Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > USA. La victoire de ceux qui n’avaient plus rien à perdre

USA. La victoire de ceux qui n’avaient plus rien à perdre

Jubilatoire d'entendre depuis ce matin les gémissements des chiens de garde de l'orthodoxie ultralibérale.

Patrick Cohen : « Je vous rappelle que l'impensable est en train de se réaliser ».

Bernard Guetta qui se lamente : « Sous Trump il faut s'attendre à l'affaiblissement de l'alliance atlantique », à un « bras de fer avec la Chine », à un « repli isolationniste » et même – horreur suprême pour Guetta – à une « entente avec Poutine dont les « perdants » seront la Syrie et l'Ukraine ».

Et que dire de Paul Krugman, l'un des intellectuel plein de morgue interviewé, prix Nobel d'économie, le défenseur du libre-échange et de la mondialisation des économies : « It's a terrific night ». Ben voyons : les « marchés » tremblent, les couilles-en-or ternissent, les profiteurs et arnaqueurs de tous acabits sentent le « tremblement de terre » qui commence.

Voilà qui devrait réjouir bien des milliards de pékins vulgaris car tout ce qui est mauvais pour les États-Unis est bon pour le reste du monde !

S'il a été élu, Trump, c’est par rejet de Wall Street et des élites que représente jusqu'à la caricature Hillary Clinton.

S'il a été élu, c'est par le désarroi d'une classe moyenne sacrifiée et qui voit en lui une bouée de sauvetage pour ne pas sombrer et tomber dans la pauvreté.

S'il a été élu, c'est parce que les « zélites », les merdias n'ont pas vu, derrière le clown, la grande colère des classes laborieuses étasuniennes. Une colère exprimée par les jeunes lors des primaires par les 12 millions d’électeurs du sénateur démocrate Bernie Sanders autant que par ceux qui, piétinant les caciques républicains, ont mis en selle le milliardaire self made man Trump. C'est la victoire de l'Amérique oubliée.

S'il a été élu, c'est parce que cette population oublié, méprisée, humiliée – la classe moyenne, les « petits blancs » - constitue encore 74 % de l'électorat ! Et ils l'ont fait savoir. Alors les « zélites » autruches des États-Unis sortent la tête du sable et découvrent la détresse des planteurs de tabac de Virginie, les mineurs des Appalaches, les ouvriers de Détroit devenu simples vigiles pour les grandes surfaces. Elles découvrent que l'espérance de vie chez ces oubliés baisse sous l'effet dela misère et de ses effets : la drogue, de l'obésité, des suicides. Treize ans de moins que chez les diplômés. Elles découvrent l'existence d'ilots de pauvreté blancs à côté des ghettos noirs.

S'il a été élu, c'est parce que cette majorité silencieuse a enfin compris qu'elle seule paie les conséquences d'une crise économique déclenchée par les banksters au pouvoir et qui, non seulement ne leur rien coûté, mais les a enrichis.

S'il a été élu, c'est parce que malgré les belles promesses, Obama est resté dans les rails tracés par l'oligarchie d'affaire qui tire le ficelles à Washington. Ces Étasuniens « sans-dents » se sentent à juste titre dépossédés de leur nation, de leur patrie par une poignée de possédants mafieux qui les méprise, les exploite, les rejette.

S'il a été élu, c'est par la révolte des 99 % » contre les « 1 % » de parasites.

S'il a été élu, c'est parce que les perspectives qui sont offertes au peuple, ce sont les ouvriers remplacés par les robots, les caissière remplacées par les scanners de caisse, les chauffeurs de poids-lourds et de taxis remplacés par les véhicules autonomes comme vient de le montrer Google. Qu'est-ce qu'on leur offre à a place ? D'être chauffeur « Uber », d'être auto entrepreneur sans aucune protection, voire chair à canon pour les innombrables guerres entretenues ou déclenchés pat le complexe militaro industriel tout puissant.

S'il a été élu, c'est à cause de la mondialisation voulue et orchestrée par les multinationales avec pour résultats des délocalisations pourvoyeuses de chômage découlant des divers traités commerciaux genre Alena avec le Canada et le Mexique, le TPP (Trans-Pacific Partnership) en Asie, le très rejeté Tafta prévu avec l'Europe.

Trump, pas si clown qu'on veut nous faire croire, a dit à ce sujet : « Nos politiciens ont promu avec vigueur une politique de mondialisation. Elle a enrichi l’élite financière qui contribue à leurs campagnes. Mais des millions de travailleurs américains n’en ont retiré que misère et mal au cœur. »

Le marchand de béton new-yorkais, lui, parle d’industries à défendre, d’accords commerciaux à dénoncer plutôt que de port d'armes et de Bible…

Et en France ? Quelles répercussions ? Nous connaissons nous aussi des colères populaires contre la « globalisation », contre la ségrégation sociale, contre la connivence des élites, contre l'avidité des possédants, contre la nullité des partis dits « de gouvernements », contre la professionnalisation des politiques, contre l'impunité des multinationales, contre le fossé des inégalités.

Dès lors l'arrivée au pouvoir d'une Le Pen est à redouter, celle d'un Mélenchon est à espérer.

 

Illustration X - Droits réservé


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • lsga lsga 9 novembre 15:33

    Ceux qui n’ont plus à rien à perdre, ce sont les prolétaires mondialisés, immigrés, sans papiers ; aux USA, les latinos sur-exploités qui financent l’économie US. Ceux-là n’ont pas le droit de vote, n’ont pas eu leur mot à dire, et n’ont même pas encore commencé à se battre. 



    La classe moyenne russo-occidentale, grasse, raciste, et réactionnaire, vient de déclarer la guerre au prolétariat mondiale. À l’image de la guerre du Vietnam ou d’Afghanistan, il n’est pas sur que l’union des USA, de la Russie et de l’Europe arrivent à faire face à des milliards de prolétaires bazanés en arme. 

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 15:35

      Je vous ai mis cinq étoiles pour cet article, excellent jusqu’à la première moité de la dernière ligne.


      L’arrivée d’une Le Pen est en effet à redouter, mais celle d’un Mélenchon (d’ailleurs éminemment improbable), faute de positions radicales sur l’UE, ne ferait que prolonger la politique actuelle. On ne peut pas arrêter les conséquences d’un phénomène sans agir sur ses causes. Ce serait simplement botter en touche.

      • Cadoudal Cadoudal 11 novembre 12:26

        @Jeussey de Sourcesûre
        Effectivement, j’ai lu jusqu’au bout, attendant vainement le chapitre sur le refus de l’immigration Mexicaine, rien...

        La promesse du mur et du renvois des clandestins, rein, aucune influence sur cette élection...
        l’arrêt de l’immigration musulmane, rien...


        Puis la chute, l’auteur est Mélenchonniste, l ’immigration n’existe pas, les blancs, les noirs, les arabes, les chrétiens, les musulmans, tout ça n’existe pas...

        Avec un tel degré d’aveuglement, je confirme que le sénateur socialiste n’a aucune chance pour 2017..



      • JL JL 9 novembre 15:45

         La victoire de Trump est un sacré coup de pied dans la termitière oligarchique occidentale.

         
         Wait and see.

        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 16:43

          @JL

          Sauf que t la suppression de la loi sur la santé (l’Obama care) est une priorité de ce type qui veut relancer l’économie en limitant les dépenses de l’état (dans le domaine social évidemment). 
          C’est un peu dommage pour les plus pauvres, surtout si, comme on le prétend, ce sont eux qui ont voté pour lui !


        • Albert123 9 novembre 17:02

          @Jeussey de Sourcesûre


          vous avez raison de rester dans l’émotionnel, le rationnel vous donne systématiquement tord.

        • JL JL 9 novembre 18:12

          @Jeussey de Sourcesûre
           

           c’est à considérer, mais la priorité est le retour à l’emploi, non ?

        • zygzornifle zygzornifle 9 novembre 16:49

          Reste plus qu’a faire pareil en 2017 pour se débarrasser de la racaille LRPS..... Ha non pas possible le sursaut Ripouxblicain fonctionne toujours chez les déneuronés atteint du syndrome de Stockholm il faudra peut être encore 5 ans de « plein la gueule » pour faire briller l’espoir de s’en débarrasser, les français n’ont pas encore assez dérouillés mais ça va venir rapidement ......


          • Le421 Le421 9 novembre 19:01

            Voilà qui devrait réjouir bien des milliards de pékins vulgaris car tout ce qui est mauvais pour les États-Unis est bon pour le reste du monde !

            Je cite.

            A toute fin, malheur est bon.Livré en vrac, le lot de mesures à prendre par Trump sera t-il mis en place ?

            Comment un milliardaire va mettre à mal les multinationales de ses copains en stoppant le libre échange ? Là, je veux voir. Parce que si il s’attaque à l’ALENA, donc au TAFTA et au CETA, je suis plutôt pour...
            Par contre, les problèmes écologiques soit-disant fabriqués de toutes pièces par les chinois pour entraver l’économie américaine, il faut être un peu siphonné du bocal pour sortir des trucs comme ça.
            Mais au moins c’est clair, plus d’écologie dans ces contrées. En avant Guingamp !!
            Tous les métèques dehors !!
            Pareil, je veux voir.
            Dans la mesure où je pense que ce sont les friqués qui profitent de la main d’oeuvre à pas cher, le bien et le mal se rejoignent.
            Bref, le catalogue Trump semble tellement fantaisiste que je pense qu’il n’appliquera même pas le quart de la moitié de ses projets. In fine, il profitera logiquement de la place pour favoriser son bizness et ses potes, comme tout bon homme de droite qui se respecte et là où je crois en Trump - je peux me tromper - c’est qu’il fera la démonstration des limites du système populiste.
            Et je suis certains que ceux qui vont se faire baiser en premier ne sont pas ceux que l’on croit.
            En attendant, quel plaisir de voir la mine déconfite des pronostiqueurs de tout poil !
            En France, on sait déjà que c’est Juppé - Le Pen.
            Je ne comprends même pas que quelqu’un d’autre se présente...


            • Samson Samson 9 novembre 19:48

              Après le rejet de la Constitution €uropéenne, puis le Brexit, revoici une fois encore convoqués - tant sur les ondes que dans les éditos de la presse main-stream, et ce dès potron-minet - les chœurs des pleureuses et les gémissements des chiens de garde de l’orthodoxie néo-libérale ! smiley

              Rien à perdre ou si peu : l’accélération du tempo de leurs lamentations constitue un bon indice de la panique qui les gagne irrésistiblement et ne peut qu’exercer sur le « sans-dents » que je suis un effet absolument jubilatoire.

              Mais si la déroute en rase campagne des candidats de la Pensée Unique et de leurs plans constitue bel et bien une victoire incontestable pour les « sans-dents » étazuniens et autres, pas sûr que l’élection de Donald Trump ou celle toujours plus probable de Marine Le Pen permette de la parfaire ou, sinon au détriment de leurs électeurs, autrement transformer l’essai.

              A quel stade avancé de décrépitude et de décadence nos « démocraties » occidentales sont-elles donc tombées pour, à défaut de tout programme enthousiasmant ou constructif, n’avoir plus à proposer au suffrage de l’électeur que le choix du moins « repoussant » des candidats, à savoir cel(ui/le) qui, faute de mieux, surfera le premier sur le rejet et le dégoût généralisé d’un « système » à bout de souffle ???

              Je veux croire que l’aube est au bout, mais la nuit semble encore loin de s’achever !


              • tinga 10 novembre 03:08

                La dernière invention du système : le candidat anti système.
                Le titre de l’article devrait être « le coup de grâce pour ceux qui ont déjà tout perdu ».


                • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 09:02

                  bonjour victor

                  j’entends ce que tu écris, mais trump est une illusion ce ne sont pas les décision politique des bonnet blanc et blanc bonnet qui vont changer le déroulement de "l’histoire puisqu’ils ne propose aucune alternative au capitalisme. c’est comme en france croire que le FN est une alternative politique et économique est une erreur, même si comme trump il s’appuie sur les rejets pour être élus il ne changera rien au fond d’une organisation capitaliste que plus personne n’ose nommer comme source de nos maux, y substituant la mondialisation, le libéralismes, les multinationales.
                  ce n’est pas faux mais ilsl sont ainsi parce qu’ils pratiquent ou accompagnent une économie capitaliste de l’exploitation de l’homme par l’homme
                  tant que l’on ne nomme pas la maladie l’on ne peut trouver un remède.
                  cordialement.http://ddacoudre.over-blog.com/2016/11/trump-voue-a-l-echec-il-met-le-blanc-d-abord-ou-le-dernier-des-mohicans.html.


                  • VICTOR VICTOR 10 novembre 09:44

                    @ddacoudre
                    Attention, je ne me réjouis pas de la victoire de Trump. Mais je l’avais vu arriver (http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/et-si-on-se-trompait-sur-trump-179023) puis http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/trump-clinton-bonnet-blanc-et-186251
                    Et je constate seulement que sa victoire tient au mépris, à la morgue des gens de « l’estabishment » c’est-à-dire les gens en place, les politiques, les médias, les juges, les curés, les banquiers (banksters), les « éduqués » à coup de fric, les dirigeants de multinationales et autres profiteurs du système etc.
                    Il est évident que ce n’est pas chez Trump qu’il faut chercher une remise en cause de ce système à bout de souffle. C’est un constat, pas une approbation.


                  • ddacoudre ddacoudre 10 novembre 12:22

                    @VICTOR
                    bonjour victor j’avais bien lu je ne pensais pas que tu t’en réjouissais mais qu’il cristallisait tous les rejets
                    cd


                  • escoe 10 novembre 11:10

                    « Bernard Guetta qui se lamente : « Sous Trump il faut s’attendre à l’affaiblissement de l’alliance atlantique », à un « bras de fer avec la Chine », à un « repli isolationniste » et même – horreur suprême pour Guetta – à une « entente avec Poutine dont les « perdants » seront la Syrie et l’Ukraine ». »

                    Ah quel régal que d’entendre ça ce matin ! Il tombe un mélange de pluie et de neige chez moi mais la journée sera de touts façons ensoleillée.
                    Ils l’ont dans l’os les infects bonimenteurs du système.


                    • SamAgora95 SamAgora95 10 novembre 12:58

                      Mélenchon = Obama 

                      Marine Le Pen = Trump

                      Au peuple de choisir celui ou celle qui représente réellement le coup de pied au cul du système !

                      • aimable 10 novembre 13:04

                        @SamAgora95
                        pour ce qui est de l’envolée verbale il y a du Mélenchon dans Trump


                      • LE CHAT LE CHAT 10 novembre 13:54

                        @SamAgora95

                        Melanchon = Sanders

                        Juppé = Obama

                        Le premier appelera à voter pour le second est sera comme aux States déconsidéré !


                      • alinea alinea 10 novembre 14:09

                        @LE CHAT
                        coure toujours petit minou !! tu n’as pas capté grand chose de ce qui se passe avec la France Insoumise !!
                        ou si vous préférez :
                        Courez toujours Le Chat, vous n’avez pas capté grand chose de ce qui se passe dans la France Insoumise !


                      • non667 10 novembre 13:45

                        à totor

                        Dès lors l’arrivée au pouvoir d’une Le Pen est à redouter, celle d’un Mélenchon est à espérer.

                        méchanlon avant d’être de gauche est avant tout = anti- fn (hénin ) = anti- france/français (discourt de marseille ) : point barre . rien de cohérent en dehors de ça !

                        =don quichotte du fascisme , sancho panza du N.O.M.=comique troupier 

                        méchanlon va brasser du vent pendant 5 ans pour mieux rabattre ps en 2017 !

                        pour le M.E.S. pétition ou pas IL N’Y A PAS EU DE REFERENDUM le ps était d’accord avec sarko sur Lisbonne ,la Libye ,.... le N.O.M. .....etc....

                         pas besoin de dire non plus que chez les méchalon on est francs maçons depuis 3 générations . cette confrérie ou l’on entre par piston et qui sert avant tout a se pistonner ,s’entr’aider (passer avant les autres ) dans tous les domaine : politique ,administration ,justice au niveau national mais aussi international ! il n’est pas question pour lui de trahir ses frères à qui il doit tant ,tout , mais accomplir au contraire la mission qu’ils lui ont confié : saboter la nation au profit du mondialisme !

                        si gouverner c’est prévoir méchanlon est particulièrement aveugle/traitre qui n’a rien vu (étant aux loges ) du virage au mondialo-capitalisme du ps en 1983 !

                        -qui croie pouvoir socialiser l’europe de l’intérieur alors qu’il n’a pu le faire du ps et à du le quitter !

                        - qui même quand il voie les couilles a du mal à dire que c’est un mâle , dit qu’il a des doutes et se désiste sans condition préventivement pour le ps !

                        au peuple : il vaut mieux avoir ses ennemis en face que des traitres dans son dos !

                        mélanchon n’aime pas les français

                        Jean-Luc Mélenchon, interrogé par Hit-Radio sur son enfance à Tanger, où il est né, déclare : « Je ne peux pas survivre quand il y a que des blonds aux yeux bleus… c’est au-delà de mes forces ». Incroyable intolérance, incroyable dégoût. Puis il narre son arrivée en Normandie, où il fut « horrifié » par une population d’alcooliques et d’arriérés : « La France des campagnes était extraordinairement arriérée par rapport au Maroc des villes ».

                        Le potentiel troisième homme de la présidentielle s’est ensuite livré à une ode à la Méditerranée, « notre bonne mère à tous », jugeant que « Marseille est la plus française des villes de notre République ». Le natif de Tanger (Maroc) a souligné qu’ »ici il y a 2.600 ans une femme a fait le choix de prendre pour époux l’immigré qui descendait d’un bateau, c’était un Grec et ce couple est né Marseille ».

                        « Les peuples du Maghreb sont nos frères et nos soeurs » et il n’y a « pas d’avenir pour la France sans » eux, a-t-il dit, interrompu par les « tous ensemble, tous ensemble ! »

                        « Notre chance c’est le métissage », a lancé l’eurodéputé, sous les « youyous », avant de saluer « Arabes et Berbères » par qui sont venus en Europe « la science, les mathématiques ou la médecine » au temps où « l’obscurantisme jetait à terre l’esprit humain ». Refusant « l’idée morbide et paranoïaque du choc des civilisations », il a dit sa pensée aux Maghrébins « qui ont libéré le sol de la patrie des nazis ». « Les peuples du Maghreb sont nos frères et nos soeurs » et il n’y a « pas d’avenir pour la France sans » eux, a-t-il dit, interrompu par les « tous ensemble, tous ensemble ! »

                         c’est pas du racisme ? et il prétend donner des leçons au fn !

                        un bon point : plus de 40 ans après il a reconnu que vis a vis de degaulle il avait été excessif en le comparant a un dictateur !

                        dans 40 il dira peut être pareil du fn !

                         

                         


                        • epicure 10 novembre 16:58

                          @non667

                          mélanchon est de gauche avant tout donc il est anti FN.

                          Il est très cohérent dans ses proposition, contrairement à certains.
                          Mais pour le comprendre il faut sortir des schémas identitaires fermés.


                        • non667 10 novembre 21:23

                          @epicure
                          mélanchon est de gauche avant tout donc il est anti FN.
                          sa haine du fn date d’avant qu’il soit de gauche elle date du temps ou il était à l’extrême gauche(Jean-Luc Mélenchon rejoint l’Organisation communiste internationaliste (OCI), courant trotskiste d’obédience lambertiste, (comme jospin ) ) c’est a dire du temps ou il considérait que tout ceux qui n’étaient pas d’extrême gauche étaient fascistes (fn ,de gaulle ) !il ne faisait pas dans la nuance demandant même l’interdiction du fn !
                          ce sont ses scories d’internationaliste (donc anti-nationaliste qui lui font défendre l’immigration et rester dans l’ue mondialiste et anti -sociale (anti gauche  !) c’est là qu’il y a incohérence 


                        • Cadoudal Cadoudal 11 novembre 12:54

                          @epicure
                          Marchais était de gauche aussi...

                          Le PCF était de gauche aussi...
                          Quand il était le premier parti de France...

                          Chacun sa gauche et chacun son peuple...

                          Moi mon peuple c’est le prolo Français que je croisais au bistrot ou sur les chantiers...

                          Moi ma gauche elle défendait les intérêts des prolos Français...

                          Ma gauche à disparu, mon peuple est devenu invisible dans les banlieues Françaises...

                          Alors êtes vous sur que votre racisme décomplexé et votre haine des blancs puisse encore représenter la gauche et un quelconque espoir pour le prolo Français ??

                          On attend que Mélenchon se démarque du Medef de Soros de Juncker et de Juppé, on peut attendre longtemps, très longtemps, et lui aussi peut attendre très longtemps notre soutien...



                        • Ouam 11 novembre 14:05

                          @epicure

                          « mélanchon est de gauche avant tout donc il est anti FN. »

                           

                          Pour perdre une élection il n’y à pas mieux !

                          Si mélanchon n’est pas trop bete (et je le crois) 

                           

                          - 1) il se souviendra de son histoire de henin-beaumont (ou un nom de ce genre la)

                          - 2 ) Il regardera le contenu des programmes électoraux qui sonts déja accessibles, je t’invites d’ailleurs à le faire au passage, et tu lis attentivement celui du peloton de tete cad celui de Juppe,

                          qui lui est vraiment d’extrème droite !!!

                          Apres tu va farfouiller ce que le PS Propose (qui est la photocopie de celui de juppé smiley )

                          Ensuite tu va lire celui du FN

                          ....

                          Puis tu les compares points par points et tu réfléchis OU est le pire ennemi du PEUPLE

                          Les autres gens ne sonts ni plus cons que toi ou que moi, ils feront le meme constat !

                           

                          Si mélanchon part dans la voie anti -FN primaire (donc ne pas combattre l’ultra capitalisme) c’est la machine à perdre qui sera irrémédiablement au bout, comme à H Beaumont.

                          Je t’invites à imprimer mon message, et à te le relire en juin 2017, la tu en comprendra son plein sens.

                          Bonne journée à toi,

                           

                          PS : et c’est quelqun qui ne votes pas FN qui te le dit,

                          Ne jouant plus aux jeuxs pippés, c’est la démocratie directe pour moi (votations) ou rien.


                        • epicure 11 novembre 21:14

                          @Cadoudal

                          au vu du contenu de ton message, il y a erreur sur la personne.
                          Vu que je suis antiraciste, tu peux te ravaler ton crachat ad hominem ne reposant que sur tes fantasmes.

                          "
                          On attend que Mélenchon se démarque du Medef de Soros de Juncker et de Juppé, on peut attendre longtemps, très longtemps, et lui aussi peut attendre très longtemps notre soutien...
                          "

                          Vu que Mélenchon se démarque du MEDEF , de SOROS, etc... en proposant des politiques économiques, sociales de gauche , sans avoir à ses côté des gens de l’extrême droite réactionnaire qui déteste le peuple réel, ton propos ne veut rien dire.

                          La politique économique de Mélenchon est en faveur des prolétaires français.....

                          Mélenchon ne dirige pas un parti qui à une époque défendait la dérèglementation à tout va, était contre le SMIC et les droits du travail, etc....

                          Si tes fantasmes importent plus qu’une politique sociale en faveur des prolétaires, c’est ton problème, mais faut pas attendre la porte parole du capitalisme national, dont certains élus de son parti se font élire par les retraités bourgeois de la côte d’azur, pour défendre leurs vrai intérêts.


                        • Cadoudal Cadoudal 12 novembre 03:05

                          @epicure
                          « Vu que je suis antiraciste »


                          Tu crois tromper qui mon coco ?

                          Pas moi j’espère..

                          Ton vieux sénateur socialiste trotskiste franc maçon qui s’est fait refaire les dents déteste les blancs et les prolos français le savent très bien, ils ne sont pas plus cons que les prolos américains... 

                          Et les prolos Français ont vu que les américains avaient le droit de refuser de se laisser envahir, ça leur donne des idées aux prolos français et certainement pas l’idée de voter pour un vieil apparatchik repu qui en matière d’invasion musulmane à exactement le même programme que le Medef, Juppé, Hollande, Soros, Clinton, etc 

                          Alors de quel droit les gauchistes voudraient obliger les prolos français à accepter l’invasion sans broncher. ?

                          Au nom des valeurs de ta république pourrie jusqu’à la moelle, au nom des élites guidant le peuple, au nom du jugement de l’Histoire faisant des blancs les éternels coupables ???

                          Bonne chance mon coco, vivement les législatives que les salafistes vous foutent une branlée dans les territoires musulmans










                        • alain_àààé 10 novembre 13:46

                          excellent article bravo aux américains qui ont su se débarrassé des industriels qui ont financé la clinton qui j espére ira en prison mais surtout comme en france trump a sus gagné car il ne faisait pas parti du systéme USA dont les juifs ont bien financé la clinton mais aussi nous coutent beaucoup d argent nous francais grace aux 3e assassins du 20e siecles dont le nom est FABIUS QUI N as jamais payé pour les millions de morts par le sida QUI de plus avec les juifs USA nous ont déja couté 50 millons de dollars pour avoir sois disant déportés et qui continu a nous couté plusieurs milliards de dollards pour avoir été transporté par la S N C F.un membre pur francais dont les siens ont été déportés


                          • Ooberreg 10 novembre 15:05

                            Que les scandalisés par cette élection quittent la France, partent aux USA pour faire croisade, obtiennent le droit de vote et fasse revenir les Démocrates au pouvoir.

                            ... Mais par pitié, qu’ils arrêtent de donner des leçons de Morale à la Terre entière.

                            • VICTOR VICTOR 11 novembre 17:28

                              La trumpisation de la France.

                              La «  trumpisation » est en route en France. « Trumpiser », c’est se faire élire par ceux qu’on méprise, qu’on exploite. Ces bouseux, ces manards, ces crève-la-faim, ces chomduistes qui sont tellement désabusés, souvent désespérés qu’ils sont prêts à se raccrocher à la dernière branque venue, pourvue qu’elle ait une grande gueule, qu’elle fasse de belles promesses et quelle fasse semblant de cracher sur ceux qu’en fait elle défend et dont elle est issue.

                              Trump est un membre parfait de « l’establishment », ami des Clinton. C’est un tricheur sans vergogne (il se vante de ne pas payer d’impôts). Son programme est surtout en faveur des pleins de thunes. La baisse drastique des impôts des plus riches, c’est sûr qu’il la fera. Mais le reste, ce qui a séduit ces millions d’électeurs ruinés, désemparés et ruinés par le système, par les banques (les subprimes enttre autres arnaques), c’est-à-dire les barrières douanières pour ramener le travail aux USA, l’abandon des traités élaborés par et pour les multinationales, même le fameux « mur de la honte », on en reparlera…

                              La trumpisation, c’est caresser dans le sens du poil les électeurs les plus fragiles parce que les moins éduqués pour mieux les tromper une fois élu.

                              En France, ce sont ces purs produits de « l’establishment » que sont le FN et Sarko qui la représentent le mieux. Ce sont eux qui multiplient les outrances et les fausses promesses pour séduire ceux qu’ils considèrent comme étant assez kons pour voter pour ceux qui les exploitent, qui les méprisent.

                              Mais ils ne sont pas les seuls. François a « trumpiser » son monde en faisant des pipes à « son ennemi la finance », en se couchant comme un toutou merdeux au pieds de Merkel et autres tromperies multiples.

                              Et toutes les pseudo élites, tous les médias à la solde des marchands de canons, de béton ou de « datas » « trumpisent », c’est-à-dire trompent leur monde en oubliant que dans « populisme » il y a populo.

                              La trumpisation surfe sur la colère réelle des populations contre un système inique. Laisser cette colère positive être captée par un Trump, un Sarko ou une MLP est criminel pour la gauche, la vraie, pas la gôôche au pouvoir.

                              Mélanchon peut-il être celui qui saura canaliser cette légitime colère ?

                              On peut toujours espérer, ou rêver diront certains. Sinon on cauchemardera avec le F.haine.




                              • Cadoudal Cadoudal 12 novembre 03:17

                                @VICTOR
                                Or c’est à tout le moins un peu court. Le New York Times a clairement montré (1) que l’électeur type de Donald Trump est un homme blanc marié et chrétien de plus de 45 ans, habitant ce que peut appeler, en allusion aux travaux de Christophe Guilluy, « l’Amérique périphérique », pour qui la question la plus importante (« Most important issue ») est l’immigration. Dans les déterminants du vote, les questions économiques n’arrivent que loin derrière : si les électeurs de Trump considèrent que leur situation économique personnelle est moins bonne que celle de leurs parents, et que celle de leurs enfants sera pire encore, cela n’est pas exprimé comme l’élément qui a motivé leur vote.


                                Continue à insulter le populo avec tes analyses à deux balles, ça a bien réussi à Clinton, ça réussira aussi au sénateur socialiste, ils ont tous les deux la même longévité dans les allées du pouvoir, la même cécité et le même mépris

                                Sénateur socialiste à 35 ans, ça vous classe d’entrée comme révolutionnaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès