Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Wen Jiabao, le Dalaï-Lama, Mélenchon et moi

Wen Jiabao, le Dalaï-Lama, Mélenchon et moi

Le séisme du lundi 12 mai 2008 en Chine a particulièrement frappé le Sichuan région du « grand Tibet ».

Le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, est arrivé le soir même, à 22 heures, dans la zone de l’épicentre du séisme à Dujiangyan.

Il s’est enquis de l’état de santé des rescapés avant de se rendre sur les lieux d’un l’hôpital partiellement détruit où restaient encore ensevelies une centaine de personnes.

Le Dalaï-Lama se devait de parler. Il l’a fait le lendemain, mardi 13 mai. "Nous exprimons toutes nos condoléances aux familles endeuillées par cette grande tragédie et nous admirons la réponse rapide des autorités chinoises à déployer des équipes de secours pour secourir les survivants."

La presse française, qui s’en serait voulu naguère de censurer la moindre de ses paroles autour de la flamme olympique, a occulté ces propos.

A Paris, les dalaï-lamistes, plus dalaï-lamistes que le Dalaï-Lama se bouchent les oreilles devant pareil encensement « politiquement incorrect » et contreproductif dans le cadre de la mère de toutes les batailles ménardo-manichéennes.

Une recherche sur internet et sur le site de la ville de Paris permet de découvrir que Bertrand Delanoë, qui fit en avril le Dalaï-Lama citoyen d’honneur de la capitale, a exprimé sa "profonde émotion". Hélas, le communiqué date du 9 mai et concerne la mort d’un chanteur français, Pascal Sevran !

Supposons naïvement qu’il soit possible, sans être soupçonné de vouloir importer le système politique chinois en France, de convenir que la réponse fut en effet rapide au plus haut niveau.

Le site internet du Nouvel Observateur du 14 mai note d’ailleurs que le « Premier ministre, Wen Jiabao, s’est immédiatement rendu sur les lieux pour prendre la direction des opérations de sauvetage, comme ferait n’importe quel leader politique ».

La précision « comme ferait n’importe quel leader politique » tend à minimiser la réactivité, du dirigeant chinois. Nullement exemplaire, elle serait au contraire courante dans de telles circonstances. De la routine pour les chefs d’Etat.

Cependant, Le Nouvel Observateur parie ainsi sur l’amnésie des lecteurs qui n’ont sûrement pas tous oublié ce qui suit.

Le 29 août 2005, le cyclone Katrina dévaste la Louisiane.

Selon l’hebdomadaire Newsweek, vers 20 heures, le gouverneur de Louisiane a réclamé de l’assistance au président Bush qui ira se coucher sans avoir répondu à sa demande.

Le jour après que Katrina a atteint la côte du Mexique, Bush jouait au golf. Il attendit trois jours avant d’apparaître à la télé et cinq jours avant de visiter les lieux du désastre. Dans un éditorial cinglant, le New York Times écrivit « Rien dans le comportement d’hier du président - qui semblait désinvolte au point d’en être imprudent - rien ne témoignait qu’il comprenait la gravité de la crise en cours. »

Entre-temps, des militaires armés vont quadriller la région sinistrée avec ordre de tirer sur les pillards privés de nourriture.

Le gouverneur Kathleen Blanco a été explicite : « 300 soldats de la garde nationale viennent juste de rentrer d’Irak. Ils ont une certaine expérience des combats. Ils rétabliront l’ordre dans les rues. Ils ont des M-16 prêts à tirer. Ces troupes savent comment tirer et tuer et elles sont plus que jamais prêtes à le faire ».

Le 7 septembre 2005, sous le titre ironique : « L’Etat ne peut pas tout ? Mon pauvre ! », le sénateur socialiste Jean-Luc Mélenchon publiait un communiqué :

« La Louisiane noyée par un cyclone et martyrisée par un Etat absent et une société d’injustice sociale sera le Tchernobyl du régime absurde qui gouverne les Etats-Unis. Rien de tel qu’une catastrophe pour révéler ce que vaut un système. A la face du monde, éclatent l’incurie, la bureaucratisation, l’inefficacité et l’égoïsme de la société libérale dans son centre le plus avancé.

Bon vent aux logisticiens de la Croix-Rouge française qui vont aller enseigner aux sous-développés de la solidarité comment on s’occupe de ses semblables quand tout va mal ! M. Bush a bien le bonjour des Français, citoyens d’un pays dévasté par une tempête catastrophique qui a réussi à rétablir le courant électrique et assisté le plus isolé des siens en moins de 48 heures ! Oui, la France, M. Bush, ce pays enfoncé dans la vieille Europe bureaucratique des acquis sociaux et des services publics ! »

Bien entendu, par ce que nous disons, Jean-Luc Mélenchon et moi, exceptionnellement épaulés par le Dalaï-Lama, nous exprimons un amour aveugle et suranné pour le regretté président Mao Zedong.

Nul doute que si un cataclysme en Russie amenait Le Nouvel Observateur à nous révéler que le Premier ministre russe se conduit « comme ferait n’importe quel leader politique », nous aurions du mal à ne pas ajouter : « Sauf Bush et les généraux birmans », objection qui constitue, on en conviendra, un éloge éhonté de Staline.

Maxime Vivas


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • maxime vivas maxime vivas 20 mai 2008 13:24

    Coquille :

    Dans le titre de l’article, lire ainsi le nom du Premier ministre chinois : Wen Jiabao.

    J’en profite pour ajouter cette information entendue ce matin à la radio : les dirigeants birmans se sont rendus hier sur les lieux du sinistre dans leur pays.

    MV


    • cza93 cza93 20 mai 2008 15:27

      merci Maxime pour cet article pertinent !

      Concernant le cas Mélenchon, j’en ai assez de lire sur ce site autant de désinformation dès que Jean-Luc prononce un mot ! Ses propos sont systématiquement déformés et sortis de leur contexte, qui ce qui permet d’en changer totalement le sens. Dernier exemple de ce type : l’excellente allocution qu’il a faite au Sénat sur les langues régionales. Ce qui a donné sur AVox : Mélenchon traite les Bretons de collabos.

      Impressionnant comme raccourci quand on lit l’intégralité de son intervention !

      Ensuite pour revenir aux informations communiquées par la presse, cela confirme le fait que nous devons rester vigilants, avoir une vision discriminante des versions qui nous sont proposées, ne pas hésiter à consulter plusieurs sources d’information ...

      Il y a beaucoup d’information, elle va vite à se diffuser, cela ne doit pas nous empêcher de rester critiques, bien au contraire ...

      Et puis je trouve qu’il y a une facheuse tendance à la pensée unique en France ; sans doute est ce conforté par le manque de curiosité des Français, leur recherche du moindre effort, du confort à tout prix : je gobe toute la bonne parole que TF1 me déverse sur la tête, je ne cherche ni à en savoir plus, ni à en vérifier la pertinence ; ça vient de journalistes, c’est leur métier, ils sont payés pour ça ... Bref, un comportement de veaux aurait-on dit en d’autre temps ...

       

       


    • Tarouilan Tarouilan 20 mai 2008 14:43

      Analyse fort intéressante, une fois de plus, les médias cherchent à nous influencer...... quoi de plus normal, quand on considère leurs financements : http://forestent.free.fr/medias.html


      • ouallonsnous 20 mai 2008 17:25

        Quoi de plus éloquent pour illustrer la tentative de séstabilisation et de dénigrement de la Chine pays accueillant les J.O. La prétendue sauvegarde de la civilisation tibétaine à bon dos et les intérêts impérialistes néo-cons se cachent mal derriére toute cette démagogie !


        • jltisserand 21 mai 2008 04:33

          Je suis actuellement en Chine (Shanghai) et peux temoigner de la solidarite du peuple Chinois. Bien sur la vie continue mais la ferveur resentie le jour des 3mn de silence (sirenes et klaxonnes hurlant) est emouvante. Tout le peuple chinois est concerne, le dit et le vit comme cela. Ils sont aussi tres sensibles au fait que les occidentaux que nous sommes se soient associes a la peine du pays. Apres, les echos parvenus d’Europe et d’ailleurs, sont qualifies, par ces memes occidentaux de "bullshit".


          • Boileau419 Boileau419 21 mai 2008 06:01

            Si c’était Bush qui s’était porté miséricordieusement au secours de sinistrés américains, qu’auriez-vous dit ? Arrières-pensées électoralistes...

            Dans le cas de Wen Jiaobao, il y a sans nul doute une sympathie sincère, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a aussi beaucoup d’intérêt propre.

            Et il ne faut pas oublier le scandale des écoles mal construites, signe de la corruption du PCC. De cela pas un mot dans votre article.

            Pour ceux qui seraient pas au courant, on a remarqué que dans les villes et villages affectés par le séisme, la proportion de bâtiments scolaires effondrés était anormalement élevée, et des parents d’enfants morts ne se sont pas privés de signaler que les édifices détruits avaient été mal construits, ce qui constitue évidemment un énorme scandale pour le Parti local.

            La secte d’illuminés pro-chinois d’agoravox est bien cocasse...

             


            • Boileau419 Boileau419 21 mai 2008 06:02

              L’auteur ne s’est même pas aperçu qu’il nous a donné une image pas vraiment déplaisante du Dalaï.


            • mangyu 21 mai 2008 08:33

              >La presse française, qui s’en serait voulu naguère de censurer la moindre de ses paroles autour de la flamme olympique, a occulté ces propos.

               

              Vous prenez vos désires pour des réalités... faites une simple recherche "dalai lama" et condoléances sur Google News et revenez nous dire si ces propos ont été occultés.

              Un exemple ici :

              http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/05/13/01011-20080513FILWWW00257-le-dalai-lama-salue-la-reaction-de-la-chine.php

               

              Et, plus récent, par l’AFP : "A Berlin, le dalaï lama prie pour les victimes du séisme en Chine"

              http://afp.google.com/article/ALeqM5ihtAnH59aNkhXLD3xXyKR4kD0j0g

               

              Entendu ce matin à la radio : le dalai lama demande aux manifestants de s’arrêter, par respect pour le deuil de la Chine.

               

              >A Paris, les dalaï-lamistes, plus dalaï-lamistes que le Dalaï-Lama se bouchent les oreilles devant pareil encensement « politiquement incorrect » et contreproductif dans le cadre de la mère de toutes les batailles ménardo-manichéennes.

               

              Propos amusants qui séduiront quelques personnes... mais propos parfaitement faux et surtout incohérents pour qui s’intéresse au Tibet (réellement) et au Dalai Lama... si les "dalai-lamistes" comme vous les appelez, soutiennent ce genre de personne c’est, du moins en partie, parce qu’il est capable d’une compassion qui dépasse les haines manichéennes... justement... et que le Dalai Lama ait prononcés ces paroles n’a strictement rien d’exceptionnel et n’a rien d’étonnant.


              • mangyu 21 mai 2008 09:09

                C’est peu ? Je ne vous ai cité que deux exemples et vous ai invité a faire la recherche par vous même pour constater très facilement que ce que vous dites est faux.

                Vous vouliez quoi ? La Une de tous les journaux parce que le Dalai Lama a fait une declaration comme il en a l’habitude ?

                Comme je l’ai dit : non seulement ca a été évoqué mais ca n’a strictement rien d’exceptionnel (point de vue contenu)... ceux qui s’étonnent de ce message du Dalai Lama ont du découvrir l’existance du Tibet début mars dans les journaux.

                 

                Les gens n’étaient pas au courant ? Grande nouvelle ! Depuis quand les gens s’intéressent au Tibet ? Il y a 3 mois, personne, maintenant, plus grand monde. Comme pour n’importe quel sujet d’actualité médiatique qui a sa petite heure de "gloire" dramatique... et le Tibet ne fait malheureusement pas exception.

                 

                 


              • maxime vivas maxime vivas 21 mai 2008 08:42

                 Pour mon contradicteur qui signe Boileau.

                 Vous suggérez que j’ai donné, sans le vouloir, une image positive du Dalaï Lama. J’ai, au contraire, voulu souligner que, sur ce coup là, il a été parfait. En le faisant, je souscris à ma règle de conduite qui consiste à refuser le manichéisme. De surcroît, mon information sur les paroles respectables du Dalaï Lama éclaire, a contrario, le misérable silence de ceux qui le soutiennent en France. n Qu’importe son possible calcul. Ce problème-là est hors sujet.
                 
                 
                 
                 
                J’ai appris de grands journalistes que le mieux est de traiter un sujet par article. L’efficacité dans la démonstration froide, clinique, interdit les digressions superfétatoires.
                 
                Votre question sur ce que j’aurais dit de Bush s’il s’était précipité en Louisiane, trouve sa réponse dans ce que j’ai dit du Dalaï Lama.
                 
                C’est de la rhétorique. Le but de mon article n’était pas de diaboliser un chef religieux, mais de démontrer le parti pris de notre classe politico-médiatique. Je crois avoir réussi puisque aucun commentaire ne vient contredire la démonstration.
                 
                S’agissant des écoles mal construites, vous croyez savoir que c’est à cause de la corruption du PCC. Admettons que vous ayez là-dessus des informations. Attendons d’en avoir aussi sur le fait que la corruption ait sévi surtout pour les écoles, si je vous en crois. Mais comment expliquer que des villages entiers se sont écroulés et que des immeubles modernes aient résisté (fin de la corruption ?)
                 
                Je sais, moi, que dans bien des pays, les écoles, qui sont souvent des édifices anciens, ne sont pas aux normes (regardez dans nos villages). Je crains qu’il en soit ainsi dans les régions de France exposées à des séismes.
                 
                Vous pouvez, Boileau, discuter ce que j’écris ici et que d’autres approuvent dans des commentaires, mais en nous traitant de « secte d’illuminés prochinois d’agoravox », vous n’ajoutez rien à la force de vos réfutations.
                 
                Maxime Vivas

                • maxime vivas maxime vivas 21 mai 2008 08:52

                  La presse française n’ a rien occulté ?

                  J’ai discuté autour de moi, personne n’avait eu connaissance du message du Dalaï Lama. Combien de lecteurs de mon article le connaissaient ?

                  Vous nous renvoyez à un bref article (en quelle page ?) du Figaro (complet et honnête, disons-le) et à une dépêche de l’AFP (qui n ’est pas un média mais une agence pour les médias). C’est peu.

                  J’aurais cependant dû écrire, pour éviter vos objections : "les grands médias, télévisions, radios, ont occulté les paroles du Dalaï Lama".

                   MV


                  • maxime vivas maxime vivas 21 mai 2008 09:25

                    Si je vous lis avec un peu de malice je cromprends que tous les journaux ont fait leur une d’une déclaration sur un sujet qui n’intéresse personne.

                    Par paresse, je ne le vois pas. Par distraction, le public ignore la déclaration (dûment médiatisée) du Dalaï Lama.

                    Allez, vous avez raison. Restons-en là.

                    MV.

                     


                    • mangyu 21 mai 2008 09:40

                      Les carricatures font rarement avancer quoique ce soit.. je n’ai pas dit que ces propos avaient été "dûment médiatisés", encore moins qu’ils avaient fait la Une (j’ai dit le contraire, mais libre à vous de dire n’importe quoi) mais qu’ils étaient présents dans nos médias avec la place qu’ils méritaient. Et ceux qui s’intéressent au sujet y ont été attentif.

                      Contrairement à ce que vous prétendiez. A moins qu’il faille vous rapeller la définition du mot "occulter" (synonyme de cacher) ?


                    • Rousquille Rousquille 21 mai 2008 09:30

                      En écrivant "illuminés" je pensais surtout au troll qui s’amuse à publier des articles délirants sur la cannibalisme des lamas et autres sornettes.

                      Je trouve la réponse du gouvernement chinois à Wenchuan assez exemplaire, mais cela ne m’empeche pas de me souvenir de toutes les atrocités commises par ce meme gouvernement depuis l’accession de Mao Tsé-Toung au pouvoir. Il faut aussi souligner qu’il est facile pour les dirigeants communistes de jouer les anges gardiens dans un désastre qui n’a apparemment que des causes naturelles. On se demande ce qui ce serait passé si on avait assisté à une rupture du barrage des Trois Gorges, catastrophe qui, elle, aurait pu etre imputée au Parti et au gouvernement. On verra la suite. L’année du Rat maudit ne fait que commencer...

                      Les écoles étant des établissements publics financés par l’Etat, il est évident que leur effondrement est un problème. Vous dites que d’autres édifices ont résisté. Bien sur, c’était des constructions soit privées, soit ayant un but autre que l’instruction de la jeunesse. L’affaire des écoles effondrées re-surgira lorsque les larmes auront séché et que la fin du grossier mélodrame médiatique actuel donnera aux esprits un peu de place où inscrire quelques points d’interrogation genants. Et c’est à ce moment-là que l’on verra la vraie nature du gouvernement chinois : s’il fait toute la clarté sur les magouilles, ce sera bon signe. Sinon ça voudra dire que l’Etat stalinien continue. 

                      J’ai tendance à croire que porter secours à des réfugiés est quelque chose de relativement facile à faire pour le PCC. C’est très dans le genre "épopée révolutionnaire" qu’il affectionne depuis toujours. La télévision chinoise se régale et en a fait une sorte de feuilleton Beijywoodien entièrement à la gloire du régime. Bref, une nouvelle occasion de faire rugir les flammes du pariotisme chinois.

                      On voudrait que Wen Jiabao et Hu Jintao mettent maintenant autant d’ardeur à reconnaitre les crimes passés du PCC, à protéger l’environnement saccagé, à défendre les droits des paysans et des ouvriers vampirisés par le capitalisme sauvage et à démocratiser la vie politique du pays. Ca, je pense que ce sera bien plus dur, et je doute que cela n’arrive tout seul...

                      Enfin, une énorme question se pose : comment se fait-il que le séisme soit arrivé sans que la moindre alerte n’ait été donnée à l’avance ?


                      • mangyu 21 mai 2008 09:43

                        Enfin, une énorme question se pose : comment se fait-il que le séisme soit arrivé sans que la moindre alerte n’ait été donnée à l’avance ?

                         

                        Depuis quand est-ce que l’on prédit les séismes ?

                        Petit extrait de cet article :

                        http://www.aujourdhuilachine.com/actualites-chine-le-seisme-etait-il-previsible-reponses-d-un-sismologue-7306.asp?1=1

                        Des bruits courent en Chine que le grand tremblement de terre de Wenchuan avait été prévu avant la catastrophe, de telles assertions sont-elles crédibles ?

                        Non. Il n’y a aucun moyen de prévoir quoique que ce soit d’un point de vue strictement scientifique. Maintenant, on savait que c’était une zone sismique mais des exemples de séismes prédits, il n’y en a quasiment pas. En 1975, la Chine a réussi une prédiction. Plusieurs éléments (élévation du sol et du niveau de l’eau, dense activité sismique...) avaient conduit les autorités à évacuer la ville de Haicheng dans la province du Liaoning (Nord-Est). C’est un exemple souvent cité. Mais seulement quelques mois après, il y avait eu le contre-exemple avec le tremblement de terre de Tangshan (juillet 1976).
                        Aujourd’hui on ne sait pas faire de prédictions fiables.


                      • maxime vivas maxime vivas 21 mai 2008 09:50

                         

                        « Boileau » parle des « illuminés  » d’Agora Vox, je lui propose d’en rester là, il disparaît et arrive « Rousquille  » qui nous explique « en écrivant illuminés, je pensais... ».
                         
                        C’est dur de gérer deux pseudos.
                         
                        « Rousquille » (hum !) demande : « Enfin, une énorme question se pose : comment se fait-il que le séisme soit arrivé sans que la moindre alerte n’ait été donnée à l’avance ? »
                         
                        Réponse : ils l’ont fait exprès pour se faire plaindre et faire rentrer Ménard dans ses bureaux design.
                         
                        Ou alors c’est qu’il ne sont pas plus forts que nous. Il y a quelques semaines, une secousse a été enregistrée dans les Hautes-Pyrénées, zone sismique. Pas d’alerte préalable.

                      • Rousquille Rousquille 21 mai 2008 11:52

                        "De même, les journalistes sur place et les survivants constatent que les bâtiments qui se sont écroulés en premier et qui ont tué le plus grand nombre se trouvent être des bâtiments publics, les écoles et les hôpitaux. Chacun sait, en Chine, combien une forme de corruption commune dans les rangs du Parti consiste à économiser sur les matériaux et les normes de construction. Les enfants écrasés par les murs de leurs écoles sont les victimes de la corruption des bâtisseurs, des entreprises et des officiels, autant qu’ils sont les victimes du séisme. Ça, la population le sait, et toutes les gesticulations des dirigeants nationaux ne sauraient éradiquer cette source de haine collective du peuple chinois envers le Parti."

                        Extrait d’un excellent article de Guy Sorman (que je n’apprécie pas spécialement en général) publié dans le Monde.


                        • Rousquille Rousquille 21 mai 2008 11:54

                          Deux pseudos, ca permet d’eviter que tous les messages de réponse ne s’agglutinent après le premier. Tant qu’Agoravox aura une technologie préhistorique, il faudra bien utiliser de telles astuces.


                        • maxime vivas maxime vivas 21 mai 2008 12:16

                          Deux pseudos pours se cacher = la faute à Agora Vox. Bon.


                        • Rousquille Rousquille 24 mai 2008 05:37

                          En attendant, informez-vous sur la Chine un peu mieux, plutot que de lancer des attaques ad hominem et de répéter des aneries sur l’impossibilité de prédire des tremblements de terre de cette magnitude.

                          Le fait est qu’au début du mois des séismologues locaux avaient donné l’alerte, mais leurs appels avaient été étouffés :

                          http://en.epochtimes.com/news/8-5-13/70630.html

                          Dans les années 70, lors du séisme colossal de Tangshan, un district avait échappé à la catastrophe grace à des efforts de prévention. Lire (en anglais) :

                          http://www.globalwatch.org/ungp/qinglong.htm

                          Toujours en admiration devant le Parti communiste chinois ?

                           


                          • Rousquille Rousquille 24 mai 2008 09:00

                            L’admiration des intellectuels de gauche pour les régimes totalitaires se réclamant du Marxisme ne date pas d’hier et ne semble nullement entamée par les révélations de leurs horreurs génocidaires...


                          • maxime vivas maxime vivas 24 mai 2008 09:17

                            Rousquille ne discute pas du fond de l’article qui est proposé à la lecture mais, en usant de pseudos différents (au moins 2) il veut disqualifier les porteurs d’un éclairage précis sur un pb précis.

                            Imaginons qu’il me parle de Sean Penn au festival de Cannes et que je lui réplique : et le génocide des indiens, et le Viet-Nam, et l’Irak, et Guantanamo ?

                            En répondant à ma rafale de questions de diversions, il ne pourrait plus parler de Sean Penn ni me prouver qu’il ne faut pas avoir des USA une vision globalisée, que Bush n’est pas l’Amérique, et que le cinéma c’est bien, parfois.

                            Comme, de plus, Rousquille s’énerve ("âneries", etc.), le dialogue dégringole un peu plus et nul n’a intérêt à le suivre et à le poursuivre.

                             

                            MV.

                             

                             

                             


                          • luojie 27 mai 2008 17:17

                            je trouve symptômatique que tous ceux qui accusent la Chine de ne pas respecter les droits de l’homme ne le font pas eux-mêmes. Rousquille « Chacun sait, en Chine, combien une forme de corruption commune dans les rangs du Parti consiste à économiser sur les matériaux et les normes de construction. » et la présomption d’innocence ? elle ne s’applique pas quand on accuse un chinois ? alors qu’une enquête va être lancée : www.chine-informations.com « Le ministère a ordonné au secteur d’enseignement du pays d’examiner attentivement les bâtiments scolaires, notamment dans les zones et régions touchées par le séisme, » a indiqué lundi le porte-parole du ministère de l’Education Wang Xuming lors d’une conférence de presse. « Nous coopérerons avec d’autres autorités dans leurs enquêtes. Si ces enquêtes montrent que la mauvaise qualité des constructions est responsable de l’effondrement d’une ou plusieurs écoles, les personnes concernées seront sévèrement sanctionnées, » a-t-il dit. quant au barrage des Trois Gorges, sache Rousquille que le maître d’oeuvre est français : c’est Alsthom de Grenoble. et que le ciment est fourni par Lafarge, autre fleuron de l’industrie française.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès