Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Union pour la Méditerranée : pour quoi faire et comment ?

Union pour la Méditerranée : pour quoi faire et comment ?

La mer Méditerranée, ce grand bassin de 2,5 kilomètres carrés, a toujours été une voie de transport maritime, utilisée depuis l’Antiquité, par les peuples de la région, pour leurs échanges commerciaux et culturels. Mésopotamiens, Egyptiens, Perses, Phéniciens, Carthaginois, Grecs et Romains ont tous sillonné les eaux méditerranéennes et installé des comptoirs de part et d’autre du bassin, ce qui avait déjà permis, dans les temps anciens, d’établir des rapports humains et de tisser des relations entre les différentes civilisations de la région.

L’expansion coloniale du XVIII et du XIXe siècles, à la recherche des matières premières et de nouveaux horizons de profit, a donné lieu à une plus grande interpénétration entre pays de la région et à l’établissement de rapports plus étroits sur les plans économiques et culturels.

Mais après l’avènement des mouvements de libération et l’indépendance de la quasi-totalité des pays de la rive Sud, les données et les rapports entre Européens et les autres Méditerranéens ont pratiquement changé, devenant des relations entre pays souverains, ou plutôt entre anciens colonisateurs et colonisés, d’où l’existence encore aujourd’hui de séquelles inoubliables.

UNE REUNION POURQUOI FAIRE  ?

Bien entendu la Méditerranée, qui fut et reste toujours un creuset de cultures et de civilisations, doit constituer une zone de paix, de contacts humains, d’échanges et de prospérité. Groupant les croyants de toutes les religions du Livre, juifs, chrétiens et musulmans, cette région se doit aussi de demeurer à jamais un espace de tolérance, et de compréhension.

Lancée en 1995, le processus de Barcelone, l’Euromed, est repris à nouveau par l’appel de Rome pour l’union le 20 décembre 2007, par le président français, le président du conseil des ministres italien et le président du gouvernement espagnol qui ont établi les grandes lignes du projet de l’Union et invité les chefs d’Etat et de gouvernement des pays riverains de la Méditerranée, à une réunion le 13 juillet à Paris.

Pour les instigateurs de cette idée, il s’agit d’instituer un partenariat entre les pays du pourtour de la Méditerranée, en vue d’une coopération, d’une mobilisation des sociétés civiles, des entreprises, des collectivités locales, des associations et des ONG.

Selon Alain Le Roy, ambassadeur en charge du projet pour la Méditerranée, il sera question en priorité de la dépollution de la Méditerranée à l’horizon 2020, d’investissement des entreprises dans les projets liés à l’eau, au réchauffement des nappes phréatiques, à la création d’un système d’irrigation, à la mise en place d’une autoroute maritime entre Alexandrie et Tanger, d’un plan solaire méditerranéen. Le programme prévoit également des projets agricoles et un espace scientifique méditerranéen.

La rencontre de Paris aura pour but de fixer les principes et l’organisation de l’Union, ses objectifs immédiats et lointains, les domaines de coopération prioritaires, de se mettre d’accord sur un certain nombre de projets concrets dont les participants essayeront d’étudier la fiscalité et les sources de financement.

UNE UNION ENTRE LE RÊVE ET LA REALITE

Ce projet d’une Union pour la Méditerranée qui a, en principe, obtenu l’accord de presque la totalité des pays intéressés, a cependant suscité beaucoup de commentaires et provoqué diverses réactions voire des réserves chez certains participants.

Pour le colonel Kadhafi, cette Union est humiliante et constitue un affront pour les pays du Sud. « Nous ne sommes pas des affamés ou des chiens pour qu’ils nous jettent des os », a-t-il notamment déclaré. De plus l’UPM va, a-t-il ajouté, rendre sans objet la Ligue Arabe et l’Union des pays africains. Les autres pays arabes restent prudents et attendent des éclaircissements au sujet de la participation d’Israël. L’on craint dit-on une normalisation tacite avec le régime de Tel-Aviv. Le conflit arabo-israélien et celui entre l’Algérie et le Maroc au sujet du Sahara risquent en effet de constituer des accrocs et d’empêcher le fonctionnement normal de l’Union projetée. Ces mêmes pays du Sud de la Méditerranée qui n’arrivent pas, depuis des années, à avoir des relations normales, pourront-ils un jour, dit-on, trouver un terrain d’entente entre eux ?

Alger semble exprimer des craintes quant à sa place au sein des organismes de direction de la future Union. Le président du patronat algérien, Habib Yousfi, estime à son tour que pour le moment il n’y a aucune vision claire en matière de financement des projets d’investissement.

Le commissaire européen au commerce, M. Peter Mandel, a reconnu que le volume des investissements en provenance de l’Europe reste faible. D’autre part, les importations et exportations en provenance des pays du Sud de la Méditerranée comptent pour moins de 10 % des échanges de l’Union européenne, laquelle est tournée davantage vers les pays de l’Est.

Le scepticisme des observateurs ne s’arrête pas là.

Comme l’a si bien dit le professeur tunisien Khalifa Chater, « il faut éviter que le Sud méditerranéen ne devienne le pare-chocs de l’Europe face à l’Afrique ». La plupart des traités d’amitié et de coopération entre les pays européens et ceux du Maghreb ne parlent que de l’émigration clandestine et du trafic des drogues, comme si la coopération entre l’Europe et l’Afrique devait se limiter à ces seuls domaines.

Moulay Hafid el Alaoui, président de la confédération générale des entreprises du Maroc a déclaré en marge de la conférence Med Business Days, tenue les 3 et 4 à Marseille que « l’Europe doit considérer ses partenaires de la rive sud de la Méditerranée, non pas comme étant des pays pauvres auxquels il faut donner l’aumône, mais plutôt des partenaires à part entière. »

Pour Mme Leila Sbiti, présidente d’Anima Investment Network, il ne faut pas considérer le sud de la Méditerranée comme « la partie boiteuse » de la zone, comme il faut arrêter également de le voir uniquement comme un marché de consommation. Estimant que le Sud étant un véritable moteur de croissance pour le Nord, Leila Sbiti plaide pour le « développement d’actions conjointes ».

CONCLUSION

Le projet de l’Union pour la Méditerranée reste en lui-même, une idée porteuse d’espoir pour cette région que plus d’un lien destinent à un avenir commun.

Il est cependant nécessaire, pour atteindre cet objectif, de passer par un certain nombre d’étapes et de faire preuve de beaucoup de patience. Certes, il ne s’agira peut-être jamais d’intégration, mais de simple coopération, étant donné le grand retard à attraper par les riverains du Sud.

Mais malgré cela, certains dirigeants des pays de la rive Sud ne doivent pas voir d’un bon œil l’union projetée, laquelle risque de mettre à nu les pratiques anti-démocratiques de leurs régimes et de réveiller les consciences des jeunes générations qui n’arriveront pas à admettre que leurs dirigeants restent des décennies entières accrochés au pouvoir, et ce, contrairement aux chefs d’Etat européens élus démocratiquement pour des périodes assez courtes.

Il est donc absolument nécessaire, pour tous les régimes de la rive Sud, de revoir leur style de gouvernement, de manière à devenir des interlocuteurs plus crédibles, en respectant la dignité humaine et les règles les plus élémentaires de la démocratie.


Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • charlie 10 juillet 2008 13:19

    Il faut dépasser les "passions" et construire une perspective de progrés pour tous...voila le but ultime de l’UPM.
    Si kadhafi ne veut pas participer...qu’il reste en dehors...mais un jour ou l’autre la libye en sera ...il n’est pas éternel ! 


    • katalizeur 10 juillet 2008 13:58

      enfin quelque chose de comique
      merci charlot
      @ l’auteur
      vous ancien diplomate, donc connaissant les montages merdiques ; vous y croyez ?

      que dieu nous donne votre naiiveté (çen arabe cela sonne mieu)  amen


    • impertinent3 impertinent 10 juillet 2008 13:37

      @l’auteur : Vous avez écrit " La mer Méditerranée, ce grand bassin de 2,5 kilomètres carrés...."

      Personnellement, je voyais un peu plus grand. Un carré d’environ 1,6 km de coté, ça me parait un peu faiblard pour une mer, mettons un petit lac et n’en parlons plus.


      • Yifu66 10 juillet 2008 15:04

        La piscine privée du petit Nicolas, voilà tout !

        Un petit bassin où il a pied.


      • del Toro Kabyle d’Espagne 10 juillet 2008 16:43

        En effet, il manquait les "millions" ... et les patates.
        ("Dans le sac, petit ! Dans le sac !")


      • Mohamed BOUHOUCH Lecomte 11 juillet 2008 11:26

         M’excuse pour cette erreur de frappe : il s’agit de 2,5 MILLIONS de kilomètres carrés et non de 2,5. Merci pour la remarque.


      • faxtronic faxtronic 10 juillet 2008 13:56

        " L’on craint dit-on une normalisation tacite avec le régime de Tel-Aviv."

        Et pourtant, qu’est que ce serait bien : Apres la paix en europe, la paix en mediterrannée. Ce serait vraiment un reve. Comment peut on criandre la paix ??


        • katalizeur 10 juillet 2008 16:22

          tout le monde veux la paix bien sur

          mais le regime sioniste n’en veux pas ; un pays sans frontiere expensioniste comment faire la paix.
          je n’ai rien contre mes amis juifs qui ne sont que le faire valoir du regime sion

          bein sur qu’il faut proteger bien sur le peuple israelien mais contre son armée qui le mene dans une fuite en avant


        • charlie 10 juillet 2008 16:23

          FAX...chapeau bas ...sérieusement !


        • charlie 10 juillet 2008 16:25

          kata...parle nous du hezbollah et du hamas un peu pour voir...
          ISRAEL est une démocratie bien vivante...


        • Mohammed MADJOUR Mohammed 10 juillet 2008 19:03

          "La mer Méditerranée, ce grand bassin de 2,5 kilomètres carrés..."

          2,5 kilomètres carrés... pour dire l’étoitessse de cette mare du diable qui n’a jamais connu la paix et aussi pour mettre en lumière les petites idées de Minus qui croit pouvoir prospérer sur le dos de l’Afrique !

          C’est vrai, pourquoi faire cette fausse union dont on soupçonne les arrières pensées de Sarkozy et pourquoi refaire la même bêtise historique à savoir se servir encore une fois de ce lac pourri et pollué comme tremplin pour envahir la rive Sud déjà etouffée par la surproduction de carcasses automobiles qui se comptent déjà en dizaines de millions et par toutes sortes de produits inutiles ...

          Comment donc peut-on laisser se développer des dées aussi nauséabondes, aussi nuisibles parce que lourdement néocoloniales ?

          "Mésopotamiens, Egyptiens, Perses, Phéniciens, Carthaginois, Grecs et Romains ont tous sillonné les eaux méditerranéennes et installé des comptoirs de part et d’autre du bassin, ce qui avait déjà permis, dans les temps anciens, d’établir des rapports humains et de tisser des relations entre les différentes civilisations de la région."

          Non cela s’appelle de la désinformation et vous contribuez a la falsification de l’histoire ! Les peuples qui avaient envahi l’Afrique du Nord n’avaient pas l’intention de vendre des patates aux populaces locales et encore moins de tisser des relations entre différentes civilisations... C’étaient des envahisseurs qui disposaient d’un rapport de force qui leur était favorable comme ceux qui avaient débarqué à Sidi Ferruch des sièles plutard !

          Les chefs d’Etat Africains qui adopteraientt la proposition de Sarkozy seraient irresponsables et donc trahiraient leurs peuples dont on sait à quel point ils sont envoûtés par la propagande et par la désinformation ... Tout le monde ne rêve qu’au visa !

          Nous refusons les relations osmotiques dont les ingrédients et leurs concentrations sont préalablement décidés par la France ! Nous connaissons la loi et la subissons à chaque instant : VERS LA FRANCE PASSENT LES RICHESSES ET LES INDIVIDUS A EXPLOITER ; VERS L’AFRIQUE PASSENT LA SURPRODUCTION FRANCAISE ENVELOPPEE D’UNE FAUSSE CULTURE ET D’UNE POLITIQUE DE DEVALUATION !

          Nous rejetons définitivement le projet français !

          MOHAMMED.


          • HELIOS HELIOS 10 juillet 2008 20:07

            Ah, Mohammed, que de haine, que de haine....

             Les peuples qui circulaient en mediterranée ont effectivement crée des comptoirs qui ont permis le developpement locaux. cela fut vrai du 5eme siecle avant JC (Marseille fut créee en -400) jusqu’au 6 ou 7eme siecle apres JC. Je ne vous expliquerai pas pourquoi cela s’est arrété, je vous laisse chercher...

            Vous devez avoir un problème dans la tête car, lorsque la rive nord de cette mer bien agréable ne s’occupe pas de vous, vous criez a l’abandon et lorsque on vous propose de participer vous criez au colonialisme.
            En fait votre problème est que vous êtes doté d’un orgueil demesuré, d’une mauvaise foi sans fond.

            Vous voyez, l’Europe fait des propositions... pour vous aider vous, car nous n’avons pas besoins (comme le dit un message humoristique plus haut), de plus de mediterranée. Nous allons dépenser de l’argent pour vous aider a vous developper suivant une voie civilisationnelle compatible avec notre modèle a nous, normal, nous payons.....

            Maintenant si ce modèle là ne convient pas, pas de problème, vous n’avez qu’a faire des propositions, et même mettre en musique VOTRE modèle a vous, celui vers lequel vous esperez aller... mais dans ce cas, ne demandez pas que nous, nous payons pour vous. D’ailleurs vous avez suffisament d’argent pour cela, a condition de l’utiliser la ou il est utile.

            Pour le reste, vous parlez de richesses d’afrique du nord qui iraient vers la France et des surproductions qui suivraient le chemin inverse.... laissez moi vous faire remarquez que l’Europe ne vous oblige pas a nous vendre quoi que ce soit. si vous avez quelque chose a vendre que vous appelez "richesses" cela se trouve sur un marché mondial et vendez le a qui vous voulez, si quelqu’un d’autre que nous vous l’achete. A part un peu d’artisanant et encore, votre production ne brille pas par la qualité, la preuve, vous algeriens ne voulez même pas acheter les peugeot ou les fiat construites chez vous, au maroc, vous exigez des concessionnaires des modèles construit en europe !!!
            A part quelques matières premieres dont vous n’êtes pas responsables je ne vois pas ou sont les richesses qui s’echappent de votre pays, a part peut etre les meilleurs de votre jeunesse qui risque leur vie pour atterrir illegalement chez nous.

            Et dans l’autre sens, vous dites que ce sont nos surproductions.. bien, je vois que les efforts que nous faisons pour vous vendre du lait en poudre, et beaucoup d’autres produits alimentaires ne vous plaisent pas, Il existe beaucoup de pays qui sont prets a acheter ces surproductions faites ici ou c’est possible. Je vous rapelle qu’il fut un temps ou l’algerie etait un grenier et que l’europe achetait vos legumes que vous saviez cultiver a l’epoque. Cela a du bien changer car les vaches ne produisent pas assez de lait aujourd’hui et les courgettes, les tomates etc sont des produits horriblement cher, même dans les rues d’alger.... et puis, les voitures surchargées qui prennent le bateau a marseille ou a Algesiras pour rentrer au bled, pleine de verroterie comme du temps des cadeaux au tribus indiennes, ce n’est pas nous qui les avons chargées, non ? Si ces echanges ne vous plaisent pas libre a vous d’acheter ailleurs, les chinois seront tres heureux, il y en a tellement dejà chez vous... mais, curieusement, je n’en ai pas entendu que du bien, la dernière fois ou je suis allez manger quelques sardines grillées dans les rues de Bab el oued !!!

            Personnellement je n’aime pas trop le projett d’UPM car je sais déja ce qu’il va se passer. Nous allons payer, payer et encore payer, il ne restera rien de cet argent sauf des milliers de maghrebins qui auront profités des opportunités pour obtenir des visas et s’installer ici tellement la vie est belle chez vous !

            Bonne soirée quend même, il faut bien que vous entendiez notre point de vue egalement .... 


          • Henri François 11 juillet 2008 10:36

            Et justement Mohamed, si on demandait aux peuples de la rive sud de voter pour l’adhésion ou non de leurs nations à l’Union Pour la Méditerranée - en toute liberté bien sûr - quel serait le résultat selon vous ? Je vous fiche mon billet qu’une énorme majorité de Oui se dégagerait. Non pas par esprit de lucre, mais bel et bien par celui de liberté, de choix et donc d’évolution.
            N’oubliez pas que beaucoup plus que la "convoitise " des européens vis à vis de la richesse de la rive sud, ce sont les craintes pour leur pouvoir des potentats de cette rive qui frreinent la constitution d’une telle adhésion, craintes qui, ne nous trompons pas, sont largement alimentées par les Etats Unis d’Amérique, qui risqueraient dès lors de perdre leur influence dans cette région, notamment à travers les Jordanie,Israêl et Egypte.


          • Dahmane 10 juillet 2008 22:05

            Union pour la Méditerranée : pour quoi faire ? Une nouvelle façon de nous maintenir sous la botte de l’europe et de se servir des pays du sud comme "pare choc". 


            • fouadraiden fouadraiden 11 juillet 2008 01:35



              @ auteur




               Etes-vous nord-africain,un marocain ?


              • del Toro Kabyle d’Espagne 12 juillet 2008 00:59

                @ Fouad

                C’est pour un contrôle pour entrer dans une boîte de nuit ?


              • Le Marquis 11 juillet 2008 12:09

                 A Mohamed et à Seb59
                 L’existence de tous les peuples riverains de la Méditerranée les condamne à s’entendre, à cooexister, à coopérer et surtout, à vivre en paix. Le temps de la colonisation, des annexions est révolu. On ne doit pas s’en souvenir mais l’oublier. L’union et la coopération sont aujourd’hui une obligation pour l’humanité.
                 Européens et Africains, Juifs, Chrétiens et Musulmans sont tous des descengants d’Adam et d’Eve.
                 Vive donc l’Union et la coopération avec tout notre respect pour l’homme qu’il soit Juif, Chrétien, Musulman ou Athée.
                 


                • Mohammed MADJOUR Mohammed 11 juillet 2008 18:13

                  @Ceux qui m’ont répondu

                  Je dis que le principal problème est que vous vous croyez toujours les plus intelligents !

                  Il n’y aura pas de compromis possible, il n’y aura pas de traité d’amitié, il n’y aura pas d’alliance, il n’y aura pas d’union avec l’Eat français avant que la légitimité ne soit rétablie là où elle doit être rétablie ; ne méprisez pas la Vérité car de toute façon vous n’y pouvez rien !

                  Si j’étais un chef d’Etat j’aurai changé la situation en quelques mois : ou la France obtempère ou alors elle prend ses responsabilités !

                  Un pays qui vit dans l’espoir n’a aucun avenir car contrairement à ce que l’on croit : l’espoir ne fait pas vivre, mais il tue lentement !

                  L’Histoire de l’Afrique du Nord n’appartient pas aux historiens hypocrites vassaux des politiciens corrompus et rien n’est définitivement réglé de part et d’autre de cette mare à problèmes !

                  L’Histoire est plus que la science exacte ; je vous rappelle que les seuls chercheurs honnêtes parce que autodidactes et parce que justement non soumis à aucun régime politique ont fait avancer la connaissance depuis des siècles ! Ensuite viennent les rapaces qui vivent du bla bla en développant les thèses originales souvent de façon médiocre ! Pour l’histoire c’est donc plus important parce qu’elle touche tout le monde mais seuls les historiens non affiliés aux régimes pourris et conformistes sont crédibles !

                  Sarkozy se goure comme s’est gouré le sorcier Chirac, il n’y aura pas d’aboutissement à la malice française !

                  MOHAMMED.


                  • HELIOS HELIOS 12 juillet 2008 01:38

                    .... Mohammed....

                    """ avant que la légitimité ne soit rétablie là où elle doit être rétablie """

                    Je dois être particulièrement bête, mais je ne comprends pas ce que vous voulez dire ! pouvez vous être plus explicite, donner un ou des exemples ?
                    Et, de quelle verité voulez vous parler ? sur quoi porte-elle cette verité ?


                    J’espère que je ne perds pas mon temps a vous poser des questions si votre réponse a un rapport avec la religion.

                    Merci


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed 12 juillet 2008 16:46

                    @HELIOS (IP:xxx.x97.106.182) le 12 juillet 2008 à 01H38

                    Je vous répond de manière la plus claire : Je l’ai déjà dit auparavant et je le répète spécialement pour vous , je n’écris pas pour vous mais pour tous ceux qui lisent les articles mais ne répondent pas car eux connaissent bien la Vérité !

                    je dois vous avouer aussi que je ne regarde même pas les (+) et les (-) collés au bas de chaque commentaire, c’est vraiment le dernier de mes soucis !

                    Le jour où les Experts français coupables de la situation actuelle décident de dialoguer, ce jour là commencera le changement ! La fuite en avant de part et d’autre de la méditerranée n’arrangera rien ni maintenant ni dans plusieurs siècles !

                    Sarkozy peut faire adopter son projet par les Africains ignorants mais cela restera un texte sur du papier, un brouillon sans valeur qui n’empêchera pas la France de continuer à exploiter les indigènes comme elle le fait depuis un demi siècle !

                    En ce qui nous concerne, nous n’envisageons même pas le projet d’une union avec un pays qui nous refuse l’existence et j’adresse un blame aux historiens et aux experts tous alignés et tous soumis aux décisions politiciennes qui ne feront que compromettre l’avenir !

                    MOHAMMED.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès