Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une force d’interposition internationale en Palestine, la solution (...)

Une force d’interposition internationale en Palestine, la solution ?

Alors que Jacques Chirac vient de parler, dans son discours du 14 juillet, de la nécessité d’envoyer dans la région une mission de l’ONU destinée à favoriser un règlement du conflit, on assiste à un embrasement de plus en plus tragique de cette partie du monde. Cela fait des décennies que l’Occident compte les points au pire, ou donne des bons et des mauvais points au mieux à chacun des belligérants. Il est pourtant indirectement responsable de cette situation, il est inutile de rappeler pourquoi et comment l’Etat d’Israël est né. Seule une force internationale garantissant le cessez-le-feu à la frontière israélo-libanaise et le droit à la sécurité des deux Etats me semble à même de sortir cette zone de l’ornière. Les sacrifices tant humains qu’économiques ne règlent rien, il s’agit sans aucun doute d’amener à l’acceptation d’un sacrifice réciproque les deux peuples qui partagent la même communauté de destin. L’Europe se donne bonne conscience par des financements des uns et des accolades aux autres, mais cela demeure de l’agitation stérile.

Le soutien américain inconditionnel aux Israéliens et la non-intervention des Nations unies accentuent le chaos et peuvent embraser tout le Proche-Orient.

Les intégristes religieux islamistes palestiniens et les extrémistes juifs israéliens ne peuvent que râfler la mise dans la perpétuation de cette passivité des forces internationale, pourtant si promptes dans d’autres cas à bombarder et imposer des embargos. Les discours de haine sur des populations soumises à la violence aveugle ne peuvent que faire des ravages, puisque, des deux côtés, ce sont bien le plus souvent des innocents qui sont tués.

Oslo avait proposé le principe de "l’échange de la terre pour la paix" pendant que la communauté internationale échouait déjà à imposer les résolutions de l’ONU. Le droit international est violé chaque jour depuis des décennies dans cette région. Certes il est violé en bien d’autres endroits, mais plus personne n’ignore qu’ici, plus particulièrement, se focalisent des tensions à même de faire basculer le monde entier dans un processus dont nul ne connaît l’issue.

Sept ans de négociation suivis de remises en cause successives des engagements signés par les deux gouvernements ! Expropriation et colonisation des terres, attentats kamikazes et prises d’otages, voilà le bourbier final, aux aspects de plus en plus inextricables.

Ce n’est pas par un régime d’apartheid à base de "bouclage complet" ou bien par des bombardements aériens que la paix reviendra, mais par la justice. Et celle-ci ne peut, à mon sens, plus naître comme par enchantement subit, en tablant sur la sagesse des protagonistes aveuglés par le ressentiment, fort légitime quand on doit subir ce que subissent les uns et les autres. Qu’attendons-on exactement ? La famine, les attentats démultipliés et les raids répressifs toujours plus nombreux, l’interruption totale de tous les flux vitaux ? La 4e Convention de Genève est violée sans cesse. Il serait temps de montrer que les institutions dites motivées par la paix ont un pouvoir effectif (et elles l’ont, ne serait-ce que par les potentielles sanctions économiques si les belligérants se refusaient à une telle intervention extérieure, ce qui est envisageable dans un premier temps, du côté israélien en tout cas). Autant l’on peut s’abriter dans d’autres conflits (Chine-Tibet où Inde-Pakistan par exemple) devant " l’énormité " de la tâche et l’impossibilité liée au rapport de forces pur, autant cet argument ne tient pas en l’espèce. L’Union européenne doit agir fermement pour mettre en route une telle force d’interposition, ou bien les violations graves des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, du droit international, du droit international humanitaire et en particulier de la 4e Convention de Genève ne cesseront pas de proliférer, et de mettre en péril le monde entier.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Domver (---.---.155.121) 17 juillet 2006 15:29

    Dans cet article tout est mélangé,liban,palestine,au point qu’on se demande si son auteur suit vraiement l’actualité internationale.Sans doute s’agit il içi plus de radotage moralisateur sur un problème largement ignoré,mais dont l’auteur se croit obligé de parler pour entretenir sa bonne conscience « citoyenne »,que d’une réflexion nourrie d’informations réelles.


    • Daniel Milan (---.---.162.209) 17 juillet 2006 18:13

      Et Israël est toujours « innocent »... Evidemment !


    • Zermikus (---.---.140.6) 17 juillet 2006 18:46

      A l’auteur de l’article :

      « Les intégristes religieux islamistes palestiniens et les extrémistes juifs israéliens »

      Je ne connais pas la situation comme vous. Mais rien qu’en lisant votre phrase ci-dessus, cela m’incline à penser que l’impartialité n’est pas votre souci majeur....

      Remarquez, vous n’en avez pas l’exclisivité !.. Moi qui suis très vieux, j’ai toujours entendu dire que, tout ce qui arrivait, « c’était de la faute aux juifs », ces « extrémistes » !.. Et c’est vrai que je n’ai jamais entendu parler d’extémistes islamistes ! Et d’ailleurs, en lisant le coran, je n’ai jamais trouvé traces « d’extémisme ».


      • Thomas Roussot Roussot thomas 17 juillet 2006 20:01

        Ce texte n’ambitionne pas à l’impartialité (vous me la présenterez si vous l’avez rencontrée...) mais aspire à dégager une solution à ce conflit qui n’en trouve pas par lui-même. Pour la différence sémantique, les deux termes sont interchangeables dans mon esprit et si j’avais voulu charger un camp plus que l’autre j’aurais choisi des arguments plus percutants. On peut toujours jouer les cyniques en chambre comme certains qui voient de l’utopie dès que l’on arrête de miser sur la politique du pire mais je savais qu’en écrivant ces lignes je ne contenterais ni les uns ni les autres vu qu’il s’agit bel et bien d’une proposition équitable et sans lyrisme stérile. Et je crois que l’on y viendra à moins d’opter pour une vision eschatologique attendant que l’histoire accouche toute seule de l’issue fatale.


        • Zermikus (---.---.167.148) 17 juillet 2006 21:44

          Pour l’impartialité, vous pouvez faire simple : allez dans n’importe quel prétoire et vous verrez « l’impartialité » en persone, la seule, la vraie, la légale ! (Pour l’impartialité de la pensée, là, je ne peux pas vous la présenter, c’est juste un concept...)

          Mais vous avez raison, la critique est facile... Simplement : voilà des années que j’entends dire que c’est toujours de la faute à Israël (ce qui est possible, je n’en sais rien), mais je trouve qu’au-delà d’un certain seuil (le mien), l’insistance devient suspecte, c’est tout.

          Maintenant, si vous ne voulez pas reconnaître que vous employez « extrémiste » dans un cas et pas dans l’autre, c’est votre affaire...

          En ce qui concerne le conflit, celui-là comme tous les autres, il n’y a pas de bonnes solutions, que des mauvaises. Que ce soit pour un couple comme pour un ensemble de nations ou de groupes (révoltes, émeutes, grèves, etc.), l’aboutissement est toujours le même : le combat ne cesse que par la lassitude des combattants ! Mais tant que le feu est bien alimenté, ça flambe !

          Toute la question est donc de savoir qui à intérêt à se « chauffer »... Et ce ne sont pas forcement ceux qui amènent le carburant qui en profitent le mieux.... Et c’est même assez rarement le cas...


        • Thomas Roussot Roussot thomas 17 juillet 2006 22:36

          De mon point de vue celui qui est en situation de domination a plus d’éléments dans son jeu pour conduire la situation là où il le souhaite. Personne n’ignore que l’Etat sioniste domine tant militairement, économiquement que politiquement la région que « l’Etat » (guillements étant donnée l’absence élémentaire de souveraineté de cette entité) palestinien de fait en situation d’asservissement. La cause n’incombe évidemment pas seulement aux israéliens c’est justement ce que que mon texte souligne en pointant la passivité occidentale. Entre nous les prétoires sont très loin d’être impartiaux, selon la condition sociale des prévenus les verdicts varient grandement mais en effet c’est de la justice que l’on attend un verdict mettant un terme aux hostilités humaines, en l’espèce donc, de la justice internationale. L’impartialité c’est ne pas prendre parti, ne pas avoir de partis pris, cela n’interdit aucunement à mon sens d’évaluer le niveau de responsabilité des protagonistes, et il diffère nécessairement de par l’histoire de ce conflit.


          • Françoise (---.---.138.115) 18 juillet 2006 10:58

            mon cher ami qui du fond de son confortable salon sait comment régler des conflits qui durent depuis plus de 60 ans et sur lesquels toutes les démocraties du monde se sont cassés les dents.

            Mais cette région n’a rien à voir avec ce qui se passe dans nos pays démocratiques où quand les décisions sont prises, elles sont appliquées par l’exécutif. Dans ces régions du monde, où le religieux se place au dessus des lois nationales et internationales, nos démocraties ne peuvent rien. Les états peuvent bien discuter entre eux, les milices religieuses n’en reconnaissent pas les décisions. Milices religieuses appuyées par les théocraties qui elles aussi se placent au dessus de toutes les lois internationales (lire : « Contre le fanatisme théocratique, la diplomatie ne peut rien, http://www.lefigaro.fr/ » debats/20060706.FIG000000173_contre_le_fanatisme_theocratique_la_diplo matie_ne_peut_rien.html supprimer les 2 espaces ajoutés)


          • Françoise (---.---.138.115) 18 juillet 2006 11:05

            mon cher ami qui du fond de son confortable salon sait comment régler des conflits qui durent depuis plus de 60 ans et sur lesquels toutes les démocraties du monde se sont cassés les dents. Mais cette région n’a rien à voir avec ce qui se passe dans nos pays démocratiques où quand les décisions sont prises, elles sont appliquées par l’exécutif. Dans ces régions du monde, où le religieux se place au dessus des lois nationales et internationales, nos démocraties ne peuvent rien. Les états peuvent bien discuter entre eux, les milices religieuses n’en reconnaissent pas les décisions. Milices religieuses appuyées par les théocraties qui elles aussi se placent au dessus de toutes les lois internationales (lire : « Contre le fanatisme théocratique, la diplomatie ne peut rien », http://www.lefigaro.fr/ debats/20060706.FIG000000173_contre_le_fanatisme_theocratique_la_diplo matie_ne_peut_rien.html supprimer les 2 espaces ajoutés)


          • Pierre - André (---.---.111.156) 17 juillet 2006 22:46

            Une force d’interposition, quelle utopie. Elle ne sert à rien et cela coute trés chers aux états. Des casques bleus inactifs, qui regardent ce qu’il se passe et qui font des rapports journaliers pour l’ONU. Ils n’ont le droit de ne rien faire, ni de tirer ni de prendre parti ou se défendre en répliquant. Il n’ont aucun équipement digne de leur nom pour faire interposition. Ils sont là pour donner bonne conscience aux grands de ce monde. Cela suffit à la Communauté Internationale. C’est le principal. Nous avons vu les casques bleus partout en Afrique et au Moyen Orient. Ils ne font rien et ne peuvent rien faire. C’est bien de dire au G8, unanimement " l’ONU enverra d’abord 2000 casques bleues, puis la Russie dit, il faudra 5000 casques bleus, l’Italie dit aussi 10.000 etc.... Avant que cela soit concrétisé, il se sera passé 8 jours, 10 jours, 1 mois peut-être. Une force d’interposition. Il ne faut pas rêver. Le Hezbolla ne baissera jamais les bras et ne donnera jamais ses armes aux forces de l’ONU.Il est le maitre du Liban Sud, plus de ùoitié du pays et soutenu par la Syrie et l’Iran. Personne ne desarmera le Hezbolla, même si l’ONU emploi la force armée. C’est plutôt elle qui paiera les pots cassés par des morts. Est-ce que la France qui s’engage par le Chef de l’Etat acceptera que ses enfants meurent pour un pays qui n’est pas le sien et qui ne défend pas ses interêts. Peut-être que les intérêts financiers de la France avec le Liban sont trés importants, car toutes ces destructions vont certainement donner du travail pour les entreprises françaises. la France se place déjà et fait des ronds de jambes au Liban pour reconstruire. Les dégats sont importants et il y a pour au moins 10 à 15 ans de reconstruction, au train où les destructions sont en cours. C’est un mal pour un bien. Il y a beaucoup d’hypocritie. C’est tout. L’Etat d’Israel est en droit de se défendre, car ce n’est pas elle qui a attaqué. Jusqu’à présent elle a montré une certaine retenue. Mais elle est capable de détruire tous les pays arabes hostiles. Le hezbolla a mis le feu. Il n’a pas jugé les conséquence de son acte. Qu’a fait la igue arabe dans sa réunion de Samedi. Rien. Une résolution « Confier au Conseil de Sécurité la responsabilité de ses engagnements ». La Ligue ne veut pas se mouiller. elles a des intérêt personnels à défendre. Une guerre contre Israel pour ces pays est un désastre économique. Donc aucune décision pour faire cesser le feu. En conséquence, la force d’interposition n’interviendra lorsque, l’incendie sera éteint. La communauté internationale ne pourra que constater le fait accomplit. Elle décidera aprés. je ne vois pas ni l’Italie, ni l’Espagne, ni les autres pays européens sacrifier leurs enfants pour une cause qui n’est pas la leur. L’Irak est un exemple. Ils sont sortis duu piège irakien, ce n’est pas pour tomber au Liban. Ni les USA ni la GB, ne voudront entrer dans ce nouveau piège. Ils ont assez de l’Irak. Seule la France est volontaire et probablement des africains, mais les africains au premier coup de feu, ils s’échappent. Un force d’interposition comme elle se doit doit être lourdement armée et faire peur. la FINULE au Liban fait rire. ( Je connais). Le Hezbolla n’en a cure et l’ignore. Il fait ce qu’il veut. Belles paroles et belles résolutions en règle générale sans lendemain. Pour les masses populaires, il faut dire et parler pour les rassurer. C’est cela la politique.


            • Thomas Roussot Roussot thomas 17 juillet 2006 23:08

              Moi je constate que l’autorité palestinienne demande l’arrivée d’une telle force et qu’Israël refuse cette éventualité, alors pourquoi ? Une telle force ne sert à rien ? Ah ? Pourtant elle semble utile actuellement dans l’ex-yougoslavie et que je sache la guerre est terminée. Certes cela ne se fait jamais facilement, les escarmouches et meurtres se poursuivent par saccades, il faut une détermination sans failles et des moyens considérables mais cela peut fonctionner. Par contre en effet, économiquement et dans un premier temps (avec une vue à très court terme) l’occident à plus à perdre qu’à gagner à intervenir, nous touchons le coeur du problème, le cynisme des affairistes qui préfèrent attendre le champ de ruines généralisé pour reconstruire et les états moutonniers. Mais cette logique est plus qu’osée dans le contexte international qui est celui d’une escalade nucléaire en Iran notamment... Israël ne pourra seul mettre un terme à ce conflit même s’il le peut en quelques jours sur le plan militaire, il ne le peut politiquement. Et je ne crois pas que les palestiniens se lasseront de leur résistance.


              • Pierre - André (---.---.64.33) 18 juillet 2006 00:06

                Il ne faut pas confondre Ex Yougoslavie et Palestine. Ce sont deux antités différentes. l’Ex Yougoslavie a payé trés chèrement cette guerre. Des dizaines de milliers de morts des dégats considérables et toujours un feu qui couve dans les Balkans. La Palestine est un autre contexte. Cela dure depuis l’Indépendance de l’Etat d’israel et de sa reconnaissance internationalement. je ne vais pas m’étendre sur cet historique qui serait trop long. La Syrie et l’Iran sont les deux pouvoyeurs de ce conflit. L’hezbollah et le hamas sont les intruments de ces deux états terroristes. Par leurs intermédiaires, ils créent pour leurs propres intérêts des conflits et des agressions contre l’Etat d’Israel. Comme ils n’ont pas le courage de se confronter directement à leur ennemei et qu’ils ne seront jmais suivi par les pays arabes, trop intéressés par leurs interêts personnels, ils ont des intermédiares qu’ils arment et qu’ils existent au moment voulu. Vous le savez mieux que moi, la Syrie est dans le collimateur du monde occidental et des USA pour son occupation au Liban pendant plusieurs années et qu’il a du sur la pression des occidentaux le quitter. Cela lui est resté en travers de la gorge. l’Iran pour sûr, son nucléaire, a trouvé dans le hezbollah une monnaie d’échange. je n’approfondis pas mais en résumé « Je fais faire cesser le tir contre israel, en contre partie, vous me laissez faire ma petite bombinette atomique ». Il ne faut pas être idiot pour comprendre cela. Comme Israel n’accepte pas le chantage, il va jusqu’au bout pour son pays et son peuple. Il ne peut plus reculer. Comme vient de dire le hezbollah « Nous n’accepterons jamais les résolutions des occidentaux, car les propostions ne nous conviennent pas » « Nous continuons la guerre ». Les occidentaux pourront faire et dire , personne ne désarmera le hezbollah. Il se battra jusqu’à la mort, jusqu’à ce que la Syrie et l’Iran voient qu’il n’y a plus aucune issue et qu’il est détruit militaireemnt, alors probablement l’Iran et la Syrie négocieront pour lui. Pas avant. Aucune force d’interposition pourra être déployée. Aucun pays occidental ne veut entrer en guerre contre l’Iran. Nos intérêts sont trop importants, ainsi que ceux de la Russie et de l’Asie ( la Chine ). Partenaires privilégiés de l’Iran. Donc nous sommes pris dans un piège. Donc Israel devra se débrouiller seul avec ou sans notre aval. Sauf celui de la France. Monsieur Ehud Olmert l’a bien compris ce soir lors de son discours à la Knesset « Israel n’avait pas cherché le conflit avec le Liban et le hezbollah, ni les activistes du hamas dans la Bande de Gaza. Mais maintenant les forces israeliennes qui sont déployées sur le terrain, ne reculeront jamais pas avant que les objectifs soient atteints ». « Israel n’a pas réclamé ces affrontements, bien au contraire, il a fait beaucoup pour les empêcher. Mais certains ont interprétés notre désir de paix comme un signe de faiblesse ». « Nos ennemis ont commis l’erreur en pensant que notre volonté de retenue était un signe de faiblesse, ils se sont trompés » etc...... Cela veut bien dire, que jamais Israel ne baissera les bras, et qu’il est capable à lui seul de détruire tous les pays arabes hostiles. Le hezbollah ira jusqu’au bout du sacrifice. Il n’acceptera jamis le déshonneur. S’il cédait aux puissances occidentales, le monde musulman serait humilié et déshonnoré. Les musulmans, les extrémistes musulmans n’ont pas la même conception de la vie que nous. l’Irak en est un exemple. Même s’il était anéanti et détruit, il renaitrait de ses cendres et continuerait une nouvelle guerre type Irak. Là communauté internationale ne pourrait rien y faire. Vous pouvez mettre des barrières et des forces quelconques, c’est elles qui paieront les pots cassés. Comme les anglais et les américains en Irak. Certains pays occidentaux l’ont bien compris. Ils s’échappent rapidement du Liban. Faire une force d’interposition sera rendu trés difficile est impossible. le Gouvernemnt Libanais n’a aucun pouvoir et le Chef de l’Etat n’a aucune autorité sur le Gouvernement. Lequel reconnait qu’il n’a aucun pouvoir et que l’armée libainaise n’a aucun pouvoir et qu’elle aussi est chiite ; donc amie du hezbollah. On attend rien du Liban. Israel doit se défendre seul et il ira jusqu’à la destruction totale du pays. Ni la Syrie ni l’Iran n’interviendront. L’armée syrienne est obsolète. Toutes ses armes, ses chars, ses avions sont russes ; Ils sont en trés mauvais état, et n’ils plus de pièces détachées depuis longtemps. Bacher El Assar, le Président Syrien est comme l’oiseau sur la branche. Si l’Iran l’abandonne il est mort. Je ne pense pas que l’Iran dans sa politique, doit il sacrifier ses ambitions pour un pays qui lui coute plus qu’il lui rapporte. la Syrie est au banc des nations. Elle est cuite. Elle est le vassal de l’Iran. Car si le feu israelien venait à s’étendre ailleurs que dans leur petit context Liban, Gaza et Cisjordanie, ce serait le vent de panique dans le Monde Arabe.

                Nous citoyen d’un pays civilisé nous ne vivons pas la même vie que les israelien. Il fait y vivre et les connaitre. Chaque jour de paix et un jour béni. Nous ne savons pas ce que cela veux dire. Notre vie de paix et de calme nous ferme les yeux.


                • Zermikus (---.---.97.19) 18 juillet 2006 09:10

                  A Pierre - André

                  Il me parait utile de signaler que, pour une fois, votre discours change du discours « officiel, convenu ». Voilà qui met un peu d’itérêt à la chose... Et en plus, votre propos est réfléchi et réaliste.

                  Maintenant, il y a aussi une solution que personne ne propose :

                  Pourquoi ne pas laisser ces braves gens se tuer en paix ?...

                  (Et qu’ils se tuent entre eux et qu’on les laisse en paix, car nous ne leur voulons aucun mal.... - Ubu)


                • Campagne Navale Anglaise en route (---.---.44.250) 18 juillet 2006 06:41

                  Laissez nous commencer s.v.p. avec une enumeration incomplete du « Group de Bataille Navalle Anglais » entrant l’espace maritime souverain du Liban, Milan Kundera(en outre un poete de Praha et ailleurs) voudrait eventuellement peindre comme part d’une force d’interposition : Non-HMS Fort Victoria, HMS St.[avec un majuscule « S »] Albans( en outre les « dockers a Liverpool » parlent du HMS « Lac Genezareth » , HMS Gloucester, HMS Bulwark([encore en attendant des ordres chez l’Espagne avec 500 hommes maritimes d’asseault] exspectation d’arrivee pas avant jeudi a Tyros ], HMS York[ bateau redoutable ], HMS Illustrious, HMS ..., Chinook helicopteres[Chypre]. Voulez-Vous me permettre une citation de ma correspondence ciblee vers John R. Bolton et Tony Blair & GWB( G8 sommet) : "Tony Blair’s and John R. Bolton’s predeclared aim is to strike out [ like a painfull surgeon] all Shiites( dropping IDF-bomb-carpets over Lebanese civilians )"(loc. cit.).


                  • Je reste en handy contact avec la 6eme Flotte (---.---.44.250) 18 juillet 2006 09:05

                    US 5eme Flotte, Commandant Vice Admirale Walsh[Jesuit College Preparatory in Dallas, Texas], a deploye U.S. Naval destructeur avec des missiles guidees, USS Gonzales & le porteur des helicopters Jima( pas encore en passage du canal de Suez avec 2,200 hommes et femmes du « 24th Marine Expeditionary Unit »).Des missions a Beirut depuis Dimanche remplies et alors acte de guerre contre la souverainete du Liban par au moins 2[3 en reserve] CH-53 Sea Stallion helicopters, sous le commandement du U.S. Marine Corps Brig. Gen. Carl Jensen stationes a Larnaca.


                    • US Navires a l’heure 11.30 h.(CET) involves (---.---.44.250) 18 juillet 2006 11:40

                      Iwo Jima Expeditionary Strike Group (ESG) : USS Iwo Jima (LHD 7) - Red Sea USS Nashville (LPD 13) - Red Sea USS Whidbey Island (LSD 41) - Red Sea

                      Source : Pentagon


                    • Malcolm (---.---.98.96) 18 juillet 2006 09:13

                      Une force d’interposition ? Vous enverriez, vous, votre fils se faire tuer par des nervis israéliens ou par des terroristes palestiniens, en tentant d’empêcher juifs et musulmans de s’entretuer ?

                      Moi, jamais !

                      Mourir pour une cause, d’accord, mais à condition que ce soit une cause noble.


                      • armand (---.---.156.203) 18 juillet 2006 09:25

                        Une force d’interposition, pour prendre des coups sans avoir le droit de les rendre ? Comme les dizaines de soldat français et américains assassinés par le hezbollah à Beirut il y a vingt ans et qui n’ont jamais été vengés. C’est typique de la France : on envoie ses hommes et ses ambassadeurs se faire tuer et jamais, au grand jamais, on ne cherche à arrêter ou à chatier les coupables. Et au lieu de se contenter de parader aux côtés d’un PM libanais otage des hezbollah, Villepin aurait pu faire un tour de l’autre côté de la frontière, où tombent les missiles lancés par ceux qui ont le sang de tant de Français sur les mains.


                        • Re:Juif Armand (---.---.44.250) 18 juillet 2006 09:38

                          Warner[US Commitee des Armees] and Stephen Harper ne supportent plus unconditionellement la position sans yeux d’un certain Monsieur avec le prenom « Armand ».


                        • José W (---.---.25.142) 18 juillet 2006 09:40

                          Si cette force d’interposition a des moyens de coercition, c’est-à-dire si elle est autorisée à abattre les terrosites israëliens et islamiques, alors elle serait certainement utile.

                          Le deal serait le suivant : abattre tout avion et drone israëlien ou du Hezbollah, détruire tout véhicule israëlien ou du Hezbollah, tout navire israëlien, tout char israëlien et toute batterie terroriste israëlienne ou du Hezbollah qui lanceraient un missile ou une roquette sur le camp adverse.

                          Mais évidemment, on sait bien que cela ne sera JAMAIS le cas, puisque cette guerre sert de hauts intérêts dans les lobbies militaro-financiers et cela n’entrerait ABSOLUMENT PAS dans leur agenda.

                          Au bal des hyprocrites, nos dirigeants sont les rois, nos journalistes les princes, et nos politiciens les fous.


                          • Guilhem (---.---.231.160) 18 juillet 2006 10:21

                            Pourquoi le Canada ne bombarde pas Israël ? Après tout la mort d’une famille de civils vaut bien deux soldats enlevés.

                            Si les bombardements tue un civil américain, les états unis vont-ils ‘démocratiser’ Israël ? Avec toutes leurs armes de destructions massives et un américain tué ce serait justifié !

                            Il me semble que le prétexte des soldats enlevés est un peu faible vu la réponse. Il doit y avoir d’autres enjeux, pour envenimer la situation à ce point.


                            • Gil (---.---.93.79) 18 juillet 2006 10:27

                              Une force d’interposition ?

                              - elle nous coûtera cher...
                              - et sera prise pour cible ! remember les années 80...
                              - et au final, rien ne sera règlé puisque, de toute façon, l’Iran a fait savoir qu’il voulait rayer Israël de la carte., donc, ça va continuer !

                              Il convient donc de réflèchir à d’autres alternatives.


                              • José W (---.---.25.142) 18 juillet 2006 10:48

                                Tout comme certains intervenants qui se satisfont fort bien des centaines de morts civiles, Israël ne veut surtout pas de force d’interposition coercitive, car elle veut avoir les mains libres pour ses actions terroristes et ses projets impérialistes de « Grand Israël »...


                                • boudiba samira (---.---.112.54) 18 juillet 2006 11:21

                                  c’est le développement économique de cette région,poussant à une croissance de l’individualisme et l’accroissement du niveau d’éducation, pareillement qu’en occident dans le 19 et 20 siècle

                                  qui permettra une véritable amélioration et le calme dans cette région pas besion d’etre sorti de la cuisse de jupiter pour le remarquer, la misère économique pousse à la violence soyons donc patients dans notre confortable salon, parceque meme une guerre de tout l’occident contre cette région de terroriste, ne sera d’aucune utilité à part si elle anéantit totalement tout les musulmans qui sont selon certains des terroristes en puissance développons donc le droit international et arretons de croire que la puissance économique est suffisante pour s’autoproclamer gendarme du monde !


                                  • Françoise (---.---.138.115) 18 juillet 2006 11:40

                                    vous avez raison, en même temps tous les pays qui vivent dans la misère dans d’autres régions ne pratiquent pas le terrorisme. Et l’on peut constater que les pays qui ont désarmé leurs milices, mis en place des démocraties laïques, et se sont remontés les manches pour développer leur économies s’en sortent très bien et sont même très prometteurs, je pense à des pays comme la Tunisie et surtout le Maroc, qui est pour moi un bel exemple de développement dans cette région.


                                  • CAMBRONNE (---.---.233.34) 18 juillet 2006 12:34

                                    UNE FORCE D’INTERPOSITION MUSCLEE c’est la seule solution .

                                    Je ne suis pas d’accord avec tous les propos de l’article , mais sur le principe d’une force d’interposition , oui .

                                    Il faut cessser de se moquer des casques bleus indiens ou nigérians qui de par le monde sont effectivement redoutables d’inéficacité .

                                    Prenons des exemple qui marchent ou qui ont marché comme la KAFOR au Kosovo ou la force licorne en côte d’Ivoire sans laquelle il y aurait déja eu un bain de sang .

                                    La Bosnie aprés de errements onuesque a été sécurisée par les forces de l’otan .

                                    Je verrais trés bien les forces de l’Otan et la Brigade franco Allemande participer .

                                    Je laisse les rieurs rire , mais cette solution peut tenir la route et si elle n’est pas excellente , elle est la moins pire .

                                    Vive la République .


                                    • citadelle (---.---.13.68) 18 juillet 2006 12:46

                                      la force d’interposition pour le moment est le hezbola, ils ont libéré le sud Liban, une partie de la Syrie est encore occupé, les seuls a avoir fait un geste pendant que tsahal s’attaquait aux palestiniens est le hezbolah, la Syrie et l’Iran ne sont que des pays solidaire des palestiniens face aux tyrans.


                                      • Françoise (---.---.138.115) 18 juillet 2006 13:21

                                        C’est votre point de vue personnel, mais il ne suffit d’affirmer ses vérités (même très fort) pour qu’elles deviennent réalités :

                                        « L’assurance avec laquelle Hassan Nasrallah s’est adressé aux Libanais juste après l’enlèvement des soldats israéliens illustre cette confiance qu’il voudrait transmettre à ses concitoyens. Ils sont pourtant nombreux à critiquer un parti, capable à lui seul de décider de la guerre ou de la paix dans leur pays. L’établissement d’une « nouvelle stratégie de défense » constituait précisément l’un des principaux objectifs du dialogue national interlibanais. Le désarmement du Hezbollah, réclamé par la résolution 1559 de l’ONU, était au centre des débats. La formation chiite, opposée bien sûr à une telle demande, subissait une double pression, intérieure et internationale. En kidnappant des soldats israéliens, elle espère avoir retardé l’échéance. » — Georges Malbrunot, Le figaro

                                        d’autre part :

                                        "« La population va demander des comptes au Hezbollah »

                                        Le Hezbollah a fait un mauvais calcul : il a considéré que l’armée israélienne était embourbée à Gaza dans l’affaire du soldat enlevé. Il a voulu apparaître comme la principale force arabe capable de s’opposer militairement à Israël, alors que Gaza était bombardé quotidiennement et que tout le monde arabe se taisait. Deuxième facteur : l’enlèvement des deux soldats israéliens à la frontière intervient dans un contexte global de négociations irano-américaines sur le nucléaire. Téhéran a jugé opportun de montrer sa capacité de projection loin de ses frontières, au Proche-Orient. Il y a un troisième élément, d’ordre syro-libanais : le réveil des tensions régionales fait passer au second plan l’enquête et le tribunal international sur l’assassinat de Rafic Hariri.

                                        [...]

                                        Le premier sentiment a été une très grande rage vis-à-vis du Hezbollah d’avoir été entraîné dans la guerre. Il ne faut pas oublier qu’on est au début de la saison estivale, au cours de laquelle les Libanais engrangent l’essentiel de leurs revenus. Mais plus l’opération dure, plus elle fait de dégâts matériels et humains, et plus il y a un sentiment de révolte face à la disproportion des représailles israéliennes. Reste que le Hezbollah a beaucoup perdu en termes de solidarité.

                                        [...]

                                        Politiquement, le Hezbollah risque de sortir affaibli si Israël ne s’assoit pas à la table des négociations pour récupérer ses deux soldats. Or, on voit mal Israël le faire. Aujourd’hui, le Hezbollah est mis à mal par rapport à la population libanaise, qui va demander des comptes sur le bien-fondé et le prix de la résistance à Israël." - Joseph Bahout, politologue libanais et enseignant à Beyrouth pour libération

                                        Il faut parfois gratter un peu les « bonnes intentions » de ces milices, on y trouve souvent des motivations qui n’on rien à voir avec l’humanisme !


                                      • Pierre - André (---.---.77.121) 18 juillet 2006 13:00

                                        Cher Zermikus merci pour votre réponse à mes propos. Je ne suis pas le fameux Pierre-André auquel vous faites référence. Car à priori, il y aurait un homme du nom de Pierre-André qui serait un journaliste ou un interlocuteur de référence. je ne suis qu’un modeste citoyen du peuple qui s’intéresse à tout et qui connait parfaitement certains problèmes propres à ces pays. J’analyse, j’étudie et je commente. Encore merci.


                                        • Pierre - André (---.---.77.121) 18 juillet 2006 14:10

                                          Pour Armand. Je suis d’accord avec vous et je l’ai écrit dans mes propos précédents,« Une force d’interposition actuellement est inutile et inefficace ». Les hommes politiques sont là pour faire beaucoup de vent. de parler,de dire,de se réunir en assemblée, de prendre des résolutions, qui en fin de compte ne résoud rien. Le G8 à Saint Pétersbourg a accouché d’une souris. Rien de positif. Le 1 er Ministre français a eclipsé son Ministre des Affaires Etrangères. Il était derrière, comme un bon petit toutou et n’a rien dit et fait. Seul le 1 er Ministre aguerri à la politique internationale pouvait supplenter notre pauvre Ministre des Affaires Etrangères. Ceal m’a fait de la peine. Sur le ferry, il était au premier rang. Il a même fait la police et a poussé la poussette d’un enfant. effet médiatique en vue des élections. Il veut redorer son image de marque.

                                          En ce qui concerne ce conflit, Israel, comme le hezbollah personne ne reculera. d’autant plus qu’Israel est maintenant convaincu qu’il faut en finir et qu’il faut par tous les moyens éradiquer le mal.

                                          L’Iran pousse le hezbollah à s’autodétruire et à se sacrifier. Les pertes sont énormes. Les médias ne disent rien de vraiment concret. Il y a une censure dans tous les cas. Une force d’interposition actuellement, même si comme par miracle elle était formée, elle serait balayée comme un fétu de paille avec des centaines de morts. Aucun pays ne veut que ses enfants soient tués pour rien. La France fait des propositions , mais mettra t-elle des milliers de ses soldats au service de la FINULE sans armes et sans pouvoir répondre. La France est déjà engagée dans les Balkans dans l’ex-yougoslavie. En Afganistan avec les américains à la chasse de Ben-Laden. En Afrique Noire, Cote d’ivoire, Congo,Sénégal et autres. Cela coute une somme astronomique aux finances de l’Etat. Encore le Liban, les franaçis vont exploser. L’exemple de 1982 est encore dans les mémoires. Tout cela est de la politique politicienne d’aprés guerre. Lorsque les hostilités seront terminées. Il faudra reconstruire. Il faut se placer au premier rang, car le gateau est gros et bon. On nous endort avec de belles paroles, mais avant tout c’est l’intérêt financier qui prime. Les fournisseurs d’armes se frottent les mains en coulisse. Il y a tout un marché souterrain que le français moyen ne sait pas. La fabrication d’armes et de missiles vont bientôt aprés ce conflit augmenter et faire le bonheur des marchands d’armes. Economie quand tu nous tiens. il faire baisser le chômage. Les hommes dans ces conflits ne sont rien. Seul Israel a le respect de ses soldats et de ses hommes sous les drapeaux. On pourra dire, que la capture de ses trois soldats, n’a été qu’un prétexte à cette guerre. Mais Israel, fera tout pour sauver ses trois soldats. En France aurions nous déclencher le feu contre l’ennemi pour trois modestes soldats. je ne pense pas. Israel « OUI ». C’est cela sa force.

                                          Maintenant finit pour ce pays de douter ou de réflechir. le hamas et le hezbollah ont dépassé les limites. Malheureusement le peuple et les civils paient chers, l’irresponsabilité des deux pourvoyeurs de guerre. Deux pays qui n’ont pas le courage de se dévoiler et de dire franchement à la communauté internationale. C’est nous. Le Liban pleure sur son Etat, mais il n’a rien fait le moment voulu pour mettre fin à cette milice. La communauté internationale n’a rien fait avant. Maintenant, qu’il y a le feu à la maison on crie au feu. Tous des hypocrites. J’y était en 1968 à la Frontière israélo-libanaise avec les amis « casques bleus ». C’était bien on comptait les buts. Aucune efficacité reelle. Aucun moyen de pouvoir intervenir. Seuls les israeliens les respectaient. Les autres en avait rien à foutre et faisaient ce qu’ils voulaient. Tout le monde était content. La communauté internationale avait les mains propres. Une vrai force d’interposition doit avoir les moyens énormes. Supérieurs aux bélligérants pour faire peur. Cela coute trés cher. Aucun pays n’est en mesure de fournir ces sommes astronomiques avec toute la logistique qu’il faut. Ce n’est pas déplacer des millers d’hommes sur une frontière et de regarder, c’est être prêt à tout moment à intervenir et arrêter le provocateur avec les moyens appropriés. Vérifier et superviser l’entrée des armes dans le pays. Il faut aussi un gouvernement qui veut que cette force travaille avec son armée. Cela semble difficile, d’autant plus dans ces pays arabes. Donc, regarder et faire un rapport ne sert à rien. Ce sera un tampon passoire. Cela fait plus de 40 ans que l’ONU est à cette frontière. L’ONU ne peut rien faire. Il regarde et compte les points.


                                          • CAMBRONNE CAMBRONNE 19 juillet 2006 18:59

                                            PIERRE ANDRE

                                            Je suis assez d’accord avec ce que vous dites globalement , à la différence que je ne suis pas aussi pessimiste que vous sur l’utilité d’une force d’interposition .

                                            Si on le fait avec blindés et en Kaki et non en bleu les choses sont différentes . Voir le Kosovo et la Bosnie aprés que Chirac ait eu remis les pendules à l’heure .

                                            Il n’est pas pensable que l’Armée israeliennne s’amuse à tirer sur nos troupes mendatées par l’ONU .

                                            A plus .


                                            • armand armand 19 juillet 2006 21:24

                                              Jusqu’à présent c’est plutôt le hezbollah qui s’est distingué en assassinant lachement 50 paras et 200 marines. C’est curieux, personne n’a l’air de s’en souvenir, et surtout pas la France.


                                              • Bulgroz 19 juillet 2006 21:29

                                                Armand,

                                                Non, nous n’avons pas oublié, et c’est pour cela que nous ne sommes prêts d’y retourner... ou alors pas en force d’interpositions...


                                              • gilles (---.---.102.41) 21 juillet 2006 20:23

                                                l’idée d’une force d’interposition est sans doute la seule solution efficace sur le court terme. Cette hypothèse impose cependant l’envoi d’une véritable force, équipée et sachant riposter avec efficacité à toute attaque d’où qu’elle vienne. De ce fait il ne peut s’agir des casques bleus « désarmés » que l’ONU placent sur des théatres pour donner bonne conscience à la communauté internationale. Cette FORCE ne peut cependant être mise en place que dans un contexte politique plus général du réglement de tous les conflits de cette zone du monde. L’essentiel repose sur deux facteurs qui doivent être garantis par les grandes puissances qui ont créé l’état d’ISRAEL, car ils en portent la plus grande responsabilité. Si la création de l’état Palestinien doit être assuré par la communauté internationale, l’existence même de l’état d’ISRAEL doit réciproquement être garanti par l’ONU aux moyens mêmes de la FORCE. C’est à cette seule condition qu’un compromis pourrait être recherché et surtout trouvé. Cette étape s’avérerait cependant très insuffisante car c’est la relance de l’économie de ces territoires qui est comme dans toutes les zones de conflit la principale cause des affrontements. la feuille de route doit enfin être mise en oeuvre, l’utilisation d’une véritable force n’étant que l’amorce de solutions politiques viables et équitables. http://presidentielles2007projet.hautetfort.com/


                                                • Pierre-André (---.---.106.116) 21 juillet 2006 23:31

                                                  Mon cher Cambronne, je lis tous vos articles et je suis assez régulièrement les accrocs que vous avez avec les uns et les autres. C’est la démocratie et la liberté d’expression que nous offre AGORA VOX. On en peut que s’en féliciter. Sur le sujet qui nous interesse plus particulièrement, aucun pays actuellement n’est en mesure de faire cesser le feu. Ni même, la Syrie si elle voulait, ni même l’Iran s’il le souhaitait. Aucun des deux acteurs de cette guerre ne veut céder. le hezbollah prend des coups, il en donne aussi, mais il se terre comme des rats. Il laisse les femmes et les femmes en premières lignes, c’est propre à leur mentalité, pour montrer aux nations arabes, que les juifs sont des racistes, des facistes et des nazis. Cela marche. Faut il réfléchir un peu et se poser une question. Des manifestations dans toutes villes arabes pour soutenir le hezbollah. Que ce soit les chiitee ou les sunnites tous unis contre Israel. Par contre, ils ne manifestent pas et acceptent la haine et les morts journaliers entre chiites et sunnites en Irak. Voitures piègées, attentats contre les civils, et destructions des mosquées de leur même Dieu, avec des milliers de morts. Il y a illogisme dans leur comportement. Le peuple arabe est ignare. Maintenu dans la plus basse igorance qu’il soit. Les mollahs pires que les sectes que l’on combat chez nous, endoctrines des jeunes, des familles dans une guerre qu’ils ne pourront jamais gagner et qui fera leur malheur. Certains pays arabes ont compris qu’ils avaient tout à perdre à combattre Israel ( ils ont perdu toutes les guerres )et qu’il fallait faire un traité de paix. la Jordanie et l’Egypte l’on compris. Les milliers d’israéliens vont en Egypte passer les vacances sur la Mer Rouge dans les sations balnéaires egyptiennes. Ce sont des millions de dollars que l’Egypte engrenge et ne lui pose aucun problème. J’ai connu cette région en 1968. il n’y avait rien, que quelques maisons de pêcheurs locaux et le désert La Jordanie aussi a compris. Les relations commerciales sont multipliées par 1000 entre ces deux pays. Il n’y a plus aucun problème à Acquaba. Ces hommes, chefs d’etats ont compris, que cet Etat existait et qu’il existerait maintenant jusqu’à la fin des temps. Qu’il n’y avait plus de raisons à continuer à faire la guerre. Le terrorisme essaye de casser cette paix. Mais, il n’y arrivera pas. La Jordanie et l’Egypte savent combien ça coute une guerre tant en vie humaines et à leur économie. Les expériences de 1954 à 1967 ont démontré que faire à nouveau la guerre à Israel serait suicidaire et mortel. Une bonne paix est bonne pour tout le monde. Mais voila, il y a d’autres pays qui veulent en découdre avec l’occident et qu’ils cherchent par tout moyen détourné de créer le chaos. le pauvre Liban est l’exemple type. Un pays ravagé par une occupation syrienne de 30 ans. Un pays qui n’a jamais pu se développer réellement et qui n’a jamais pu se défendre. Il y a aussi une certaine hypocritie de nos pays occidentaux qui avons laiss& perdurer une telle situation. L’exemple de 1982, n’a rien servi pour les américains et les français. Les morts ont-ils étaient vengés. Jamais. Toute une stratégie a été développée par l’Iran, qui par l’intermédiare du hezbollah détourne l’attention du Monde sur son nucléaire. La Syrie est tributaire de l’Iran qui tire les ficelles. le hezbollah est son instrument de guerre. S’il est défait, l’Iran ne fera rien ni pour l’un ni pour l’autre. Nous le voyons tous les jours. Tous les pays évacuent leurs ressortissants le plus rapidement. Un pont militaire est créé entre le Liban et Chypre. Il faut que dans la semaine tous les étrangers soient partis, pour donner libre court à Israel, à une grande attaque d’envergure que personnene pourra arrêter. Il ne restera plus d’étrangers. Tout le monde le sait. Tout le monde s’active en parole, mais il n’y aura aucun acte concret pas avant dix jours minimum. Nous sommes le 21 et le sommet extraordinaire des ministres des pays européens et certains pays arabes aura lieu à Rome le 26 ou le 28 de ce mois. Donc une semaine encore. En une semaine il pourra se passer bien des choses. Il y aura certainement un perdant. Vu le contexte actuel, ni d’Israel ni du hezbollah ne reculeront. Personne des belligérants lévera le drapeau blanc, à moins que l’Iran dise « OK cela suffit. rendons les prisonniers et discutons ». Es-ce que le hezbollah acceptera. je n’y pense pas. S’il perdent la guerre, comme les soldats de Saddam Hussein, ils disparaitront dans la foule des réfugiés et se plaindront d’avoir étaient agressés. Ce que je peux dire, c’est que certains membres du hezbollah se remplissent les poches en volant les biens d’autruis laissés lors de l’exode ( magasins, banques, biens particuliers ) et que ne voulant pas mourir en martyrs, comme les pauvres ignares, ils disparaitront dans d’autres pays arabes en toute impunité avec des millions de dollars.La faniatisme religieux c’est pour les pauvres, mais pour le meneurs, la vie est plus importante que tout. Ils se cachent et se mêlent à la foule.

                                                  Il est vrai, que lorsque ce conflit sera terminé, même plutôt qu’on peut le croire, la Communauté Internationale avec certains pays arabes prendront des mesures appropriées, pour assurer au Liban son indépendance et son développement. Je pense que la FINUL que j’ai connu et vu, n’existera plus dans sa forme actuelle. Une armée, et si les pays occidentaux y mettent les moyens, une situation actuelle n’exisera plus. Peut-être que la frontière pourrait être ouverte avec le Liban et Israel et qu’il soit possible, peut-être pas aujourd’hui, mais dans 10 - 15 ou 20 ans, qu’il y ait un traité de Paix signé entre le Liban est Israel, et que ce pays du Cèdre redeviennent ce pays merveilleux que les français ont laissé avant 1947. Qui aurait pensé aprés la guerre de 1967, que la paix soit signée avec l’Egypte et que les relations entre ces deux pays soient bonnes. L’Egypte ne veut la guerre. La guerre tue son économie et amène la misère. Il n’y a plus de force d’interposition entre ces deux pays, ni même avec la Jordanie.

                                                  Tout est possible, dans la mesure où le Liban, son Gouvernement soit capable de dire « le terrorisme dans mon pays c’est fini » Allez ailleurs, mais laissé vivre les libanais en paix ". Que les grandes nations prennent leur responsabilités et mettent la Syrie au pas. C’est tout.

                                                  On se veut les gendarmes du Monde, et on n’est pas capable de faire la police.

                                                  C’est tout. Le Monde donne une semaine à Israel pour faire le sale boulot, que l’on n’a pas voulu faire. Il ne faut pas se voiler la face.

                                                  C’est cela notre hypocritie.

                                                  NB / : Je ne suis pas le Pierre-André qui serait connu des votres. Un citoyen quelconque. Peut-être devrais-je changer de pseudonyme. je pourrai m’appeler « Ben David ». Merci de me lire.


                                                  • Bulgroz (---.---.144.46) 21 juillet 2006 23:58

                                                    Pierre André,

                                                    Ne changez rien, tout est dit et trés bien dit, nous sommes des Israeliens et des Libanais chrétiens dans leur juste combat contre l’obscurantisme islamique !!!


                                                  • Pierre-André (---.---.76.214) 22 juillet 2006 23:24

                                                    Merci Bulgroz d’avoir répondu à mon article. je suis aussi chrétien et je suis malheureux pour les deux peuples, libanais et israéliens qui voudraient pouvoir vivre en paix. Car dans le coeur de beaucoup de libanais, et ils ne l’expriment pas publiquement, cette sale guerre est une seconde mort. Peut-être sera t’elle la dernière, et que l’avenir qui actuellment est en noir, sera au beau fixe dans quelques années. Israel n’a jamais voulu occuper le Liban, mais Israel a toujours voulu avoir des frontières sûres. Bien sûr, Israel occupe les fermes de Chebba, mais s’est pour se protéger. Mais si vraiment, une paix internationale se signe y compris avec la Syrie et qu’elle s’engage à respecter les conventions internationales et ne plus acceuillir les chefs terroristes, je peux vous assurer avec cette assurance, qu’elle pourra récupérer le plateau du Golan et le Liban son intégrité territoriale intégrale. Sans cette assurance, il ny aura rien, sinon que la guerre à leurs portes. L’Egypte a signé la paix avec Israel. l’Egypte a récupéré tout le Sinai et toute la partie occupée du Canal de Suez. Elle s’est engagée à respecter ce traité, et elle le fait. Par moment, elle paie aussi cet intégrisme qui veut mettre la paix à plat. Israel a compris et lutte avec elle à éradiquer le mal. C’est positif. le hezbollah c’est l’enfant de cette Syrie qui est le vassal de l’Iran. Elle entretient cette plaie dans un pays qui n’est pas le sien. Un pays qui n’a pas les moyens et le courage de mettre au pas ses ennemis, qui se sont infiltrés dans sa vie politique et qui tirent les ficelles pour un autre. le Liban sans moyens est devenu le champ de combat des pays du mal. Le Liban est comme un beau fruit, qui a en son coeur un ver, qui le pourrit. On a les moyens de tuer le ver.A priori personne ne le veut. Il contamine le verger, qui lui aussi périclite. Maintenant la mort rode et le Liban est à feu et à sang. C’est trop tard pour demander la paix et de faire cesser le feu. Ni le hezbollah, ni Israel ne reculeront. Un des deux doit perdre et baisser les armes. je ne vois pas la communauté internationale prendre partie avec les armes. Qui pourra se mettre en travers des deux billigérants. Ce ne sera pas les USA, ni la GB, ni le Canada et encore moins l’Europe. Si le hezbollah est défait ou que la défaite se dessine pour lui,je pense que l’Iran qui menace d’une guerre totale ne s’aventurera pas dans cette voie. L’Iran veut sa bombe, et fera tout pour éviter l’attaque de son pays, qui en premier lieu sera la destruction de ses lieux stratégiques atomiques,( connus de tous via les satellites militaires) qui réduirait pratiquement à néant toutes ses ambitions nucléaires. Je pense, que le Président iranien menace beaucoup, mais n’est pas capable d’aller plus loin que des menaces. D’autant plus que ses voisins pétroliers ne veulent pas une guerre dans le Golfe, qui réduirait à néant tous leurs projets et les ruineraient. L’Assemblée de la Ligue Arabe sur le Liban s’est soldée sur un échec, il y a une semaine. Si on suit bien l’internationale, aucun ne bouge, mais sous couvert, ils se félicitent que Israel fasse le sale boulot. Car c’est un sale boulot. Il faut maintenant aller jusqu’au bout. Comme vous le savez comme moi, les bonnes résolutions de l’ONU sont tombées à l’eau. Le pauvre Ministre français des Affaires Etrangères, le pauvre docteur, il crie et pleure dans le désert. Par respect pour la France on l’écoute sans plus, mais aucun résultat. On le voit perdu. Il n’a pas la stature d’un Ministre des Affaires Etrangères. Il aurait mieux fait de respecter dans son acnien ministère. Il était plus compétant. C’est triste pour la France. Sa voix se perd dans le désert. Que l’on veuille ou pas. Que l’on aime ou pas. Les USA dirigent la politique mondiale. Kofi Anan, s’est plié à la résolution américaine. Laisser faire israel et discuter pour préparer l’aprés combat. C’est à ce moment là, qu’il faudra que la communauté Internationale dise « OK c’est fini. Maintenant, il faut mettre les moyens. Tout agresseur devra en payer le prix. Tout pays qui entretien le terrorisme et qui le finance, devra rendre compte à la Communauté Internationale avec des sanctions dissuasives. » Une fois ce conflit terminé, il ne faudra plus tergiverser. Je pense que pour le moment c’est mal, mais un mal qui va ouvrir les yeux de ceux qui veulent toujours outrepasser les conventions et tenter une aventure mortelle. La Syrie sent venir le vent de la tempête qu’elle a semé, sous l’impulsion d’un voisin dangereux. Elle aussi n’a pa su dire NON. Elle est prise à son propre piège. Elle aussi n’aurai jamais pensé une réaction aussi violente de son voisin juif. Elle essaye de se disculper et veut ce soir négocier une paix. Personne ne l’entend. Sa survie en dépend. L’Iran ne lui fera ps de cadeau.

                                                    Israel continuera la guerre, jusqu’à la fin du hezbollah. C’est inéluctable.

                                                    C’est une vue personnelle. Peut-être elle peut-être fausse. peut-être elle peut-être juste et réaliste. Pertsonne ne connait l’avenir. Personne à ma connaissance quelle sera l’issue de cette guerre. On peut s’en douter, car Israel n’a jamais perdu la guerre contre les pays qui l’ont attaqué. Je peux en parler car je connais. C’est un peuple qui veut la paix. Mais sa force vient de sa volonté de préserver son honneur et son territoire. Il ne faut pas oublier la diaspora. Il ne faut pas oublier la finance mondiale. Israel est la chasse gardée des USA. Israel est son avant garde. Israel à les moyens en hommes et en moyens militaires.


                                                    • Bulgroz (---.---.39.226) 23 juillet 2006 00:12

                                                      Pierre-André,

                                                      Je vous suis toujours, on voit mal Israël revenir en arrière et dire « on s’est trompé », le silence de l’Europe, je l’interprète comme « allez y les gars puisque vous y êtes, nous, on n’a pas pu à cause de divers intérêts (pétrole et islamisme chez nous donc crainte de terrorisme) ».

                                                      Un bémol sur le leadership US, je en crois pas que les USA orchestrent tout cela autant qu’ils le souhaiteraient.

                                                      Au final, beaucoup de larmes et de sang, et de gros retours de batons dans les pays démocratiques (attentats) mais sans doute au bout, une prise de conscience universelle « les états voyous, c’est terminé, c’est l’isolement international pire que la Corée du Nord ».

                                                      Il y aura aussi le problème de l’Islam dans les pays non musulmans qu’il faudra régler.


                                                    • Pierre-André (---.---.76.214) 23 juillet 2006 00:35

                                                      Cher correspondant BULGROZ, merci de répondre à mon interprétation sur le sujet « Une force d’interposition....... ». Oui l’Europe pour des raisons que vous évoquez se tient en arrière et ne fait que des propositions impossibles à appliquer dans l’immédiat. Elle ne peut que faire l’action humanitaire sans plus avec la bénédictions d’ Israel. Toute autre action est vouée à l’échec.*

                                                      En aucun cas les USA orchestrent les opérations. Israel est assez puissant pour faire le boulot lui-même. Toutefois, il a l’aval des grandes puissances et même personne ne le dit, de certains pays arabes. Les voix diplomatiques sont impénétrables comme les voies de Dieu. Quelques indiscrétations parfois sont violées ( ex : Saint Pétersburg G8 « Bush - Blair » ) la technologie est une grande amie, mais parfois elle nous trahit.

                                                      Magré tout, quoiqu’on dise, quoique’on fasse, quoiqu’on écrit, nous changerons pas la face du Monde. Nous pouvons emettre des voeux pieux, pour que cela s’arrête sans vainqueur. En l’état actuel des choses, il devra y avoir un vainqueur et des morts à la clef. C’est inéluctable.

                                                      Nous sommes impuissants. Nous sommes les spectateurs. Nous sommes indirectement sadiques. Comme pour un match de foot, nous voulons de quelque bord que ce soit, il faut un vainqueur. Pour un match de foot, ce sont des buts non mortels. Ici, les buts sont la mort. Quelque soit la race et le sexe

                                                      En conclusion « la force d’imterposition elle sera à la fin du match...... »


                                                      • Thomas Roussot Roussot thomas 23 juillet 2006 15:59

                                                        Israël vient d’approuver l’idée d’une force d’interposition à la frontière libanaise, alors avant de railler les idées, réfléchissez chers lecteurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès