Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vipassana : l’expérience qui change la prison

Vipassana : l’expérience qui change la prison

Il était une fois, en Inde, la prison de Tihar, l’un des plus grand centre de détention au monde, où se côtoient près de 10.000 prisonniers. Un jour, un nouveau directeur arriva, une femme de tête et à l’esprit ouvert, qui voulut changer un peu le cours habituel des choses. Elle ouvrit alors les portes du pénitencier infernal, à Vipassana, une forme de méditation mise au point par Siddartha il y a 2500 ans, et transforma la vie de la prison et de ses milliers de prisonniers. Depuis, l’expérience a été reprise avec le même succès dans d’autres centres de détention, en Inde, puis aux USA et à Taïwan, ...

"Comme l’archer vise la cible,
comme le charpentier travaille le bois,
le sage enseigne la vie."
 - le Dhammapada



Vipassana, qui signifie voir les choses telles qu’elles sont réellement, est une des plus anciennes techniques de méditation de l’Inde. Elle a été enseignée par une tradition remontant au Bouddha comme un remède universel aux maux universels, c’est-à-dire un Art de Vivre.

Précisons que le Bouddha n’a jamais enseigné de religion sectaire ; il enseignait le Dhamma – la voie de la Libération – qui est universel. Cette approche totalement non-sectaire est ou a été reçue par des personnes de tous milieux, de toutes les religions ou sans religion et dans toutes les parties du monde.

Un centre existe en France, à Dahma Mahi, près d’Auxerre où la technique de méditation Vipassana est enseignée lors de cours résidentiels de 10 jours pendant lesquels les participants apprennent les bases de la méthode, et pratiquent suffisamment pour faire l’expérience de ses résultats bénéfiques. Fait assez extraordinaire pour être souligné, aucune participation financière n’est demandée pour les cours, pas même pour couvrir le coût de la nourriture et du logement. Tous les frais sont payés par les dons d’anciens étudiants qui, ayant suivi un cours et expérimenté les bénéfices de Vipassana, désirent offrir à d’autres la même occasion unique.

Concernant l’expérience carcérale évoquée ici, il ne manque plus qu’un responsable pénitencier voit ce documentaire et décide d’essayer d’introduire des cours, que l’efficacité soit observée, que l’évènement soit couvert par les médias et que l’initiative se répande.

Liste des pays où l'expérience Vipassana fut pratiquée (source)

L'Inde - De nombreux cours ont été dispensés dans les prisons de l'Inde depuis 1975. Ces prisons sont celle de Tihar, près de New Delhi, la prison de Baroda au Gujarat et la prison de Nasik au Maharashtra. Certaines formations incluent des centres de formation permanents situés dans les prisons elles-mêmes et au cours desquelles les cours réguliers sont donnés. 

Nouvelle-Zélande - Deux cours ont eu lieu dans une prison en Nouvelle-Zélande en 1999 et 2000. Cette prison a une grande population de détenus qui sont d'origine maorie.

Taiwan - Un cours a été mené dans une prison à Taiwan. 

Thaïlande - Plusieurs cours ont été menées dans les prisons en Thaïlande. 

L'Europe - Un cours a eu lieu à la prison de Lancaster Castle au Royaume-Uni et un autre a été organisé en Espagne. 

Etats-Unis - De nombreux cours menées près de Seattle au cours des dernières années. En outre, des cours ont été menées dans la prison de San Francisco et dans une prison de haute sécurité à Bessemer, Alabama.


Ce travail est publié dans le cadre du projet libertero que je vous invite à découvrir en cliquant sur le lien en gras. Toute visite sur le site ou contribution, même symbolique et non pécuniaire, par exemple sous la forme d'une inscription ou d'un lien vers cet article ou sur la page d'accueil du projet, est évidement la bienvenue.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Catherine Segurane Catherine Segurane 15 août 2011 10:47

    La méditation Vipassana est une grande méthode très classique, pratiquée dans le cadre du bouddhisme Théravada (Bouddhisme du Sud, ou « Petit Véhicule » par facilité de langage.


    C’est très sérieux.

    Cela dit, la méditation ne produit des effets qu’à son rythme, qui est plutôt lent.

    Toute bouddhiste que je sois, je n’en attends pas des miracles sur la diminution de la récidive.



    • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 10:54

      >Toute bouddhiste que je sois, je n’en attends pas des miracles sur la diminution de la récidive.

      Je vous invite à regarder la vidéo, vous aurez peut-être une bonne surprise sur des éléments réels plutôt que projetés. smiley


    • Catherine Segurane Catherine Segurane 15 août 2011 11:29

      Marc, ma remarque n’était pas une critique, mais simplement la constatation que la méditation est une discipline sérieuse et profonde, mais lente.



    • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 11:53

      Tout à fait, Catherine, le rythme est habituellement lent et rassure toi, je n’ai pas pris ta réaction comme une agression.

      Toutefois, dans le cas présent des effets sont observés après seulement 10 jours de pratique. Et ces dix jours engendrent très souvent une prise de conscience particulièrement profonde.

      Comme il me semble que la prise de conscience est essentielle quand à diminution de la récidive et que des résultats ont été mesurées avec une fiabilité certaine je me suis permis ce petit correctif.

      J’en profite aussi pour appuyer sur le fait qu’il n’y a nul besoin d’être bouddhiste pour expérimenter cette méthode qui a été utilisées par des laïques et des adeptes de nombreuses religions.


    • easy easy 15 août 2011 12:32

      Vipassana peut changer le Monde des hommes.
      Depuis le monde des prisons, très certainement.
      Mais il faudrait songer à l’introduire à l’école aussi.

      Votre papier est, à mes yeux, le plus important qui ait été posté ici.
      Important en termes d’effet potentiel.
      Car si personne n’en profite pour s’y intéresser, il sera sans effet aucun et, en ce sens, ne vaudra pas plus qu’un papier sur les talons du prince.

      Quoi qu’il en soit, merci d’avoir pensé à nous le proposer.


      • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 14:14

        Merci beaucoup de me faire part de votre grande satisfaction.

        Je pense aussi que le changement passe plus par la diffusion d’alternatives concrètes que de grandes déclarations indignées, très utiles pour rassembler dans un premier temps mais souvent assez frustrantes à moyen terme.


      • foufouille foufouille 15 août 2011 13:26

        c’est bien beau, mais quand ils sortent, ils font esclave ?


        • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 14:06

          Je crois que nous n’avons pas la même définition de l’esclavage :

          L’homme devient libre au moment où il prend conscience de sa prison.Sinon et pour tenter de répondre à votre interrogation, disons qu’il évitera un peu de reporter sa colère sur ceux qui n’en sont pas responsables. Je vous rappelle que nous parlons notamment de meurtre, de trafiquant de drogue.

          Toutefois rien ne l’empêche d’avoir un engagement actif et d’élaborer des (provoc)actions en conscience. Et ça change tout l’engagement conscient dans la résolution. C’est même beaucoup plus efficace.


        • foufouille foufouille 15 août 2011 15:05

          en sortant, il se retrouve dans le meme milieu
          en general, chez les pauvres
          si cette societe est violente, il sera soumis
          il obeira plus facilement a son patron possible


        • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 15:20

          Je n’ai pas l’impression que ce type d’apprentissage amène à baisser la tête. Si on prend l’exemple un peu idéal de Gandhi ou du Dalaï Lama, c’est même plutôt l’inverse.

          Je reconnais par contre que je n’ai pas d’élément d’ampleur pour répondre à part mon cas personnel : je suis tout sauf soumis smiley


        • foufouille foufouille 15 août 2011 15:50

          "Lorsque l’on atteint ce stade, la vie change complètement. Il n’est plus possible de faire ou dire quoi que ce soit qui perturbe la paix et le bonheur des autres. Au contraire, un esprit équilibré ne devient pas seulement paisible en soi, mais aide aussi les autres à devenir paisibles. L’atmosphère autour d’un tel être va se charger de paix et d’harmonie, et cela va également influencer et aider les autres."
          ca fonctionne si tout le monde le fait
          si le bonheur de x est sadique ...........
          que va faire l’adepte ?


        • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 15:57

          Quantité de choses sont possibles. Quelques unes me viennent à l’esprit :

          - faire en sorte de ne pas dépendre soi-même d’un être au comportement sadique, on appelle ça aller vers l’autonomie.
          - aider ceux qui le veulent puissent ne pas en dépendre non plus, on appelle ça la solidarité

          Cela répond-il à votre question ?


        • foufouille foufouille 15 août 2011 18:03

          on choisit pas toujours
          il peut pas toujours fuir non plus
          ca doit donc avoir des limites


        • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 18:29

          Bien sur, ...les limites de sa préparation et de son imagination, qui est d’autant plus grande que justement sa conscience est ouverte .

          Par contre ce qui me gène, c’est l’utilisation du mot « fuite ». La méditation aide à adopter la bonne posture au niveau des art martiaux par exemple. Et là, il ne s’agit pas du tout de fuir. exemple pour l’aïkido

          Mise à part cela, il arrive que l’individu soit confronté à ses propres limites et là, l’art de vie lui permet de mieux assumer ses faiblesses ... sans culpabiliser.


        • Mor Aucon Mor Aucon 15 août 2011 22:39

          Foufouille a oublié ses classiques. Rappelez-vous celui qui écrivait pour se plaindre au député et recevait la transcendantale réponse : « Dites-nous de quoi vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer ».


        • NeverMore 15 août 2011 15:21

          La méditation Vipassana est elle halal ?


          • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 15:25

            Si la question est est-elle compatible avec la religion musulmane, la réponse est oui, comme indiqué dans l’article. Le bouddhisme n’a aucun monopole sur la méditation, comme le Coran n’a aucun monopole sur le jeune ...


          • NeverMore 15 août 2011 15:54

            Dont acte.

            Je me posais la question du fait du peu de représentation des pays musulmans dans la diffusion internationale.


          • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 16:07

            Je n’ai pas de réponse précise. Peut-être le fait que l’origine indous actuelle de plusieurs enseignant proviennent d’un pays en opposition historique et musulman, c’est à dire le Pakistan, y est pour quelque chose ...


          • NeverMore 15 août 2011 16:13

            Merci de vos réponses.


          • Ariane Walter Ariane Walter 15 août 2011 16:18

            Quel bonheur, quelle sérénité d’écouter et de voir l’histoire de ces hommes.
            Nous cherchons à changer le monde mais il est évident que nous devons commencer par nous changer nous-mêmes.

            la télé est le contraire de cette méditation qui crée un incessant bruit de fond.
            Internet est du moins silencieux.

            Oui, cet article, marc, comme le dit easy, est certainement le plus important que l’on puisse lire. Parce qu’il ouvre une porte, offre une solution et nous amène vers ce puits de sérénité qui est en nous et est notre seul véritable pourvoyeur de bonheur.

            Merci. J’adore le visage de cette femme. Et tous ces hommes dans cette prison sont beaux.


            • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 17:10

              La prison semble à la fois l’endroit le plus surprenant et paradoxalement le plus propice pour risquer l’évasion ultime, celle du voyage intérieure ...

              ça donnerait presqu’envie de faire un tout petit Dehli smiley


            • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 18:50

              Dans la prison de Tihar, le chant est aussi proposé. Quand à la préférence, tout est affaire de volontariat, sans volontariat pas de résultat, alors ... vous conviendrez peut-être qu’on doit surtout éviter d’imposer une méthode ou une autre. smiley


            • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 19:15

              Je signale aussi que je n’ai pas l’habitude de replier des commentaires et que le moinssage sur les commentaires n’est pas de mon fait.


              • zakari 15 août 2011 22:50
                « Vipassana : l’expérience qui change la prison »
                Comme j’ai pu le lire dans les réactions qui parle de prise de conscience

                Le titre est « clair » il parle de « retournement de la conscience » à voir comme d’une conversion , par la suite nous pouvons parler de prise de conscience pour ceux qui suivent et puis pour ceux qui ne suivent pas il y a ’la raison" qui est la folie de l’autre
                Et même dans ce cas nous sommes toujours dans un retournement de conscience fracturé
                Alors bien sur cela nous renvoie a la fracture social et que la prison est chez l’autre


                • Marc Viot Marc Viot 15 août 2011 22:58

                  Particulièrement bien ’enchainé’ (sans jeu de mot ou ... si peu smiley )

                  Merci .


                • zakari 16 août 2011 07:17

                  A ce poser la question si la prison n’est pas le monastère des matons

                  Le taulards vie également sont ivresse

                  Le nirvana est récurant comme pathologie , chacun s’y retrouve


                • Marc Viot Marc Viot 16 août 2011 08:18

                  Amusant.

                  Sinon, Savez-vous le prix qu’ils doivent payer, dans tous les sens du terme, pour se procurer cette évasion transitoire ?


                • sparte sparte 16 août 2011 20:05

                  toujours aussi positif ...


                • sparte sparte 16 août 2011 20:06

                  Par Calmos (xxx.xxx.xxx.195) 16 août 06:59
                  Pfff... !!!
                  Nos taulards à nous sont avance par rapport aux taulards indouxLeur Nirvana ils le trouvent dans le shiit que leur balancent leurs cousins par dessus les mursSous les yeux bienveillants de leurs matons qui non seulement se sucrent mais en retirent une certaine tranquillité

                  * * * *

                  Toujours aussi positif


                • zakari 16 août 2011 07:02

                  nevermore
                  « La méditation Vipassana est elle halal ? »

                  Si vous arrivé a me suivre , faudrait que vous « allier voir » dans votre gnose du musulman qui s’ignore si j’y suis
                  En attendant le pauvre musulman gnostique et athée que je suis reste en prison dans le secret de son langage

                  je n’ai pas lu l’article , car il est trop long , mais une simple contemplation intuitive et unitive au travers de deux commentaires et du titre de l’article , m’autorise a m’enivrer de son essence

                  pour répondre a la question
                  « La méditation Vipassana est elle halal ? » oui et non , en faite rien ne ressemble a cette question outre qu’elle renvoie a un doute méthodique ,donc que la question en elle même n’est que la recherche de sa propre méthode pour parfaire son langage

                  La méditation est tel utile ?
                  Disons qu’elle est a la hauteur de l’aspiration de celui qui la pratique , une béquille
                  Boire un bon café et fumé une cigarette peut faire le même effet si on recherche un effet .

                  Le véhicule intuitif est plus directe et a la porté de tous , mais sa lecture peut tomber dans l’apparence de l’immoralité , la prison est une solution pour celui qui est dehors


                  • Marc Viot Marc Viot 16 août 2011 08:37

                    >Je n’ai pas lu l’article , car il est trop long

                    ça m’embête un peu que vous veniez discuter d’un sujet que vous n’avez pas vu, parce que l’article traite de la méditation Vipassana, qui est une méditation particulière.
                    et discuter de l’utilité de la méditation sur un plan général dans le cas présent, c’est un peu comparer nourriture et façons de se nourrir, ça n’a pas vraiment de rapport.

                    Cette mise au point faite et si vous, je vous rappelle qu’il y a une vidéo qui aborde la question de l’utilité en prison de manière très pratique.


                  • zakari 16 août 2011 10:09

                    Marc Viot
                    "ça m’embête un peu que vous veniez discuter d’un sujet que vous n’avez pas vu, parce que l’article traite de la méditation Vipassana, qui est une méditation particulière. « 

                    oui , j’ai écris que l’on pouvais aller au delà de cette pratique avec un véhicule plus intuitif , qui était accessible par tous sans faire de méditation
                    J’ai ramené toutes les religions et pratique philosophique a une simple métaphore de langage ou un symbole qui ne peut se définir dans l’impermanence

                    je lis plus haut
                     »La méditation Vipassana est une grande méthode très classique, pratiquée dans le cadre du bouddhisme Théravada (Bouddhisme du Sud, ou "Petit Véhicule« par facilité de langage. »

                    Lorsque j’écris une simple contemplation intuitive et unitive au travers de deux commentaires( impermanences ) et du titre de l’article (l’essence du texte ) , m’autorise a m’enivrer de son essence

                    Je parle du soutra du lotus le véhicule unique

                    Dans la majorité des commentaires je retrouve cette pratique du véhicule unique
                    sans devoir pratiquer un folklore

                    Comme exemple ce qui est appelez le NWO est le folklore, ce qui n’empêche qu’il est en quête d’unité par la globalisation


                    • Marc Viot Marc Viot 16 août 2011 15:12

                      Oui, l’article traite d’une méditation hors d’un contexte sacré. C’est l’absence de contexte sacré qui permet à cette méthodologie d’être appréhendé par des laïques et des pratiquants de religions différentes.

                      Que vous considériez cela comme du « flolkore » est donc tout à fait normal, c’est même fait pour.


                    • zakari 16 août 2011 10:21

                      D’ailleurs la pyramide de ponzzi des avatars du dollars fini avec un seul regard unique

                      Donc ceci pour dire que quelques soit la philosophie ou le culte ; il s’agit toujours de folklore ou de la béquille
                      Sur la forme il n’y a rien a changer a nos prisons , disons que le langage de la violence est un peu plus spectaculaire qui n’invalide pas pour autant la méditation Vipassana ailleurs

                      je dirais qu’il s’agit juste d’une polémique pour passer le temps ou une raison de vivre


                      • sparte sparte 16 août 2011 20:13

                        Pour informations je vous signale que des chrétiens pratiquent Vipassana, ou d’autres formes d’enseignement à la médiation ; la médiation est un état de vacuité, état qui permet seul d’accéder à la vérité de la vie. Cela ne peut s’expliquer, il faut le vivre.

                        S
                         


                        • sparte sparte 16 août 2011 20:18

                          SUGGESTION AUX PROPRIO DU SITE :
                          POURQUOI NE PAS UNE OUVRIR UNE RUBRIQUE : MEDITATIONS ?


                          • sparte sparte 16 août 2011 20:19
                            cette méthode est appliquée aux Etats-Unis avec les mêmes résultats spectaculaires qu’en Inde. Un documentaire a été tourné aux USA :
                            dhammabrothers.com/

                            FABULEUSE AMERIQUE AUSSI ... enfin en moins que que les INDES
                            entre les deux l’Europe est devenue un nain ... économique, et spirituel.


                            • Old Dan Old Dan 17 août 2011 02:37

                              J’aime bien  : « La prison est une solution pour celui qui est dehors »

                              Assis devant le mur, immobile depuis 20 minutes, une pensée qui traverse :
                              « ... Tiens, un article vipassana sur Agora, l’autre jour... Bizarre.. Allez, reprendre à 1... »

                              (Sourire intérieur)


                              • zakari 17 août 2011 12:55

                                (Sourire intérieur)
                                je suis le pire cauchemars

                                explique moi pourquoi je ne peut pas poster des smiles dans les textes , ils sont toujours transparent lorsque je les édite  ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès