Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > USA : des élections sous le regard de Dieu

USA : des élections sous le regard de Dieu

Les blancs, les noirs, les rouges, les jaunes, les latinos et tous les citoyens américains âgés de plus de 18 ans seront invités à élire leur président ce 6 novembre 2012 sans distinction de race, de couleur ou de religion (ce qui n’a pas toujours été le cas !).

Par-delà ces distinctions ethniques l’habitat est aussi une composante du paysage électoral : villes ou campagne, petite villes ou grande ville, côte ouest ou côte est.

Enfin, last but not least, autre élément structurant de la répartition des votes entre Républicains et Démocrates : les religions.

La religion est un thème qui joue un rôle important dans l’ensemble de la Nation, mais aussi dans l’esprit de chaque citoyen. 84% d’entre eux déclarent appartenir à une église, tandis que seulement 4% reconnaissent être athées parmi les 16% qui déclarent ne pas appartenir à une quelconque religion.

Quoi qu’il en soit, la référence à Dieu est omniprésente dans ce pays où l’on jure sur la Bible, où de nombreux serments, dont celui de l’investiture du Président, sont prononcés explicitement sous le regard de Dieu jusqu’aux Marines qui déclarent dans leurs promesses de servir la Nation : « I will never forget that I am an American, fighting for freedom, responsible for my actions, and dedicated to the principles which made my country free. I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA », sentence qui renvoie aussitôt au fameux billet vert, autre symbole fort de l’Amérique.

Ces religions sont nombreuses mais peuvent être simplement, vues de haut, regroupées selon un schéma simpliste : les chrétiens…et les autres !

Les autres sont les israélites 1,7%, les musulmans, 0,7%, comme les bouddhistes puis les hindouistes, plus quelques autres, l’ensemble représentant au total moins de 5%.

Côté chrétien il y a bien sûr les catholiques, apparemment minoritaires mais de conception théologique suffisamment homogène pour en fin de compte représenter la famille la plus importante, 24% selon Wikipédia.

Les protestants, eux globalement plus nombreux, 50%, mais éclatés en une multitude d’Eglises allant des biens connus cultes luthériens jusqu’aux petites communautés dites évangéliques regroupant parfois à peine quelques milliers d’individus.

Outre les luthériens, le gros bataillon des églises regroupées sous le vocable « protestants » est constitué par les baptistes, les presbytériens, les méthodistes, témoins de Jehova et autres mormons…

Il est intéressant de remarquer, qu’au-delà des clivages pauvres-riches, zones urbaines-rurales, blancs-noirs…Un dénominateur commun à ces catégories ethnico-sociales peut être l’appartenance à une même religion, même si on trouve probablement peu de noirs pauvres parmi les mormons, religion revendiquée par le candidat Mitt Romney.

Malgré leur diversité, un autre dénominateur commun à ces nombreuses communautés religieuses est l’adhésion à la doctrine dite du créationnisme dont les partisans représenteraient aujourd’hui encore 40% de l’électorat.

Mouvement issu des polémiques ayant surgi au siècle dernier après l’adoption par la communauté scientifique internationale de la théorie évolutionniste de Darwin, le créationnisme a été dépoussiéré et modernisé aux Etats Unis sous le nom « d’Intelligent Design ».

Pour leurs partisans, créationnisme ou intelligent design, Dieu a créé l’homme tel que nous nous voyons aujourd’hui il y a quatre ou cinq mille ans !

Et aujourd’hui encore de nombreuses églises et associations militent pour interdire aux école et universités l’enseignement de la théorie de l’évolution.

Une autre idée sous-jacente à ces écoles est que Dieu a doté chacune de Ses créatures de dons leur permettant de traverser leur existence terrestre selon leurs destinées.

La plupart des adhérents de cette doctrine « intelligent design » se retrouvent principalement au sein de ces églises évangélistes en union intellectuellement avec les divers mouvances prônant le désengagement de l’Etat de la vie publique : Tea Party, mouvement libertarien... Pour laisser l’individu libre d’ordonner son existence selon les dons qui lui ont été donnés à sa naissance. (A noter que certains parmi les catholiques les plus ultras ne sont pas éloignés ces thèses)

L’intérêt de cette grammaire est que les riches n’ont pas à payer pour les pauvres, car s’ils sont pauvres c’est soit qu’ils n’ont pas su faire fructifier les dons octroyés par Dieu, soit que leur pauvreté n’est qu’un effet de l’ordre naturel voulu par le même Dieu. Le pauvre adhérant à cette théorie n’aura rien de plus à attendre de l’existence que ce qu’il essaiera de gagner par ses seules actions et que s’il reste pauvre c’est que Dieu l’a voulu ainsi : Amen !

Le cynisme inconscient de cette position n’exclut pas l’exercice de la Charité pratiquée a minima car venant à l’encontre du dessein céleste, mais seulement réalisée individuellement et sans recours de l’Etat.

Un effet connexe de cette position est que le citoyen libre doit être en état de se défendre lui et sa famille contre les méchants et les forces du Mal (car s’il y a Dieu, il y a donc aussi Satan !), et donc justifie la possession par chacun d’armes de toutes sortes pour le plus grand profit des marchands et le malheur des victimes de bavures !

On comprend mieux vu sous cet angle les prises de positions d’une majorité d’adhérents du parti Républicain pour diminuer les aides étatiques aux plus défavorisés : sécurité sociale, bourses d’études, aide aux chômeurs, etc…Mais aussi vénérations faites aux riches à leurs réussites à leurs existences fastueuses et à leur Argent.

Et, pour moi les discours de Mitt Romney, bien que très édulcorés lors de ses face à face avec Obama, sont alors de ce fait très lisibles !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 23 octobre 2012 20:42

    on dirait le culte libertaryen
    la main du marche est dieu et leur autel, le cac40


    • alberto alberto 23 octobre 2012 20:52

      fourfouille : oui, et pour les libertariens l’ État est le diable  !

      Bien à toi.


      • Soi même Soi même 23 octobre 2012 22:51

         Foutaise tous cela, ce sont les grands électeurs qui seront élues qui éliront le candidat
         Tous le reste est folklore pour dissimulé qui y a rien de véritablement démocratique dans cette élection.

        http://www.legrandsoir.info/la-democratie-americaine-une-coquille-vide.html

        http://www.voltairenet.org/article158431.html

         .


        • alberto alberto 23 octobre 2012 23:28

          @ Soi même : d’accord, mais les grands électeurs il faut bien qu’ils soient eux-même préalablement élus, non ?


          • alberto alberto 24 octobre 2012 09:19

            g.f.delhomme : en bref, tu prétends t’appartenir à toi même !

            Ce qui est un bon début...

            Mais après ?


          • L’immigré 24 octobre 2012 02:56

            Aussi paradoxal que cela soit, on trouve dans ce pays des mœurs très conservatrices : mormons et autres tribus Amish...

            On ne peut prétendre connaître les USA si on dissocie la religion chrétienne de la vie américaine. Le fait que le président des USA prête serment sur la bible au lieu de prêter serment sur la constitution comme le ferait un président normal dans un pays démocratique est suffisamment éloquent. Il n’y rien d’étonnant à ce que des mouvements opposés aux théories de Darwin prennent naissance aux USA.
            De même,
            on ne peut prétendre comprendre cette propension à porter les armes avec une telle facilité si on ne connaît pas l’histoire des USA. Entre autres, la fameuse doctrine du laisser-faire laissez-passer est, justement, passée par là. Les tueries de Colombine n’entameront pas cette sacro-sainte doctrine en faveur du droit de se défendre contre toute agression.
            Tout cela est l’Amérique profonde...

            Rappelons à toutes fins utiles que les meilleures universités au monde sont américaines (Classement de Shanghai : 8 universités dans le Top Ten, dont 3 sur le podium) et que la meilleure université française est, je crois bien, à la quarantième place...
            Rappelons aussi que les USA détiennent le record du monde du nombre de titulaires de prix Nobel dans le domaine scientifique tout comme beaucoup d’inventions sont attribuées à des ressortissants américains. Normal : les meilleurs laboratoires de recherche du monde sont essentiellement aux USA. La Dream Team, en somme.

            Rien à reprocher aux USA, donc ? Hélas, si ! La peine de mort, les gangs violents, les organisations notoirement racistes ou xénophobes, le trafic de drogue, Guantanamo, les guerres du Vietnam, du Golfe et d’Irak, etc. sont autant de reproches adressables aux USA. C’est le rêve américain version peau de banane...

            Last but not the least : je recommande d’éviter de comparer les USA avec l’Europe et, encore moins, avec la France puisque comme chacun le sait comparaison n’est point raison.

            Après on peut toujours détester le modèle Anglo-saxon. Mais, ça c’est une autre histoire...

            Have a nice day, wise people !


            • alberto alberto 24 octobre 2012 09:07

              Bonjour L’immigré :

              Je constate que nous sommes bien d’accord sur le constat.
              Pour ce qui est du « modèle » anglo-saxon : critiquer n’est pas détester.

              kIind regards


              • L’immigré 25 octobre 2012 00:03

                Cher Alberto, quand je disais « Après on peut toujours détester le modèle Anglo-saxon. », je ne vous visais pas...
                Je voulais faire comprendre à certains que critiquer est si facile quand on n’a pas connu la chose : certains Français s’imaginent que le comportement cartésien est le seul qui vaille. Comme par hasard, ces Français-là n’ont jamais vécu dans un autre pays (en tant qu’immigrés, s’entend, évidemment) et ne parlent qu’une seule langue...


              • Leo Le Sage 25 octobre 2012 00:31

                @Par L’immigré (xxx.xxx.xxx.235) 25 octobre 00:03
                Vous dites à alberto : "Je voulais faire comprendre à certains que critiquer est si facile quand on n’a pas connu la chose : certains Français s’imaginent que le comportement cartésien est le seul qui vaille. Comme par hasard, ces Français-là n’ont jamais vécu dans un autre pays (en tant qu’immigrés, s’entend, évidemment) et ne parlent qu’une seule langue.." [...]

                Tout à fait d’accord.

                Beaucoup de personnes prétendent connaître les USA et lorsqu’on lit leur commentaires, dans les détails, je glousse pour ne pas dire plus.
                Nous ne sommes que quelques uns à pouvoir prétendre connaître ce pays qui est objectivement un pays complexe qu’on ne peut pas résumer en un seul article.

                On ne peut pas objectivement comparer les USA avec la France dont elle ne partage presque rien...
                Comme vous le dites si bien : comme par hasard...

                @AUTEUR/Par alberto (xxx.xxx.xxx.159) 24 octobre 09:07
                Vous dites : « critiquer n’est pas détester » [...]
                C’est la façon de critiquer qui va faire la différence...
                [faire pencher la balance de la perception dans un sens ou dans l’autre]

                 
                Cordialement

                Leo Le Sage
                (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


              • Fergus Fergus 24 octobre 2012 10:06

                Bonjour, Alberto.

                Un regard lucide sur une réalité américaine très étonnante à nos yeux d’Européens ô combien plus cartésiens et plus distanciés vis-à-vis des croyances. Le besoin de spiritualité, fût-elle créée de toutes pièces par des prophètes auto-proclamés tels John Smith ou Ron Hubbard, est assez stupéfiant, mais il est vrai que l’exemple vient d’en-haut avec le maintien au sommet de l’Etat de références religieuses et de serments sur un « livre saint ».

                Cordialement.


                • alberto alberto 24 octobre 2012 10:36

                  Bonjour Fergus et merci de ton commentaire,

                  J’ai cru bon d’écrire cet article car cet aspect du poids de la religion me semble peu abordé par les commentateurs des prochaines présidentielles américaines.

                  D’autre part le fait qu’Obama ait déclaré qu’il n’y avait pas de religion chez lui peu heurter quelques consciences.

                  Mais ce qui me fout en l’air, c’est de constater que dans un pays détenant le record des prix Nobel il y ait encore tant d’allumés pour promouvoir « l’Intelligent Design » !

                  Bien à toi.

                   


                • Gaetan de Passage Gaetan de Passage 24 octobre 2012 10:35

                  Je trouve très intéressant d’analyser la sociologie à travers le prisme des religions, car elles ont effectivement une influence fondamentale sur les mentalités.

                  Je suppose qu’il y a un lien avec le christianisme de l’époque de l’esclavage où les chrétiens se posaient sérieusement la question de savoir si les « sauvages » et les « nègres » avaient une âme aussi ?

                  Les pauvres d’aujourd’hui ne sont-ils pas un peu assimilés, ne fut-ce qu’inconsciemment, aux anciens « sauvages » ?

                  • alberto alberto 24 octobre 2012 10:50

                    Bonjour Gaetan,

                    Pour les esclaves, les responsables des églises, catholique entre autres, ne se sont pas posés la question très longtemps : après la saisie des corps, la religion ne permettait-elle pas une main mise sur les âmes ?

                    Quant aux pauvres, je ne sais que dire sinon qu’ils ont probablement une âme à l’inverse de ceux qui les maintiennent dans leur état sans leur tendre la main...

                    Bien à toi.


                    • LE CHAT LE CHAT 24 octobre 2012 11:25

                      salut Alberto ,
                      c’est vraiment un pays où j’aurai beaucoup de peine à m’intégrer , car totalement athée !
                      d’ailleurs c’est pas facile pour nous de comprendre certaines séries ,comme 7 à la maison et ses leçons de morale à 2 balles , c’est vraiment chiant ...


                      • alberto alberto 24 octobre 2012 11:35

                        Salut LE CHAT,

                        Athée grâce à dieu ainsi que le chantait Mouloudji ?

                        Pour les séries américaines, t’as raison : c’est souvent de la daube !

                        Mais, paraît-il, ça plairait à la ménagère de plus de 50 ans...

                        Bien à toi.


                        • le moine du côté obscur 24 octobre 2012 16:11

                          In G.O.D (Gold Oil Drugs) they trust...


                          • interlibre 24 octobre 2012 16:46

                            En fait pour résumer ils vénèrent Mammon ces gens la...


                            • alberto alberto 28 octobre 2012 14:03

                              interlibre : OUI !

                              Exactement : Mammon !


                              • Mugiwara 29 octobre 2012 00:06

                                dieu ou pas, c’est un scrutin très serré qui se profile, tellement les 2 candidats ont bien mené leurs campagnes. chapeau bas à romney qui revient de loin, car on aurait pu penser que les sondages donneraient gagnant à obama haut la main, or, c’est romney qui mène. 


                                ça va être passionnant, et bien malin qui saura deviner le vainqueur. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès