Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Victoire euro-atlantiste en Ukraine ?! Pas si sûr...

Victoire euro-atlantiste en Ukraine ?! Pas si sûr...

Il serait bien prématuré de présenter des conclusions définitives sur la situation en Ukraine. Cependant, à suivre le déroulement des événements de ces derniers mois jusqu'à ce jour, nous avons au moins la confirmation d'un certain nombre de faits sur la nature profonde de l'Union européenne et des Etats-Unis de fait (mais c'est loin d'être une révélation) ET des objectifs de ces derniers en Ukraine. Ensuite, on ne peut qu'élaborer des scénarios. Le premier, s'il venait à devenir réalité, verrait le recul de l'influence de la Russie en Ukraine, ce qui ne serait guère à l'avantage des Européens de l'Ouest et de l'Ukraine (chantage économique). Le second part du principe que la Russie ne laissera pas les factions séditieuses de l'Etranger étasunoccidentales prendre le contrôle total de l'Ukraine. La "stratégie mondialiste" anti-russe échouerait alors lamentablement ;

 

I- Ce qui est désormais certain (ou confirmé)

- L'Union Européenne est bien une structure fantoche, pseudo-démocratique et pseudo-humaniste téléguidée par Washington. Les "démocrates" euroétasuniens s'accommodent, en effet, fort bien avec la pire racaille nazie, antisémite quand cela arrange leurs affaires. "Sieg heil salutes and the Nazi Wolfsangel symbol have become an increasingly common site in Maidan Square, and neo-Nazi forces have established “autonomous zones” in and around Kiev." Et ces groupes ou sympathisants nazis constitueraient près de 30% de l'ensemble des protestataires d'Euromaidan (A). Nous pouvons en conclure que cette lutte à l'interne contre l'antisémitisme et les partis souverainistes (même groupusculaires et de gauche), en France par exemple, ne sont que des postures visant à discréditer toute idée d'émancipation vis-à-vis de la tutelle atlanto-germano-bruxelloise.

-Les Etats-Unis -"plus grande démocratie du monde"- soutiennent les coups d'Etat et le terrorisme qu'il soit de nature fasciste (Ukraine) ou islamiste (Tchétchénie...avec l'aide des Saoudiens). Et à ce propos, nos humanistes larmoyants traitant Poutine de "tyran" ou de "dictateur" se taisent...

-La "conquête de l'Est" par les Allemands est une vieille histoire et qui n'est toujours pas terminée. La construction européenne ne serait qu'une revanche du IIIe Reich, par procuration...Soulignons aussi que la construction européenne, présentée par ses défenseurs comme remède aux "nationalismes exacerbés" (du catéchisme pour benêts) s'est largement compromise avec "l'idéal fasciste" (l'Europe aryenne d'Hitler, voire la timide dénazification de l'administration allemande après-guerre)...

-Les Etasuniens, les Allemands, les Polonais (on parle surtout des gouvernements ici), les nationalistes et les néo-nazis ukrainiens communient dans une même haine anti-russes (B) Pour ces pantins néo-nazis de l'impérialisme euroccidental, le peuple russe est impur car il contient des éléments "asiatiques".

 

II- La situation à ce jour en Ukraine dévoile encore un peu mieux le complot euro-étasunien et de la "Banque" ayant engendré cette nouvelle (contre-)"révolution"

- Arsenyi Yatsenyuk, membre du "parti Orange" de la corrompue Iulia Timochenko et ancien ministre (2005-2007) et ancien employé de Goldman Sachs a été nommé premier ministre de l'Ukraine.

-John Kerry a promis un milliard de dollars à l'Ukraine par le biais des institutions financières habituelles. Le "sauvetage" de l'Ukraine par la mise sous tutelle de l'Ukraine par le F.M.I. et la Finance. La ruine du pays suivra pourtant même avec cet argent (une "carotte"), à n'en pas douter...

-Outre les catholiques, et gréco-catholiques nationalistes ukrainiens, la minorité Tatare de Crimée (10% de la population péninsulaire) est utilisée par l'union des "complotistes" de l'intérieur et de l'extérieur pour s'opposer à la populations russe (60% de la population criméenne) de la région. Les oligarques euro-atlantistes pratiquent là un de leurs jeux préférés : manipuler et opposer les différents groupes ethniques et/ou religieux au sein des Etats constitués. (voir les guerres yougoslaves des années 1990)

 

III- Ce qui pourrait survenir en cas de non-réaction de la Russie (peu probable ?)

Si les forces pro-Russes et démocratiques de la partie Est et Sud-Est de l'Ukraine et la Russie ne réagissent pas à ce coup d'Etat, si une coalition (sans doute hétéroclite-> union nationale : des libéraux aux éléments nationalistes et fascistes (C) ) anti-Russes s'installe durablement à Kiev, parmi les conséquences on peut craindre :

-La perte catastrophique pour la Russie de la Crimée, des bases navales de la mer Noire de la Flotte de la Fédération de Russie. Par suite, la mise en place de bases de l'OTAN dans cette zone. La Flotte de la mer noire est basée dans le port de Sébastopol qui appartient en partie à la Russie (14 000 militaires et 380 bâtiments de guerre). Mais on voit mal les Russes déguerpir avec leurs sous-marins sous le bras. De toutes façons, il existe un accord entre l'Ukraine et la Russie concernant la gestion d'une partie du port de Sébastopol...Les Russes sont, en réalité, chez eux à Sébastopol, mais, sait-on jamais...

-La création de centres de formation pour les terroristes (la Crimée a déjà son lot d'islamistes) basés en Ukraine et financés par l'administration étasunienne, l'Arabie Saoudite et les Emirats pour gangréner un peu plus le Caucase et le bassin de la Volga, donc la Russie... 

-Un naufrage économique de l'Ukraine déjà lourdement endettée et en quasi-faillite. La Russie refusant désormais de venir en aide à Kiev suite au changement de gouvernement (seul 3 des 15 milliards de dollars d'aides prévus avant la crise ont été versés). Développement exponentielle de "mafias", malgré l'intervention d'un F.M.I. (cf. partie 2) qui a "fait ses preuves" en Grèce par exemple...

Un scénario à la "yougoslave" en somme : une Ukraine toujours divisée socialement, ethniquement et sur l'appartenance religieuse. A la faveur du chaos déjà réel dans l'ouest du pays, une épuration ethnique et l' élimination physique des populations russophones dans l'est et le sud de l'Ukraine, provoquant des déplacements massifs de populations. Soit une ukrainisation forcée de la partie orientale et sud du pays. La destruction progressive de toute empreinte de la religion chrétienne orthodoxe en Ukraine orientale notamment. Autrement dit : la guerre.

 

IV- Ce qui pourrait arriver si la Russie réagit en coordination avec les forces légalistes pro-russes

-Prise de pouvoir en Crimée (République autonome d'Ukraine) par les forces d'auto-défense pro-Russes (les Russes y sont majoritaires). Ce jeudi 27 février 2014, le parlement a un nouveau président pro-russe du parti des Régions de Ianoukovitch. Le drapeau russe flotte sur le parlement de Crimée à Simferopol. Le parlement s'est réuni le 27 février pour fixer la date d'un référendum à propos du statut de la Crimée. Et le pouvoir central provisoire de Kiev ne semble, donc, pas maîtriser la situation dans la péninsule à ce jour. La population pro-russe s'organise de manière autonome et défie le pouvoir central. Plus qu'une autonomie accrue de la péninsule, va-t-on vers une sécession de celle-ci avec le reste de l'Ukraine ?

-La Russie et les Ukrainiens(-Russes) hostiles aux formations qui souhaitent diriger l'Ukraine s'accordent donc pour sauver la Crimée des mains du nouveau pouvoir à Kiev. Intervention directe de l'armée russe pour protéger la zone (Sébastopol...). Dans ce cas, il est à peu près certain que ni les Etatsuniens ni l'Union européenne ne se permettront de contrer militairement la Russie ; une troisième guerre mondiale étant quasiment assurée dans le cas contraire. Mais, déjà ces insupportables donneurs de leçons américains mettent en garde, sans aucune honte : "Toute intervention militaire qui violerait la souveraineté, l'intégrité territoriale de l'Ukraine, serait une grave erreur" (John Kerry, février 2014). Alors que ce sont les Etats-Unis qui sont largement impliqués dans ce coup d'Etat en Ukraine...

-Des mouvements de troupes russes à l'ouest et au centre de la Russie sont, par ailleurs, en cours (27/02). Cela n'a rien d'exceptionnel. Mais dans ce contexte de crise, ce qui s'apparente pour l'instant à une démonstration de force, mènera-t-il à une invasion d'une partie du territoire ukrainien par l'armée russe (autant dire entrée en guerre contre l'Ukraine et les forces de l'OTAN). Mais, sans doute, que la dramatisation n'est pas de mise ?!...

-A court terme  : création de deux entités. La première : L'Ukraine ukrainienne de l'Ouest formée sur la base d'une légitimité vaguement historique (influence lituano-polonaise), la seconde passerait définitivement sous protection russe, sous la forme d'un Etat indépendant pro-russe (ou annexion-> peu probable) qui correspondrait donc à la partie est et sud-est du pays. Concernant, la deuxième entité territoriale, peut-être correspondrait-elle uniquement à l'actuelle Crimée. 

-Sur le moyen à long terme : Indirectement, les fauteurs de guerres euro-atlantistes et leurs pantins "orange" et néo-nazis pourraient donner corps à une grande Russie : la partie orientale (et sud-est) ukrainienne rattachée à la Russie permettrait de faire la jonction jusqu'à la Transnistrie pro-Russe. Renforcement de l'axe ou de la ligne de front eurasiste : Moscou-Minsk-Simferopol-Tiraspol.

La Russie serait alors plus forte que jamais depuis la dislocation de l'Union soviétique. Cela constituerait un véritable camouflet pour les forces impérialistes euroccidentales. On peut même imaginer que la création cette nouvelle fédération russe (tout au moins cette union pan-russe) porterait un coup d'arrêt aux manipulations eurotanesques en Europe centrale et orientale et à la stratégie d'encerclement de la Russie.

GIF - 65.8 ko
Carte front pionnier eurasien/eurasiatique, février 2014 :
Le front pionnier de l’Eurasie à la date du 27 février 2014

 

En conclusion : Nous avons confirmation que la véritable Europe se trouve bien plus à Moscou qu'à Bruxelles. La "Troisième Rome" est un des centres de cette Europe charnelle et spirituelle (comme peut l'être la Roumanie malheureusement bien trop russophobe et fascinée par "l'Amérique") aux antipodes de cette Europe américaine pilotée par les techno-gestionnaires bruxellois aux ordres des guerriers de Washington aux mains pleines de sang. Les nations d'Europe occidentale autant que celles des ex-démocraties populaires n'ont rien à gagner à rester sous la domination matérialiste impéraliste molocho-mammonite actuelle....

Enfin, être dans le "camp russe" (puisqu'il faut désormais raisonner en ces termes et sans donner de blanc-seing à Poutine) c'est s'opposer aux "marchands", c'est se positionner pour une Europe des nations souveraines qui veulent rompre leurs chaines imposées par leurs maîtres banquiers et européotanesques.

 

(A) source : Blumenthal (M.) "Is the US backing neo-nazis in Ukraine ?", 24/02/2014, http://www.alternet.org/tea-party-and-right/us-backing-neo-nazis-ukraine)

 (B) On signalera également, encore une fois, la bêtise crasse de certains nationalistes européens, notamment Français, qui ont applaudi au déboulonnage des statues de Lénine en Ukraine (ce vieux fond anti-communiste pathologique) par les insurgés anti-Ianoukovitch. Ces "natios" toujours à s'extasier devant n'importe quels ahuris sous prétexte qu'ils défient l'Union européenne (Aube Dorée en Grèce, le Jobbik ou l'irrédentiste Orban en Hongrie...) et qui appellent à "l'union de patriotes européens" sans même se poser la question si ces "patriotes" (au passage le terme patriote n'appartient sûrement pas à ces formations clairement néo-fascistes ou néo-nazies) partagent les mêmes intérêts.

 En effet, à titre d'exemple Orban et le Jobbik réclament les territoires perdues par la Hongrie, notamment la Transylvanie (qui appartient de droit à la Roumanie) et s'opposent par incidence aux mouvements nationalistes roumains (Parti de la Grande Roumanie, Noua Dreapta/Nouvelle Droite) qui portent une haine atavique à l'égard des Magyars de "l'intérieur" et de "l'extérieur". Pareillement, quelle entente possible entre les néo-oustachis croates, les partisans d'une Grande Albanie incluant le Kosovo et les nationalistes serbes ?

Il n'y a évidemment pas de possibilité d'union de TOUS les "patriotes", ou alors de manière tout à fait ponctuelle. Dans tous les cas, cette "union des patriotes européens" ne peut se faire qu'une fois débarrassée de ses stupides éléments racistes et irrédentistes et devrait nécessairement être un "front" créé sur une base socialiste et religieuse (le projet communiste athée, plus grand monde n'en veut d'ailleurs) et non crétinement ethnique. Il faudrait aller vers la construction d'une "théologie de la libération européenne ou eurasiatique" en somme...

(C) Les libéraux finiront-ils par marginaliser, au moins, les éléments extrémistes qui ont participé au coup d'Etat ? Rien n'est moins sûr...

 

voir aussi : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ukraine-nouvelle-agression-147297


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (102 votes)




Réagissez à l'article

236 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 28 février 2014 08:58

    Bon travail , de mon point de vue, qui regroupe l’information vu aussi sur pas mal de sites mondiaux , rien à ajouter pour moi, qui ne suis pas cependant spécialiste politique de la question, ce qui est donc un avantage bien sur smiley...

    merci donc de ce travail ..
    Un poids mort de plus, Ukraine, pour une Europe moribonde psychologiquement et plus seulement, les gens sont usés de cette « merde » dont plein de pays n’en veulent plus...çà sent l’écurie non ??

    l’époque est charnière !


    • claude-michel claude-michel 28 février 2014 09:17

      Gesticulations des USA avec l’Allemagne la Pologne et la France (bien sur) pour déstabiliser l’Ukraine (mais surtout la Russie de Poutine).

      Nous ne pouvons que constater une fois de plus l’incompétence des USA en politique étrangère comme en Libye en Syrie ou dans les pays du Maghreb..Tunisie Egypte Liban...bref un vrai fiasco...mais le pire est de voir la France (par l’intermédiaire de Fabius et Israël) se joindre à ce cirque pitoyable.. ?

      • baldis30 28 février 2014 20:22

        @claude-michel

        Les U.S.A. et d’une façon générale les anglo-saxons n’ont jamais rien compris aux autres sociétés que la leur ( latine, slave, méditerranéenne, ...). Dans leur esprit simpliste comme elles ne cadrent pas avec leurs vues et ambitions elles sont à détruire. 


      • COLLIN 1er mars 2014 00:33

        @ baldis30,

        Effectivement,pour les anglo-saxons,par exemple,il y a les « hogs and frogs »,litteralement les « porcs et les grenouilles »,à savoir que les Français sont les grenouilles,et les hogs (les porcs) à peu près tous les autres,Latins,Slaves,etc...

        Ce qui confirme leur niveau d’appréhension des autres civilisations....


      • CASS. CASS. 1er mars 2014 21:46

        de toute façon les usa des bush et cie ne font pas partie du continent européen, contrairement à la Russie qui a retrouvé sa culture grace à Poutine,alors qu’ils ne nous fassent plus chier avec leurs hordes de sionazis fascist usuriers et leur sale pute d’UE dictatoriale impérialo sionards bouffeuse anéantisseuse et destructrice des pays et peuples souverains les uns après les autres.


      • asterix asterix 28 février 2014 09:42

        Et dire qu’Obama a reçu le prix Nobel de la Paix... C’était en début de mandat. Mais maintenant que le bilan se profile, il mériterait plutôt celui de la guerre, des allainces avec l’anti-démocratie ( ex : l’Arabie Saoudite ) pour maintenir à tout prix sa dominance sur le monde, dominance qui appartient déjà au passé. Bien sûr, les States ne sont pas les seuls fauteurs du guerre. mais pourquoi s’attaquer à l’Ukraine, sinon pour affaiblir Moscou ?
        Que l’Union européenne lui apporte son soutien démontre qu’il n’y a pas d’Europe communautaire mais des vassaux d’un système dépassé, sans valeurs morales, disons sans plus de valeurs morales que les blocs concurrents malgré tous les espoirs suscités par un havre de paix qui éviterait désormais toutes guerres entre nations. En fait, Israël et les USA ne voulaient pas de cette nouvelle force mondiale et sont en train, pour le moment, de gagner leur coup.
        Ceux qui doivent se marrer sont les Chinois. Alors qu’il y a tant à faire en Afrique pour stabiliser le continent, ils y posent leurs jalons comme dans du beurre car personne ne s’occupe des dictatures qui jalonnent le sub-Sahara au plus grand profit des multinationales ravies d’acheter au prix du sang ( pas cher le sang ) les matières premières qui auraient dû faire la richesse des peuples. Une situation tout à fait anormale qui entraîne par exemple le Congo, pays potentiellement d’une richesse considérable à abriter la population la plus démunie du monde dans l’indifférence la plus totale.
        Entre-temps, la guerre est à nos portes car Moscou, on la comprend, n’acceptera jamais de perdre la Crimée.
        Merci Van Rompuy et compagnie d’avoir été si clairvoyants...


        • millesime 28 février 2014 13:54

          il est bon de lire les écrits de Sbi Brzezinski conseiller de Carter, et mentor d’ Obama à propos de l’Eurasie. Il y souligne que si Moscou prend le contrôle de l’ Ukraine et de ses immenses richesses, la Russie redeviendra un empire... !

          http://millesime.canalblog.com


        • Croa Croa 28 février 2014 23:31

          Pour mériter un prix Nobel il suffit d’être une larve : Obama a bien toujours le bon profil !


        • Shawford Shawford43 28 février 2014 23:33

          Et toi t’as toujours le bon pseudo et avatar, oiseau de mauvaise (?) augure


        • Kookaburra Kookaburra 28 février 2014 10:41

          Bonjour Jean-Michel. Bon article très intéressant.
          Depuis des décennies on fait croire aux Turcs que nous voulons les accueillir au sein de l’Europe, alors que la vaste majorité de Européens ne le veulent absolument pas, (et ils ont raison !) L’Arménie serait beaucoup apte à s’intégrer dans l’Union, si l’on veut encore et toujours l’élargir. Mais il faut surtout pas faire des promesses hypocrites comme nous faisons à la Turquie, et qui nous ont déjà coûté énormément : Au total, de 2007 à 2010, la Turquie aura perçu 2,256 milliards d’euros, soit 383,5 millions d’euros par les contribuables français, au titre non pas d’une coopération mais bien de la « préadhésion ».
          Voulons-nous, devrons-nous, pouvons-nous encourager les Arméniens européistes, en nous engageons ainsi à une aide financière immense ? La Crimée et l’est du pays est russe de cœur et de langue. A l’ouest, les nouveaux maîtres ont décrété que le Russe n’est plus la deuxième langue. Beau commencement pour réussir a s’entendre avec leurs compatriotes et avec la Russie !


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 février 2014 19:33

            Kookaburra,
            Les USA veulent que l’UE ait le même périmètre géographique que l’ OTAN.
            La Turquie est leur alliée, ils la veulent dans l’ UE et l’ OTAN, le reste n’est pas leur problème.
            De toute façon, l’ UE vient de faire entrer 10 pays, on vous a demandé votre avis ?


          • Croa Croa 28 février 2014 23:36

            Fifi a raison ! Et tant que les sujets français ne comprendront pas que la Turquie a sa place en Europe les médias nous rappelleront inlassablement la leçon.


          • Aldous Aldous 28 février 2014 10:54

            Il faut ajouter à la carte les accords stratégiques extérieurs dont bénéficie la Russie, notamment la base navale en Syrie et maintenant deux bases (aérienne et navale) à Chypre.


            • COLLIN 1er mars 2014 00:44

              @Aldous,

              V.Poutine est d’ailleurs possiblement en train de se préparer à mettre le bloc BAO échec et mat,lorsque la Grèce,qui aura touché le fond,se débarrassera des sinistres personnages qui y usurpent le pouvoir,et y élira un gouvernement pro-Russe...en échange d’une véritable aide financière,industrielle,et stratégique....

              Tout cela en échange de quelques bases aéronavales (très) bien placées,permettant à la Russie de contrôler toute la Méditerranée orientale,et ses nombreux champs gaziers....

              Le fruit est mûr,et Vladimir n’attends que le moment où il tombera....

              La faillite de Chypre en est un fait annonciateur...

              N’oublions pas les liens culturels et affectifs des Grecs,orthodoxes,comme les Russes....


            • foufouille foufouille 28 février 2014 11:45

              la crimée vient de reconnaître l’ancien président comme légitime.


              • Ricquet Ricquet 28 février 2014 12:24

                Ton pronostic se met en place : les russes consolident leur position en Ukraine en prenant notamment les 2 aéroports de Crimée (civil et militaire)

                ça va swinguer...
                Du reste pour ceux qui s’intéresse à l’eschatologie, c’est dans l’ordre des choses.
                Gog contre Magog dans le Coran, la révélation de St jean dans la Bible (Apocalypse)

                Lire aussi les prophéties de Nicolaas van Rensburg en 1900 dont (70% se sont déjà réalisés)...
                Tout cela se coordonne étrangement...

                • antyreac 28 février 2014 12:37

                  Ça démontre une fois de plus que la Russie est un état impérialiste.


                • izarn 28 février 2014 14:06

                  Quand la France essaye de rétablir l’ordre au Mali, personne ne proteste.
                  Pourquoi protester si la Russie veut rétablir l’ordre en Ukraine ? Aprés tout elle est historiquement chez elle.
                  Pourquoi faire peur avec des stupidités de IIIieme Guerre mondiale qui ne tiennent pas debout.
                  Les Russes vont rester en Crimée parcequ’il n’est pas question de trouver une base de l’OTAN en ces lieux. Cela leur couperait l’accés à la Mediterranée, d’un bord sur l’autre avec la Turquie. Donc la Crimée fera partie de la fédération de Russie. Point barre.
                  De fait il y a des grandes manoeuvres russe en ce moment en Mer Noire, ce qui interdit toute entrée des flottes de l’OTAN. Gageons qu’ils recherchent activement tout sous-marin dans la zone en ce moment, sous couvert de manoeuvre.
                  Quand à l’UE sans les USA, elle n’est pas capable de faire quoi que ce soit.
                  De plus les USA sont isolés, car la Chine ne restera pas neutre, et désormais critique ouvertement les USA sur ses manquements aux droits de l’homme, chez eux, mais aussi sur leurs « agissements irresponsables » dans plus de 200 pays(sic)

                  http://french.xinhuanet.com/chine/2014-02/28/c_133149508.htm

                  Les USA n’ont pas les moyens de s’opposer à la Chine qui, si elle vends la totalité des T-Bonds américain qu’elle détient, ce sera l’explosion du dollar et sa disparition en temps que monnaie des échanges internationaux.

                  Les allemands n’ont aucun interet à s’attaquer à la Russie, à cause du gaz. Poutine peut doubler la facture pour l’Allemagne...

                  De fait il s’agit de voir si la Russie, va rester sans rien faire, comme du temps de Eltsine, ayant peur de ses propres révoltes internes. Ce que fait croire ce crétin de Kissinger. De fait 90% des russes sont derrière Poutine. et il n’y aura aucune révolte.

                  De fait on s’engage vers une nouvelle débacle Obama-Hollande-Cameron. Le père avec ses deux filles ainées (sic).


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 février 2014 19:36

                  La Russie est impérialiste et les USA, de grands humanistes...

                  « Liste des interventions militaires des USA. »


                • Abou Antoun Abou Antoun 2 mars 2014 13:03

                  Quand la France essaye de rétablir l’ordre au Mali, personne ne proteste.
                  Pourquoi protester si la Russie veut rétablir l’ordre en Ukraine ? Aprés tout elle est historiquement chez elle.
                  Le bon sens même !
                  Eh oui, les Russes mettent de l’ordre CHEZ EUX !
                  La France est prête à rétablir l’ordre en Syrie, en Libye, au Mali, en Centre-Afrique en Ukraine, bref partout sauf chez elle où c’est de plus en plus le foutoir.


                • Jimmy 28 février 2014 12:42

                  d’après Meyssan le but recherché est bel et bien la partition de l’Ukraine,
                  aux russes l’Est de l’Ukraine et ses ressources à nous l’Ouest pauvre et donc ses travailleurs bons marchés pour faire baisser le coût du travail
                  la lutte contre le chômage bat son plein !


                  • Pere Plexe Pere Plexe 28 février 2014 14:54

                    But recherché je ne sais pas.
                    Mais la scission est le résultat probable à court terme.
                    Avec pas mal d’instabilité à moyen terme.La partie occidentale de l’Ukraine et à l’agonie et les attentes de la population sont immenses.
                    Bien au delà de se que peut (et veut ?) l’UE pour ces pauvres bougres.La déception ajouté à un fort nationalisme risque de former un cocktail explosif !


                  • baldis30 28 février 2014 20:25

                    les ressources et aussi le blé afin d’affamer la Russie ....donc d’y provoquer des troubles


                  • Croa Croa 1er mars 2014 00:01

                    Et pas seulement des plombiers comme en Pologne ou des maçons comme en Bulgarie...

                    Ces gens font même des avions et là-bas un ingénieur c’est 600€ par mois !


                  • AlainV AlainV 28 février 2014 14:01

                    Bravo pour votre exposé, aussi nuancé que possible en ce jour.
                    L’expansion de l’Allemagne à l’est, c’est bien une réalité voulue par Helmut Kohl (toujours député au Bundestag !) et sa protégée A. Merkel. N’oublions pas cependant que tous deux et le non moins dangereux Wolfgang Schäuble, éminence grise, sont au service des multinationales allemandes. Déjà 12 millions de pauvres en Allemagne (la plupart ont un travail !) et ce n’est qu’un début. L’Europe occidentale ne leur suffit pas, il leur faut gagner tout ce qui est encore dans la mouvance russe. En bonne élève euro-otanesque, l’Allemagne de Merkel se sent en position de force économique pour imposer ses vues géopolitiques aux autres pays de l’U.E.
                    Un seul parti allemand pour dénoncer cet état de fait : die Linke.

                    Il n’y a pas d’Empire qui n’ait de sang sur les mains.
                    Mais à l’heure qu’il est, il me semble que nous devons nous protéger du plus dangereux en soutenant la Russie et la Chine.


                    • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 28 février 2014 14:06

                      Merci à tous pour vos commentaires et remarques.

                      Comme plusieurs commentateurs le font remarquer plus ou moins explicitement, la politique étrangère de la France est un non-sens, un désastre. Enterrée, la voie terceriste gaullienne depuis un bon moment !

                      Lire aussi ce communiqué des « Verts » : mauvaise foi, mensonges, russophobie, soumission atlantiste implicite, tout y est : http://eelv.fr/2014/02/19/ukraine-les-violences-sont-inacceptables-eelv-appelle-lunion-europeenne-reagir/

                      @Aldous,
                      Pour la carte : celle-ci est très schématique. J’ai voulu simplement montrer ce que j’ai nommé « le front Ouest de... » (du point de vue Russe donc) à la lumière de l’actualité ukrainienne. Elle n’est pas adaptée pour faire état, par exemple, de la totalité du « déploiement militaire russe » en dehors de son territoire. Il faudrait changer d’échelle pour cela. Voire faire plusieurs cartes à différentes échelles et montrer aussi la projection militaire de l’OTAN pour être complet.

                      Ici : sur de futures bases militaires russes (info à vérifier) : http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/316232-la-russie-envisage-d’installer-des-bases-militaires-à-l’étranger

                      Quant à l’eschatologie, je ne m’aventurerai pas en commentaires...mais c’est un domaine intéressant...


                      • antyreac 28 février 2014 14:18

                        La russie impérialiste s’attaque à un état souverain reconnu par tous les états du monde comme tel

                        Que ses actes de piraterie ne reste pas impunis


                      • Shawford Shawford43 28 février 2014 14:19

                        Je te renvoie la politesse, troll lambda


                      • AlainV AlainV 28 février 2014 14:39

                        antyreac

                        Pour être plus proche de la réalité, vous devriez écrire : « L’Amérique impérialiste s’attaque à un état souverain reconnu par tous les états du monde comme tel. Que ses actes de piraterie ne reste pas impunis. »


                      • bubu123 28 février 2014 15:21

                        @antyreac


                        tu va nous expliquer pourquoi les Etats-unis la France et l’Allemagne envoient leurs ministres dans un état souverain reconnu de tous, ils y vont sans doute pour observer et pas du tout pour piloter un coup d’État...

                      • baldis30 28 février 2014 20:28

                        les verts ? il y a longtemps que je les ai classés chez les verts-de-gris ! il n’y a rien à attendre de leur part , car c’est l’agrégation des égoïsmes !


                      • Croa Croa 1er mars 2014 00:14

                        Concernant les futures bases militaires russes,

                        En ce qui concerne la base au Vénézuéla il faudra qu’ils se dépêchent : Là aussi une révolution est en train de livrer le pays aux forces atlantico-libérales ! smiley


                      • Abou Antoun Abou Antoun 2 mars 2014 13:08

                        Comme plusieurs commentateurs le font remarquer plus ou moins explicitement, la politique étrangère de la France est un non-sens, un désastre. Enterrée, la voie terceriste gaullienne depuis un bon moment !
                        Oui, comme vous dîtes un non-sens un désastre allant à contre courant de l’histoire. Contribuer au dépeçage de l’ex-Yougoslavie, bombarder notre allié traditionnel la Serbie, amputer son territoire pour favoriser la création d’états voyous. Belle diplomatie française !
                        Bombarder des populations civiles en Afrique, glorieux faits d’arme. La France se couvre de honte.

                         


                      • AlainV AlainV 28 février 2014 14:24

                        J’ose faire un lien entre ce qui se passe au Vénézuéla et les événements de Kiew.
                        Dans les deux cas, un gouvernement légitime, peut-être corrompu en Ukraine (n’y a-t-il pas de corruption chez nous, même si elle prend d’autres formes ?) est remis en cause par des putchistes financés par les US. Les médias et les officiels otanesques déclarent les putchistes « représentants du peuple ». Le tour est joué.
                        Espérons que le gouvernement vénézuélien ne se laissera pas faire ...


                        • antyreac 28 février 2014 14:34

                          La corruption existe partout dans le monde mais la Russie et l’Ukraine battent tous les record du monde





                        • Onecinikiou 28 février 2014 18:22

                          Enlève ton masque George Schwartz/Soros, on t’a reconnu !


                        • baldis30 28 février 2014 20:34

                          @antyreac

                          meuh non il n’y a pas de corrompus chez nous, pas de ministres qui planquent leur argent en Suisse ( pour l’instant on ne connaît rien dans les Caraïbes) , pas de bruits de détournement d’argent ( aucun puisque je le dis on doit me croire...) .

                          L’éolien italien n’est surtout pas aux mains de la ’ndrangheta, laquelle a migré partout en Europe sur le même sujet ( rapport très officiel...) .

                          Nous sommes la vertu ......

                          Tartuffe ! Scarpia ! Iago !


                        • Croa Croa 1er mars 2014 00:22

                          Il est impossible de connaître l’étendue des corruptions diverses puisque ne sont connues que celles qui ne sont pas discrètes et celles accidentellement révélées !

                          Dans ces conditions il est stupide d’affirmer que certains « battent tous les records » !  smiley


                        • AlainV AlainV 28 février 2014 14:45

                          Et pour enfoncer le clou bien profond, face à la désinformation systématique :

                          « Une enquête réalisée par l’entreprise Internacional Consulting Services (ICS) révèle que 85,3% des Vénézuéliens sont en désaccord avec les barricades – Protestations violentes en jargon local – montées par des secteurs de l’extrême droite. »
                          Comme quoi, il ne faut pas désespérer, un peuple instruit politiquement dans un pays où une parole progressiste peut se faire entendre, n’est pas condamné à se laisser duper. Et cela quels que puissent être les sujets d’insatisfaction que par ailleurs nous devons lucidement observer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès