Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une opération d’infiltration conduit à la libération d’Ingrid (...)

Une opération d’infiltration conduit à la libération d’Ingrid Betancourt

Après six années de captivité, l’otage franco-colombienne des Farc Ingrid Betancourt a été libérée mercredi 2 juillet au cours d’une opération conduite par l’armée colombienne dans la province de Guaviare, dans le sud-est du pays. Trois otages américains ainsi que onze militaires colombiens également détenus ont été libérés.

L’annonce de cette libération a été faite depuis Bogotá par le ministre colombien de la Défense, Juan Manuel Santos, vers 21 h 20 heures française.

Les conditions de cette libération

On sait maintenant que cette libération a été permise par une opération d’infiltration lancée il y a plusieurs mois. Le ministre de la Défense l’a d’ailleurs reconnu : "Les otages ont été libérés lors d’une opération de l’armée au cours de laquelle il a été possible d’infiltrer le premier cercle des Farc, celui qui a surveillé pendant les dernières années un important groupe d’otages. Grâce à plusieurs processus, nous avons réussi à infiltrer le secrétariat des Farc".

D’après un recoupement des premiers éléments fournis par les médias ainsi que des déclarations du ministre de la Défense colombien et d’Ingrid Betancourt, il apparaît que l’armée colombienne s’est appuyée sur un agent infiltré au sein du secrétariat général des Farc, l’organe de direction de la guérilla. Cet agent aurait transmis au Front numéro 1, qui détenait les otages, un faux ordre supposé d’Alfonso Cano, le chef des Farc. Cet ordre exigeait que trois groupes d’otages soient regroupés afin d’être transférés en hélicoptère jusqu’à un lieu pour y rencontrer Alfonso Cano. Dans la journée du mercredi 2 juillet, deux hélicoptères d’apparence civile occupés par des hommes se présentant comme les membres d’une ONG, en fait des membres des forces spéciales colombiennes, ont embarqué les otages ainsi que deux membres des Farc chargés de leur surveillance. Une fois à bord, les deux hommes ont été neutralisés sans coups de feux et les otages ont pu apprendre leur libération.

Quelles conséquences pour les Farc et Uribe ?

Cette libération intervient alors que deux négociateurs français et suisse cherchaient depuis plusieurs jours à prendre contact avec la direction des Farc en vue d’une libération d’otages. Pour autant, cette libération est uniquement imputable à l’opération de l’armée colombienne dans un contexte d’affaiblissement de la guérilla. C’est une défaite psychologique pour les Farc, mais c’est aussi la perte d’un précieux capital politique alors que s’annonçaient des négociations dans lesquelles la guérilla aurait pu marchander les otages.

Le président colombien, Álvaro Uribe, apparaît comme le grand vainqueur de cette libération. Son approche contre-insurrectionnelle et sa volonté de combattre coûte que coûte les Farc semble renforcée, alors que la famille d’Ingrid Betancourt et l’Elysée lui reprochaient de mettre en danger la vie des otages en encourageant les opérations militaires au détriment de la négociation. D’autre part, Uribe démontre sa capacité à libérer les otages sans médiation vénézuélienne, mais par le biais d’une opération extrêmement bien conduite, intelligente, et qui n’a fait aucun mort. Son opinion publique en sort par ailleurs renforcée alors que doit se tenir prochainement un référendum sur l’organisation d’une nouvelle élection présidentielle, la validité de sa réélection en 2006 ayant été contestée par la Cour suprême.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • morice morice 3 juillet 2008 10:31

     pas par l’armée colombienne seule... 


    • IMAM ATHEE 3 juillet 2008 18:57

      Bien sûr que non, la CIA et les ricains ont bien aidé. smiley


    • Gzorg 3 juillet 2008 19:25

      Oui j’imagine qu’ils ont du demander au moins un appuis avec des vues sattellites...


    • non666 non666 4 juillet 2008 18:01

      Se prononcer aujourd’hui, sur la base des declarations des "partis pris" est prématuré.

      Sur la base des declarations officielles, emanant de colombiens pas vraiment objectif ; la voie choisie est justement celle dont ne voulait pas le gesticulateur en chef : Sarkozy de nagy bosca, actuel usurpateur de trone de France : sa Petitesse serait donc ridiculisée...
      En filigrane on lit aussi d’hypoyhétiques action israliennes et yankee, au moment ou leur plan pour vasaliser l’Europe tourne en eau de boudin.

      Sur la base d’informations emanant de journaux suisse, il y aurait eu rançon et "habillage" mediatique...


      Pour nous autres, français authentiques, le bazar mediatique créé autour d’une femme française par mariage et qui a divorcé juste apres, comme la première cecilia venue, pour devenir presidente de SON pays ressemble de plus en plus a un pretexte pour nous "internationnaliser", les français etant sensé etre les couillons qui paient pour les causes nobles tandis que les yankees seraient affectés aux operations petrolières qui rapportent...

      Elle va donc chanter ses remerciement dans les galas, histoire de rentabiliser l’investissement sarkosien qui nous refait de la com a peu de frais (a ceux du contribuable...)



    • tvargentine.com lerma 3 juillet 2008 13:01

      Qui censure ainsi les commentaires ???

      Je demande au comité de rédaction de bien vouloir faire respecter la liberté d’expression et de supprimer des commentaires

      Vous avez la vision informatique de l’identifiant qui dispose des autorisations de delete

      Je vous demande donc des explications sur cette censure
       


      • Zalka Zalka 3 juillet 2008 13:34

        Ta gueule Lerma


      • RilaX RilaX 3 juillet 2008 16:35

        Lerma, bravo !
        Je pensais qu’il etait impossible de se contredire aussi vite que votre sacro saint sarko, mais si, c’est possible et vous nous le prouvez :
        "Je demande au comité de rédaction de bien vouloir faire respecter la liberté d’expression et de supprimer des commentaires"

        Non, franchement, chapeau l’artiste. Il est evident que Lerma est un fake, qu’il n’est que la carricature pro sarko créé de toute pièces par un anti sarko. Pas possible d’etre aussi con autrement.


      • Kalki Kalki 3 juillet 2008 13:43

        Il y a 6,7 millard de personne dans le monde.
        Ingrid est une de ces personnes.

        Pour les politiques c’est un moyen de remonter leurs images dans le(s) temps de cerveau disponible.
        Pour les média c’est une moyen de faire de l’audimat, et pardonné moi l’expression c’est volontaire
        nous tenir par les couilles, par les sentiements, des bas intincts qui n’ont rien à voir avec l’intellect.

        "Le signe auquel on distingue un sage d’un fou, c’est que celui-ci se règle sur les passions, l’autre sur la
        raison."

        En soit, c’est un non événement pour nous faire oublier d’autres problèmes bien réél, et de nouveau de nous donner des illusions qui elle sont bien utopique.
        Celle d’un monde tout beau et de société toute belle.

        Ingrind n’est pas une ICONE, un LOGO ou UN EXUTOIRE DE LA DEMOCRATIE, ou LA SALVATION DE LA CULPABILITE DE CERTAIN,
        et le mieu qu’on puisse lui souhaiter c’est de revenir dans la réalité un bon moment ...
        Alors laissons la en paix.

        Et fichez nous la paix.
        Merci


        • Agha 3 juillet 2008 13:55

          Je signale qu’il y as un jeune étudiant Franco-Palestinien, Salah Hamouri qui est détenu sans raison (donc otage) par l’armée israelienne depuis le 13 mars 2005...

          ICI le lien : http://www.europalestine.com/spip.php?article2895

          Alors quand Sarkozy dit : " j’irai chercher les français où qu’ils se trouvent."

          On attend qu’il aillent le chercher... à moins que cela ne concerne qu’une certaine catégorie de français...

          Salah Hamouri : Le gouverne-ment !

          Une lettre de Jean-Claude Lefort à Rama Yade, à propos de Salah Hamouri, jeune franco-palestinien en prison en Israël depuis 3 ans, sans jugement. Non seulement le gouvernement français ne veut pas lever le petit doigt concernant ce cas flagrant de violation du droit à l’encontre de l’un de ses ressortissants, mais en plus il ment effrontément sur la détention de cet otage entre les mains des geôliers israéliens.
          Jean-Claude Lefort
          Député honoraire
          Ivry, le 6 mars 2008

          Madame Rama Yade
          Secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des droits de l’Homme - 37, Quai d’Orsay. 75007 Paris

          Madame la Ministre,

          Je m’adresse à vous au sujet du jeune franco-palestinien emprisonné sans raison depuis trois ans par Israël, le jeune Salah Hamouri que j’ai tenu à rencontrer en sa prison le 18 février dernier.

          Répondant le 25 février à une lettre de Joseph Convert, Président de l’AFPS de l’Ain qui vous a été adressée le 10 janvier – soit près de deux mois après, ce qui est incroyable s’agissant d’une situation aussi dramatique – votre Chef de cabinet écrit en votre nom deux « énormités » qui aboutissent à rendre bien peu crédibles et sérieuses vos actions en faveur des droits de l’Homme.

          Il écrit que Salah Hamouri emprisonné « bénéficie » – c’est le mot choisi – d’une « permanence médicale hebdomadaire ». Je ne sais d’où votre Chef de cabinet tient cette « information », en tout cas elle est strictement fausse. On ne peut pas dire ou écrire n’importe quoi, Madame la Ministre, s’agissant tout spécialement d’un cas si douloureux que je suis avec la plus grande attention.

          Il écrit également que l’avocate du jeune Salah, Maître Léa Tsemel, peut « introduire une demande de mise en liberté provisoire ». Mais c’est tout simplement impossible et témoigne d’une légèreté invraisemblable de vos services : Salah Hamouri est jugé par un Tribunal militaire et il devrait être connu, à tout le moins, que ce genre de démarche est dès lors strictement impossible. Strictement. Pourquoi et comment votre cabinet peut-il écrire pareilles « âneries » qui marquent une désinvolture insupportable vis-à-vis d’un cas de mise en cause patent et notoire des droits de l’Homme qui touche violemment un jeune citoyen français ?

          Comment est-ce possible ? Sous la dictée de qui cette lettre qui vous engage personnellement a-t-elle été rédigée ?

          Et comme si tout cela ne suffisait pas, la lettre de votre Chef de cabinet n’évoque à aucun moment la seule action attendue et légitime de la France dans ce dossier, à savoir la demande de libération immédiate de Salah Hamouri auprès des autorités israéliennes ?

          Puisque ni vous ni vos services ne semblent sérieusement au fait de cette affaire très grave de mise en cause patente des droits de l’Homme par Israël, je me dois de vous rappeler deux choses auprès de vous.

          La première, c’est que Salah Hamouri est un jeune franco-palestinien. Comme tout le peuple palestinien il est l’objet d’une occupation étrangère. C’est un civil qui a été arrêté sur sa terre occupée et colonisée et il a été transféré en territoire israélien, en violation des Conventions de Genève. Il ne peut être accepté par principe que la France reconnaisse à un pays occupant le droit de « juger » un membre d’un peuple occupé.

          La seconde, même en entrant dans le processus judiciaire, c’est que depuis trois ans il est en prison et toujours pas « jugé » par le Tribunal militaire car il n’y a aucun élément justifiant cette arrestation et cet emprisonnement. Salah a été arrêté trois mois après être passé en voiture devant le domicile d’un rabbin extrémiste notoire : le rabbin Yossef Ovadia qui dirige le parti Shass soutenant le gouvernement Olmert.

          Le tribunal militaire – encore une fois – cherche à démontrer que l’appartenance de Salah Hamouri au FPLP est la preuve qu’il avait l’intention d’agir contre ce rabbin qui coule des jours paisibles et n’a été l’objet d’aucune attaque d’aucune sorte, à fortiori de la part de Salah. Depuis trois ans le tribunal essaie d’établir ce délit d’intention à partir de cette appartenance politique supposée de Salah qui n’existe tout simplement pas. De sorte que plus de 20 audiences ont été annulées faute de témoins pouvant accréditer cette thèse. Les témoins annoncés étant des prisonniers il est pourtant facile de les « trouver » mais aucun ne s’est présenté à la barre ! Qu’importe, Salah n’est toujours pas jugé, et s’il devait l’être il risque une peine de 7 ans de prison pour « délit d’intention » !

          Et vous avez déclaré, Madame la Ministre, dans un débat au Sénat que « Israël est un Etat de droit » ! Et vous êtes en charge des droits de l’Homme dans le monde. Et vous avez à faire ici à un citoyen français victime d’un arbitraire absolu. Et votre Chef de cabinet raconte des contrevérités. Et vous n’agissez pas pour la libération de Salah Hamouri. Trop c’est trop, Madame !

          Je vous demande donc non seulement de demander à vos services sérieux et esprit de responsabilité mais aussi et surtout : je vous demande instamment, pour les raisons indiquées ci-dessus, d’agir dans les meilleurs délais pour obtenir en l’exigeant auprès des autorités israéliennes, qui foulent aux pieds avec arrogance et en toute impunité les droit de l’Homme, la libération de Salah Hamouri.

          J’attends que vous me répondiez personnellement à cette lettre et ceci non pas dans un délai de deux mois. Il y a un jeune français de 22 ans injustement emprisonné en Israël qu’il vous revient de sortir de là. Vous ne pouvez pas, sous peine de pratiquer vous aussi un insupportable « deux poids, deux mesures », demander d’un côté la libération du caporal Shalit et de l’autre demander un « procès rapide » pour Salah Hamouri. C’est la libération des deux qu’il convient d’exiger. Ou alors quoi ?

          Il ne sert rien de faire lire la lettre du jeune Guy Môquet dans les écoles françaises si la France adopte aujourd’hui une attitude complice avec une force occupante. Que celle-ci soit israélienne ou autre, il est un principe absolu : les droits de l’Homme ne se découpent pas. Ils sont ou ne sont pas. En l’occurrence ils ne sont pas.

          Dans l’attente de votre réponse rapide,

          Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’assurance manifeste de ma plus grande vigilance démocratique. "

          Jean-Claude Lefort
          Député honoraire


          • non666 non666 4 juillet 2008 18:05

            De façon curieuse, on en a moin parler que le "français" servant l’armée d’occupation israelienne et qui aurait disparu depuis 1 an.

            Il y a un moment ou il faudra bien que nous tranchions le sort des multicartes qui sont pret a versé leur sang pour un autre pays mais exigent de nous qu’on paie pour leur choix de solidarité.


          • Jacinto Lopera 3 juillet 2008 16:04

             L’affaire Betancourt raconté aux français

             

            Imaginons, imaginons un monde…..
            24 Janvier 2007, Arlette candidate courage est enlevé au Pays Basque par le groupe terroriste ETA, après qu’elle a refusé de faire demi tour comme lui demandaient les militaires des forces françaises.

             

            Aujourd’hui quatre ans après son enlèvement, et à quelques mois de l’élection présidentiel, le groupe guerrillero-terroriste ETA exige toujours la libération de 100 dirigeants politiques de Batasuna arrêtés par le gouvernement et la démilitarisation de Saint Jean de luz pour l’accord humanitaire. (Le chef emblématique de Batasuna, Arnaldo Otegi, emprisonné en Grande-Bretagne fait toujours partie de la liste).

             

            Les comites de soutien aux Etats-Unis, accusent le président Sarkozy de ne pas vouloir sa libération parce qu’elle est un danger pour sa nouvelle réélection, même si Arlette au moment de son enlèvement en 2007 n’avait que 5% de opinion favorable.
            Les comites Nord Américains insistent sur le fait que le gouvernement Sarkozy n’a eu aucune amabilité avec la mère d’Arlette et son époux, de peur de perdre les élection et que chaque fois que le négociation ont avance pour faire sortir Arlette de Montagnes du Pays Basque le Président Sarkozy les a fait capoter.

             

            L’histoire des comites de solidarité avec Arlette aux Etats Unis sont né après qu’un professeur de l’université de Michigan lu son livre « Parlons avec le coeur » qui raconte la vie des hommes politiques en France, Mitterrand l’Africain, Chirac le Japonais, toutes ses petits combines pour arriver au pouvoir et s’y maintenir, les secrets de la confiscation de la Indépendance de La nouvelle Calédonie en 88, etc.

            Elle attaque dans son livre les méthodes des hommes politiques français, où les plus souvent les fils vend les armes au dictateur, Africain, installé au pouvoir grâce à la corruption, aux menaces de son ami Le Président, et que six mois après, sa femme « affolée », présidente d’une ONG européenne, accuse le même dictateur, Africain, de violation des droits de l’homme. (Le cercle corrupteur de l’impérialisme, l’appelle Arlette, ndlr)

             

            Dans son livre, elle accuse la société française de vouloir cacher sont histoire récentes avec les souffrances des autres, elle écrit : « ...., ils prendraient conscience (les français, ndlr), que les Atrocités qu’ont fait les Pinochet au nom de la dictature en Amérique Latine, a été fait par les occidentaux, par les français au nom de la démocratie en Afrique, en Asie. »

             Touché par son courage le professeur de l’université de Michigan contacte son ami de CNN qui diffuse des images de Arlette, Candidate à la Présidence avant de prendre la voiture qui la conduira aux montagnes du Pays Basque. Le président de CNN va faire de Arlette la citoyenne de New York, Washington, Topeka et 1000 autres villes aux Etats Unis et fait pression sur Sarkozy pour chercher sa libération par un accord humanitaire, et ne pas répéter les erreurs de mai 88 et les détenus de la Caverne d’Ouvéa.

             

            Leur relation les amène jusqu’au secrétaire d’état, jusqu’au président américain, quand il a découvert que la mère d’Arlette passa quelques années de sa jeunesse aux Etats-Unis, dans la 5 avenue de New York, avec son mari californien.

             

            Demain on célèbre le cinquième anniversaire de son enlèvement, de cette héroïne de temps modernes possible premier présidente de France, qui lutte pour que son pays reconnaisse les crimes de son passé coloniale, qu’elle, la France soit jugée devant la cour International de La Haye et condamnée à verser une indemnité au peuples de l’Afrique. (Arlette, est la seule femme politique française a avoir demandé pardon au peuple Algérien par les massacres de Sétif, de Guelma, de Paris 61, attitude que Sarkozy ne peut pas accepter au nom de la grandeur de son Pays, La France. ndlr)

             

            Le parti Vert aux Etats Unis, se mobilise aujourd’hui pour la libération, de cette héroïne.
            En librairie avec cet anniversaire nous pourrons voir tous les livres sur Arlette, images de la femme politique qui lutte pour son pays.

            Espérons la voir un jour libre et présidente de la France, avec ses 5%.

            Rêvons voir un jour en France une femme présidente avec 5%.

             

            Imaginons, imaginons un monde sans manipulation des medias, ici et ailleurs.

             

             

             

            Jacinto Lopera


            • Vincent 3 juillet 2008 16:23

              Bon voilà c’est fait ils l’ont délivré, bien joué,

              Cela dit, quelques remarques,

              je suis étonné qu’ils donnent autant de détails sur sa liberation, mode opératoire et noms des gars qui ont balancé. Il en reste encore un paquet, de prisonniers.

              Autre remarque, sur les reportages d’hier soir, elle m’a paru super en forme par rapport aux images de la fin de l’année où les médias la donnait mourante.

              Les autres étaient tous super bien rasés, propres sur eux, enfin il n’avait pas l’air de revenir d’une période de captivité aussi longue.

              Alors est-ce qu’en fait ils auraient été libérés depuis quelques temps et qu’on aurait mi en scène leur libération super propre, sans blessés juste par la ruse, façon mission impossible.

               

              En dehors du fait que ce soit une très bonne nouvelle, cela me parait un peu trop clean pour ne pas être sceptique quand aux méthodes utilisées.

               

               

               

               


              • colza 3 juillet 2008 18:55

                Je me suis fait la même réflexion... Elle est apparue propre et bien nourrie, supposée pourtant sortir de la jungle où elle était détenue pour rencontrer un chef Farc, donc aucune raison qu’on lui ait appliqué un traitement de faveur particulier.
                On verra bien...


              • claude claude 3 juillet 2008 20:20

                les premières images la montrent descendant d’un avion et non d’un hélicoptère. c’est donc qu’une escale a été effectuée, escale pendant laquelle les otages ont pu se laver, et changer de vêtements.

                arrêtons de chercher la petite bête... cette femme a traversé une épreuve terrible, et a réussi à survivre à des conditions de détention violentes.

                et d’après ses dernières déclarations, elle explique qu’elle a tenu le coup grâce à la solidarité de ses compagnons et l’amour qui la lie à sa famille.


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 juillet 2008 19:03

                Salut Romain,

                Je me réjouis fortement de la libération d’Ingrid, et avec cet heureux dénouement je pense surtout au grand moment que vivent à ses enfants, et je suis également très content de la voir en assez bonne forme.

                 

                Néanmoins cette version officielle l’infiltration et l’opération héliportée et me semble trop belle, alors attendons la suite !

                 

                @+ P@py

                 

                 

                 



                • claude claude 3 juillet 2008 20:09

                  bonsoir,

                  en tant que personnalité politique de premier plan en colombie, il est possible que les farc aient eu peur de la perdre et lui aient administré des soins.

                  au cours de ses interviews, elle a indiqué qu’un de ses compagnons d’infortune l’a soignée et nourrie quand elle était au plus.

                  en rentrant ce soir, j’ai écouté sur la radio, l’intervention d’un psychiatre specialisé dans le traitement des victimes de prise d’otage : selon lui, il ne faut pas s’attacher à l’air euphorique d’ingrid betancourt, car c’est un état dû à sa libération. le contrecoup apparait au bout de quelques jours. cette femme est depuis toujours une battante, fidèle à ses convictions et refusant d’abdiquer celles-ci.

                  quand au "sauvetage -sans-verser-une-goutte-de-sang-après-infiltration-des-services-secrets", je demande à voir... il est possible que pour des raisons de sécurité et de sauvegarde des otages restants, une "belle histoire" ait été inventée pour les médias.




                • martin martin 3 juillet 2008 23:14

                  bonsoir.

                  l’etat de mme betancourt est pour le moins surprenant....

                  Toutefois ce qui me chagrine c’est l’information selon laquelle les Farc auraient été infiltrées ; gare au(x) élément(s) concernés qui, si ils sont toujours en place, vont être confrontés à une situation ou la suspicion va régner et rendre leur position extrèmement délicate sinon intenable : ils sont grillés.


                  • Vincent 4 juillet 2008 09:15

                    C’est probablement le but de cette com à outrance, foutre le bordel dans les rangs rebelles, insufler le doute parmi les FARCS, il me semble que les forces française avaient oppérées de la même façon en Algérie.


                  • Kalki Kalki 4 juillet 2008 18:32

                    Pour faire dans le commentaire de bon niveau :
                    je vais sortir des idées à la con, et accepter le lunchage.

                    Ok, le président des Francais, a peut être acheté des libérations, pour les retombés mediatique positive que ca lui rapporterait, pour LUI et son image.
                    Et ca lui rapporteras ...

                    Note personelle je meur de rire ... en voyant le président des Francais parler de LA CHERE INGRIND ( QU ON ATTENDAIT DEPUIS LONGTEMP ), il est aussi sincère que si il parlait des enfants africain ( ou d’ailleur ) qui meurent de faim , ou du sida.

                    Peut être s’est il aussi acheté une femme resplendissante belle et aimé des francais ? ...
                    (Jamais heureuse, souriante joyeuse, épanouis avec lui )

                    Peut etre qu’il veut s’acheter une Ame aux yeux du public ? Ca ne serais pas la première manipulation.
                     
                    Et bien je lui dis personnellement, ca ne s’achètent pas la bonne-conscience, la bonne-conduite , on est reponsable de nos actes et on doit juger les etres par ce qu’ils font et non par ce qu’ils disent et prétendent.
                    Nous savons tous ou ils nous mènent ...

                    Mais le pire ce n’est pas lui , le despote ...

                    MAIS C’EST SA POLITIQUE !


                    • dom y loulou dom 6 juillet 2008 21:47

                      vous ne vous souvenez plus du visage plein de jeunesse de mme Betancourt en 2002...
                      mais bon... voici d’autres infos soumis à votre lucidité.

                      pour ma part, heureux de la voir libre à nouveau, j’espère surtout qu’elle ne se laissera pas instrumentaliser d’avantage. 


                      http://www.linternaute.com/actualite/depeche/afp/1582/532264/les_farc_aurai ent_touche_des_millions_pour_liberer_betancourt_selon_la_radio_suisse_ paris_dement.shtml



                      • Ocséna 8 juillet 2008 12:19
                        Pour être agréable aux Québécois qui fêtent leurs 400 ans : Médiocrité anglo-saxonne !
                         
                        C’est bien la presse anglaise qui a demandé à Ingrid de redescendre de l’avion en short court.
                         

                        ...................................................................... ................................

                        Les Pensées zaz de l’Ocséna

                         

                        Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)
                        -[->http://ocsena.ouvaton.org]

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

RL

É


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès