Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > We want a nice Afghanistan !‏

We want a nice Afghanistan !‏

Beaucoup d’informations assez contradictoires et polémiques proviennent de l’Afghanistan, comme il s’agit d’un endroit où j’ai vécu pendant un an et demi et qui me tient à cœur, je ne peux m’empêcher de réagir…

Loin de moi l’idée d’exprimer ce qu’est la situation en Afghanistan et ce qu’on devrait faire, c’est une problématique éminemment complexe et il est normal qu’il y ait débat. Il s’agit d’un pays dont on connaît assez peu de choses, les enjeux ne sont pas simples à décrypter, les informations qui nous proviennent de cette partie du monde sont parfois assez confuses. On peut raisonnablement se dire qu’en débattre c’est permettre à tous et chacun de mieux connaître le sujet, quelques points cependant peuvent poser question. Sur la qualité des débats, on peut peut-être mesurer le niveau de ce qu’aurait pu être le débat, et de ce qu’il est, voici une présentation de grande qualité faite au Québec sur la situation en Afghanistan : http://www.npd.ca/page/6134.

Sur les terrains d’affrontement, les engins explosifs déclenchés à distance, souvent fait à partir d’anciennes mines antichar soviétiques, sont une des armes préférées des talibans contre l’Otan, seul un blindage conséquent assure un minimum de sécurité, l’armée française n’est pas équipée de ce genre de véhicules. Est-ce cela dont parle notre ministre lorsqu’il parle de bonnes conditions de sécurité dans les actions de nos troupes ?

Sur le droit d’ingérence : les populations locales paient un lourd tribut à la guerre contre les terroristes, en plus des problèmes de sécurité intérieure, des problèmes de pauvreté, du mécontentement général, des conséquences de vingt-cinq ans de guerre, d’un environnement détruit. La guerre menée est une drôle de manière d’offrir des perspectives d’avenir et de faire respecter les droits de l’homme, c’est en tout cas une porte ouverte à bien des excès.

Sur les rapports franco-afghans : les Français bénéficient d’un fort capital sympathie en Afghanistan, notre diplomatie parlemente et les Afghans aiment bien ça, quand les Américains après la « libération » du pays en 2001 ont envoyé moult tracts et vivres par parachutes (quelques bombes aussi), les Français ont, eux, écrit la constitution afghane, chacun sa symbolique. Il y a aussi que, allez savoir pourquoi ?, de nombreux babs français ne sont en fait jamais arrivés à Katmandou, ils n’ont pas dépassé Kaboul et ont bien fait rire les Afghans. Les militaires français étaient, jusqu’il y a peu de temps, pas forcément sur les endroits les plus risqués : formation des officiers militaires et patrouilles à Kaboul (à vrai dire, ils avaient la palme de la décontraction et on les croisait de manière « civile » dans le pays, où ils étaient plutôt bien perçus). De nombreuses ONG françaises sont nées en Afghanistan, les French Doctors se sont fait connaître en Afghanistan, encore aujourd’hui pas mal d’hôpitaux sont gérés par des ONG françaises. Nous avons une place privilégiée de concertation en Afghanistan.

L’engagement de troupes sur des zones d’affrontement en juillet au sein de l’Otan n’est pas anodin, il intervient dans une période d’escalade de la violence. Mon avis personnel est que c’est un petit peu comme mettre le doigt dans un engrenage.

Pour d’autres réactions de la communauté française en Afghanistan :
http://www.france24.com/fr/20080923-regards-expatries-francais-kaboul...


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • CANAAN 1er octobre 2008 15:42

     Mon avis personnel est que c’est un petit peu comme mettre le doigt dans un engrenage.

    Oui, mais avons nous le choix ?
    L’Afghanistan est le berceau du terrorisme islamique international.
    Nous l’affrontons la bas pour mieux nous protéger ici... 


    • ASINUS 1er octobre 2008 20:23

      non le berceau , la matrice c est l arabie seoudite waabiste qui finance et instruit
      l islam radical vouant l occident aux enfers
      ce pays dotés du sabre petrole et du sabre fond souverain est notre ennemi mortel
      le paradoxe
      etant que c est l occident qui assure la securité d une dynatie de potentats prevaricateurs qui ont gaspillé
      une manne qui aurait ammené les trois quart du makhreb a un niveau de vie décent


    • E-fred E-fred 1er octobre 2008 18:52

      à Denis-Noël

      Bravo pour votre article !
      Super doc de Jack Layton.

      "Cette vision prend racine dans la décision exécutive du gouvernement libéral d’envoyer des troupes canadiennes en Afghanistan il y a six ans, sans date d’échéance, sans stratégie de sortie et sans indicateurs de réussite."

      Dire que j’avais l’occasion de rester bosser au Québec et que je ne l’ai pas fait ...ils ont vraiment toujours deux ou trois longueur d’avance là-bas...dommage que le reste des provinces Canadiennes continue à suivre la logique US...


        • armand armand 2 octobre 2008 00:28

          Le régime criminel des talibans était illégal :

          - traiter en êtres inférieurs la moitié de la population (les femmes)

          - exercer sa domination sur d’autres peuples (les pachtounes sur les hazaras, tadjiks, ouzbeks)

          - détruire des trésors artistiques et spirituels de l’humanité (les Bouddhas de Bamiyan)

          - abriter une organisation terroriste internationale qui lance des attaques à l’étranger se soldant par des milliers de morts...
          tout cela est illégal, criminel, et justifie l’éradication de ce type de régime ;

          Point barre.


        • ASINUS 2 octobre 2008 07:05

          @armand
          Ah non ! C’est un peu court," jeune homme" heu !"on pouvait dire bien des choses en somme

          par exemple s ils fallait faire la guerre a tout les regimes qui sont tels , le monde serait a feu et a sang,
          et j omet l holocauste nucleaire s il fallait amener de force les chinois a la" democratie"


          j objecte poliement que comme il en est depuis l origine des temps la guerre et l usage de la force sont la
          continuation d une " politique" vous conviendrez que pour l irak et l afghanistan la "politique" est soit
          totalement absente ou a tout le moins absolument incoherente , sans compter que pour les etats occidentaux se drapant dans la vertu celle d irak est non seulement illegale au regard du droit internationnal mais releve carrément dans sa forme initiale de l opération de brigandage a grande echelle,
          si vous voulez bien vous souvenir de vos classiques certains ont finit branchés
          au vergues des navires pour moins que cela .
          je conçois qu il faille veiller aux confins qu il faille y intervenir ,
          mais outre que nous n avont pas les moyens
          materiels et humains " ainsi que le soutien de l arriere en moral et volonté"nous n avont pas de politique
          et de plans réeellement formulés annoncés et nous engageants face au monde et aux afghans sans compter que notre suivisme pro americain nous leste les rangers plus que de raisons .


          salutations


        • ASINUS 2 octobre 2008 07:09

          traiter en êtres inférieurs la moitié de la population (les femmes)

          exercer sa domination sur d’autres peuples
          détruire des trésors artistiques et spirituels de l’humanité (
          abriter une organisation terroriste internationale qui lance des attaques à l’étranger se soldant par des milliers de morts...

          tout cela est illégal, criminel, et justifie l’éradication de ce type de régime ;



          a toute la meme reponse

          ARABIE SEOUDITE WAABISTE


        • CANAAN 2 octobre 2008 11:31

          Bon, si tu veux ASINUS...le sunnisme de l’arabie saoudite, le chiisme de l’iran et l’afghanistan camps d’entrainement...


          • armand armand 2 octobre 2008 12:00

            Asinus :

            Dans le degré d’horreur le régime taliban tenait le pompon.

            Certes, l’Arabie séoudite et son wahhabisme sont très proches de l’idéologie talibane (même si, dans les faits, celle-ci doit beaucoup à la ’coutume’ pachtoune) Et les mollahs iraniens ne sont pas mal dans le genre, mais il y a tout de même des ’espaces’ de liberté dans ces deux pays (plus encore en Iran qu’en A.S.) qui peuvent évoluer dans un sens positif.

            De plus, on peut comprendre qu’un Etat qui subit une attaque terroriste comme le WTC riposte - et personne, à ce moment-là, n’y trouvait à redire.

            Toutes proportions gardées, c’est comme faire la différence entre Mussolini et Hitler. On pouvait détester la dictature de Musso, mais Hitler relevait de la psychiatrie criminelle.

            Quant à l’Irak, au contraire de l’Afghanistan, l’intervention est, à mon sens, non seulement ’illégale’ mais criminelle, lancée sous de faux prétextes. Saddam était un dictateur à l’ancienne, au pire, il était possible de le renverser et d’installer à sa place un général plus présentable.

            Cordialement


            • el bourrico 6 octobre 2008 15:54

              C’est bien Armand, tu as bien appris ta leçon.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès