Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une intervention militaire pour stopper le massacre en Libye (...)

Une intervention militaire pour stopper le massacre en Libye ?

Des protestations impuissantes aux réactions brutales et guerrières, jusqu’où faut-il aller pour arrêter la boucherie de Kadhafi ?

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté à l’unanimité le samedi 26 février 2011 à New York des sanctions contre les autorités libyennes en raison des « violations flagrantes et systématiques des droits de l’Homme, notamment la répression exercée contre des manifestants pacifiques ».


Des sanctions supposées dures

Parmi les sanctions décidées, le Conseil de sécurité va saisir le procureur de la Cour pénale internationale de La Haye de la situation dont la Jamahiriya arabe libyenne est le théâtre depuis le 15 février 2011 et qui pourrait constituer des crimes contre l’humanité. C’est la seconde saisine après celle concernant le conflit du Darfour, au Soudan.

Comme d’autres ambassadeurs libyens, la délégation libyenne dirigée par l’ambassadeur Abdourrahman Chalgam « soutient les mesures proposées dans le résolution visant à faire rendre des comptes aux responsables des attaques armées contre les civils libyens, y compris par le biais de la Cour pénale internationale ».

D’autres sanctions ont été décidées, comme un embargo sur les armes, une interdiction de voyager et un gel des avoirs de la famille Kadhafi.

La Chine qui avait hésité à se prononcer a rejoint les quatorze autres membres du Conseil de sécurité dans sa sévérité, en raison de son inquiétude pour les nombreux Chinois qui travaillent dans les complexes pétroliers libyens.

Le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-Moon a d’ailleurs menacé d’autres sanctions le cas échéant : « Les mesures d’aujourd’hui sont dures. Dans les jours à venir, s’il le faut, des mesures encore plus fortes pourraient être nécessaires. ».

En effet, malgré les nombreuses protestations internationales, le carnage semble se poursuivre en Libye, notamment dans la partie ouest de la côte. Le témoignage de certains Français rapatriés la semaine dernière sur la situation dans l’est libyen était déjà très alarmant. On parle déjà de plusieurs milliers de morts.

Le 25 février 2011 en Turquie, le Président Nicolas Sarkozy a clairement demandé la démission de Kadhafi et le Président Barack Obama a également réclamé cette démission le lendemain. Au fur et à mesure de l’étendue du massacre, les chefs d’État prennent de moins en moins de gants.

Même si la crainte un peu égoïste d’une immigration massive originaire de Libye, d’Égypte et de Tunisie sur le territoire européen semble être l’une des principales préoccupations (on marche sur la tête !), on essaie de réagir tant bien que mal en misant sur les valeurs humanistes : le carnage est moralement insupportable et doit cesser.

Malgré les protestations internationales, Kadhafi n’a aucune intention de se retirer de lui-même.


Réaction à chaud

La question qui se pose très vite, que j’avais envisagée la semaine dernière assez candidement, c’est : faut-il intervenir militairement en Libye pour stopper le massacre ?

C’est un piège dans lequel on peut tomber un peu vite, comme dans tous les pièges à émotion qui peuplent des événements politiques ou politisés (ne serait-ce que le moindre fait divers, glauque et révoltant).

L’idée est très bien résumée par Marc Lynch le 21 février 2011 : « (…) A massacre is unfolding on live television and the world is challenged to act. » (« Un massacre se déroule en direct à la télévision et le monde est incité à agir. »).

Pourtant, ce serait évidemment une erreur d’intervenir militairement. Ce serait rajouter une boucherie à une autre boucherie. On ne peut pas être fier de la position française sur la guerre en Irak et imaginer commettre la même erreur en Libye pour quasiment les mêmes raisons : aider à la démocratisation.


Le cas particulier de la Libye ?

Si l’on fait une analogie entre 1989 et 2011, les révolutions n’ont pas été toutes pacifiques. Kadhafi pourrait se retrouver dans la position d’un Ceaucescu. La Libye comme un remake de la révolution roumaine, ou alors comme celui de la Chine de Tiananmen ?

Car c’est cela qui se joue : la répression a-t-elle aujourd’hui un sens en Libye ? On pourrait dire que non, puisque le pays est déjà en pleine partition et contrairement à la Tunisie et à l’Égypte (qui sont loin d’avoir terminé leur soulèvement, encore plusieurs morts à Tunis le 26 février 2011, ce qui a entraîné la démission du Premier Ministre Mohamed Ghannouchi), c’est une véritable guerre civile dont il s’agit.

En cas d’intervention militaire, que faire une fois le clan Kadhafi éliminé (d’une manière ou d’une autre) ? qui soutenir ? les tribus de l’est du pays ? Une intervention en Libye ressemblerait plutôt à l’enlisement en Afghanistan, avec une nation émiettée, éparpillée et pillée.

Et d’ailleurs, qui pourrait intervenir ? Les États-Unis ou/et l’Europe ou encore l’OTAN ? Le risque serait grand alors de ressouder l’armée libyenne dont l’actuelle décomposition favorise l’essor de la révolution. Et surtout de redynamiser un esprit de patriotisme arabe qui ne paraît pas être le moteur actuel des soulèvements (le moteur est plus social, économique et politique, que nationaliste).

La seule intervention possible ne pourrait être initiée le cas échéant que par La Ligue arabe dont l’actuel Secrétaire général, Amr Moussa (75 ans), aurait des ambitions présidentielles en Égypte.


Troisième voie entre dictature laïque et république islamiste

Une note très intéressante qui date du 24 février 2005 (disponible ici) et révélée par Rue89 avait d’ailleurs averti les autorités françaises (Jacques Chirac et Michel Barnier à l’époque) de la nécessité de suivre la diplomatie américaine dans la volonté de favoriser la démocratisation des pays arabes par la rencontre des leaders de l’opposition, car il y a une réelle rancœur populaire. Un aveuglément de la diplomatie française ?

Jusqu’à maintenant, comme l’a réaffirmé d’ailleurs le Président Nicolas Sarkozy dans sa très courte allocution télévisée du 27 février 2011, les pays dits occidentaux croyaient qu’il n’y avait que deux possibilités pour les pays arabes : ou des régimes despotiques mais laïcs, ou des républiques islamistes de type iranien. Alors qu’une troisième possibilité existe et devrait être, aujourd’hui, fortement encouragée : une démocratie laïque.

L’exemple de la Turquie est souvent rappelé où l’équilibre reste très hésitant entre l’armée et le pouvoir actuellement détenu par un parti musulman qui respecte le suffrage universel. Cet exemple pourrait-il servir de modèle pour l’Égypte ? Beaucoup considèrent que les Frères musulmans qui ont plus une ambition sociétale qu’électorale ne présenteraient pas un danger immédiat dans le cadre d’une démocratie égyptienne. Mais comment faudrait-il réagir dans l’éventuel perspective d’une large victoire électorale d’islamistes radicaux ? Comme l’Algérie du 26 décembre 1991 en interrompant le processus électoral et en y installant des Présidents de l’armée ?


Entre messianisme et vénalité

Il y a lieu également de bien distinguer le type de despotes dans les pays anciennement colonisés. Ceux qui ont conquis le pouvoir juste après la décolonisation ont d’abord été des leaders messianiques, à visée et à vision politiques affirmées, et n’avaient pas, a priori, de perspectives vénales pour s’enrichir personnellement. Ni Nasser ni même Kadhafi n’ont voulu initialement le pouvoir pour des raisons uniquement d’intérêts financiers. Ils ont eu une réelle vision de la destinée de leur pays, ce qui les a rendus très populaires chez eux.

Au contraire de Ben Ali et de Moubarak dont la fuite confirme d’ailleurs leur motivation crapuleuse et cupide, de même que Gbagbo dont la prochaine fuite devrait clore l’impasse politique actuelle en Côte d’Ivoire. Dans d’autres endroits du monde, on peut imaginer que ni Fidel Castro ni Hugo Chavez n’ont eu pour principale motivation celle de s’enrichir personnellement.

D’une certaine manière, les dictateurs vénaux sont plus faciles à déloger : Kadhafi, lui, se croit vraiment le Messie et est prêt à défendre son propre pouvoir jusqu’à la "dernière goutte de sang". C’est là le danger, car le jusqu’au-boutisme est facteur de carnage. Cela n’a pas empêché Kadhafi de s’enrichir grâce aux réserves pétrolières, et de financer beaucoup d’organisations européennes.

L’une des principales raisons de ne pas intervenir, c’est aussi qu’un pays en complet désordre risquerait de faire tâche d’huile chez ses voisins tunisien et égyptien. Le risque est grand, en effet, qu’un nouveau nationalisme arabe prenne la relève des revendications sociales pour condamner toute intervention extérieure.


Huile sur le feu

Alors, intervenir militairement ? C’est faire peu de cas de l’incertitude actuelle. Aucune finalité politique ne peut être aujourd’hui définie, et il serait impensable qu’elle soit définie autrement que par les peuples eux-mêmes. En s’ingérant militairement, on confisquerait la révolution aux peuples qui, courageusement et surtout pacifiquement, s’insurgent contre les dictatures militaires et on créerait un autre front qui renforcerait l’islamisme radical.

Justin Raimondo l’a écrit le 23 février 2011 avec ces mots : « Intervention by the West would strengthen Qaddafy, possibly even saving him from a well-deserved end, and give ammunition to the marginal Islamist element sympathetic to Al-Qaeda. Both would be confirmed in their worldview : see, Qadaffy would say, the foreigners are coming to take over your country. See, the Islamists would aver, the Crusaders are coming to take away your revolution. » (« Une intervention occidentale renforcerait Kadhafi et le sauverait peut-être d’une fin bien méritée. Elle donnerait des munitions au courant islamiste marginal qui sympathise avec Al-Qaida. Tous deux seraient confortés dans leur point de vue : regardez, dirait Kadhafi, les étrangers reviennent pour prendre le contrôle du pays ; regardez, diraient les islamistes, les Croisés viennent pour voler votre révolution. »).


Kadhafi, champion des droits de l’homme ?!

Rappelons pour finir l’un des points communs de ces différentes personnalités : Hugo Chavez, Fidel Castro, Evo Morales, Daniel Ortega, et enfin, Recep Tayyip Erdogan. Le point commun de ces chefs d’État ou de gouvernement, c’est (entre autres) qu’ils ont tous les cinq reçus le prix Kadhafi des droits de l’homme, oxymore qui correspond à une dotation d’un quart de million de dollars. Il ne manque que Robert Mugabe dans cette liste !

Fondé en 1988 par le colonel Kadhafi, ce prix a été lancé dans « l’objectif de soutenir la lutte pacifique pour la réalisation de la liberté de l’homme et de sa jouissance de tous ses droits, (…) la contribution dans la sensibilisation des individus et des groupes humains quant à l’affirmation et au respect des droits de l’homme et des peuples ».

En sommes, faites ce que je dis et pas ce que je fais !

C’est avec ce genre de guignoleries (cautionné entre autres par Nelson Mandela) que la "communauté internationale" a voulu croire en la bonne volonté de Kadhafi, à tel point que le board du FMI de Dominique Strauss-Kahn décernait une note d’encouragement au "bon élève" libyen encore très récemment (en début février 2011).

Mais faut-il critiquer l’hypocrisie actuelle de retournement et d’adaptation ou encourager les yeux qui s’ouvrent enfin sur la nature véritable de Mouammar Kadhafi ?


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (28 février 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :

Les sanctions de l’ONU.
Une intervention en Libye ?

Dangereux, les Frères musulmans ?

Révolution égyptienne.

La fuite de Kadhafi ?

Note confidentielle sur le soutien à la démocratisation.

Polémique chez les diplomates français.
Le FMI salue le bon élève libyen.

Le prix Kadhafi des droits de l’homme.




 

Documents joints à cet article

Une intervention militaire pour stopper le massacre en Libye ? Une intervention militaire pour stopper le massacre en Libye ? Une intervention militaire pour stopper le massacre en Libye ? Une intervention militaire pour stopper le massacre en Libye ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 28 février 2011 08:28

    Imaginez cela chez nous. Un président faisant tirer sur la foule des manifestants pacifiques, promettant un bain de sang à tous ceux qui ne lui obéissent pas, surréaliste non ? Aimerions nous que les nations regardent impassibles notre massacre par un fou furieux ? Je ne crois pas. Et pourtant, souvenons nous du Darfour, Rwanda, Kosovo, Tibet etc etc…. Les salauds ont encore de beaux jours devant eux, pourquoi ? Parce qu’ils sont riches du pillage de leurs pays et qu’ils peuvent acheter et corrompre n’importe quel de nos dirigeants actuels. Voilà la triste vérité ….


    • plancherDesVaches 28 février 2011 10:16

      En mai dernier a été dévoilé qu’il existait un plan de déploiement de l’armée en France.
      Pour « calmer » tout « débordement » qui « troublerait » l’ordre public.

      Nous ne sommes pas le seul pays à avoir renforcé sa sécurité intérieure, d’ailleurs.
      Les US ont consulté leurs sociétés de mercenaires nationales dans le même but.

      (ces infos sont tirées de PLUSIEURS journaux nationaux à grand tirage)

      Les états savent qu’après une hausse des matières premières en général, les peuples auront du mal à supporter AUSSI une hausse du prix du pétrole.


    • Blackeagle 28 février 2011 17:50

      Votre commentaire est pavé de bonnes intentions. Autrefois, jusqu’à la guerre d’Irak, j’avais le même sentiment que vous : il faut aider les peuples qui subissent des sévices et des massacres, ce qui seraient faire preuve de générosité envers eux.

      Malheureusement, j’étais dans l’erreur comme l’a démontré l’exemple de l’irak. La démocratie de s’offre pas, ni ne s’impose de l’extérieur, elle se conquiert.

      Pour plusieurs raisons :

      1ere raison, les autres peuples n’ont pas la même culture que nous et leur notion du bien et du mal est différente de la notre (il est de nombreux peuples avec lesquels nous partageons l’essentiel de notre vision du bien et du mal, il en est d’autre où ces vision différent largement). Or soit vous acceptez que votre vision n’est pas supérieures aux autres dans l’absolu car dans l’absolu le bien et le mal sont inexistant mais sont un pure produit des cultures humaines et alors vous n’intervenez pas militairement chez les autres. Celà ne veux pas dire que vous n’ayez pas de point de vue sur le bien et le mal, celà veux seulement dire que vous n’entendez pas imposer votre vision spécifique à la planète entière. Soit vous considérez que votre vision est supérieure par essence, et alors vous êtes nationaliste, et raciste et vous pratiquez une politique impériale d’expansion par la force de votre civilisation.

      2eme raison « est ce que vous accepteriez qu’on viennent se mêler de nos affaire chez nous ». Par exemple, pour les iranien, ne pas respecter le coran, ne pas punir par lapidation n’est pas bon. En imaginant qu’ils en airnt les moyens, accepteriez vous qu’ils viennent chez nous nous obliger à pratiquer l’islam et à lapider ????

      3eme raison vous dites "Imaginez cela chez nous. Un président faisant tirer sur la foule des manifestants pacifiques, promettant un bain de sang à tous ceux qui ne lui obéissent pas, surréaliste non ? Aimerions nous que les nations regardent impassibles notre massacre par un fou furieux ?". Le truc, c’est que j’espère bien que l’armée française n’obéirait pas à ce genre d’ordre de toute façon et voilà. Que diriez vous de notre histoire, si lors de nos conflit religieux, à chaque fois le anglais s’étaient ramené et avaient décider ce qui était bon a notre place ? Et bien la laicité n’existerait pas.

      4eme raison, l’exemple de l’irak. Si vous intervenez militairement, qu’allez vous faire aprés avoir chassé le dictateur. Qui vous dit que ce peuple saurait s’adapter à la démocratie, qui vous dit d’ailleurs qu’ils souhaitent majoritairement la démocratie ? Une partie de la population est peu être pour le maintient de kadafi. Une autre partie sans doute pour l’établissement d’une autre forme de pouvoir totalitaire, religieux ou non. Par essence la démocratie est l’émanation du peuple qui prend conscience de lui même et de sa capacité à se gouverner. Elle ne peut pas être aidée dans sa gestation par des interventions militaires.


    • Gabriel Gabriel 28 février 2011 18:02

      @Blackeagle

      On ne parle pas ici d’aller la fleur au fusil installer la démocratie en Libye, de quel droit le ferions nous, d’ailleurs ? Non nous parlons ici d’arrêter un dictateur qui est entrain de massacrer hommes, femmes et enfants parce qu’ils défilent pacifiquement en disant non à la dictature. Voulez vous attendre qu’il y est plusieurs centaine de milliers de morts pour pleurer et dire : « Si on avait su ! » Quelque soit le pays ou un dingue pratique un génocide, il faut l’éliminer. Libre au peuple après de choisir sa vie et ses dirigeant. En clair, il faut mettre hors d’état de nuire un psychopathe avant qu’il ne recouvre le pays du sang de sa population.


    • plancherDesVaches 28 février 2011 21:10

      L’information est tombée :

      Les US renforcent leurs troupes à coté de la Lybie.

      Ainsi, ils vont nous faire un Irak deuxième version. Avec juste un autre prétexte.

      Le pétrole est important, pour nous, occidentaux....


    • vinvin 1er mars 2011 03:03

      (@GABRIEL). « l’ ange » ?.....


      Je suis d’ accord avec votre post, mais sachez que KADAFY est loin d’ est le seul Fils de Chienne de la terre.

      Sachez que si le peuple Français se révoltait et décidait de renverser le Gouvernement de SARKO, celui-ci ferait comme son Homologue KADAFY et n’ hésiterait pas a faire intervenir l’ armée pour tirer a balles réelles sur la population civile.


      Cordialement.



      VINVIN. 

    • LE CHAT LE CHAT 28 février 2011 09:49

      Nos chefs d’état ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas ! voilà où mène la real politik , aucune ethique , juste le business !


      • slipenfer 6 mars 2011 07:57

        la real politik

        parle en français on comprendra mieux smiley


      • JL JL 6 mars 2011 09:04

        Real politik est un mot novlangue pour désigner le principe : « La fin justifie les moyens ».


      • plancherDesVaches 28 février 2011 10:11

        Les US rêvent en effet d’aller intervenir là-bas pour contrôler le pétrole.

        Un « Irak-bis », dans toute sa splendeur.

        Et il ne faut pas oublier que les satellites aussi ont besoin de pétrole à bas prix, tel la France.


        • Worldemocracy 28 février 2011 10:22

          Les USA sont-ils derrière les révoltes arabes ? Votez sur worldemocracy.com, le site où vous créez la démocratie d’opinion en ligne. Partagez le avec vos amis par mail, sur facebook et twitter.


          • Blackeagle 28 février 2011 10:34

            La première raison de ne pas intervenir militairement est le respect du droit des peuples à disposer d’eux même.

            Le prétendu droit d’ingérence n’est ni plus ni moins qu’un néocolonialisme qui choisit ce qui est bon chez les autres.

            Nous n’avons aucun droit à dire ce qui est bien ou mal en dehors de notre territoire, quel que soit l’horreur que nous paraissent les actes qui si déroulent.

            Les seules raisons valables d’intervention militaires envisageables sont la défense de notre territoire, le respect de nos alliances et traités et dans une certaine mesure la défense de nos intérêts.

            Pour toute autre considération nos seuls moyen d’agir envers des régimes dont nous estimons le comportement indignes et insupportable est la modulation de nos rapports avec eux diplomatiques, commerciaux, stratégiques, etc....

            Tout peuple s’il souhaite se libérer doit le faire par lui même.


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 28 février 2011 11:33

              De toute façon il n’y aura pas besoin d’envoyer la troupe là-bas. Le gouvernement provisoire installé à Benghazi est en train de constituer une armée avec la presque totalité des chefs militaires libyens. Ce matin des navires de guerre ont même jeté l’ancre dans la rade de la ville pour soutenir la révolution.


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 28 février 2011 11:37

              Dans les jours qui viennent il faut s’attendre à la bataille pour Tripoli.


            • katalizeur 28 février 2011 11:54

              ’’’’’’’’’’’’’’ De toute façon il n’y aura pas besoin d’envoyer la troupe là-bas. Le gouvernement provisoire installé à Benghazi est en train de constituer une armée avec la presque totalité des chefs militaires libyens. Ce matin des navires de guerre ont même jeté l’ancre dans la rade de la ville pour soutenir la révolution.’’’

              tu as des sources mon neuveu.... ????

              quand a la bataille de tripoli.....l’otan et les occidentaux en generales en reve....mais je te rassure cher humaniste en polystirene...ele n’aura pas lieu

              a vous lire tous on sent que vous connaissez a’chment bien la libye.....lol


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 28 février 2011 21:46

              @ Katalizeur

              « tu as des sources mon neuveu.... ???? »

              Puisque tu sembles incapable de les trouver par toi-même : Benghazi : Une partie de la marine libyenne a rallié la révolution. Tu as même les images.

              Et pour le détail des forces en présence, ici.

              De rien.


            • Anonymous Republic Punisher Anon Commander 1er mars 2011 04:27

              La France n’a en effet pas à s’ingérer en Lybie mais l’Onu pourrait le faire avec pourquoi pas des forces françaises, en tous cas une zone d’exclusion aérienne aurait du être un minumum depuis longtemps déjà !


            • slipenfer 6 mars 2011 08:24

              Ca va être Tripartout smiley


            • leon-levis 6 mars 2011 12:05

              Absolument d´accord. Seulement l´auteur écrit :

               « Le 25 février 2011 en Turquie, le Président Nicolas Sarkozy a clairement demandé la démission de Kadhafi... »

              Comme quoi les Lybiens seront fondés à demander a démission de Sarkosy lors de prochaines émeutes en banlieu


            • Yvance77 28 février 2011 10:34

              Salut,

              Le souci des interventions militaire est que celles-ci seront vues comme un impérialisme occidental.

              Toutes les cartouches ont été utilisé et, l’on pretera toujours des arrières-pensées commerciales à ceux qui s’y risqueraient surtout s’ils se nomment U.S.A., Angleterre, France etc...

              Et, une révolution, n’a de sens que si elle permet au peuple de se libérer.

              Sinon autant remette au goût du jour tout le corps expéditionnaire car il n’y aura jamais assez de trois armées pour virer tous les salauds et, à commencer par le pire de tous, le dingue sévissant en Corée du Nord.

              Ou alors il faut permettre aux soldats de l’ONU de faire feu et là OK sur le principe.


              • LE CHAT LE CHAT 28 février 2011 10:42

                salut Yvance ,

                justement , le détestable Tony Blair revient d’une tournée au moyen orient où il a fait la promotion des armements britanniques , l’occident n’a t il rien de mieux à offrir aux peuples arabes que de surarmer leurs tyrans ?????


              • Yvance77 28 février 2011 10:49

                Salut minou,

                De Blair il n’y a rien à attendre de bon, de même quand Pipole 1er prendra la porte. Il se comportera de la même façon, avec sa chanteuse au bout des bras.


              • Yvance77 28 février 2011 11:34

                Mais quel est le connard qui peut voter négativement le commentaire - juste - de minou (voir le mien qui suit).

                Tant de bétise laisse pantois. J’imagine sans peine la vie de merde de ce minable peigne-cul, pour en arriver là !


              • Serpico Serpico 6 mars 2011 17:53

                Yvance :« Ou alors il faut permettre aux soldats de l’ONU de faire feu et là OK sur le principe. »

                *****************

                L’ONU n’a aucun droit de s’immiscer dans les affaires intérieures d’un Etat.

                Quelle que soit la forme d’intervention, elle sera toujours considérée impérialisme occidental. Et elle l’est de toutes façons.

                Kadafi a été soutenu et aidé notamment par Blair. Sarkozy lui a léché les bottes.

                Aujourd’hui, tout ce beau monde fait mine de vouloir « aider ».

                Pourtant c’est simple : laissons les lybiens se démerder tout seuls.

                Ça démange tant que ça de vouloir s’en mêler ?


              • katalizeur 28 février 2011 10:50

                bonjour a tous

                la revolution colorée mise en scene par les atlanto-sionistes est entrain de foirer.....le navire amiral de cette mise en scene ,la chaine el djazeera est entrain de prendre l’eau de toute part...

                le discredit devient tellement grand que l’emir en personne est intervenue pour clmer un peu le jeu.....ils avaient tout prevus ...sauf que sous les turbans il y a des cerveau qui fonctionnent...

                l’echec : la population libyenne ne suit pas malgres le matracage merdiatique, deux les tribus refusent toutes interventions etrangeres...et les geticulations que ce soit de la marionette obamata ou celle du nain de l’elysée n’y feront rien...

                ce qui a fonctionné en ex-yougoslavie et a parmis la créeation d’un non-etat du kosovo est entrain de partir en couille en libye.....


                • katalizeur 28 février 2011 10:55

                  ......................A qui profite l’intox ?  

                   pour les’’’ i..an’’ et les mal- comprends :

                  Il est connu qu’en période d’hostilités la première victime c’est la vérité. Dans la Libye sœur, il se passerait actuellement, selon les dires, des miracles dignes de la période biblique. Deux camps s’empoignent : les uns sont armés et tueraient à volonté, les autres, sans armes, se feraient massacrer, mais eux sortent vainqueurs et tombent une à une les villes. Du moins, c’est comme cela que les comptes rendus médiatiques nous présentent l’attristante situation en Libye.

                  pour qui bosse el djazeera ?..........................


                  • jean-pierre raymond 28 février 2011 11:17

                    Bonjour à tous,

                    KADHAFI 400 morts
                    USA en IRAK 1.200.000 morts

                    Avantage : USA, prochain set ?

                    Courtoisement 


                    • Reflexions 28 février 2011 22:37

                      exellent , cher jean pierre


                    • zany 28 février 2011 11:24

                      Une intervention militaire est la dernière des choses à faire, si ils veulent un nouvel Irak/Afghanistan c’est la meilleur solution, de plus cela augmentera l’exode vers l’europe.

                      Ils sont devenu complétement fou !!!
                      Sur un plan militaire c’est impossible de tenir l’Irak, l’Afghanistan, et la lybie, avant de faire une guerre il faut déjà préparer la paix, car une guerre sans stabilités serais une catastrophe.

                      En cas de conflit généralisé avec les musulman l’occident ne pourra jamais tenir ces pays et si on rajoute l’Iran/Israël dans l’équation...


                      • Taverne Taverne 28 février 2011 11:40

                        Une chose est claire, l’Europe n’interviendra jamais puisqu’elle soutien le Guide (elle ne réclame pas son départ). C’est assez dingue, non ?

                        Mais sur le fond, vous avez raison : l’intervention n’est pas fondée. ce serait de l’opportunisme. Et - pardon pour ce petit détail - elle n’est pas demandée par le peuple lybien.


                        • Taverne Taverne 28 février 2011 11:40

                          Oui enfin « libyen ».


                        • renelataupe 28 février 2011 12:12

                          oui une intervention militaire ! 
                          ils vont attendre que le taré extermine son peuple avant d’intervenir, mais seulement pour sauver leur pétrole..


                          • katalizeur 28 février 2011 13:03

                            @ ma pauvre taupe...

                            le temps de la canoniere il est fini.....vu les raclés que les us et l’otan ramassent en afghanistan et en irak...

                            quand a l’extemination du peuple libyen, je te conseille de te reveiller ce n’est qu’un cauchemard de serie B scenarisé par la CIA et mise en oeuvre par el djazeera....de pietre maniere ça je veux bien le reconnaitre......thé ou café ?


                          • ELCHETORIX 28 février 2011 14:21

                            dis rené , la taupe sayanim ? , une intervention oui pour libérer GAZA de l’armée sioniste et fasciste de l’entité illégale d’israèl , quant à la Libye ,
                            bien sûr , Khadafi doit prendre sa retraite , mais sachez qu’il n’est pas élu président comme l’imposteur du palais , leur manière de représentativité politique , comme en Iran est tout à fait différente de chez nous et en OCCIDENT en général .
                            La déstabilité des pays musulmans ne s’opérera pas comme les monarchies du golfe persique et les sionistes occidentaux le souhaitent !
                            Vive les révolutions des peuples du monde musulman pour des démocraties par le peuple et pour le peuple .
                            RA .


                          • agent orange agent orange 28 février 2011 16:38

                            Une intervention militaire pour stopper le massacre ? D’accord avec Elchetorix : Il n’était pas question d’intervention militaire pour sauver les palestiniens du massacre lors de l’invasion sioniste « plomb durci » début 2009. Encore l’hypocrisie du deux poids et deux mesures.


                            • bernard29 bernard29 28 février 2011 18:36

                              « les peuples doivent se libérer eux mêmes » . « Droit des peuples à disposer d’eux mêmes »

                              Jolies formules !!! surtout lorsque l’on sait que ce sont nos sociétés « avancées » qui ont founi des armes de maintien de l’ordre et de sécurité intérieure, qui ont organisé des formations au maintien de l’ordre aux polices et armées des dictateurs.

                              Alors le moins que l’on puisse faire c’est d’interdire le survol de l’aviation de Kadhafi des villes libérées par les libyens et d’envoyer dans ces villes des soutiens humanitaires.


                              • Aafrit Aafrit 28 février 2011 18:37

                                 Ca sera une grande connerie.
                                Ces occidentaux n’ont rien appris ou quoi ?
                                Ces peuples là ne veulent pas de ces interventions, et encore moins des crétins de bush qui ont envahi ces pays et réduit leur population soit à des désepéré vivant dans l’enfer ou bien à des terroristes islamistes souhaitant une place dans le paradis imaginaire.
                                Laissez les se débrouiller, ils savent le faire.
                                Quant à l’autre cata qui continue à conchier ces révolution en insultant toutes les âmes qui se sont sacrifiées pour avoir cette liberté, pour lui, il faut que celles-ci soient faites sous l’étandard islamiste et surtout qu’elles ne soient pas bénies par les américains et l’occident, sinon elle sont des révolutions fantoches. Je peux lui dire par la même occasion : merde ! et lui demander sagement d’arrêter de dire des conneries.Monsieur cata, vous ne connaissez rien sur ces pays là.Alors, épargnez-nous de vos crétineries, je vous prie..


                                • COVADONGA722 COVADONGA722 28 février 2011 19:18

                                  l’occident se conterait bien d’une partition , une somalisation securiser le pays utile ,pour le reste la libye ça n’existe que sur les cartes tripolitaine et cyrenaique sont peuplées de
                                  tribus dont l antagonisme remonte fort loin les italiens y avait meme trouvés une foule de suppletifs en les jouant l’une contre l autre .Kadhafi est aussi l’homme d’un clan tribal tant que ces tribus n’obtiendront pas de garantie leur survie passe par la defense de khadafi.Quand au vas en guerre bonjour l intervention en cyrenaique demandez au survivants « des rats du deserts » ou au gus de l afrika korps .Par contre le vrais hiatus c’est que ça n’est pas les libyens qui faisaient tourner le pays ce sont les milliers d’egyptiens de tunisiens et autres apres leur départ quid ?


                                  • Reflexions 28 février 2011 20:27

                                    HILLARY CLINTON DOIT SE TAIRE ! ! !

                                    Que Kadhafi doive partir, c’est une évidence ; que le Peuple Libyen soit en train de gagner sa Révolution ne fait pas non plus l’ombre d’un doute ; que des violences émaillent cette Révolution , c’est triste , mais c’est le prix à payer de toute Révolution.

                                    La Révolution Française a payé le prix de sa révolution

                                    La Révolution Étasunienne a payé le prix de sa révolution

                                    Les Peuples Orientaux ne sont pas des sous-Peuples qui ne sauraient pas faire leur Révolution sans le secours de l’Oncle Sam.

                                    Il faut que Kadhafi soit chassé par le Peuple Libyen ....seul, comme le grand Peuple qu’il est ...

                                    Lorsque l’on voit la diplomatie Étasunienne venir, avec arrogance, suffisance, venir donner son timing a une Révolution, à la Libye, à l’Europe, c’est inadmissible.

                                    Que le chef de la diplomatie Étasunienne qui sort d’une guerre d’Irak, injuste, ou leurs forces armées ont bombardé Bagdad, fait un million de victimes civiles qui ne lui ont rien demandé, vienne donner des ordres que cela soit à Kadhafi, ou a son Peuple, c’est inadmissible, c’est injurieux...

                                    C’est révoltant..

                                    Venir au Conseil des Droits de l’Homme de l’O N U afficher sa suffisance en faisant des effets de manche avec ses navires nucléarisés en Mediterranée est insupportable

                                    Hillary Clinton, taisez vous !

                                    Sortez vos navires de Méditerranée ! Sortez d’Europe .....


                                     


                                     



                                     


                                    • Reflexions 28 février 2011 22:42


                                      KADHAFI 600 morts ; c’est un tyran et les Révolutionnaires Libyens vont le renverser

                                      Mais ..........

                                      USA en IRAK 1 Million 200.000 morts

                                      Hillary Clinton, Taisez vous !

                                      Vous ne pouvez pas vous faire le défenseur des Révolutiionnaires Libyens

                                      Ce que vous faites est indigne.

                                      Taisez vous et laissez faire les Peuples ; ne venez pas vampiriser leurs Révolutions

                                      Shut up ! ! !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès