Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > USA/Israël : Divergence d’intérêt ?

USA/Israël : Divergence d’intérêt ?

Avec la révolution en cours en Egypte, une divergence apparaît et devient de plus en plus claire entre Israël et ses soutiens dans le monde d’une part et les Etats-Unis, plus précisément la Maison Blanche et probablement le Pentagone d’autre part...

Depuis le refus du gouvernement Israélien de geler la colonisation et son attitude méprisante pour le Président américain, un froid sournois s’est installé entre ces deux alliés stratégiques.

Or, plusieurs événements extrêmement importants se sont déroulés ces derniers mois avec une nouvelle approche et un nouveau discours étasuniens.

Il faut se rappeler comment dès l’été, les décideurs américains, en particulier certains hauts gradés de l’armée comme le général Petraeus, ont insisté sur le fait que les USA considéraient le conflit israélo-palestinien comme relevant désormais de la sécurité nationale. Une telle déclaration ne peut rester sans conséquences.

Israël, sûr de son fait n’a eu cure de cet avertissement. Mais a-t-il la capacité totale de faire fi des problèmes de sécurité nationale des USA ?

Il est de notoriété publique que parmi les facteurs qui avaient poussé l’administration de G. Bush pour envahir l’Irak, Israël tient un bon rôle. Les USA se trouvent piégé au Moyen-Orient avec des prises de risques exagérés pour leurs propres intérêts à force de suivre la politique belliqueuse de leur protégé.

Les USA commencent à avoir de sérieuses difficultés pour s’imposer aux peuples arabes par la puissance militaire et la corruption des régimes maintenant inféodés à Israël. Le risque est devenu insupportable car la probabilité de révolutions populaires dans tout le monde arabe et la montée des adversaires stratégiques (Iran, Chine, Inde, Russie, Turquie etc…) peuvent entraîner l’expulsion des intérêts US de la région. Cela, les Etats-Unis ne peuvent se le permettre.

N’ayant pu trouver des appuis politiques au sein du parlement américain pour pousser Israël dans un processus de paix avec les Palestiniens, les lobbies pro-sionistes y étant exceptionnellement puissants, Obama a probablement, en accord avec les centres de décisions sécuritaires (?), opté pour un contournement de la politique israélienne par une nouvelle « alliance » avec les peuples arabes. Des régimes démocratiques, répondant aux aspirations de leurs peuples, contraindra Israël à aller vers un processus de paix sérieux !

L’avenir nous dira si cette approche explique le comportement actuel des USA face aux événements arabes !


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 2102kcnarF 10 février 2011 12:41

    Purée vous êtes optimiste vous ! Je dirais même plus....

    Les US sont les bourreaux des peuples du moyen-orient, il m’étonnerait beaucoup qu’en se libérant, ils ne se libèrent pas aussi de la tutelle yankee.

    Et, les US ne sont pas sans le savoir.

    Et Obama doit 2 milliards de dollars pour son élection à L’AIPAC.

    Et je vous ferais pas la liste des problèmes...comme une contagion possible vers les puits de pétrole saoudiens. On n’est loin du compte pour enfants là !


    • katalizeur 10 février 2011 12:50

      bonjour ...wa salam

      je ne pense pas qu’il y ait une divergence.....mais difference de vue sur le plan de la strategie...

      mais il est encore trop tot pour tirer des conclusions....pour le moment c’est le statut quo...il y a des tentations de la part de l’oligarchie de faire intervenir l’armée....pour l’ instant ce ne sont que des menaces, les generaux prendront ils le risque de diviser l’armée ? s’il le font alors cela sera leur dernier carton ...et là..... apparaitront les divergences, non seulement entre les officiers subalternes et les officiers superieurs ,mais aussi entre les freres siamois que sont usraheil....


      • Emmanuel Aguéra LeManu 10 février 2011 18:48

        S’il ne le font pas déjà. Idem pour les voisin Tunisiens.

        Merci pour un champ théorique pas très éloigné du mien. On se sent moins seul.
        Reste qu’Israël devra repenser son système de défense... Plaider la légitime défense sans adversaire, ça risquerait de plus le faire.


      • daniel paulmohaddhib 10 février 2011 15:42

        moi j’apprends le monde avec des films...
        prenons au hasard The Matrix.....conte sioniste s’il en est....
        qu’y apprends t’on ?
        que agent smith c’est les usa/cia.....que neo , trinity , morpheus et toute la bande c’est sion...
        que le merovingien ( lamber wilson ) est tres utile a sion , en clair que dans le plan de sion , la france est utile mais pas du tout ami...comme les usa/agent smith...

        voila donc bien sur usa et israel ne sont pas amis....du tout....car neo et agent smith sont pas tres...amis....
        formidable le cinema..
        la prochaine fois je vous parle de The Lord of the ring , et des deux tours..qui la aussi representent usa et israel.....

        ou de star wars.....ou de la belle verte....ou de terminator , ou de la 9eme porte..etc etc

        dieu !


        • Castel Castel 10 février 2011 19:01

          des deux tours..qui la aussi representent usa et israel.....

          Cela peut représenter le judaïsme (l’oeil de sauron, symbole de la franc-maçonnerie) et le protestantisme. En effet, Gandalf (Catholicisme)et Saroumane était ami et finalement, Saroumane se ralie à Sauron... Avant, le christianisme avait pour principe l’acceptation de la pauvreté. Le protestantisme s’est basé sur les fondements de la bible (principalement l’ancien testament) et se retrouve totalement dans les valeurs de l’argent.
          Saroumane et Sauron, tous les deux, recherchent un pouvoir de plus en plus important, comme les protestants et les juifs-sionistes (je conçois bien entendu que les vraies juifs traditionnalistes sont contre l’argent et contre Israël, ne prenait pas cela pour une généralité abusive, mais juste comme un symbole de la réalité actuellement)


        • Farniente 11 février 2011 01:32

          Pis Sarko c’est Gollum !


        • daniel paulmohaddhib 11 février 2011 10:04

          Merci de vos vues...gollum = sarko..........bien vu !!!

          amicalement..


        • Sébastien Sébastien 11 février 2011 06:49

          Il est de notoriété publique que parmi les facteurs qui avaient poussé l’administration de G. Bush pour envahir l’Irak, Israël tient un bon rôle. Les USA se trouvent piégé au Moyen-Orient avec des prises de risques exagérés pour leurs propres intérêts à force de suivre la politique belliqueuse de leur protégé.

          C’est absolument faux. Israel etait contre l’invasion de l’Irak car ce que veut Israel c’est la stabilite dans la region. Or Saddam Hussein ne representait plus aucune menace et n’etait une plaie que pour son peuple. Et Israel, bien renseignee, savait pertinemment qu’il n’y avait pas d’arme atomique en Irak. Simplement, on ne va pas aller a l’encontre des US et surtout d’une administration, celle de Bush, acquise a Israel.

          Les USA commencent à avoir de sérieuses difficultés pour s’imposer aux peuples arabes par la puissance militaire et la corruption des régimes maintenant inféodés à Israël

          Pensez-vous qu’une regime comme celui de Moubarak, parce qu’il a signe un accord de paix avec Israel, lui soit infeode ? On ne pourrait etre que « vendu » a Israel et la seule solution serait dans le conflit ? Pour un homme politique, je vous trouve bien extremiste.

          Enfin je ne pense pas qu’Obama ait opte pour une alliance avec les peuples arabes. Premierement il est tres premature pour le dire. Deuxiemement, Obama a plutot montre sa faiblesse avec ses allies. Moubarak, qui etait, avec Israel, l’allie principal des US dans la region, s’est fait lacher comme une vieille chaussette. Les regimes qui aident les US s’en souviendront...


          • pavlov 11 février 2011 09:31

            N’importe quoi. Israel n’a pas participé à la guerre en Irak uniquement pour ne pas mettre dans l’embarras les alliés arabes des USA. La désinformation israélienne sur les armes de destruction massive est un des moteurs et prétexte de cette guerre.
            De plus de manière indirecte, avec ses assassinats ciblés (entre autre) Israel participe activement à ce massacre, par exemple en éliminant le plus possible de chercheurs irakiens qui ont refusé ou pas pu collaborer (sans parler des attentats sous fausses banières pour attiser la haine entre les communautés religieuses, l’aide à la sécession du Kurdistan, etc).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès