Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vaines élections : Obama réélu dans des Etats-Unis sans cap au sein (...)

Vaines élections : Obama réélu dans des Etats-Unis sans cap au sein d’un monde virant à l’obscurantisme

 Pas de fumée blanche à la Maison blanche mais les médias ont annoncé vers 5 h 30 le gagnant de ces élections qui ont suscité une passion feinte et entretenue en France par des médias en quête de marronnier pour faire gloser et vendre du papier et du remplissage d’écran. On n’aura rien appris dans les grandes messes télévisées mais ceux qui ont suivi des plateaux plus sérieux et visionné des documentaires bien trempés devinent à peu près quel est l’état de l’Union. Une nation bien divisée, dont l’économie rame, dont les citoyens doutent et qui n’a pas vraiment de cap. En Europe, on a les mêmes à la maison. François Hollande peine à livrer une direction pour une France qui doute dans une Europe en déroute. Les électeurs farouchement partisans d’un camp sont souvent les plus bornés, pour ne pas dire obscurantistes. Pour preuve, ce propos d’Américain moyen qui croit que l’économie des entreprises européenne est sous la coupe des syndicats. Chez nous, un gauchiste moyen imagine que les Etats-Unis sont gouvernés par des groupements financiers agissant dans le secret. Le simplisme est le propre de l’homme paresseux à l’époque hyperindustrielle. Les gens ne veulent plus lire et comprendre. Ils attendent des réponses prêtes à l’emploi, aussi accessibles qu’un plat réchauffé au micro-onde. Pas le temps de cuisiner les idées et les politiciens. Les spots publicitaires suffisent.

 Et maintenant, que penser du résultat ? Eh bien rien, mon général ! La politique étrangère s’orientera dans la continuité de la précédente (comme d’hab aux States), avec bien évidemment des problèmes pouvant surgir en fonction des événements internationaux majeurs. La politique économique ne pourra pas vraiment contourner la question de la dette colossale, avec d’inévitables impôts et de non moins inévitables coupes budgétaires. Après, le dernier ressort se décidera au Congrès bicolore qui devra décider du plafond de la dette. Bref, cela ressemble à la France. Quant à l’analyse du vote, une chose est certaine, c’est que l’élu est celui qui a été préféré par les « swing américains » dont le vote a fait pencher la balance. De là à comprendre pourquoi l’un a été préféré, il y a un pas que je ne franchirai pas, aiguillant le lecteur vers les dizaines d’analyses contradictoires formulée par les spécialistes sérieux ou les bavards médiatiques. S’il s’avérait qu’un ouragan ait pu faire pencher le vote vers le candidat démocrate est un signe qui ne trompe pas sur l’état d’un pays qui ne sait pas où il va si bien que la contingence climatique décide à la place du peuple. Enfin, s’agissant de la politique énergétique, un jeune journaliste a déclaré qu’Obama est bon pour la planète. Ce jeune homme devrait songer à changer de métier. Obama creusera autant de puits que nécessaire pour assouvir les besoins américains en carburant. Le seul cap américain s’il y en a un, c’est de contenir les tensions sociales en continuant à assouvir les désirs insatiables d’individus dans ce pays où paraît-il, l’obésité gagne du terrain (signe de dégradation de l’humain ?)

 Finalement, une démocratie se caractérise par la possibilité d’élire un président qui n’a pas vraiment de cap. Dans un régime non démocratique, un clan, une famille, un parti, trace la voie pour tous. C’est le cas de la Chine ou de l’Iran. La Russie hésitant entre deux options, démocratique ou autoritaire, avec quelques tendances disons peu compatibles avec la liberté d’expression car des lois visant à contrôler le Web ont été votées et seront bientôt opérationnelles. Les nouvelles de Moscou montrent une prise de distance des capitaines du régime face aux valeurs démocratiques de la vieille Europe. Les vieux démons autocratiques ressurgissent mais cette fois avec la complicité de l’Eglise orthodoxe et sa doctrine bien plus efficace que le communisme pour contrôler les âmes. D’après quelques nouvelles provenant du monde de l’art, il paraîtrait que les Russes moyens virent à l’obscurantisme et que des agités font interdire des expositions dans les musées. Comme quoi, dans tous les pays existent des tendances vers l’obscur, Tea Party aux States, bloc identitaire en France, néo-nazis en Allemagne, intégristes religieux de tous bords dans beaucoup de pays, sans compter les millions d’adeptes de sectes, les milliards de dévots du phone et des tablettes… Il y a deux catégories d’obscurantisme, celui perpétré par de douteux prosélytes cherchant à avoir l’emprise sur les âmes et celui que l’individu nourrit spontanément en suivant ses désirs matérialistes et sa paresse intellectuelle. Et puis les gangs, aux Mexique, au Guatemala, jusque dans les quartiers des mégalopoles américaines ou les grandes villes françaises. Un classique pourrait-on dire, car les corrompus font partie de la tradition, en Italie, Espagne, ailleurs ou en Orient, mafia, yakuzas, banquiers de l’immobilier et autres triades… Obama ne pourra rien faire dans un monde plus ou moins ravagé par la corruption, le matérialisme et l’obscurantisme. Bref, que des nouvelles réjouissantes.

 Il y a pourtant deux raisons d’espérer. D’abord lorsqu’on est en démocratie, rien n’est impossible et comme le système social ressemble à une structure dynamique auto-organisée, quelques germes d’intelligence pourraient se propager et rendre les individus plus sages, raisonnables et visionnaires. Deuxième bonne nouvelle, le divin devrait être de la partie mais nul n’est prophète en son pays et nous verrons bien comment l’Europe et les States peuvent trouver d’ici 20 à 30 ans un cap à visage plus humain, une voie vers une civilisation qui ne se résume pas à l’acquisition des gadgets et autres illusions divertissantes ou répondant aux aspirations narcissiques. J’ose dire ce que pense la moitié de mon intellect : rien à cirer de l’élection d’Obama, ces élections ont fini par me gonfler ! D’ailleurs, cette campagne électorale a été laide comme l’ont noté les observateurs sur place et il n’y a rien d’étonnant car en France aussi ce n’était pas reluisant. La civilisation de dégrade peu à peu alors le dernier mot sera accordé au philosophe Whitehead affirmant que Dieu ne crée pas le monde mais il le sauve ! Et j’ajouterai, il l’embellit !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Leo Le Sage 7 novembre 2012 09:37

    @AUTEUR
    Vous dites :
    « Obama ne pourra rien faire dans un monde plus ou moins ravagé par la corruption, le matérialisme et l’obscurantisme » [...]

    It’s a joke ?

    Pouvoir faire de l’ObamaCare dans un pays où on est en général contre, c’est une performance auquel je n’ai personnellement pas cru...
    Donc prétendre qu’Obama ne pourra rien faire c’est très prétentieux.
    Dans le deuxième mandat un président en général peu se permettre certaines choses.
    Romney, dans son dernier discours ce matin, a eu l’intelligence de chercher à rapprocher son parti au côté de la future administration Obama.

    Les républicains savent qu’il faut bosser avec Obama même s’ils vont lui « faire la peau » pendant tout son mandat.

    NB : contrairement à ce que vous dites Obama a un cap : il suffit d’avoir écouté son discours.

     
    Cordialement

    Leo Le Sage
    (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


    • ecolittoral ecolittoral 7 novembre 2012 11:06

      « philosophe Whitehead affirmant que Dieu ne crée pas le monde mais il le sauve ! » Et j’ajouterai, il l’embelli.

      Ah bon ! Quel ignare de citoyen je suis ! Moi qui croyais que la philosophie, c’étais l’étude de l’univers et de la vie !
      «  l’Eglise orthodoxe et sa doctrine bien plus efficace que le communisme pour contrôler les âmes. »
      Votre dieu, il est comment ? Parce que celui des orthodoxes, musulmans, catholiques/protestants...., il paraît que, lui aussi, oeuvre pour notre bien et embelli la vie.
      Vu l’état du monde, il doit être en RTT depuis un moment.
      « D’abord lorsqu’on est en démocratie, rien n’est impossible »
      Merci pour les tunisiens, libyens, égyptiens, birmans, syriens, russes...

      Les américains ont choisi leur président. Pas sur un coup de tête et, ne vous en déplaise, le cyclone n’a rien à voir là dedans.
      Le nouveau mandat va les guider vers un avenir qui pourra difficilement être pire que le présent. Nous aussi nous avons un président. 
      C’est le peuple « paresseux à l’époque hyperindustrielle » qui en a décidé ainsi.
      « quelques germes d’intelligence pourraient se propager ».
      Mon pauvre ami, ouvrez les yeux ! L’intelligence est à l’oeuvre à grande échelle.
      Ce que vous appelez des germes, ce sont des cultures. Elles s’étendent d’un bout à l’autre de la terre. Les cultures humaines vivent leurs temps. Elles se complètent. Vous en faites partie..et moi aussi.
      Une hirondelle ne fait pas le printemps...mais c’est quand même une hirondelle.
      Nos cultures donneront une moisson. 

      • bonnes idées 7 novembre 2012 15:44

        Nouveau programme d’Obama : bombarder, bombarder et bombarder. Original non ?


        • dadascope dadascope 7 novembre 2012 15:56

          Enfin c’est fini, raz le bol je commencais a croire que la France est deja Americaine.
          Heureusement, on a encore un peu de marge avant le grand marche transatlantique...


          • ctadirke 7 novembre 2012 17:47

            "In gold we trust"

            Qui peut nous rappeler quels sont les trois pays les plus gros détenteurs de la dette usaméricaine avec les montants ?

            Ce qui n’empêche pas Goldman Sachs (qui contrôle aussi notre BCE) d’enrichir ses principaux actionnaires avec quelques autres banques

            Goldman Sachs
            Bank of America
            Morgan Stanley
            JPMorgan Chase & Co
            Crédit Suisse Group
            Moelis & Co
            Wells Fargo
            Capital Group Companies

            C’est eux et ces gros actionnaires les vrais patrons des USA et de notre Europe.

            Obama qui a montré ses limites en perdant le premier débat et que Sandy a opportunément passablement sauvé ne fera rien qui contrarierait vraiment ces banksters-là.

            Car il importe de rester toujours conscient que « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire » (Feu Alain Etchegoyen, ex-patron du Commissariat général au Plan dans « La démocratie malade du mensonge » )


            • BlackListed Talon 7 novembre 2012 19:30

              Est-ce qu’il n’est pas un peu moins noir que la dernier fois ?




              • Soi même Soi même 7 novembre 2012 20:12

                @ Bernard, renseignes toi, la démocratie Américaine n’a rien avoir avec ce qu’était notre démocratie. Ce qui se passe en Amérique c’est une ploutocratie qui prend l’apparence de la démocratie.

                http://marobaset.canalblog.com/archives/2008/09/03/10450730.html

                 .


                • njama njama 7 novembre 2012 21:11

                  En attendant mieux ... entre la peste et le choléra, vaut mieux avoir évité les mormonades de Romney et les délires de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, non ?

                  Les femmes américaines ont peut-être fait la différence dans cette élection ?
                  It’s Hard to be a Republican and a Woman



                  • L'enfoiré L’enfoiré 7 novembre 2012 22:31

                    Désolé de devoir écrire cela.
                    Que ferait Bernard aux States ?
                    Voilà, la question à lui poser d’après moi.
                    Probablement, ne voterait-il pas.
                    Statu quo, itou.
                    Ce n’est pas tout d’écrire ce qu’il ne faudrait pas, peut-être faudrait-il penser à écrire ce qu’il faudrait.
                    Comparer un Américain à un Européen et encore moins à un Français, c’est presque comme comparer un martien et un vénusien.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 7 novembre 2012 22:47

                    Demain jeudi : Le 18ème congrès du Parti communiste s’ouvre ce jeudi. Les nouveaux patrons pour dix ans des nouveaux. Officialiser les passassions des pouvoirs entre Hu Jintao et Xi Jinping.
                    Une direction collégiale. D’autres très peu connus avec lui
                    Xi Jinoping, chimiste de formation, mais qui très tôt avait été un brigadier de la Garde rouge au Shannxi.
                    Ambitieux, confiant, concentré, c’est tout ce qu’on connait de lui.
                    Donc, un peu moins que ce qu’on connaissait des candidats américains.
                    Une tâche qui lui est assignée : lutter contre la corruption.
                    Est-ce de la Chine qu’on parlait dans ce billet ?
                    Là, oui, tout se déroule en petit comité, sans Congrès, sans Sénat.


                  • njama njama 7 novembre 2012 23:53

                    @ l’Enfoiré

                    Que ferait Bernard aux States ?

                    Peut-être vous répondra-t-il, ce n’est pas à moi qu’il faut poser la question.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 8 novembre 2012 08:42

                    Bien entendu. smiley



                  • le moine du côté obscur 8 novembre 2012 09:36

                    Obama réélu j’en connais qui vont être contents, pour ce que ça va changer. La question que certains auraient du se poser est celle des marges de manœuvre de ces candidats présélectionnés dans la ploutocratie que sont les Etats-Unis. Les autres candidats ? Qui en a entendu parler ? Sont nous ne sont-ils pas des candidats sérieux comme l’aurait dit l’apathique Apathie. Mais qui est sérieux Romney ? Bush Jr qui fut élu deux fois de suite président ? Ce qui amènent certains à se poser des questions sur la santé de la « démocratie » étasunienne et sur la santé mentale des étasuniens. Obama réélu donc, il n’est plus le messie, il est un homme qui dit-on essaie de faire ce qu’il peut face à un système difficile (ce qu’il n’aurait jamais du cesser d’être). Le propre de l’homme dit mon grand-oncle est de pouvoir faire face aux difficultés sans se défiler ! Pour autant il ne croit pas aux miracles et moi non plus. Ce monde est guidé par les intérêts et franchement je n’attends rien de bon de cette nouvelle élection. Si les Etats-Unis n’avaient pas une telle influence sur les affaires de ce monde, je m’en ficherais pas mal de ce pays mais malheureusement il aime à se mêler des affaires des autres dont les miennes. Ce que j’ai retenu de ces élections, elles ont coûté cher, elles ne feront pas changer grand chose, bref que le monde ne sera pas un endroit meilleur. Peut-être que si un petit candidat l’emporte les choses changeront, les espoirs ont la peau dure car sans eux, aimerions-nous vivre dans ce monde dément ? Moi pas, m’enfin ce n’est que mon point de vue. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès