Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > ’Yes we can’

’Yes we can’

Superbe clip de campagne de Barack Obama, trouvé via le Zapping su Web, et lancé cette semaine comme une bombe sur internet et vu déjà plusieurs centaines de milliers de fois depuis sa mise en ligne avant-hier. L’idée est d’avoir repris un discours d’Obama, pour le mettre en musique, et superposer la voix de stentor du candidat avec celles de quelques célébrités du monde des arts engagées à ses côtés. On y retrouve Scarlett Johanson, Harold Perrineau Jr (pour ceux qui ont aimé Oz ou Matrix), Amaury Nolasco (Prison Break), Will. I. am (Black Eyed Peas), John Legend ou, encore, Kate Wlash (Grey’s Anatomy).

Si vous en reconnaissez d’autres... Auraient pu y figurer aussi George Clooney, Ben Affleck et Matt Damon. Le vrai discours, ici, est poignant (merci Hajar !).

Enfin, une pensée quand même, pour ces Américains qui, à chaque fois que l’on croit avoir trouvé un produit révolutionnaire, nous la mettent minable en trouvant mieux. On trouvait Sarkozy nouveau, moderne, prometteur, réformateur ? Ils ont Barack Obama. On se trouvait super originaux à être la première grande et vieille démocratie à avoir une femme prête à accéder à la magistrature suprême ? Ils ont la même, mais compétente en plus.

Enfin, vous l’aurez compris, je suis plutôt Obama que Clinton. Parce que comme le disait le chroniqueur de Newsweek (dont je ne me souviens plus le nom) fin décembre, la vraie rupture ce n’est pas le sexe ou la couleur de peau, c’est qu’Obama, dont le père est Kenyan, qui a grandi à Hawaii, au Kenya et en Indonésie, sait ce que c’est que de ne pas être Américain. Il sait la capacité d’attraction comme de déception que ce grand pays inflige au monde depuis plus de cinquante ans.


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • deniz 4 février 2008 15:07

    Difficile de laisser un commentaire sans avoir pu prendre connaissance du clip en question. Bien sûr il est de bon ton courant de parler pour ne rien dire de ce que l’on ne connait pas mais je ne suis pas inspirée, la prochaine fois peut-être ?


    • deniz 4 février 2008 15:22

      Erreur d’ordi réparée, j’ai vu le clip, superbe.
      Quant au commentaire : "on croyait faire moderne avec Sarko" (en gros) qui est "on" ? Pas les 16 millions d’électeurs de Bayrou, par exempl.e Moderne en quoi ? bling-bling,paillettes,jet-setters, ascenceurs renvoyés dare-dare aux commanditaires de l’élection-show ? La campagne de Sarko, quant à moi me rappelait, mais oui, mais oui, celle de Bush:même si les formes de la Foi sont différentes, le système fric et raccolage sont les mêmes.

      La France a tort chaque fois qu’elle veut "faire moderne" faire américain, faire superproduction, elle a tant d’autres atouts, l’intelligence, le sens des valeurs, une identité.

      Moi, je suis belge, pas de problème mais, comme tous les belges, j’ai une grande tendresse pour une idée de la France, que je ne retrouve pas dans Voici.

      Par ailleurs Obama, "parce qu’il sait ce que c’est de n’être pas américain" bien sûr, maintenant ou jamais


      • Didier B Didier B 4 février 2008 16:01

        Tiens, il y a un Kennedy de plus dans le camp d’Obama. Maria Shriver, la femme de Schwarzenegger (et membre du clan Kennedy) à annoncé son soutien à Barack Obama hier à Los Angeles.

        Ce Barack, il a un vrai don d’orateur. Il faut voir comment il sait jouer avec le public dans ses meetings. Le "Yes we can", ca me rappelle un peu le "I have a dream" du Pasteur King.

        La chanson est plutot sympa, ça va parler aux jeunes. Et puisqu’il leur parle de changement, d’unité, ca peut marcher.

        Rendez vous après Super Tuesday.


        • stephanemot stephanemot 4 février 2008 16:31

          L’écho au "I have a dream" est assez clair, surtout avec le traitement en noir et blanc.

          BHO synthétise 40 ans après Martin Luther King et Bobby Kennedy. Souhaitons lui un meilleur sort que ces victimes des ultraconservateurs.

          Je suis sincèrement préoccupé par la sécurité d’Obama. Il y a des fanatiques prêts à tout pour prolonger le retour en arrière amorcé par Bush. Le même genre de fous furieux qui ont assassiné Rabin il y a treize ans.


        • ARFF 5 février 2008 08:18

          euh... OBAMA c’est un peu le MODEM non ? C’est meme si ca se trouve franchement plus liberal que le modem et franchement americanouillard comm’ d’hab...

          Super comme rupture, comme produit revolutionnaire on fait pas mieux ! mais enfin si Clooney et Johanson sont avec lui alors c’est sur ...OBAMA...what else ?


          • Traroth Traroth 5 février 2008 15:21

            J’ai toujours eu l’impression d’être un genre de mutant, car je n’ai absolument jamais ressenti cette fameuse "attraction" qu’on est censé avoir pour les Etats-Unis.

            J’ai toujours été lucide sur ce pays qui a érigé la consommation (et donc la destruction à grande vitesse des ressources naturelles) en mode de vie, l’ignorance en valeur (en 2004, Kerry passait pour "trop cultivé" pour être président. Et il a perdu...) et la violence en principe de gouvernement. En guerre quasi-permanente depuis son indépendance contre un pays ou un autre (la France a été le premier), la détention d’armes y est un principe constitutionnel, soi-disant pour permettre une révolution si le pays devenait une dictature. Les études vous y endettent pour la vie, une maladie vous change en clochard et un seul emploi est rarement suffisant pour vivre.

            C’est quelle partie qui est censé nous faire rêver, au juste ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès