Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vers un bouclier antimissile au Venezuela ?

Vers un bouclier antimissile au Venezuela ?

Avec la verdeur de langage qu’on lui connaît (yankees de mierda !), le président vénézuélien, Hugo Chavez, est venu symboliquement au secours de son homologue bolivien, Evo Morales, en ordonnant à son tour l’expulsion sous trois jours de l’ambassadeur des Etats-Unis à Caracas.
S’il ne fait guère de doute que l’administration Bush Jr perpétue dans le sous-continent américain une longue tradition de soutien militaire, logistique et financier aux groupements factieux de droite et d’extrême droite en tentant aujourd’hui de déstabiliser les régimes socialistes qui ont obtenu légalement le pouvoir, il se pourrait aussi que l’audace manifestée par les gouvernements légitimes de la Bolivie et du Venezuela en expulsant les ambassadeurs de leur tout-puissant voisin du Nord soit en sous-main souhaitée sinon organisée par une Russie formulant à sa manière une réponse du berger à la bergère.

Car les Etats-Uniens font en Amérique latine ce qu’ils reprochent aux Russes de faire dans le Caucase ou dans l’Est européen : encourager les oppositions et stipendier le lumpen local, chômeurs ou jeunes désœuvrés, au point de susciter des affrontements suffisamment violents pour qu’ils menacent le pouvoir en place, favoriser irrédentismes et régionalismes de sorte à provoquer une balkanisation artificielle de pays à la cohérence territoriale jusqu’alors acceptée par tout le continent.
C’est ce qui se produit actuellement en Bolivie, où le président Morales, solidement reconfirmé dans ses fonctions le 10 août dernier au terme d’un référendum révocatoire, doit affronter une nouvelle vague de contestation de l’opposition de droite, qui exige davantage d’autonomie dans les régions qu’elle dirige tout en se montrant naturellement hostile au projet gouvernemental de distribuer des terres aux plus démunis.
Il suffit de regarder des reportages télévisés pour constater que les émeutiers qui affrontent les forces de l’ordre ressemblent davantage à des mercenaires issus des couches populaires qu’à des bourgeois prospères ou à des propriétaires terriens gagnés par la fièvre autonomiste.
Ces pauvres qui vont au casse-pipe pour défendre les intérêts des nantis, qui les rétribue pour cela ?

Evidemment, avec Chavez entrant dans la partie – lui-même ouvertement appuyé par le Nicaraguayen Daniel Ortega et le Brésilien Lula da Silva –, le ton est monté d’un cran à l’égard des Américains.
Non content de virer leur ambassadeur, l’irascible président bolivarien a prévenu que toute tentative de le renverser se solderait par une cessation des livraisons de pétrole au pays des cow-boys et, plus grave peut-être, en tout cas significatif de la partie de poker qui se joue là-bas en miroir de celle qui se déroule de Pologne en Géorgie, que des bombardiers russes se trouvaient actuellement sur le sol vénézuélien, alors que l’on sait déjà que le croiseur Pierre le Grand participera à de prochaines manœuvres dans les Caraïbes en compagnie de la marine vénézuélienne.
Le message, double, a l’avantage de la clarté : primo le gouvernement socialiste du Venezuela n’est plus seul face à la volonté déstabilisatrice du pouvoir néoconservateur installé à Washington, il peut compter sur son puissant allié d’outre-Atlantique qui fera ici ce que l’Amérique fait ailleurs, le gendarme, secundo, s’il se trouve des Etats en Europe pour accueillir les éléments du bouclier antimissile états-unien, il se trouvera en Amérique latine des Etats où les Russes pourront installer le leur.
Bien sûr, aussi vrai que le bouclier américain n’est en rien destiné à intimider les Russes, le bouclier russe ne menacera nullement les Etats-Unis, il ne sera là que pour les décourager de s’en prendre à ce qu’ils ont longtemps considéré comme une de leur succursale, de laquelle ils ne supportent pas que les gérants aient changé de couleur politique.

Afin de mettre un terme à un genre d’escalade qui ne demande qu’à tourner à la confrontation générale*, que peut-on espérer sinon que les impérialistes de Washington et de Moscou cessent de tirer ici et là de ces ficelles élastiques qui finissent toujours par fouetter en retour leurs manipulateurs ? 
 
*voir "Détruire, pensent-ils" 
http://www.agoravox.fr/ecrire/articles.php3?id_article=43755

Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 septembre 2008 12:57

    Salut Jean-Michel,

    En effet, après l’OTAN, nous voilà avec l’OTAS, le traité de l’Atlantique Sud, la Russie qui va de de l’Oural aux Andes, et un bouclier en Pologne, et un bouclier au Venezuela !


    • Mathias Delfe Mathias Delfe 15 septembre 2008 18:03
      Olla, Bernard.
      Il y a un correcteur mal inspiré qui a remplacé « yanquis », comme l’écrivent les latinos, par « yankees », comme l’écrivent ceux qui pensent que les rédacteurs d’Agoravox sont des ignorants qu’il faut éduquer, comme Chavez.
      Quitte à faire du zèle, z’auraient peut-être mieux fait de publier ce papier vendredi qu’aujourd’hui, non ? 

    • sisyphe sisyphe 15 septembre 2008 13:46

      Eh oui : la "guerre d’influence" reprend des couleurs ; la principale étant, évidemment, celle de l’or noir...
      Il est tout à fait normal, et légitime, que les républiques d’Amérique du sud, dont tous les dirigeants ont été démocratiquement élus et réélus, cherchent à se défendre contre les tentatives séditieuses d’infiltration, de subversion, et de coups d’état fomentées (et financées) par les USA et leurs officines.
      Quand un pays s’érige de lui-même "gendarme du monde", quitte à utiliser des méthodes de gangsters, il est inévitable que d’autres, ne puissent accepter cette unipolarité, et cherchent donc les moyens et les forces susceptibles de faire pendant à cette volonté de mainmise. 
      Hélas, tout ceci ne présage rien de bon pour l’avenir de la paix dans le monde. 

      Je me permets donc de reposter, ici (je sais, c’est la 3ème fois), cet article, qui, pour moi, évoque la seule solution à la fin de cette course incessante aux armements, aux luttes d’influence, à la montée des tensions, au développements de conflits locaux, à la montée en puissance vers un 3ème conflit mondial généralisé : la mise à disposition de budgets nécessaires (à la place de l’extension toujours croissante des budgets militaires) pour la recherche, le développement, la maitrise, et l’exploitation de sources d’énergie alternatives et renouvelables. 

      Imaginons un futur où chaque pays puisse disposer, sur son sol, des énergies nécessaires à sa propre consommation (éolienne, hydraulique, solaire, géothermique, etc...), et voilà la plupart des conflits actuels (pour les 9/10° consacrés à la tentative de maîtrise des sources ou des infrastructures de transport des actuelles sources d’énergie), sans objet, donc s’éteignant d’eux-mêmes. 

      Je dis bien : la seule solution.


      • Jean-paul 15 septembre 2008 16:30

        Chavez est un dictateur psychopathe !!!!!
        Le seul pays qui achete son petrole ( 1 millions de barils ) sont les USA .


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 septembre 2008 17:17

        J’ai bien concu le Venezuela AVANT et DEPUIS Chavez. Ceux qui le critiquent sont généralement sur le liste de paye des USA ou n’ont pas la moindre idée de ce qui ss passe la-bas. L’un n’empeche pas l’autre, d’ailleurs.

         Pierre JC Allard

        http://nouvellesociete.org/5136.html


      • sisyphe sisyphe 15 septembre 2008 17:25

        Et le roquet breton qui continue son petit travail de propagandiste US, sans jamais (évidemment) avancer des faits, un argument, une idée. 

         "Chavez est un dictateur gnagnagna...."

        On se croirait dans une école de cour primaire, où les petits répètent ce que disent leurs parents...
         smiley


      • Jean-paul 16 septembre 2008 03:44

        Mon pauvre sysiphe !!!!!!
        Regarde le programme de Maria Elvira sur Chavez
        Desole pour toi c’est en espagnol .


      • sisyphe sisyphe 16 septembre 2008 07:20

        Mais qu’est-ce qu’on en a à secouer, mon brave, de ta télévangéliste et de ses shows au service des USA, et de ce qu’elle peut raconter...

        Moi, je préfère m’intéresser AUX FAITS ; social, économie, politique. 

        Et toi continuer à essayer ta désinformation, en ahannant "Chavez est un dictateur gnagnagna.." ; ce qui est, tout le monde le sait, totalement faux, puisqu’il a été élu et réélu démocratiquement, par le peuple Venezuelien.
        Tu es un petit prpagandiste menteur et un désinformateur, point barre, mon brave jean paul
         smiley



      • Traroth Traroth 16 septembre 2008 12:13

        @Jean-paul : il serait peut-être temps d’étayer vos accusations, sous peine de vous rendre ridicule : quelles sont les caractéristiques de Chavez qui feraient de lui un dictateur ?
        Il a été démocratiquement élu, il respecte le scrutin populaire, sa gestion a grandement améliorer la situation du pays (pas celle des trusts américains qui s’en mettaient plein les poches avant, c’est sûr). Donc... quoi  ?


      • dom y loulou dom 16 septembre 2008 13:56
        Oui... ben... vraiment... si vous étiez membre du groupe Bilderberg peut-être votre analyse serait utile... sinon nous parlons vraiment dans le vide ici. Un chouette passe-temps notez... mais tandis que chacun a les précieuses solutions pour le monde, celui-ci se dérobe sous nos pieds et la robotisation des humains s’endurcit comme les murs de la prison économique dans laquelle on nous a enfermés.

        vous croyez encore sérieusement que nos solutions intéressent les tenants économiques de cette planète ?

        et tandis que nous sommes là à nous échiner à en trouver des solutions... alors que l’équilibre des forces du monde vivant est à souhaiter et donc à invoquer, le jeu des égos consiste justement à prendre ce malin plaisir de croire que nous sommes en mesure de maîtriser le monde et pour les puissants de croire qu’ils peuvent jouer à l’infini avec les populations humaines très affectueusement appelées goys, les brebis (très affectueux en effet...)

        Pendant ce temps sont appliqués tous les déclencheurs de problèmes et de divisions. C’est tout le problème de l’occident. C’est la course à l’abîme garantie ce mne seront assurément pas des poches lourdes qui protégeront de cette chute de civilisation en société dont il reste une machine de guerre indécrottable... de toutes les beautés de l’occident est mis en exergue tout ce qui est vil et ridicule, tout ce qui est maladif et débile et l’encouragement à la stupidité et aux comportements animal et ils se demandent encore pourquoi leurs gosses dégénèrent... pff.

        la fracture est-ouest avait disparu et repratiquée par l’administration Bush envers quiconque ne suit pas les directives bancaires de skull and bones est d’une incommensurable perversion, les schémas mentaux pourtant s’y rassurent, cela ressemble au bon vieux temps qui n’a jamais été ni bon ni meilleur qu’aujourd’hui, ni pire non plus, non plus qu’aujourd’hui la situation serait pire, elle l’est simplement parce que nous voyons à quel point ces gens se foutent de nous, se contrefoutent de nos avis et propagent matraques et boucliers antiémeutes et fours à gaz contre les citoyens nouvellement appelés terroristes.
         
        Chers écrivains et commentateurs d’avox... nous sommes de la merde pour ces gens et ce lieu d’é change ici aussi sert uniquement un but : nous faire perdre notre temps et nos vies en croyant faire quelque chose d’utile quand ils nous vouent au décervellement et prennent plaisir à nous voir aussi stupides de ne jamais vraiment réagir physiquement à leurs abominations orchestrées sur nos têtes.

        Les chemtrails au-dessus de nos têtes ne vous semblent pas suspectes ? Vous arrive-t-il d’avoir des pertes de mémoires incompréhensibles ? Vous arrive-t-il de vous demander si l’orage qui passe est bien normal ? Vous arrive-t-il d’avoir certains jours comme une impossibilité d’approfondir vos pensées ? De vous sentir comme diminué en vous disant que ça passera ? Croyez-vous être seul à ressentir ces choses ? Tandis qu’aux Etats-Unis les enfants dans les écoles sont vaccinés au mercure (20% de capacités cervicales en moins et autisme garanti, des multitudes de témoignages affluent en ce sens. les parents qui refusent ce "gentil" traitement "préventif" ? En prison.

        Quelles belles leçons d’obéissance chrétienne à la mystification n’est-ce pas ? Quel encouragement à la docilité.... mais l’intelligence et le respect envers les êtres où est-il encore ? Elle est chez les hommes de bonne volonté à n’en pas douter, mais les tenants l’entendent autrement ?

        Voilà l’accord tacite entre les citoyens et les tenants d’aujourd’hui. La puce biométrique sous la peau en guise de passeport est introduite servilement comme le marquage des bêtes et comme pacte de déshumanisation et de déspiritualisation terminale dans le culte mystificateur complètement matérialiste. Pour entrer dans les discos en Espagne... la famille couronnée d’Angleterre montrant l’exemple à suivre... remarquez bien ce mot d’ailleurs... angle de la terre... quelle prétention inouïe et même les anglais croient que c’est leur reine !!! quelle farce. Londres ne fait pas partie de la grande Bretagne tout comme Washington a une constitution différente des USA et devinez où est le siège de la réserve fédérale ? A Washington ! et qui sert-elle ? La couronne d’Angleterre. Bravo vous gagnez une machine à broyer du noir.
        La pyramide au lieu du globe, voilà toujours le même problème des structures de décision en occident.

        La solution est claire et gommée par les médias ? Les citoyens n’y croient plus ? la démocratie directe est luciférienne ? Voilà qui les arrange bien. Et en même temps les bons citoyens croyaient la royauté abolie dans nos contrées ?

        Qui nous demande en permanence de croire des choses ? Qui nous mystifie à ce point que nous pensions ne pas pouvoir savoir ? Qui nous détruit pour nous montrer que quoique nous croyions nous sommes des esclaves ? Voilà ceux qu’il vous faudrait vilipender au lieu que chacun essaie vainement de se montrer le meilleur génie des alpages par pure habitude surconsommée de compétition et de batailles égotiques grotesques.


        Le trip Edvige n’est qu’une préparation de fichiers électroniques devant servir l’utilisation de ces puces biométriques, le fichage et la surveillance tous azimuts termine leur emprise sur les consciences et c’est docilement que tout le monde accepte la société sécuritaire.
         
        Qu’est-ce qui reste de la société des hommes vivants ? Quel lien autre que l’oppression dans les faits qui nous entourent rendant tous les jours l’unité du monde plus abstraite ? 


        http://fr.youtube.com/watch?v=Wt1Lo-WPDQg&feature=related

        et pour ceux qui ont plus de patience

        http://fr.youtube.com/watch?v=gAcxGD6-c-E


        Alea jacta est,. la colère du ciel vient sur Babylone.

        Malgré tout, l’amour porteur est toujours présent pour autant qu’on le cherche, l’instant sacré que personne ne peut nous enlever.

      • Thierry Israël JACOB 15 septembre 2008 14:23

        chavez, morales, FARC, ortega...les narcos trafiquants exaltent les peuples pour mieux asseoir leur pouvoir mafieux...


        • Christophe Christophe 15 septembre 2008 14:31

          C’est marrant, c’est exactement ce qui se passe tant en Afghanistan grâce au nouveau gouvernement soit disant démocratique que nous avons mis en place et que nous soutenons, mais aussi au Kosovo, qui est devenu l’une des plaques tournantes les plus importantes du trafique de drogue dans le monde ; là aussi, nous les soutenons, ...

          Finalement, vous êtes à la hauteur de la pensée gouvernementale occidentale, l’hypocrisie perpétuelle !!!


        • Thierry Israël JACOB 15 septembre 2008 14:53

          il me semble que la drogue est aux mains des talibans...les étudiants en théologie...non ???


        • ASINUS 15 septembre 2008 15:03

          juste pour memoire
          se sont les contras anti sandiniste utilisés par reagan qui ont commencés le subventionement de leur lutte par la filiere drogue , il semble me souvenir que le truchement us etait un leader panaméen qui bien sur c est pris une invasion dans la gueule a la premiere véléité d indépendance

          transformer la verité de ne la rend pas plus plausible et invalide donc 
          vos arguments qui pourraient l etre eux




        • Christophe Christophe 15 septembre 2008 15:08

          Pas seulement, même si les talibans profitent aussi du trafic de drogue.

          Il faut aussi savoir que l’Afghanistan n"est pas un pays comme les autres actuellement. Le gouvernement parvient à diriger Kaboul et les alentours, mais en dehors de cela, ce sont les lois tribales qui s’appliquent.

          Le trafique de drogue est donc monnaie courante, le pavot étant la culture agricole principale de l’Afghanistan ; et ce n’est pas avec l’activité économique de Kaboul uniquement que le gouvernement peut s’en sortir.

          Par contre, l’UCK dont les membres émminents font maintenant partie du gouvernement kosovar sont des spécialistes du narco trafic ainsi que du trafic d’organes, organes pris de force principalement sur des serbes enlevés pour l’occasion.

          Par contre, dans votre propos précedent, si je suis d’accord avec vous sur le fait que la Colombie fait partie des nations où le trafic de drogue est important, ce n’est pas le cas du Vénézuéla ; sa richesse principale venant du pétrole.

          Chaque nation vit avec les ressources qu’elle a. La Colombie a toujours été une nation en tête du hit parade des pays narco trafiquant ; que ce soit avec Evo Morales ou avant lui la droite conservatrice. Ce n’est donc pas un sujet pertinent, puisque lesUSA soutenaient les prédécesseurs de la droite conservatrices et ils combattent le socialisme de Morales. Evitons d’exprimer des raisons qui n’en sont pas, des excuses qui reposent sur des points qui ne datent pas de l’élection de Morales, au risque, comme je vous le dis, de passer pour des hypocrites.

          Tout n’est pas noir ou blanc, bien ou mal. Entre le blanc et le noir, il existe une foultitude de gris !


        • ASINUS 15 septembre 2008 15:19

          non a nouveau c est faux ce sont les chefs de vallées et les chefs de guerres dont certains alliés a Karzai
          qui protegent le trafic et les plantations, les talibans avaient commencés une lutte feroce contre les traficants avec les methodes qu ils utilisaient par ailleurs contres leurs autres opposants


        • Christophe Christophe 15 septembre 2008 15:33

          @Asinus,

          Quand les talibans étaient au pouvoir, ils luttaient contre la production du pavot d’opium ; cela se vérifie.

          Depuis qu’ils ont été chassé du pouvoir, qu’ils sont entrés en résistance pour reprendre le pouvoir, comment croyez-vous qu’ils parviennent à financer l’armement, la logistique, ...

          Les talibans ne font pas du trafic de drogue direct. Cependant, ils ne vont pas non plus passer leur temps à lutter contre le narco trafic. Ils prélèvent des impôts dans les zones du sud, zone représentant une bonne part de la culture du pavot d’opium. Ce que nous constatons aujourd’hui est que les talibans ne font pas du trafic d’opium, mais ils ne luttent pas contre ce trafic ; leur situation ne leur permet pas même si ils le voulaient. Leurs financements viennent principalement de la production d’opium par le prélèvement d’impôt auprès des producteurs.


        • ASINUS 15 septembre 2008 15:50

          oui bien sur mon commentaire etait incomplet les talibans financent desormais leur luttes
          avec l opium , mon propos etait de demontrer que dans ce cas precis il n y a pas de bon camps les deux parties faisant usages de l argent de l opium, et que reussir a nous vendre l intervention en afghanistan
          au nom de la lutte antidrogue supposerait que karzai se separe d un bon quart des ses allies locaux


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 septembre 2008 17:08

          @ Thierry Israel Jacob. Meme si la mauvaise foi est l’âme de la discussion, une certaine vraisemblance est nécessaire au plaisir de s’échanger des contre-vérités. Vouloir croire que quelques imams chevelus controlent le réseau mondial de distribution de la drogue, de
          Kandahar et de Cali aux trottoirs de New-York, va nous créer des dissonances cognitives... 

          Seul le pouvoir capitaliste a les moyens de gerer cette industrie de la drogue, l’une des dix premières du monde. Le pouvoir capitaliste, pour l’instant, reçoit toujours son courrier à Washington, S’il en change - les huissiers sont à la porte - ... ça se saura.

           Pierre JC Allard


        • Gilles Gilles 16 septembre 2008 10:58

          Jacob

          En Afghanistan le circuit de la drogue profite à tout le monde : les talibans, mais aussi les potentats locaux (les fameux seigneurs de la guerre) alliés de circonstance de l’OTAN et même aux politiques de Kaboul qui touchent leur com pour faciliter le trafic.

          Il y a eu quelques articles la dessus et le gouvernement Karzaï a été mainte fois dénoncé comme l’un des plus corrompus facilitant la culture du pavot et son exportation

          Quant à Chavez, Ortega, Morales, quoique vous pensez d’eux ils n’ont rien à voir avec le narco traffic. Morales était le porte voix des cocaleros, c’est vrai, mais il s’agit de petits paysans qui cultivaient la coca de puis des lustres (la consomation de feuille ou de maté de coca c’est comme le café pour nous) Il se battait contre les detructions intempestives des champs, entrainat la ruine des paysans déjà misérables, sans contrepartie pour le développement


        • Christophe Christophe 15 septembre 2008 14:27

          @L’auteur,

          une nouvelle vague de contestation de l’opposition de droite, qui exige davantage d’autonomie dans les régions qu’elle dirige tout en se montrant naturellement hostile au projet gouvernemental de distribuer des terres aux plus démunis.

          Il m’a semblé comprendre que l’autonomie demandée leur permettrait de se soustraire aux réformes décidées par l’Etat bolivien ; ce qui permettrait aux grands propriétaires terriens de ne pas appliquer la réforme agraire.

          Votre article montre bien que nous sommes d’accord sur un point. Selon la vision américaine, voire occidentale, il y a de bonnes démocraties et de mauvaises démocraties, tout dépend des intérêts que les pays défendent. Comme il existe de bonnes dictatures et de mauvaises dictatures.

          En jouant à ce jeu perpétuel du deux poids deux mesures, l’occident perd toute crédibilité envers nombre de pays. Et, même si mon propos ne tend pas à glorifier la Russie qui, à mon sens, n’est ni mieux ni pire que les pays de l’occident, il reste évident que les russes marquent des points auprès de ces pays que nous tentons sans cesse de destabiliser.

          Etant donné que la plupart des pays que nous cherchons à déstabiliser sont des détenteurs des ressources naturelles énergétiques, il me semble que nous jouons un jeu très dangereux. Les règles ont changé, principalement avec la Russie qui n’abonde pas dans le sens de nos intérêts (ce qui n’est pas surprenant dans un monde concurrentiel), mais les pays de l’occident ne parviennent pas à trouver d’autres méthodes. Il est urgent que nous revoyons les principes de nos relations internationales ! Saurons-nous le faire ? rien n’est moins sûr.

          Entre la Russie qui se réimplante en Amérique du sud et qui ne se laisse plus marcher sur les pieds en Europe de l’est, une Chine qui nous efface, petit à petit, du continent africain, une perception négative de l’occident dans le monde arabe, nous pouvons nous demander vers quel avenir notre hypocrisie endémique va nous mener, sachant que nous sommes loin d’être auto-suffisant en matière énergétique.


          • Mathias Delfe Mathias Delfe 15 septembre 2008 15:39
            « Il m’a semblé comprendre que l’autonomie demandée leur permettrait de se soustraire aux réformes décidées par l’Etat bolivien ; ce qui permettrait aux grands propriétaires terriens de ne pas appliquer la réforme agraire ». 
             
            Tout juste. Tant que le pays leur appartenait de facto, les hacienderos étaient ultranationalistes et pas régionalistes pour deux pesos. Maintenant que les ancêtres des amérindiens qu’ils ont spoliés de leurs terres réclament non pas leur dû, mais un petit plus que rien, les voilà touchés par la tentation autonomiste qui leur permettrait, en s’affranchissant de tout ou partie des lois fédérales, de ne rien céder aux « partageux ».
            Et, bien entendu, l’administration Bush Jr, toujours du côté des possédants, fussent-ils les pires des truands, toujours contre le petit peuple, par pure idéologie réactionnaire et antisociale*, ne peut s’empêcher de jouer la déstabilisation dans ce qu’elle considère comme son arrière-cour.
             
            * par simple pragmatisme, il serait plus judicieux pour les Américains d’entretenir des rapports cordiaux avec des pays fournisseurs de matières premières telles que le pétrole et le cuivre.

          • Gilles Gilles 16 septembre 2008 11:00

            Sans compter que les ressources pétrolière de la Bolivie sont dans les états amazoniens qui réclament leur autonomie (voir indépendance) pour ne pas avoir à partager la manne.


          • Internaute Internaute 15 septembre 2008 15:12

            Caracas-Dallas 4.000 km
            Caracas-Los Angeles 5.850 km

            Avec des distances pareilles, il faudrait installer des missiles balistiques intercontinentaux au Vénézuéla pour menacer la Russie. On ne peut donc pas comparer une éventuelle implantation russe au Vénézuéla avec les bases militaires US à la frontière même de la Russie.

            Cependant, la défense anti-aérienne US est concentrée sur les zones Nord et Est en prévision d’ovnis passant par le pôle. Du côté des caraïbes ils n’ont pas grand chose et combler ce trou pèserait bien lourd sur leur budget militaire. La manoeuvre russe est donc politiquement rentable même si elle est militairement douteuse.


            • ASINUS 15 septembre 2008 15:52

              bonjour , reste que les usa s inquietent ils viennent de reactiver une flotte j ai zappé le numero
              avec pour theatre d operation la zone amerique centrale et caraibe
              lu cette info debut juillet 2008


            • Mathias Delfe Mathias Delfe 15 septembre 2008 16:00
              A Internaute

              « Avec des distances pareilles, il faudrait installer des missiles balistiques intercontinentaux au Vénézuéla pour menacer la Russie ».
              (Je suppose que vous vouliez écrire "menacer les Etats-Unis ?")
               
              Des missiles balistiques, non. Il ne s’agirait pas tant de menacer les Etats-Unis, qui réagiraient bien avant –et violemment- dès l’amorce d’une telle installation que de protéger le Venezuela et d’autres pays de la région d’une éventuelle attaque américaine (ce qui serait le pendant de la doctrine étasunienne en Europe : le bouclier antimissile est supposé n’être que défensif).
              Nous n’en sommes probablement pas encore là. Pour l’instant le discours russe implicite à l’attention de l’Oncle W. me semble être à peu près celui-ci : chacun chez soi, fiche-nous la paix dans le Caucase et on laissera Chavez et consorts se débrouiller avec leurs propres moyens.



            • Internaute Internaute 15 septembre 2008 16:18

              @Mathieu - oui bien sûr il s’agit des USA.
              @Asinus - C’est la flotte numéro 4 (noir, pair et manque smiley ).


            • ASINUS 15 septembre 2008 16:20

              yep, merci


            • mikaboom 15 septembre 2008 15:51

               Tiens au passage, pourquoi les médias Francais ont si peu parlé du procés du général Jaruzelski alors que celui ci a commis les mêmes méfaits que le général Pinochet ?

              Est-ce parce que Jaruzelski était communiste donc excusable ?


              • Thierry Israël JACOB 15 septembre 2008 16:41

                quand on voit les relations privilégiées de chavez avec les tordus de la planéte on est en droit, en devoir, de s’interroger sur les motivations de sa politique...

                de libération ...


                • Francis Francis 15 septembre 2008 22:30

                  Vous voulez que je vous ressorte la photo de Rumsfeld tout sourire serrant la main de Sadam Hussein ou ça ira ?


                • HELIOS HELIOS 15 septembre 2008 17:14

                  @ l’auteur...
                  votre connaissance de l’amerique du sud et de la Bolivie en particulier me semble bien tenue.

                  Ce qu’il se passe en Bolivie justement est de tres loin different de ce que vous racontez.
                   
                  En bref et en raccourci, c’est exactement la même chose que ce que nous connaissons en Italie. il y a des zones plus riches que d’autres. L’iralie du nord ne veut pas payer le social de l’Italie du sud. En Bolivie, les zones peuplées de "blancs" riches ne veulent plus payer pour les zones pauvres peuplées de quechuas, aymaras. 
                  Evidement, les riches ont des relations avec les pays etrangers que les pauvres n’ont pas. c’est bien facile de chercher de l’aide aupres du panier de crabes que sont les chancelleries des uns et des autres.

                  Chez Chavez ou Ortega, ce n’est pas la pauvreté qui est defendue mais l’affairisme des interêts degrenouilleurs de tous poils, sans oublier les magouille de l’argentine et du bresil. Les USA jouent tres bien de tous ces paramêtres aussi bien les autorités officielles et publiques que les responsables economiques... Ne nous oublions pas non plus, nous avons pas mal de liens la-bas.

                  Les russes, dont vous parlez, ne sont que des oportunistes qui voient un bon coup a faire pour retirer des marchés d’approvisionnement ou d’ecoulement. Faut pas les prendre pour des c... ils savent aussi faire et la politique est loin d’être leur objectif surtout avec des partenaires comme le Chavez.

                  Les romans policiers c’est bien, c’est de l’imagination, du divertissement mais il ne faut pas prendre ses desirs pour des réalités....


                  • Bleu Montréal 15 septembre 2008 18:11

                    Avec un commentaire comme celui-ci, Helios, c’est bien la preuve que toi, tu n’y comprends rien à la situation en Bolivie, au Vénézuéla ou au Nicaragua.


                  • HELIOS HELIOS 15 septembre 2008 20:23

                    @ Bleu Montreal...

                    Ah, oui ? et dites moi, qu’est-ce qui vous fait croire que mon interpretation est mauvaise ?
                    Vous vivez là bas ? Vous avez de la famille sur place ? vous connaissez beaucoup de Boliviens et vous avez votre entrée dans les ambassades ?

                    Je donne a l’auteur mon avis, simplement parce que je travaille avec des argentins, des chiliens, des peruviens, des boliviens dans le cadre de l’ICD
                    (informez vous ici www.lyon-cci.fr/site/document/2008030716044471_0/PE-ICD-fiche.pdf pour savoir ce que c’est)
                    Je ne pretends pas tout savoir, mais ce que j’ai ecrit est une perception qui me semble de loin plus realiste et surtout plus "humaine".

                    En tout cas je participe a la discussion et je fais avancer le debat.


                  • Gilles Gilles 16 septembre 2008 11:10

                    Helios

                    " En Bolivie, les zones peuplées de "blancs" riches ne veulent plus payer pour les zones pauvres peuplées de quechuas, aymaras."

                    Ah bon ? Santa Cruz, le Beni ou Tarija ne sont pas peuplés de blancs, n’importe quoi ! Vous y connaissez quedalle vous aussi. La plupart des habitants sont des indiens, proches des guarani dans le grand état de Santa Cruz ou des métis. Ces amérindiens sont effectivement éloignés de leurs "frère" de l’Altiplano en terme de langue, de culture.

                    Les grandes propriétés appartiennent il est vrai souvent à des blancs, héritage de l’époque coloniale ; Se sont surtout eux qui poussent à la cessetion, et aussi pour garder le pactole du pétrole pour eux même.

                    Mais sur l’Altiplano vous trouvez aussi pas mal de blancs qui traditionellement possèdent les hauts postes de gouvernement (avant Morales) et l’économie. Sortez dans les quartiers huppés de la Paz et vous y verrez 75% de purs blancs (donc beaucoup de blonds aux yeux bleus....venu aprés 45)


                    • miwari miwari 15 septembre 2008 23:29

                      @Jacob

                      Au lieu de nous emm... avec tes liens (pour la plupart sur l’Iran) quelque soit le sujet traité.
                      Regarde cette vidéo et honte sur toi et la nation sioniste que tu défends smiley

                      Et que dis-tu sur ces morceaux de ton talmud, smiley j’ai était sidéré de lire cela.

                      "Dieu créa les akums [les non-juifs] sous forme d’hommes en l’honneur des juifs. Les akums n’ont été créés que pour servir les juifs jour et nuit sans qu’ils puissent quitter leur service. Il ne conviendrait pas à un juif d’être servi par un animal, mais bien par un animal à figure humaine."
                      "Il faut s’appliquer à augmenter les querelles des akums quand le feu commence à brûler ; car quand les chiens s’entre-déchirent, ils laissent les agneaux en repos".
                      Talmud, Sefer Midrash.

                      "Les non-juifs ont été créés pour servir les juifs en tant qu’esclaves" (Midrasch Talpioth 225)

                      "La relation sexuelle avec des non-juifs est comme la relation sexuelle avec des animaux" (Kethuboth 3b)

                      "Les non-juifs doivent être évités encore plus que les cochons malades" (Orach Chaiim 57, 6a)

                      "Le taux de natalité des non-juifs doit être réprimé massivement" (Zohar 11, 4b)

                      "Tout comme vous remplacez les vaches et les ânes, vous remplacerez les non-juifs" (Lore Dea 377, 1)

                      Je comprends maintenant pourquoi Israël est dans tous les mauvais coups qui parcoure la planète, mettre la zizanie entre le monde chrétien et le monde musulman est son but ultime.

                      Après tout ce qui n’est pas juif n’est qu’un "akum"


                    • Gilles Gilles 16 septembre 2008 11:16

                      Mi Wari

                      Pas mal !

                      Dis moi Jacob, est ce pire que le Coran que tu conchies tant ? Ou du même accabit ?

                      le plus rigolo, c’est que même les juifs n’ont pas respecté ces préceptes vu qu’ils sont pour la plupart issus de peuples non juifs.... dont des résidus d’impurs pires que des porcs syphilitiques ; berk !!!!

                      Tient ça me fait penser à cet article sur Avox : Le point Godwin existe aussi dans les médias français

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès