Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Voulez-vous la guerre totale ?

Voulez-vous la guerre totale ?

« Wollt ihr den totalen Krieg ? Voulez-vous la guerre totale ?
Paroles de Joseph Goebbels, le 18 février 1943, ou il demanda au peuple Allemand une guerre totale et demanda aux Allemands des sacrifices. (*1) C'est ce qui vient à l'esprit quand on observe les actions de Merkel en ce moment.

Les temps sont graves. Dans les jours qui suivent le choix sera fait de commencer une nouvelle guerre en Europe, pour la première fois depuis 1942 entre l'Occident et la Russie.

L'histoire de 1914 semble se répéter, il y a énormément de similitudes, les médias partent avec des fleurs sur leurs fusils,en chantant que tout sera très court, je viens d'écouter des discussions sur la télé Néerlandaise ou les reporteurs disent que « la Russie sera surpris du manque à gagner quand on s'arrêtera de leur acheter leur gaz" !

Le Monde, pour sa part, préfère de parler de « Poutine et les bas instincts », nos reporteurs se sentent en forme pour utiliser les expressions forte, sur notre « puissance économique », avec comme tonalité : « on leur donnera une bonne leçon en démocratie ! »

L'historique est incompréhensible si l'on se réfère seulement aux médias « mainstream », c'est à dire la presse dépendante des gouvernements actuellement en place en Occident.

Pourtant, en cherchant un peu dans le médias alternatives, en comparant les infos venant de la Russie, de l'Allemagne, de l’Ukraine et des États Unis, on arrive très bien à se forger une opinion différente des opinions hystériques qui assomment notre entendement.

J'ai rassemblé quelques faits pour vous.

Tout se focalise en ce moment autour de la volonté du peuple de la Crimée de se détacher de l'Ukraine et de choisir son futur, probablement un rattachement à la Russie. Ce mouvement s'explique par la prise du pouvoir d'extrémistes, dont leur premier acte fondateur a été d'interdire la langue Russe et d'abolir dans la loi la répression des symboles Nazi.(*10)

Ce que les télés ne vous donnent pas souvent comme information :

-la Crimée a toujours été Russe depuis la conquête par Catherine II à l'issue de la guerre russo-turque de 1768-1774.
-la flotte Russe a depuis ce temps occupé le port stratégique de Sébastopol, malgré la guerre de Crimée de 1854-1856 (Empire Ottoman+Angleterre+France/Empire Russe : 750000 morts en Crimée !)
-le 19 février, Nikita Khrouchtchev, président de l’URSS et d'origine Ukrainienne, offrit la Crimée à l'Ukraine, à l'occasion de la 300e anniversaire de la réunification de la Russie et de l'Ukraine.
(des rumeurs persistantes disent qu'il avait trop bu)
-à la suite de la fin de l'URSS la Crimée, après de longues discussions avec la Russie, obtient un statut spécial (région autonome) puis l'armée Russe loue à l'Ukraine le port de Sébastopol et les casernes, étant donnée que sa flotte se trouve sur place.

L'accord prévoit le droit aux Russes d'avoir 25000 soldats sur place, ainsi que le droit de survoler l'espace aérien.(*2) Les Russes étaient donc en Ukraine, légalement !

Angela Merkel, devant le parlement Allemand (Bundestag) à dit que « Ce que veut Putine, c'est une annexion, on ne peut pas laisser faire cela ! Elle demande d'être dur et est prêt à accepter, au nom du peuple Allemand les retombés négatifs des sanctions économiques de l'occident envers la Russie.(* 3)

Elle exclut la force militaire mais semble oublier que l'option militaire suivra automatiquement si les sanctions se mettent en place et que l'Otan s'introduit en Ukraine, devant la porte des Russes.
Il ne faut pas oublier qu'à la dissolution de l'ex USSR et la liberté de l'ex Allemagne de l'Est (Communiste) la promesse fut donnée à l'ancien Président de cet empire, Gorbatchev, que l'Otan ne viendrait pas se mettre devant la porte de la Russie.

(Les mercenaires américaines de Blackwater sont déjà arrivé sur place, prêts à entraîner les 60000 volontaires que « le régime légitime » met en place ? *4)

C'est tout le contraire qui a été fait depuis les promesses données à Gorbatchev ! Au lieu d'accepter les propositions de la Russie et de démanteler l'Otan, comme l’URSS avait démantelé le Pacte de Varsovie, et de créer une « maison Européenne commune », l'Occident, sous tutelle des États-Unis n'a fait qu'avancer et entourer la Russie militairement, en plaçant des missiles devant sa porte.

Alors ces derniers jours nous voyons les menaces contre la Russie aller en crescendo, avec donc Angela Merkel à la tête, il paraît que la France aussi a une voix, mais, honnêtement, plus personne n'y fait attention, c'est l'Allemagne seule qui pouvait y donner un coup d'arrêt, Merkel ne l'a pas fait, au contraire !

Tout cela, malgré le fait que 2 sur 3 Allemands s'opposent aux sanctions envers la Russie ! (*5)
L'Allemagne de Merkel était la seule force Européenne qui pouvait arrêter la folie de l'Occident, le chemin vers la guerre avec la Russie. John Craig Roberts, ancien collaborateur de Reagan le constate amèrement : Washington rend la guerre inévitable mais Merkel à failli dans sa mission de protéger la paix de son pays, l'Allemagne, de l'Europe, puis du monde !
(*6)

Nos médias occidentaux nous parlent en ce moment des « grand principes », de « l'intégrité territoriale », des lois et des droits des Peuples...

Gregor Gysi (Die Linke) , en répondant à Angela Merkel devant le Bundestag reprend et corrige point par point les mensonges.(*7)

Droit des peuples ?

Il était apparemment légitime pour l'occident d'enlever le Kosovo (un référendum contre la volonté de la Serbie) de la Serbie, mais illégal pour la Russie de « prendre » la Crimée de l'Ukraine en faisant passer un référendum !

Respecter la constitution de l'Ukraine ?

Après la fuite de l'ancien président de l'Ukraine, le parlement Ukrainien, forcé par les fascistes arme au poing : ont voté avec 72,88% des vois pour le destitution de l'ancien président. (malgré les menaces armées de l'opposition fascite présente) La constitution de l'Ukraine demande une majorité de 75% pour pouvoir destituer un président ! Le gouvernement actuel est donc illégitime selon sa propre constitution !

Pourtant l'occident avec les États-Unis en tête crient que le référendum en Ukraine n'est pas légitime selon la constitution ! Alors : on ne respecte pas la constitution pour le président mais on veut la respecter pour le référendum ?

On se sert de la constitution de l'Ukraine quand cela nous arrange ? Quelques pourcentage de plus ou de moins ne dérangent personne ?

Gysi pose la question : demandez à un juge si voler avec un noble motif n'est pas un vol ?
Au moment même ou les Catalans et les Écossais veulent faire un référendum pour décider de devenir indépendant ?

Comprendre la « révolution pacifique en Ukraine »

 

La récente « révolution « en Ukraine a bel et bien commencé pacifiquement, mais a été pris de force par des éléments d'extrême droite et nazis (National-socialistes).

Ils ont été soutenu avec au moins 5 milliard de dollars par les États-Unis (voir et écouter le fameux coup de téléphone de Victoria Nuland avec l'ambassadeur des États Unis en Ukraine) et les États Unis ont clairement dirigé la révolte et avancé leurs « hommes ».(*8)

Le tournant s'est opéré après l'accord forcé entre l'ancien président Ukrainien et l'opposition : le pouvoir a retiré ces forces, l'opposition d'extrême droite devait désarmer mais a refusé et décidé d'attaquer le président, qui s'est alors enfui. (Une chaine de télé Allemande prétend aujourd'hui que Ie président déchu a été filmé emballant tranquilement ses bagages : pas de fuite selon eux : vrai/intox ?)

Nos médias ont pratiquement étouffé le scandale récent : la discussion entre un officiel d’Est land (ministre d'affaires étrangers Paet) et Catherine Ashton (Union Européenne), confirmant que les tireurs qui ont tué l'opposition sur Maidan ont aussi tué les polices : les balles étaient identiques !(*9)

Tous les médias en occident ont refusé de creuser cette affaire ! On parle de nouveau de « rumeurs » !.

Le gouvernement "légitime" d'Ukraine.

La majorité de ce « gouvernement » est composé de personnes d'extrême droite, des fascistes, des Nazis, qui haïssent les juifs et les Russes.(*10)

Membres du nouveau gouvernement appartenant à Svoboda (partie fasciste, Nazi) d'Ukraine :
le vice premier
le ministre de la défense
le ministre de l'agriculture
le ministre de l écologie
le procureur général

Ils dominent les structures dominantes et sécuritaires du pays. Gregor Gysi dénonce dans son speech justement que jamais des fascistes, une fois obtenu le pouvoir, ne l'ont cédé volontairement  !

Svoboda a des contacts avec d'autres partis fascistes en Europe, le dirigeant de ce parti, Oleg Tyagnibok, à dit ceci selon Gregor Gysi, qui le répète deux fois de suite devant le Bundestag :
« Prenez les fusils, combattez les salles Russes , les Allemands, les porcs juifs et les autres soushommes (« unarten » référence à « Untermenschen »).

Les « démocrates » occidentaux reconnaissent de tels personnages comme légitime, on ne devrait même pas les côtoyer !

Liens :

*1
https://www.youtube.com/watch?v=pJU...
(Wollt ihr den Totalen Krieg ? J,Goebbels)

*2
http://geopolis.francetvinfo.fr/le-...

*3
http://www.heute.at/news/welt/art23...
https://www.cducsu.de/themen/aussen...

*4
http://www.boursier.com/forum/thema...
http://www.bruxelles2.eu/tag/gorbatchev
http://www.dailymail.co.uk/news/art...
http://www.abovetopsecret.com/forum...

*5 Rhein Zeitung :
http://www.rhein-zeitung.de/nachric...
http://allemagne.blog.lemonde.fr/20...

*6
http://www.informationclearinghouse...

*7
http://alles-schallundrauch.blogspo...

*8
http://www.informationclearinghouse...

Sources supplémentaires :
http://alles-schallundrauch.blogspot.fr/
http://www.informationclearinghouse...
http://www.paulcraigroberts.org/
http://vineyardsaker.blogspot.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • Vipère Vipère 17 mars 2014 10:12

    Bonjour

    "Angela Merkel, devant le parlement Allemand (Bundestag) à dit que « Ce que veut Putine, c’est une annexion, on ne peut pas laisser faire cela ! Elle demande d’être dur et est prêt à accepter, au nom du peuple Allemand les retombés négatifs des sanctions économiques de l ’occident envers la Russie.(* 3)"

    Des sanctions contre la Russie aurait dit Angela MERKEL ?

    Les sanctions ne peuvent qu’être économiques et ne l’oublions pas bi-latérales ... autrement dit : les allemands ne pourront plus écouler leurs voitures vers la Russie et là, qui sera le plus sanctionné des deux ?
    La Russie se tournera vers le marché asiatique, fermez le banc !

     Ich denke Frau Merkel ist nicht so dumm... Sie kann verloren mehr als Poutine smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 mars 2014 21:22

      Ce que les gouvernants occidentaux ne semblent pas prendre en compte, c’est que durant la Guerre Froide, l’homme de la rue en Europe -sauf les encartés au PC - étaint. a tort ou a raison, farouchement pro US et anti Russie. Aujourd’hui, quidam lambda est tout aussi farouchement anti-Americain... et ça ferait TOUTE la différence. Trop long a expliquer, mais reflechissez....


      Pierre JC Allard

    • appoline appoline 18 mars 2014 13:37

      Les américains, imbus de leur petite personne, ont trop tiré sur la ficelle. A tout orchestrer, attentat, guerrillas, invasions tout en voulant passer pour des libérateurs, basta, nous avons compris (enfin) que le serpent n’était pas celui que l’on nous désignait. Les pantins du gouvernement obéissent à leurs maîtres, qui dirigent d’après vous les USA, Obama le pantin, non c’est la trilatérale et le CRF. Qui sont ceux qui animent les ficelles des marionnettes ? Rockefeller, Rotchild, Leman etc et chez nous ? Regarder le nombre de membres du gouvernement qui appartiennent à la franc maçonnerie et sont de confession juive ou l’approche de très près. Vous croyez que les français tombent dans la paranoia ? Quand ça nous tombera dessus, beaucoup resteront à terre


    • bourne 17 mars 2014 10:33

      Les russe sont déjà à la manœuvre en face de la Crimée et à Donesk. La partition aura bien lieu, même au prix d’une guerre civile, et plus s’il le faut.

      Les allemands ne peuvent faire autrement que taper du poing sur la table, mais je doute fort qu’ils ne freinent les velléités américaines le moment venu des sanctions.

      Nous sommes au moment des intimidations, mais dans l’espace vitale russe, autant dire que l’on marchera sur des œufs à l’Ouest.


      • sirocco sirocco 17 mars 2014 21:25

        Du calme !

        Rangez votre parano au placard.

        Nous sommes loin d’une guerre entre l’Occident et la Russie. Les « sanctions » prises par l’UE et les USA contre une vingtaine de sous-fifres russes (interdiction de visa, gel des avoirs...) font rigoler toutes les diplomaties. C’est du théâtre pour amuser les gogos que nous sommes et pour que, finalement, personne n’ait l’air de perdre complètement la face.

        Mais qu’est-ce que vous croyez ? Nous ne sommes plus au début du XXème siècle. Les protagonistes sont en relation permanente. Poutine et Obama se parlent au téléphone et quand ce n’est pas eux en personne, ce sont leurs diplomaties qui communiquent. Chacun connaît les intentions de l’adversaire et la poursuite de sa politique.

        Ce qui se passe actuellement en Ukraine est connu, prévu de longue date. Le rattachement de la Crimée, ça fait belle lurette qu’il est entériné de part et d’autre. Même la suite des événements que nous, simples citoyens, ne connaissons pas, est déjà planifiée entre les USA et la Russie. Nos médias nous abreuvent de propos inquiétants pour se rendre intéressants mais nous ne sommes nullement en situation de guerre prochaine.

        Sur ce plan il existe d’ailleurs un bon baromètre auquel on ne pense pas toujours : le prix des carburants ! Il faut savoir que les grandes sociétés pétrolières sont très au fait de la politique mondiale (pour ne pas dire qu’elles la dictent...). Si un conflit était imminent, ce qui signifierait une possible perturbation des approvisionnements de pétrole, on verrait grimper les prix à la pompe. Rappelez-vous : au plus fort de la crise syrienne, quand on est passé à deux doigts d’une intervention armée de la part des USA, les prix de l’essence s’étaient envolés. Or ils ne bougent pas d’un poil en ce moment. C’est très bon signe.

        Il n’y a pas de guerre en vue, seulement des gesticulations protocolaires pour accompagner les changements de situation (prévus pour la plupart) en Ukraine. Dormez tranquille !


      • Abou Antoun Abou Antoun 17 mars 2014 10:54

        Interview d’Alexei Pouchkov, concernant d’éventuelles sanctions. « L’Europe se tire une balle dans le pied ».


        • mortelune mortelune 17 mars 2014 12:30

          Dans les faits on se retrouvent à peu près dans les mêmes conditions qu’en 1933 et même avant. Quelques illuminés qui ont la main sur la finance mondiale, ayant pignon sur rue à New York, jouent à mettre le bordel en Europe avec le but ultime de faire tomber la Russie. Nicolat II en a fait les frais en son temps avec Lénine financé par la bande à Rockefeller et Rothschild . Puis se fut l’Allemagne mise par terre avec la montée du nazisme, là encore, financés par les mêmes milliardaires. Aujourd’hui l’Ukraine et les nazillons financés par le milliardaire G.Soros

          Il ne manque plus qu’à trouver en France, en Allemagne ou bien en Angleterre (on ne sait jamais) un mec ou une femme qui pourrait jouer le rôle d’Adolf et tout y est ; même une certaine haine anti-sémite attisée par les élites médiatico-politico-financières qui aiment faire l’amalgame entre sémites et sionistes.

          • mortelune mortelune 17 mars 2014 12:44

            Quand on entend BH levy faire la comparaison entre les nazis Ukrainiens et le FN français on comprend que finalement il soutient les fascistes anti-sémites lorsqu’ils s’en prennent à la Russie. C’est exactement la même manoeuvre qu’en Allemagne en 1933.


          • appoline appoline 18 mars 2014 13:40

            Si un jour ça pète, il ne faudra pas se tromper d’ennemis, nous aurons déjà un gros ménage à faire en France, la traîtrise et l’infamie 


            • chapoutier 17 mars 2014 12:54

              la situation actuelle n’est que le prolongement de ce qui a été décidé par les étatsuniens il y a déjà quelques années : faire main basse sur les richesses naturelles du sous-sol russe.

              pour cela il leur faut déstabiliser la Russie et tout est bon pour y arriver.

              la logique et la légitimité n’ont pas droit de citer, ils ont organisé de toute pièce une ’’’ révolution ’’’ place Maiden , fait tirer sur la foule pour accréditer les mercenaires de sobvoda du titre de ’’’ démocrates’’’.

              il suffit de voir comment a été passé sous silence la conversation téléphonique de plus de dix minutes, parfaitement audible et compréhensible, entre le ministre des affaires étrangères estonien Urmas Paet et la Haute Représentante de l’UE Lady Ashton.
              Il s’agit de la responsabilité des tirs de snipers sur la foule d’Euromaidan à Kiev, ces incidents qui ont constitué une partie essentielle des événements ayant conduit directement à la chute de Ianoukovitch.

              Alors oui, les Obama, Hollande, Merkel et compagnie n’ont que faire de la vérité, ils ont un objectif et ils s-y accroche quelque soit le prix à payer par les peuples européens.

              nous avons l’habitude de ces turpitudes, car on a beau chercher, où sont les armes de destruction massive de l’Irak, où sont les 10 000 cadavres libyens, et ne parlons pas de la Syrie.
              Toujours des prétextes préventifs avant de passer aux choses sérieuses.

              Mais le plus beau, ils rejettent le référendum du peuple de Crimée comme illégal !!!

              la bonne blague, car l’occident ne cesse de répéter qu’il y a eu révolution en Ukraine, c’est donc qu’il n’y a plus de constitution à laquelle se référer et si ces abrutis continuent à expliquer que la constitution est toujours valable, leur président Ianoukovitch est toujours en poste et n’a pas été destituer valablement.


              • xantrius 17 mars 2014 13:29

                J’insiste sur l’intérêt de l’EU de stopper la formation d’une « Union eurasienne » par la Russie, union qui n’est probablement pas possible sans l’Ukraine ou au moins sans la Crimée. L’UE, et surtout son pouvoir dominante l’Allemagne, sont intéressées a une stabilité relative avec une main mise sur les ressources et le marché, pourquoi pas avec une « démocratur » et pourquoi pas imposé par des zombies nazi. 

                Les US envisagent plutôt le modèle Irak, Afghanistan etc. pour avoir une région d’instabilité et du chaos durable, fait d’affaiblir la Russie et d’empêcher l’EU d’avancer pour leur profit vers l’Est. Le « fuck EU » du ministère des affaires étrangères US exprime parfaitement cette stratégie. 

                L’US est un pouvoir en déclin et c’est l’Europe sous tutelle d’Allemagne qui représente le pouvoir ascendante. Lorsque ces deux font la même chose ils ne partent pas forcement des mêmes intérêts. 

                D’ailleurs c’est fou comme les vieux fantômes géostratégiques relèvent leur tête, je dirai un hoquet de l’histoire (avec H) : Depuis le début du siècle dernier l’Allemagne (si je dis « l’Allemagne » je pense aux élites allemands) fait des tentatives pour dominer le monde par la domination d’Europe. 1914 le chancelier allemand Hollweg, déclare dans son « programme de septembre », que « ... pour la sécurité du Reich allemand vers l’est et vers le ouest il faut briser la domination de la Russie sur les peuples vassales du tsar, instaurer un pays ukrainien indépendant (cette région faisait partie de la Russie impériale) et créer une union économique de l’Europe centrale sous le leadership d’Allemagne. ... »

                1940, la « Société allemande pour l’économie des grands espaces (Grossraumwirtschaft)« propose de »... parler de maintenant au lieu de « Grande Allemagne » (Grossdeutschland) plutôt de la »Communauté européenne économique« car le leadership allemand se crée tout naturellement par son importance économique, politique, technique et cultuel »

                Surprenant le peu de changement des grands axes géopolitiques, non ? 

                Tout pour dire que c’est trop simpliste de voir l’UE uniquement comme vassale US. La pose de soumission de la France comme partenaire junior d’Allemagne, n’est-elle pas a quelque part une continuation de Vichy ? 

                C’est aussi trop simpliste de voir partout des complots sionistes ou une question caractérielle de certains politiciens. Ce n’est pas nécessaire, la dynamique de l’histoire (encore avec H) trouve toujours au bon moment et au bon endroit ses protagonistes. Et la dynamique actuel comme celui il y 100 ans est propulsé par une organisation du monde qui s’appelle capitalisme. Thats all.


              • julius 1ER 19 mars 2014 09:24

                @xantrius

                ton analyse est juste, nous sommes toujours dans des luttes et des logiques d’empires (impérialisme) même si il n’y a plus deTzar ni de Kaiser.
                c’est ce que Poutine a compris, il voit que les américains cherchent à l’isoler, car ceux-ci pour maintenir leur pérennité et leur domination sur le monde doivent créer des ennemis ; un jour c’est le communisme, le lendemain l’islamisme, ensuite le poutinisme....
                ce que Poutine a compris,c’est que la Russie, n’est plus l’URSS, elle se retrouve avec ses 140 millions d’habitants, face à une Europe de 500 millions d’individus, insuffisant pour peser, aussi elle a intérêt avant d’être marginalisée, de retrouver ses territoires de l’ex -URSS, car la logique voudrait si l’on était cohérent de faire entrer dans l’UE la Russie, bien avant la Turquie, mais ce n’est pas dans l’idée américaine et là on voit bien qui décide, nos gouvernants sont des pantins dans les mains de GS et Morgan Stanley......

              • CASS. CASS. 23 mars 2014 22:32

                irak par contre ils ne parlent pas des tonnes de bombes chimiques(transformant instantanément un statue vitrifée sur place tombant en cendre par exemple) que certains occidentaux us, avaient fourni à saddam, dont bombardiers avec pilotes , pour agresser et organiser un génocide iranien et de kurdes irakiens , une atrocitée !!! sans nom. vaut mieux faire oublier ça hein !!la fameuse guerre de saddam contre l’Iran autorisé et surtout boostée par les us des rotschilds and co , encore !!. Ce con de saddam qui c’était lui aussi trompé d’ennemi !!!!. 
                Manque pot plus de ces bombes armes de destruction massive atroce , en Irak, saddam avait déjà larguer ces tonnes de bombes et tuer des milliers et milliers d’iraniens et massacrés nombres de villages kurdes et de kurdes des gosses etc etc .


              • pisavar 17 mars 2014 15:40

                Cet article me rappelle un certain Edouard Daladier qui après la signature des accords de Munich octroyant aux nazis une partie de la Tchécoslovaquie sans contreparties significatives, est à sa grande surprise acclamé par la population française à son retour en France.
                En effet, on le voit comme le sauveur de la paix. Il se serait alors exclamé, selon Saint-John Perse qui était près de lui : « Ah les cons ! S’ils savaient ! »

                Je comprends que la grande majorité des gens ne veulent pas mourir pour l’Ukraine. Il vaut mieux en abandonner une partie aux Russes. De toute façon, Poutine, comme Hitler n’apparaissent pas comme dictateurs de leur temps pour nous français...


                • mortelune mortelune 17 mars 2014 17:08

                  @pisavar 

                  C’est quoi une dictature pour vous cher monsieur ?
                  Un référendum vous semble le signal fort d’une dictature ?
                  Je vous rappelle que Adolf H a été élu au suffrage universelle. 

                • pisavar 17 mars 2014 17:54

                  Une dictature, c’est quand on reste plus de 14 ans (et oui 14 !) au pouvoir cher monsieur... Medvedev étant la marionette de Poutine.


                • aspic aspic 17 mars 2014 19:46

                  @pisavar
                  Je n’essaye pas d’idéaliser Poutine comme le grand leader mondial.
                  Mais je constate de plus en plus que nous, les occidentaux , sont les vrais salauds, nos politiciens se comportent
                  comme des anti démocrates, menteurs, négligeant la volonté de leur propre population.
                  Je constate aussi que Poutine essaye de défendre certains valeurs, nous les occidentaux, défendent de moins en moins de valeurs. Je constate que nous, les occidentaux, sont prêts à tous les mensonges et déformations pour dénigre ce peuple, et à soutenir leurs « opposants opprimés ». 
                  Poutine vient d’aider Obama en septembre dernier, pour éviter une guerre : voilà la récompense, en plein jeux olympiques Russes !
                  Gregor Gysi, que je cite largement, reprend point par point les erreurs impardonnables des occidentaux, leur déni total de toute honorabilité des Russes.
                  Ceci dit, faire le point Goodwin ici, en le comparant avec un certain A. Hitler, comme l’a fait la très honorable Hillary Clinton, c’est trop facile !
                  Je n’ai pas encore vu des preuves que Poutine a écrit un livre « Mon combat », détaillant comment en finir avec les ennemies des surhommes Russes...
                  Il faut bien étudier la chronologie des événements, même commencer avec la Géorgie : les Russes sous Poutine ont toujours réagi, l’occident à toujours provoqué, ou attaqué en tuant des Russes, comme en 2008 en Géorgie.
                  Je reviens sur mon sujet principal : aucun des deux parties ne fera marche arrière , par orgueil (l’occident), ou simplement car mis dans l’impossibilité de rester paisible (la Russie).
                  Cela conduira inévitablement vers une dégradation de l’économie en UE, qui est , je vous le rappelle, faillite.
                  Quelques erreurs comme en 1914 et nous aurons la guerre totale, nucléaire cette fois-ci.


                • pisavar 17 mars 2014 20:14

                  Le premier point, c’est que Vladimir Poutine est prêt à vilipander les nazis ultra nationalistes de svoboda alors qu’on sait très bien que la Russie est un pays ultra raciste dans lequel des nazis ont plusieurs fois tué des étudiants chinois à Moscou en toute impunité.

                  La deuxième chose est qu’à l’heure ou je vous parle, le train de sanctions décidés par les européens sont excessivement peu coercitifs. Donc, votre article tombe un peu à plat. Vous êtes dans le consensus mou des dirigeants européens qui ont peur d’agir contre Poutine. Votre article n’est donc pas subversif mais consensuel et le jeu des américains et des européens est pour l’heure un jeu de posture dans lequel on fait semblant de s’offusquer.

                  Maintenant sur le fond, votre article montre bien que finalement, la loi du plus fort est la meilleure et que finalement, une partie des Francais attend un Poutine qui les défendent de la mondialisation et préservent leurs avantages acquis en échange de leur liberté d’expression.

                  Finalement, la france afrique a du bon... tant qu’elle profite au peuple francais et pas à quelques énarques de chez Total !!


                • tomatoketchup 17 mars 2014 21:40

                  Pire encore
                  pourquoi aux etats unis les elections presidentielles sont un exemple de démocratie
                  ce sont les mêmes marionnettes qui se partagent le pouvoir depuis bien plus que 14 années mon pauvre neuneu.
                   Le peuple peux uniquement voter que pour 2 cons « républicain ,démocrate »
                   tu devrai aller vivre aux eu avec une très bonne justice. C’est le top


                • tomatoketchup 17 mars 2014 21:49

                  pour pisavar
                  "alors qu’on sait très bien que la Russie est un pays ultra raciste dans lequel des nazis ont plusieurs fois tué des étudiants chinois à Moscou en toute impunité.« 

                  je paris que tes journaux de chevet sont »LIBé ,Le Monde, l’Express,EL Figaro"
                  reste dans tes torchons.


                • pisavar 17 mars 2014 21:56

                  Oui et toi tu lis quoi ? Pif gadget ? Picsou magazine ?

                  La Russie est une grande démocratie, plus que les USA et l’Europe... Ben voyons.T’es sorti tout droit de l’air Brejnev ? Tu en fais exprès ou là tu es normal ?

                  Par contre apprend à être poli...


                • mortelune mortelune 18 mars 2014 01:34

                  Revoyez le sens des mots ou retournez à l’école pour vous instruire svp


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2014 07:57

                  pisavar,
                  Et quand on transforme le NON d’un referendum en OUI, cela s’appelle comment ?


                • pisavar 18 mars 2014 11:52

                  Le but de l’article est de montrer que les dirigeants US et Européens sont prêt à l’escalade et à la guerre totale sur le dossier Ukrainien. Mon propos est de dire que non et la preuve, c’est la faiblesse des sanctions imposées. Oui le référendum montre (pour ceux qui ont voté) qu’ils veulent un rattachement à la Russie, mais si tu organises à roubaix en France un référendum pour l’application de la shariah dans certains quartier, tu seras aussi surpris du résultat....

                  Moi ce que je dis, c’est que Poutine ne s’arrêtera pas à la Crimée. Il va se servir de prétexte fallacieux pour envahir partie après partie l’Est de l’Ukraine. Et l’Europe et les US ne feront rien à part crier dans le vide. Regarde les marchés financiers qui se portent comme un charme ...rebond de 1.32 % après l’annonces des sanctions...

                  Cette lâcheté de l’Europe n’a d’équivalent que son incapacité à défendre ces populations des dégats de la mondialisation financière. Dans ces conditions, je comprends que vous soyez tous fasciné par Poutine, monarque supreme, Napoléon, protecteur du petit peuple qui souffre dans les campagnes...


                • pisavar 18 mars 2014 11:53

                  et toi arrete de troller mes commentaires


                • CASS. CASS. 23 mars 2014 23:11

                  FIFI est quand on décide la réintégration sans condition à l’otan criminelle qui n’a plus lieu d’être depuis longtemps , sans demander l’avis du peuple , ça s’appelle comment .et le comble !!! de se dire gaullistes.


                • L'enfoiré L’enfoiré 17 mars 2014 16:11

                  Tout dépend de l’endroit où on se trouve.

                  Hier, à Kiosque (à partit de la min 18), une Ukrainienne avait une autre opinion.
                  A Kiev, indigné parce que l’armée étrangère est sur place et pas des observateurs.
                  Il est dit que la population russe est très récente en Crimée, au contraire.

                  • Dany romantique 17 mars 2014 16:30

                    Mme Merkel pourrait peut-être nous dire ce qu’en pense Gérhard Sroëdher , le néo-libéral du SPD qui a mis à genoux les classes populaires allemandes concurrencées par le coût du travail déloyal des sous traitant des firmes du CAC 40 allemand, ex-pays de l’est (Roumanie, , Bulgarie, Tchéquie, Slovaquie, Slovanie, Croatie, etc...). 

                    Ce Sroëdher qui se fait des c...en or, devenu employé en tant que membre « commercial » de Gazprom société russe qui devrait en pâtir des représailles de l’axe atlantico-sioniste suite au vote déclaré « illégitime » de la Crimée..
                    On n’entend pas beaucoup non plus Gorbatchev, devenu homme sandwich de Mac Do, sur les accords de transition de 1990 qui prévoyaient pourtant la non-implantation de l’OTAN aux frontières de la Russie...
                    Ces petits mecs -manque de chance pour eux- n’ont plus l’amuseur de foire Elstine- pantin des occidentaux mais tombent sur un mec « qui en a » un Poutine qui lui ne s’en laissera pas compter...
                    LOL

                    • L'enfoiré L’enfoiré 17 mars 2014 18:39

                      « un mec « qui en a » un Poutine qui lui ne s’en laissera pas compter... »

                      Ça, c’est bien vrai ça.
                      Il a été formé à bonne école, non ?
                      « Membre du KGB (service de renseignement et d’action), il commence sa carrière politique à la mairie de Saint-Pétersbourg, après quoi il devient l’un des plus proches conseillers du président Boris Eltsine, qui fera de lui le directeur du FSB (sécurité publique) en 1998, puis le président du gouvernement de la Russie l’année suivante. »
                      Oui, absolument, il en a dans la culotte.



                    • aspic aspic 17 mars 2014 19:09

                      Ce que pense Schröder ?
                      Il pense que la politique de l’UE envers l’Ukraine est une erreur.
                      http://www.antaranews.com/en/news/93108/german-ex-chancellor-schroder-calls-eus-ukraine-policy-mistake

                      Il a proposé juste avant la crise finale la médiation des Nations Unis, estimant que l’UE c’était discrédité.

                      http://www.spiegel.de/politik/ausland/ukraine-schroeder-schlaegt-vereinte-nationen-als-vermittler-vor-a-954425.html

                      Des membres des Verts d’Allemagne ont essayé d’interdire la parole à Schröder en relation avec l’Ukraine :
                      http://www.spiegel.de/international/world/european-parliament-wants-to-muzzle-ukraine-comments-from-schroeder-a-958497.html

                      Schröder admet dans un interview avec Die Zeit qu’il avait, à l’époque aussi violé la loi internationale, en bombardant le la Serbie avec l’Otan, sans avoir une résolution du conseil de sécurité.

                      https://www.wsws.org/en/articles/2014/03/14/schr-m14.html

                      At the same time, however, Schröder did not want to condemn his friend, Russian President Vladimir Putin. The former chancellor admitted that he had also acted in breach of international law. “We sent our planes to Serbia and they bombed a sovereign state together with NATO, without the existence of a resolution from the security council,” said Schröder.


                    • Antoine Diederick 18 mars 2014 08:54

                      @ Aspic,

                      Schroder travaille pour Gazprom.


                    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 17 mars 2014 17:15

                      Quelles sources svp pour les 750 000 victimes ? Wikipedia ne donne que 240 000 morts dont un bon nombre imputable au choléra.


                      • aspic aspic 17 mars 2014 18:51

                        Voici une de mes sources, en effet, j’ai vraiment exagéré :

                        Il n’y en avait seulement 743462... (sept cent quarante trois mille quatre cent soixante deux)
                         smiley

                        http://www.historyguy.com/crimean_war.htm#crimean_war_statistics_data


                      • Montdragon Montdragon 17 mars 2014 17:18

                        Comme c’est pratique !
                        En pleine négos transatlantiques, de fermer à jamais l’option russe en les matraquant de « sanctions » inutiles pour les peuples.
                        Ouuuh les vilains rouges, vive l’Empire !

                        TINA, comme disait l’autre garce. 


                        • titi 17 mars 2014 17:59

                          Je crois que pas mal de gens se fourvoient.

                          Peut être une réminiscence de leur jeunesse militante, mais le support apporté à Poutine par certain Français est né d’une utopie.
                          La Russie de Poutine ce n’est pas l’URSS. Poutine ne vous ramènera pas les soviets.
                          Alors évidemment de vos combats passés vous avez gardé une haine des Etats Unis.
                          Bien : Poutine s’oppose a ceux que vous n’aimez pas.
                          Mais Poutine ne vous ramènera pas Lénine.

                          Nous sommes tout simplement devant un conflit d’impérialismes et une décolonisation, comme cela s’est produit ailleurs en d’autres temps.


                          • Laulau Laulau 17 mars 2014 18:31

                            Je pense que c’est vous qui vous fourvoyez, personne ne peut penser que Poutine veut rétablir l’URSS, c’est un ploutocrate nationaliste. Si vous voulez vous en convaincre, visitez le site du Figaro et vous verrez que les internautes de droite défendent la Russie. Ce qui est en cause c’est l’impérialisme américain. Il faut être aveuglé par la propagande pour ne pas voir qu’empêtrés dans leur crise financière, les USA mettent le b.. dans le monde entier : Afghanistan, Irak, Lybie, Syrie, Éthiopie, Balkans ... La volonté de priver la Russie de ses débouchés maritimes saute aux yeux pour qui connait un peu l’histoire (nous avons déjà fait la guerre aux russes pour la Crimée il y a 150 ans !). Les russes ne font que se défendre.


                          • titi 17 mars 2014 19:11

                            Tout le monde se défend.

                            C’est le principe de la décolonisation : il y a ceux qui étaient là avant, et il y a ceux qui sont arrivés là après, mais qui sont au fil du temps et de pratiques plus ou moins avouables sont devenus majoritaires.
                            Comme les Européens en Amérique il y 150 ans.
                            Comme les Français dans certaines villes d’Algérie il y a 60 ans.
                            Comme les Israéliens en Palestine aujourd’hui.

                            Sauf que nos supporters de Poutine, dans les cas précités prennent toujours le parti du colonisé. Et là celui du colonisateur.

                            Les mêmes manières seraient donc acceptables si elles proviennent des uns, mais pas si elles proviennent des autres ?

                            Alors moi clairement je m’en fous.
                            Je pense que ce qui se passe en Crimée c’est la bonne solution.
                            Et ce qui va suivre également : c’est à dire le déplacement (pour ne pas dire déportation) des populations, sans possibilité de retour.
                            Ce qui c’est passé en Prusse et en Pologne, en 1945, et plus personne ne parle des tracés des frontières dans ce secteur.
                            Mais je suis cohérent ; c’est aussi la solution dans les autres conflits... Mali, Centrafrique, Lybie, Irak, Afghanistan, et Palestine.... Partition, et déplacements des populations sans possibilité de retour.

                            Mais si je suis cohérent, je pense être à peu près le seul. Tous n’ont pas la peur des contradictions, voire du ridicule.


                          • titi 17 mars 2014 19:17

                            « La volonté de priver la Russie de ses débouchés maritimes saute aux yeux pour qui connait un peu l’histoire (nous avons déjà fait la guerre aux russes pour la Crimée il y a 150 ans !). »
                            Laissez tomber votre carte du monde en projection et jetez un œil sur un globe terrestre, mais en le regardant au dessus.
                            Avec l’ouverture de la route du Nord, du au réchauffement climatique, et donc aux salauds d’américains (j’ai bon ?), l’accès à la mer ils l’auront dans moins de 10 ans. Ils contrôleront même le trafic de la route la plus rapide entre l’Europe et l’Asie.

                            La géopolitique des bateaux à vapeur n’est plus vraiment d’actualité.


                          • CASS. CASS. 23 mars 2014 23:35

                            Laulau, il y a une sacrée différence entre nationaliste et souverainisme, le Président Poutine est un Patriote et il est souverainiste, c’est un grand Homme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès