Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > WikiLeaks peut-il créer une guerre ? (Corée du Sud)

WikiLeaks peut-il créer une guerre ? (Corée du Sud)

Le buzz du moment est à n’en pas douter le portail américain WikiLeaks. Les dernières révélations du site et de son fondateur Julian Assange mettent dans l’embarras les grandes nations et la situation géopolitique en Asie du Nord-Est. 


Défense/Diplomatie/Internet – Le buzz du moment est à n’en pas douter le portail américain WikiLeaks, fondé par un informaticien et militant de la première heure sur la toile, Julian Assange.
 
Pour rappel, ce site internet a pour objectif de diffuser à la plus large audience possible, tout en protégeant ses sources, toutes les fuites d’information issues des « régimes d’oppression » américains ou encore asiatiques. Les ressources du site sont fournies par des pirates informatiques et dissidents internationaux, très souvent de manière anonyme.
 
Il est depuis 2006 au cœur de nombreuses polémiques, surtout avec le régime américain sur des affaires portant sur les guerres afghanes (War Logs) et iraquiennes. Il s’est construit une réputation très rapidement en mettant dans l’embarras les plus grandes puissances eten envoyant des révélations inédites aux médias les plus influents (New York Times, Le Monde), devenant par ce moyen le site Internet le plus visité d’Europe courant août 2010. 
 
Dimanche, 250 000 documents sont dévoilés ; des télégrammes de la diplomatie américaine relatant les négociations d’arrière-salles entre ambassades à travers le monde, valant une fermeture du site et un mandat de recherche par Interpol du fondateur du site, créant au passage une fureur collégiale des grands dirigeants
 
Mais quel rapport avec la Corée du Sud ?
 
Il est plutôt simple au regard des événements récents survenus entre cette nation et son voisin au Nord du 38e parallèle.
 
Des fuites issues du réseau diplomatique américain à Séoul ont été dévoilées par WikiLeaks. Et il semblerait que ces infos ne soient pas à prendre à la légère.
 
D’après les documents dévoilés hier, le grand dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il, victime d’un accident vasculaire cérébrale à la fin de l’été 2008, aurait vu sa santé se détériorer considérablement ces derniers temps, laissant place à une direction de moins en moins ferme du pays. 
 
Selon les documents dévoilés hier relatant les propos du ministre de l’unification en juillet 2009 lors d’une rencontre avec Kurt Campbell, diplomate américain, « Kim Jong-Il ne devrait pas passer l’année 2015 ». D’autres rapports datant de janvier de cette année portant sur les relations sino-nord-coréennes dévoilent une perte du pouvoir du « Cher Leader » ; ils dévoilent ainsi que Kim Jong-Il change d’avis comme de chemises, « luttant à instaurer de nouvelles politiques et montrant une indécision croissance ».
 
Une source diplomatique du 26 octobre 2009 souligne sa dépendance à l’alcool malgré les conseils des médecins suite à son AVC. Ces différentes révélations n’ont rien de très sensationnels et ne risquent pas de mettre quelconque nation en danger. 
 
Mais là où cela peut devenir embarrassant, c’est lorsque des documents relatant des discussions entre américains et sud-coréens à propos du pouvoir chinois sont mis au grand jour, comme une rencontre de février 2010 entre Chun Yung-Woo (à l’époque vice-ministre des affaires étrangères et aujourd’hui premier conseiller aux affaires étrangères auprès du président Lee Myung-Bak) et Kathleen Stephens, ambassadrice américaine à Séoul, qui laisse comprendre que pour Chun, « la Chine ne sera pas capable d’arrêter l’effondrement de la dictature nord-coréenne une fois Kim Jong-Il décédé ». 
 
De son côté, la Chine ne souhaite apparemment pas voir de réunification dans le court terme entre les deux Corée, espérant plutôt une unification sur du long terme. 
 
Selon un document révélé en juin 2009, le premier ministre de Singapour indique que la Chine s’opposerait à toute prise de contrôle de la Corée du Nord par Séoul si cela devait se faire : « Si la Chine avait à choisir, elle préférerait voir une Corée du Nord avec l’arme nucléaire plutôt que l’effondrement du régime nord-coréen. Ils ne veulent pas voir la Corée du Sud prendre en main la Corée du Nord ».
 
En janvier 2009, un document révèle que Lee Myung-Bak ne changera pas de cap d’ici la fin de son mandat, ne favorisant en aucun cas ne serait-ce qu’un embryon de réunification entre les deux Corée.
 
De nombreux télégrammes et rapports de ce genre sont tombés hier entre les mains des grands quotidiens nationaux de la planète laissant place à un certain trouble géopolitique. Si les frasques géopolitiques en Asie du Nord-Est restaient des suspicions jusqu’à aujourd’hui, elles sont aujourd’hui plus que confirmées par les révélations de WikiLeaks.
 
Il ne faudrait cependant pas que cela mène à une discorde entre d’un côté les USA et la Corée et de l’autre la Chine sur le cas de la Corée du Nord. 
 
Avec une Corée du Nord qui ose la démonstration de force sur son voisin pour assoir dès que possible Kim Jong-Un en tant que successeur en puissance de Kim Jong-Il, et une Corée supportée par la communauté internationale pour répondre fermement et un peuple poussant à une réponse militaire quitte à entraîner un conflit entre les Corées, il semblerait que WikiLeaks apporte une pièce majeure à un des rapports les plus tendus entre la Corée du Sud et la Corée du Nord depuis l’armistice de 1953, n’ayant en fait pas mis officiellement à fin à la guerre (en suspens depuis 57 ans)...
 
AROSMIK - 20101201
 
Suivez l’actualité de Corée du Sud sur Twitter ou Facebook

Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 1er décembre 2010 10:53

    le statu quo doit arranger certains , fallait les laisser dans la famine pour qu’il renversent les tyrans de la famille Kim ! au lieu de celà , beaucoup de pays , à commencer par les States , ont donné du grain à moudre au régime !


    • katalizeur 1er décembre 2010 11:21

      @ tous bonjour

      remettons les choses a l’endroit, la corée du nord a ripostée a une provocation de la corée du sud, poussé a cela par.....je te le donne dans le mille mimile....par les tazunis...

      je vous laisse deviner le pourquoi ? a moins que vous donniez votre lang au chat


      • liberta 1er décembre 2010 11:34


        ça me rappelle les 3 pays cités par Bush comme l’Axe du Mal :

        l’Irak - l’Iran - la Corée du Nord -


      • LE CHAT LE CHAT 1er décembre 2010 11:52

        La Corée du Sud a pas non plus les moyens de mettre à niveau ce morceau de terrain complétement arriéré qu’est la Corée du Nord ! ils en auraient pour plus de vingt à à se saigner comme les allemands quand ils ont récupéré la DDR


      • Pegasus Pegasus 1er décembre 2010 12:21

        Je vois mal comment des exercices qui se tiennent annuellement au même endroit sans pour autant générer plus qu’un télégramme de protestation du Nord devient tout d’un coup « une provocation du Sud ». Surtout que dans toutes les dictatures, l’initiative d’un acte aussi politiquement significatif qu’ouvrir le feu a l’artillerie lourde ne peut provenir d’un simple officier dans le coin, l’odre est venu directement de Pyongyang.


      • Basepam 1er décembre 2010 13:09

        Arf, personne ne sait trop ce qui s’est passé sauf ici sur Agoravox.

        On a Mr Katalizeur qui était sur place et qui peut témoigner...

        Merci


      • Cogno2 1er décembre 2010 16:13

        Arf, personne ne sait trop ce qui s’est passé sauf ici sur Agoravox.
        On a Mr Katalizeur qui était sur place et qui peut témoigner...

        Il est loin d’être le seul. il y avait quelqu’un des deux cotés pour dire ce qui s’est passé ? non !
        Et qui se souviens de la torpille censée avoir coulé un navire il y a quelque temps ?
        Tant qu’il s’agissait d’une torpille, ça faisait la une, puis quand on s’est aperçu qu’on se foutait de la fiole du monde, pouf, plus un mot sur cette affaire.
        Les US n’en sont pas à leur coup d’essai, il sont aussi retors que les autres, voir plus vu leurs moyens et leurs ambitions.

        Bref, on ne sait rien que ce que l’on veut qu’on sache.


      • robin 1er décembre 2010 15:55

        WikiLeaks peut-il créer une guerre ?

        C’est peut être un des buts recherchés par la ploutocratie dégénérée pour faire diversion de ses détournements de fonds d’une hauteur cosmique avec en plus la cerise sur le gâteau de justifier de faire taire ce putain d’INTERNET.


        • asterix asterix 1er décembre 2010 15:56

          Une bombinette onusienne sur la tronche à la famille Kim. Dénucléarisation totale du pays. Sa moitié nord dont Pyongyang à la Chine et sa partie Sud réunifiée en une seule nation. Regroupement familial pour qui le souhaite, cela cicatrisera les peines.
          Personne n’aura perdu la face, traité de paix dûment signé et on n’en parle plus. 


          • Philou017 Philou017 1er décembre 2010 16:26

            Ce n’est pas la vérité qui crée les guerres, c’est son travestissement.


              • Albar Albar 2 décembre 2010 08:38

                Les plus grand agitateurs et faiseurs de guerres sont en mille les juifs sionistes, l’amérique de l’oncle Sam est devenue celle des néo cons, dont la prédominance de sujets sionistes est évidente, on les a déjà vu à l’oeuvre en Irak, Afghanistan, Somalie, Pakistan, Soudan, soit des pays musulmans, bien avant au vietnam et en amérique latine ; Quant à la corée, elle a déja eté divisée en 53. L’alliance occidentalo israelienne, véritables terroristes d’essence sioniste, montre au monde à chaque jour qui passe leur projet néfaste, celui d’assujettir le reste du monde.
                Une guerre de corée bis reste possible, mais là les perdants sont connus, mon pronostique sera porté sur les cowboys néo cons.


                • Albar Albar 2 décembre 2010 08:45

                  A noter que wikileaks pourait etre un bel outil de propagande pour se faire !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès