Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Washington isolé sur la question vénézuélienne

Washington isolé sur la question vénézuélienne

 Les Etats-Unis se retrouvent isolés sur le continent américain en ce qui concerne la question vénézuélienne, en raison de leur soutien apporté au secteur putschiste de l’opposition, dont les violences ont causé la mort de près de 30 personnes.

 Depuis le début du mois de février 2014, les secteurs d’extrême droite de l’opposition multiplient les actes criminels au Venezuela dans le but de rompre l’ordre constitutionnel et de renverser le président démocratiquement élu Nicolas Maduro. Les violences ont causé la mort d’au moins 28 personnes dont plusieurs membres des forces de l’ordre. Le plan d’action a été élaboré dès janvier 2014 par trois leaders de l’opposition : Leopoldo López, président du parti Voluntad Popular, María Corina Machado, députée à l’Assemblée nationale, et Antonio Ledezma, maire de Caracas. Tous trois ont publiquement appelé à un coup de force contre le gouvernement légal et légitime de la République bolivarienne du Venezuela[1].

 Les Etats-Unis se sont opposés dès le départ à Hugo Chávez et à la Révolution bolivarienne malgré son caractère démocratique et pacifique. Depuis 1999, Washington apporte un soutien politique, diplomatique, financier et médiatique à l’opposition vénézuélienne. En 2002, George W. Bush avait même orchestré un coup d’Etat contre le président Chávez avec la complicité de l’oligarchie vénézuélienne, d’une partie de l’armée et des médias privés du pays. Aujourd’hui, l’administration Obama soutient ouvertement les tentatives de déstabilisation de la démocratie vénézuélienne en apportant son concours à l’extrême droite.

Le Département d’Etat a ainsi défendu les manifestations violentes au nom de « la liberté d’expression ». Il a exigé des autorités vénézuéliennes qu’elles libèrent les responsables de ces actes qu’il estime « injustement détenus », alors que plusieurs ont été arrêtés les armes à la main. John Kerry, secrétaire d’Etat, a même menacé le Venezuela de sanctions[2].

Cependant, Washington se retrouve isolé sur le continent américain. En effet, l’immense majorité des pays de la région ont condamné les violences orchestrées par l’opposition et ont apporté leur soutien au gouvernement légitime de Nicolas Maduro. Le 7 mars 2014, l’Organisation des Etats américains, traditionnellement conservatrice et alignée sur Washington, et qui regroupe l’ensemble des nations du continent à l’exception de Cuba, a infligé un camouflet à l’administration Obama. Une résolution, adoptée par tous les pays à l’exception des Etats-Unis, du Canada et du Panama, a exprimé la « solidarité » et l’« appui [de l’OEA] aux institutions démocratiques, au dialogue et à la paix en République bolivarienne du Venezuela ». Dans une allusion à la position de Washington, l’OEA a appelé au « respect du principe de non-intervention dans les affaires internes des Etats » et a exprimé « son engagement envers la défense des institutions démocratiques et de l’Etat de droit ». Elle a également condamné l’attitude de l’opposition en exprimant « son refus le plus énergique de toute forme de violence et d’intolérance ». Enfin, l’OEA a fait part de son « plein appui ainsi que son encouragement des initiatives et des efforts du gouvernement démocratiquement élu du Venezuela et de tous les secteurs politiques, économiques et sociaux pour qu’ils continuent d’avancer dans un processus de dialogue national[3] ».

Donc son côté, l’Union des nations sud-américaines, qui regroupe les 12 pays de la région, a condamné « les récents actes de violence ». « Toute demande doit être canalisée de façon pacifique, par la voie démocratique et en respectant l’Etat de Droit et ses institutions », a-t-elle souligné. Elle a également exprimé sa « solidarité » avec « le peuple et le Gouvernement démocratiquement élu de cette nation » et a décidé de « soutenir les efforts du Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela pour établir un dialogue » avec tous les secteurs de la société. Dans une évidente allusion aux Etats-Unis, l’UNASUR a fait part de son « inquiétude face à toute menace contre l’indépendance et la souveraineté de la République Bolivarienne du Venezuela[4] ».

Michelle Bachelet, Présidente du Chili, qui a accueilli à Santiago du Chili la réunion de l’UNASUR, a apporté son soutien total à Nicolas Maduro et a condamné les tentatives de l’opposition de rompre l’ordre constitutionnel. « Nous n’accepterons jamais personne, que ce soit un individu ou un pays, qui incite à travers des mécanismes violents à renverser un Président légitimement élu », a-t-il affirmé, dans une nouvelle allusion aux Etats-Unis. Selon elle, les conflits doivent être résolus par la « voie du dialogue et de la paix », rejetant ainsi les manifestations violentes de l’opposition[5].

Cristina Fernández, Présidente de l’Argentine, a également exprimé son rejet des tentatives putschistes et a manifesté son soutien « à la démocratie vénézuélienne », en rappelant que l’actuel pouvoir tire sa légitimité des 18 processus électoraux sur 19 qu’il a remportés lors des 15 dernières années. Elle a appelé l’opposition à ne pas abandonner la voie démocratique en soulignant la possibilité d’organiser un référendum révocatoire en 2016 à mi-mandat qui permettrait d’organiser des élections présidentielles anticipées en cas de victoire. « Le Venezuela est le seul pays de la région qui dispose de ce système où l’on peut révoquer le Président », a-t-elle souligné. De la même manière, elle n’a pas manqué de dénoncer les tentatives de déstabilisation orchestrées par les Etats-Unis en mettant en garde contre les « interventions extérieures et étrangères, car il serait désastreux de permettre que des vents étrangers détruisent un pays frère comme le Venezuela[6] ». Fernández a également dénoncé « la tentative de coup d’Etat ‘doux’ que l’on essaye d’organiser contre la République bolivarienne du Venezuela[7] ».

 

Tout comme durant la présidence d’Hugo Chávez, les Etats-Unis n’ont pas renoncé à mettre un terme à la Révolution bolivarienne démocratique, pacifique et sociale. Ils s’opposent au Président Maduro et soutiennent l’opposition putschiste. De leur côté, les médias occidentaux, principal relais de cette tentative de déstabilisation, ont manifestement pris fait et cause pour les partisans de la rupture de l’ordre constitutionnel et contre la démocratie vénézuélienne.

 

Opera Mundi

http://operamundi.uol.com.br/conteudo/babel/34446/washington+isole+sur+la+question+venezuelienne.shtml

 

Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris IV-Sorbonne, Salim Lamrani est Maître de conférences à l’Université de La Réunion, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Son nouvel ouvrage s’intitule Cuba. Les médias face au défi de l’impartialité (Paris, Editions Estrella, 2013) et comporte une préface d’Eduardo Galeano.

http://www.amazon.fr/Cuba-m%C3%A9dias-face-d%C3%A9fi-limpartialit%C3%A9/dp/2953128433/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1376731937&sr=1-1

Contact : lamranisalim@yahoo.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/SalimLamraniOfficiel



[1] Salim Lamrani, « 25 verdades sobre las manifestaciones en Venezuela », Opera Mundi, 23 février 2014.

[2] EFE, « EEUU no responde a oferta de diálogo de Maduro e insiste en pedir mediación », 17 mars 2014.

[3] Organisation des Etats américains, « Consejo permanente aprobó declaración sobre la situación en Venezuela », 7 mars 2014. http://www.oas.org/es/centro_noticias/comunicado_prensa.asp?sCodigo=C-084/14 (site consulté le 18 mars 2014).

[4] Union des nations sud-américaines, « Resolución », 12 mars 2014. http://cancilleria.gob.ec/wp-content/uploads/2014/03/RESOLUCI%C3%93N-UNASUR-MARZO-2014.pdf (site consulté le 18 mars 2014).

[5] The Associated Press, « Bachelet reitera apoyo a Maduro », 16 mars 2014.

[6] Agencia Venezolana de Noticias, « Presidenta Fernández : Defendemos la democracia de Venezuela », 1er mars 2014.

[7] Telesur, « Fernández : Derrocamiento del Gobierno de Venezuela sería fatal para Latinoamérica », 1er mars 2014.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Bernard Pinon Bernard Pinon 26 mars 2014 10:03

    Les Etats-Unis n’ont pas renoncé à mettre un terme à la Révolution bolivarienne démocratique, pacifique et sociale.

    Les Etats-Unis ne renonceront jamais à faire plier, par la force si nécessaire, tout gouvernement qui refuserait de leur être vassalisé. Déstabilisation, diabolisation, sanctions et ultimement frappes « humanitaires » ou assassinat ciblé, la fin justifie les moyens. 
    (ironie) Il serait intéressant de faire un bilan chiffré des destruction causée par leur politique, ils devraient figurer près de Staline ou Mao (Hitler est un trop petit joueur) au panthéon des saigneurs. (fin d’ironie)

    • seb71 26 mars 2014 13:17

      j adore tes mon héronie


    • leypanou 26 mars 2014 13:26

      A une petite différence près que Staline ou Mao ont fait leurs « forfaits » « chez eux » (Russie et alentours et Chine) alors que l’empire c’est sur la terre entière.

      C’est entre autres pour çà que le sondage qui demande quel est le pays qui constitue la plus grande menace pour la paix dans le monde n’est pas souvent cité par les journaux propagandistes. Et la réponse n’est pas la Corée du Nord (j’ai autant de chance d’être victime du dictateur nord-coréen que d’aller sur la lune).


    • L'enfoiré L’enfoiré 26 mars 2014 20:48

      Seb,

       J’aime bien ton « héronie » aussi. smiley

    • leypanou 26 mars 2014 13:20

      Hommage spécial à D Jeambar de Politique matin sur LCP qui, pour le flop d’hier, a choisi N Maduro parce qu’il a mis en prison son principal opposant Leopoldo Lopez au Vénézuela.

      Bien sûr, les téléspectateurs qui ont regardé Politique matin ne savent pas ce qu’a fait le « principal opposant » à N Maduro, le simple fait que la justice vénézuelienne l’ait mis en prison suffit à notre éditorialiste célèbre de disqualifier N Maduro.

      Politique matin sur LCP et quasiment les éditorialistes qui y interviennent méritent amplement le titre de propagandistes de l’atlantisme. Et malheureusement, ce n’est pas le seul.


      • CN46400 CN46400 26 mars 2014 15:10

        Reportage d’un journaliste français sur les manifs anti-Maduro de Caracas


        • asterix asterix 26 mars 2014 17:30

          Bonjour CN46400.
          Cela va t’étonner, je suis d’accord avec l’auteur.
          Maduro a été élu démocratiquement, point !
          Et il incite au dialogue, ce que n’a jamais fait son prédécesseur ( là, j’sais pas si tu seras tout à fait d’accord ).


        • L'enfoiré L’enfoiré 26 mars 2014 20:33
          D’accord. 
          Mais, retour du rédacteur fantôme.
          Le rédacteur qui écrit des articles mais qui ne répond jamais aux questions.

        • epicure 26 mars 2014 21:47

          oui mais non enfin !
          les états-unis sont le camps de la démocratie, du droit international, les représentants du bien donc de dieu sur terre etc...
          Donc les gens qu’il soutiennent ne peuvent être que des démocrates vertueux.

          C’est comme en Ukraine où ils soutiennent un gouvernement de grands démocrates légalement élus et pacifistes, et donc qui ont toute légitùité pour changer la cosntitution, engager leur pays dans des associations économiques à long terme, le droit de vouloir chasser une partie de la population ( plus de la moitié apparemment ) de leur pays etc....
          Bref les USA sont cohérents dans leur positionnement de défenseurs de la liberté et de la démocratie.


        • CN46400 CN46400 27 mars 2014 00:13

          @ Asterix

           Qui sait ? Chavez n’a pas eu de telles situations à gérer. Ceci étant, tous les partisans du socialisme, à la lumière de l’échec final du stalinisme, savent que le socialisme ne peut être que le résultat d’un compromis entre les prolos et une partie de la bourgeoisie, qui existe, et qui est capable de faire passer, progressivement, ses intérêts de classe derrière ceux du peuple tout entier. Il y a aussi au Vénézuela des gens de ce calibre, qui peuvent être séparés des opposants obtus, systématiques et réactionnaires au socialisme. 
          La force des prolos c’est leur union, la faiblesse de la bourgeoisie c’est que sa cupidité n’est pas unanime. Un bon révolutionnaire est celui qui sait jouer sur ce clavier à deux touches. 

        • L'enfoiré L’enfoiré 27 mars 2014 10:37

          «  Un bon révolutionnaire est celui qui sait jouer sur ce clavier à deux touches. »

          Bien d’accord avec cette vision.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 mars 2014 19:05

          « Nicolas Maduro reprend l’initiative »

          Vous pouvez vous inscrire à la lettre de « Venézuela Infos », vous serez tenus au courant de tout ce qui se passe dans ce pays.

          Fin Janvier 33 Chefs d’Etat d’ Amérique du Sud et des Caraïbes, réunis à la Havane ont travaillé sur un projet commun de paix et de développement.
          Vous en avez entendu parler ? Silence radio.

          « La communauté internationale » n’est pas seulement l’ OTAN... , comme on essaye de nous le faire croire.


          • L'enfoiré L’enfoiré 26 mars 2014 20:36

            Obama vient de quitter Bruxelles.

            24 heures aux pas de course.
            Un agenda serré et un discours en finale dans la grande salle des Beaux-Arts devant 2000 invités.
            J’ai repris les points marquants et les ai commentés dans l’article qui parlait du rêve américain.
            Voilà ce qu’on appelle un suivi au quotidien des articles.

            • L'enfoiré L’enfoiré 26 mars 2014 20:43

              Mystère de la programmation.

              Ce soir est programmé à la RTBF, le film « K-19 : Le piège des profondeurs ».
              La guerre froide en 1961.
              Harrison Ford dans le rôle du commandant d’un sous-marin russe.

            • Gauche Normale Gauche Normale 26 mars 2014 23:16

              spartacus ?

              Ouh ouh !

              Votre copié-collé est en panne ?

              Vous savez celui qui vous fait dire que la mer s’y est retirée et tout, et tout...

               smiley


              • Jonas 27 mars 2014 09:42

                 @ Réponse à Salim Lamrani.


                C’est toujours facile d’accuser les Etats-Unis. Lorsque les vénézuéliens votent en majorité pour Chavez et aujourd’hui pour Maduro c’est le fait de la maturité du peuple. 

                Mais lorsque l’inflation dépasse les 56%, lorsqu’il y a , des pénuries de produits de première nécessité avec des magasins vides de riz, sucre, farine etc, des coupures d’électricité , alors que le pays est riche , mais d’une richesse basée sur les hydrocarbures comme les Emirats du Golfe. Vous accusez les Etats-Unis. Bien qu’ils soient les destinataires de 40% de la production du pétrole de Maduro, 

                Par ailleurs en tant que spécialiste , il ne vous a pas échappé que ce sont des étudiants qui ont été les éléments déclencheurs des manifestations pour attirer l’attention contre l’insécurité et contre les problèmes économiques qui assaillent leur famille. Et puis pour votre gouverne ,ce ne sont pas les Etats -Unis qui sont responsables des bidonvilles de Caracas ni des homicides quotidiens dans ces taudis. L’insécurité est un fléau au Venezuela, cela n’a rien avoir avec les Etats-Unis.

                 Pourquoi vous n’accusez pas les Etats-Unis d’imposer par la force Boutéflika en Algérie , et des événements qui se déroulent au M’ Zab ?

                 Et puis les Etats-Unis sont également responsables du coup d’Etat militaire en Egypte et de l’élection sans surprise du maréchal Al-Sissi ? 

                Les situations dans certaines parties du monde sont complexes , pour les analyser, il faut mettre de côté les idéologies.

                • L'enfoiré L’enfoiré 27 mars 2014 10:44

                  Bonjour Jonas,

                   Yes, Sir. Exactly.
                   Comme je le disais plus haut Obama était en visite chez nous.
                   J’ai ajouté mes observations et commentaires à la suite de mon article sur les Américains.
                   Le trajet qu’il a organisé dans cette partie du monde n’est pas anodin.
                   Les Pays-Bas, Bruxelles pour la CE, Rome pour le Pape, l’Arabie séoudite, pour... pour le pétrole.
                   L’Arabie Séoudite, sunnite. Démocratique, pas esclavagiste ? Qui appuie qui ?
                   Vous suivez toujours ?  smiley
                   

                • Jonas 27 mars 2014 11:52


                  Bonjour L’enfoiré, 

                  Je connais le Venezuela, je suis sûr et certains que ceux qui tressent des couronnes à Maduro aujourd’hui comme hier à Chavez ne voudront pas y vivre, et construire leur avenir et celui des leurs. 

                  Quant aux Etats-Unis, c’est un pays qui est loin d’être parfait mais beaucoup de Cubains , de Venezuéliens , Mexicains, Colombiens, Péruviens, Haïtiens et bien d’autres qui font tout pour y rentrer, même au péril de leur vie. Cela rappelle certains qui disent la même chose tout en cherchant à franchir l’Union Européenne. 

                  Connaissez-vous ces vers d’Emma Lazarus , gravés au pied de la statue, de la Liberté , cette statue offerte par la France en commémoration du centenaire de la victoire commune à Yorktown.

                  Donnez-moi vos foules harassées , misérables,
                  Grouillantes, qui cherchent à respirer librement,
                  Le déchet misérable de vos rivages prolifiques.
                  Envoyez-les-moi, ces sans abris, ballotés par la tempête.
                  Je soulève ma lampe au seuil de la porte d’or.

                  C’est cela aussi les Etats-Unis , malgré toutes ses imperfections et elles sont nombreuses.

                  Les Etats-Unis est un des pays dont on parle beaucoup grâce aux médias et à la TV mais très peu de gens qui le critique l’ ont étudié ou y ont vécu. 

                  C’est un pays comme vous l’avez souligné dans un de vos commentaires , où des millions de gens sont de différentes religions, origines , pigmentations de peau, de cultures, de pensée etc. , ils ne sont pas d’accord toujours entre eux sauf sur l’amour de leur pays d’adoption et le respect de leur Constitution. 

                  En France notre président François Hollande à plus de pouvoir qu’OBAMA. 

                  Très peu de gens risquent leur vie pour aller s’installer, en Chine, en Inde, en Russie, au Venezuela, Cuba, Corée du nord etc. 

                  J’avais donné dans un de mes courriels , les chiffres en pourcentage et en valeur des aides dispensées par les Etats-Unis et les pays Européens aux pays pauvres par rapport à celles des pays cités plus haut en y ajoutant les pays arabo-musulmans et leur richesse insolente grâce aux hydrocarbures. Et aux hydrocarbures seulement.





                   
                   

                  • CN46400 CN46400 27 mars 2014 12:06

                    L’aide des USA à l’Irak, à partir de 2003, ou à l’Afghanistan est tout à fait réelle..... Au Vietnam ils ont reçu, gratuitement, pendant plusieurs années, de l’agent Orange à ne plus savoir quoi en faire.......Ils ne seront jamais complètement remerciés pour tous ces sympathiques cadeaux ! 


                  • Jonas 27 mars 2014 13:22

                    CN46400

                    En Irak , en 30 ans le héros du monde arabe Saddam Hussein a fait 600 000 morts 
                     Sa guerre contre l’Iran 1 million de mort + les morts lors de l’invasion du Koweït.

                    La première guerre en Afghanistan fut celle des Soviétiques faisant environ 1 million de morts.

                    Dans le domaine des guerres fratricides et des nombres de morts , je crois que les pays arabo-musulmans sont sur le podium. 

                    Septembre noir 1970 le roi Hussein de Jordanie a fait + de 35 à 40 000 morts palestiniens.

                    1982, dans la ville de Hama, le dictateur Hafez Al-Assad a fait + de 40 000 morts ’ Frères musulmans"

                    Aujourd’hui son dictateur de fils en 3 ans a fait plus de 140 000 morts et cela continue. 

                    La guerre civile entre le Soudan Nord et Sud en 20 ans a fait 2 millions de morts 

                    La guerre civile en Algérie en 10 ans avait fait 200 000 morts.

                    la guerre civile au Liban + de 150 000 morts etc. 



                    Cela entre frères de même religion et ayant le même livre saint, le Coran.

                    Aujourd’hui après les guerre atroces au VietNam et au Cambodge , ce sont les Etats-Unis qui sont sollicités par ces pays pour leur venir en aide. 





                    • L'enfoiré L’enfoiré 27 mars 2014 20:31

                      Bonsoir Jonas,


                       Je l’ai écrit souvent sur ce genre de fil qui est très « tendance », je connais très bien les States pour y avoir été et avoir travaillé pendant 30 ans sous les ordres d’Américains. 
                       J’ai souvent réagi et été en contradiction avec ce qu’écrivait cet auteur fantôme.
                       Je me devais de lâcher un peu de lest. 
                       Attention, je peux revenir... smiley 

                    • Jonas 28 mars 2014 09:03

                      Bonjour L’enfoiré.

                      Vous pouvez parler , si je puis dire en connaissance de cause. Par mon boulot , j’ai sillonné certaines parties des Etats-Unis et j’ai eu la chance de rencontrer des femmes et des hommes de différentes origines, latinos, asiatiques, arabo-musulmans, européens , africains. Tous ont rencontré des difficultés de toutes sortes mais par leur courage , leur volonté , leur travail , et beaucoup d’abnégation , car comme vous le savez il n’y a pas « Etat providence » comme chez nous. Ils ont réussi et vivent convenablement. 

                      Mais tous , même les Arabo-musulmans et les africains surtout refusent de rentrer dans leur pays d’origine ou abandonner la nationalité Américaine. Même lorsqu’ils ont fait leur place au soleil.

                      Les Etats-Unis ne sont pas un pays sans problèmes ni sans injustices hélas , mais c’est le pays où rêvent de s’y s’installer les arabo-musulmans , comme les Marocains, Tunisiens, Algériens, Egyptiens , Palestiniens etc et même ceux du Golfe qui se battent pour obtenir la nationalité. Ces arabo-musulmans faute d’obtenir les papiers nécessaires se rabattent sur le Canada , et l’Australie. 

                      Je me trouvais au Canada lors de la visite d’un ministre Algérien , venu demander à ses compatriotes de retourner dans leur pays d’origine , en leur promettant des avantages. Les gens qui l’ont suivi , on peut les compter sur les doigts d’une seule main. 
                       

                      • Jonas 28 mars 2014 09:15

                        L’onfoiré ,( 2) 

                        J’ai omis de vous signaler que l’auteur de l’article Salim Lamrani est un arabo-musuman d’origine marocaine, ceci explique cela. 

                        Il ferai mieux de s’intéresser aux études des 22 pays arabes et des 35 musulmans et leur lamentable situation qui ont 4 siècles de retard dans tous les domaines. Et beaucoup comme lui trouvent leur salut en fuyant leur pays. Lampédusa le démontre, et surtout Ceutata et Mellla , que ces pauvres prennent pour un Eldorado , mêmes les Algériens dont le pays regorge d’hydrocarbures et dispose de 195 milliards de dollars de resserves de change. Ce qui montre la faillite de ces pays. 

                        • L'enfoiré L’enfoiré 28 mars 2014 10:26

                          Bonjour Jonas,

                           « Salim Lamrani, un arabo-musulman d’origine marocaine... »
                          Merci, pour l’info.
                          Dans le billet précédant, je croyais que CNxxxx était l’auteur de l’article. 
                          Il a répondu « non ».
                          Donc, quand on est comme ce rédacteur fantôme, on est pro-castriste, pro-vénézuélien, anti-américain.
                          Je me proposerais de faire une étude sur cette raison d’être.
                          Vous commencez à ne pas comprendre son attitude, tout comme moi, mais cela cache probablement quelque chose de plus troublant.
                          Il n’a pas dit qu’il était anti-européen.... jusqu’ici, du moins.... smiley

                        • Jonas 28 mars 2014 18:22

                          @L’enfoiré, 

                          Ne soyez pas étonné du verbiage des arabo-musulmans. Ce qu’ils disent , ils ne le pensent pas et ce qu’ils pensent , ils le disent autrement. Pour les comprendre , il faut maîtriser la langue arabe qui est très riche ( pour ce qui est des 22 pays arabes ) et de leur gymnastique d’esprit. 

                          Ils peuvent dire la même chose et son contraire sans se démonter. Le Coran célèbre le recours au « makar » comme étant le meilleur menteur et conspirateur du monde , à savoir Allah , suprême législateur de la justice islamique par son dogme de la « taqyya » tant prisée par le prophète de l’islam Mohammed ,c’est une espèce de dissimulation et de tromperie hallal ( licite). 

                          Savez-vous que quelle que soit la situation en Occident d’un arabo-musulman ( et elle est pour certains difficile) il est mieux loti en Occident que dans n’importe lequel des pays arabo-musulmans à l’exception des hommes au pouvoir et des princes. C’est pour cela que ce qu’ils disent contre l’Occident est faux et archi-faux.
                           Sinon pourquoi viennent-ils ? Et pourquoi restent-ils ? Personne ne les oblige. 

                          Un exemple, pour vous montrez entre ce qu’ils disent puis ce qu’ils font. En Occident existe la liberté de circuler. Ils peuvent même aller en Arctique ou en Antarctique. Ils sont libres. 

                          80 islamistes arrêtaient lors de leur fameux voyage d’études et de recherches anthropologiques en Afghanistan ( c’est-à-dire le djihad pour la gloire du prophète NLDR) refusent bien que libérables de regagner leur pays d’origine et attendent qu’un pays Occidental accepte quelques uns parmi eux. Voilà des terroristes qui vont se battre au nom de l’islam et une fois arrêtés ne veulent plus rentrer dans leur pays d’origine. 
                           
                          La France , par générosité a accepté deux, puis un troisième Algérien qui lui passe pour un orphelin pour ne pas rentrer en Algérie et des membres de sa famille qui résident en France se battent pour que le gouvernement accepte sa venue. 

                          Le premier Algérien qui a refusé de rentrer dans son pays et qui est reçu en France est Lakhdar Boumédiene , 42 ans et l’autre est Saber Lahmar 39 ans , qui avait remercié la France de le recevoir et a déclaré vouloir reprendre sa vie « normale » ’( donc avant, sa vie n’était pas normale NLDR) dans ce beau pays dit-il.
                           Les deux ont fait venir leur femme et leurs enfants d’Algérie aux frais du contribuable français. 

                          PS : Samir Lamrani ,préfère aborder , le Venezuela, les Etats-Unis ou d’autres pays latinos. Parce qu’il n’a pas le courage de parler de la Syrie-du Maroc-de l’Algérie-de l’Irak-de l’Egypte-du Soudan— de la Libye - de la Somalie- Turquie-Pakistan, Bangladesh , Malaisie etc. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès