Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Voici ce qui adviendrait à nos mobiles si la démocratie disparaissait

Voici ce qui adviendrait à nos mobiles si la démocratie disparaissait

La junte militaire birmane s’efforce de supprimer l’usage du téléphone mobile et des caméras numériques dans les milieux étudiants membres ou partisans du “Mouvement étudiant de la génération 1988 » dans tout le pays, vient de révéler une information émanant de la « Voix démocratique de Birmanie » en exil.

Paris 8 juin (BCB) - Les autorités militaires birmanes ont décidé de faire pression sur les commerçants qui vendent ou louent ces produits en leur "recommandant" de mettre fin aux contrats de vente ou location qu’ils ont conclu avec les membres de ce mouvement démocratique, en leur confisquant leurs téléphones mobiles et leur caméras et en leur faisant communiquer la liste complète de leurs clients.

Le leader de ce mouvement politique, Min Zayar, cité par la “Voix démocratique birmane” a déclaré que cette nouvelle forme de restrictions avait été inaugurée par les militaires quand, le mois dernier, à l’occasion d’une manifestation organisée en mai dernier en faveur de la libération de leur leader, Mme Aung San Suu Kye , des dirigeants du mouvement ont été arrêtés par l’armée et la polices réunies.

Leur manifestation avait été organisée pour réclamer la fin de la détention arbitraire de leur leader, aujourd’hui âgée de 61 ans, dont la détention, quatorze ans sur les seize dernières années, a été prolongée d’une nouvelle année par la junte des généraux qui la craignent à la manière des chats qui auraient peur d’une souris.

Les dirigeants appréhendés ont fait savoir que jusqu’à présent ils n’avaient pas été "interrogés" mais que les militaires leur avaient confisqué leurs téléphones mobiles et leurs caméras. Ils se sont également procurés les listes des numéros appelés avec ces appareils, ont ouvert des enquêtes sur leurs titulaires et commencé à les convoquer pour les interroger, a précisé Min Zayar.

Les militaires, d’autre part, ont ouvert des enquêtes sur les commerces appartenant aux membres du Mouvement démocratique de la “génération de 1988” et perquisitionné leurs établissements.

L’un d’eux appartenant à un frère de membre du mouvement “1988” a été fermé sur ordre de la junte tandis que cet organisme dictatorial a fait licencier de leur emploi un nombre indéterminé de partisans de la Ligue démocratique de Mme Aung San Suu Kyi.

L’initiative de la junte prise à l’encontre de l’usage du téléphone mobile n’est fondée sur aucune loi. Il reste à voir si ces mesures administratives vont s’étendre ou non, aux quelque cinquante mille usagers de ce système de communication à travers le pays.

© Bertrand C. Bellaigue


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Equinoxenav 11 juin 2007 13:25

    Bonjour, je vis en Asie et je suis alle 2 fois en Birmanie. La deuxiemme fois j’ai ete interdit de rejoindre la Ville de Puta-O a l’extreme Nord. J’ai eu d’excellent contact avec des Birmans mais bien difficile pour eux de parler libremement car ils ont peur d’etre traques. Ce qu’ils vivent est atroce, les universites fermees, le enfants ne vont a l’ecole que quelques heures par semaine ... Google, Yahoo et autres sont verouilles.

    Ici recit de mon 1er voyage : http://yachtequinoxe.net/Nouvelle%2016.htm Ici du 2eme :http://yachtequinoxe.net/Nouvelle%2017.htm

    Merci pour votre article, il faut denoncer cette junte de voyoux.


    • JL JL 11 juin 2007 21:34

      Dommage le titre : les téléphones portables ce n’est surement pas ce que je regretterais le plus si la démocratie ’disparaissait’ ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès