Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vive la résistance espagnole !

Vive la résistance espagnole !

La guerre de la santé est déclarée en Espagne !

Tous les acquis sociaux sont menacés en Espagne...

Après les réductions des salaires des fonctionnaires, après la réduction drastique des subventions versées pour la préservation des mines, après de nombreuses autres attaques, le gouvernement s'en prend au système de santé des sans papier.

Avant le décret scélérat qui s'applique à partir du 1er septembre 2012, le système de santé espagnol était l'un des plus solidaires de l'Europe !

« Lorsque l’on vit en Espagne, la santé publique est gratuite, que l’on soit travailleur ou chomeur. On ne paye rien*, qu'il s'agisse d'une consultation pour une otite ou un accouchement à l'hôpital. »

Tout ceci est du passé....

Les sans papier sont exclus de ce système ;

Voici les enjeux de ce retour en arrière, expliqué par les résistants en colère :

« Le plus grave dans cette réforme du système de santé, c’est précisément qu’elle passe d’un système universel de droits des personnes, basé sur des valeurs comme la solidarité sociale (« Je peux rester au chômage », « Je peux tomber malade alors que je suis au chômage », « Aujourd’hui pour toi, demain pour moi ») et de justice sociale (« Toute personne a le droit à l’éducation et à la santé », « Garantir des droits à tous est le meilleur moyen pour créer une société meilleure ») à un soi-disant système dans lequel chacun reçoit ce qu’il paie, et doit justifier de sa qualité d’« asssuré(e) », qu’il possède une assurance qui le couvre face à la possibilité de tomber malade ou de recourir à des soins de santé. Le recul des droits des citoyens est manifeste, sans pour autant permettre de réaliser d’économies significatives.

Alors qu'un décret va limiter l'accès gratuit au système de santé publique pour les immigrés en situation irrégulière, ces objecteurs de conscience s'engagent.  »

Face à ce recul social sans précédent, des professionnels de santé ont décidé de signer et de diffuser une plateforme de désobéissance citoyenne.

Plus de 1000 professionnels de santé continueront à soigner sans faire de distinction en fonction des origines nationales des patients.

Des régions comme le Pays Basque et l'Andalousie entrent en résistance en refusant de faire appliquer la réforme de santé....

Pour le gouvernement central espagnol, la désobéissance des personnels de santé est illégale... Il s'apprête à poursuivre en justice les défenseurs de la santé gratuite.

Qui gagnera le bras de fer ?

Ce gouvernement qui obéit aux diktats de l'Union européenne imposant la réduction des déficits publics ou celles et ceux qui ne veulent pas que leur pays fasse un bond en arrière ?

Cette décision gouvernementale espagnole est inique et dangereuse car comme l'expliquent des résistants :

la fin de la santé publique gratuite c'est le risque de voir revenir des épidémies qui ne font pas de différences entre les sans papier et les nationaux !

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.34/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • kemilein 3 septembre 2012 13:54

    les cons on devrait les tuer.... ca devrait pas être permis qu’ils enfantent non plus, après ça propage des conneries aussi stupide et c’est contagieux la connerie.

    vozaki sossio salario paske mwa chlè zè chamè vu.... les fonctionnaires ? triple buse de crétin, faudra vous le dire combien de fois ?

    ces putains de fonctionnaires sont ceux là même qui empêche que votre beau monde tombent en ruine, abrutit d’imbécile stupide. le fonctionnaire est le gardien de la paix dans ton beau pays crétin.

    sucre les médics et la santé, sucre l’école garderie et roue de secoure de la stupidité parentale, sucre le flicaillon qui te colle des pv en veux tu en voila.
    Sucré les moi tous !! et voyons voir dans quel monde on sombre... entre les désespéré qu’on plus rien a perdre et les possédants les seuls a pouvoir acheter les putains qui garderont leur corps contre la colère légitime des envieux.


  • niblabla 3 septembre 2012 14:18


    Il me semble que dire que la France s’en sors grâce à ses fonctionnaires est peut-être un peu loin de la vérité. ça manque en tout cas d’un peu d’argumentation.

    Évidemment ils sont utiles, maintenant dans l’équation recette/dépense, les dépenses ne serait ce que lié au salaires des fonctionnaires est très important.


  • perlseb 3 septembre 2012 14:44

    Simple, pas de fonctionnaire, pas d’école publique. Donc à part les riches (relativement peu nombreux, c’est le principe), les français seraient en majorité illétrés. Pour ceux qui ne jurent que par la productivité (mère de toutes les richesses !), elle n’est simplement pas terrible avec des illétrés (donc le revenu ne pourrait être qu’en rapport, c’est-à-dire faible).

    Maintenant, il est vrai que quand on est riche, on peut vouloir revenir à l’ancien régime (ce que veut la troïka UE, FMI, BCE). Ne serait-ce que pour s’y croire face à des miséreux en guenilles.

    Mais dans un monde où les écarts de propriété sont aussi énorme, je suis pour la suppression de la police et de l’armée pendant un temps pour permettre une guerre civile de réajustement (histoire de pendre par les c... ceux qui ne veulent plus de fonctionnaires alors qu’ils protègent leurs avoirs, avoirs qui sont sans rapport avec ce qu’ils pourraient défendre s’ils étaient seuls).

    Les fonctionnaires participent donc activement à la privatisation des bénéfices (protection de propriétés privées) et à la socialisation des pertes (tout le monde paye pour la police, même quand son revenu est faible et qu’on ne possède rien : TVA).


  • LE CHAT LE CHAT 3 septembre 2012 11:35

    la France doit encore être trop riche pour qu’on refuse de les faire payer même pour un petit forfait de30€ .
    On en reparlera dans quelque temps , quand on remboursera encore moins ceux qui cotisent alors que des envahisseurs viennent piller la sécu sans jamais avoir apporté quoi que ce soit ....


    • kemilein 3 septembre 2012 13:55

      «  »viennent piller la sécu sans jamais avoir apporté quoi que ce soit ....«  »
      prouve le


    • epicure 3 septembre 2012 22:23

      les problèmes de la sécu ce n’est pas les sans papiers ou fonctionnaires qui en sont responsables, amis les patrons, actionnaires qui ne payent pas les cotisations.
      S’ils payaient tous les sommes dues, il n’y aurait pas de déficit de la sécu.


    • Cadoudal Cadoudal 5 septembre 2012 01:01

      Budget de l’AME en 2011 : 788 millions d’euros


    • Inquiet 3 septembre 2012 11:37

      Je ne suis pas professionnel de santé, mais il me semble tout de même que le virus, la bactérie, le microbe en général s’en fiche royalement qu’on ait des papiers ou pas.


      Que se passera-t-il lorsqu’une population conséquente de gens potentiellement infectés renonceront à se soigner ?

      Les microbes auront-ils intégrés la logique du « pas assez de sous » pour se conformer à la doxa néolibérale et ainsi épargner les méritants bien assurés ?

      Un peu comme le nuage de Tchernobyl qui s’est arrêté aux frontières ?


      • Inquiet 3 septembre 2012 12:34

        Calmos, j’ai bien compris que vous preniez mon intervention à contre-pieds, en insistant sur le fait que c’est justement le fait de la population « sans papiers » qu’il existe un risque.


        Cependant, ça ne rend pas obsolète mon questionnement profond sur la limitation des soins en fonction de ses origines :

        1) Pouvez-vous GARANTIR qu’aucun sans-papier ne passera la frontière ?
        Beaucoup de maladie n’ont besoin que de peu de porteurs pour générer une épidémie.

        2) Dès lors que les malades sont là, le fait de les reconduire à la frontière empêche-t-il tout processus de contamination pendant la reconduite même en faisant attention ?

        3) Peut-on garantir que personne n’ira faire du tourisme dans les pays soit-disant générateur d’immigration sanitaire ? Et en filigrane, cette personne garantira-t-elle ne pas ramener une de leurs « saloperies » ?

        Vous voyez, Calmos, il y a tellement de cas d’écoles et de scénarios envisageables, que le mieux reste encore le principe de précaution : SOIGNER TOUT LE MONDE.

        Ironie du sort, cela pourrait même sauver ceux qui refuse ce mode de pensée smiley


      • Leo Le Sage 3 septembre 2012 12:52

        @Par Inquiet (xxx.xxx.xxx.128) 3 septembre 12:34
        Vous dites : « Pouvez-vous GARANTIR qu’aucun sans-papier ne passera la frontière ? » [...]
        Calmos sera volontaire pour taper s’il le fallait.

        Vous dites : "Dès lors que les malades sont là, le fait de les reconduire à la frontière empêche-t-il tout processus de contamination pendant la reconduite même en faisant attention ?" [...]
        Il conseillera les masques à gaz je présume...

        Vous dites : "Peut-on garantir que personne n’ira faire du tourisme dans les pays soit-disant générateur d’immigration sanitaire ? Et en filigrane, cette personne garantira-t-elle ne pas ramener une de leurs « saloperies » ?"
        C’est trop compliqué pour Calmos... smiley
        Calmos ramène déjà sa fraise alors vous savez ce n’est pas important pour lui...

        Vous dites : « SOIGNER TOUT LE MONDE »
        Calmos va dire qu’il ne veut pas qu’on le soigne parce que peut-être qu’un stranger y a déjà touché...
        Il est inquiét pour lui...
        Il sera déjà mort bien avant de toutes les façons...

        Je compatis.

         
        Cordialement

        Leo Le Sage
        (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


      • lebreton 3 septembre 2012 13:28

        @inquiet 


        calmos fait partie de ses salauds de fascistes , indécrottables ,inutile de parler a ces gens ,fils de criminels de guerre ou futurs ,c’est de la race de chien 

      • Nums Nums 3 septembre 2012 13:40

        @Calmos


        Va te faire soigner !

      • kemilein 3 septembre 2012 13:57

        clamos et le chat sont des collabos
        on serait en Seconde qu’ils vendraient du juif pour s’acheter du pain cocorico.


      • Leo Le Sage 3 septembre 2012 14:02

        @Par Nums (xxx.xxx.xxx.252) 3 septembre 13:40
        Vous dites : « Va te faire soigner ! » [...]
        J’essaye de lui faire entendre raison, mais s’il ne veut pas, on fait comment ?
        On lui met la camisole ?
        Je vous le demande parce que sa matière grise s’est noircie...
        A force de chauffer [énervement] tout se carbonise...

        Vous méritez une médaille : vous pensez au bien de Calmos pour la salubrité publique.

         
        Cordialement

        Leo Le Sage
        (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


      • Nums Nums 3 septembre 2012 14:40

        @ Leo


        Le « va te faire soigner », c’est parce que l’article traite des soins. Un petit trait d’humour qui vaut ce qu’il vaut...

        Vous méritez une médaille : vous pensez au bien de Calmos pour la salubrité publique. 

        Je pense d’abord à notre bien, nous qui le lisons. Donc, oui, en se soignant, Calmos ferait oeuvre de salubrité publique.

      • Leo Le Sage 3 septembre 2012 15:09

        @Par Nums (xxx.xxx.xxx.252) 3 septembre 14:40
        Vous dites : « Un petit trait d’humour qui vaut ce qu’il vaut... » [...]
        Lorsque j’ai vu ce trait d’humour je me suis dit qu’il fallait absolument que je souligne et force un peu le trait... smiley

        Vous dites : « Je pense d’abord à notre bien, nous qui le lisons. Donc, oui, en se soignant, Calmos ferait oeuvre de salubrité publique. » [...]
        Franchement, s’il fallait lire tous les commentaires des ... je préfère pas.
        Dans mon cas, je lis tous vos commentaires lorsque c’est possible.
        Pour avoir un esprit sain, il faut lire des choses saines pas toutes ces coch...ies qu’on nous balance.

        Merci d’avoir réussi à nous faire rire tous. smiley

        PS : si vous me reprochez quelque chose, faites comme d’habitude : osez le dire... smiley

        @Par kemilein (xxx.xxx.xxx.171) 3 septembre 13:57
        Vous dites : « on serait en Seconde qu’ils vendraient du juif pour s’acheter du pain cocorico. » smiley
        Ne soyez pas trop méchant, ils vont finir par boycotter Agoravox... smiley

         
        Cordialement

        Leo Le Sage
        (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 septembre 2012 23:57

        @ Lebreton.

        Un peu rude pour cet âne de Calmos, mais pas mieux.

        +1

         smiley smiley


      • nicolas_d nicolas_d 4 septembre 2012 22:55

        @Inquiet
        Ils ne sont pas cons... les questions que vous vous posez ils se les sont posées...
        Alors on est presque obligés de tomber dans le morbide.
        Mais non, c’est normal. C’est le capitalisme. Tout doit se payer, se vendre. Rien de gratuit. C’est pas logique chez eux la solidarité. C’est pas rentable à court terme.
        Ceux qui crèvent ? Ils s’en foutent.
        S’ils crèvent en masse ? « Il doit bien y avoir un moyen de se faire de l’argent » !

        Vous avez raison d’être inquiet smiley


      • CHALOT CHALOT 3 septembre 2012 12:30

        Ces sans papier espagnols travaillent depuis longtemps en Espagne et font des travaux que les espagnols ne veulent pas faire. Ils ont été appelés par des entreprises et non par les « associations de gauche ».
        La régularisation ou pas n’entre pas dans le champ de cet article : ici la question autour des acquis et de l’avenir de la santé et les conséquences de l’irresponsabilité du gouvernement.


        • foufouille foufouille 3 septembre 2012 13:55

          « Ces sans papier espagnols travaillent depuis longtemps en Espagne et font des travaux que les espagnols ne veulent pas faire. »
          car sous payes


        • manusan 4 septembre 2012 11:02

          « Ces sans papier espagnols travaillent depuis longtemps en Espagne et font des travaux que les espagnols ne veulent pas faire. »

          N’importe quoi CHALOT, tu connais rien à ce pays.

          Les espagnols ont refusé de bosser à 300 euro / mois, les patrons ont ramené des marocains par millions pour faire le taf, MAIS T’ES QUI POUR TRAITER LES ESPAGNOL DE BRANLEURS ? vas bosser à 300 euro à ramasser des fruits et légumes on en reparlera.

          Relis Marx bordel, quand tu met un espagnol en compétition salariale avec un marocain c’est terminé, et je te parle même pas des asiatiques qui dévalue leur monnaie. Depuis ça tient par une bulle de crédit monumentale lié à l’euro, mais la fête est terminée, les épargnants et les rentiers-retraité vont passer à la caisse dans toute l’UE, les immigrés ne paieront pas vos retraites, les actifs arrivent à peine à se loger, vous vous êtes fait enfumer.

          La gauche est devenu l’idiote utile du capitalisme mondiale, vous n’avez pas le monopole du cœur, vous êtes en grande parti responsable de ce bordel.

          citation du dernier vrai politicien de gauche :

          Le 6 janvier 1981, L’Humanité publiait la lettre qu’adressait Georges Marchais au recteur de la mosquée de Paris à propos de l’immigration : «  J’approuve le refus de Paul Mercieca de laisser s’accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, d’immigrés ; en raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membre de leurs familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. La cote d’alerte est atteinte […] C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration. Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions, et parfois des heurts entre immigrés des divers pays. Cela rend difficile leurs relations avec les Français. Quand la concentration devient très importante […] la crise du logement s’aggrave ; les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles immigrées, plongées dans la misère, deviennent insupportables pour les budgets des communes. »

          relire ça 30 ans après ça fait réfléchir.


        • Philippe MEONI Philippe MEONI 4 septembre 2012 13:42

          Par manusan (xxx.xxx.xxx.13) 4 septembre 11:02

          "Les espagnols ont refusé de bosser à 300 euro / mois, les patrons ont ramené des marocains par millions pour faire le taf, MAIS T’ES QUI POUR TRAITER LES ESPAGNOL DE BRANLEURS ? vas bosser à 300 euro à ramasser des fruits et légumes on en reparlera.« 

          manusan, je sus expatrié et entrepreneur en Espagne depuis 2005, et visiblement, c’est toi qui ne connaît rien à ce pays...

          Refuser de bosser pour 300 € par mois ? Le salaire minimum NET garanti depuis l’arrivée de l’euro est de 1.000€ net, d’ailleurs, la tranche la plus basse des travailleurs est appelée »mileuristas« (de mil euros) comme nous dirions, nous, en France, des »smicards« ...

          Le salaire moyen annuel du privé, juste avant le début de »la crise« en 2007, était de 20.438€ (concernant la tranche des employés cat 2, secrétaires, caissiers etc...)
          Voici le tableau ou tu retrouveras les sources par communautés :

          http://www.ine.es/prensa/np568.pdf

          Il s’est passé deux phénomènes au sujet des immigrés :
          1 - Les espagnols ne voulaient plus faire les tâches ingrates des métiers manuels au profit des emplois dans le tertiaire, beaucoup moins pénibles
          2 - La plupart s’est laissé convaincre de pouvoir devenir rentier par le »ladrillo« , l’immobilier

          Les 5 millions d’immigrés (majoritairement venant d’amérique latine (les »machu-pitchu" tel qu’on les appelle ici) ont d’ailleurs quasiment tous été régularisés par le gouvernement PSOE de Zapatero pour combler le déficit de main d’œuvre.

          Donc, avant de l’ouvrir et d’insulter les gens, assures toi bien, avant, d’avoir raison, duc...n ! (dernier mot pour la rime)


        • travelworld travelworld 3 septembre 2012 12:40

          Tout à fait Chalot !!! Les maladies sont mondialisées depuis belle lurette, le réchauffement du climat accélérant le processus, il faut être vigilant ! L’OMS n’a pas été crée pour rien !!! Le coût d’une épidémie peut être terrible, humainement parlant évidement, mais aussi économiquement ne l’oublions pas !!!!!


          • nicolas_d nicolas_d 4 septembre 2012 23:20

            l’OMS ne cherche pas la santé mais à vendre des médicaments.
            La dernière fois (H1N1) ça a loupé parce qu’il n’y a pas eu de pandémie. Pourtant ils ont gueulé fort !
            Mais là ça va marcher c’est sûr

            « [...] mais aussi économiquement ne l’oublions pas »
            ouai, peut être... et financièrement ? pas si sûr...
            En tout cas ce qui importe, pour eux, c’est que c’est sur le bon chemin. Celui du nouvel ordre (capitaliste) mondial


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 septembre 2012 00:18

            « Calmos est une ordure à face humaine dont la mentalité à 200 ans de retard. »

            C’est terrible à dire mais Calmos tient le discours du militant UMP de base. Il n’est pas un cas isolé. C’est même un profil type.

            Retraité, peu instruit, téléconsommateur élevé dans la crasse intellectuelle des années 50-60, il n’est même pas responsable de ce qui lui arrive. Sa haine des boucs émissaires lui vient de sa famille et d’un parcours existentiel qu’on imagine minable, fait de frustrations, d’inaccomplissements, d’ordres reçus. Ce type a courbé l’échine toute sa vie et, comme il est particulièrement pleutre et lâche, il cherche à se venger aujourd’hui en s’attaquant aux plus faibles, aux étrangers, pour éviter d’affronter le regard de son banquier.

            Calmos est de la bonne graine pour Copé.


          • HELIOS HELIOS 3 septembre 2012 13:14

            C’est pas sympa de s’attaquer a Calmos, même si son intervention parait humainement discutable.

            Premierement, je pensais que la Secu, la notre, le modele français, etait le plus « genereux » d’Europe, et oh, surprise, j’apprends que l’Espagne soigne gratos tous ses citoyens, y compris ceux qui le sont moins, les sans-papier !
            Il faudra que je revise mes perceptions...

            Ensuite, il se trouve que la santé a un coût, virus ou pas virus. Les couts sont assumés soit par des systemes d’assurances (prives et qui couvrent leurs cotisants) soit par des finacements publics dont l’origine des fonds provient des prelevements fiscaux, tout le monde paye pour tout le monde, quand il peut payer, c’est la solidarité.

            Seulement il y a la dette. Je ne me prononce pas ici sur l’origine, la legitimité etc de cette dette... mais, l’Espagne doit maitriser ses sources de financement et ses coûts. La generosité s’arrete quand les moyens disparaissent.
            Entre diminuer la couverture des espagnols legaux et continuer a soigner « le monde entier » ou.... ne soigner que les espagnol Rajoy a choisi. Que ferait-on nous en France ?

            On peut souligner les valeurs de certains acteurs de santé ou certaines communautés administratives, mais il s’agit là de privilegiés, qui ne mettent pas en jeu leur bien etre. Que les medecins espagnols soignent gratuitement sans rien demander a leur etat cela ne les genera pas beaucoup... le jour où ils n’y arriveront plus, je pense que leur generosité sera moins « expansive ».

            C’est tellement facile de stigmatiser les uns quand on ne paye pas de sa personne et quand on n’est pas responsable des ressources et des moyens des autres !


            • Vipère Vipère 3 septembre 2012 16:07

              Bonjour à tous

               

              Comme Hélios, j’ai failli m’étrangler en avalant mon café de travers !

              Pendant tout ce temps, j’ai tenu pour vrai, la propagande gouvernementale qui déclarait haut et fort, que le système français était le plus généreux du monde !

              Encore un mythe dont il faut se défaire !!! smiley

              au suivant .....


            • Arafel Arafel 3 septembre 2012 13:37

              Bon, c’est vrai que payer 30 ou 40 euros pour l’année, ce n’est pas non plus la mer à boire.
              D’un autre coté, les virus et les microbes ne font jamais de différence...


              • Yohan Yohan 3 septembre 2012 14:08

                Finalement, les couillons du système sont ceux qui cotisent sans avoir les moyens de se payer une mutuelle. Normal, vous avez dit Normal...


                • Loatse Loatse 3 septembre 2012 14:41

                  On ne peut pas ne pas tenir compte de la situation économique de l’espagne... c’est une réalité... D’un autre côté, on ne peut pas laisser sans soins des gens sur le territoire espagnol, pour deux raisons : l’une par simple humanité, l’autre parce qu’une grippe non soignée coutera plus cher à la collectivité lorsque celle ci aura viré en pneumonie... sans compter les risques d’épidémie quand une maladie virale n’a pas été diagnostiquée à temps...

                  La solution me paraît évidente puisqu’il s’agit là de personnes immigrées en situation irrégulière, donc ressortissants d’autres pays... Effectuer les soins, ensuite envoyer la facture au pays d’origine du patient...

                  et si certains pays renaclent (cela arrive) les menacer de ne plus accepter à l’avenir leurs ressortissants en situation régulière...

                  On en arrive à des situations ubuesques ou des pays tel que la france (avec les roms) sont montrés du doigt alors que ce sont les pays tels que la roumanie, la hongrie, la bulgarie qui fuient leurs responsabilités... là c’est l’Espagne que l’on désigne à la vindicte populaire sans chercher plus loin alors que ce pays est au bord du gouffre...


                  • nicolas_d nicolas_d 5 septembre 2012 09:44

                    Mouai...
                    L’espace schengen c’est bien pour les touristes riches et les travailleurs pauvres. Mais pas pour les Roms c’est ça ?
                    Pour une fois qu’on a quelque chose d’assez humain : la « libre circulation des personnes », vous êtes en train de l’avorter.
                    Pourquoi l’Europe n’imposerait pas à tous les états de fournir les soins gratuitement ? Le problème serait résolu non ? Il manque de l’argent ? Mon oeil !


                  • Vipère Vipère 3 septembre 2012 16:11

                    ceux qui auront attrapé une pneumonie, soit ils s’en remettent ;

                    soit, ils ne s’en remettront pas ; la compassion n’est pas au programme !!!


                    • chmoll chmoll 3 septembre 2012 16:15

                      envoyer leur la bach’lot (virus financier)


                      • Vipère Vipère 3 septembre 2012 17:22

                        Chmoll

                         

                        Les malades n’ont pas besoin d’un fossoyeur !

                        Madame BACHELOT est une spécialiste en trous ! Elle a contribué honorablement a creuser le trou de la Sécu. smiley


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 septembre 2012 16:51

                        C’est encore le vieux truc des néolibéraux pour liquider les acquis issus de l’après guerre. Le même coup de poignard que Sarkozy a essayé de nous planter dans le dos en France.

                        Et leur schéma est invariable. On baisse l’imposition des entreprises, des riches, des hauts revenus, on « allège » la fiscalité des rendements du capital, des transactions financières, des banques, et une fois que les caisses sont vides, on liquide ce qui reste de l’état providence au nom du retour à l’équilibre des comptes.

                        Les retraites, la sécurité sociale, l’éducation, la santé, fini, pchiiiit ! Et tant que des imbéciles continueront à penser que tout ce qui arrive est de la faute des Roms ou des beefsteaks halal, le carnage continuera.


                        • titi 3 septembre 2012 17:49

                          Ca prouve encore une fois que les intervenants d’AV ne savent pas de quoi ils parlent.

                          Ce dont vous parlez « l’imposition des entreprises, des riches, des hauts revenus, on « allège » la fiscalité des rendements du capital, des transactions financières, des banques, »
                          abondent au budget de l’Etat. Pas à celui des caisses sociales.

                          Le budget des caisses sociales est alimenté par les cotisations sociales.
                          Donc par les travailleurs.
                          Et la courbe du chomage d’une part, et de la démographie d’autre part est implacable.


                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 septembre 2012 00:48

                          Illustration in vivo.

                          En voilà deux qui pensent résoudre le chômage et éradiquer la pauvreté en légiférant sur le beefsteak halal. Ils sont mûrs pour le prix Nobel d’économie néolibéral.

                          Merci de votre démonstration empirique les gars.

                           smiley smiley


                        • miha 4 septembre 2012 12:12

                          « Le budget des caisses sociales est alimenté par les cotisations sociales.
                          Donc par les travailleurs.
                          Et la courbe du chomage d’une part, et de la démographie d’autre part est implacable. »

                          En cause plutôt la stagnation des salaires (donc des cotisations) ET la baisse des cotisations sociales patronales.

                          Malgré le chômage, malgré l’impact de la démographie,

                          - le retour au rapport masse salariale/dividendes versées aux actionnaires (c’est à dire, en gros, 60 % pour la masse salariale et 40% pour les actionnaires et non l’inverse comme maintenant) 

                          -le versement à taux normal des cotisations patronales

                          ... suffiraient largement à alimenter les caisses sociales : la production de richesses ayant été multipliée par 5 depuis les années 50.


                        • titi 4 septembre 2012 18:08

                          @Miha

                          Ca sert à rien de répéter des bêtises : cela ne les fait pas devenir vraies.

                          D’après l’INSEE :

                          http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATFPS04612

                          Recettes en 2000 : 427 milliards dont cotisations 284
                          Recettes en 2009 : 606 milliards dont cotiations 392

                          Donc lorsque vous dites que les recettes baissent à cause des allégements, c’est faux.

                          Par ailleurs :
                          Impots et taxe affectés en 2000 : 82 milliards
                          Impots et taxe affectés en 2000 : 132 milliards

                          C’est bien le contribuable qui vient au secours du machin.

                          Par ailleurs on peut noter :

                          Dépenses prestations en 2000  : 399 milliards
                          Dépenses prestations en 2009 : 597milliards

                          Soit une progression de plus de 4% par an.
                          Il est impossible d’équilibrer des comptes qui fuient autant. IL faudra bien tot ou tard remettre le machin à plat.

                          Qui plus est :
                          Frais de gestion en 2000 : 18 milliards
                          Frais de gestion en 2009 : 24 milliards

                          Ce qui démontre que certains se gavent sur la bête.

                           


                        • titi 4 septembre 2012 18:18

                          @Peachy

                          C’est bien beau de faire de l’ironie.

                          Il n’empêche que si vous êtiez un peu moins borné dans votre anti sarkozysme, vous diriez moins de connerie.

                          Ce qui serait pas mal.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès