam avait comme but de changer l’équilibre du pouvoir dans la région en faveur de l’Irak. Après la guerre du Golfe en 1991, la poursuite de cet objectif a incité Saddam et son régime à accroître leur coopération avec les fondamentalistes islamistes et les organisations terroristes affiliées. Les documents retrouvés indiquent que l’utilisation du terrorisme est devenue une pratique standard bien que pas toujours couronnée de succès. De 1991 à 2003 on a considéré que le soutien, la direction et l’exécution d’actes de terrorisme était un élément-clé du pouvoir étatique.

Cette étude des archives irakiennes du gouvernement de Saddam menée par l’IPP réaffirme les liens avérés entre le régime de Saddam Hussein et les organisations terroristes. Mais elle remet en question les affirmations du gouvernement Bush utilisées pour obtenir le soutien du peuple américain et d’une partie de la communauté internationale. Contrairement à ce qui a été annoncé en 2003, Saddam n’était pas allié à Al-Qaïda et il était même très hostile envers cette organisation décidée à renverser son régime jugé trop laïc. Quant au soutien de terroristes par l’Irak, même s’il doit être fermement condamné, il représentait surtout un danger pour les citoyens irakiens en Irak ou dans les pays limitrophes et pour Israël, mais pas pour les intérêts américains trop difficiles à attaquer.


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • thirqual 13 mars 2008 12:58

    Il nous manque les noms de ces organisations... au niveau régional, je suppose qu’on parle du soutien aux Palestiniens ? (en dehors des sous aux proches des suicidés, ce qui est connu de très longue date).

    Comment on passe du terrorisme (tout court) aux terroristes islamistes ? L’auteur précise que le régime était considéré par Al Qaida (sic) comme trop laïc (dble-sic). Ils finançaient des terroristes islamiques laïcs alors ?

    Ah, et quand un pays non membre de l’axe du mal fait des choses similaires, c’est tremper dans le terrorisme ou pas ? (genre fournir des armes à des milices, les former sur son territoire, les appuyer logistiquement, etc.)


    • thoroop 14 mars 2008 10:03

      Déjà, on pourrait citer Abou Nidal qui est mort à Bagdad en 2002...


    • Lambert85 Lambert85 13 mars 2008 13:00

      Bah oui, ça n’a rien de neuf. En 2001 Bush avait essayé d’impliquer Saddam dans les attentats du 11 septembre. Ca n’avait pas marché et il a dû inventer les ADM quelques années après.


      • ASINUS 13 mars 2008 13:07

        yep pour ben laden dans 20ans quans les pieces seront déclassifiées on redecouvrira que jusque

        1 ans avabt le 11 septembre son meilleur sponsor c etais la CIA

         

        comme dit le proverbe

        " quand on dine avec le diable il faut une tres longue cuillere"


        • Philou017 Philou017 13 mars 2008 13:49

          Des organisations Saoudiennes et arabes aussi soutiennent les Palestiniens. Faut-ils envahir leur pays ?

          Israel pratique aussi l’assassinat de ses opposants, comme le montre ce témoignage d’une ex-espionne du mossad qui a plusieurs meurtres sur la conscience

          www.dailymotion.com/video/xcck2_nima-zamar-chez-ardisson-13

          Mais comme Israel fait partie de l’axe du bien, il ne saurait être qualifié d’etat terroriste. De même que les USA qui ont enlevés des gens au Pakistan, en Afghanistan et ailleurs, les ont torturé, les detiennent indéfiniment sans la moindre justification. Certains se sont suicidés par désespoir, d’autres ont été relaché au bout de plusieurs années faute du moindre élément de preuve.

          La notion de terrorisme est à géométrie tres variable suivant du coté ou l’on se trouve.

          Je trouve qu’un état qui envahit un pays sans justification en propageant des mensonges éhontés, provoque des centaines de milliers de morts, des millions de déplacés et une guerre civile sanglante mérite plus que n’importe quelle organisation la qualification de terroriste.

          De nombreux pays de cette région ont eu des pratiques semblables à celle de Saddam hussein concernant les agissements des services secrets. Les rapports de l’Ipp ne sont qu’un leurre destinés à justifier l’injustifiable.

          Du reste quel crédit peut-on apporter à ces documents. Il est évident qu’on peut choisir les documents que l’on publie et ceux qu’on laisse de coté. Sans compter les faux que l’on peut ajouter pour faire bonne mesure.

          Tout cela releve de la manipulation. Je regrette que l’auteur ne se montre pas plus prudent dans ses jugements.

           

           


          • armand armand 15 mars 2008 12:09

            philou :

            On n’a toujours pas réussi à définir le terrorisme. Selon votre définition il faudrait alors juger que toute guerre - dont on peut discuter de la légitimité - qui provoque des dégâts collatéraux (systématiques depuis le début du XXe siècle) est terroriste. Et des causes justes peuvent se discréditer en utilisant des moyens barbares. Tout acte de guerre, compte tenu des moyens dont on dispose de nos jours, est susceptible de ’terroriser’ une population. Je préfère réserver cette appellation au ciblage systématique de civils innocents.

            Ainsi je ne mets pas sur le même plan l’assassinat d’élèves d’une école religieuse et l’exécution non pas d’"opposants" comme vous le qualifiez, mais de chefs qui envoient des illuminés exploser dans des cafés et des supermarchés. Une curieuse déformation des principes fait qu’on considère l’émimination sélective de dirigeants comme particulièrement odieuse, alors que je trouve que le meurtre d’innocents (à moins de juger, comme les anarchistes fin XIXe qu’il n’y a pas d’innocents) est bien plus déguelasse.

            Quitte à tout prendre, je trouverais compréhensible que des Irakiens, ulcérés par ce qu’on a fait de leur pays, s’en prennent à Bush en personne. Alors que les attentats suicides contre des civils dénotent une descente dans l’inhumanité et la folie que rien ne saurait justifier.


          • Serpico Serpico 13 mars 2008 15:29

            Jacob

             

            Pour une fois, j’ai envie de vous féliciter pour votre sincérité.

             

            C’est vrai pourquoi s’embarraser de ces machins légaux, la loi, le droit et tutti quanti ?

             

            On n’a besoin d’aucun prétexte : allez, tous au feu, ces bougnoules !


          • schumicho 13 mars 2008 17:42

            En tant qu’auteur de cet article je tiens à préciser que je ne fais que rapporter les conclusions de cette étude. Il n’est pas de mon ressort de la commenter en détail ou de la remettre en cause, d’autant plus que mes chers lecteurs le font très bien.


            • Sébastien Sébastien 13 mars 2008 18:23

              En effet hussein etait le principal soutien des terroristes palestiniens et il offrait plusieurs dizaines de milliers de dollars aux familles des terroristes + une dizaine de plus je crois si leur maison etait detruite. Je n’ai plus les chiffres mais ca se montait a environ $ 40000.

              C’est quand meme curieux quand on sait que les irakiens crevaient de faim...

              Le monde est debarrasse d’une belle pourriture. D’ailleurs les premiers a etre content sont les irakiens eux-memes et faudrait qu’on arrete de leur donner des lecons confortablement installe dans son canape.


              • jaja jaja 13 mars 2008 19:09

                @ Philou

                "Je trouve qu’un état qui envahit un pays sans justification en propageant des mensonges éhontés, provoque des centaines de milliers de morts, des millions de déplacés et une guerre civile sanglante mérite plus que n’importe quelle organisation la qualification de terroriste."

                Et j’ajouterai, ce qui n’est pas toujours dit par ceux qui dénoncent le terrorisme US, qu’il est bien normal que les peuples agressés résistent les armes à la main contre l’envahisseur. Les Kollabos ce sont ceux qui sont venus prendre la tête de l’État fantoche irakien à peine débarqués des valises de l’armée américaine.

                Ils repartiront honteusement chez leur maître, à Washington, sauf si la résistance s’empare d’eux...

                @ Sébastien, les Irakiens sont si contents de voir les Yankees sur leurs chars dans leur pays qu’ils en ont ratatinés plus de 4000 et blessé plus de 40000 (sans compter les Kollabos...) et ce n’est pas fini !

                 


                • Sébastien Sébastien 14 mars 2008 08:25

                  Donc vous jugez les irakiens au travers des terroristes qui sont dans le pays et qui, pour certains, ne sont meme pas irakiens... Facheux raccourci.

                  Dommage. Moi je vois plutot les irakiens comme un peuple respectable qui avait un espece de salopard a sa tete et dont ils sont debarrasses.


                • Le péripate Le péripate 13 mars 2008 19:57

                  Les Etats ont les moyens de soutenir en douce et/ou de commanditer eux-même des actions. ce n’est pas nouveau, et les démocraties pratiquent de même... par exemple le Rainbow Warrior.


                  • parousnik 13 mars 2008 19:58

                    C’est qui et quoi les organisations terroristes ? Et puis terroristes cela désignent toujours l’opposants le résistants ? Le dictateur déchu puis assassiné par ceux la même qui l’ont installé sur le trone Irakien... Ben Leden a la tête du terrorisme islamistes contre l’URSS financé par les Etats Unis via al cia... L’invasion illégale de l’Irak par les armées des états unis et de l’angleterre n’est ce pas du terrorisme. Armer les Chiites et pas les Sunites n’est ce pas du terrorisme ? Armer les Israeliens et pas les Palestiniens n’est ce pas du terrorisme et pire des crimes contre l’humanité... Irradié les populations n’est ce pas du terrorisme ?


                    • wesson wesson 14 mars 2008 02:27

                      oui bon, en même temps c’est con, sur 600.000 documents, le pentagone aurait pu retrouver les traces des Armes de Destruction Massive qui, rappelons le, ont été la justification de l’attaque Américaine.

                      vu donc le peu de crédit que l’on peut apporter aux Américains lorsqu’ils parlent d’Irak, je ne suis pas certain que la fiabilité de ce dernier avatar en forme de "vous voyez, on a eu raison d’y aller" soit plus fiable que les autres.


                      • Noura Noura 14 mars 2008 09:00

                        Un million de morts et 3 millions de déplacés/réfugiés, c’est mieux ? du phosphore blanc sur les populations de Falludja, de l’uranium appauvri dévastant le sud du pays, qui causera d’autres milliolns de morts par cancer, c’est encore mieux ?


                        • Le péripate Le péripate 14 mars 2008 11:23

                          Cachées sous la barbe ou sous le turban ?


                        • wesson wesson 14 mars 2008 13:54

                          mais oui, mais oui,

                          et sur 600.000 documents, pas un qui en fait mention !

                           

                          tout simplement ridicule !


                        • magicboss magicboss 23 mars 2008 03:23

                          Moi je vois plutôt plein de moutons qui se font avoir par les armes de distraction massive ....

                          On appelle çà les médias de masse ...

                          Beaucoup en on pris un bon coup, de masse, et ne voient plus les éléphants dans le couloir ...

                          Et inventent même des bêtises impensables ...

                          Change d’Avatar Einstein ... Dingo serait mieux ...


                        • Mon Moulin 14 mars 2008 12:03

                          Les guerres c’est bon pour le business, et pour tout le monde !

                          Le monde se réarme à grande vitesse

                          Les Etats-unis restent les principaux exportateurs d’armes (55% des vente), suivis du Royaume-Uni (14%), de la Russie (9,6%), de la France (5,9%, soit 5,5 milliards d’euros), et d’Israël (5,3%).

                          http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/310920.FR.php

                          La France fait tourner ses avions "grâce" à l’Afghanistan ::

                          La marine propose d’envoyer ses Super Etendard en Afghanistan

                          http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107093

                          Kandahar : Le groupe aérien français compte 180 hommes, chargés de mettre en œuvre six avions de combat : 3 Mirage 2000 et, depuis le 8 février, 3 Rafale

                          http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2008/02/26/la-france-va-accroitre-son-effort-militaire-en-afghanistan_1015693_3216.html

                          Israel va vendre son système de défense anti-roquette, le “Iron Dome” pour l’Irak et l’Afghanistan :

                          Israel Armes - Des armes anti-missiles d’Israel bientôt en Irak et en Afghanistan ?

                          http://www.israelvalley.com/news/2008/03/14/16314/israel-armes-des-armes-anti-missiles-d-israel-bientot-en-irak-et-afghanistan

                          Etc..

                          Il fallait bien trouver (ou "fabriquer") une menace pour fourguer toute cette quincailleriei

                           

                           

                           


                          • chmoll chmoll 14 mars 2008 12:05

                            Une étude démontre que Saddam Hussein soutenait activement le terrorisme mais pas Ben Laden

                            c’est koi la différence ?


                            • leréveur 15 mars 2008 20:19

                               

                              ce swimm nage dans des drôles de z’eaux

                               

                              le document du pentagone d’ailleurs non publié, et dont ABCNews a donné un résumé dit qu’il n’y a jamais eu aucun lien entre les bathistes et le terrorisme islamique ; le gouvernement par la terreur fut réservé à l’Irak, les opposants du clan Saddam. PERIOD

                              et ce n’est quand même pas le pays de la terreur jacobine et des colonnes infernales en Vendée, qui va reprocher à Saddam d’avoir eu la main un peu lourde !!!

                              le bilan des tueurs américains dans ce pays depuis mars 2003 est de l’ordre d’un million de morts

                               

                              refais tes comptes le désinformateur !!

                               

                              mais l’andouille du jour a raison sur un point : bin laden était payé par les séoudiens et les amerloques


                              • Icopas 15 mars 2008 22:53

                                Une étude developpée par une armée occupante, qui + est par des services secrets, n’a strictement aucune valeur comme établissements de faits verifiables.

                                Saddam a soutenu des groupes terroristes, vrai, faux, très probable rien qu’à constater les soutiens publics apportés à certaines groupes.

                                Mais il faut quand même noter que si les USA sont bien dans la genèse d’Al Quaida, il faut bien constater que ce mouvement militaro-religieux n’était pas dans les petits papiers de Saddam.

                                Toutes ces "études" invérifiables, dont on se demande toujours si l’encre qui a servi à en imprimer les documents est bien sèche, visant à créer des paranoias récurentes dans le monde contre le terrorisme, sont contre-feux permanents aux malheurs essentiels des peuples : le terrorisme des états contre les civils.

                                Ce terrorisme d’état là renvoie Al Quaida à la chandelle et au rouet, au petit artisanat du crime.

                                Par contre le raisonnement bushien est inverse ; Le pire des crimes est le terrorisme des groupes non officiels, et donc un grand crime les soutenir.

                                La vérité est à l’inverse : Ce sont bien les états qui terrorisent le + les populations sauf dans certains cas minoritaires.

                                Al Quaida a petit bras à côté de la puissance meurtrière des états. Saddam, à côté était un industriel du crime et ses minuscules succursales, bureaux soutenant tel ou tel groupe ou mouvement , des activités très annexes.

                                Saddam en fait n’a été surpassé que par Bush, alors qu’à un moment on aurait pu penser que le Darfour et la Tchéchénie tenaient la corde pour les premiers lauriers des crimes de masse de ce nouveau siècle, patatra, notre ami néocon a prouvé que l’Abrahams tirant au canon sur des enfilades d’immeubles, des bombardements dans de grandes métropoles du 21eme siècle ça écrasait + de civils que toute autre méthode.

                                Mais revenons à nos moutons. Les USA sont bien + à l’origine d’Al Quaida que Sadam. L’étude des relations entre la famille Bush et des interets saoudiens ayant des liens étroits et familiaux avec Ben Laden est bien plus assurée, connue, publique, que des fabrications ou selections d’officines barbouzardes.

                                Faute d’avoir pu prouvé le moindre lien (justificatif) entre Sadam et Al Quaida, maintenant on cherche à dire que ce lien était indirect, ou que Sadam ne soutenait peut-être pas Ben laden mais des terroristes, of course....

                                Eh oui, les états ont aussi ces sales habitudes d’entretenir également des relations troubles, manipuler , appuyer financierement des mouvements sombres qui font de la politique "autrement" . Mais cela Sadam n’en a jamais eu monopole. Les états encore plus puissants, USA, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, ..., ont des fois des rôles bien troubles.... Car terrorisme ici et juste lutte pour la liberté là bas, n’est-ce pas ?

                                Pour les femmes et les hommes épris de vérité tout est toujours difficile à établir. Etablir des enquêtes indépendantes de pouvoirs en place, indiscutables, nécessite de subir les quolibets, les haines, les chausses-trapes, les interdictions d’enquêter, etc.

                                Une enquête faite par un service secret, dans un pays occuppé, en guerre, n’a qu’une valeur très relative.

                                Il y a là un défaut d’origine, une faille éthique. Je dirai plus : C’est un peu comme si on autorisait le complice d’un crime de venir enqueter et se saisir de tout ce qui trouve sur le lieu du crime, en utilisant un personnel pléthorique avec des moyens colossaux.

                                 Aller établir la réalité après le passage de ces braves gens sur les lieux du crime !


                                • fouadraiden fouadraiden 16 mars 2008 00:02

                                   

                                   

                                   qd on est arabe c’est difficile de faire autrement surtout qd on mesure la puissance de frappe dont disposent les armées occidentales pour nous piller .

                                   

                                  et qui va ns défendre contre les bombes occidentales sinon ? les princes bédouins qui passent leur temps à baiser des putes et à dresser des faucons ou les dictateurs maghrébins qui ne savent tjrs pas construtes des routes ?

                                   

                                   faut rendre coups pour coups.

                                   


                                  • rafale f3 16 mars 2008 20:49

                                    Hmmm, ca m’etonnerait, ca colle pas au style du personnage, parce que ce ditacteur soutenu autrefois , par les usa, l’europe et la russie deteste particulièrement ce qu’il ne peut pas controller, ce qui controlle doit eux meme etre controller.

                                     Pour ben laden, sadam hussein represente tout ce qu’il deteste, se sont surtout les talibans et de genereux donateurs d’arabie saoudite et du soudan qui sont les alliés de ben laden. La convergences des intérêts commun n’est pas la.

                                    Quand sadam avait decidé de ne plus obeir a ses maitres, il s’est condanné a breve echeance.

                                    Pour les usa, envahir l’irak, n’a rien a voir avec le terrorisme, c’est pour se mettre en pression sur l’iran, et controller les ressources petroliere pour servir uniquement, sinon si ils avaient envoyer leur 160000 hommes sur l’aghanistan et le pakistant, ben laden serait mort depuis longtemps. Le gros probleme, après la "fin de la guerre" l’irak est devenu le terrain de jeu de tous les terroristes du monde.

                                    Mais rassurez vous, Khadafi est la, le nouvel elu, proteger par les americains, tant qu’il servira leur intérêt,en pétrole, en matiere de renseignement, sadam est mort, vive khadafi, vu sa derniere visite en europe, ca en dit long. Il a fait exploser deux avions civils,c’est pas grave.

                                    Maintenant, il peut tout avoir, comme sadam, avions, nucleaire, armements, technologie, made in europe, made in usa, made in china, made in russia. Qu’est ce que vous dite de ca. la France qui joue les carpettes pour quelques contrats, les autres font de meme.

                                    On reprend les meme et on recommence. Mais on ce qui le concerne il hait al quaida autant qu’il deteste israel, ca fait longtemps que la libye fait la guerre contre eux, l’ennemi de mon ennemi est mon ami.

                                    Chirac avait une excellent analyse avant guerre, cela s’est traduit dans les faits.

                                    C’est marrant, depuis 50 ans tout le monde se foutait du tibet (pas de petrole), mais en moins d’ un an, les usa ont fait une guerre, 700000 morts civiles, un pays dans un état lamentable et misérable, laminé par le terrorisme, ils ont bien sur annexés ses ressources pétrolieres.

                                     bizarre n’est ce pas.

                                     

                                     

                                     


                                    • Spookimouk 25 mars 2008 17:59

                                      " Le gros probleme, après la "fin de la guerre" l’irak est devenu le terrain de jeu de tous les terroristes du monde."

                                      J’ajouterai que c’est un peu innévitable. Dand un pays occupé, la force d’occupation (ici l’armée américaine) doit s’attendre à une résistance locale, laquelle sera automatiquement étiquettée "terroriste" (souvenez vous des résistants francais pendant l’occupation de la France par l’Allemagne, c’etait aussi des terroristes, tout comme les rebelles tibétains etc...).

                                      Je ne connais pas d’exemple dans l’histoire ou la population d’un pays occupé a accepté une invasion sans poser le moindre problème à ses occupants.


                                    • magicboss magicboss 23 mars 2008 03:19
                                      "Pic pétrolier - 11 septembre 2001, Guerre contre le terrorisme : Quels sont les liens ?"
                                      Soirée thématique

                                      Jeudi 28 février à 20h au Théâtre Forum Meyrin

                                      COMPTE RENDU

                                      Au programme de la soirée :

                                      • la projection du film de Ronan Doyle "Oil Smoke and Mirrors" (Pétrole et écrans de fumée), ainsi que du court-métrage « 9/11 Logic Evidence » réalisé par l’Association « Le 11 septembre en question » spécialement pour l’occasion ;

                                      • la présentation des recherches menées par les professeurs Marc Chesney (Finance, université de Zurich) et Daniele Ganser (Histoire contemporaine, chercheur dans le domaine géostratégique, université de Bâle), invités par l’association ;

                                      • le débat public modéré par le journaliste et éditeur Christian Campiche. Un groupe très diversifié de plus de 500 personnes était au rendez-vous pour la première soirée d’information et débat organisée par l’association « Le 11 septembre en question ». Certaines personnes avaient fait le déplacement depuis des régions plus éloignées de France et de Suisse, dont des membres de l’association française ReOpen911.

                                      Après le succès de la tournée européenne de « 9/11 Press for Truth » à Lausanne et à Genève en décembre 2007, c’était le deuxième événement proposé au public romand traitant de la remise en cause de la version officielle des attentats du 11 septembre 2001.

                                      Une telle affluence témoigne d’un réel besoin de la part du public d’être correctement informé sur les véritables enjeux des événements du 11 septembre 2001. Elle témoigne également d’un désir de briser le tabou contre tout questionnement de la version officielle et de se retrouver dans un espace favorable à l’échange et au dialogue. La promotion du débat public est précisément un de buts recherchés par l’association au travers de l’organisation de tels événements.

                                      Cette soirée avait été précédée par une répercussion médiatique relativement importante et nous remercions tous les journalistes qui nous ont permis de nous exprimer sur leurs pages ou sur leurs ondes. Nous saluons tout particulièrement ceux qui ont pris la peine d’étudier ce dossier pour mieux saisir les enjeux et pouvoir donner leur avis en connaissance de cause.

                                      Cependant, un travail de communication et d’information vis-à-vis des médias reste à faire dans la mesure où la plupart d’entre eux semblent ignorer la contestation formelle de la version officielle par des professeurs d’universités et des experts dans leurs domaines respectifs. Ainsi :

                                      • Le professeur Marc Chesney (finance, Université de Zurich) a montré, chiffres à l’appui, la haute probabilité d’un délit d’initiés dans les jours qui ont précédé le 11 septembre 2001, sur six sociétés directement affectées par les attentats : American Airlines, United Airlines, Citigroup, Merrill Lynch, JP Morgan et Bank of America.

                                      http://video.google.fr/videopl...

                                      • Le professeur Daniele Ganser (histoire contemporaine, Université de Bâle) a montré le lien entre la réalité toute prochaine de la décroissance de production pétrolière mondiale et la guerre actuelle en Iraq. Il a exposé l’exemple d’une manipulation du terrorisme par l’OTAN pendant les « années de plomb » en Italie et souligné plusieurs invraisemblances de la version officielle des attentats du 11 septembre 2001.

                                      Les questions du public portaient essentiellement sur la présentation des intervenants, notamment celle du professeur Ganser, compte tenu de sa relation directe avec le sujet du film. Elles ont révélé l’intérêt et la curiosité du public pour les contradictions vis-à-vis de l’histoire officielle évoquées aussi bien dans le film que pendant les présentations.

                                      A la sortie de la salle, beaucoup de gens ont acheté le livre de Daniele Ganser « Les armée secrètes de l’OTAN », dédicacé par l’auteur. En début de soirée, une plaquette leur avait été distribuée contenant des éléments d’information de base : un coupon d’inscription pour adhérer à l’Association « Le 11 septembre en question » - avec choix de devenir membre ou sympathisant.

                                      Plusieurs dizaines de personnes se sont inscrites. Avec elles, nous comptons poursuivre le but et les objectifs de notre association « Le 11 septembre en question », tels qu’ils sont définis dans nos Statuts.

                                      www.11septembre.ch


                                      • EDL-Résistances EDL-Résistances 29 mars 2008 22:58

                                        Article remarquablement bien écrit... dont le problème provient néanmoins des sources utilisées ! Et qui si j’ai bien compris sont uniquement fournies par un organisme affilié au ministère de la Défense US.

                                        Voilà qui à mon sens aide à mettre les choses en perspective : en effet, n’étant pas journaliste, mais simple citoyen, je ne crois pas aveuglement le ministère de la Défense US (pas plus que la CIA, le Département d’Etat, Bush, Cheney, Rice, Powel, Wolfowitz, Rumsfeld...) lesquels nous ont tous menti sur S. Hussein et l’Irak avec un aplomb et un cynisme qui n’ont d’égal que la naïveté (ou l’ignorance, la stupidité, l’incurie ?) récurrentes dont ont fait preuve les médias occidentaux.

                                        Je ne prendrais qu’un exemple, qui me semble hautement suspect, dans cet article pas assez critique sur ce rapport : « Le régime a entre autres certifié et entraîné des terroristes aux explosions de voiture et aux attentats suicides en 1999 et 2000. »

                                        Evidemment, comme l’auteur de cet article, je n’ai pas accès aux documents, mais il m’apparaît quand même plutôt improbable que les sbires assoifés de sang (démocrate) du terrible « Sodome » Hussein (sic ! Ce lapsus n’est pas de moi, mais un rappel de celui de Bush) aient fait passer des tests de conduite de voitures piégées à des apprentis terroristes !!! J’aimerais vraiment que l’on m’explique en quoi peut consister la « certification » d’un terroriste à un attentat suicide : le fait d’enfiler une veste bourrée d’explosifs sans la faire exploser... ou bien ?

                                        Dubitativement, et mes amitiés à votre esprit critique bien éveillé !

                                        EDL

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès