Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Visite du président chinois : la France est-elle bien placée pour donner (...)

Visite du président chinois : la France est-elle bien placée pour donner des leçons ?

Le programme du président chinois, arrivé jeudi 4 novembre en France pour une visite d’Etat de trois jours, a été conçu sur mesure pour la seule concrétisation des accords commerciaux chiffrés en milliards d’euros. Hu Jintao ne tiendra pas de conférence de presse conjointe avec son homologue, comme c’est l’usage, et ne prendra donc pas le risque d’être confronté au thème de la situation des libertés dans son pays suite à la question d’un journaliste indélicat.

La Chine fait bondir ses taux de croissance, fait preuve d’un dynamisme commercial stupéfiant sur les marchés internationaux, réduit progressivement ses poches de pauvreté, élargit son marché intérieur, mais reste en effet très en retard dans le domaine des libertés individuelles. Cette économie prospère qui se positionne désormais au deuxième rang mondial après les Etats-Unis est comme maintenue sous une chape de plomb. Nul doute qu’un processus, par ailleurs inévitable, est en marche qui va probablement déboucher sur des avancées. La libération du Prix Nobel 2010 de la paix Liu Xiaobao, opposant au régime emprisonné depuis 2009, pourrait constituer un premier signe dans cette direction.

Cela étant, qui peut sérieusement croire, comme l’affirment les ONG, que Nicolas Sarkozy fait l’impasse sur la question des Droits de l’Homme pour ne pas prendre le risque de perdre des milliards d’euros de contrats ? En revanche on peut se demander si la France est aujourd’hui bien placée pour donner des leçons aux chinois.

Triste tableau en effet que celui de la « patrie des Droits de l’Homme » par les temps qui courent. La France s’est récemment distinguée sur la scène européenne en organisant des expulsions en masse de Roms, sa majorité parlementaire adopte sans arrêt des mesures de plus en plus répressives en matière d’entrée et de séjour des étrangers sur le territoire, la dernière en date annule la gratuité des soins pour les sans-papiers démunis. Le gouvernement est constamment en guerre avec les cités ghettos, produits de plusieurs décennies d’exclusion sociale, les bavures policières sont monnaie courante, la procédure de garde à vue vient d’être jugée non conforme au droit européen. Le droit au logement est resté lettre morte, tout juste valable pour les grands discours, tout autant que les belles paroles au sujet de la lutte contre les discriminations raciales, qui n’empêchent toujours pas l’érection de murs infranchissables aux portes des entreprises pour les jeunes d’origine étrangère. Cette France-là ne peut pas se permettre de donner des leçons, et qui plus est de façon publique.

Dès lors, on ne peut que comprendre la réserve dont semble vouloir faire preuve Nicolas Sarkozy, qui préfère sans doute la discrétion confortable des apartés diplomatiques sûrement mieux appréciée par l’Empire du Milieu.

www.mediaterrannee.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.07/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • glopy1 5 novembre 2010 12:14

    oui, france, chine, irak, afganisthan et Iran, c’est pareil


    • easy easy 5 novembre 2010 13:22

      La question titre est sophiste

      Pour donner des leçons, il faut être diplômé es perfection. En dehors des profs de 35 ans qui peuvent donner des leçons aux enfants, personne d’autre n’est suffisamment parfait pour pouvoir donner des leçons à qui que ce soit.

      Ce qui n’empêche, que des milliards d’individus semblent se faire mutuellement la leçon.
      Ils semblent.

      Parfois même ils le prétendent, ils prétendent être en position de donner des leçons. Mais bon, c’est le jeu de la coquerie, nous le savons tous, c’est sans aucune portée.

      On peut donc, parfois, demander si Durant est qualifié pour donner des leçons alors qu’il dit clairement pouvoir le faire.
      On pourrait par exemple poser cette question sur NS devant une de ses forfanteries où il se pose très clairement en supérieur.

      Mais on ne peut pas poser cette question concernant un pays.
      La France, en tant que masse de 70 millions d’habitants ne s’est jamais exprimée d’une seule voix. c’est impossible et heureusement. La vraie France comporte des millions d’individus allant des plus modestes aux plus prétentieux. Il est faux, sophiste de commencer par poser que cette masse se pose en donneuse de leçon car la réponse ne peut être que négative.


      La question titre est une réponse déguisée en question.




      Aucun peuple n’est parfait, sur quelque sujet que ce soit et aucun peuple n’est qualifié pour donner des leçons.
      Il n’est pas sain de poser le fait que la France prétendrait donner des leçons.




      Cela dit, ce n’est pas parce qu’on n’est pas parfait, ce n’est pas parce qu’on se reconnaît imparfait, qu’on ne peut plus rien reprocher à qui que ce soit. Car dans ce cas, autant fermer Avox et ne plus jamais parler à qui que ce soit, ne plus jamais se plaindre au poissonnier de son poisson pourri.

      La rhétorique occidentale exige qu’on pose son discours moraliste en tant que parfait (c’est toujours implicitement compris dans le texte). C’est un incontournable de notre façon de parler. Ici, on ne peut pas commencer par dire « Hier j’ai écrasé un chien d’avoir roulé trop vite » et poursuivre par « Je vous reproche d’avoir tardé à me répondre »

      C’est une rhétorique qui dénie donc fondamentalement notre vérité entière. Elle est ultra cosmétique, se fonde sur l’apparence, le cosmétique. Mais personne ne s’y trompe. Chacun sait que le magnifique coq qui nous fait la leçon a les pieds dans la merde.


      • glopy1 5 novembre 2010 13:30

        va surtout faloir être fort pour vendre aujourdhui des A380


        • ZenZoe ZenZoe 5 novembre 2010 16:19

          L’hypocrisie la plus totale règne en la matière. L’un fait semblant de savonner l’autre, l’autre fait semblant de promettre, et que je te fais de grandes déclarations, et que je te mélange allégrement intérêts commerciaux et droits de l’homme etc etc. Tout ça pour finir dans les sourires par des signatures au bas d’un contrat. Chacun est dans son rôle, le peuple est, croit-on, enfumé.

          Pas du tout ! Le peuple n’est pas enfumé et voit bien clair. La Chine est une dictature politique, soit. La France est en train de le devenir, lentement mais sûrement. La Chine est une dictature commerciale, OK. La France voudrait bien faire comme elle. Bon, et alors ?

          Qu’on arrête de mélanger les deux choses d’abord. Les consommateurs français, si le déséquilibre commercial et les droits de l’homme les préoccupent vraiment, peuvent aussi bouder les produits made in china et acheter français - ce qui, au passage, résoudrait bien des problèmes de compétitivité des entreprises et de chômage entre autres.


          • amipb amipb 5 novembre 2010 18:14

            Entièrement d’accord avec votre analyse. Les choix du gouvernement ne sont pas les choix du peuple, et ce même peuple a plusieurs leviers pour faire pression sur les dictatures .

            Mr Sarkozy est un modèle réduit de Hu Jintao, sa politique va totalement dans le sens d’une aristocratie politique qui s’enrichit sur le dos du peuple, tout comme les cadres du parti communiste chinois.


          • jak2pad 5 novembre 2010 23:40

            bien sûr, France = Iran.... la vieille rengaine du gaucho tiers-mondiste....


            • gf.delhomme 6 novembre 2010 01:44

              qui se ressemble s’assemble


              vous ne trouvez pas curieux que c’est pendant cette visite que c’est clos le budget de l’a400m l’airbus de transport de troupe 

              si on en a vendus sous le manteau une centaine à la chine, ils vont pouvoir faire du tourisme militaire, avec la possibilité de nous parachuter 10000 personnes par rotation de 48 heures

              pareil avec le nucléaire que nous allons fabriquer en sous traitance en chine, déja que l’epr est refroidit avec de la flotte en cas de fusion du coeur, ( ça fait un peut cocotte minute ) mais alors là avec du beton chinois en guise de marmitte, ils vont avoir brodway pour le même prix

              non, soyons serieux, les chinois n’ont que l’avantage de la gestion du nombre pour le reste c’est un peuplé d’imbéciles, de radins, et de copieurs

              • Gérard Luçon Gerard Lucon 6 novembre 2010 07:38

                si nous regardons les droits de l’homme sous le règne des bouddistes tibétains, droit de vie et de mort sur les paysans, chatiments corporels, esclavagisme, nous ne pouvons que constater que la situation s’est considérablement améliorée en Chine !

                En France, sous le petit monarque, cette situation empire

                En bref quand la Chine avance, la France recule ...


                • amipb amipb 6 novembre 2010 08:51

                  Encore un communiste échappé du grand bond en avant. Vous avez raison, le Dalaï Lama a bien plus de sang sur les mains malgré les millions de morts du régime maoïste et les emprimsonnements arbitraires et les tortures du parti unique chinois.

                  Le paradoxe n’a pas l’air de vous étouffer.


                • Gérard Luçon Gerard Lucon 6 novembre 2010 10:26

                  ben voyons, l’idolatrie n’est pas interdite, vous en êtes une preuve vivante ... Voulez-vous une photo du dalai-lama avec son ancien précepteur, l’officier SS Henrich Harrer ? il suffit de regarder dans « la libre belgique » du 9/1/2006 ou bien page 230 du livre Histoire du bouddhisme tibétain, Harmattan ...


                • amipb amipb 6 novembre 2010 22:03

                  Toujours la même rengaine haineuse, n’est-ce pas ? L’idolâtrie, c’est pourtant vous qui la pratiquez en minimisant à l’envi les destructions occasionnées par le régime chinois, et en retirant au peuple tibétain tout droit à l’auto-détermination.

                  J’imagine combien il doit être difficile de vivre dans un monde où l’on imagine que ce qui n’est pas blanc est noir, et inversement. Manichéisme quand tu nous tiens...


                • Gérard Luçon Gerard Lucon 7 novembre 2010 09:36

                  aucune haine, simplement je connais bien, voire très bien la Chine et son histoire ; celle du Japon aussi ; jai aussi étudié les relations entre ces deux pays et notamment la partie autour et durant la seconde guerre mondiale, quand les bouddhistes tibétains soutenaient le Japon. Je ne suis ni communiste, ni anti-communiste, la Chine n’est ni communiste ni anti-communiste, c’est un pays à la dimension d’un continent et qui protège ses minorités, leurs cultures, leur croissance démographique. En ce qui concerne la situation du Tibet il est patent que si vous vous contentez des sites dalailamaphiles vous n’irez pas très loin. Lisez Maertens et son histoire du bouddhisme tibétain, lisez Conroy et Morrisson et leur étude sur « the secret war of the CIA in Tibet », 

                  Ensuite durant la seconde guerre mondiale, et pour contrer l’expansionniste indien et anglais (ligne Mac Mahon, guerre de l’opium, Traités inégaux), également pour punir le Dalai Lama de son alliance avec le Japon (in QingYongZhang A secret story of Japan coveting Tibet), le Président Roosevelt a promis à Tchang Kai Tchek que le Tibet resterait dans le giron chinois et ne serait jamais reconnu comme Etat par les USA (in Telegrams sent by Soong Tes-ven, foreign minister of the Republic of China (ROC) during World War II, showed that Kuomintang leader Chiang Kai-shek and U.S. President Franklin D. Roosevelt reached a consensus that Tibet was part of China’s territory. The collection, compiled by professor Wu Jingping from the Shanghai-based Fudan University and Kuo Tai-chun, research fellow at the Hoover Institution of Stanford University, included telegrams sent in 1943, when Soong reported to Chiang the results of his discussion with British Prime Minister Winston S. Churchill over the Tibet issue at a Pacific Council meeting in Washington DC. In one of the telegrams, written in Chinese, Soong reported a dialogue between Roosevelt and Churchill. « Roosevelt said, ’I asked Churchill why did he mention Tibet at all, and he replied that Britain had no intention to occupy the region. I then said that Tibet had been part of China since imperial times and it is now part of the Republic of China, which had nothing to do with Britain.’ »).


                • amipb amipb 8 novembre 2010 11:02

                  Merci pour votre réponse.

                  Vous connaissez bien la Chine, c’est un fait, mais vous semblez bien mal connaître la minorité ethnique appelée « tibétains ». Justifier l’invasion du Tibet (indépendant depuis 1912) du fait que son régime était moyenâgeux (ce que même le Dalaï Lama conçoit) me semble relever de la malhonnêteté intellectuelle : car quel pays n’a pas eu sa période sombre ? Est-ce que cela implique que tous les pays dont les régimes ne nous conviennent pas doivent être envahis et « libérés » ? Et libérés de quoi, pour aller dans quelle direction ?

                  La Chine, n’en déplaise à certains, et de l’aveu même des chinois, n’a rien de communiste. Les grandes fortunes sont presque toutes des cadres ou des proches du Parti, et nombreux sont les laissés pour compte. Voir notamment les foules de paysans arrivant avec leurs affaires dans des sacs plastique Carrefour dans toutes les grandes villes, à la recherche d’un emploi souvent très mal payé. Il n’y a aucune répartition des richesses telle que le communisme la définit.

                  Enfin, le régime tibétain a très nettement changé. Le gouvernement en exil est démocratique, et le Dalaï Lama, XIVe du nom, avait déjà amorcé des réformes du temps de sa présence au Tibet, réformes d’ailleurs très mal vues par les aristocrates tibétains de l’époque.

                  Je connais très bien les peuples tibétophones, comme au Tibet, au Bhoutan et au Zanskar, où je travaille 1 à 2 fois par an dans le cadre d’une association humanitaire, et je peux vous dire que nombre d’allégations du livre que vous m’avez indiqué, « Histoire du bouddhisme tibétain », sont soit incomplètes, soit erronées. Mais de la part d’une personne (Elisabeth Martens) qui se dit spécialiste du Tibet mais n’est en fait qu’une biologiste spécialisée en médecine traditionnelle chinoise, proche de l’extrême gauche, rien d’étonnant...


                • juluch 6 novembre 2010 11:08

                  pfff !!

                   Article et discours qui mène à rien !!

                  Si se n’est que la France est raciste, pas belle, bavures policières, citées ghettos et autres foutaises haineuse !!

                  elle te plait pas la France ????



                  • Tiberius Tiberius 6 novembre 2010 11:12

                    Vous avez raison, c’est en effet à la France de prendre des leçons de la Chine  : En s’inspirant par exemple de la répression ouïghoure pour régler ses problèmes dans les banlieues à forte population musulmane...

                    Gros malin ! smiley


                    • Vent d'est Vent d’est 8 novembre 2010 00:42

                      Pour ceux qui gueulent contre la suprématie des States de l’Ue, d’Israel... certe suprématie condamnable... mais attendez que la Chine atteigne son niveau de 1ere superpuissance économique, militaire et démographique, c pour dans plus très longtemps.... Vous pleurez, et les States vous paraitrons comme des bisounours à coté.


                    • juluch 6 novembre 2010 12:06

                      Les Ouïghoure ont voulu foutre la merde en Chine......ils se sont mordu les doigts !!


                      Lol !!!

                      • Gérard Luçon Gerard Lucon 7 novembre 2010 17:08

                        les ouigoure peuvent se mordre ce qu’ils veulent, leur capacité de travail, leur nombre et leur vitalité intrinsèque ne vont pas changer le PIB chinois !

                        Parce qu’il sont combien au total : maximum 0,5/100 de la population ....et encore, j’ai peut être compté les morts ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Tahar-yazid


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès