Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une frappe aérienne sur l’Iran ?

Une frappe aérienne sur l’Iran ?

« Le politologue russe Mikhaïl Deliaguine estime probable une frappe aérienne américaine contre les sites nucléaires en Iran, » cité par l’agence russe RIA-Novosti dans une information publiée le 14 février. Le président de l’Institut des problèmes de la mondialisation a constaté, lors d’une conférence de presse, que "ces derniers jours, les Etats-Unis éprouvent un besoin croissant de mener une guerre contre l’Iran", et a comparé la situation actuelle à celle de 1999, à la veille des bombardements par l’OTAN en Yougoslavie, et à celle de 2003, à la veille de l’occupation de l’Irak par les troupes de la coalition.

Ces déclarations, qui ne peuvent être prises comme une prophétie, sont néanmoins un indicateur significatif de ce que pensent les observateurs russes compétents après avoir noté, comme ceux des pays d’Occident, l’augmentation de la tension .

On peut rapprocher l’opinion exprimée par M. Deliaguine des informations publiées au début de l’année par la presse britannique et la presse israélienne, faisant état de manœuvres réalisées par les forces aériennes d’Israël et ses marines de guerre simulant une intervention sur les implantations nucléaires souterraines en l’Iran, dans le style de l’action menée en juin 1981 contre le réacteur « Tammuz », d’Ozirak, en Irak .

Israël, menacé de destruction - au moins en parole - par le président de l’Iran - prend très au sérieux les menaces potentielles qui pèsent sur son existence, en dépit des assurances de M. Hassan Rohan, responsable du nucléaire iranien. Ce dernier a affirmé récemment lors d’une conférence de presse que l’Iran ne dissimule « aucune activité nucléaire secrète ». Selon celui-ci, au contraire, le « dossier nucléaire iranien est en voie de règlement ».

Les deux cents ogives que - selon les experts - possède Israël continuent, quelles que soient les circonstances, à lui fournir un argument de poids à l’égard de potentiels agresseurs.

Les informations contenues dans le dernier rapport des experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique ( AIEA) semblent indiquer que Jérusalem a de bonnes raisons de s’assurer des moyens de sa défense. L’Agence internationale doute que l’Iran soit prêt à collaborer avec les inspecteurs chargés de vérifier les sites sensibles dans le pays, dans le cadre de l’accord passé, en 2003, après la signature par Téhéran du protocole additionnel au Traité de non-prolifération. Il est vrai qu’on a entendu la même antienne à propos de l’Irak en 2003.

Le rapport des experts de l’AIEA fait état de la découverte dans une usine à Farayand (Iran) de traces d’uranium hautement enrichi. Ce métal pourrait être destiné à la fabrication d’une bombe nucléaire. Des particules similaires ont d’ailleurs déjà été trouvées, il y a un an, a-t-on appris de même source, sur deux autres sites, à Natanz et Kalaye. Le rapport rendu le 1er juin aux gouverneurs de l’agence indique, d’autre part, que "l’Iran continue de fabriquer des pièces de centrifugeuses, qui servent à enrichir l’uranium, alors qu’il a affirmé avoir stoppé cette production depuis le mois d’avril". L’AIEA affirme encore que Téhéran a aussi reconnu avoir importé "quelques aimants", éléments de centrifugeuses, mais aurait, en fait, cherché "en vain" à s’en procurer des quantités plus importantes à l’étranger.

De tels constats incitent les pays occidentaux, pourtant partisans d’une négociation avec l’Iran, à ne pas cesser, dans le même temps, d’utiliser tous leurs systèmes d’observation pour se prémunir, par tous les moyens, contre toute surprise.

Les commencements de preuves rapportés par les experts de l’AIEA ne signifient pas que l’Iran soit en mesure de fabriquer dans l’immédiat des éléments permettant d’assembler et de concevoir des systèmes d’armes nucléaires dans un délai minimum de trois années. Mêmes s’il possède des vecteurs de moyenne portée, capables d’atteindre n’importe quelle cible au Proche-Orient, la possession de ces engins n’implique pas que des ogives nucléaires puissent leur être adaptées. Encore faudrait-il - l’Iran ne manque pas de déserts pour le faire - procéder à des essais de rendement et de puissance qui seraient alors effectués en contravention flagrante des termes du traité de non-prolifération. D’autant plus que ses gouvernants devraient compter avec la présence les satellites occidentaux d’observation . Rien n’échappe à ces engins dont la définition est de moins d’un mètre.

Pour que ses expérimentations demeurent inaperçues, il faudrait que l’Iran se dote rapidement d’ordinateurs hyper puissants capables de réaliser ce type de programmes en « vase clos ».

Ces considérations prouvent que, pour l’heure, la réalisation de toute prévision de type catastrophique est nécessairement limitée par des impératifs scientifiques.

Ce qui n’est pas le cas lorsqu’on évoque la dissuasion nucléaire. Dans ce domaine, le verbe est le maître. Il l’est encore plus en Orient, où la richesse des langues lui confère une puissance incantatoire quasi illimitée, capable de faire confondre le rêve avec la réalité. Cela devient alors une question de foi.. Déjà, il y a deux millénaires, on pouvait écrire ce que, depuis, on répète à satiété sans être contredit dans les sanctuaires : « In principio erat Verbum, et Verbum erat apud Deum... » La dissuasion ne peut exister que si l’on croit que le pays qu’on se propose d’agresser possède « la bombe »....
C’est ainsi que, devant des dizaines de milliers d’Iraniens rassemblés sur la place Azadi de Téhéran pour le 27e anniversaire de la Révolution islamique, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a pu affirmer que son pays pourrait se retirer du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP)...

Et du côté occidental, en France même, un ministre des affaires étrangères a pu aller jusqu’à qualifier le programme nucléaire iranien de "militaire et clandestin". "Aucun programme nucléaire civil ne peut expliquer le programme nucléaire iranien : donc, c’est un programme nucléaire iranien militaire clandestin", a affirmé Philippe Douste-Blazy à la télévision. (France-2) . C’était la première fois qu’un responsable français évoquait ouvertement l’aspect militaire du programme nucléaire iranien, dont Téhéran a toujours nié l’existence.

Peut-on le croire ?

"La communauté internationale a envoyé un message « très ferme aux Iraniens : Revenez à la raison, suspendez toute activité nucléaire, l’enrichissement et la conversation d’uranium", leur disait-on. Mais "Ils ne nous écoutent pas".

De son côté, la communauté internationale "unie (...) a décidé de saisir le Conseil de sécurité qui sera saisi par un rapport de M. El-Baradeï, le directeur de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique), début mars", a-t-il souligné.

Désormais : "Ce sera au Conseil de sécurité de dire ce qu’il entend faire, quels moyens il entend se donner pour arrêter, gérer, terminer, apporter une solution pacifique à cette crise terrible de la prolifération nucléaire, due à l’Iran, de manière unilatérale", a conclu M. Douste-Blazy.

Et pourtant, une semaine après l’annonce par Téhéran de la reprise à petite échelle de son programme d’enrichissement d’uranium, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s’est rendu dans l’usine d’enrichissement de l’uranium de Natanz, où il s’est entretenu avec des experts. Cette visite à Natanz a été considérée comme un geste de soutien aux scientifiques impliqués dans le programme iranien d’enrichissement de l’uranium. Les activités à Natanz étaient suspendues depuis octobre 2003.

Et voilà ! La question à poser : « Cela justifierait-il une action militaire aérienne dans un pays héritier d’une civilisation aussi ancienne que celle de Mésopotamie, un des plus riches du monde en ressource non renouvelable, où un nouveau conflit armé contre l’armée et le peuple ferait ressembler celui d’Irak à une promenade champêtre ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • mikiane mikiane 18 février 2006 13:48

    On apprend ce matin que le Charles de Gaulle va croiser au large du Golfe Persique : cf http://www.liberation.fr/page.php?Article=360589

    A suivre...


    • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 18 février 2006 14:44

      Merci pour votre information. Ces manoeuvres peuvent être considérées comme de la « gesticulation » mais elles confirment la nature des préoccupations des puissances occidentales en face d’un pays dont le président en exercice menaçant de destruction ceux qui ne sont pas comme ses comptatriotes et ne croient pas aux mêmes dogmes, projette dans le même temps de doter ses armées de systèe d’armes nucléaires, comme ont paru le confirmer les observations faites sur place par des experts atomistes internationaux.

      PS - J’ai vu dans votre bio que nous avons fréquenté à différentes époquee le « Lycée » de Csablanca sur la colline Mers-Sultan.

      Bien à vous

      Bertrand C. Bellaigue


    • (---.---.164.51) 18 février 2006 14:21

      T’inqiète pas, les Français n’auront rien à faire, les Israëlien s’en chargeront....


      • (---.---.224.42) 18 février 2006 20:21

        U have a good vision of the things !!!


      • brch90 (---.---.183.231) 18 février 2006 14:50

        Vous croyez vraiement en cas de guerre que les conventions ont une importance ?

        Un accident dans une centrale est si vite arrivé ...


        • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 18 février 2006 15:12

          Merci pour vos commentaires. Au suivant ?

          Bien à vous

          BCB


        • dmx (---.---.5.80) 18 février 2006 16:18

          Cela fait plus d’un an que Scott Ritter a dénoncé l’intention de Washington d’attaquer l’Iran pour poursuivre le programme néo-conservateur et mener deux guerres de front, afin de dissuader l’émergence de rivaux à la fois sur le plan local et sur le plan global.

          Le problème de l’Iran n’a rien à voir avec les armes de destruction massives, l’Iran ne possédant pas de bombes atomiques pour l’instant. Israel et les USA ont largement les moyens de dissuader une attitude aggressive de l’Iran à leur égard, ce qui est la seul justification légale pour une guerre pré-emptive, c’est à dire censée protéger d’une menace imminente. La guerre que nous propose les USA est préventive, c’est une dire une guerre illégale d’aggression pour laquelle les dirigeants américains devraient ultérieurement être jugés comme criminels de guerre, enfin si la justice internationale n’était pas réduite à la loi du plus fort.

          Evidement, un Iran possédant la bombe ne serait plus contraint de suivre les injonctions venant de Washington dans sa politique au Moyen-Orient. Ce que constestent les USA, c’est la souveraineté des peuples dans les pays riches en ressources pétrolières. Ainsi, comme l’a bien expliqué K. Petrov, ce qui en cause c’est le dollar comme monnaie de référence :

          http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=3214

          C’est l’un des pilliers de l’empire Américain dont l’existence dépend aujourd’hui de la soumission des autres nations. L’arrivée du Peak Oil ne va pas arranger la situation. L’attaque Américaine est inévitable car aujourd’hui, elle perçoit toute dissidence comme une aggression. J’espère que la France n’est pas dupe de cet empire de la honte.


          • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 18 février 2006 16:54

            Le plus grand danger qui nous menace nous qui parlons parfois de « dissuasion nucléaire », est la paranoÏa. il faut constamment y penser pour ne pas tomber dans le piège. Ceci dit, relisez mon papier. Je crains que vous n’ayez pas compris ce que j’ai écrit. Bien à vous


          • dmx (---.---.5.80) 18 février 2006 22:39

            Je ne sais pas trop ce que j’ai mal compris mais je ne vous accuse pas d’être un partisan d’une attaque. Vous plaidez le contraire il me semble.

            J’ai plus réagit par rapport à l’instrumentalisation de la haine raciale et religieuse qui se met en place aujourd’hui autour de certains pays du Moyen-Orient et la paranoia qui se développe autour du nucléaire iranien qui est un programme qui date du Shah d’Iran, donc qui n’est absolument pas nouveau. Cette manipulation met fait honte et me rappelle les heures sombres de notre continent.

            Les enjeux sont ailleurs, c’était le sens de mon message. Je pense que les USA attaqueront et que les autres puissances (Russie, Chine et même l’Europe) ne peuvent accepter que les USA prennent une position dominante dans cette zone stratégique. L’affaire du gaz Ukrainien est un avertissement directe à l’Europe : devinez qui est le 2ieme producteur mondial de gaz ?

            Du côté américain, la stratégie que propose Z. Brzezinsky du contrôle de l’Eurasie montre que cet objectif est non-partisan et a l’adhésion d’une majorité écrasante de l’élite américaine. Cette élite veut un empire car elle sait que l’économie américaine ne peut survivre sans cet empire.

            Bien à vous.


          • Caméléon (---.---.126.86) 19 février 2006 18:54

            la France..... c’est quoi le numéro de téléphone ?

            y seront bien content que ce soit les US et les isaraéliens qui se chargent du boulot


          • Stéphane (---.---.91.77) 18 février 2006 17:02

            Au cours des dernières semaines il y eu des évènements assez « curieux » qui pourraient accréditer la thèse de frappes imminentes.

            Les déclarations de Mr.Chirac à propos de la « dissuasion » nucléaire,la position relativement inattendue de la Chine, la relative inflexion de la politique Russe etc. Un peu comme si l’on s’était rendu compte que les« jeux étaient faits ». En même temps l’on ne peut que s’étonner de la virulence de de la charge anti Iranienne alors qu’au même moment la Corée du Nord jouit d’une relative « impunité ».

            A mon avis le dossier nucléaire est objectivement assez acessoire dans cette montée de pression.Il y a eu récemment dans le NYT un article assez complet sur le sujet du nucléaire Iranien.( « So many strong leads, so many dead ends »)

            En revanche,tous les observateurs s’accordent pour dire qu’un désengagement des EU d’Iraq passe nécessairement par une « neutralisation » de Téhéran car le « levier » Iranien sur la situation intérieure en Iraq est incontestable. Or ce désengagement, pour un ensemble de raisons, est devenu aussi indispensable qu’urgent.

            Donc, je crois que nous assistons actuellement à un « remake » du scénario des WMD.A cette différence près que Washington, fort de sa première expérience à propos du dossier Irakien prend le soin de « fignoler » le dossier et de constituer un consensus international. La constitution de ce dossier est d’autant plus commode que la situation Iranienne prête beaucoup plus l’occasion à une manipulation « plausible ».

            Ce consensus a eu certainement un prix.Lequel ?


            • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 18 février 2006 18:14

              Votre remarque, Stephane, est interessante. Les prochains developpements des négociations entre le quartett occidental et l’Iran au sujet de son programme nucléaire constitueront certainement une indication sur la toutnure que prendront les évènements. La présence durant la même periode, d’unités navales internatiales pour des manoeuvres en Méditerrannée orientale ne sont certainement pas dues au hasard. Dans on « art de la guerre » , Lao Tseu conseillaient aux généraux chinois de faire beaucoup de bruit en face de l’ennemi, sutout quand ils avaient des raisons de ne pas être sûr d’être capables de vouloir engager le combat.

              Récemment le Wall street journal citait un specialiste de l’Iran au sein de l’Américan Enterprise Institue, M. Michael Ledeen. Celui ci constatait que « le gouvernemnt Bush n’avait pas vraiment de politique iranienne ».

              Cette remarque a probalement été suggérée par l’existence d’un affrontement entre « faucons » et « colombes » qui se manifeste à Washington.

              Les néo-conservateurs ( « neo-cons »)considèrent que l’Iran est le pays qui, à leur yeux, menace le plus la paix et la stabilité au MOyen Orient.

              Mais de leur côté certains diplomates et Mme Condoleeza Rice, secretaire d’Etat, sont d’un autre avis considérant qu’une reprise des contacts entre les Etats-Unis et l’Iran pourrait permettre de sortir de l’imbroglio actuel.

              Mrs Rice, est d’ailleurs representée dans le même journal, voguant sur un trimaran aux couleurs américaines, dont chacun des trois flotteurs porte une inscription. De gauche à droite : « Euro love-in », Moyen Orient ; Cesser le feu«  »Diplomatie en Iran".

              Il semble bien que puisse lui être attribuée l’initiative de faire miroiter à l’Iran son adhésion à l’Organsiation Mondiale du commerce, assortie de quelques gracieusetés dans ce domaine, dans le but de l’inciter à sortir de l’impasse nucléaire actuelle.

              BCB


            • Stéphane (---.---.69.91) 18 février 2006 19:59

              Juste quelques précisions pour compléter ma contribution précédente.

              - Quand je parlais du « levier » Iranien, je faisais référence à Moqtada Al Sadr.A son retour du Hadj il a clairement fait comprendre que toute intervention en Iran aurait des conséquences en Iraq.
              - L’instrumentalisation de l’affaire des « caricatures »par l’Iran doit se comprendre également dans ce contexte.
              - La chute de l’influence des « neocons » semble assez évidente.(qui peut le regretter ?)Les récents éditoriaux de Bill Kristoll dans le « Weekly Standard » sont éloquents à ce sujet.L’ambivalence de Mme. Rice est tout aussi évidente.
              - Vous avez raison de citer Lao Tseu.La seule grande inconnue dans ce jeu d’échecs est Ahmadinedjad.Je le perçois comme un un peu trop exalté et fascisant dans cette partie délicate.Mais il est vrai que le personnage qui compte réellement est Mr.Larijani.Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de l’entendre lors du « 7-9 » de Stéphane Paoli sur France Inter en direct de Téhéran. Je l’ai trouvé très « Persan » donc subtil...(J’ai personnellement assez bien apprécié la manière dont il remis en place Mr.Douste-Blazy !)

              Cordialement


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 février 2006 18:29

              Bonjour Monsieur Bertrand C. Bellaigue

              Rappelons nous des accords de Munich ( 1938 ) http://www.herodote.net/histoire09302.htm

              … la suite, nous connaissons nous ont conduit : l’amabilité et la faiblesse !

              Depuis plusieurs mois, devant la mauvaise volonté ( et l’arrogance ) du Président Iranien, qui a refusé les contrôles et renvoyé les personnels de l’Agence internationale de l’énergie atomique ( AIEA) , je pense que cette solution s’imposera !

              Le hic pour une frappe balistique, ,… c’est éventuellement … les retombées radioactives, car dans ce cas là, l’objectif, n’est pas un innocent bâtiment .. et plus le temps passe, plus ce risque est important !

              Gilbert Spagnolo


              • (---.---.152.76) 18 février 2006 19:20

                Messieurs,

                Tout pays musulman qui se doterait de l’arme nucléaire n’est pas pour autant un danger.Un exemple !

                - le Pakistan a la bombe nucléaire et pourtant, mis à part ses essais dissuasifs,il n’a jamais utilisé la bombe.Et pourtant, cela fait très longtemps que le Pakistan a la bombe.

                Si au jour d’aujourd’hui le Pakistan n’avait pas la bombe et s’apprêtait à l’avoir,les « Occidentaux » prétexteraient que la Pakistan est un danger pour le monde, va utiliser la bombe, anéantir Israël, etc...

                Le pakistan a pu avoir la bombe, parce que c’était encore la période des deux grands blocs,la « Guerre Froide » entre Etats-Unis et l’Union soviétique et pour d’autres raisons mineures.

                Il faut arrêter de raconter des histoires,si l’Occident ne veut pas que l’Iran possède la bombe, c’est parce qu’il veut conserver la supériorité militaire, parce que nous vivons toujours sur le principe de la loi du plus fort et non du soi-disant « droit international »,qui est une farce pour débiles mentaux.La preuve, c’est que le président Chirac n’a pas hésité à dire que la France utiliserait la bombe nucléaire pour des raisons de « terrorismes ». Incroyable non ?

                Chaque nation a le droit de se developper.Et le fait d’acquérir la bombe est une garantie de respect de la part des autres puissances.Celà equivaut à dire,je peux me défendre, tu ne réussiras pas à me détruire aussi facilement que tu le crois.

                Il faur arrêter les hypocrisies, le pays le plus dangereux de la planète, ce sont les Etats-Unis !!!


                • Caméléon (---.---.126.86) 19 février 2006 19:09

                  d’accord chaque pays peut se doter de la bombe, mais pour se protéger d’une éventuelle attaque...

                  l’iran s’est pour attaquer et d’étruire les mécréants pas pour produire de l’électricité dans un pays ou le réseau électrique est qu’assi inexistant

                  quand on signe le TPN on s’y tien

                  on connait la légendaire sournoiserie de cette région du monde comme celle de la corée du nord...dite l’axe du mal

                  les roques states doivent savoir qu’il ne faut pas se moquer du monde sans risque de sanctions, fussent-elles militaires

                  et ils l’auront bien cherché


                • kritik (---.---.40.130) 23 février 2006 18:23

                  Jusqu’"à ce jour les dirigeants pakistanais n’ont pas nié la shoah et menacé de destruction Israel.Quoiqu’on pense d’eux par ailleurs ; (voir l’affaire Pearl)Il n’existe, pour le moment pas de danger de ce cp>


                • (---.---.77.183) 18 février 2006 23:14

                  Ces dernière semaines, une sorte de nouvelle « guerre froide » ou plutôt une tension d’avant guerre, s’installe, le dossier iranien fait aussi des vagues dans d’autres pays du moyen orient : avec les caricatures..., les chiites d’Irak, mais aussi au Liban avec l’axe Syro-Iranien et le Hezbollah. Le dossier iranien n’est pas aussi simple qu’on puisse le croire... et ne s’arrête pas à l’Iran uniquement. ... je pense que la diplomatie prévaut encore dans ce cas, même si toutes les cartes sont jouées, il y a peut être un nouveau et dernier Joker quelque part, à faire sortir...


                  • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 18 février 2006 23:45

                    L’auriez vous, par hasard, dans votre manche ? BCB


                  • xcgold (---.---.31.156) 19 février 2006 02:23

                    Bonsoir à tous,

                    Il est manifeste que l’Iran développe des armes nucléaires. L’AIEA n’a pas l’habitude de crier au loup. Ils ont dit que la Corée du Nord développait des armes nucléaires (confirmé par la sortie des traités anti-prolifération), ils ont dit qu’il n’y avait pas de programme d’armes de destruction massive en Irak (ce qui s’est révélé juste).

                    Ces armes ont comme but, soit une attaque, soit une dissuasion.

                    L’Iran n’a aucune raison d’attaquer un pays à l’exception peut-être d’Israël. Toutefois la puissance nucléaire israélienne est trop forte (on parle de 200 têtes) pour que l’Iran prenne le risque de destruction presque complète de son pays.

                    Donc, l’Iran cherche à se doter de l’arme atomique pour la dissuasion. Reste à savoir pour dissuader qui ? Aucun de ses voisins, y compris Israël, ne représente une menace. On cite les américains. Mais les américains n’ont aucune envie, quoiqu’en dise certaines personnes, de se lancer dans une guerre d’invasion de l’Iran. Leur expérience actuelle de l’Irak leur suffit et l’Iran n’est pas dans un état de déliquescence auquel était arrivé l’Irak au moment de l’invasion. Donc, le rapport coût-bénéfice pour les américains est trop défavorable pour attaquer l’Iran.

                    Donc, pas d’attaque, pas de dissuasion... Alors pourquoi insister tellement pour développer des armes atomiques ?

                    On peut avancer les raisons suivantes : outil de chantage, relance de la fibre nationale dans un pays en proie au doute, prestige auprès des pays musulmans, voire même des ’pays du Sud’.

                    Malheureusement, il est trop tard pour réagir et l’Iran a les moyens d’aller jusqu’au bout de son projet.

                    Le monde se trouve, pied et poings liés, grâce à la bétise des américains.

                    Des sanctions économiques sont impossibles car le pétrole iranien est indispensable au marché mondial.

                    Impossibilité d’une attaque terrestre car la plus puissante armée du monde est bloquée en Irak

                    Des frappes aériennes ne seront d’aucune utilité. Les iraniens préparent leurs projets nucléaires depuis très longtemps et ont construit toutes leurs installations à l’abri des regards et des bombes.

                    Pour éviter une destruction comme l’Irak avait subi de la part d’Israel, l’Iran a développé toute son industrie nucléaire en souterrain à de grandes profondeurs avec une protection de béton indestructible. Sans parler que les sites sont disséminés partout dans le pays.

                    La seule manière d’arriver à briser les protections de ces sites souterrains et d’utiliser des bombes extrémement fortes : des bombes atomiques.

                    Mais la communauté internationale n’acceptera pas d’utiliser l’arme suprême en guerre préventive ; sans parler des réactions des populations musulmanes à travers le monde. Quand on voit les réactions sur quelques dessins, imaginons si on déclenche le feu nucléaire au-dessus de Téhéran...

                    Donc, la communauté internationale se trouve, comme souvent, en absence de moyens de réaction.

                    La seule manière est l’opposition farouche mais pacifique à l’Iran en soumettant le pays à un boycott complet de leurs exportations. Le coût financier sera terrible car le pétrole atteindra des sommets difficilement estimables.

                    En absence de rentrées financières, le pays devra concentrer son énergie sur d’autres choses, le peuple grognera contre ses dirigeants et au bout de quelques années, on peut espérer un changement d’attitude du pouvoir iranien.

                    Les meilleurs exemples sont les embargos sur la Libye et sur l’Irak. Ces deux pays ont abandonné tout programme de développement d’armes de destruction massive suite aux embargos dont ils souffraient.

                    Espérons que nos hommes politiques aillent dans ce sens. Cela aura également une conséquence favorable sur le climat puisque nous serons tous forcés de réduire notre consommation de pétrole et le haut niveau des prix rendra encore plus attractif les autres sources d’énergie.

                    XC


                    • Caméléon (---.---.126.86) 19 février 2006 19:24

                      des sanctions économiques ne sont pas applicable si chantage avec leur pétrole

                      le changement de dogme français à l’égard du nucléaire militaire est très étonnant et n’a manifestement pas poussé les gens dans la rue brûler des ambassades comme les caricatures avec 4 mois de décalages qui est d’ailleurs une belle manipulation des sournois du cru

                      israel se passera du conseil de sécurité pour intervenir il en va de sa survie en tant qu’état et seront fort probablement aidé par d’autres pour bien marquer le coup et faire comprendre à la région entière ce qu’est une guerre préventive...


                    • (---.---.123.107) 21 février 2006 10:34

                      Je pense malgré tout qu’une attaque au sol est possible si une coalition de pays de l’otan décide de la faire (USA, France, Australie, canada, grande bretagne, ...).


                    • Perlin (---.---.172.36) 19 février 2006 02:52

                      A BCB

                      Dans on « art de la guerre » , Lao Tseu...

                      Je ne connais pas cet « art de la guerre » de Lao Tseu, en revanche, je connais celui de Sun Tzu...

                      Bon papier, merci


                      • (---.---.115.51) 19 février 2006 03:12

                        Guerre intentionelle(de Haifa ( une tel « frappe » chez les Zionistes est toujours legitimite et les Zionistes sont toujours innocentes )) sur les usines nucleaires en construction de l’Iran:La Russie assume toujours la USrael frappe pour les Etats Unies. Voyez : ((IP:xxx.x89.164.51) ((IP:xxx.x52.224.42) le 18 février 2006 ) )


                        • (---.---.23.177) 19 février 2006 05:10

                          Avec un peu d’imagination, le Clémenceau revient pour être réarmé.


                          • Kochab (---.---.192.92) 22 février 2006 23:33

                            Le Clémenceau réarmé ? Il n’en reste plus grand chose : une coque quasiment vide. Il faudrait des années de travail pour le remettre en état.

                            Cependant, le retour à Brest peut être un signe. Peut être aussi un signe adressé à la Grande Bretagne qui renacle toujours sur les conditions de construction en commun des futurs portes-avions (2 pour eux, 1 pour nous).

                            On n’a jamais trop d’imagination...


                          • un enseignant trentenaire (---.---.56.116) 19 février 2006 10:13

                            Depuis un moment déjà la politique US est simple : créer des foyers de guerre dans le monde ( allumer des incendies ), quelle va elle-même « traiter » pour :

                            Primo : continuer d’affimer, de prouver qu’elle est la seule super-puissance dans le monde et que l’on ne peut se passer d’elle. Elle est d’autant plus crispée là-dessus que c’est de moins en moins vrai. La Chine et une UE soudée sont des concurents sérieux. En frappant dans certains pays , elle désunie l’Europe sur la marche à suivre, les soutenir ou pas. Un bon point pour eux. En frappant des « dictatures », elle souligne le fait que la Chine justement n’est pas une démocratie. Second bon point pour eux.

                            Secondo : En maintenant l’Amérique dans un état de guerre extérieure permanente, le gouvernement US assure sa main-mise sur la population américaine. Quand votre population a peur, vous pouvez lui faire faire n’importe quoi, comme lui faire accepter le « patriot act », ou lui faire oublier les difficultés économiques ( comme le fait que les USA sont le pays le plus endetté au monde, très loin devant le plus pauvre des pays du tiers-monde ).

                            Tertio : les enjeux économiques : s’assurer le contrôle des approvisionnement en pétrole pour soi-même et pour ses rivaux potentiels ( comme la Russie ). Faire la guerre est aussi du pain béni pour le complexe militaro-industriel, cela permet d’y créer ou du moins d’y maintenir les emplois, donc de freiner l’augmentation du chômage. Cela permet aussi de stimuler l’avance technologique des USA sur le reste du monde, et d’envoyer se faire tuer une partie des jeunes contestataires ou chômeurs potentiels. Les pays attaqués devront être reconstuits, par des entrprises americaines qui ainsi s’implantent là ou elle n’était pas forcément tolérées avant. Tous l’argent récolté permet d’entretenir une force de frappe armée dont la projection au loin est de plus en plus couteuse. Quelque part c’est une sorte de cercle vicieux cannibal : je fais la guerre pour me permettre de continuer à faire la guerre. Enfin la famille Bush a aussi de gros interêts dans le business de la guerre. Elle en profite, elle et sa clique, pour se mettre beaucoup d’argent de coté.


                            • Caméléon (---.---.126.86) 19 février 2006 19:31

                              très joli anti-américanisme primaire à la more...

                              arrêtez donc de manger des hamburger, coca cola et autres chewing gum hollywood...


                            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 19 février 2006 10:29

                              Jusqu’à preuve du contraire l’usage de la bombe nucléaire au Moyen-Orient est plus dans la dissuasion que dans l’attaque en première frappe. Israël a aussi la bombe et toute attaque d’Israël aura des retombées immédiates cataclysmiques sur toute la région et donc en Iran. Il est probable que l’Iran a tiré la leçon de la guerre en Irak : si Saddam avait eu la bombe, il serait probablement encore au pouvoir.

                              La politique américaine est dans une contradiction insurmontable : Il est tout à fait possible pour le gouvernement américain de bombarder les équipement nucléaires de l’Iran, mais il n’a les moyens militaires et politiques d’occuper le terrain, du fait de son engagement en Irak. De plus une attaque de l’Iran ferait immédiatement éclater le semblant de pouvoir irakien dont il a besoin pour envisager de se dégager militairement de l’Irak.

                              Une « solution » militaire me paraît aujourd’hui impossible ; et, nous le voyons dans leur attitude, aux gouvernants Iraniens aussi. Un simple bombardement ne changera pas grand chose à la situation militaire mais par contre pourra favoriser les objectifs des gouvernants iraniens : souder autour d’eux les chiites d’Iran, d’Irak et d’ailleurs.

                              Décidément on a pas fini de payer les conséquences de la guerre en Irak engagée dans les conditions que l’on sait.

                              Le rasoir philosophique


                              • patricemorize (---.---.200.161) 19 février 2006 13:03

                                La bombe nucléaire pour les irraniens représenterait un danger pour eux mêmes du fait que en cas d’utilisation,voir menace d’utilisation le pays serait détruit par les puissances mieux armés et en nombre suppérieurs .Pour l’instant le pays le mieux armé et aussi celui qui fait le plus peur à la planéte entiere à cause de sa volonté de vouloir tout régir sur la terre,surtout dans les pays ou se trouve les richesses.L’intégriste Américain nous a habitué a nous méfier de ses prises de positions concernant des armes imaginaires qui lui servent de pretextes.Ne plus croire ce type serait une bonne chose .Ce que les médiats ne montrent pas c’est le ras le bol d’une grosse partie du peuple US de voir leurs jeunes se faire tuer pour du pétrole.Aux prochaines éléctions le mytho ne peu plus se représenter,donc nous risquons fortement de voir se développer un conflit avec l’Iran ,encore une foi l’armement serat le pretexte,et la vraie raison serat le pétrole.


                                • Caméléon (---.---.126.86) 19 février 2006 19:38

                                  le cas de l’irak était déjà sur le bureau de clinton pendant ses deux mandats, mais il avait d’autres occupations, le bougre...

                                  le prochain président US aura le dossier iranien sur son bureau en arrivant qu’il soit de droite ou de gauche faudra bien qu’il s’en occupe et prépare un autre dossier pour son succeseur...


                                • SAM de Clichy (---.---.20.156) 19 février 2006 13:34

                                  Je suis de l ‘avis de Mr Reboul , un scénario militaire en Iran est nullement envisageable pour l’instant par « les américains ». Les insurgés en Irak sont principalement des sunnites ,les chiites préférant se concentrer sur la prise du pouvoir. Toutes agressions de l’Iran provoquera une attaque sur trois front sunnites , chiites, l’ Iran sans compter que la Syrie qui a publiquement annoncé son soutien a l Iran en cas d’agression. ( éviter de reprendre les termes de l’administration bush en utilisant « l’axe iran-syrie-hezbollah » preuve que leurs propagandes est efficace sur notre inconscient ). Ne vous focaliser pas non plus sur ahminedjad il ne détient pas le vrai pouvoir en Iran. il sera sacrifier en tant et en heure. Les deux camps font diversions. L’enjeux est la « denucleirisation militaire » d’israel d’une part, il ne faut l oublier ! voilà la véritable injustice dans la région. D’autre part il s agit de l indépendance énergétique de l Iran. Rappelez vous l Iran n accepte pas la proposition russe telle quelle , de l’enrichissement sur le sol russe. Bush remet sur la table, le partenariat mondiale pour aider les pays a disposer de l énergie nucléaire civile avec encadrement des pays du G5. Dans ces deux cas les pays pouvant participer aux principes seront dépendant donc « soumis ». Ce que ne veut pas L Iran. En faite le vrai plan de Poutine et de proposer la mise ne place d ‘un Organisme Autonome ( Privée non gouvernementale). Ce qui semble être la solution la plus objective.

                                  J e vous rappelle que l Iran n a pas mis fin au inspections de l Aiea elle a seulement suspendu le protocole additionnel qui prévoit des contrôles accrues. Seul l Iran a subit ce traitement. Les inspecteurs de l Aiea était invité a être présent lors de la reprise des activités. L Iran a arrêté ses activité pendant deux ans mais aucune solutions décentes lui était proposé. Les Occidentaux gagnait du temps particulièrement les Etats unis qui aurait souhaité finir leur « Mission » en Irak plutôt pour s’occuper des Iraniens.

                                  La diversion Iranienne masque l ouverture prochaine de la bourse de pétrole en euros a Téhéran. Qui permettra aux Européens d’éviter de changer leurs devises au chinois et au russes d acheter en euros et participer au déclin de L économie Américaines basé sur le dollars et l échange contre du pétrole.

                                  Donc posons nous les bonnes questions ? Pourquoi israel a deux cents ogives et n a pas ratifier le TNP Pourquoi les Iraniens ne pourrait pas être indépendant energetiquement comme tout autres pays ? Pourquoi l initiative d une bourse iranienne du pétrole avec échange en euros est une menace pour le dollars ?


                                  • SAM de Clichy (---.---.20.156) 19 février 2006 13:48

                                    pascal R tes propos sont disproportionnés par rapport a ton courages tu veux exploser tout le monde et toi tu tu veux rester sur ton canapé et chatter sur internet pendant que des soldats sont sur le front. ( tes amis , ta famille..) Quand tu as ce type de propos il faut en effet les assumer et t engager dans les Gi ils recrutent avec 10000 dollars a la clé ou fais toi sauter avec une ceinture d’exlosif. Si tu as choisis ton camp bien toi.


                                  • xcgold (---.---.168.30) 19 février 2006 14:05

                                    SAM,

                                    « Donc posons nous les bonnes questions ? Pourquoi israel a deux cents ogives et n a pas ratifier le TNP Pourquoi les Iraniens ne pourrait pas être indépendant energetiquement comme tout autres pays ? Pourquoi l initiative d une bourse iranienne du pétrole avec échange en euros est une menace pour le dollars ? »

                                    Israël n’a jamais menacé de destruction un de ses voisins. Le régime politique israélien est beaucoup plus démocratique que le régime iranien.

                                    L’Iran utilise l’excuse de l’indépendance énergétique pour développer un programme militaire. Qui est indépendant énergétiquement de nos jours ? L’Europe qui est dépendante de la Russie et des pays arabes ? La Chine qui importe de plus en plus de pétrole ? Aucun pays au monde n’est indépendant du point de vue énergétique.

                                    Autoriser un pays à développer des armes atomiques parce qu’un autre en a, ca s’appelle l’escalade. Si je suis votre raisonnement, l’Iran a le droit de développer des armes nucléaires parce qu’Israel en a. Après la Turquie pourra en développer car son voisin iranien en a. Ainsi de suite...

                                    Ca ne vous fait pas peur que l’Iran possède des armes nucléaires ? Moi, si. Le président iranien ne montre pas un comportement rationnel et ce type de comportement lorsqu’on a la bombe ne me rassure pas.

                                    Sans parler qu’un pays ayant signé le TNP et qui cherche à s’équiper en armes atomiques ne respectent pas ses engagements. Quelle confiance peut-on avoir en un pays ne respectant pas ses traités ? Au moins, les israéliens ne jouent pas double jeu.

                                    Cordialement

                                    xcgold


                                  • SAM de Clichy (---.---.20.156) 19 février 2006 14:18

                                    J ai du mal me faire comprendre XCgold quand je denonce les l’arsenal israelien c est surtout parce que je suis pour les contraindrent a ce desarmer pour un moyen orient sans armes de destruction massive. C est deja assez instable comme ca depuis que les anglos saxons ont redessiner les cartes de la regions pour leurs propres interets. Je suis contre l escalade et contre des etats privilegiées. sam de clichy


                                  • sam de clichy (---.---.20.156) 19 février 2006 22:05

                                    Cher Saint Cochon, plus je connais la vraie nature de l homme plus je suis d accord avec ta theorie , je te cite « Si ça avait pas été les anglais qui avaient redessinné le moyen orient selon leurs inétrêts, cela aurait été les arabes ou les Turcs ( avant les Anglais ce sont les Turcs qui avaient redessinné le M-O selon leurs intérêts). »

                                    je suis moins d ’accord qu en tu dis « si les Arabes avaient le pouvoir ils se hâteraient de rayer Israël de la carte... » parce que si un « veritable accord de paix » etait trouvé dans le conflit israel-palestine. Et un accord ne peut tenir que s’il est reellement equitable pour les deux parties et conclues avec les elus du peuples. Alors pourquoi les arabes en voudrait encore a Israel si un compromis etait trouvé ?

                                    juste pour info : « rayer israel de la carte » sont des propos qui n ont jamais été utlisé par le president iranien. Ces propos sont different et ne visait que le regime sioniste et non les populations." Reuters a diffuser une fausse information qui aujourd’ hui est reprise par tous les medias. en publiant ceci : Le 26 octobre 2005 « Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré mercredi qu’Israël devait être rayé de la carte, a rapporté l’agence de presse officielle IRNA, voici la depeche original de l agence Irna http://www.irna.ir/en/news/view/line-17/0510265904171054.htm ou voltairenet.org Alors cessez d’utiliser s’il vous plait les propos insuflés par la propogande atlantiste. exemple Comme « l axe Iran-syrie » qui fait reference a « l axe du mal » ou a un complot , ou encore « la rue arabe a comdamnée » qui laisse penser que les pays arabes n ont pas d institutions etablies et nul autre idendité que d’etre arabe , ou « une organisation terroriste proche d’alquaida » en ne prouvant jamais la nature de ces liens et surtout comme ci cela ne suffisait pas qu’ils soient terroristes , il faut en plus que cela ressemble a alquaida ( c est plus vendeur).

                                    merci


                                  • SAM (---.---.20.156) 22 février 2006 21:38

                                    « Le monde se divise en deux categories ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent » sergio leonne


                                  • SAM (---.---.20.156) 24 février 2006 22:36

                                    Ceci est un message pour les personnes de confession juives et musulmanes.

                                    je leur demande pour ce qui sont encore sensé d intervenir et d oeuvrer contre le sionisme et l islamisme au sein d ’eux meme car en verité je vous le dis c ’est un cancer, tout comme un bon musulman dois condamner le fanatisme religieux le bon juifs doit affronter le sionisme.

                                    Et il ne faut pas faire d amalgame les palestiniens ne sont pas des terroristes et les colons ne sont pas tous des sionistes. Les palestiniens sont pret pour la paix et a se contenter des parcelles infimes dont ils ont heriter (la bande de gaza et la cisjordanie) d ailleurs leurs pays est coupé en deux, ou est la logique a cela. Un mur se construit et bientot l isolement sera total.

                                    Il y a plus de bon que de mauvais dans chacuns des peuples, j en suis certains. Le mal d ’israel est le sionisme , le mal de la palestine est l islamisme qui s’installe. Il faut en prendre conscience. L un appel l autre a reagir avec la haine , dans un cercle infini. le gouvernement isrelien a dis qu’il ne negocierait pas avec le hamas . Le hamas a repondu de meme http://fr.chinabroadcast.cn/181/2006/02/24/102@91582.htm Aucun des deux parties ne veut le bien de son peuple.


                                  • Mandela Way (---.---.102.41) 25 février 2006 04:27

                                    Mr xcgold vous dites :

                                    - "Ca ne vous fait pas peur que l’Iran possède des armes nucléaires ? Moi, si. Le président iranien ne montre pas un comportement rationnel et ce type de comportement lorsqu’on a la bombe ne me rassure pas.

                                    Sans parler qu’un pays ayant signé le TNP et qui cherche à s’équiper en armes atomiques ne respectent pas ses engagements. Quelle confiance peut-on avoir en un pays ne respectant pas ses traités ? Au moins, les israéliens ne jouent pas double jeu."

                                    Vous oubliez quand même quelques détails importants :

                                    Depuis sa création en 1948,

                                    1 - Israël a déclenché 4 guerres préventives sur 5

                                    2 - En conséquence, Israël fait l’objet de 65 résolutions de l’ONU qui jusqu’à aujourd’hui n’ont jamais été respectées

                                    3 - Israël est accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité par les principales ONG mondiales

                                    4 - En violation du jugement de la Cour Internationale de Justice, Israël continue de construire un mur qui fait de la Cisjordanie une prison à ciel ouvert

                                    5 - Israël refuse de respecter le Droit international et les Droits de l’Homme et refuse la présence d’observateurs internationaux dans les territoires occupés, ou même la présence d’une force d’interposition de l’ONU qui garantirait la sécurité des israéliens et la paix pour les palestiniens. Pourquoi ?

                                    6 - Israël possède 200 bombes atomiques fabriquées secrètement et hors contrôle international, mais n’a jamais voulu le reconnaître officiellement et a toujours refusé toute inspection internationale - (si ça c’est pas le summum de l’hypocrisie et du double jeu c’est quoi alors ?)-

                                    Et vous dites que vous avez plus peur de la bombe iranienne qui n’existe pas, que d’Israël avec ses 200 bombes atomiques ?

                                    En clair le fantasme iranien vous effraye davantage qu’un Etat qui démontre chaque jour qu’il est au-dessus des lois et manipule l’opinion internationale ?

                                    Un Etat qui se veut au-dessus du Droit international, qui viole toutes les lois et toutes les normes démocratiques et dispose en plus de 200 missiles atomiques, est bien plus dangereux que l’Iran respectueux de la charte des Nations Unies.

                                    L’Histoire a souvent démontré que sous le masque trompeur de la démocratie, se cache le visage hideux de la dictature raciste, de la manipulation, du mensonge, et avec Israël, l’actualité en apporte chaque jour la preuve.

                                    Pour l’ONU et pour l’ensemble des nations du monde, la définition d’un Etat qui possède l’arme nucléaire en violation des traités et de tous les règlements internationaux, et se prétendant au-dessus du droit international et des lois humaines, on appelle ça un Etat terroriste.

                                    Si on tient compte de ces critères, on ne peut que constater qu’Israël est un Etat terroriste et non une démocratie comme il tente de le faire croire.

                                    Aucun pays musulman ne constitue une menace ni pour cette région ni pour l’Europe et pour cause Israël dispose grâce à l’Amérique d’une superiorité militaire indiscutable dans tous les domaines. De plus avec 200 bombes atomiques... il est difficile de nous faire croire qu’Israël est menacé par une éventuelle future bombe iranienne...

                                    L’Europe avec la France et l’Angleterre, dispose aussi des moyens de se défendre, ne parlons pas des Etats Unis hors d’atteinte...

                                    Aucun pays arabe n’a 65 résolutions de l’ONU au-dessus de la tête. Les pays arabes demandent juste à Israël de rendre justice aux Palestiniens et aux Syriens, en appliquant les résolutions de l’ONU, résolutions qui ramèneraient la paix dans la région. L’Iran ne demande rien d’autre.

                                    Israël cherche donc à diaboliser l’Iran antisioniste en prétendant que ce pays menace sa propre survie et le reste du monde, que son Président est dangereux, que les femmes ne sont pas libres, que les mollahs financent le terrorisme, que le peuple iranien veut la démocratie et la liberté... etc... etc...

                                    Comme pour l’Irak, les arguments sont à quelques détails près, les mêmes... Foireux.

                                    Pourtant lorsque les néoconservateurs déclarent :

                                    - « Nous avons ramené l’Irak au Moyen Age, nous allons ramener l’Iran à la préhistoire » -

                                    pour nous européens qui comprenons ce que ces menaces veulent dire, une rupture d’approvisionnement du pétrole iranien signifierait une immobilisation de l’ensemble des économies en moins d’un mois.

                                    Une agression contre l’Iran aurait des conséquences dramatiques pour l’Europe. Des dizaines de millions de nouveaux chômeurs à cause des économies en panne, le terrorisme à grande échelle, l’explosion de la violence inter-communautaire, le chaos, l’anarchie ou pire la mise en place d’Etats policiers et la fin de nos libertés,

                                    pourquoi devrions-nous accepter une telle folie ? Pour satisfaire les ambitions hégémoniques d’Israël ?

                                    et pourquoi l’Iran accepterait de rester passivement sous la menace des bombes atomiques israélo-américaines sans avoir le droit de s’en protéger ?

                                    Pourquoi Israël devrait-il être le seul Etat à disposer de 200 bombes atomiques en toute illégalité et refuserait aux autres le droit de développer l’énergie nucléaire civile ou militaire en toute légalité ?

                                    C’est quoi cette logique ? Depuis quand la parole d’un Etat terroriste aurait plus de crédibilité qu’un Etat pacifique qui ne menace personne et qui n’a pas d’autre choix que de nous vendre son pétrole pour vivre ?

                                    Israël accuse l’Iran qui a toujours accepté les inspections de l’AIEA et respecte le TNP, de fabriquer la bombe atomique en secret, alors que l’Iran a ouvert largement ses portes et lancé un appel à toutes les compagnies internationales qui le souhaitent, de participer à son programme.

                                    Curieux pour un pays accusé de mener des activités nucléaires suspectes. Au lieu d’agir en secret, il ouvre ses portes aux compagnies étrangères et aux inspections de l’AIEA...

                                    Israël s’imagine sans doute que tous les pays se comportent de la même manière que lui...

                                    Pas de deux poids deux mesures.

                                    Ce qui menace Israël c’est son obstination à vouloir dominer les pays arabo-musulmans de la région pour mieux s’emparer de leurs ressources. Pas la bombe imaginaire iranienne.

                                    Lors des dernières grandes manifestations populaires le Président iranien a déclaré :

                                    - « Le peuple iranien n’a pas besoin d’une bombe atomique, nous sommes 70 millions de bombes atomiques. »

                                    C’est dire la volonté solide des iraniens de défendre leur liberté et leur indépendance, et leur refus déterminé de revenir sous le giron et sous la domination israélo-américaine.

                                    Le jour où Israël se comportera comme un Etat pacifique, respectueux du droit international et des résolutions de l’ONU, résolutions qui rendraient justice aux Palestiniens et aux Syriens, et qui mettraient fin aux violences dans toute cette région,

                                    le jour où Israël respectera les Droits de l’Homme et les Conventions de Genève dont il est signataire

                                    le jour où Israël se décidera à reconnaître l’humanité de ses voisins et renoncera à vouloir les dominer,

                                    le jour où Israël reviendra au véritable Judaïsme en préférant se comporter en « peuple du Livre » éclairé plutôt qu’en Etat dominateur et guerrier,

                                    Ce jour-là les peuples de la terre entière s’uniraient pour assurer la protection et la sécurité d’Israël... car les ennemis d’hier deviendraient ses meilleurs amis et les avis d’Israël seraient reçus comme des paroles de paix par tous

                                    Ce jour-là la menace nucléaire n’aura plus lieu d’être et aucun pays du Moyen Orient ne menacera plus son voisin, ni Israël ni l’Iran.

                                    Mais malheureusement, Jéhovah exaspéré par les crimes d’Israël, a fini par déserter définitivement la « Terre Sainte ».

                                    Le Veau d’Or qui le remplace désormais, sont la propagande et le mensonge, les bombes atomiques, le bras armé israélo-américain, et un esprit belliqueux et menaçant bien plus inquiétant que le pacifique Iran.

                                    Le peuple d’Israël a décidé de mettre son destin dans les mains fragiles et glissantes du Sionisme.

                                    L’Histoire ne lui a donc rien appris.

                                    Mandela Way


                                  • (---.---.113.121) 26 février 2006 15:55

                                    Le bon, la brute et le truand. Qui est le truand ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès