Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vers une « 3ème Intifada » ?

Vers une « 3ème Intifada » ?

Quiconque observe de près la situation en Israël et dans les territoires palestiniens n’est guère surpris des récents événements. En effet il ne s’agit pas d’un coup de tonnerre dans un ciel serein, mais bien du développement des deux logiques à l’œuvre dans la dernière période : un renforcement de l’emprise israélienne sur la Cisjordanie et sur Jérusalem ; une remontée significative de la mobilisation dans les territoires palestiniens.

NB : Une version courte de cet article a été publiée dans l’Humanité du samedi 20 mars.

Source : http://juliensalingue.over-blog.com/article-vers-une-troisieme-intifada-4761169 ;html

25429_372330242884_720467884_3631876_8293388_n.jpgIl y a tout d’abord eu ce mini-scandale diplomatique consécutif à l’annonce par le Ministère israélien de l’Intérieur, en pleine visite du Vice-Président des Etats-Unis Joe Biden, de la construction de 1600 nouveaux logements dans les colonies de Jérusalem. Il y a eu ensuite cette journée du 16 mars où, à Jérusalem et dans plusieurs villes de Cisjordanie, des manifestants palestiniens, pour la plupart très jeunes, se sont affrontés aux forces israéliennes.

Et soudain, certains semblent découvrir que la rhétorique diplomatique en vogue (« reprise des pourparlers », « relance du processus de paix », « retour à la table des négociations ») est en décalage flagrant avec la réalité. Le gouvernement Netanyahu n’avait-il pourtant pas promis qu’il ferait des concessions ? La population palestinienne ne bénéficie-t-elle pas d’une amélioration de ses conditions de vie, propice à une « reprise du dialogue » ?

Quiconque observe de près la situation en Israël et dans les territoires palestiniens n’est guère surpris des récents événements. En effet il ne s’agit pas d’un coup de tonnerre dans un ciel serein, mais bien du développement des deux logiques à l’œuvre dans la dernière période : un renforcement de l’emprise israélienne sur la Cisjordanie et sur Jérusalem ; une remontée significative de la mobilisation dans les territoires palestiniens.

Parlons, tout d’abord, de Jérusalem. 1600 nouveaux logements dans les colonies. Et alors ? Oublie-t-on que ce sont aujourd’hui environ 200 000 colons qui vivent à Jérusalem et dans sa périphérie ? Oublie-t-on les dizaines d’expulsions et de démolitions de maisons palestiniennes au cours de ces derniers mois ? Oublie-t-on que le « gel temporaire de la colonisation », annoncé par Netanyahu en novembre, ne concernait pas Jérusalem ? Les 1600 nouveaux logements ne sont pas un accident, ils s’inscrivent dans une logique revendiquée et assumée depuis 1967 : la judaïsation de Jérusalem et son isolement du reste des territoires palestiniens, pour contrer toute revendication de souveraineté palestinienne sur la ville.

Parlons, ensuite, de la Cisjordanie. Si l’afflux des aides internationales a permis à l’Autorité Palestinienne de Ramallah de payer les salaires des fonctionnaires et de relancer partiellement l’économie, il est très audacieux, comme le reconnaissent le FMI et la Banque Mondiale dans leurs rapports, de parler d’une reprise économique réelle. Si le PIB palestinien a globalement augmenté en 2009, il demeure inférieur de 35% à celui de 1999. En outre, cette augmentation globale dissimule mal des disparités flagrantes : le secteur du bâtiment a certes progressé de 24%, mais la production agricole est en chute de 17%...

Qui plus est les évolutions dans le domaine économique n’ont pas remis en cause le contrôle israélien sur la Cisjordanie : « L’appareil de contrôle est devenu de plus en plus sophistiqué et efficace quant à sa capacité à affecter tous les aspects de la vie des Palestiniens (…). L’appareil de contrôle comprend un système de permis, des obstacles physiques (…), des routes interdites, des interdictions d’entrée dans de vastes parties de la Cisjordanie, et de manière encore plus notable la Barrière de Séparation. Il a transformé la Cisjordanie en un ensemble fragmenté d’enclaves économiques et sociales isolées les unes des autres  ». C’est la Banque Mondiale qui le dit, dans un rapport de février 2010.

Enfin, depuis son annonce d’un « gel temporaire » de la construction de colonies, le gouvernement Netanyahu a autorisé la mise en chantier de 3600 logements, poursuivant une politique de colonisation systématique qui a vu, l’an passé, le nombre de colons installés en Cisjordanie augmenter de 4.9% tandis que l’ensemble de la population israélienne ne croissait que de 1.8%. Last but not least, le 3 mars dernier Netanyahu déclarait que même en cas d’accord avec les Palestiniens, il était exclu qu’Israël renonce à son contrôle sur la vallée du Jourdain…

Parlons de Gaza, enfin. Coupée du monde et soumise à un blocus renforcé depuis qu’elle a été déclarée « entité hostile » par l’Etat d’Israël en septembre 2007, la Bande de Gaza connaît une situation de catastrophe économique et sociale sans précédent. En l’espace de 2 ans, ce sont 95% des entreprises qui ont fermé et 98% des emplois du secteur privé qui ont été détruits. La liste des produits interdits à l’importation est un catalogue à la Prévert : livres, thé, café, allumettes, bougies, semoule, crayons, chaussures, matelas, draps, tasses, instruments de musique… L’interdiction d’importer du ciment et de nombreux produits chimiques empêche la reconstruction des infrastructures détruites lors des bombardements de 2008-2009, qu’il s’agisse des maisons ou des stations de traitement des eaux usées, avec les conséquences sanitaires que l’on imagine.

Comment s’étonner, dès lors, que la colère monte chez les Palestiniens ? Les événements du 16 mars font suite à de nombreuses initiatives qui, bien que n’ayant guère eu d’écho médiatique, témoignaient d’une remobilisation de la population palestinienne. Entre autres : de multiples manifestations, dans les villages autour de Béthléem ou d’Hébron, contre les extensions des colonies et les confiscations de terres ; des défilés hebdomadaires, dans les villages de Ni’lin et Bi’lin, contre la construction du Mur et les expropriations ; 3000 manifestants à Jérusalem, le 6 mars, contre les projets de colonisation et les expulsions…

La répression contre cette remobilisation a fait un saut qualitatif au cours des derniers mois. Les manifestations ont été systématiquement dispersées à coup de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc. Le nombre d’arrestations et d’incursions israéliennes dans les villes, villages et camps de réfugiés, a augmenté de manière spectaculaire depuis le début de l’année 2010. Les autorités israéliennes ont récemment décrété que les villages de Bi’lin et Ni’lin, symboles de la lutte populaire et non-violente, auraient dorénavant le statut peu enviable de « zones militaires fermées » chaque vendredi (jour de manifestation), et ce pour une durée de 6 mois.

Sommes-nous au début d’une « 3ème Intifada » ? Il est probablement trop tôt pour répondre à cette question, mais il est néanmoins évident que nombre de conditions sont réunies pour qu’une fois de plus les Palestiniens protestent de manière visible et massive contre le sort qui leur est fait. Ils ne se contenteront pas de « négociations indirectes », faisant l’impasse sur l’essentiel (l’occupation de la Cisjordanie, le blocus de Gaza, Jérusalem, les colonies, le sort des réfugiés, les prisonniers) menées par un Mahmoud Abbas décrédibilisé et inaudible. Les événements de ces derniers jours l’indiquent clairement : nul ne peut prédire avec certitude dans quels délais, mais la population palestinienne, composée à plus de 50% de jeunes de moins de 15 ans, se fera de nouveau entendre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 23 mars 2010 12:45

    Sacré Jacob, qui prend l’effet pour la cause...
    Parce que Israël respecte le droit international ? smiley


  • samir 23 mars 2010 16:24

    « Beaucoup plus a gagner » ???

    dans le cas d’un peuple qui a tout perdu vu qu’on lui a volé le peu qu’il avait, je suis surpris du degré de bêtise d’une telle expression

    je dirais plutot qu’en vertu de leur position de voleurs les Israelins n’auraient rien a perdre a faire la paix et revenir a 1967


  • stephanemot stephanemot 23 mars 2010 11:24

    l’intifada d’al Aqsa a commence depuis un moment.

    Mais ca bouge dans la foulee du vote healthcare :
    J Street publie une pleine page pour denoncer les colons
    - Bibi vient de se faire chahuter devant l’AIPAC par Codepink.


    • franchamont franchamont 23 mars 2010 14:29
      Admettons que les colombes reprennent un peu d’influence sur la situation. La pression des vautours n’en diminuera pas moins. Il y aura un nouveau round de négociations (il y en a toujours eu mais parfois elles prennent le de vant de la scène) et des promesses seront faites. Une année passera et elles seront brisées et les canons, les bombes et les frondes fonctionneront de nouveau.

      L’État sioniste semble penser collectivement que c’est à son avantage de procéder ainsi : lâcher un peu la pression quand ça chauffe trop (ça peut se faire par un changement de gouvernement), puis profiter de la pause pour récupérer des avantages et grignoter tout ce qu’ils peuvent sur le terrain (colonisation, contrôle de l’eau, occupation des lieux stratégiques, accaparement des lieux saints ou symboliques, ...). Lorsque la période « négociatrice » a porté ses fruits de cette manière, les vautours reprennent le haut du ciel. Il leur suffit d’assassiner un premier ministre et de bombarder à chaque fois les terres qu’il reste encore aux palestiniens, dans la proportion « dix mille yeux pour un oeil, dix mille dents pour une dent ». C’est leur loi du Talion.

      Prenons du recul historique et regardons l’évolution les cartes des terrains conquis, occupés, colonisés ou volés. Rien n’est plus clair : l’Etat sioniste avance. Ce ne sont pas les juifs qui seront jetés à la mer, ce seront les palestiniens selon leur loi. Ce n’est pas de mon invention, c’est la thèse de plus en plus influente d’un érudit israélien fort respecté : les propos effroyables de Martin Van Creveld.

      Cette honorable personne qui est très informée ne manque pas de rappeler que certaines têtes nucléaires israéliennes (parmi les 250) sont tournées vers l’Europe... pour nous faire chanter bien sûr. Alors quand vous voyez Sarko ou Alliot-Marie au banquet du CRIF, c’est qu’il adorent chanter. Mais, chut ! C’est interdit de parler de la force de frappe nucléaire israélienne. Il ne faut parler que de celle de l’Iran, dont on ne sait même pas si elle est réellement dans l’oeuf.


    • samir 23 mars 2010 17:26

      c’est ce que je dis les illuminés veulent « le grand Israel » ils ne s’arreteront pas la


    • ZEN ZEN 23 mars 2010 12:42

      Netanyahu ne veut pas entendre parler de Palestine, c’est assez clair..
      Tout le reste n’est que diversion...


      • Céphale Céphale 23 mars 2010 14:48

        ZEN

        Cette analyse de Haaretz me semble assez confuse. Tant que le président Obama n’avait pas gagné la bataille de l’assurance médicale, Netanyahou pouvait lui tenir tête. Depuis hier le rapport des forces a changé. Obama pourrait mener cette nouvelle bataille avec succès. Il lui est facile de réduire l’aide US à Israël.

      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 mars 2010 13:05

        Tant que de part et d’autre on sera incapable d’admettre que ceux d’en face aussi ont le droit de vivre en paix dans leur état, la paix sera impossible.

        Et comme chaque camp est incapable de transiger à propos des lieux réputés saints tel que le mont du temple ou le supposé tombeau de machin, le conflit perdurera.

        Ce conflit est avant tout un conflit religieux.


        • joelim joelim 23 mars 2010 22:50

          Ou alors, une colonisation toute bête.


        • samir 23 mars 2010 13:48

          La logique perçue par la plupart des internautes est complètement biaisée il ne s’agit pas d’un conflit normal

          Si violence il y a aujourd’hui dans cette région c’est parce que cela est VOULU et ATTISE
          Il y a un vue a long terme de ce que doit devenir la palestine
          ces actions avaient deja commencé sous les Ottomans....

          Dieu rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 mars 2010 17:16

            Vous avez parfaitement raison : le conflit est voulu et attisé par les fanatiques religieux des deux camps.

            D’ailleurs, vous même vous en faites partie : on le remarque à votre incapacité à éructer autre chose que la destruction d’Israel, ou plus exactement, de ses habitants Juifs à l’instar de votre coran.

            Vous me faites bien rigoler quand vous osez parler de justice alors que vous n’en avez strictement rien à foutre.


          • samir 23 mars 2010 17:23

            "D’ailleurs, vous même vous en faites partie : on le remarque à votre incapacité à éructer autre chose que la destruction d’Israel, ou plus exactement, de ses habitants Juifs à l’instar de votre coran."

            pourquoi me cataloguer ? ou ai je dis qu’il fallait detruire Israel ? t’es con ou tu forces ton talent ?

            Pauvre tachon si tu avais un peu de culture tu saurais que Jerusalem et la Palestine ont TOUJOURS abrité des populations juives

            le foyer sioniste de 1922 et Israel en 1947 sont des monstres crées artificiellement sur les ruines d’un autre monstre : l’antisemitisme

            Cet état a été crée selon les delires messianiques d’une minorité de juifs qui ont d’ailleurs été ex-communiés par les rabbins

            va donc te renseigner sur les sabatéens et les donmeh de turquie sur leur mystique, leur poids en turquie sous Ataturk etc...

            dans cette histoire je dis tout simplement que Israel est un projet d’illuminés dans lequel VRAIS juifs sinceres et palestiniens sont prix en otage et tant qu’il y aura de la violence des deux cotés cela alimentera le processus malsain...


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 mars 2010 17:56

            Il suffit de lire vos post précédents dans votre profil pour comprendre que vous êtes un nazislamiste de plus.

            Alors ne venez pas parler de justice ou de paix !

            Retournez vous vautrer su alterinfo avec vos copains et bien le bonjour à Daniel Milan.


          • samir 24 mars 2010 13:39

            Merci Pink Floyd !!!

            donc l’exode apres la destruction du Temple est un MYHTE ???

            donc les juifs sont restés en Palestine jusqu’a nos jours c’est bien ca ?

            donc il y de forte chance que les juifs les vrais aient pour descendance quelque part les palestiniens non ?


          • samir 30 mars 2010 13:40

            « samir, les »palestiniens" sont des arabes venus en Palestine au 7é siècle.
            Ils se revendiquent arabes...ils revendiquent leur arabité. Tout dans leur culture est arabe et absolument rien historiquement ne vient étayer autre chose.
            Comment auraient ils pu oublier leur histoire ?
            Aucun peuple n’oublie son histoire. "

            ah ah ah

            et les romains ils designaient par qui les phillistins beta ?

            t’as fais tes etudes en Israel ? on t’as appris que tu descendais du peuple elu mdrrr la quenelle

            les palestiniens sont la depuis une eternité ne confond pas Islam et palestiniens ane baté dans le meme registre les marocains sont au maroc depuis l’Islam

            ce qui te fais chier c’est qu’ils sont la depuis l’antiquité qu’ils ont surement des racines hebraiques du moins plus que les hongrois et polonais convertis comme toi


          • samir 23 mars 2010 14:00

            "À partir du moment où les deux parties en présence ont la loi du talion gravée dans leur marbre, il est idiot d’espérer la paix entre ceux qui l’ont cisaillée le huitième jour et ceux qui l‘ont cisaillée la septième année ?« 

            De fait tu crois que le francais, le papou ou le phillipin de base qui n’a pas »la loi du talion gravée dans leur marbre" (je cite le maitre) se laisseraient degager de chez eux sans rien dire ? tu baisses la tete et tu lui dit que tu repasseras lui remplir le frigo ?

            T’arrive a écrire de ces conneries quand même !!!!!!

             je n’ose imaginer ce que tu peux déballer a l’oral


          • samir 23 mars 2010 14:51

            On s’en fout de tes vouvoiements ou tutoiements serieusement on s’en branle si pour toi je suis une racaille sache qu’a mes yeux t’es une pourriture de facho hyporcite et lache qui n’a rien pigé de ce monde comme ca on est quitte ?

            bon bref tout ca pour dire que faut que t’arrete de deblatterer des conneries a longueur de posts

            tu connais pas la réalité du terrain donc ferme la

            ou plutot fermez votre gueule c’est mieux comme ca ?


          • samir 23 mars 2010 18:07

            Si Si je suis pour la liberté d’expression mais dans ton cas j’prefere entendre un chien aboyer que tes propos honteux pour l’intelligence humaine

            PS : nazislamiste t’as rien d’autre en stock ?? nan parce que la subversion ca marche pas avec moi


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 mars 2010 18:13

            Il est manifeste que vous ayez des penchants liberticides extrèmement marqués : pour vous le coran - outang - qui fait l’apologie de la discrimination négative des non musulmans - est préférable aux droits de l’homme !

            Et pour vous, l’insulte est préférable au débât : un vrai nazislamiste ... un parangon du nazislamisme !

            Le plus drôle dans cette affaire est que vous vous imaginez que vous êtes capable de m’impressionner avec vos petites éructations dignes de la cour de récréation d’un lycée mal fâmé !

             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley

            Heureusement que le ridicule ne tue pas !

             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 mars 2010 18:33

            On devrait pourtant essayer avant de dire que c’est impossible.

            C’est en tout cas le souhait de la communauté internationale.

            Les Palestiniens ne devraient pas êtres forcés à vivre dans des sortes de Bantoustans.

            Un Etat pour les Juifs et un autre Etat pour les Arabes.

            En ce qui concerne Jérusalem ce sera un peu plus compliqué vu qu’il y a des lieux revendiqués par les deux peuples : on pourrait peut être les partager ...

            Pourquoi ne pas couper en deux le mont du temple par exemple ?


          • ZEN ZEN 23 mars 2010 20:28

            "...Le conflit israélo-palestinien est un cas facile. Il y a un consensus international quasi-total depuis 35 ans maintenant sur ce qu’il convient de faire pour résoudre le problème – du moins à court terme - à savoir : deux états avec des frontières reconnues par toutes les parties, avec, selon les termes employés, « des modifications mineures et acceptées par les deux parties ». C’était d’ailleurs la politique officielle des Etats-Unis jusqu’à ce qu’ils décident un jour de s’évader du monde réel, au début des années 70. Et c’est un point de vue très largement partagé. En 1976, il y a même eu une résolution du Conseil de Sécurité appelant à une solution à deux états. Les Etats-Unis ont opposé leur veto. Et ça n’a pas cessé depuis. Je ne vais pas passer toute l’histoire en revue, mais si on en arrive directement au présent, le consensus est désormais quasi-total. Autour de ce consensus, on trouve tous les états arabes, et ce depuis longtemps. On trouve l’Iran, l’Organisation des Etats Islamiques. On trouve le Hamas. En fait, on trouve tout le monde sauf les Etats-Unis et Israël.

            Que dit l’administration Obama ? C’est intéressant. Obama a cette grande vision, mais si vous regardez les choses de plus prés, en oubliant la vision et en examinant les faits, les choses changent. D’un côté, il demande poliment aux Israéliens de ne plus étendre leurs colonies, ce qui n’a pas de sens, parce que le problème, c’est l’existence même des colonies, pas leur extension. De plus, ces mots n’ont aucun sens. Il ne fait que répéter les propos de Bush. En fait, il cite ce que l’on appelle la Feuille de Route, le soi-disant accord officiel pour aller de l’avant. Il ne fait que le citer. Ca n’a aucun sens, mais ça fait malgré tout partie de sa grande vision.

            D’un autre côté, et qui est plus intéressant, peu de temps après sa prise de fonction, il a donné son premier et jusqu’à présent son unique discours sur le conflit israélo-palestinien. C’était au moment où il présentait George Mitchell comme son négociateur, ce qui est un bon choix, si on lui donne les moyens de réussir. C’est à ce moment-là qu’Obama a expliqué ce qu’il avait l’intention de faire. C’était au moment de la main tendue vers le monde musulman. Il a dit, en parlant de la proposition de paix arabe, eh bien voilà ce que j’appelle une proposition constructive – c’était sa façon à lui de flatter les auteurs de la proposition. Puis il a enchainé, en déclarant, « Il est temps que les Arabes se conforment à leur proposition de paix et commencent à normaliser leurs relations avec Israël. » Obama est un homme instruit, intelligent. Je suppose qu’il choisit ses mots avec soin. Il savait parfaitement que ce n’était pas la proposition de paix arabe. La proposition de paix arabe reprenait les termes du consensus international et disait, dans l’éventualité de deux-états, que les états Arabes iraient même au-delà d’une normalisation des relations avec Israël. Obama en a extrait le corollaire, mais a omis la substance, ce qui est une façon comme une autre de déclarer que les Etats-Unis allaient se cantonner dans leur position de refus. Il n’aurait pas pu être plus clair.

            Avec cet appel à cesser l’expansion des colonies, il a été un peu plus loin – pas lui, personnellement, mais ses porte-paroles lors des conférences de presse. On leur a demandé si l’administration allait faire quelque chose si Israël refusait. Ils ont répondu « non, c’est purement symbolique ». En fait, ils ont explicitement dit que l’administration ne ferait pas ce que George Bush père, lui, avait fait. George Bush père avait quelques petites punitions qu’il distribuait lorsqu’Israël s’entêtait à désobéir aux Etats-Unis. Clinton les a adoucies et Obama les a supprimées. Il a dit, « non, c’est juste symbolique. » Ce qui revient à dire à Benjamin Netanyahu « allez-y, faites ce que vous voulez. Nous dirons que nous sommes mécontents mais nous le ferons avec un clin d’œil complice, alors allez-y. En attendant, nous participerons, en vous envoyant des armes. Nous vous accorderons un soutien diplomatique et une participation active. » C’est cela, sa vision. Difficile d’être plus clair.

            Que pouvons-nous faire ? Nous pouvons essayer de faire en sorte que les Etats-Unis rejoignent le monde réel. Dans ce cas précis, ce serait rejoindre le reste du monde. Rejoignez le monde réel et acceptez le consensus international et cessez de participer activement à son viol, c’est-à-dire aux actions de l’état d’Israël. J’aurais pu dire aux actions de l’état d’Israël et des Etats-Unis. Ce qu’Israël et les Etats-Unis sont en train de faire à Gaza et en Cisjordanie, c’est de détruire l’espoir d’une réalisation de ce consensus international...."

            (Chomsky)


            • joelim joelim 23 mars 2010 22:55

              Façon de dire que vous ne voulez pas les ouvrir.


            • joelim joelim 24 mars 2010 00:30

              Quels sus-nommés ? Les brigades ceci et cela, les points de suspension ?


            • Ali 25 mars 2010 14:20

              un nouvel élément du processus de paix apparaît : les militaires démoliraient la moquée Al Aqsa mais tant que TF1 n’en parle pas restont optimistes
              j’ai souvent dit que la Oumma présentait un état de décomposition avancée, mais là !!! ce serait un comble


              • Skydu95 28 mars 2010 16:37

                Il faut arrêter de croire que les USA et Israël (j’entends le monde occidental dans sa vasteté) souhaitent qu’une solution de deux Etats avec des frontières définies soient une solution qu’ils aimeraient mettre en oeuvre.

                L’objectif est clairement de détruire les Palestiniens. Il suffit de voir toutes ces familles expulsées pour y installer les colons. Des familles expulsées, vous vous rendez compte ? Une vision tout droit sortie des années 40. Aujourd’hui encore, Israël a une immunité diplomatique, via le soutien inconditionnel des USA, de l’UE et de l’ONU qui jouent gentiment leur rôle en « condamnant la barbarie des affrontements ». Mais ne vous inquiétez pas, ils savent se nuancer. Ils traitent le Hamas de terroristes (usurper une identité pour mettre en oeuvre son projet, c’est le Mossad qui l’a fait pourtant...).

                Et tous ces crimes de guerre commis contre le peuple palestinien, dont je salue la résistance héroïque qui dure depuis 60 ans, rien n’est fait pour les juger.
                Il y a quelques années, on votait à l’ONU pour la création d’un Tribunal International pour juger les crimes de guerres. Ben il n’a pas été créé suite au véto d’...Israël et des USA (qui ne sont pas mal non plus dans le domaine).
                Et lors des délibérations de l’UE pour commenter l’envahissement Israëlien de janvier 2009, la France s’est abstenue d’appeler cela des crimes de guerre. Il est beau le pays des droits de l’homme (blanc).

                Voilà, un bien triste portrait. L’ONU ne sert vraiment à rien. Les présidents américains sont tous élus grâce au soutien financier des lobbies sionistes (on choisit les plus complaisants).

                On vit dans un monde où...


                • furio furio 28 mars 2010 17:24

                  Sur ce fil vous n’allez pas tarder à voir se pointer les calmos et autres nostagiques de la larmichette « sélective » venir défendre la cause palestinienne....Etonnant ? ...

                   Eh ! oui ce peuple que l’on enferme dans un ghetto, que l’on génocide à coup d’armes de destruction massive, ce peuple que l’on affâme, ne saurait qu’attirer la commisération des calmos et autres juifs envers les tortionnaires.
                  Oui, calmos qui se targue de « 
                   »J’y aurais suivi ma Grand’mére de 82 ans, 2 Oncles , 3 Tantes et 2 Cousins
                  Tous raflés à cette « Rafle du Vél’ d’Hiv »
                  Ma Mére incluse : :3 ans internée à Drancy...."
                  Ne devrait manquer de prendre la défense de ce peuple qui subit ce que sa famille a subi !!


                  • Skydu95 28 mars 2010 22:29

                    Les arabes vivent bien en Israël ? C’est une blague j’espère ?
                    Leur niveau de vie par rapport à un Israëlien juif est de 1 à 10.
                    Ils ne peuvent pas circuler librement en Israël (formalités administratives et douanières restrictives).
                    Même dans leur passeport, il doit être figuré s’ils sont arabes. C’est ironique quand on pense que les SS nazis faisaient la même chose avec les Juifs. Israël qui s’inspire des SS, l’ironie est malsaine. Et dans la communauté internationale, on ne trouve personne pour critiquer cela.

                    Arrêtons de trouver des excuses à cet Etat terroriste qu’est Israël. Quand on sait que tous les ans, des centaines de jeunes Israëliens sont emprisonnés pour avoir refusés de servir dans Tsahal.
                    Qu’une femme rescapée de la Shoah fait une grève de la faim pour rendre hommage aux Gazaouis.
                    Franchement, réveillez-vous. Arrêtez de regarder TF1 et F2. Renseignez-vous...


                    • yo83 28 mars 2010 22:36

                      « La Bible n’est pas un cadastre. »

                      Yitzhak Rabin


                      • Skydu95 28 mars 2010 23:19

                        Sauf que l’armée français a très peu servi depuis la dernière guerre (sauf dans des cas internes comme la Cochinchine ou l’Algérie...). Mais l’armée israëlienne a clairement pour but de terrasser les autochtones des régions qu’ils souhaitent coloniser puis annexer.
                        Ce n’est pas le Hamas (qui n’est pas un mouvement terroriste mais un mouvement nationaliste, élu démocratiquement par les Palestiniens) avec ses roquettes artisanales qui risquent de faire peur à Israël qui dispose clairement d’une armée disproportionnée par rapport à sa taille et surtout aux menaces qui pèsent sur elle.

                        Israël dispose en outre de la bombe atomique depuis 60 ans, quelques années après sa création (grâce à la France de la IVème République...) malgré l’interdiction onusienne. Pourquoi ne dites-vous rien à cela ? Et après, c’est Israël qui est le premier à critiquer l’Iran. Franchement, arrêtons.
                        Si Israël dispose d’une telle armée, surentrainée, riche, fabriquant même des armes pour enfants qui vivent dans les colonies, c’est bien parce que les dirigeants de ce pays sont des messagers du malin...
                        Quand le ministre des affaires étrangères d’Israël dit clairement (je crois que ce discours se tenait en France d’ailleurs) qu’il s’opposait clairement à la création d’un état Palestinien, vous n’en dites rien ?

                        Le sionisme est une plaie, plus grande pour les Juifs eux-mêmes qui vont porter le sceaux israëlien quelles que soient leurs idées politiques sur le sujet.

                        Stoppons Israël !


                        • Skydu95 29 mars 2010 00:50

                          Messagers du malins, ben oui. Se servir de civils palestiniens comme bouclier humain, je trouve que c’est drolement culloté.

                          Ensuite, la France a utilisé l’armée en interne pour les combats avec l’Algérie (colonie français à l’époque) et pour la Cochinchine (colonie français aussi à l’époque).

                          Le Canada et l’Australie disposent de ces armes dans le respect de l’ONU alors qu’Israël, non. Pourquoi me parles-tu de pays qui sont dans le droit et pas d’Israël qui est dans l’illégalité.

                          Ensuite, est-ce que l’Iran désire la bombe atomique ? Pas sûr. Ils souhaitent simplement être indépendant d’un point de vue énergetique pour exporter encore plus de pétrole. On a simplement diabolisé ce pays et ses dirigeants. Ce qu’on ne vous dit pas à TF1, c’est qu’avant les élections, Ahmadinedjad était favori avec 67% des voix et il a été élu avec 63 (moins que les sondages). On le diabolise parce qu’il soutient la Russie et la Chine (qui ont exprimé leur septicisme quant au soi-disant projet nucléaire iranien (et on peut dire qu’historiquement, les USA ne sont pas les plus fiables, on se souvient des ADM irakiennes).

                          Ensuite, tu dis que le sionisme est un mouvement de libération nationale, moi c’est justement la définition que je donne au Hamas.
                          La Palestine ne peut pas gérer une nation dans le respect international ? Est-ce que Israël le peut ? Visiblement non puisqu’ils ont la bombe A, et sont régulièrement condamnés pour crime de guerre (condamnés verbalement, le temps d’un tribunal se lance dans l’affaire).

                          Stoppons le sionisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès