Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Zimbabwe : pourquoi j’ai peur pour eux

Zimbabwe : pourquoi j’ai peur pour eux

On pourrait croire qu’avec l’avancement de la publication des résultats des élections, le ciel allait s’éclaircir pour les Zimbabwéiens. Mais ce n’est apparemment pas le cas et j’ai peur pour eux.

(photo : les deux candidats, photos compilées par l’AFP avant le premier tour)

En présence pour le second tour : Morgan Tsvangirai du MDC, parti d’opposition, et Robert Mugabe du Zanu-PF, président sortant.

POURQUOI J’AI PEUR DE TSVANGIRAI

On ne l’a jamais vu comme élu local où il a fallu gérer une communauté. Il était président d’un mouvement syndical, mais il est actuellement inexpérimenté.
Ce n’est pas obligatoirement significatif, car Leich Walesa était dans le même cas et a prouvé par la suite qu’il avait l’étoffe d’un chef d’Etat.

Mais il n’y a rien pour corriger les déclarations antidémocratiques qu’il n’arrête pas de proférer ces derniers temps.

- Tsvangirai clame que selon ses calculs il a gagné le premier tour par plus de 50% et qu’il ne doit pas y avoir de second tour.

Qu’est-ce que cette déclaration ? Depuis quand un candidat devrait être proclamé vainqueur sur la foi de ses propres calculs à l’encontre des résultats officiels ?

Il n’arrête pas de déclarer qu’il y a eu des fraudes électorales, mais à ma connaissance, il n’a pas porté plainte pour des faits précis, il s’est juste contenté de dire qu’il y a eu des fraudes de la même manière qu’il clame qu’il a gagné par plus de 50% selon ses propres calculs.
Le Zanu-PF a porté plainte pour des faits précis et a réclamé 23 recomptages dans 23 circonscriptions, demande officielle à laquelle Tsvangirai a répondu en déclarant que c’était pour permettre une autre fraude et que Mugabe soit déclaré vainqueur. Informations que ce sont empressés de répéter tous les politiques et journaux occidentaux.

- Tsvangirai dit que le Zanu-PF allait truquer les résultats des législatives pour être déclaré vainqueur.

Il le disait, mais après recomptage suite aux plaintes du Zanu-PF pour fraudes, la ZEC (autorité électorale) a confirmé la vitoire du MDC de Tsvangirai.

Depuis, Tsvangirai s’est rendu compte qu’il avait tort et ne dit plus rien à ce sujet, sans toutefois faire amende honorable, pas plus que les politiques ou les journaux occidentaux qui avaient fait la même campagne n’ont corrigé le tir.

- Tsvangirai clamait haut et fort qu’il y avait violation de la démocratie avec la fraude du recomptage des présidentielles, ce que prouvait la non-publication des résultats.

La durée du recomptage au Zimbabwe pour à la fois les législatives et les présidentielles a duré en tout 1 mois et 4 jours. Soit moins que les Américains pour le recomptage de la Floride pour les seules présidentielles qui ont duré 1 mois et 6 jours. Et en plus, les Américains se sont plantés, car cela aurait dû être Al Gore nommé président et pas George Bush. Il y a des fois où Candeleezza Rice ferait mieux de se taire au lieu de fustiger le délai inadmissible pour le recomptage au Zimbabwe.

Et pour revenir à Tsvangirai, les résultats sont sortis avec 47,9% pour Morgan Tsvangirai, 43,2% pour Robert Mugabe, 8,3% pour Simba Makoni et 0,6% pour William Gwata (parti chrétien).

Ces résultats sont conformes aux estimations faites le soir même par tous les observateurs et surtout les observateurs des autres candidats à la présidentielle, à savoir que Tsvangirai est en tête devant Mugabe pour un second tour, mais sans la majorité absolue.

La Grande-Bretagne déclare que ces résultats sont "douteux" (il est vrai qu’au vu des résultats des élections américaines Gore-Bush, ils ont peut-être des raisons) et réclame une meilleure surveillance du second tour (ce qui est raisonnable pour une fois).
Tsvangirai dit qu’il n’est pas question de faire un second tour et qu’il est scandaleux que la commission électorale publie les résulats sans que lui (Tsavangirai) ne les ai approuvés !

Tendai Biti, le secrétaire général du MDC, lui aussi en déplacement à l’étranger, a pour sa part déclaré au mépris des règles constitutionnelles de son pays qui prévoient le second tour, que Tsvangirai doit être déclaré président puisqu’il a plus de voix que Mugabe.

- Tsvangirai demande la démission de Mugabe puisqu’il ne peut pas être président du fait que la majortié du Parlement est désormais MDC.

Si on suit bien le raisonnement, cela veut dire que le président devrait être nommé par le Parlement sans élection quand c’est Tsvangirai qui a la majorité, au mépris de la constitution qui prévoit une élection du président au suffrage universel.

Toutes ces déclarations faites de façon outrancière au mépris de toutes les règles démocratiques et de la constitution du pays me font vraiment très peur. Car une fois au pouvoir, je crains qu’au lieu de déclarations, on ne voie des décisions antidémocratiques.
Et je constate que les politiques occidentaux et la presse occidentale, prompts à reprendre toutes les déclarations du MDC et de Tsvangirai, observent désormais le plus souvent un silence un peu gêné sur ses propos... Comme quoi, je ne suis pas le seul à penser qu’il y a malaise.

POURQUOI J’AI PEUR DE MUGABE

Au moins, toutes les déclarations de Mugabe sont conformes à la constitution et aux règles démocratiques. Ca fait bizarre, parce que celui qui est supposé selon tout le monde être un dictateur sanglant se soumet aux règles démocratiques et ajoute qu’il respectera le résultat du second tour, niant les intentions qu’on lui prête de prendre le pouvoir par la force s’il perd, alors que celui supposé lutter contre lui et pour la démocratie n’arrête pas de faire des déclarations antidémocratiques et à en refuser les règles quand elles peuvent lui être défavorables.

Mais j’ai quand même peur de Mugabe, ou plus exactement, j’ai peur qu’il gagne le second tour (ce qui est encore tout à fait possible).

Car l’état de décrépitude, de ruine, de catastrophe humanitaire au Zimbabwe est imputable au premier chef à la guerre économique de l’Occident derrière la Grande-Bretagne contre le Zimbabwe. Les pays occidentaux (la GB et les USA au premier chef) ne mettront jamais fin à cette guerre si Mugabe est encore là.
Peu importe ce que Mugabe a fait ou n’a pas fait. Et à la limite, peu importe comment il part. Mais son départ étant la seule solution à sa portée pour sortir le Zimbabwe de ce qui est devenu la misère, il faut qu’il parte.

Et même s’il gagnait le second tour, je n’aurais qu’un seul souhait, c’est qu’il passe la main à quelqu’un. Mais il aurait mieux fait de ne pas se présenter.

La constitution du Zimbabwe prévoit un second tour dans les 21 jours et si un des candidats se désistait, l’autre serait automatiquement président.

En tout cas, pourvu que les choses se passent bien pour ce pays qui, je le répète encore une fois, est un des plus beaux d’Afrique et où la gentillesse des gens est encore plus grande que dans nombre de pays d’Afrique pourtant attachants.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • morice morice 5 mai 2008 11:01

    Ah tiens, une fois battu, Mugabe a droit à moins d’égards dans vos articles ? Relisez un peu ce que vous disiez AVANT à son encontre, c’est assez édifiant... battu, il n’est plus le champion que vous préfériez ?


    • koudou 5 mai 2008 11:51

      @Morice,

      Une nouvelle fois, vous ne savez pas lire, et vous déformez tout en fonction de vos fantasmes. Avec tous les commentaires que j’ai fait sur vos articles (que je ne lis plus d’ailleurs, parce que vous confondez toujours nombre de liens et raisonnement), vous avez du quand même vous rendre compte que c’est essentiellement ce que je vous reproche.

      "Ah tiens, une fois battu, Mugabe a droit à moins d’égards dans vos articles ?"

      Pas du tout mon cher Morice, vous êtes à côté de la plaque.

      D’abord, Mugabe n’est pas encore battu, il faut attendre le deuxième tour pour le savoir (sauf s’il passe un accord avec Tsvangirai et qu’un des deux démissionne avant).

      Ensuite, dans tous mes articles, je n’ai jamais défendu Mugabe et ses erreurs de gestion du pays, mais je m’élève contre tous ceux qui sont outranciers et font un procès uniquement à charge contre Mugabe, parfois sans rien connaître, et parfois en ignorant (volontairement ou non) la nécessité d’un examen objectif des faits AVANT d’avoir une opinion. C’est d’ailleurs votre défaut principal : commencer par avoir une opinion, et ensuite seulement examiner les faits pour tenter de ne garder que ce qui conforte votre opinion en éliminant le reste.

      Enfin, dans tous mes articles, j’ai toujours dit que d’une façon ou d’une autre, il fallait que Mugabe parte parce que c’est une condition indispensable pour que se termine la guerre économique que l’occident fait au Zimbabwe. Vous qui me conseillez de relire mes articles, je vous recommande de le faire et avec un oeil objectif qui se base sur des faits et qui ne soit pas celui déformant dont vous avez d’habitude.

      Ce qui est nouveau dans l’article présent et que vous avez décidé d’ignorer, alors que cela en représente plus de la moitié, c’est la nouvelle peur que j’ai de Tsvangirai compte tenu de la multiplicité de ses déclarations anti-démocratiques de ce dernier mois, attitude qu’il n’avait pas et qui le rendaient crédible comme défenseur de la démocratie.

       


    • Alpo47 Alpo47 5 mai 2008 13:23

      Moi, je ne connais pas du tout le Zimbabwe, ce que je crois cependant comprendre, c’est qu’avec Mugabe, la situation est vraiment dramatique, et qu’avec son adversaire, elle le sera sans doute au moins autant... En Afrique, rien ne change vraiment ... en mieux.

      Comment de pareils pantins peuvent ils atteindre le pouvoir et s’y maintenir ? La nature humaine continuera toujours de m’étonner.

      Il est vrai que nous aussi ...


    • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 12:35

      ça existe un démocrate en afrique ??????


      • koudou 5 mai 2008 12:42

        @LE CHAT

        Et quelqu’un qui connaît quelque chose à l’Afrique, ça existe en France ?

        Si la réponse est oui, il y a de grandes chances pour que ce ne soit pas vous.

         


      • fourminus fourminus 6 mai 2008 12:03

        @ le Chat

        La "démocratie" importée plus ou moins de force n’est pas forcemment bonne pour l’Afrique.

        Ex : en République "Démocratique" du Congo (Kinshasa) : des élections ont eu lieu en 2006. Elles ont été reconnues "sincères" par les observateurs internationnaux. L’est du pays à voté Kabila à 80%, l’Ouest Bemba à 80%, le centre Gizenga à 80% et enfin le sud n’a pas voté à 80% suivant ainsi l’appel de son leader. Kabila a gagné car il y a plus d’électeurs à l’est qu’à l’ouest.

        Mais pour autant est-ce de la démocratie ? les 2/3 du pays sont furieux d’etre gouverné par quelqu’un qu’ils ont rejetéà 80%...

        Le Congo c’est 2200km sur 2200km, un pays ou se cotoient des populations matriarcales, patriarcales et d’autres ou c’est l’oncle qui dirige la famille : 3 visions du monde bien differentes.
        Imaginez des élections avec Tonny Blair, contre Nicolas Sarkozy. Tonny Blair gagne : vous etes d’accord pour etre dirigé par un anglais ? 

        Bref, ca n’est pas la démocratie que l’on exporte (pouvoir du peuple) mais des systemes contstitutionels compatibles avec les notres... Pourquoi ? Pour trouver un cadre juridique qui convient aux contrats miniers que nous souhaitons signer là bas...

        Imposer une "démocratie" sans le consentement des peuples concernés et sans prendre en compte leur intéret ca n’est en fait pas très démocrate...

        Arrétons de penser que nous sommes les meilleurs. Nous sommes juste les plus forts...

        Demandons nous plutot ce que peut nous apporter la civilisation africaine (culture, harmonie, bonheur...)

        Sans vouloir vous déplaire, mon petit chat !


      • LE CHAT LE CHAT 6 mai 2008 15:35

        @FOURMINUS

        pas facile quand les états hérités du colonialisme européen regroupent des ethnies ennemies !

        pas de sens de l’état ni du bien commun !


      • morice morice 5 mai 2008 12:50

        comment ça on ne sait pas lire ? et ça ?

        Je vois souvent démarrer des diatribes violentes contre le président Mugabe. Mais ce qui me surprend presque à chaque fois, c’est que c’est le fait de gens qui n’ont jamais mis les pieds au Zimbabwe, qui n’ont jamais rencontré un seul Zimbabwéien et ne se sont forgés leur opinion souvent qu’à cause d’un seul article qu’ils n’ont parfois pas bien lu ou par simple ouï dire. Cet article a pour objectif de redonner un peu quelques éléments et explications autres que des jugements ou des affirmations à l’emporte-pièce.

        La situation ne cesse de se dégrader au Zimbabwe. La faute à qui ? Certains accusent Mugabe, d’autres les pays occidentaux, Grande-Bretagne en particulier. Il est probable, que - comme souvent - les uns comme les autres aient tort mais qu’ils aient aussi raison avec quelque part une vérité qui se trouve au milieu. Rien n’est jamais tout noir ni tout blanc (sans jeu de mot), mais gris entre les deux.

        Faut avoir mis les pieds là bas pour savoir que Mugabe n’est pas un dictateur ?

        Aujourd"hui, votre Mugabe est un peu plus "responsable" ? Et Mugabe, lui, ne vous fait "pas peur"... laissez-moi rire, vous l’avez assez défendu ici-même !


        • koudou 5 mai 2008 13:21

          @Morice,

          P.... mais cela finit par être très très éprouvant sur les nerfs tellement vous êtes c...

          Le texte que vous citez dit proteste très clairement contre les jugements à l’emporte pièce et dit très clairement que ceux qui accusent uniquement Mugabe aussi bien que ceux qui accusent uniquement la Grande Bretagne ont probablement tort avec une vérité quelque part entre les deux.

          C’est quand même le comble de l’imbécilité que de citer un texte comme preuve du contraire de ce que l’on prétend, et vous êtes en plein dedans.

          Quand à votre dernière phrase, vous confirmez votre incapacité à lire en m’interpellant en disant "Et Mugabe, lui, ne vous fait "pas peur"..." , alors que l’article contient un intertitre en gras qui dit très clairement "POURQUOI J’AI PEUR DE MUGABE".

          Arrêtez de vous ridiculiser et de faire ch... les lecteurs avec vos interventions totalement ridicules.


        • tvargentine.com lerma 5 mai 2008 13:10

          Mais ou sont passé tout ces africains qui crachent sur la France leur haine de la "démocratie française" et qui manifestent quand un clandestin africain multi-récidiviste est expulsé de France ????

          Il devrait organiser des manifestations pour exiger la démocratie au Zimbabwe et le départ du despote qui s’accroche à son poste ,ce criminel Mugabe

          Nous voyons bien ici l’imposture de tout ces speudo-représentants des droits de l’homme qui viennent nous donner des "leçons de morale" qui demandent des droits qu’ils ne sont pas capable de demander chez eux et d’ailleurs,ils ne les réclament pas chez eux ,il n’y a pas d’aides sociales !

          Que les africains en France aient le courage de dire que Mugabe est un assassin

           

           


          • koudou 5 mai 2008 13:28

            @lerma

            Vous devriez former un syndicat revendicatif de masse contre les agissements délictueux des agissements fantoches de ceux qui ne sont qui ne sont des tigres de papier.

            J’ai essayé de faire comme vous et de placer le maximum de mots difficiles à prononcer et que la juxtaposition deviennent incompréhensible pour que personne n’arrive à me comprendre et prennent le non-sens de la phrase pour de la profondeur.

            Mais j’avoue que franchement, je n’arrive pas à votre cheville de ce point de vue là.


          • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 13:31

            Pour une fois je plusse Lerma !


          • fourminus fourminus 6 mai 2008 12:06

            @ le Chat

            "Pour une fois que je plusse Lerma" dites vous...

            Mais bizarrement cette fois là... c’est solidarité blanche contre un africain...


          • LE CHAT LE CHAT 6 mai 2008 12:51

            @fourminus

            Que les africains en France aient le courage de dire que Mugabe est un assassin a dit Lerma ; je ne peux qu’approuver ,les africains n’ont que les dirigeants qu’ils méritent !on ne va pas aller les detrôner pour eux , ils seraient encore capable de dire que c’est de l’ingérence ! s’il sont heureux de vivre gouvernés par des tyrans corrompus c’est LEUR PROBLEME !!! il n’y a pas de solidarité blanche là dessous , je pourrais dire de même pour les dictateurs du Belarus ou du Myanmar !

             


          • koudou 6 mai 2008 14:37

            @ LE CHAT

            Que viennent faire les africains de France pour désigner le président des Zimbabwéiens ?

            A votre avis, ce devraient donc être les blancs de Corée du Nord qui doivent désigner le président de la République Française.

            Et changez de pseudo, sil vous plaît, vous faites honte aux chats.


          • LE CHAT LE CHAT 6 mai 2008 15:16

            Et changez de pseudo, sil vous plaît, vous faites honte aux chats

             

            tu crois pas que ta lourdeur fait ombrage aux antilopes ???

            des zimbabwéens , y’en a pas des masses en France , mais même s’il y en avait on les verait pas beaucoup manifester devant l’ambassade ! si l’Afrique en est là où elle est après 50 ans d’indépendances , c’est en grande partie de la faute aux AFRICAINS !!!!!


          • Mr Mimose Mr Mimose 5 mai 2008 13:47

            Je ne connais pas du tout l’histoire du zimbabwe, mais quand je vois les médias occidentaux qui essayent de nous vendre un "renouveau" dans ce pays, je me dis que ça sent mauvais pour les zimbabwéens.

            Es-ce qu’on veut pas encore une fois mettre un pantin en place afin de piller le pays ?


            • koudou 5 mai 2008 14:38

              @Mimose,

              Bonne question et il faut le dire assez fondamentale.

              Compte tenu de tous les interventions des grandes puissances (USA et GB qui sont sur presque tous les coups ensemble) dans les pays du monde avec de grandes richesses (l’Irak étant le summum du genre) et surtout des non interventions des mêmes grandes puissances dans les pays du monde qui n’en n’ont pas (La Corée du nord étant le summum du genre), o peut se demander ce qu’elles vont chercher au Zimbabwe.

              Ce qu’il faut savoir, c’est que le Zimbabwe est portentiellement un pays riche, et même très riche. Un article d’aujourd’hui 5 mai dans le International Herald Tribune (journal anglais) va même jusqu’à décrire pourquoi et comment les convoitises minières une fois Mugabe chassé du pouvoir..
              Sont cités en particulier les immenses réserves de

              - platine (le Zimbabwe détient les deuxièmes plus grandes réserves mondiales d’un métal qui atteint 42000 euros le kilo),

              - or (17000 euros le kilo et une production du Zimbabwe tombée de 60% par manque de devises pour maintenir les machines, mais tout de même 10 tonnes d’or par an)

              - cobalt,

              - cuivre

              - nickel,

              - palladium

              - étain,

              - diamants (dont une nouvelle mine de diamants de quatilé joaillerie par les plus beaux blancs-bleus au monde, encore totalement inexploitée, et la découvrte récente d’uranium.

              Les compagnies mlinières sont dans les starting blocs pour retourner à fond au Zimbabwe et faire main basse sur ces ressources qui représentent des milliards de dollars.
              Et la Grande Bretagne espère bie que ce soit sous leur houlette.

               


            • Vincent 5 mai 2008 14:06

              ça craint pour le Zimbabwe, comme pour toute l’Afrique. Remplacer un dictateur par un autre, je sais pas trop si ils gagneront au change... Si Tsvangirai passe, la seule façon de savoir si c’est un bon président pour son peuple, c’est d’attendre qu’il se fasse renverser ou descendre. Si il arrive à rester en place, aucun doute, rien ne s’arrangera pour eux, ce sera le signe que c’est un autre pantin.

              L’occident, et particulièrement la France, sont en partie responsables des malheurs de l’Afrique : on met des dictateurs au pouvoir, on leur envoie l’armée pour les aider à asseoir leur domination, et après on envoie les multinationales pour ramasser les matières premières à bas prix. Faut pas s’étonner si des africains viennent en Europe : on pille leurs richesses, ils viennent ici en se disant que ça pourra pas être pire que chez eux où ils crèvent de faim. En plus, pour les multinationales, la main-d’oeuvre, c’est une matière première comme les autres...

              Mr Sarkozy avait promis de mettre fin à la Françafrique, je crois qu’on va attendre encore longtemps : en effet, il n’est rien d’autre que le pantin de ces multinationales qui se remplissent les poches là-bas... La boucle est bouclée ! Vous croyez toujours que la démocratie et les urnes peuvent arranger les choses ? allez faire un petit tour sur ce site, c’est édifiant, voyez qui a formé les dictateurs africains, qui a renversé les véritables représentants du peuple pour les remplacer par des marionnettes...

              http://www.stop-francafrique.com/


              • koudou 5 mai 2008 14:56

                @Vincent,

                D’accord sur le premier paragraphe.

                Pour la suite, je ne pense pas que le malheur et la ruine des pays d’Afrique soient dûs à des actions politiques, mais plutôt à des niusances économiques.

                En première ligne à mon avis, la politique d’ajustement structurel du FMI.

                Mécanisme : les pays occidentaux ne prêtent plus de l’argent qu’à travers le FMI qui impose aux emprunteurs d’appliquer la politique "d’ajustement structurel".

                En gros, cela comporte plusieurs points dont :

                - ne plus produire ce dont on a besoin pour se nourrir, mais ce que le pays est capable de produire et qui va se vendre sur le marché mondial (café, cacao, soja, tabac, ...) qui lui rapportera de l’argent et lui permettra d’acheter de quoi se nourrir.

                - ne plus subventionner les productions agricoles (je rappelle que c’est une condition pour avoir un prêt)

                - rendre payant tous les services publics, dont en particulier la santé et l’éducation, mais aussi l’accès à l’eau, etc...

                Et donc, les pays ont commencé à produire ce que le FMI leur a dit qu’ils devraient produire, pour se heurter à la concurrence des productions subventionnées des pays occidentaux eux-même (soja, blé, maïs, coton, ...) ou à la spéculation des grands groupes acheteurs occidentaux qui se sont entendus our ne proposer que des prix trop bas, ce qui en même temps a provoqué une pénurie et donc une augmentation artificielle du prix au détail dans les pays occidentaux consommateurs.

                Les pays producteurs (d’Afrique en particulier) ont donc au total fini par perdre de l’argent au lieu d’en gagner, et n’ont plus rien à manger parce qu’on ne se nourrit pas du café ou du coton qu’on n’arrive plus à vendre. Il leur a donc fallu emprunter pour se nourrir et continuer à suivre la spirale infernale imposée par le FMI. A titre d’exemple, dans les années 90, le budget de l’état du Cameroun était de 4% pour les services sociaux et de 40% de service à la dette.
                Au niveau des habitants, cela veut dire qu’on n’est pas ou mal payé, tout en devant payer ce qui autrefois était gratuit. Et comme on est obligé de se nourrir et de boire, on n’a plus le choix que de se priver d’éducation et de mourir quand on est malade. Et même maintenant, dans nombre pays d’Afrique, on meurt aussi de faim et on meurt de maladies provoquées par la consommation d’eau insalubre qu’on prend où on peut puisqu’on ne peut plus la payer.

                Ce n’est donc pas un problème de Sarko, Mitterrand ou Chirac qui a ruiné le Ghana qui était riche, mais la politique destructrice du FMI dont le président est toujours un européen, bien que 80 pays mondiaux en fassent partie. (Note : comme les USA ne font pas partie de l’Europe, en compensation, le Président de la Banque Mndiale est toujours un américain).


              • Vincent 5 mai 2008 19:31

                Okay pour les magouilles du FMI, elles sont bien réelles mais ce n’est pas le fond du problème, c’est juste un des moyens inventés par l’occident pour piller les richesses africaines. D’ailleurs, c’est un peu cynique ces aides du FMI, car finalement, elles ne représentent qu’un très faible pourcentage des matières premières volées à l’Afrique (pétrole, diamants, uranium, cuivre, denrées agricoles, etc.) En gros, on leur pique 100, et on leur refile 2 ou 3, mais à condition qu’ils nous en rachètent pour 50... Et avec des "présidents" mis en place par l’occident, tout ça passe comme une lettre à la poste.

                Sarkozy, montre nous que tu n’es pas à la solde de Total, Bolloré et consorts... utilise l’armée pour virer ces dictateurs, place des gouvernements soucieux des intérêts de leur peuple, tu feras des économies en charters et en police de l’immigration, j’ai pas l’impression que tous les clandestins qui aterrissent en Europe soient vraiment contents d’avoir quitté leur pays, c’est juste que comme on pille tout là-bas, ils n’ont plus rien pour se développer, ou même simplement pour bouffer. TIENS TA PROMESSE, ACHÈVE LA FRANÇAFRIQUE !!!


              • Bulgroz 5 mai 2008 14:22

                C’est pas moi qui me risquerait à laisser un commentaire sur ce fil géré par un digne adepte de Bokassa Premier. Je ne veux pas que Koudou me donne des coups de bâton, Dieu m’en garde.

                SVP, dernier avertissement, pas de commentaires, la Démocratie Africaine l’exige.

                Koudou, je vais vous faciliter le travail, ne me répondez pas : je suis con.

                Aie, aie, pitié, missie, pas le bâton, pas le bâton.... !!!!

                 par koudou (IP:xxx.x34.67.9) le 5 mai 2008 à 13H28
                @lermaVous devriez former un syndicat revendicatif de masse contre les agissements délictueux des agissements fantoches de ceux qui ne sont qui ne sont des tigres de papier.J’ai essayé de faire comme vous et de placer le maximum de mots difficiles à prononcer et que la juxtaposition deviennent incompréhensible pour que personne n’arrive à me comprendr ..(Bref, lerma, t’u connais rien).

                 par koudou (IP:xxx.x34.67.9) le 5 mai 2008 à 13H21
                @Morice,P.... mais cela finit par être très très éprouvant sur les nerfs tellement vous êtes c.. (Bref, Morice, t’es con)

                 par koudou (IP:xxx.x34.67.9) le 5 mai 2008 à 11H51

                Arrêtez de vous ridiculiser et de faire ch... les lecteurs avec vos interventions totalement ridicules. (Bref, t’es con et tu fais ch...)

                 
                par koudou (IP:xxx.x34.67.9) le 5 mai 2008 à 12H42
                @LE CHATEt quelqu’un qui connaît quelque chose à l’Afrique, ça existe en France ?Si la réponse est oui, il y a de grandes chances pour que ce ne soit pas vous. (Bref, t’es con)

                 par koudou (IP:xxx.x34.67.9) le 5 mai 2008 à 11H51

                @Morice,Une nouvelle fois, vous ne savez pas lire, et vous déformez tout en fonction de vos fantasmes. Avec tous les commentaires que j’ai fait sur vos articles (que je ne lis plus d’ailleurs, parce que vous confondez toujours nombre de liens et raisonnement), vous avez du quand même vous rendre compte que c’est essentiellement ce que je vous reproche."Ah tiens, (Bref, t’es con)...


                9h15
                @caiusVous avez apparemment des problèmes de lecture et de compréhension.Ce que j’écris est beaucoup plus simple, mais c’est toujours trop compliqué pour vous ...Le Monsieur vous dit que, au Zimbabwe, les blancs ont signé en 1979 un accord dans lequel ils sont d’accord pour redistribuer les terres des blancs au noirs et qu’ils aideront en ... (Bref, t’es con)

                 par koudou (IP:xxx.x34.67.9) le 3 mai 2008 à 19H10
                @frédéric Lyon,Hé bé, on est mal barrés ! ... (Bref, t’es con)

                 par koudou (IP:xxx.x34.67.9) le 29 avril 2008 à 17H16
                Vous ne savez rien de tout cela apparemment et votre racisme empêche les quelques idées qui vous restent de respirer. (Bref, t’es con et raciste)

                Vous n’êtes qu’un ignorant raciste, et votre ignorance va même jusqu’au point ou vous ne vous rendez même plus compte que vous êtes ignorant.(Bref, t’es con et raciste)

                 par koudou (IP:xxx.x34.67.9) le 30 avril 2008 à 18H57
                A caïus,Je ne sais pas si vous souffrez de paranoïa comme le plus illustre porteur du prénom que vous avez choisi comme pseudonyme, à savoir Caïus Caligula qui était givré complet et a brulé Rome (Bref, t’es conligula)

                @caius
                Vous avez apparemment des problèmes de lecture et de compréhension.
                Ce que j’écris est beaucoup plus simple, mais c’est toujours trop compliqué pour vous ...
                Et quand j’écris "votre pauvreté intellectuelle", je ne parle pas de vos opinions mais de votre incapacité à comprendre ce que les autres disent. (Bref, t’es con)

                 par koudou (IP:xxx.x34.67.9) le 9 avril 2008 à 12H10
                AInsi vont les choses sur Agoravox : il y a un certain nombre de lecteurs comme vous tellements imbus et sûrs d’avoir la science infuse qu’il ne sont même plus capables de lire comme il faut, de réfléchir et de faire la part des choses, et ne savent qu’avoir des réactions haineuses, disproportionnées et partisanes. (Bref, voues êtes tous des cons)

                 


                • koudou 5 mai 2008 15:20

                  @Bulgroz,

                  Merci d’avoir fait un bilan des peronnalités le plus graves sur Agoravox, celles qui sont partisanes et ne veulent rien comprendre soit parce que c’est inhérent à leur manière d’être, soit parce qu’elles n’en n’ont pas la capacité. Et vous en faites malheureusement partie.

                  Je vous admire quand même d’avoir eu le courage d’aller sur tous les articles portant sur des sujets très différents (y compris d’articles d’autres rédacteurs) pour extraire mes différents commentaires négatifs sur ces personnes. Il aurait probablement été plus compréhensible pour le lecteur et plus exact pour les idées que vous citiez également à quoi je répondais à chaque fois, mais évidemment, cela n’aurait pas servi la démonstration que vous vouliez faire.
                  Car après tout - toujours selon vous- , celui qui traite de con Lerma, Bulgroz, Morice, caius, LE CHAT et frédéric Lyon ne peut qu’avoir tort, puisqu’il ne peut pas exister autant de cons sur Agora.

                  Je n’ai pas le courage de faire la même chose que ce que vous avez fait, mais le nombre de fois où je réponds en disant que je suis d’accord ou je remercie ou félicite celui qui a répondu même si c’est une des personnes que vous avez cité ou même si c’est quelqu’un qui n’est pas d’accord avec moi, est encore plus important, et de loin.
                  Je n’ai pas le courage de le faire, car cela est vain. La discussion doit être un débat d’idées et pas d’injures ou de propos haineux, ce que vous êtes apparemment incapable de faire et donc interdit avec vous tout débat d’idée qui ne tourne très rapidement à un pugilat de personnes qui n’amène rien.

                  Puisqu’on est sur le sujet de comment échanger et discuter sur Agoravox, je dois citer Mimose que je trouve plutôt très très bien .
                  Ce n’est pas que je trouve qu’il a un recul ni une hauteur de vue, ni une culture générale suffisantes, mais il essaye de réfléchir positivement, il cherche à se renseigner quand on lui donne une information qu’il n’avait pas, et globablement, il progresse et acquiert une culture générale de plus en plus grande. Il est curieux dans le bon sens du terme, et même si je ne partage la plupart du temps pas ses avis et qu’il m’agace parfois, je tiens en passant à le féliciter de sa recherche de progression positive. Et son attitude fait qu’à mon avis, il va y arriver.

                  Ce qui n’est pas votre cas, monsieur Bulgroz ...


                • masuyer masuyer 5 mai 2008 21:25

                  Bonsoir Koudou,

                  pour vous évitez des ennuis avec Bulgroz, je vous incite à écrire le même article mais en remplaçant Zimbawe par Gabon, et Mugabe par Bongo.

                  Et encore ce n’est pas sur, je pense qu’il trouverait que vous ne défendez pas assez Bongo.

                   


                • Mr Mimose Mr Mimose 5 mai 2008 15:08

                  Mais pourquoi les pays africains acceptent-il la politique du FMI si cette politique est si mauvaise ?

                  Es-ce que Mugabe suivait cette politique ?


                  • Mr Mimose Mr Mimose 5 mai 2008 15:14

                    Es-ce que Mugabe est un dictateur ? Ou c’est ce qu’on veut nous faire croire, car il me parait étonnant qu’un dictateur accepte des élections et qu’il recolte la moitié des voix !

                    Je sens le coup de pute de nos démocratie pour virer un type qui ose ne pas suivre les ordonances des gouvernements occidentaux.


                  • Mr Mimose Mr Mimose 5 mai 2008 15:16

                    Je suis arrivé a tel point que quand on me dit sur Tf1 qu’un tel est un dictateur, j’en arrive a penser le contraire tellement je ne fais aucune confiance à ces abrutis de journaliste "officiels".


                  • koudou 5 mai 2008 15:33

                    @Mimose,

                    Les pays africains ont suivi cette politique car c’était une condition pour obtenir un prêt. Ils pouvaient ne pas l’appliquer, mais n’avaient alors pas de prêt.

                    On le sait, tous les pays économiquement un peu en retard (et c’est encore plus vrai pour ceux qui le sont beaucoup) ont besoin d’argent pour mettre en place leur changement. Si on regarde au niveau de l’Europe, cela a été le cas pour l’Espagne, pour le Portugal et pour l’Irlande qui ont obtenu ces aides de l’Europe.

                    C’était le même schéma qui aurait dû être mis en place après-guerre. Parmi tous les courants de pensée économique, les entités de Bretton Woods (le FMI et la Banque Mondiale qui ont été créées à la réunion de Bretton Woods) ont choisi la pure pensée libérale du commerce mondial au détriment de ce qui semblait être la voie de Keynes (un économiste dont la pensée a été déclinée dans de multiples versions). La politique d’ajustement structurel répond de cette pensée ultra libérale chère aux anglo-saxons.

                    Avec l’arrivée de Dominique Strauss Kahn à la présidence du FMI, on a pu croire un instant que les choses allaient changer, car il a fait plusieurs déclarations AVANT (ce qui prouve qu’il a eu suffisamment de courage pour l’annoncer au risque de ne pas avoir le poste) et après sa nomination sur sa volonté de ne plus avoir un FMI qui ne raisonne que purement économie mais économie et social.
                    La chose devait être un peu trop difficile, car on n’a rien vu venir finalement. Mais peut être que cela va venir ?

                     


                  • koudou 5 mai 2008 15:54

                    @Mimose

                    Jolie question dont je n’ai pas la réponse.

                    "Es-ce que Mugabe est un dictateur ?"

                    Je ne sais pas.
                    D’un côté, il n’en n’a pas la définition officielle, puisqu’il se soumet à certaines régles démocratiques, mais d’autre part, il en a certains tics, comme la façon dont les terres redistribuées l’ont été en partie non négligeable à des proches ou amis politiques qui n’avaient pas la moindre expérience comme fermier et ont laisé leurs terres non productives.

                    Je crois qu’au global, il n’est pas un dictateur tel qu’on le comprend en France quand on parle d’un dicateur genre Hitler ou Pinochet.

                    En tout cas, je réagis toujours au 1/4 de tour quand j’entends dire que c’est un dictateur parce qu’il a volé les terres aux blancs et qu’il a ruiné le pays. Pas parce que je nie sa responsabilité dans la ruine du pays, mais parce que cette présentation est une justification partisane à l’avance de la mainmise économique de la Grande Bretagne sur les richesses du ZImbabwe.

                    Reste la question : est-ce que Morgan Tsvangirai financé en sous-main par les anglo-saxons se révélera être un nouveau Leich Walesa ou un nouveau Ben Laden ?


                  • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 16:11

                    C’est pas parce qu’il y a des élections dans un pays que le régime n’est pas dictatorial !


                    • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 16:16

                      ex : le zimbabwe où le pouvoir fait assassiner les opposants politiques

                      la tunisie de Ben ali

                      l’Irak où l’occupant yankee décide qui a le droit de se présenter

                      etc etc etc


                    • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 16:27

                      http://www.interet-general.info/article.php3?id_article=10725

                      il ne fait pas bon s’opposer au dictateur zimbabwéen , qui comme adolf a une petite moustache !http://orvillelloyddouglas.files.wordpress.com/2007/07/robert-mugabe1.jpg

                       


                      • koudou 5 mai 2008 16:51

                        Ca c’est la dernière à LE CHAT : il faut et il suffit d’avoir une moustache pour être dictateur.

                        Quelle est l’étape suivente ? Passer par les armes tous ceux qui ont une moustache ?


                      • Mr Mimose Mr Mimose 5 mai 2008 16:52

                        @ le chat

                        Bon ben je me méfie quand on me dit sur TF1 qu’un tel est un dictateur !

                        On nous fait le coup pour chavez, alors qu’il n’y a pas plus démocratique que lui, seulement sa politique de nationalisation et de redistribution déplait fortemenent aux ricains et aux actionnaires.

                        C’est le peuple qui à mis Chavez au pouvoir, un peuple qui en avait marre d’etre spolié par une oligarchie !

                        Toute l’amérique du sud est en train d’échapper au controle de Washington, le fer de lance étant Chavez, on essaie par tout les moyens de le déstabiliser comme pour le coup d’état de 2002 fomenté par la CIA, et c’est encore le peuple qui est descendu dans la rue pour faire fuir les puschistes.

                        Voir l’excellent documentaire " la révolution ne sera pas télévisée".


                        • LE CHAT LE CHAT 5 mai 2008 17:07

                          celui qui a pris le pouvoir dans un des tous derniers pays africains à avoir été indépendance s’accroche au pouvoir et tous les moyens lui sont bons http://www.hertenberger.co.za/images/mug1.jpg

                          mais dans l’absolu , il n’est pas le seul en Afrique à se comporter ainsi , et les tyrans dont sarko serre la poigne ( idriss déby , kadhafi , bongo ...... ) ne sont pas des saints non plus . il manque au zimbabwe son nelson mendela !

                           


                        • Bulgroz 5 mai 2008 17:58

                          Regardez les chiffres de croissance données par la banque mondiale :

                          http://siteresources.worldbank.org/DATASTATISTICS/Resources/table4_1.pdf

                          Les données sont décomposées sur 2 périodes 1990-2000 et 2000-2005, il y a 5 indices de progression annuelle moyenne en % :Gross domestic product, Agriculture, Industry, Manufacturing, Services

                          Regardez Zimbabwe : Premier chiffre : 1990-2000, deuxième chiffre : 2000-2005

                          GDP : +2,1 ; -5,9
                          Agriculture : +4,3 ; -8,5
                          Industry : +0,4 ; -10
                          Manufacturing : +0,4 ; -12
                          Services : +2,9 ; -8,7

                          Mugabe est président depuis 1987, tous les indicateurs sont incroyablement lamentables.

                          Regardez les autres pays africains, pas un n’a un chiffre négatif, ils ont pourtant tous mis en oeuvre les mesures d’ajustement préconisées par le FMI.

                          Regardez aussi les moyennes des pays Middle income et Low income (le zimbabwe appartenait à la première catégorie, il est maintenant dans la deuxième), aucun indice n’est négatif.

                          Alors, Mugabe, dictateur et créateur de misère (avec ou sans FMI), ça saute aux yeux.

                          Mais l’auteur regarde ailleurs.

                          Regardez les chiffres, Monsieur Koudou.


                          • koudou 5 mai 2008 21:12

                            @Bulgorz,

                            Ahhh, les chiffres ....

                            Mais bon, je vous accorde que votre réponse relève quand même très nettement le niveau moyen de tout ce que j’ai lu jusqu’à présent de votre part, et que, indépendamment de la forme qui pêche toujours un peu, votre intervention est très intéressante.

                            J’ajoute cependant les éléments suivant à votre fracassante conclusion.

                            1. les chiffres de 1990 à 2000 du Zimbabwe ne sont certes pas géniaux, mais tout de même à peu près corrects (ils sont tous positifs tout au moins).

                            Les chiffres d’après 2000 ne sont plus significatifs de la gestion de Mugabe seule ("seule" se rapporte à la gestion, bien sur), car c’est depuis 2000 que la GB et tous les pays occidentaux derrière elle ont commencé une guerre économique forte contre le Zimbabwe. Les chiffres négatifs ne sont donc pas à mettre au débit de la gestion de Mugabe mais aux effets négatifs de la guerre économique entre les pays occidentaux et Mugabe. L’effet de la guerre économique peut ne pas paraître très important (à peine une baisse de 10%, alros qu’elle est dramatique. Cela est essentiellement dû au fait que la Banque Mondiale fait ses calculs à partir des chiffres indiqués par les comptes de la nation (donc en $ zimbabwe) en partant du taux officiel du dollar Zimbabwe (actuellement 1$US=40000 $Zim), alors que le "vrai" taux est 1$US=21 millions de $Zim sur le marché noir. Et ne croyez pas que le marché noir est totalement hors la loi, parce que le gouvernement lui-même va s’approvisionner en $US qaund il en a un besoin urgent en imprimant des billets en $Zim.

                            Donc en fait, votre raisonnement qui consiste à dire qu’avant Mugabe tout allait bien, et que depuis qu’il gouverne tout va mal est faux, puisque de 1990 à 2000 (sous Mugabe Président) tout allait bien, et que depuis 2000, on mesure les effets de la guerre économique et pas la gestion de Mugabe, et que les effets sont bien plus graves que ce que ces chiffres faussés indiquent.

                            En tout cas, on ne peut pas avoir une Banque Mondiale qui dit que l’inflation est de 165000% (en $Zim réels) et ne pas en tenir compte dans ses indicateurs.

                            2. Le pays n’est pas managé par le chef de l’Etat, mais par le chef de gouvernement (c’est la définition officielle). Je vous accorde que Mugabe, de par la Constitution du Zimbabwe depuis 1987 est à la fois le chef de l’état et le chef du gouvernement. Entre 1980 et 1987, Mugabe était simplement chef du gouvernement. Indépendamment de la modification de la Constitution de 9187 et de son nouveau titre de Président et non plus de Premier Ministre depuis 1987, il dirige le gouvernement depuis 1980. Les succès et insuccés dans le management du pays sont donc à lui attribuer depuis 1980 et non pas depuis 1987.

                            Et de 1980 à 2000, cela allait à peu près bien au ZImbabwe, je vous le rappelle, uisque certains disent même que le Zimbabwe était un pays formidable, avec des revenus exceptionnels et le bonheur pour les habitants.

                            3. La vraie richesse des habitants d’un pays ne se mesure pas seulement au PIB du pays de manière uniquement globale. Elle se mesure également en fonction du nombre d’habitants grâce au PIB/habitant (GDP per capita). Et là on se rend compte que globalement, sur l’ensemble des pays d’Afrique sub-saharienne, le ¨PIB/habitant a diminué vers le début des années 90.

                            Aujoud’hui, si on considère ce que l’on appelle les "états fragiles" (Burundi, Comores, RDCongo, Cote d’Ivoire, Erythrée, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, RCA, Sao Tome et Principe, Sierra Leone, Togo, et Zimbabwe), la croissance du PIB est de +0,8% mais celle du PIB/habitant est de -1,6% (cf pages 108 et 110 du rapport d’avril 2008 du FMI. Il est très intéressant, mais il faut l’acheter (ou le consulter en bibliothèque). La version française a pour référence ISBN 978-1-58906-712-7)

                            4. La production du pays (le PIB) n’indique pas le taux d’endettement, ce qui peut être assez désagréable pour un pays pauvre. Je cite en particulier le cas du Cameroun qui avait entre 1992 et 1997 un budget de l’état qui comportait 4% pour les services sociaux et 40% pour le service à la dette.
                            Le FMI impose des ajustement structurels aux pays dits PPTE (Pays Pauvres Très Endettés) contre des remises de dette. Cela passe par virer des fonctionnaires, baisser les salires, diminuer les services sociaux, etc... Et gare si on ne respecte pas les budgets indiqués, ce qui est arrivé au Cameroun en 2004, et dans le budget du Cameroun, le service de la dette est remonté à 21%.
                            Au Mali, le FMI avait prévu des revenus du coton en augmentation (augmentation du prix de vente du coton, une des trois ressources d’exportation du Mali avec l’or et les bovins) de 9% par an entre 1997 (date de mise en oeuvre du plan PPTE pour le Mali) et 2019. En pratique, entre début 1997 et fin 1999, le coton a perdu 46% de sa valeur, ce qui a évidement mis le Mali dans une position intenable et très très difficile aujourd’hui, malgré un taux de progression du PIB de 5%.

                            Ma conclusion - temporaire tout au moins - est double.

                            D’une part, je m’oppose à votre interprétation des chiffres et votre conclusion disant que c’est l’arrivée de Mugabe à la tête du gouvernement qui a provoqué la ruine du Zimbabwe, ainsi qu’à celle qui consiste à attribuer les résultts négatifs de 2000 et ensuite à la gestion de Mugabe, puisqu’il est évident que c’est la guerre économique qui a provoqué ces résultats mauvais (Mugabe est partie prenante, donc resposable de la guerre économique, mais pas suel, puisque la guerre ne se fait pas seul). Et c’est évidemment les occidentaux qui l’ont gagnée.

                            D’autre part, je fais amende honorable à l’avance à propos des actions négatives du FMI. Personne n’a encore protesté, mais si on en arrive à l’analyse des actions du FMI, il faut faire la part des choses et admettre que certaines des actions du FMI ont été positives, même si certaines autres ont été négatives. Jusqu’à présent, j’ai pris une position qui était un peu outrancière, mais il en est du FMI comme du libéralisme : tout n’est pas à jeter.


                          • Bulgroz 5 mai 2008 23:47

                            Croissance 1987 -2006 du GNI per Capita current prices USD : Zimbabwe largement dernier avec une réduction de 81%

                             

                            Equatorial Guinea : 5085% Angola : 276% Botswana : 255% Chad : 241% Zambia : 208% Cape Verde : 203% Lesotho : 191% Mauritius : 185% Tunisia : 138% Morocco : 135% Somalia : 105% Namibia : 91% Congo : 88% Mauritania : 78% Mali : 78% Mozambique : 74% Sudan : 63% Libyan Arab Jamahiriya : 62% Benin : 61% Nigeria : 57% Gabon : 55% Burkina Faso : 51% Sierra Leone : 49% Kenya : 33% Algeria : 26% Madagascar : 24% Senegal : 13% Guinea-Bissau : 11% Malawi : 9% Côte d’Ivoire : 8% Uganda : 8% Djibouti : 5% Togo : 3% Sao Tome and Principe : -6% Central African Republic : -11% Cameroon : -17% Niger : -21% Guinea : -21% Rwanda : -31% Burundi : -49% Liberia : -61% Zimbabwe : -81%

                             

                             


                          • Bulgroz 5 mai 2008 23:56

                            GDP per capita USD 2006 in current prices : Zimbabwe dernier avec le Burundi.

                            La banque mondiale estime l’économie sousterraine à prés de 60%.

                             

                            Equatorial Guinea : 19166 Libyan Arab Jamahiriya : 8348 Gabon : 7245 Mauritius : 5124 Botswana : 4755 Algeria : 3476 Namibia : 3084 Tunisia : 3003 Angola : 2855 Cape Verde : 2153 Morocco : 2087 Congo : 1946 Cameroon : 1019 Côte d’Ivoire : 952 Zambia : 938 Sudan : 934 Djibouti : 925 Nigeria : 917 Mauritania : 899 Senegal : 768 Lesotho : 725 Kenya : 650 Chad : 634 Benin : 536 Mali : 498 Sao Tome and Principe : 480 Burkina Faso : 416 Togo : 356 Mozambique : 349 Uganda : 346 Central African Republic : 333 Zanzibar : 329 Sierra Leone : 318 Guinea : 311 Madagascar : 287 Somalia : 283 Eritrea : 249 Niger : 247 Rwanda : 242 Guinea-Bissau : 196 Liberia : 192 Malawi : 164 Ethiopia : 164 Zimbabwe : 133 Burundi : 114

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès