Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une occasion manquée

Une occasion manquée

Nicolas avoue sa perplexité au sujet du conflit israélo-palestinien.

Il est vrai, comme il le souligne justement, que l’affaire est complexe et qu’elle dure maintenant depuis plus d’un demi siècle.

Au début de cette semaine, ce conflit s’est une fois de plus rappelé au monde.

En effet, lundi à l’aube, l’armée israélienne a intercepté une flottille internationale de six bateaux, partie de Turquie avec à son bord 700 militants pro-palestiniens et de l’aide humanitaire à destination de Gaza en violation du blocus imposé par l’Etat hébreu.

Chacun, comme d’habitude, se renvoie la responsabilité. Les protagonistes bien sûr, mais aussi toutes les chancelleries de la planète.

En tant que simple citoyen, je demeure bien sûr tributaire non seulement des informations diffusées sur le sujet mais également de la sélection (consciente ou non) que j’en fais en fonction de mes convictions (merci à Noam Chomsky d’avoir rappelé, hier sur France3, ce processus insidieux d’auto-sélection des informations que chacun d’entre nous portons dans notre for intérieur).

Il en résulte évidemment un grand sentiment d’impuissance face à cette absurdité géopolitique qui n’en finit pas de pourrir sous nos yeux.

Israéliens et Palestiniens ont le dos tourné à la mer. Les uns et les autres ne reculeront pas. C’est une certitude.

A l’Etat hébreu qui s’assoit depuis des lustres sur la légalité internationale répond le terrorisme islamiste du Hamas sunnite palestinien et du Hezbollah chiite libanais.

Face aux casques lourds de Tsahal, les pierres des enfants des deux Intifada ont laissé depuis longtemps la place aux bombes humaines, aux tirs de roquettes artisanales, ainsi qu’à tous les processus de guérilla propres à ceux qui, matériellement, se trouvent dans l’incapacité de se défendre “plus conventionnellement”.

Le fondamentalisme sioniste, qui se nourrit désormais d’une lecture de plus en plus littérale de la Bible sous la pression de certains rabbins et religieux hystériques, se heurte frontalement aux agités du Coran qui puisent dans leur livre la légitimité leur permettant, avec la force du désespoir, de revendiquer chaque pierre et chaque parcelle de terrain abandonnée à l’occupant.

La classe politique israélienne est travaillée par des scandales et des affaires de corruption. La nomenklatura palestinienne en place ne vaut guère mieux.

Comment pourraient-elles d’ailleurs s’entendre ?

Car au lieu de politiser le conflit, elles n’ont de cesse de le sacraliser, pressées l’une et l’autre par leurs éléments les plus intransigeants.

Or, en sacralisant ce conflit, on donne aux arguments massues de la métaphysique religieuse toute latitude pour abolir la raison et faire échec à des solutions réfléchies.

Comment se fait-il que certains soient amenés à se référer aux abominations commises hier sous le ciel brumeux de la Pologne et de l’Allemagne pour expliquer, sinon justifier, d’autres abominations commises sous le ciel ensoleillé de Gaza ?

Deux anciens chefs de guerre, Yasser Arafat et Yitzhak Rabin, avaient compris l’impasse de cette sacralisation à outrance, et c’est notamment pour sortir définitivement de cette ornière qu’ils avaient signé les accords historiques d’Oslo, négociés de longs mois en secret, le 13 septembre 1993, à Washington.

Si je devais donc illustrer la beauté tragique de la Politique (celle qui trace un sillon dans l’Histoire pour dessiner les contours d’une humanité meilleure et plus éclairée), je pense que je m’en référerais sans trop d’hésitation à cette poignée de main à Washington.

Car Rabin et Arafat en ont perdu la vie à quelques années de distance. Rabin a été assassiné en pleine rue à Tel Aviv par un juif intégriste, Ygal Amir, probablement manipulé ; Arafat, épuisé après le siège de sa résidence de Ramalah, est quant à lui décédé en région parisienne après un rapatriement en urgence pour recevoir les soins dont il avait été privé pendant des mois.

Avec leur disparition, les promesses d’une paix durable semblent s’être irrémédiablement évanouies.

Une occasion manquée. Incontestablement.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 2 juin 2010 11:20

    « ...Comment pourraient-elles d’ailleurs s’entendre ?... »

    Ben, c’est peut être ça, la solution ? Puisqu’ils ont tous démontré depuis longtemps leur vénalité, achetons les.
    Oui, je sais, ça va coûter cher, et on n’a pas le sou. Dommage.


    • Radis Call 2 juin 2010 11:22

      Nicolas est une taupe...Plus faux cul , langue de bois , manipulateur et menteur , difficile de trouver mieux...Et il s’est débrouillé pour être absent , après avoir rencontré B.N ,quand cette attaque programmée a eu lieu , ainsi que le B.N...

      Quel courage ! quelle honte.


      • slipenfer 2 juin 2010 13:40

        @ Radis Call bonjour
        Bonne définition de ce qu ’ est un Avocat.


      • jako jako 2 juin 2010 11:27

        Bien écrit, une bonne synthèse je pense. Quand l’affrontement de deux peuples devient religieux , je ne vois pas non plus de solution, les actes et les paroles deviennent ineffaçables et pire encore cela fait tache sur le reste du monde forcément.
        (morice parle aussi de la sacralisation de tsahal)
        Merci à l’auteur


        • Gabale Gabale 2 juin 2010 15:46

          Merci pour le compliment smiley


        • ergenekon ergenekon 2 juin 2010 11:29

          Il faudrait moins de 24 heures a 50 millions de turc pour envahir totalement Israel.

          Les palestiniens ne sont plus seul au monde. Ils ont avec eux maintenant 73 millions de turcs qui ont pris comme déclaration de guerre l’ attaque d’ un bateau battant pavillon turc en haute mer.

          Quand on voit leur commando en combat au corps a corps on comprend tout de suite qu’ils sont habitué a tuer des gens faibles. Des qu’il s’ agit de se battre ils s ’ agrippent a leurs armes.


          • Radis Call 2 juin 2010 11:33

            Faudrait que tu arrêtes de déconner et te sortir la tête du guidon ! Parce que tu prends tes désirs pour des réalités et mets de l’huile sur le feu pour que dalle .


          • ergenekon ergenekon 2 juin 2010 11:41

            je deconne pas. Je suis réaliste c’est tout.

            Israel se croit tout permis. Il est grand temps de dire stop. Le conseil de sécurité turc est en pleine réunion a cet heure ci.


          • Alpo47 Alpo47 2 juin 2010 11:53

            Non, tu es en plein « délire ».
            Va prendre l’air et reviens avec un zeste de bon sens...


          • ergenekon ergenekon 2 juin 2010 11:59

            C’est quoi ton bon sens a toi ? Fermons notre gueule et laissons Israel dicter sa loi ?

            Moi je vous dit ce qui ressort des médias turc. L’abordage du navire turc a été pris comme une declaration de guerre.

            La réponse qui va être apporté a déjà permis l’ ouverture de raffah.

            L’ avenir nous dira si grâce a la Turquie ce sombre conflit va trouver une solution.


          • Alpo47 Alpo47 2 juin 2010 13:49

            Si tu clique sur mon pseudo, tu pourras vérifier ce que je pense des actes de ce pays, et je ne t’ai pas attendu, car ça fait des années que je l’exprime.
            Par contre, à t’exprimer comme tu le fais, tu donne des arguments aux plus fanatiques, et les « fous de Dieu » sont partout.
            Ce genre de propos discrédite les « anti-fascistes ».


          • ergenekon ergenekon 2 juin 2010 14:46

            Moi perso je ne suis ni facho ni antifa ni fanatiques ni athée.

            Je suis un simple citoyen qui n’ en peux plus de voire des enfants massacrés, des parents portants leurs enfant en sang dans leurs bras. Des gamins pleurer et avoir peur. Des gosses jouer avec des cailloux au lieu d’ aller s’instruire.

            Le temps des paroles est revolu. Seule une action d’envergure avec l’ anéantissement des décisionnaires de ces massacres peut apporter ses fruits. A ce jour, les sionnistes n’ ont personne qui leur dit de respecter la vie humaine. Ils se savent à l’ abri de tous représailles.

            Il est grand temps qu’ils comprennent qu’ils ne peuvent pas massacrer impunément. Si personne ne dit stop now ce que les palestiniens vivent aujourd’ hui, peut être ce sera nos enfants ou nos petits enfants qui le vivront dans le futur. Il nous incombe a nous tous de réagir avec force et virulence maintenant.


          • Alpo47 Alpo47 2 juin 2010 15:21

            Comme 98% de la population de la planète.
            Mais il faut arrêter de suggérer que « ...Il ne faut que 24h à 50 millions de Turcs pour envahir totalement israel... ». Car c’est méconnaitre totalement la situation.
            D’abord, je n’imagine pas femmes et enfants aller s’opposer aux merkeva israeliens et ensuite, les israeliens ont la bombe atomique et, dans leur folie paranoiaque, n’hésiteront pas une seconde à l’utiliser.
            D’autres moyens existent, comme la mise au ban de la civilisation de ce pays. Si les gouvernants s’y refusent, nous, citoyens libres, pouvons toujours agir en ce sens, ou forcer nos gouvernements à le faire.


          • ergenekon ergenekon 2 juin 2010 15:36

            Vous n’ avez pas l’ air d’ avoir saisie l’ atmosphère qui règne à ce jour en Turquie.

            Certains ont décidé de parler d’ autres d’ agir.


          • Gabale Gabale 2 juin 2010 15:54

            Les pouvoirs publics turcs, pour l’instant, laissent la rue s’exprimer et jouent pour l’instant l’escalade dans les mots.

            Ils vont dans le sens de la colère populaire, au demeurant bien compréhensible.

            Croyez bien que si Recep Erdogan se mettait en tête de faire trop de surenchère, l’armée turque le ramènerait vite à la raison.

            Membre de l’OTAN, la Turquie, qui n’est d’ailleurs pas un Etat arabe (comme vous le savez aussi bien que moi smiley ), n’a pas un très grand intérêt politique à entrer dans une confrontation directe avec l’Etat hébreu, même si elle a contrôlé cette zone géographique jusqu’en 1918 du temps de l’Empire Ottoman.


          • goc goc 3 juin 2010 11:19

            @ gabale

            l’armée turc est aussi islamisée que la population civile, peut-etre pas les chefs qui ont ete formé par les ricains, mais la base, et je vois mal un chef aller nettoyer le fut du canon, donc ils devront aussi faire avec leurs troupes, sinon le pays partira vers la guerre civile, avec retournement des militaires de base vers l’islamisme dur


          • L'enfoiré L’enfoiré 2 juin 2010 11:34

            Gabale,
            « Comment pourraient-elles d’ailleurs s’entendre ? »
            Anouar el Sadate que vous oubliez, a été le premier a tenté.
            En 1977, Je me souviens, à la télévison, parfaitement de sa venue à Jérusalem.
            Il en est mort, en 1981.
            Allez en Israël et vous comprendrez...


            • Gabale Gabale 2 juin 2010 14:02

              Bien sûr. Mais Sadate était égyptien et Arafat indésirable.

              En 1993, la poignée de main à laquelle je fais référence a eu lieu entre deux grands hommes qui s’étaient vivement combattus pendant des décennies : un israélien et un palestinien.


            • L'enfoiré L’enfoiré 2 juin 2010 20:29

              "lieu entre deux grands hommes qui s’étaient vivement combattus pendant des décennies"

              Tout à fait.

              Il ne faut pas oublier aussi pour rendre à César ce qui lui appartient :

              En 1973, Sadate, de concert avec la Syrie, mena l’Égypte dans la guerre de Kippour contre Israël pour essayer de reprendre le Sinaï perdu en 1967 lors de la guerre des Six Jours.

            • Free Palestine Free Palestine 2 juin 2010 11:58

              "Il est vrai, comme il le souligne justement, que l’affaire est complexe et qu’elle dure maintenant depuis plus d’un demi siècle.« 

              Comment complexe ? les puissances occidentales ont offert un territoire habité a des rescapés du génocide nazi entrainé par quelque illuminés armés de slogan messianiques »terre promise et peuple élu« .israël a été fondé sur les décombres de la société palestinienne,c’est le fruit d’un nettoyage ethnique de 750 000 personnes du vol de terre et de biens qui n’ont jamais cessé.
               »Les victimes sionistes" comme elle se présentent régulièrement dans les médias à la botte du capital ont absorbé depuis 1948 90 % de la Palestine Historique,se sont rendu coupable de crimes de guerre,aucune condamnation aux infraction du droit international n’a été respecté du fait du veto permanent des amers loques et de la complicité active du camp occidental et des quelques valets arabes.Dernier acte de ce cynisme l’entrée en triomphe d’israël dans l’Ocde ,un encouragement à la politique de la terre brulée.
              Les palestiniens Les Libanais et les arabes ont payé un lourd tribu à la folie meurtrière sioniste et a l’inaction et au système de la pseudo communauté internationale,les états les plus riches et puissants militairement exerçant de facto une tyrannie sur le reste de la planète par l’intermédiaire de la finance de la banque mondiale et du Fmi (du crime organisé),quand on voit qui est à la tête du FMI et qui sont ces prédécesseurs, le doute n’est plus permis.
              Les états occidentaux se casseront la gueule avec Israël par effet boule de neige.


              • Nicolas 2 juin 2010 12:06

                Bien Abdel, tu es vraiment revenu au top de ta forme maintenant.
                Juste quelques précisions. Quand tu écris, « par quelque illuminés armés de slogan messianiques » il me semble que tu te trompes lourdement sur l’idéologie et la culture des fondateurs de l’état d’Israël comme Moshé Sharett ou David Ben Gourion.

                Quand tu évoques les 750 000 personnes enfuies, tu oublies de dire que les états en guerre avec Israel ont encouragé cet exode, que c’est à la suite d’une agression contre ce pays, et que pour un occidental, ces chiffres paraissent dérisoires.

                J’esaierai de te trouver de la doc en ligne sur les déplacements de population en Europe en 1918 et 1945, tu verras les chiffres.


              • Free Palestine Free Palestine 2 juin 2010 12:29

                @Wald
                Le massacre de 120 villageois du village de Deir Yasin le 9 avril 1948 prémisse au nettoyage ethnique c’est le fruit de mon imagination aussi ?
                Herlz n’avait il pas pensé à l’Ouganda ou l’Argentine pour fonder l’état juif, seul le slogan unificateur de la terre promise se révélerait d’une efficacité redoutable.
                La fable du sionisme de gauche et de l’idéologie socialisante du Kibboutz c’est bon pour les ignorants,la seule politique poursuivit par les différente tendances au pouvoir n’est autre que l’édification du grand Israël,le vol de terres et l’expansion colonial.


              • Gabale Gabale 2 juin 2010 14:04

                Vous êtes dans le combat (au demeurant respectable) avec toutes les exagérations qui en découlent.

                Moi, je suis dans le recul de l’observateur navré.


              • Ali 2 juin 2010 12:37

                @ l’auteur

                je vous prie de noter que les terroristes du Hamas ne terrorisent que ceux qui les spolient

                l’histoire jugera le blocus ILLEGAL de Ghaza et le massacre des palestiniens comme elle juge les camps nazis

                si demain le Hamas démissione israël colonisera la bande de Ghaza

                bon, nous les mettrons au pli, ces terroristes qui osent défendre leurs biens et qui attendent une aide d’autres terroristes arrivant avec leurs croiseurs surarmés et leurs sous-marins nucléaires, qu’on se le dise


                • Gabale Gabale 2 juin 2010 14:00

                  L’ascension du Hamas doit beaucoup à Israël qui l’a favorisé contre l’OLP et ses factions laïques.


                • Nho 2 juin 2010 17:49

                  ce processus insidieux d’auto-sélection des informations que chacun d’entre nous portons dans notre for intérieur
                  ...
                  de l’aide humanitaire à destination de Gaza en violation du blocus imposé par l’Etat hébreu.

                  Hum... Il ne s’agit pas d’auto-sélection ici. Parler de violation d’un blocus pénalisant 1.5M de palestiniens, tous civils (il n’y a pas d’état palestinien, il n’y a donc pas d’armée palestinienne). Ne pas parler de violation du droit international et des droits humains que constitue ce blocus, ainsi que la piraterie en eaux internationales suivie de l’enlèvement de plusieurs centaines de civils. Non, il ne s’agit pas d’auto-sélection, il s’agit ici de négation (ou de révisionnisme).


                  • goc goc 3 juin 2010 11:46

                    @ nho

                    tout a fait d’accord

                    faire croire qu’on est neutre, c’est déjà donner au régime sioniste, un rôle « mesuré » alors qu’il bafoue toutes les résolutions de l’ONU, qu’il vole chaque jour des terres palestiniennes, qu’il assassine à coup de missiles, sans scrupules, des femmes et des enfants voir parfois, des prétendus activistes palestiniens. Il suffit de voir comment sont traité les humanitaires aujourd’hui pour imaginer ce que cache le mot « activiste » dans la bouche des fanatiques israéliens au pouvoir actuellement.

                    voila pourquoi j’ai moinssé l’article qui veut se prétendre neutre, alors qu’il met sur le même plan, les assasins sionistes et les civils de gaza qui eux ne cherchent qu’a défendre leurs terres.
                    Quand on voit les cibles visées lors du génocide de 2009, on comprend très vite qu’il ne s’agit pas de défendre la sécurité d’israel, mais bien de punir 1,5 millions de palestiniens qui ont eu le tord d’élire démocratiquement un parti un peu moins corrompu et surtout bien moins vendu au régime sioniste que l’est le fatah.
                    Et je rappel que « punir » une population civile ça a un nom, ça s’appel « crime contre l’humanité » et c’est passible du TPI.

                    Voila pourquoi il est impossible d’etre neutre, meme si on veut faire croire qu’on cherche a faire une prétendue analyse a froid. il n’y a rien a « analyser », il y a juste une chose à faire, c’est trainer les assassins sionistes devant un tribunal.


                  • Traroth Traroth 2 juin 2010 22:55

                    Excellent article !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès