Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vers une fin de l’Occident ?

Vers une fin de l’Occident ?

L’Occident est en péril. Surtout à cause de la politique économique chinoise. Existe-t-il des moyens pour sauver notamment l’Europe, et donc la France ?

Je viens de rentrer de Chine où j’ai passé deux semaines à Chengdu dans le cadre de rencontres économiques et culturelles internationales. Auparavant, je connaissais déjà cet immense pays pour y avoir séjourné à plusieurs reprises lors de diverses missions à caractère professionnel. Il faut dire que la Chine est faite de nombreux contrastes qui déroutent souvent le visiteur étranger lorsqu’il pose le pied sur ce territoire absolument moderne et extrêmement ouvert sur le futur, alors même que les traditions ancestrales restent très ancrées pour une grande partie de la population.

Chengdu est une gigantesque ville de la province du Sichuan dont elle est la capitale. Jumelée en France avec Montpellier, elle compte plus de quatre millions d’habitants, et son district atteint aujourd’hui une population de 14 millions qui s’active autour de l’un des plus grands centres industriels chinois comprenant à lui tout seul 45 universités, 230 instituts de recherche, 450.000 chercheurs, et plus de 6000 entreprises.
 
Quand on rencontre les chinois, et particulièrement à Chengdu, on découvre rapidement chez eux ce côté bienveillant et souriant qui fait leur charme et qui séduit très souvent les occidentaux. Il faut dire que la ville connaît une qualité de vie qui en fait sa réputation, et personne ne pourra contester cette ambiance chaleureuse que l’on aimerait bien retrouver plus souvent sur le sol français à l’heure d’aujourd’hui.
 
Alors la Chine une amie avec la France ? Certainement. Les Chinois ont un sens exceptionnel de la convivialité qui s’allie parfaitement à un esprit de communication, ce qui facilite largement les rapports avec les français. Ainsi, au fil du temps, et malgré les différences de coutumes et de civilisation, il s’est créé une amitié franco-chinoise qui subsiste actuellement, même si elle peut paraître à l’heure actuelle moins forte qu’auparavant.
 
Mais depuis quelques années et en particulier de nos jours, la Chine et la France marquent des différences qui ne font que s’accroître dans un espace mondial en pleine évolution et en profond changement.
Souvenez-vous !
 
« Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera. ». Cette affirmation prophétique est attribuée à Napoléon 1er qui l’aurait prononcé en 1816 après avoir lu "La relation du voyage en Chine et en Tartarie" de Lord Macartney, premier ambassadeur du roi d’Angleterre en Chine.
 
En 1973, Alain Peyrefitte, homme politique français et écrivain, reprit cette phrase pour en faire le titre de son livre qui fut part ailleurs, un véritable best-seller lors de sa sortie. L’analyse de cet ouvrage porte une Chine qui veut atteindre un niveau de culture et de technologie suffisants pour s’imposer enfin au reste du Monde. Quelques années plus tard en 1996, le même Alain Peyrefitte écrivait alors : « La Chine s’est éveillée ». Mais était-il encore bien loin à ce moment-là des réalités d’aujourd’hui qui constatent une situation préoccupante pour de nombreux observateurs.
 
En 2002, le très connu scientifique Claude Allègre écrivait : « Que ferons-nous quand ... la Chine exportera à bas prix toutes les céréales produites suivant des techniques que nous n’aurons pas pu développer ? »
 
De son côté, Fa Quix, Président de la Fédération belge des patrons du textile a déclaré peu après : « La Chine est une dictature communiste qui a élaboré un maître plan en vue d’inonder le monde entier. La Chine est une menace sans précédent ».
 
Et les analyses et commentaires au sujet d’un danger potentiel émanant du développement de la puissance chinoise sont devenus très nombreux et font toujours grand débat au sein de certains politiques et surtout chez les économistes. Ainsi, tout dernièrement dans son livre « Réinventer l’Occident » paru chez Flammarion, Hakim El Karoui, banquier d’affaires et essayiste, souligne les conséquences de l’éveil de la Chine qui a pour ambition de redevenir la première puissance mondiale au détriment de l’Occident. Entre autres situations constatées, l’auteur nous met largement en garde contre l’appauvrissement de l’Europe provoqué par la politique économique chinoise qui envahit les marchés mondiaux, tout en restant très protectionniste pour elle-même.
 
Alors, que risque-t-il de se passer dans les mois et années qui arrivent ?
D’un côté, il existe la Chine influente, prépotente, bien que fragile certes en raison de ses dettes, de ses tensions sociales et de sa corruption, mais cependant redoutable pour l’ensemble des pays de l’occident. Elle a d’ailleurs érigé sur le plan politique un énorme mur très efficace protégeant ses principes que nul ne critiquer et contester.
 
De l’autre côté, l’Europe tente d’exister dans une situation très inconfortable avec la crise montante de ses pays membres qui déstabilise l’euro au moment même où la Communauté européenne aurait besoin d’une parfaite cohésion entre les Etats.
 
Enfin, en ce qui concerne la France, elle subit à peu près les mêmes problèmes que ses voisins, sauf qu’elle arrivera un peu plus tard dans la débâcle, c’est-à-dire après le Portugal, l’Espagne et l’Italie. Notre nation est frappée par la désindustrialisation qui s’installe dans toutes les régions de l’hexagone. Et comme les emplois de service ne peuvent pas remplacer les emplois industriels plus riches en valeur ajoutée que les précédents, on ne peut jamais trouver de la croissance lorsque la consommation reste pitoyablement molle.
 
Dans un tel contexte, l’autorité des pays de l’Occident sera considérablement affaiblie, soumise aux volontés de la Chine, puis à celles de l’Inde, nations émergeantes et ambitieuses, sans oublier par ailleurs l’influence plus politique qu’économique d’un Islam don le but est de conquérir l’Europe à très court terme.
 
Ainsi, sans plus attendre, l’Occident doit se positionner tout de suite, s’il ne veut pas être absorbé notamment par les pays asiatiques. Et l’administration européenne, au lieu de se perdre dans certaines réformes qui ne conduisent nulle part, doit reconsidérer un plan de défense de l’Union en mettant en place un ensemble de solutions : diminution des taxes sur le travail, augmentation des taxes sur le capital. Mais ces solutions restent insuffisantes : il faut y ajouter un gain de compétitivité aux salariés européens, afin de permettre à nouveau la progression des salaires. Pour y aboutir, il faut simplement réguler le commerce international.
 
Autre solution indispensable : réinstaurer un certain protectionnisme (un mot banni du langage mondialiste, mais que l’on peut remplacer par régulation commerciale pour ne pas "décoiffer" les adeptes du libre échange). A ce sujet, regardons le comportement de la Chine : restrictions à l’importation, barrières non tarifaires, limitations d’investissements, marchés réservés. Alors pourquoi, n’aurions-nous pas le même comportement que la République Chinoise, cette dernière s’autorisant de nombreux avantages dans ce domaine ?
 
Quoi qu’il en soit, l’Europe a besoin de redémarrer pour s’imposer sur la scène internationale.
 
Compte tenu de sa position privilégiée, la France doit être l’initiative de ce vaste projet pour reconstruire l’Occident et l’Europe. C’est un vaste travail qui demandera plusieurs années pour connaître les premiers résultats : A l’arrivée, c’est une Europe forte qui sera combattive et performante face à l’ensemble des Pays de l’Asie.
 
Mais ne rêvons pas trop ! Pour relever ce défi, il faudra inévitablement une solidarité extrême des membres de l’Union européenne. De leur côté, les peuples de l’Europe devront s’unir dans un esprit de fraternité afin de s’engager dans un grand rassemblement communautaire où chacun pourra s’exprimer librement pour apporter ses idées, ses réflexions et ses compétences.
 
Et en attendant, plus simplement, chacun des pays de l’Union, comme la France par exemple, devra instituer une importante mission d’études indispensable pour s’impliquer dans des propositions d’avenir, afin que chaque citoyen puisse trouver sa place dans la société de demain.
 
Pierre-Alain Reynaud

Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • jako jako 28 décembre 2010 10:12

    Bonjour Mr Reynaud.
    J’ai entendu dire que la Chine voulait re-orienter sa production vers les 700 millions de Chinois ne consomant pas , avez vous des informations à ce sujet ?
    Pour la remarque de C Allégre, c’est ne pas tenir compte du prix des transports et des aléas climatiques comme ceux apparus cette année.


    • lebreton 1er janvier 2011 11:07

      @jako


      Pour beaucoup de gens que ça arrange les chinois sont devenus le centre des préoccupations des économies occidentales ce qui constitue a mon humble avis une escroquerie intellectuelle du style madoff ,comme si soudain on venait de s’apercevoir que la chine fait de son commerce international une arme nouvelle ,heureusement pour nous qu’ils n’en sont pas a produire des machines a cons comme les ricains et qu’ils ne sont pas aussi belliqueux ,le monde ne serait pas ce qu’il est ,mais mille fois pire ;il est préférable pour les marchands d’armes de s’en prendre aux musulmans ,tous les prétextes les plus veules sont bon, qu’aux chinois l’équilibre des forces serai sans doute renversé. au fond ,tout cela est plus dirigé vers le régime politique chinois ,la vielle haine anti communiste ,mais leur régime ,qu’a t’il donc de pire que le notre pourri par la corruption de ces soi disants élites ? Meilleurs voeux a vous 
      ps :Reynaud a le syndrome chinois les voyages déforment parfois autre chose que les valises !!!! !!!!!

    • Kalki Kalki 3 janvier 2011 12:34

      L’auteur doit être stupide ?

      Qui : oui qui a financé, construit et développé la chine  ?

      Et vous dites que la chine c’est l’ennemi qui va vous dépasser :)

      Est ce possible d’être si peu avancé intellectuellement ?

      L’économie n’est pas le centre du monde.

      L’économie n’est pas l’enjeu.

      Mais la plupart des gens en haut comme en bas l’oublient


    • Alpo47 Alpo47 28 décembre 2010 10:44

      L’europe est déjà en état de coma avancé, son avenir est prévisible.
      Faut il la reconstruire ? Quelle que soit la réponse, il faut d’abord laisser la forme actuelle disparaître.


      • jef88 jef88 28 décembre 2010 11:24

        « L’Occident est en péril. Surtout à cause de la politique économique chinoise »

        FAUX !

        C’est à cause de la politique mondialiste de l’OMC, faite pour favoriser les intérets US en Chine et dans le monde


        • 2102kcnarF 28 décembre 2010 14:31

          « L’Occident est en péril. Surtout à cause de la politique économique chinoise »

          FAUX !

          C’est à cause du concept d’Occident que l’occident est en déclin. Le traité transatlantique est la plus grande menace interne et externe de nos pays !


        • webrunner webrunner 28 décembre 2010 17:53

          ....et transformer l’europe du sud en réservoir de main d’oeuvre bon marché.


        • Capone13000 Capone13000 28 décembre 2010 21:37

          La Chine n’est en rien responsable de cette évolution fulgurante, si les USA n’utilisaient pas la planche à billets pour emettre du dollars à bas prix, qui sont ensuite transformés en TBonds que la Chine doit achetée, la Chine n’en serait certainement pas à ce niveau de puissance.
          De plus le capitalisme libéral anglo-saxon à accélérer les délocalisations en chine.
          Alors qui est à blamer ?


        • Vista Vista 3 janvier 2011 07:39

          Bantil Szomberkzjewski


          Ce qui est curieux, c’est que personne ne semble se rendre compte de ce qui nous attend.
          Incroyable, nos politiques prônent l’immigration forcenée ainsi que le métissage. Les démographes nous prédisent qu’en 2040/2050 les français de souche seront en minorité et qu’à la fin du siècle s’en sera fini de ce qui a fait la France, circulez il n’y aura plus rien à voir. Il n’y aura effectivement plus rien à voir. Avec ce remplacement de population s’ensuivra la dégénérescence de notre nation et l’effacement de son génie propre. De même pour l’Europe toute entière minée par l’immigration venue du Sud. Bientôt un milliards d’africains !
          On nous raconte que la France a toujours été une terre d’accueil, vrai, mais ceux qui utilisent cet argument pour favoriser l’immigration oublient soigneusement de dire que cette immigration provenait essentiellement de souches européennes et non de peuples culturellement et génétiquement différents. Et oui, n’en déplaisent aux « nous sommes tous égaux », il n’en est rien. Il suffit de voir le degré d’avancement technique et industriel de l’Afrique malgré des décennies d’aide au développement pour s’en apercevoir. Certains pays d’Asie et d’Amérique latine pourraient donner une leçon magistrale à ces pays rester à le remorque du monde. Les américains considèrent que l’Afrique n’en est encore qu’a l’age de pierre lorsqu’ils compare leur avancement scientifique et technique avec ce continent. 
          Ces hordes d’allogènes et de métis, sans connections aucune avec notre culture et notre histoire feront de la France une terre stérile. Alors, les fabricateurs de ce monde nouveau dont ils profitaient jusqu’à lors s’en mordront les doigts et se retrouveront à la tête d’une masse informe d’esclaves sans génie.
          Français réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard.

        • Deneb Deneb 3 janvier 2011 08:07

          Vista : "Ces hordes d’allogènes et de métis, sans connections aucune avec notre culture et notre histoire feront de la France une terre stérile."

          L’identité est un leurre, seule l’action rend légitime une appartenance.


        • Cocasse cocasse 28 décembre 2010 11:35

          La dérégulation a permis de mettre en vente ce qui n’était pas destiné à être vendu : le bien commun, les services publics, les entreprises.
          Cette stratégie du libre échange obligatoire issu de washington a permis à la finance anglo-saxonne de s’emparer des pans entiers de notre réel.
          Cependant, appliquée en europe, et par l’europe, elle permet également à d’autres prédateurs de piller notre pays : chine, riches pays arabes.


          • katalizeur 28 décembre 2010 12:34

            @ cocasse...

            je comprend votre amertume et je compathie...mais....

            mes amis chinois ne font qu’utiliser les outils misent en place par les veritables pilleurs, quand on met des regles du jeux en place et que le score est en votre defaveur, vous ne pouvez accuser l’autre de tricheur....

            les zuniens pensaient menotter la chine et en faire leur atelier de domination mondiale, heureusement pour nous ( humains) ils sont entrain de se ficeller eux meme avec leur lasso...de vrais cow-boys... quoi

            ps : quand aux riches pays arabes....tu me fais doucement rigoler, ils vont eux aussi se retrouver nus....par decance..ils pourront garder leurs turbans....quand on suit un looser, en regle generale ,on finit comme son mentor....a poil


          • zelectron zelectron 28 décembre 2010 11:56

            @Pierre Alain Reynaud
            Et pour bientôt le dépeçage de l’Europe d’après vous ?


            • pierrot123 1er janvier 2011 13:36

              Il me semble qu’il est bien entamé, le dépeçage...
              Grèce : « Out »
              Irlande : « Out »
              Portugal : presque « Out »
              Espagne et Italie : bientôt « Out »...
              La France est dans la ligne de mire des « agences-crapuleuses- de notation »...

              Qu’est-ce qu’il vous faut de plus ?


            • oj 28 décembre 2010 12:20

              Avec son developpement economique, la Chine ne manquera pas d’evoluer socialement et politiquement.

              Donc les couts monteront et les ecarts se reduiront avec le reste du monde.

              bien sur d’ici là nous aurons perdu beaucoup de production mais apres tout comme les USA nous ont innondés de leurs innovations depuis la guerre.

              la Chine aura alors remplacé les USA comme locomotive du monde.

              Au niveau planetaire, c’est un bien car les locomotives se remplacent regulièrement apres epuisement et decadence pour un developpement global.

              Par contre on peu remarquer que ces transferts se font en effet de manière brutale.

              Il faudrait pouvoir, au sein de chaque grand bloc, definir un noyau d’activité fondamental inaliénable pour eviter des déstabilisations.

              En europe nous avons de plus le probleme de cette destabilisation qui se fait de manière inegale et tend a briser l’elan europeen.

              L’homme n’a jamais su gerer la complexité dans le chaos alors je crois que seul un grand tremblement en europe nous fera reagir mais il y aura du sang et des larmes.


              • katalizeur 28 décembre 2010 12:44

                @ oj

                «  »«  »«  »«  »"Il faudrait pouvoir, au sein de chaque grand bloc, definir un noyau d’activité fondamental inaliénable pour eviter des déstabilisations.«  »«  »«  »«  »«  »«  »«  »"

                c’est avec cela qu’on nous a vendu le mondialisme ( voir raymond Barre et sa theorie des creneaux...)

                il est vrai...lol ...mon cher ami que quand on oblige un pays a ne cultiver que des fleurs on peut etre sure qu’il ne sera jamais destabilisé....lol.. celui qui ne fait que des haricots non plus et ainsi de suite...ils ont tout prevus meme les pays bordels mondiaux..avec putes et enfants a gogo... et bein sur quelques boxeurs de quarante piges pour le sinistre miterand de la cultivation.....


              • Cocasse cocasse 28 décembre 2010 13:19

                Effectivement : création de relations de dépendances permettant tous les chantages.


              • pierrot123 1er janvier 2011 13:37

                C’est tout à fait ce qui est programmé, d’accord avec vous...


              • Daniel Roux Daniel Roux 28 décembre 2010 12:22

                La Chine travaille à son développement selon ses principes et avec ses moyens. Je ne vois pas de quel droit nous nous mêlerions de sa politique.

                Les problèmes français est entre les mains des Français. Les yakas et les faucons n’ont jamais fait la révolution. La première chose à faire est de se débarrasser des collabos de la mondialisation sauvage en votant pour ses opposants.

                Tant que les Français éliront des pro-mondialisations, inutile d’espérer le moindre changement en faveur du peuple, seule l’oligarchie profite de la répartition des tâches actuelles. Les dirigeants du PS ne prévoit actuellement que le traitement social de la misère et non pas son traitement de fond.

                Ce qui est anormal et devrait être corrigé d’urgence est que les Français ne peuvent pas acheter des entreprises chinoises au-dessus de 49% alors que des investisseurs étrangers, notamment Chinois et américains avec leurs dollars sans valeur, peuvent acheter 100% des entreprises françaises.


                • dup 28 décembre 2010 17:54


                  tout cela est voulu ,programmé,mais le populace a sa responsablité. Si vous vous interessez pas à la politique, la politique s’interesse à vous

                  http://www.dailymotion.com/video/xf1hfp_le-syndrome-du-larbin-2-2_news
                  http://daudon.free.fr/page257.html


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 28 décembre 2010 20:05

                    Encore le cocorico combattif.
                    Nous sommes un pays qui a colonisé, qui a mené des guerres idéologiques, les chinois valent mieux que nous.
                    L’Europe n’existe pas, la France existe bien, agissons en Français dans une coopération culturelle et économique. Voilà pour la politique. Quant aux actionnaires des entreprises qui nous intéressent, quelle importance qu’ils soient anglo saxons (à travers des fonds de pension par exemple) ou chinois...ou français délocaliseurs ?
                    La Chine sans religion d’Etat est plus proche de nous que les USA, leur Révolution est récente (presque 2 siècles plus jeune que la nôtre), ils suivent nos traces, ce sont nos amis.


                    • chazeau chazeau 28 décembre 2010 20:48

                      Un article intéressant, dommage que l’on y trouve cette phrase quelque peu dérangeante, je cite : « ... sans oublier par ailleurs l’influence plus politique qu’économique d’un Islam don le but est de conquérir l’Europe à très court terme... »

                      Que vient faire l’Islam dans tout ça ? smiley


                      • Le péripate Le péripate 29 décembre 2010 00:09

                        Le propriétaire de la Chine, le Parti Communiste Chinois a commencé à s’assurer des positions stratégiques en Europe. Ainsi le port du Pirée a été vendu dès 2008 et le président chinois était venu lui-même prendre les clés. De nouveaux investissements ont encore été fait en 2010 ici.

                        En fait le PCC agit au plus près de ses intérêts et n’a pas vraiment le choix : il a accumulé des montagnes de capitaux en dollars et euros impossibles à utiliser en Chine pour des raisons de politique et de pouvoir (c’est une dictature), et la valeur de ces monnaies parait fragile, ou carrément compromise comme on voudra. Mieux vaut s’en débarrasser se disent les dirigeants chinois.

                        Dès lors le PCC doit s’offrir l’Occident avec notre propre monnaie pour ne pas tout perdre. Trop drôle.

                        Quant à savoir si le PCC fait une bonne affaire...


                        • candide candide 1er janvier 2011 12:31

                          @Le Peripate

                          La plupart de vos post me laissent indifférents, sauf celui-ci. C’est un bon début. 
                          Je devine que derrière votre écriture (et votre logo) très souvent agressive se cache un homme de bonne culture.

                        • enréfléchissant 1er janvier 2011 15:28

                          L’islamophobie c’est mal. 

                          Si vous réclamez du protectionnisme, on sait ou cela mène. 
                          Non, ce qu’il faut, justement, c’est une égalité minimum entre les peuples du monde entier afin de relocaliser les industries et les services et de revenir à une économie rationnelle, sans pour autant raviver une haine et une xénophobie générale.
                          Trop facile d’accuser les vilains chinois, pourquoi n’auraient-ils pas le droit, eux, de s’assurer un niveau de vie comme le notre, peut-être est-ce à nous, les riches, de montrer l’exemple en appliquant le principe d’universalisme et en refusant la surconsommation. Bien sur, une révolution aidant. 
                          Mais s’il vous plait, stop le repli identitaire !

                          • Torvald 2 janvier 2011 11:43

                            Le déclin de l’Occident on a déjà donné avec Oswald Spengler.
                            Même Jünger l’a trouvé dépassé alors qu’il avait puisé dans cet ouvrage pour son approche de la révolution conservatrice.

                            Après tout la France du XVIII ème était dans un état similaire relativement aux autres monarchies d’Europe, population foisonnante, idées bouillonnantes etc...
                            Nous sommes toujours là, bon pied bon oeil, non.


                            • Chris du Fier Chris du Fier 2 janvier 2011 12:38

                              PORT DE MARSEILLE A VENDRE.... URGENT... A BON PRIX. VE.

                              AMIS CHINOIS, N’ HESITEZ PAS.... C’ EST UNE AFFAIRE..

                               

                               


                              • FJPJ 2 janvier 2011 13:57

                                Des economistes se sont à decortiquer un Iphone (après l’avoir volé dans le métro sans doute).
                                Fabriqué dans la plus grande usine du monde Foxconn : 197000 employés........
                                Pour arrondir : prix de vente 500€
                                Marge d’Apple : 64 % soit 320 € dans la poche de steve jobs.......
                                Ecran frabriqué au japon chez toshiba : 120 €
                                Memoire frabiqué à Taiwan en corée : 20 €
                                Processeurs frabriqué par Samsung en corée 35 €

                                Valeur ajoutée par les chinois : 5 €

                                Si Jobs faisait assembler ses Iphones aux USA, le prix de vente serait de 525 € et le deficit de balance commerciale americaine serait réduit de 20 %.

                                Voila la réalité de la chine


                                • BA 2 janvier 2011 18:21

                                  Wikileaks vient de révéler un document historique : dès le 17 mars 2008, les dirigeants anglais et étatsuniens savaient déjà que les grandes banques privées étaient en faillite.

                                   

                                  Lundi 17 Mars 2008, 18:27


                                  SUJET : LA CRISE BANCAIRE EST MAINTENANT UNE CRISE DE SOLVABILITE ET NON PAS DE LIQUIDITE, AFFIRME LE GOUVERNEUR DE LA BANQUE D’ANGLETERRE.

                                   

                                  Classifié par : AMB RTUTTLE, raisons 1.4 (b) et (d).

                                  Résumé :

                                  §1. (C/NF) Depuis l’été dernier, la crise des marchés financiers a changé de nature. Le problème est maintenant non pas celui de la liquidité présente dans le système mais plutôt une question de solvabilité systémique, selon les déclarations du Gouverneur de la Banque d’Angleterre (BOE) Mervyn King lors d’une rencontre à déjeuner avec le Sous-Secrétaire au Trésor Robert Kimmitt et l’Ambassadeur Robert Tuttle.

                                  Mervyn King a mis en avant deux impératifs. Premièrement, trouver le moyen d’éviter aux banques l’infamie d’avoir à vendre des billets de trésorerie dont personne ne veut à des prix bradés, ou de devoir réclamer l’aide d’une banque centrale. Deuxièmement, s’assurer qu’il existe un effort coordonné qui pourrait devoir aller jusqu’à recapitaliser le système bancaire dans son intégralité.

                                  Quant au premier impératif, King a suggéré de développer un système de regroupement et d’enchères de manière à débloquer l’important volume d’investissements financiers pour lesquels il n’existe pour le moment aucun marché. Quant au second impératif, King a suggéré que les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la Suisse, et peut-être le Japon puissent former un nouveau groupe provisoire qui dans un commun effort réunirait le capital nécessaire afin de recapitaliser toutes les principales banques. FIN DU RESUME.

                                  L’insolvabilité systémique est désormais le problème.

                                  –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

                                   

                                  §2. (C/NF) Mervyn King a déclaré que la liquidité est nécessaire mais non suffisante dans la crise du marché actuelle car le système bancaire mondial est sous-capitalisé en raison d’un effet de levier trop important. Il a dit qu’il est difficile de penser que les quatre principales banques anglaises (Royal Bank of Scotland, Barclays, HSBC, et Lloyds TSB) n’ont pas besoin de capitaux supplémentaires. Un effort coordonné des banques centrales et des ministres des finances sera peut-être nécessaire afin de développer un plan de recapitalisation du système bancaire.

                                  Débloquer les titres adossés à des hypothèques qui ne trouvent pas acheteur.

                                  –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––—–

                                   

                                  §3. (C/NF) King a déclaré qu’il est également impératif de trouver un moyen pour que les banques puissent se débarrasser de leurs titres qui ne trouvent pas acheteur, ce qui inclut les titres adossée à des hypothèques, sans devoir les solder à des prix bradés. Il a dit que les ventes à prix bradés ne servent qu’à abaisser la valeur plancher à laquelle les banques doivent évaluer leurs actifs (cote au marché), et par là-même obligent à entériner des ventes forcées supplémentaires injustifiées. Il a déclaré que nous devons inventer un système d’enchères où les banques pourraient placer les billets de trésorerie qu’elles veulent vendre sans craindre d’être stigmatisées par les marchés qui interpréteraient des ventes à faible prix comme le signe que la banque est en difficulté. King a pourtant indiqué qu’il ne savait pas encore comment structurer de telles enchères et que des discussions supplémentaires étaient nécessaires. Kimmit a convenu qu’il fallait trouver le moyen de débloquer ces marchés et a déclaré que nous devrions rester en contact aussi bien bilatéralement qu’à travers le G7, le Forum de Stabilité Financière et les banques centrales.

                                  Une méthode éventuelle de recapitalisation.

                                  ––––––––––––––––––––––––––––––––––

                                   

                                  §4. (C/NF) Le G7 est presque complètement inopérant au niveau économique a déclaré King. Des économies jouant un rôle-clé ne sont pas représentées, en particulier celles qui ont d’importantes et croissantes réserves en capital. King a dit qu’un nouveau groupe international était nécessaire pour remédier à cela. Cela pourrait être un groupe provisoire, et il a suggéré que peut-être les banques centrales et les ministres des finances des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la Suisse pourraient coordonner les discussions avec d’autres pays qui ont de vastes réserves de capitaux, incluant les fonds souverains, à propos du recyclage de dollars pour recapitaliser les banques. King dit que le Japon pourrait ne pas être inclus car il n’a pas grand-chose à offrir. King a observé pourtant qu’inclure les Japonais pourrait les forcer à finalement évaluer au prix du marché des actifs dépréciés. Kimmit a déclaré qu’il était réticent à susciter de nouveaux regroupements dans la communauté financière internationale en raison des inévitables débats visant à déterminer qui inclure.

                                  Commentaire.

                                  –––––––––––

                                   

                                  §5. (C) Les propositions de King n’étaient pas des idées en l’air comme on peut en lâcher pour faire la conversation au cours d’un déjeuner. Il était clair que son objectif principal lors de cette réunion était de faire connaître à Kimmit, dans les grandes lignes, ses idées originales sur la question. King n’est pas rentré dans les détails quant à ses propositions et se satisfaisait de présenter des idées générales, posant ainsi les fondements pour une discussion future. FIN DU COMMENTAIRE.

                                   

                                  §6. (U) Participants : USG : Ambassador Robert Tuttle ; Deputy Secretary Kimmitt ; Eric Meyer, Office Director for Europe ;

                                  SIPDIS Robert Saliterman, Spokesman, International Affairs, U.S. Treasury ; Warren Chane, ECONOFF. UK : Mervyn King, Governor, Bank of England ; Chris Salmon, Private Secretary.

                                   

                                  §7. (U) Le Sous-Secrétaire Kimmitt a approuvé ce message.

                                  Visit London’s Classified Website : http://www.state.sgov.gov/p/eur/london/index. cfm TUTTLE

                                  Visit London’s Classified Website : http://www.state.sgov.gov/p/eur/london/index. cfm TUTTLE

                                  ===============================

                                  NB : Merci à Nikademus pour la traduction.

                                   

                                  http://www.pauljorion.com/blog/?p=19899#more-19899


                                  • vinvin 2 janvier 2011 23:10

                                    Ce n’ est pas la Chine qui causera la fin de l’ Occident, mais l’ Islamisation « sauvage » (dans les deux sens du terme,) de l’ Occident.


                                    A méditer !.....


                                    VINVIN.

                                    • BA 2 janvier 2011 23:32

                                      Dette publique : la Grèce négocie un délai.

                                      La Grèce négocie avec des banques commerciales l’allongement du délai de remboursement de sa dette, après avoir conclu un accord semblable avec le Fonds monétaire international (FMI) et l’Union européenne (UE), rapporte vendredi 31 décembre un hebdomadaire athénien.

                                      Les craintes d’une restructuration de la dette grecque après l’arrivée à terme en 2013 d’une aide d’urgence de 110 milliards d’euros maintiennent les spreads grecs à un niveau élevé. Le gouvernement grec a assuré à plusieurs reprises ne pas envisager une telle opération, mais sans pour autant parvenir à convaincre le marché obligataire.

                                      Plus de 70 % de la dette grecque est détenue par des investisseurs étrangers. Selon Realnews, qui ne cite pas de sources, l’ancien vice-président de la Banque centrale européenne (BCE) Lucas Papademos, qui conseille actuellement le Premier ministre George Papandréou, est en discussion avec les banques et les fonds qui détiennent de la dette grecque.

                                      Le journal rapporte que la restructuration envisagée impliquerait un allongement du délai de remboursement compris entre 10 et 30 ans, notamment pour les papiers dont l’échéance était fixée entre 2013 et 2015.

                                      http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/12/31/97002-20101231FILWWW00516-dette-la-grece-negocie-un-delai.php

                                      En clair : la Grèce ne peut pas rembourser ses emprunts.

                                      La Grèce sera le premier Etat européen à se déclarer en défaut de paiement en 2011.

                                      Après la Grèce, d’autres Etats européens se déclareront en défaut de paiement en 2011.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès