Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Washington envoie ses espions en Amérique latine

Washington envoie ses espions en Amérique latine

Des espions, comme au temps de la Guerre froide... Selon le quotidien colombien El Tiempo, généralement bien informé, les Etats-Unis déploient depuis plusieurs semaines d’importants moyens de renseignement, techniques et humains, en Amérique latine. Le niveau de cette présence serait le même que celui qui prévalait à l’époque de la rivalité entre les Etats-Unis et l’URSS. John Negroponte, directeur de l’ODNI qui coordonne les différents services de renseignement états-uniens, confirme que son pays accroît ses ressources dans le monde hispano-américain ainsi qu’en Afrique.

Cette initiative aurait été décidée par le président George W. Bush lui-même, et consisterait à considérablement développer le renseignement humain grâce à la création d’un réseau d’agents et d’informateurs. El Tiempo ajoute qu’un important programme d’interceptions et de communication reposant sur des avions et des sous-marins complète le dispositif humain. La presse britannique affirmait récemment que le sous-marin nucléaire USS Virginia se trouvait dans la région afin de contribuer à "la guerre contre le terrorisme." Le bâtiment a navigué pendant près de 90 jours dans le Bassin carribéen...

L’intérêt que les Etats-Unis portent à leur arrière-cour s’explique par la présence réelle ou supposée de groupes terroristes dans la fameuse zone de la triple frontière entre Brésil, Paraguay et Argentine, par le basculement à gauche du continent sud-américain, à l’exception notable de la Colombie, par la pénétration chinoise en Amérique latine, par la diplomatie pétrolière et les ambitions nucléaires du Vénézuela...

Plusieurs indices indiquent que l’Amérique latine redevient un sujet de préoccupation politique après avoir été considéré, pendant une quinzaine d’années, comme un laboratoire économique par les Etats-Unis : le Département d’Etat accentue ses critiques contre le régime du président vénézuelien Hugo Chavez, et l’a dernièrement accusé d’avoir des affinités idéologiques avec les terroristes. Autre souci pour Washington, Fidel Castro, Hugo Chavez et le président bolivien Evo Morales ont procédé samedi dernier à la signature d’une alliance à La Havane, et Cuba montre des signes de rapprochement avec l’Iran...


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Talion Talion 2 mai 2006 11:24

    Evo Morales a des chance de devenir la « bête noire » des USA dans un proche avenir avec son projet de nationalisation des ressources naturelles de son pays.

    http://fr.news.yahoo.com/02052006/202/la-bolivie-annonce-la-nationalisation-de-ses-hydrocarbures.html

    Un acte courageux qui était espéré par la population bolivienne, mais je crains qu’il ne lui coûte la vie dans les prochaines semaines...

    A mon avis, la CIA l’a en tête de sa liste des personnalités à assassiner.


    • Antoine (---.---.16.155) 2 mai 2006 11:30

      ben oui...

      Le président de Bolivie a lancé la procédure hier en signant un décret demandant aux compagnies étrangères de restituer à l’Etat leurs gisements de gaz et de pétrole et de signer de nouveaux contrats d’exploitation

      Elle ont 180 jours pour régulariser leur situation. La mesure concerne 26 compagnies dont Repsol, Total et Exxon. L’armée bolivienne a pris le contrôle des gisements d’hydrocarbures. Le pays le plus pauvre du sous-continent produit 40.000 barils de pétrole par jour.

      source : euronews


      • Scipion (---.---.56.95) 2 mai 2006 12:59

        La Faillite, nous voici ! smiley)


        • Fabrice Fabrice Duplaquet 2 mai 2006 12:59

          L’association Chavez-Morales-Castro doit faire plaisir aux thuriféraires de l’économie communiste. Dans le cas de l’Amérique du sud la risposte à l’ALENA devait prendre cette forme car les différences de niveau de vie sont scandaleux entre le nord et le sud et entre les populations du sud. Que les pauvres s’allient pour contrer le monopole du capitalisme c’est une réaction normale étant donné l’unilatéralisme des échanges. Mais je doute que cela soit autre chose qu’une chimèren qu’un rêve innaccessible et que les premières victime soient encore les plus pauvres. Enfin, j’espère me tromper.


          • Hau (---.---.36.225) 2 mai 2006 17:25

            Si tu te trompes : qui interdit à ces « pauvres » de travailler comme l’ont fait les américains du Nord, pourtant partis de rien lorsqu’ils sont arrivés ? Depuis le temps ?!


          • (---.---.145.11) 2 mai 2006 19:54

            Il faut espérer que Chavez, Lula, Evo, et le cas échéant, Ollanta, pourront mener leur « expérience » jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’à la banqueroute totale, mettant fin à cette période pendant laquelle les Etats-Unis transformaient les faillimentaires (Vargas, Guzman, Allende) en martyrs, avant qu’ils n’aient eu le temps de couler définitivement l’économie de leur pays.


          • Gabriel Bendayan (---.---.67.59) 2 mai 2006 16:36

            Mince alors, les Etats-Unis envoient des espions dans les pays étrangers ? Ca alors ! Et ils en envoient dans des pays dont les dirigeants passent leur temps à dire qu’ils les haïssent ? J’étais pas au courant ! Quelle surprise...

            Au fait : « Des espions, comme au temps de la Guerre froide... » Mouais. Disons plutôt : des espions, comme depuis que l’Humanité à commencé à s’organiser en clan et tribus divers qui voulaient être plus fort que le voisin, il y a quelques dizaines de milliers d’années...


            • medu (---.---.161.205) 2 mai 2006 22:14

              c’est trés bien que ces pays privatisent leur resources,les richesse reviennent aux peuples et non a des dirigants corompu par les societe qui exploitent ces richesses


              • Jojo (---.---.148.140) 2 mai 2006 22:53

                Faut espérer qu’ils seront aussi bons que la CIA en Iraq.


                • victor (---.---.135.237) 2 mai 2006 23:33

                  Les américains n’ont qu’un crédo, c’est piller toutes les ressources d’où qu’elles viennent pour nourir ls société obèse qu’ils ont crée. Alors tous les moyens sont bons et je ne suis pas surpris de leur action d’espionage dans la région sous couvert de lutte contre le terrorisme. De nombreux pays de la région sont devenus exangues après le passage de ces nouvaux huns. Et ne me dites pas que les gens de l’Amérique latine et du Sud n’ont pas envie de travailler.


                  • Daniel Milan (---.---.168.124) 2 mai 2006 23:50

                    Je partage ton point de vue !


                  • Daniel Milan (---.---.168.124) 2 mai 2006 23:59

                    Il paraît qu’il nous en envoie aussi dans nos ordinateurs... Bon, il n’est pas le seul !...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès