Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vladimir Poutine : « Allah a aveuglé la clique dirigeante en Turquie (...)

Vladimir Poutine : « Allah a aveuglé la clique dirigeante en Turquie »

Section internationale du discours présidentiel à l’Assemblée fédérale

3 décembre 2015 – Kremlin, Moscou

Vladimir Poutine a prononcé son discours présidentiel annuel à l’Assemblée fédérale. Conformément à la tradition, cette adresse a eu lieu dans le Hall St George du Kremlin devant un parterre de plus de 1000 personnes.

Etaient notamment présents les membres du Conseil de la Fédération, les députés de la Douma, les membres du gouvernement, les chefs des Cours Constitutionnelles et Suprêmes, les gouverneurs régionaux, les chefs des assemblées régionales législatives, les chefs des confessions religieuses traditionnelles de la Russie, des personnalités publiques, y compris les présidents des chambres régionales publiques et les dirigeants des plus grands médias de Russie.

 

Source : http://en.kremlin.ru/events/president/news/50864

Traduction : Salah Lamrani (http://sayed7asan.blogspot.fr)

">* * *

 

Vladimir Poutine, Président de la Russie : Citoyens russes, membres du Conseil de la Fédération, députés de la Douma,

Je voudrais commencer mon discours en exprimant notre gratitude pour les soldats russes qui luttent contre le terrorisme international.

Aujourd’hui, dans ce Hall St George, une salle historique de la gloire militaire russe, nous avons avec nous des pilotes de chasse et des représentants des Forces Armées qui participent à l’opération anti-terroriste en Syrie.

Gelena Peshkova et Irina Pozynich, qui ont perdu leur mari dans la guerre contre le terrorisme, sont également parmi nous. Je vous fais part de mon plus profond respect, ainsi qu’aux parents de nos héros.

Je voudrais que nous honorions tous la mémoire des soldats qui ont donné leur vie en accomplissant leur devoir, ainsi que la mémoire de tous les citoyens russes qui ont été victimes du terrorisme.

(Moment de silence)

">

 

Chers collègues,

La Russie est depuis longtemps en première ligne de la lutte contre le terrorisme. C’est une lutte pour la liberté, la vérité et la justice, pour la vie des individus et l’avenir de toute la civilisation.

Nous savons ce qu’est l’agression du terrorisme international. La Russie y a fait face au milieu des années 1990, lorsque notre pays, notre population civile ont subi des attaques cruelles. Nous n’oublierons jamais les prises d’otages de Budennovsk, de Beslan et de Moscou, les attentats impitoyables contre des bâtiments résidentiels, le déraillement du Nevsky Express, les explosions dans le métro de Moscou et l’aéroport de Domodedovo.

Ces tragédies ont causé des milliers de victimes. Nous les pleurons encore et nous en porterons toujours le deuil aux côtés de leurs proches.

Il nous a fallu près d’une décennie pour enfin briser l’échine de ces extrémistes armés. Nous avons presque réussi à expulser les terroristes de Russie, mais nous combattons toujours les terroristes clandestins restants. Ce mal est toujours là. Il y a deux ans, deux attaques ont été commises à Volgograd. Un avion civil russe a été récemment victime d’une attaque au-dessus du Sinaï.

Le terrorisme international ne sera jamais vaincu par un seul pays, surtout dans une situation où les frontières sont pratiquement ouvertes, et où le monde traverse une nouvelle période de réinstallation des peuples, tandis que les terroristes bénéficient d’un soutien financier régulier.

Le terrorisme est une menace grandissante aujourd’hui. Le problème de l’Afghanistan n’a pas été résolu. La situation y est alarmante et ne nous apporte pas d’optimisme, tandis que certains des pays relativement pacifiques et stables du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord – l’Irak, la Libye et la Syrie – ont maintenant plongé dans un chaos et une anarchie qui représentent une menace pour le monde entier.

Nous savons tous pourquoi cela est arrivé. Nous savons qui a décidé de renverser les régimes indésirables et d’imposer brutalement leurs propres lois. Où est-ce que cela les a menés ? Ils ont semé le trouble, détruit les institutions étatiques des pays, monté les composantes du peuple les unes contre les autres puis s’en sont « lavé les mains », comme on dit en Russie, ouvrant ainsi la voie à des militants armés radicaux, extrémistes et terroristes.

Les militants armés en Syrie constituent une menace particulièrement grande pour la Russie. Beaucoup d’entre eux sont des citoyens de la Russie et les pays de la CEI. Ils reçoivent de l’argent et des armes et se renforcent de jour en jour. S’ils deviennent assez forts pour l’emporter en Syrie, ils vont retourner dans leurs pays d’origine pour y semer la peur et la haine, pour faire sauter, tuer et torturer les gens. Nous devons les combattre et les éliminer là-bas, loin de nos demeures.

Voilà pourquoi nous avons décidé d’y lancer une opération militaire basée sur une demande officielle des autorités syriennes légitimes. Nos soldats se battent en Syrie pour la Russie, pour la sécurité des citoyens russes.

L’armée et la marine russes ont démontré de façon convaincante leur préparation au combat et leurs capacités accrues. Les armes russes modernes ont prouvé leur efficacité, et l’expérience inestimable que constitue leur utilisation dans des conditions de combat est analysée et sera utilisée pour améliorer davantage nos armes et notre matériel militaire. Nous sommes reconnaissants envers nos ingénieurs, nos ouvriers et tous les autres membres du personnel de notre industrie de défense.

La Russie a fait preuve d’une responsabilité et d’un leadership immenses dans la lutte contre le terrorisme. Le peuple russe a soutenu ces actions résolues. La position ferme adoptée par notre peuple découle de sa compréhension approfondie du danger absolu que représente le terrorisme, de son patriotisme, de ses hautes qualités morales et de sa conviction que nous devons défendre nos intérêts nationaux, notre histoire, nos traditions et nos valeurs.

La communauté internationale devrait tirer les leçons du passé. Les parallèles historiques dans cette situation sont indéniables.

La réticence à unir nos forces contre le nazisme au 20ème siècle nous a coûté des millions de vies durant la guerre la plus sanglante du monde dans l’histoire humaine.

Aujourd’hui, nous nous retrouvons à nouveau face à face avec une idéologie destructrice et barbare, et nous ne devons pas permettre à ces forces sombres de l’ère moderne d’atteindre leurs objectifs.

Nous devons mettre fin à nos querelles et oublier nos différences pour construire un front anti-terroriste commun qui agira en conformité avec le droit international et sous l’égide des Nations Unies.

Chaque pays civilisé doit contribuer à la lutte contre le terrorisme, réaffirmant sa solidarité, non pas en paroles, mais en actes.

Cela signifie que les terroristes ne doivent trouver refuge nulle part. Il ne doit pas y avoir de double standard. Aucun contact avec des organisations terroristes. Aucune tentative de les utiliser pour des buts égoïstes. Aucune transaction criminelle avec les terroristes.

« >

">

Nous savons qui se remplit les poches en Turquie et permet aux terroristes de prospérer grâce à la vente du pétrole qu’ils ont volé en Syrie. Les terroristes utilisent ces fonds pour recruter des mercenaires, acheter des armes et planifier des attaques terroristes inhumaines contre des citoyens russes et contre des civils en France, au Liban, au Mali et dans d’autres pays. Nous nous souvenons que les extrémistes armés qui opéraient dans le Caucase du Nord dans les années 1990 et 2000 ont trouvé refuge et ont reçu une aide morale et matérielle en Turquie. Ils s’y trouvent toujours.

Cependant, le peuple turc est généreux, travailleur et capable. Nous avons beaucoup de bons amis dignes de confiance en Turquie. Permettez-moi de souligner qu’ils doivent savoir que nous ne les assimilons pas à la partie de l’élite dirigeante actuelle qui est directement responsable de la mort de nos soldats en Syrie.

Nous n’oublierons jamais leur collusion avec les terroristes. Nous avons toujours considéré la trahison comme l’acte le plus grave et le plus honteux qui puisse être commis, et cela ne changera jamais. Je voudrais qu’ils se souviennent de cela – ceux en Turquie qui ont tiré sur nos pilotes dans le dos, ces hypocrites qui ont tenté de justifier leurs actions et de couvrir les terroristes.

Je ne comprends même pas pourquoi ils l’ont fait. Tout différend qu’ils pouvaient avoir, tout problème, tout désaccord au sujet desquels nous ne savions rien auraient pu être réglés d’une manière différente. De plus, nous étions prêts à coopérer avec la Turquie sur toutes les questions les plus sensibles qu’elle avait soulevées ; nous étions prêts à aller encore plus loin, là où ses alliés mêmes ont refusé d’aller. Allah seul sait, je suppose, pourquoi ils ont fait ça. Et sans doute, Allah a décidé de punir la clique au pouvoir en Turquie en les privant de leur discernement et de leur raison.

Mais s’ils s’attendaient à une réaction nerveuse ou hystérique de notre part, s’ils voulaient nous voir devenir un danger pour nous-mêmes autant que pour le monde, ils n’obtiendront rien de tel. Ils ne recevront aucune réponse visant à impressionner la galerie ou même à obtenir quelque gain politique immédiat. Ils ne l’obtiendront pas.

Nos actions seront toujours guidées principalement par la responsabilité – envers nous-mêmes, envers notre pays, envers notre peuple. Nous n’allons pas faire cliqueter les sabres. Mais si quelqu’un s’imagine qu’ils peuvent commettre un crime de guerre odieux, tuer nos citoyens et s’en tirer, sans rien subir à part un embargo sur les importations de tomates ou quelques restrictions dans la construction ou d’autres industries, il se fait vraiment des illusions. Nous leur rappellerons ce qu’ils ont fait, plus d’une fois. Ils vont le regretter. Nous savons ce qu’il faut faire.

Nous avons mobilisé nos forces armées, nos services de sécurité et nos instances de police et de justice pour repousser la menace terroriste. Tout le monde doit être conscient de sa responsabilité, y compris les autorités, les partis politiques, les organisations de la société civile et les médias.

La force de la Russie réside dans le libre développement de tous ses peuples, sa diversité, l’harmonie des cultures, des langues et des traditions, le respect mutuel et le dialogue entre toutes les religions, y compris les chrétiens, les musulmans, les juifs et les bouddhistes.

Nous devons fermement résister à toute manifestation d’extrémisme et de xénophobie, tout en défendant notre accord ethnique et religieux, qui est le fondement historique de notre société et de l’Etat russe.

En 2016, nous allons organiser des élections à la Douma. Je tiens à rappeler aux dirigeants des partis, à tous les participants à la prochaine campagne électorale et à toutes les forces sociales et politiques les mots suivants de notre célèbre historien, Nikolaï Karamzine : « Ceux qui n’ont aucun respect pour eux-mêmes ne peuvent pas espérer être respectés par les autres. Cela ne signifie pas que l’amour pour notre patrie doit nous aveugler au point de nous faire dire que nous sommes meilleurs que tous les autres dans tout ce que nous faisons. Mais Russes doivent connaître leur valeur. »

Oui, nous pouvons débattre des moyens de résoudre telle ou telle question. Mais nous devons rester unis et nous rappeler de ce qui est le plus important pour nous : la Russie. […]


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • JL JL 4 décembre 2015 19:21

    Wladimir Poutine est-il musulman pour invoquer Allah, 


    ou bien est-ce ainsi que les chrétiens orthodoxes nomment dieu ?

    • izarn 4 décembre 2015 21:10

      @JL
      Et toi t’es assez démocrate et laic pour discuter ?
      Dieu n’’est pas le sujet.
      Il se fout de ta tronche.
      Et moi ça me fait rire.


    • Hijack Hijack 5 décembre 2015 00:18

      @JL

      Nul besoin d’être musulman pour citer ou invoquer Allah ... qui veut simplement dire Dieu en français.
      Le fait est que le terrorisme se sert de l’Islam pour perpétrer ses méfaits ... et ça Poutine le sait et l’a souvent dit, notamment lors de l’inauguration de la plus grande mosquée russe à Moscou.
      Aussi, Erdogan se sert aussi de l’Islam. Voilà pourquoi les paroles de Poutine doivent résonner dans la tête des musulmans n’ayant rien compris comme des coups de battoirs ... ça doit résonner aussi dans la tête de ceux qui jouent avec ça.


    • soi même 5 décembre 2015 00:38

      @JL, poutine est peut être autre chose se que les communs des mortel peuvent pensé, aujourd’hui, il porte l’équilibre du monde, et se qui dit a peut être une autre signification que votre simple remarque de beauf.


    • JL JL 5 décembre 2015 10:58

      Les mots ont un sens.


      Pour les Occidentaux, Allah est le dieu de l’islam. 

      Poutine peut bien employer ce mot, cela ne me fait ni chaud ni froid : ce que je déplore, c’est que les médias occidentaux ont associé Allah et intégristes islamistes dans l’esprit des beaufs, comme le dit justement soi même.

      Nos médias font preuve d’une malhonnêteté intellectuelle en jouant sur cette supercherie.

      Poutine = Allah = intégriste musulman

      Ce procédé pervers est hélas, vieux comme le monde. Pourquoi croyez vous qu’ils utilisent aussi souvent le mot kamikaze ? Vous réfléchissez, des fois ?

    • HELIOS HELIOS 5 décembre 2015 13:48

      @JL
      Allah = intégriste musulman


      Peut-il exister un musulman, UN SEUL, qui ne soit pas un integriste, c’est a dire qu’il garde sa religion pour le domaine spirituel et qui agissent dans sa vie selon les règles édictées par l’homme dans son pays ?

      Si vous me dites « oui », ce seul musulman n’en est pas un, il n’est que la moitié d’un musulman car il oublie la loi de dieu et la Sharia.

      Si vous me dites « non » vous nous assurez que l’islam n’est pas compatible avec une démocratie, un royauté, une république, peu importe, mais n’accepte qu’une théocratie... en l’occurrence celle d’Allah.

      De mon point de vue, et comme la chrétienté l’a été il y a bien longtemps, avant sa réforme, l’Islam ne peut être accepté dans nos sociétés occidentales a quelque niveau que ce soit, il faut en tirer les conclusions qui s’imposent. je précise qu’il faut également cesser d’appeler musulmans ceux qui ne sont que « demi-musulmans » et les intégrer correctement dans nos sociétés.

    • zygzornifle zygzornifle 5 décembre 2015 14:42

      @JL

       Allahdin et sa lampe .....


    • JL JL 5 décembre 2015 14:59

      @ soi même, hijack et izarn,


      Hélios arrive à point nommé pour illustrer ce que je dis : c’est justement pour les beaufs comme lui que parlent ainsi nos médias.

      Est-ce que vous allez continuer à nier la perversité du discours médiatique, maintenant ?

    • JL JL 5 décembre 2015 15:04

      L’auteur, Salah Lamrani qui se pose en traducteur, se crédibiliserait en répondant à ma question posée :

      Wladimir Poutine est-il musulman pour invoquer Allah, ou bien est-ce ainsi que les chrétiens orthodoxes nomment dieu ?


    • soi même 5 décembre 2015 15:43

      JL, c’est une nouvelle marques de Bourbon ?


    • JL JL 5 décembre 2015 16:03

      @soi même,


      je pense que izarn ou bien hijack, l’un des deux au moins a compris mon propos. Vous devriez lui demander de vous expliquer, vu que face à moi vos neurones sont semble-t-il, paralysés, en témoigne votre recours à des inepties.

    • HELIOS HELIOS 5 décembre 2015 16:04

      @JL
      ... je suis intervenu justement car JE SUIS UN BEAUF !


      Je prétends que l’islam n’est pas compatible avec une société ouverte et libre.

      Je ne stigmatise personne, je ne juge pas, je constate simplement qu’une religion est, et reste, dans le domaine du spirituel.
      L’islam déborde du domaine spirituel, et ne se trouve plus être une religion mais une société humaine a part. Cette société humaine a des principes qui ne sont pas ceux des sociétés d’origines chrétiennes et autres. 

      Les musulmans qui respectent leur modèle de société ne peuvent pas exercer leur fois temporelle dans une société chrétiennes. Ceux qui le font, ont rayé de leur foi la partie temporelle de l’islam, c’est pour cela que le les appelle « demi-musulmans ». 

      faire preuve d’un minimum de bon sens et d’intelligence c’est avoir un avis, et lorsque cet avis est le même que le discours médiatique on est, pour vous, un beauf. Je suis fier d’être un beauf.

      Cela n’excuse en rien le comportement des media.

    • HELIOS HELIOS 5 décembre 2015 16:07

      @HELIOS

      pas « fois » mais « foi »...

    • JL JL 5 décembre 2015 16:15

      @HELIOS,


       vous avez le mérite de la réflexion et de la franchise. Combien, parmi ceux qui se gavent de JT pourraient en dire autant ?

    • popov 12 décembre 2015 08:29

      @HELIOS

      je suis intervenu justement car JE SUIS UN BEAUF !


      Eh bien nous seront deux.
       
      Je suis d’accord avec ce que vous dites sur les mahométans et l’islam. 
       
      Les écervelés sont ceux qui croient les média et les propagandistes islamiques qui nous racontent que l’islam est une religion d’amour de paix et de tolérance, et que les actes terroristes n’ont rien à voir avec l’islam.
       
      Et d’ailleurs, comment peut-on reconnaître à l’islam en France le statut de religion ? 
       
      Une religion, il est difficile d’y entrer et facile d’en sortir. L’islam, c’est le contraire. 
       
      L’islam mérite tout au plus le statut de secte à surveiller de près.

    • QAmonBra QAmonBra 4 décembre 2015 21:18

      Merci @ l’auteur pour le partage.

      Je ne sais pas si ce discours a été écrit par Poutine lui même ou non, mais celui qui l’a écrit connait le coran, puisqu’il reformule un verset du texte sacré des musulmans.

      Ceci constitue de la part d’un véritable croyant de rite chrétien, un clin d’œil aux véritables croyant de rite musulman, chapeau Vladimir ! Dans un même élan tu sais faire rimer éradication des wahhabites, respect de l’Islam et honni soit qui mal y pense.


      • izarn 4 décembre 2015 21:26

        Comme je le disais il y a une semaine, Poutine s’explique face à son peuple.
        La Russie n’est pas un pays totalitaire. Le peuple russe a un grand pouvoir.
        Il faut valider l’intrusion de l’armée russe hors des frontières.
        La Crimée n’est pas l’étranger, c’est la Russie.
        L’Ukraine de l’est est russophone, partie de l’Empire russe, de l’URSS.
        La Syrie est étrangère.
        Le terrorisme mafieux organisé par les USA et leurs partenaires, est dangereux pour la stabilité de la Russie, de la Chine, de l’Inde.
        Pour l’amérique il s’agit d’empecher les Brics de détruire la suprémacie du dollar, l’arme mondiale des USA.
        Les QE, le surmultiplication du dollar, est fatale pour les USA, si on n’utilise plus que cette monnaie pour les transactions internationales. Le PIB US ne suffit plus à compenser.
        La richesse US n’arrivera jamais plus à compenser l’émission de dollar.
        Résultat : La faillite. Donc il faut détruire tout ennemi qui peut produire une alternative au dollar.


        • QAmonBra QAmonBra 5 décembre 2015 00:14

          @ izarn

          Entièrement d’accord et, en faillite, les anglo-$ionistes et leur laquais n’en sont que plus vicieux, donc plus dangereux.

          Comme des hyènes tournant autour du lion, le harcelant et cherchant a provoquer sa fuite, ces ennemis des Peuples et des nations ne cesseront pas de tester la Russie, et plus l’éradication du terrorisme wahhabite en Syrie et, à terme, d’Irak, s’amplifiera, plus ils iront loin dans leurs provocations, car cela détruit de facto leur grand projet de remodelage, par la terreur, de la région en états confessionnels ou ethniques, dans lequel ils ont énormément investi et auquel ils ne peuvent ($ion oblige) ni ne veulent renoncer.

          V. Poutine ne reculera pas d’un mm (a t il le choix ?) et la Russie étant nullement isolée, un processus aussi irréversible qu’inexorable est donc enclenché.

          Je crains qu’à ce petit « jeu », tôt ou tard, un point de non retour sera atteint et, de ce fait, nous sommes probablement à la veille d’évènements gravissimes aux conséquences planétaire.


          • Abou Antoun Abou Antoun 5 décembre 2015 11:42

            @QAmonBra
            Je suis malheureusement de votre avis. Poutine n’a pas le choix, il doit répondre à chaque nouvelle provocation. On risque ainsi de parvenir à une escalade dont nul ne sait où elle s’arrêtera. Pour le moment Poutine répond sans excès, ne tombe dans aucun piège. Mais hier la Géorgie, l’Ukraine, aujourd’hui la Turquie, demain le Monténégro, la Moldavie, le harcèlement continu forcera peut-être la Russie à passer la vitesse au dessus. l’OTAN attend un prétexte, veut pousser Poutine à la faute. Et ces laquais de Sarkozy et de Hollande qui nous maintiennent dans cette organisation criminelle, c’est à gerber.
            France, hors de l’OTAN, et vite !
             


          • Hijack Hijack 5 décembre 2015 00:25

            Merci à Poutine, qui est lui, contrairement à bcp d’autres ... un véritable chef de guerre.
            Discours fort, teinté de vérités flagrantes envers la Turquie d’Erdogan.


            • xantrius 5 décembre 2015 00:27

              Merci pour le partage de ce grand discours d’un grand homme.


              • franc 5 décembre 2015 04:22
                 Discours remarquable de Poutine plein de sagesse et d’intelligence ,alliant une juste retenue avec une fermeté exemplaire .
                -


                Heureusement que la Russie et la Chine existent ,c’est l’alliance entra la Russie et la Chine qui va sauver l’humanité
                -
                Vive la Russie et vive la Chine 

                • fred.foyn Le p’tit Charles 5 décembre 2015 08:09

                  Erdogan et le loukoum empoisonné...


                  • Abou Antoun Abou Antoun 5 décembre 2015 11:56

                    Les discours de V. Poutine sont d’une remarquable limpidité à la différence du gloubi-boulga de Fabius et Hollande, qui ne savent rien, ne comprennent rien, retournent en permanence leurs vestes, attendent l’autorisation de Washington pour dire n’importe quoi ou son contraire.
                    Hollande n’arrive à grappiller quelques points dans les sondages qu’en se transformant en ’chef de guerre’ qu’il n’est évidemment pas. Comme son prédécesseur il se transforme en ’père la bombarde’. « Si on ne peut bombarder Bachar on bombardera l’E.I. On prendra le terroriste Erdogan dans l’U.E. ou on le bombardera avec ses copains, c’est comme vous voulez Mr Obama, c’est vous qui voyez, z’avez qu’à dire.. Moi ce qu’il me faut c’est du baroud en vue des prochaines élections. »
                    Faut dire qu’avec des veaux comme électeurs, ça facilite les choses.
                    Mes chers concitoyens, nous avons commencé à payer notre bêtise, notre aveuglement, notre lâcheté. J’ai peur que cela ne fasse que commencer. Quand on porte au pouvoir des gens comme ça il faut être prêt à en payer le prix.


                    • antyreac 5 décembre 2015 12:02

                      Dans cette histoire que le discours de deux faschos est particulièrement croustillant...


                      • ykpaiha ykpaiha 5 décembre 2015 14:02

                        En regardant Putin, se la jouer 3 eme empire (le coup de l’éventail), j’ai regardé la documentation a ce sujet :
                        Et je suis tombé sur l’accord que les américains (tout juste émancipés de la tutelle anglaise) avaient passé avec le représentant du roi Ottoman en Algérie en 1797 :

                        article 11 : « Considérant que le gouvernement des États-Unis n’est en aucun sens fondé sur la religion chrétienne, qu’il n’a aucun caractère hostile aux lois, à la religion ou à la tranquillité des musulmans et que lesdits États-Unis n’ont jamais participé à aucune guerre ni à aucun acte d’hostilité contre quelque nation mahométane que ce soit, les contractants déclarent qu’aucun prétexte relevant d’opinions religieuses ne devra jamais causer une rupture de l’harmonie régnant entre les deux nations ».

                        Ahhhhh ! c’est beau comme un JT de la Une (quel hypocrisie)

                         L’Histoire on a beau tortiller ce n’est quand meme qu’un éternel recommencement.....


                        • ykpaiha ykpaiha 5 décembre 2015 14:08

                          @ykpaiha
                          Désolé il faut lire second Empire
                          les puristes comprendront ma confusion ( Napoléeon 3 et 2 Eme Empire)
                          Merci


                        • zygzornifle zygzornifle 5 décembre 2015 14:44

                          Bah Hollande est bien aveuglé par le Qatar et l’Arabie Saoudite qui financent indirectement le terrorisme qui remplit nos cimetières en ce moment ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès