Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Voter Trump pour faire payer le 1%

Voter Trump pour faire payer le 1%

Les vagues les plus meurtrières d’un tsunami ne sont jamais les premières. Le Brexit fut une surprise ; l’élection de Donald Trump est une vague inouïe qui vient de fracasser les espoirs doucereux d’une classe moyenne progressiste, socio démocrate et égoïste qui ne cache plus son mépris pour les pauvres et les laissés pour compte et pensait sans doute continuer le business as usual avec le clan Clinton.

JPEG L’élection du 45e président américain est un débordement aux conséquences incalculables, une rébellion des masses qui ont voté contre la mondialisation et ses excès, contre la gabegie d’une minorité qui, depuis la crise de 2008, a raflé 90% de toute la richesse créée dans l’économie mondiale. C’est la victoire du « petit blanc » pauvre, certes mais aussi des couches sociales démunies qui étaient restées en panne d’American dream.

 

Trump un extraterrestre ?

Pas du tout. La réalité du capitalisme pour les pauvres et communisme pour les riches prend ici une forme étonnamment douloureuse pour les classes moyennes / supérieure diplômées et progressistes du monde libre  ; celles qui voyaient en Hilary Clinton un mal nécessaire car cette femme (la prochaine femme présidente des EU !), allait nous sauver du monstre Trump. Peu importe ce qu’elle incarnait. Le lendemain du vote, en Europe, dans le monde libre, les visages de ceux qui allaient travailler, (de ceux qui ont un emploi), affichaient la consternation et l’horreur. Que répondre à leur abasourdissement et à leurs invectives, à leur litanie contre le méchant président Trump, sexiste, raciste et inculte ; aujourd’hui l’homme le plus puissant de la planète, un barbare décérébré qui nous serait arrivé de l’espace, un être sans commune mesure avec ce qui se fait chez nous, dans notre système politique, économique et social.

Mais Donald Trump n’est en rien un ovni ; c’est au contraire une synthétisation d’un non-dit, celui de l’arrière-boutique capitaliste, sale, nauséabonde, impérialiste, raciste (« l’humanité n’existe pas hors du monde libre »), sexiste, ignorante, égoïste, obsédé seulement par l’argent, l’appât du gain, le profit coûte que coûte, aux frais de la planètes et d’un habillage esthétique fait de bling bling, de présentatrices bunga bunga type CNN et de Disneyland !

La réalité du monde néolibéral, elle, est pour ses victimes un enfer esclavagiste, sexiste, raciste et violent. Jusqu’à présent les classes éduquées feignaient-elles de l’ignorer car, enfin, elles s’en accommodaient plutôt bien ? Que préférez-vous ? Un menteur et un démagogue qui dit tout ce qui lui passe par la tête ou une menteuse consommée qui avouait devant les banquiers de Goldman Sachs (on le sait depuis la publication de ses emails par WikiLeaks) qu’il ne fallait jamais dire la vérité aux masses. Deux menteurs mais le premier, lui, ne méprise pas les masses.

Qu’il tranche avec les élites du parti républicain est sans doute nouveau. De mémoire de conservateur, on n’avait entendu de telle attaques contre le credo ultra capitaliste, militariste et anti étatiste de la droite américaine.

 

Hitler à la maison blanche ?

Pas davantage. Le pouvoir qui attend dans l’ombre le nouveau président des États-Unis, entité dont l’existence fut révélée pendant cette campagne par les emails publiés par le media indépendant Wikileaks, est déjà au travail. Wall street, se rapproche déjà de l’indésirable comme elle l’avait fait avec Obama. On s’en souvient, c’était Citigroup qui avait suggéré les membres du futur gouvernement Obama. Il se trouve que la majorité de ces noms se retrouva effectivement aux manettes. Trump n'a pas attendu janvier 2017 pour mettre de l'eau dans son vin ; le nouveau président a d’ailleurs rassuré la finance lors de sa première apparition après la victoire ; il veut unir les Américains et assure ne pas vouloir diviser. Il agit en chef d’entreprise qui a maintenant besoin que tout le monde mette la main à la pâte. Rien ici qui puisse vraiment rebuter les ténors de Wall Street. Il compte baisser les impôts des grandes corporations et nie l’existence du changement climatique. Rien qui ne puisse ternir l’espoir d’une formidable amitié.

Le programme du président Trump sera difficile à mettre en place (mais pas impossible). Qui pourrait faire de la sorte un virage à 180 degrés ? Rapatrier les usines, et l’industrie ? Peut-être, mais sur le terrain, combien de temps cela prendra-t-il ? Dix ans, quinze ans ? On ne reconstruit pas un tissu industriel du jour au lendemain ! Une industrie détruite, abandonnée, une main d’œuvre dispersée, ne sort pas du sol comme un champignon. Mais s’il parvient à contrer la rapacité des grandes entreprises américaines et du complexe militaro industriel, et à redonner une importance à l’idée de l’état en lançant des projets de grands travaux de reconstruction, il pourra obtenir des résultats probants et satisfaire pour un temps son électorat. L’argent, il compte en trouver en revenant sur les dépenses colossales octroyées à l’appareil militaire et aux alliances internationales. L’emploi, il compte en donner en revenant sur les accords commerciaux. Avec le président Trump, les États-Unis vont se replier sur eux-mêmes. Est-ce vraiment une mauvaise chose ? Nous le verrons.

Un rejet des oligarchies

L’élection de M. Donald Trump est la preuve d’un rejet indiscutable par les masses de l’establishment et d’un système économique qui ne fonctionne que pour une infime minorité. Le leader du parti travailliste anglais, M. Jeremy Corbyn, est catégorique sur le résultat : « Ceci est tout aussi bien le rejet d’un consensus économique qui a échoué que celui d’une élite au pouvoir se montrant incapable d’écouter. La colère du public qui a mis Donald Trump au pouvoir se trouve reflétée dans les événements inattendus que l’on voit de par le monde. »

A bon entendeur…

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.19/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

193 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 novembre 09:15

    Bonjour,
    On se demande bien ce que propose l’auteur ? Rien, c’est pas fatiguant, merci pour les sans dents français. Bien sûr, si on attend pour encore 20 ans pour faire revenir les entreprises, sans doute cela sera encore plus facile, non ?


    La Russie a mis une dizaine d’années à se remettre sur pied après la sublime expérience néo libérale. Plus on attend pour le Frexit, plus les savoir faire seront perdus et plus ce sera difficile. 

    Enfin, il faut quand même porter au crédit de l’ auteur du billet, qu’il a compris que l’important dans cette affaire, c’était le message des électeurs aux USA, ou en GB, qui ne supportent plus la mondialisation, ni le chômage, ni la précarité, ni l’oligarchie, ni les médias, ni la propagande.

    Grande découverte pour tous les euro béats ! Ils croyaient qu’ils maîtrisaient tout, nada, wallou rien du tout ! C’est un avertissement sans frais, aux euro-atlantistes de gauche et de droite.
    Qui se focalisent sur Trump.
    Quand le sage montre la lune, la classe politique française regarde le doigt.

    • howahkan howahkan 15 novembre 09:50

      @Fifi Brind_acier

      salut, je pense que la classe pseudo politique parasitaire ne voit ni le doigt ni la lune....ce sont des êtres schizophrènes, dans le sens premier originel du mot de : coupés du réel...

      le drame c’est que le bon peuple n’est pas loin non plus...lui qui croit sans savoir que la compétition qui élimine est la seule manière de vivre..pourquoi ? parce que des l’école ceci est implanté savamment dans nos cerveaux et jamais remis en question parce que remettre cela en question revient à se remettre soi même en question..

      or ceci est difficile....mais très possible nez en moins..c’est le seul chemin.....

      bon etc comme d’habitude...sinon les 500 signatures ??

       smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 novembre 10:07

      @howahkan
      Les 500 signatures ? Silence radio. Ce sont des promesses de soutiens, il faut attendre qu’elles soient effectives, donc on ne divulgue rien jusqu’au dernier moment.


      Le bon peuple anglais et américain étaient pourtant gavés de propagande par les médias presstitués. Cela vient de voler en éclat, et c’est bien ce qui ennuie nos Mamamouchis... Si on ne peut plus manipuler les citoyens, où va-t-on ??

      Vous avez vu comment les médias US ont fait campagne ?
      65% pour Killary et 2% pour Trump !

    • howahkan howahkan 15 novembre 10:25

      @Fifi Brind_acier

      Oui, je suis cela d’assez près...compte tenu de la disparité du traitement médiatique de masse, c’est réellement une possibilité de tournant valide, importante...pour le moment pour moi juste l’expression d’un raz la casquette...rien de plus donc superficiel mais il convient de commencer justement quelque part..

      pour moi il n’y a pas encore d’éveil à autre chose dans les fondements du désastre de l’humain...mais après tout, marcher sur le chemin qui fait des milliers de km commence par un premier pas..

       smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 novembre 10:55

      @howahkan
      Quand on vit sous une tente, dans un camping car, ou dans sa voiture, le spirituel n’est peut-être pas la première urgence qui leur vient à l’esprit ...
      Aux USA, la solidarité existe, elle passe par les Églises.
      « Les villages de tentes pour les ans abri poussent comme des champignons »...


    • howahkan howahkan 15 novembre 11:45

      @Fifi Brind_acier

      je comprends , cela dit encore une fois la pensée à conclusion binaire humaine fait des dégâts considérables..cette illusion matérielle spirituelle est aussi fausse pour moi ,

      il y a juste un tout ou tout est lié..voila pourquoi on déconne tout le temps depuis 3000 ans..entre autre car c’est complexe dans le détail ,mais faut devenir apte a voir l’ensemble sinon on n’y arrive jamais

      la pensée humaine a séparé le matériel d’un imaginaire appelé spirituel...je suis désolé mais derrière tout cela il n’y a rien que du vent dans nos neurones..

      j’ai eu des moments très pauvre, je n’ ai pas de biens etc j’ai beaucoup bougé, déménagé 62 fois à ce jours et j’ai 61 ans et pas seulement en France..mes moments « bénis » ou le contentement absolu se trouve se sont surtout produit lorsque je n’avais pas grand chose,dont une fois a part une tente avec 1 enfant de 3 mois et oui et bien plus..alors je connais cela comme un vécu ..qui n’avait rien de dramatique sur le moment je dois le dire..pourquoi ? parce que !!

      d’aller bien dans sa tète, être éveillé à la vie et ++++ n’a pas de lien avec le monde matériel compétitif......

      bien sur si je n’ai pas à manger , pas d’abris par - 10 etc trouver à manger et s’abriter représente toute ma « vie »...et notre monde en a poussé pas mal dans cette direction..

      Je me rappelle une fois sans argent, faisant du stop avec mon amie de l’époque ...nous avons vu passer un vol de cygne juste au dessus de nous......l’intensité du moment était tout ce qu’il y avait, les problèmes n’existaient pas....c’était il y a 40 ans en Irlande..et bien étrangement aujourd’hui le hasard a fait que nous habitons à 5 min de là...

      mais bien sur être solidaire est sur le bon chemin....on ne peut se forcer à l’être...c’est un mouvement naturel que nous avons perdu..pas tous bien sur et heureusement..

      bon etc ............salutations..


    • V_Parlier V_Parlier 15 novembre 19:37

      @Fifi Brind_acier
      « On se demande bien ce que propose l’auteur ? Rien, c’est pas fatiguant, merci pour les sans dents français. »
      -> Il devait marquer « Votez pour l’UPR » pour éviter cette critique ? smiley

      A part le titre qui pourrait faire un peu trop naïf, moi je trouve que le billet est tout à fait convenable, même si ces jours-ci nombreux sont ceux qui couvrent ce thème d’une manière similaire, donc sans surprise.


    • daniel ahsaini 15 novembre 19:52

      @howahkan

      bonsoir,

      Je crains que ce ne soit le peuple qui ne voit plus le doigt...tant il est enfoncé dans son ...au moins jusqu’au bracelet montre.
      Pas joli , joli , j’en conviens.
      Le politicard s’en tamponne de nous...il sait pertinemment ce qu’il fait , c-à-d, qu’il est corrompu, une vertu dans ce milieu, cynique, démago et servile aux 1%...faut tout ça pour établir un bon parasite...
      après ça , le peuple...il lui reste sa télépagande & les élections qui ne changent rien à son ordinaire.

      cdlt.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 novembre 08:06

      @V_Parlier
      Ce sont les solutions que cherchent les électeurs, pas des descriptifs de la situation, qu’ils connaissent très bien .


    • fred.foyn fred.foyn 15 novembre 09:26

      L’Amérique « décomplexée »..face aux complexes des Français..

      Tout le problème est là pour votre pays..toujours en retard regardant son nombril plutôt que d’avancer...Préférant être à genoux devant le reste du monde pour ne pas prendre de décision..Regardez pour qui vous voter, la réponse vous appartient... !

      • JL JL 15 novembre 10:02

        @fred.foyn
         

         ’’Regardez pour qui vous votez ... à genoux devant le reste du monde ’’
         
         Allez dire ça aux millions de Français qui ne s’informent qu’à la télévision du Big bazar mondial devant laquelle ils sont à genoux !

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 novembre 10:09

        @JL
        Vous pensez qu’aux USA et en GB, ils n’ont pas la télé ??


      • JL JL 15 novembre 10:44

        @Fifi Brind_acier
         


        ’’Vous pensez qu’aux USA et en GB, ils n’ont pas la télé ??’’
         
         mais si : et alors ?

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 novembre 11:14

        @JL
        Alors ? La propagande est exactement la même, sauf que ça ne marche plus, voilà la bonne nouvelle ! Mais la campagne anti Trump et anti Poutine continue en France, et sans doute en Allemagne, à usage interne cette fois, dans les pays qui ont des élections en cours...


        Ils recyclent Trump à leur sauce pour en faire l’équivalent du FN, et éloigner les électeurs de tout débat sur le Frexit et la sortie de la mondialisation. Lier Brexit- FN- Trump et Frexit, voilà leur martingale ... Mais cela ne marche pas non plus, deux élections viennent d’avoir lieu en Moldavie et en Bulgarie, paf, deux pro -russes ! 

        Et gâteau sur la cerise, la Tchéquie ne veut pas du radar américain !
        « Le radar [des Etats-Unis en République tchèque] signifierait une escalade de la tension dans les relations avec la Russie, tandis que nous avons besoin de profiter de l’opportunité offerte par l’élection de Donald Trump pour que les Etats-Unis et la Russie se mettent autour d’une même table. La fin de la guerre en Syrie est la question qui revêt maintenant la plus grande importance pour l’Europe. Sans mettre fin à la guerre en Syrie, nous ne pourrons arrêter le flux de réfugiés et qu’est-ce que nous pouvons leur proposer ? Les Etats-Unis disposent d’une influence notable sur la situation en Syrie, la Russie aussi, et il nous est nécessaire de l’utiliser », a déclaré Bohuslav Sobotka."

      • JL JL 15 novembre 11:47

        @Fifi Brind_acier
         

         d’accord, mais encore : et alors ?

      • izarn 15 novembre 12:43

        @Fifi Brind_acier
        Le FN est bien moins excessif que Trump sur bien des sujets...Faut etre logique : Marine Le Pen n’est pas contre l’UE dites vous, mais elle est fasciste ? smiley
        On veut assimiler le brave Trump à la fasciste Marine ?
        En fait c’est bien toute cette « droite alternative » (Novlangue pour éviter de dire nationaliste) qui a gagné. Les « fascistes » de droite (Bien entendu il existe des fascistes de gauche, staliniens etc...En fait hors le Système tout le monde est fasciste) en Europe sont donc tout ceux qui refusent la globalisation, le multiculturalisme débile (Rien à voir avec le respect de la culture de l’autre), les migrations obligatoires d’analphabètes laches et incultes menés par le jouer de pipo Soros.. Des guerres dont on a rien à foutre, sauf que Poutine est obligé d’intervenir tellement ça devient dangereux pour nous !
        Le fascisme de Marine n’existe que dans le cerveau dépassé d’Asselineau.
        Il n’est pas le seul, hein ?
        Bien sur ils pensent au phénomène nazi dans les années trente...Mais les nazis étaient finançés par le patronat et la grosse industrie chimique, cartels alliés aux américains. Le Système de l’époque. Hitler n’était pas milliardaire, on l’a payé. Payé son parti. Sa mission ? faire la guerre. La guerre pour effacer les ardoises de la dette du Capital.
        De fait, de nos jours ce serait plutot Clinton, et pas Trump.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 novembre 17:58

        @JL
        Et alors les digues que les euro-atlantistes avaient patiemment montées, prennent l’eau. Les électeurs, que certains traitent d’abrutis, ont exprimé clairement, par le Brexit et par l’élection de Trump, que désormais, ils ne marchaient plus dans les mensonges et les combines de l’oligarchie.
        Vous trouvez que c’est une information mineure ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 novembre 18:02

        @izarn
        Fasciste ? Non, le FN n’est pas fasciste, c’est un Parti leurre, un épouvantail consentant au service du système. S’il était dangereux, il serait censuré comme l’ UPR.


      • Tall Tall 15 novembre 09:36

        A mon sens le programme économique de Trump devrait être efficace, puisque :


        1 - il relance de grands travaux d’intérêt public
        2 - il baisse l’impôt sur les sociétés
        3 - il réinstaure le protectionnisme aux frontières
         
        Et à la question : où va-t-il chercher l’argent pour les grand travaux ?
        On peut répondre : avec des bons du trésor, de grand emprunts publics

        La dette publique ?
        Aucune importance ... les taux sont faibles et la relance favorise les entrées fiscales
         
        Il n’y a que les couillons de l’UE pour encore croire aux vertus de l’austérité après 8 ans de galère.

        • JL JL 15 novembre 10:07

          @Tall
           

           ’’où va-t-il chercher l’argent pour les grand travaux ? (...) Avec des bons du trésor, de grand emprunts publics’’

           et sans oublier les taxes à l’import ; et puis la planche à billets, non ?

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 novembre 10:41

          @JL
          Nos médias presstitués s’accrochent aux rideaux quand Trump annonce des taxes sur les importations... Mais quand Obama a mis une taxe de 522% sur les aciers chinois, silence radio.

          "Ces nouveaux droits de douane ont été adoptés suite au recours en justice des plus grands aciéristes américains — US Steel, AK Steel Corp, ArcelorMittal USA, Nucor Corp et Steel Dynamics Inc — qui, en juillet 2015, avaient sollicité la protection de leurs intérêts face aux exportations massives chinoises. "


          Étonnant, Arcelor Mittal a demandé, et obtenu, des mesures protectionnistes ! Les ouvriers de Florange apprécieront.. Étonnant, Obama protège les aciéries US. Le protectionnisme, c’est donc très bien sous Obama, mais pas avec Trump, allez comprendre !

          Pareil pour le mur avec le Mexique ! Il existe depuis 2006, et Obama/ Clinton n’y ont rien changé - Photos du fameux mur. C’est le mur de Trump qui dérange, pas celui qui existe déjà !
          Les fous dirigent l’asile.

        • franc 15 novembre 11:08

          @Tall

          -
           surtout l’economie de la masse d’argent folle dépensée dans les guerres un peu partout dans le monde.


        • izarn 15 novembre 13:01

          @Tall
          19 000 milliards de dettes : Si on augmente les taux, l’état fédéral croule.
          Les USA comme l’Argentine ?


        • tab 15 novembre 23:01

          @Tall

          L’économie pour les nuls. La dette américaine est dépendante de l’étranger. Le protectionnisme fera que sa dette explosera. Trump ne pourra fermer totalement le pays au risque de devoir faire faillite. Les bons du trésor américain sont détenus en partie par la Chine. Si les USA lâchent la Chine, bye bye le trésor. Le capitalisme néolibérale ne tolère aucun egoisme étatique. 

          De plus les rentrées fiscales sont fortes mais quand on baissera les impots et bien il y en aura, quoi qu’il en soit, moins. Vous oubliez aussi la ristourne faites aux foyers très fortunés, ce qui prive Trump d’un revenu supplémentaire. 

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 novembre 10:25

          Va falloir patienter jusqu’en 2017 pour savoir exactement ce que fera le Gouvernement Trump... Il faut croire que ses projets dérangent, Clinton et Soros s’accrochent au pouvoir et organisent une révolution « pourpre »..., pour reprendre la main... Ils sont marrants, ces grands démocrates, en Europe, ils font revoter ceux qui votent mal, et aux USA, ils fomentent une guerre civile ... !


          Mais Poutine reste l’ennemi Number One, il est responsable de tout, de la disparition des ratons laveurs, de la victoire de Trump, du réchauffement climatique, et... de l’ élection provhaine en Allemagne... Quel homme ! Merkel commence à s’inquiéter des possibles ingérences de la Russie dans les prochaines élections allemandes. 

          • doctorix doctorix 15 novembre 15:20

            @Fifi Brind_acier

            Poutine n’en a rien à secouer de qui sera au pouvoir, puisque jusqu’ici ça ne changeait rien.
            Trump l’intéresse par ce qu’il pourrait être un partenaire économique sans haine et sans a-priori.
            Il ne cherche aucunement une quelconque hégémonie, il cherche des partenaires, pas du tout des adversaires.
            Tous ses discours vont dans ce sens, ainsi que ses actes.
            Une chose intéressante est que Trump pourrait mettre un coup de pied dans la fourmilière du GIEC et du soi-disant réchauffement climatique anthropique, cette espèce de fumisterie qui rassemble dans un même élan tous les cons et les salauds de la terre.
            La terre se réchauffe, certes (O,75°C en un siècle), mais le CO2 n’y est pour rien, et tous les discours incantatoires ne cherchent qu’à taxer un maximum et à appauvrir les pays pauvres, ceux qui dépendent du charbon pour vivre. C’est l’élément clé du NOM, la première taxe mondiale, qui en appelle bien d’autres, qui seront autant d’instruments de domination et d’hégémonie.
            Et la terre se refroidira un jour ou l’autre, sans intervention humaine, parce que c’est un cycle on ne peut plus naturel. Ce jour-là, nous regretterons tous le réchauffement, qui est une bénédiction pour le végétal, c’est-à-dire la vie, comme pour notre confort et notre économie.
            Je rappelle que depuis 19 ans, on n’a pas noté le moindre réchauffement, et vous en avez tous l’intuition en regardant votre thermomètre et en consultant vos souvenirs.

          • doctorix doctorix 15 novembre 20:38

            @Rygar

            Il y a de nombreux articles en dehors de Rose, si vous cherchez.
            D’ailleurs les gens du GIEC utilisent toutes sortes de contorsions pour expliquer que ça ne de réchauffe pas, mais que ça se réchauffe quand même, et à quel point ils ont raison d’avoir tort, que c’en est pathétique....

          • tab 15 novembre 23:06

            @doctorix

            Autant que vous souteniez Trump est une opinion presque acceptable, bien que peu fine naive, autant que vous niez le réchauffement climatique interroge sérieusement sur votre santé mentale. Mais j’oubliais que vous remettez en cause la science instituée. Vous avez raison envers et contre toute la communauté scientifique, qui n’est pourtant pas qu’à la botte des multinationales. Mais peut-être que votre haine de ces scientifiques vient du fait de leur salaire mirobolant, de leurs titres, que vous reluquez avec envie. Vous voilà climatologue à nous dire des conneries. Demandez aux iles qui disparaissent de la surface du globe par le réchauffement anthropique de l’humanité. Foutez vous dans une chambre pleine de CO2 et de méthane, vous allez voir vos poumons et le réchauffement possible, dans des conditions semblables à celle de l’atmosphère. Vous cesserez de déblattérez des conneries. Vous vous êtes définitivement cramé. J’avais raison de vous rentrer dedans depuis le début, négationniste, scientifique en carton, complotiste inutile. 

          • doctorix doctorix 15 novembre 23:34

            @tab

            Vous avez raison : il faut m’nefermer, avec quelques milliers de scientifiques qui n’acceptent pas la pensée globaliste.
            Jetez un oeil sur ce graphique, et vous vérifierez qu’il n’y a pas plus de réchauffement que de beurre en branche :
            Nous venons même d’atteindre un record de froid historique depuis près de 40ans.
            Des îles disparaissent, d’autres apparaissent, au Japon, au Pakistan, en Mer Rouge, au Tonga...
            L’érosion maritime, le volcanisme, vous connaissez ?
            Mais ce n’est pas la question.
            La question est que l’élévation du CO2 n’est pas due à l’homme mais au réchauffement (et non l’inverse) et que par conséquent vous n’y pouvez rien. Ce réchauffement qui d’ailleurs touche toutes les planètes du système solaire.
            Nos gaz d’échappement auraient-ils envahi le système solaire ?
            Définitivement cramé ? regardez vos scores et les miens, et vous constaterez que c’est vous qui êtes réduit à un tas de cendres, bien que vous n’ayez jamais allumé la moindre flamme parmi vos lecteurs...
            Vous êtes juste un catastrophiste obsessionnel.
            Je n’ai aucune haine pour les scientifiques, bien au contraire, mais je sais faire la distinction entre les scientifiques et les charlots grassement payés pour mentir. Pas vous apparemment...

          • tab 15 novembre 23:45

            @doctorix

            Je me contrefous de vos arguments obscures.

            L’immense mahorité des scientifiques sont unanimes, le réchauffement climatique est aisément compréhensible et visible. Votre suspicion a un nom : la connerie. Votre anticonformisme a une raison : votre débilité congéntiale. Dire que vous êtes médecin, putain, c’est grave. Je ne vous interdirais pas de parler, ridiculisez vous, venez vous vautrez dans la fange du complotisme. Votre négationnisme va tuer nos enfants, pauvre merde. 

          • tab 15 novembre 23:48

            @doctorix

            Les climatologues du CNRS, qui ne roulent pas sur l’or, les docteurs en climatologie, payé moins bien qu’un médecin comme vous sont ils tous verreux ? Absolument pas et pourtant ils ne pensent pas comme vousL’élite intellectuelle n’est pas synomyme d’élite financière. Partant de là, prenez au moinx leurs études au sérieux. 

            Vous êtes tellement observé par l’anticonformisme, le subversif que vous en êtes con. Les chambres à gaz c’était une invention aussi de juifs trop grassement payés ? 

          • tab 15 novembre 23:59

            @doctorix

            Et le pire, c’est que vous êtes un mauvais scientifique, même pas curieux. 
            Putain, je vous radierais de l’ordre des médecins tellement que vous êtes allumé, et un danger. 


            Le refroidissement par exemple est tout à fait comptatible à l’échelle régionale dans un réchauffement climatique car le réchauffement climatique dérègle en moyenne le climat à l’échelle mondial, déplace les flux d’airs. L’Europe connait par exemple une moins forte augmentation et même des accentuations climatiques, parce que protégé par certains courants d’airs et j’en passe par rapport à d’autres régions, bien plus exposées. De plus, la fonte des glaces entraine un refroidissement des régions les plus proches de celles ci, mais n’atténue pas le réchauffement à l’échelle terrestre. Renseignez vous et soyez modeste sur vos compétences scientifiques. Moi je n’ai fait qu’une modeste terminale scientifique, suffisant pour ne pas tomber dans votre panneau de complotiste risible. 


            Sur les iles : vous citez les tonga, le japon, phénomène de plaque et volcanique, sans lien avec le réchauffement climatique. A l’inverse prenez les maldives, ce n’est pas un effondrement du sol, c’est bien une montée des eaux, et l’eau augmente en volume parce que la glace fond et la glace fond parce que les témpératures augmentent.

            Concernant le CO2, comment expliquez vous que la déforestation qui augmente la quantité de CO2 ? En effet, si l’Amazonie qui perd de sa surface d’année en année disparait, moins d’oxygène, plus de CO2 et donc réchauffement à origine humaine. A cela ajoutez les gazs de voiture, notamment les gazs à effet de serre comme ceux des voitures. 

            Je vous mets le c pas sorcier sur le sujet qui reproduit une expérience simple qui le démontre. C’est à la portée d’un enfant de 10 ans, même pas de vous, le pseudo scientifique. Pauvre type, pauvre France. 



          • tab 16 novembre 00:14

            @doctorix

            Quant à votre graphique, il est faux. Voilà ci dessous une source sérieuse, solide, que vous n’arriverez pas à déboulonner. Les scientifiques du CNRS sont à des années lumières de vous, mon pauvre. 



            Allez bonne nuit, et méditez un peu. Il n’est pas encore trop tard pour se rattraper. 

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 novembre 08:11

            @tab
            Voici les variations du climat à l’échelle géologique.
            Expliquez-nous les périodes de réchauffement précédentes.
            Par exemple le réchauffement du Moyen Âge ?


          • capobianco 16 novembre 08:40

            @tab

            « Je me contrefous de vos arguments obscures. », « Votre négationnisme va tuer nos enfants, pauvre merde.  »

            Curieuse façon de répondre ! Il ne fallait pas répondre si c’était pour en arriver à çà .

            « L’immense mahorité des scientifiques sont unanimes » .

             L’immense majorité des médias annonçait la victoire de la folle et le refus du brexit et vous pensez toujours qu’ils avaient raison bien sûr... Vous suivez toujours le troupeau ?


          • tab 16 novembre 09:24

            @Fifi Brind_acier

            Autre époque, autre phénomène. La terre a connu des périodes de froid et de chaud, des cycles climatiques mais le cycle actuel est accéléré par l’homme de manière irréfutable. Même un 6ème peut le constater. Vous brassez de l’air. 
            J’ai fourni un lien du CNRS, lisez le, il vous instruira. 

            Je vais vous dire, vous êtes tellement anti-élite, anti-système, que, parce que ce système pense unanimement quasiment que le changemengt climatique anthropique est réel, vous vous sentez obligé d’être contre. Or, sur ce point, il n’y a pas de polémique possible, le réchauffement climatique est un phénomène observable facilement, étudiable simplement. Il est une réalité. Si vous vous contrefoutez de polluer comme un connard notre planète, c’est votre problème mais laissez les autres penser à leurs enfants. Moi j’ai encore pas mal d’années a priori à écumer sur cette terre laissez moi une terre vivable. Votre idéologie est profondément égoiste et déconnectée du réel - curieux que vous reprochez cela aux élites. 

            Même Chomsky se fout de la gueule de Trumps sur ce sujet dans une récente interview, même Chomsky. 



          • Ben Schott 16 novembre 09:32

            @tab
             
            « mais le cycle actuel est accéléré par l’homme de manière irréfutable »
             
            Réfutable et réfuté.
             


          • Ar zen Ar zen 16 novembre 09:59

            @tab

            Le graphique que vous proposez démarre en 1850. Vous n’en n’auriez pas un autre sur du temps plus long ?

            Lutter contre la pollution c’est bien, c’est toujours bien. Lutter pour la préservation de l’environnement, de la faune et de la flore, c’est bien, c’est toujours bien. Il est inutile de faire des rapprochements avec le réchauffement climatique pour être sensible à la pollution et à la destruction de notre environnment, de sa diversité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès