Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > 11 septembre 2001 : le WTC-7, Danny Jowenko et l’hypothèse (...)

11 septembre 2001 : le WTC-7, Danny Jowenko et l’hypothèse maudite

L’effondrement du WTC N°7 l’après-midi du 11 septembre 2001, 7 heures après la chute des Tours Jumelles, est un des arguments clefs de la contestation de la version officielle des attentats. La preuve pour les sceptiques d’une opération sous faux pavillon

Selon le NIST, (Institut de normalisation américain dépendant du ministère du commerce) et les croyants, cette tour de 47 étages serait le 1er gratte-ciel de l’histoire détruit par le feu, l’institut revendiquant la découverte d’un " authentique nouveau type d’effondrement".

Demeure l’hypothèse maudite d’une démolition contrôlée préparée et réalisée le 11/09/2001, une possibilité crédible aux yeux d’un plus grands spécialistes européens des démolitions contrôlées Danny Jowenko.

Une explication officielle longtemps attendue.

Les lecteurs et téléspectateurs français n’entendirent que très peu parlé du World Trade Center N°7 jusqu’à la publication du rapport final du NIST, en août 2008.
 
De 2002 à 2008, le sujet fut soigneusement occulté par les journalistes engagés dans la croisade de la défense de la version officielle.
 
Antoine Vitkine, Guillaume Dasquié, Jean Guisnel ou Stéphane Malterre évitaient soigneusement le sujet ; sans doute considéraient-ils le seul document officiel disponible, le rapport préliminaire de la Federal Emergency Management Agency (FEMA), publiée en mai 2002, trop porté à l’hérésie et au scepticisme (cf. chapitre suivant)
 
La vidéo présentée ci-dessous est un résumé du rapport final sur les causes de l’effondrement du WTC 7, publié par le NIST en août 2008. Produite par l’institut, cette vidéo est un document officiel.
 

 
"L’effondrement vertical progressif ",
une explication acceptée sans ciller par les croyants., comme tous les autres éléments de la version officielle.
 
Mais quelle est la valeur scientifique d’une modélisation informatique dont les présupposés imposèrent au NIST d’évacuer témoins et documents contradictoires ?
Ainsi, les constatations matérielles réalisées par la FEMA et indexées dans l’annexe C du rapport préliminaire de 2002 : l’agence étudia notamment une poutre du WTC 7, récupérée à Ground Zero et qui présentait une érosion et des changements structurels dont elle fut incapable d’établir l’origine.
 
Une analyse métallographique conduite par la FEMA mit en évidence la présence d’un écoulement composé de soufre, d’oxygène et de fer.
L’agence fédérale concluait ainsi l’annexe C : " la corrosion sévère et l’érosion subséquente de l’échantillon sont des événements rarissimes. Aucune explication pour la présence de soufre n’a pu être trouvé. Nous recommandons une étude détaillé de ce phénomène…"

Le NIST, au début de son enquête en 2005, affirma ne disposer d’aucun échantillon d’acier du WTC 7. Et le rapport de la FEMA, comme ses recommandations, passèrent à la trappe.
Bizarrement, la chaîne de télévision BBC disposait d’un tel échantillon en 2007 pour le tournage de son documentaire " The Third Tower ".

Ensuite, les affirmations de monsieur Sunder sur l’absence de larges explosions sont contredites par des dizaines de vidéos et de nombreux témoignages de survivants.
 
Les curieux se rapporteront au documentaire, pourtant partial, "The third Tower " où ces éléments sont présentés en détail.

Enfin, n’est-il pas surprenant que l’agence de presse Reuters , suivie par la BBC et CNN, ait anticipé de presque 1 heure, l’après-midi du 11/09/2001, un effondrement dont les causes et l’occurrence seraient uniques.
 
 
Le WTC 7 : un immeuble très particulier

Les locataires du World Trade Center 7 n’étaient pas des locataires ordinaires. Comme l’a révélé la FEMA dans son rapport de 2002, ce bâtiment abritait entre autre :
  • La S.E.C (équivalent de l’Autorité des Marchés Financiers, chargée d’enquêter notamment sur les délits boursiers) organisme qui a perdu des milliers de dossiers dans l’effondrement.
  • l’IRS (service des impôts),
  • le Departement Of Défense,
  • la deuxième antenne américaine de la CIA sur le territoire US.
  • US Secret Service
Outre les locataires des lieux, la localisation des incendies censément à l’origine de l’effondrement, telle que rapportée par la FEMA, ne manque pas de saveur :
  • étages 7-8 = American Express Bank
  • étage 10 = Secret Service
  • étage 11 : Security & Exchange Commision (SEC)
  • étage 19= National Association of Insurance Group Commissionners & Security Valuation Office).
Les croyants tentent aujourd’hui de minimiser l’importance de ces informations, voire de les nier.
Un exemple récent, cette déclaration le 10 mars 2009 de Guillaume Dasquié, journaliste invité à un " débat " sur " les théories de la conspiration " sur le plateau de Michel Field : " selon certains, le WTC 7 abritait des locaux de la CIA, je vous laisse imaginer la suite " …en effet, une certaine FEMA, dans un rapport officiel de 2002, a révélé ce fait.
 

Un étrange propriétaire.
 
Il convient de s’attarder sur la personnalité de Larry Silverstein , propriétaire du bâtiment N°7, et ses déclarations polémiques à la chaîne PBS Nova en 2002.
 
Au préalable, pour ne pas prêter le flan à l’accusation infamante d’antisémitisme, je renverrai les lecteurs à cet article paru dans le grand quotidien de la gauche israélienne Haaretz le 21 novembre 2001, qui détaille avec précision l’étrange chronologie de l’acquisition du WTC par cet homme d’affaire americano-israélien, sa carrière et ses amitiés.
 
Un article passé inaperçu jusqu’à cette déclaration fracassante de l’intéressé dans le documentaire " America Rebuilds " :
 


"Je me souviens avoir reçu un appel du " Fire Departement commander ", qui n’était pas sûr de pouvoir contenir les incendies… Je lui ai dit " nous avons déjà perdu tellement de vies, la chose la plus intelligente serait de "pull it" ("pull le bâtiment"). Et ils ont pris la décision de "pull" (le bâtiment). Puis nous avons regardé le bâtiment s’effondrer "
 
Larry Silverstein aurait donc suggéré aux pompiers de " pull " c’est à dire, au choix selon que vous êtes un sceptique ou un croyant, de détruire ou d’évacuer le bâtiment. Une déclaration qui nourrit depuis 7 ans un débat où la mauvaise foi n’est l’apanage exclusif d’aucun des camps en présence.
 
2 faits cependant : dans le documentaire de la BBC " The Third Tower ", le responsable des pompiers de N.Y affirment qu’en aucun cas, le commandant n’aurait appelé Silverstein pour lui rendre compte de l’avancement des opérations. Encore moins pour lui demander l’autorisation d’évacuer ses hommes " when we are in charge, we are in charge. We don’t need to ask the permission of the owner, no ".
Ensuite si le terme "pull" appartient bien au jargon de l’industrie de la démolition contrôlée, il se réfère à la destruction d’un batiment tiré avec des câbles lorsque sa structure est fortement affaiblie. " Pull " un bâtiment ne se réfère pas à une démolition par explosifs.
 
Les sens véritable des propos de Silverstein reste donc un mystère.
 
 
Le paradoxe du cas WTC 7
 
Le paradoxe du cas WTC 7 réside dans ce fait étrange que croyants et sceptiques, pour des raisons différentes, mettent au centre de leurs argumentaires le temps nécessaire à la préparation de l’implosion d’un tel immeuble.
 
Pour les croyants, il serait impossible qu’une équipe ait bénéficié de l’accès suffisant au bâtiment, des mois durant, qu’aurait requis l’installation des explosifs et câblages.
Pour les sceptiques, l’implosion du WTC 7 serait précisément la preuve d’une préconnaissance des attentats voire d’une opération sous faux pavillon.
 

Danny Jowenko : le témoignage tronqué, l’explication maudite
 
L’effondrement du World Trade Center 7 présente toutes les caractéristiques d’une démolition contrôlée : symétrie et vitesse de la chute, pile de débris contenue sur les fondations du bâtiment, implosion du noyau de la structure clairement visible sur les vidéos….
 
La chaîne hollandaise Zembla TV, a diffusé à l’occasion du 5ème anniversaire des attentats une enquête sur les événements de New York. L’expert interrogé à cette occasion était Danny Jowenko, 20 ans d’expérience dans les démolitions contrôlées et président de Explosive Demolition.
 
De prime abord, dans la version télévisée de son témoignage, cet expert semblait abonder dans le sens d’une démolition contrôlée préparée de longue date, une implosion requérant normalement des mois de préparation.
 
Cette version tronqué est utilisée par un grand nombre de documentaires notamment Loose Change Final Cut.

Pourtant, quelques semaines après la diffusion télévisée de l’entretien, le réalisateur mit à la disposition des internautes les rushs de l’interview.
 
Un témoignage disponible donc depuis décembre 2006, occulté tant par les sceptiques que par les croyants, et que nous vous présentons ici en version originale, sous-titrée en français. 
 
 
Ainsi, contrairement à la version largement diffusée par les sceptiques, Danny Jowenko pense que le WTC 7 pouvait être implosé en moins de 7 H, pour la simple raison que le travail d’affaiblissement de la structure et de désamiantage n’était pas utile dans le contexte particulier du 11/09/2001.

Une analyse en quelque sorte maudite, qui ne sert les intérêts d’aucun des camps en présence : une démolition contrôlée ordonnée, préparée et réalisée le 11/09/2001, pour des motifs essentiellement financiers.
 
Une explication bien plus acceptable que " l’effondrement vertical progressif induit par le feu ". Et plus raisonnable qu’une démolition préparée en amont des attentats.


Reste à rendre compte des autres coïncidences du 11/09/2001 :
  • la zone du Pentagone prétendument frappée par le Vol AA77 qui abritait les commissaires aux comptes du Département de la défense et d’importantes informations budgétaire (cf : le rapport du Comté D’arlington disponible ici),
  • l’absence de réponse de la chasse (une 1ère dans l’histoire des Etats-Unis et du NORAD),
  • les délits d’initiés documentés par des études sérieuses (NNN),
  • les 3 défaillances structurelles majeures, la même journée, que représentent les effondrement des WTC 1, 2 et 7.
     
Une étude stastistique sur la probabilité d’occurrence d’une telle suite de "coïncidences", dans une fenêtre d’à peine 8 heures, serait certainement instructive.

Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (107 votes)




Réagissez à l'article

320 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 28 mars 2009 11:17

    Ce qui me défonce la tête dans cette histoire, c’est l’affaire du pentagone.

    Il est acquis qu’aucun avion ne s’est écrasé sur celui-ci, pour toutes les raisons qu’on connaît - absence de la chasse malgré l’écart béant (un demi-tour !!!) de la ligne de vol, radio-muet à 8h50, et ecrasé à 9h37, aucun film malgré la centaine de caméra qui surveille le pentagone 24/24, aucun débris, un impact avant effondrement trop petit pour qu’un boeing y soit passé, un angle d’approche trop faible etc ...

    Mon angoisse est donc là : le vol AA77, il est passé où ? Jamais décollé ? Atterri ailleurs ? Les passagers butés ? smiley smiley

    Excellent article, ceci étant, superbe boulot d’investigation.


    • kropotkine kropotkine 28 mars 2009 13:14

      Sur l’affaire du Pentagone, une équipe indépendante a retrouvé les témoins et réalisé un veritable travail d’investigation.
      Disponible gratuitement ici (temps et maitrise de l’anglais requis) :
      http://thepentacon.com/videoshorts.htm


    • non666 non666 28 mars 2009 14:07

      Il y a deux avions dont on ne retrouve ni les reacteurs, ni les éléments du train d’aterrisages, ni les boites noires à l’endroit ou ils sont sensés etre tombés : celui qui est "tombé" a shankville et celui du pentagone
      Pourtant on retrouve dans le film des frères Naudets un des reacteurs des avions du WTC sur les trottoirs de New York, malgrès le fait qu’il ait defoncé les parois du WTC et ait fait une chute de plus de 200 m....

      A croire que le titane d’un reacteur d’avion reel est bien solide non ?

      Donc ce qu’on a vu dans ces eux ebndroits devait etre bien autrechose.

      Maintenant dans un pays ou il existe un programme de protection des temoins permettant de changer d’identité, que dirait tu a des gens qui te propose d’etre vraiment mort ou de toucher ton assurance décès avec une autre identité ?

      Qui a essayé de retrouver les veuves ?
      Leur nouveau compagnon ressemble peut etre a l’ancien qui sait ?


    • Mouche-zélée 28 mars 2009 14:28

      non 666

      Le plus comique c’est qu’un avion bourré de passager ne laisse aucune trace de bagages ni de corps en morceaux...
      Bref rien de tout cela alors que nous avons tous vu les millions de débris que laissent un tel crash ...
      Pareil pour les tours, aucun bagage n’est tombé des soutes lors de l’impact GENIAL .

      Juste le bon passeport qui s’est "auto-trié" sans bruler pour tomber droit dans les mains des autorités, ha ha ha
      Fini le passeport biométrique, les USA sont passés au passeport "médor", une race de passeports qui se jettent dans les mains des autorités quant tu fais une connerie, ha ha ha


    • John Lloyds John Lloyds 28 mars 2009 15:01

      @L’auteur
      Merci pour le lien, j’ai commencé à visionner, c’est de l’excellent boulot d’investigation

      @non
      L’hypothèse tient sur le papier, mais dans les faits je n’y crois pas. Buter me semble plus probable, plus efficace, moins cher et surtout moins risqué, quitte à acheter l’oubli et l’excès de questions par une prime d’assurance confortable, une cinquantaine de familles dans la confidence, avec probablement des marmots, le risque que quelqu’un crache le morceau est énorme. D’autant que les néo-cons n’ont jamais lésiné dans l’assassinat, à commencer par le WTC.


    • Muadib 28 mars 2009 15:26

      Au sujet du lien, j’émets juste quelques réserves :


      - Le titre du site est assez explicite : "eyewitnesses speak, conspiracy revealed". Au niveau de "l’équipe indépendante", ça le fait mal.
      La CIT ne peut donc pas être considérée comme "indépendante" à première vue.


      - Il y a fort peu de témoignages contradictoires par rapport à la liste totale des témoins ayant affirmé apercevoir un avion. Liste disponible via ce lien :

      http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Actualite/attentats-septembre-pentagone-sujet_4281_1.htm


    • Petitpois Petitpois 28 mars 2009 16:04

       Le réacteur retrouvé a d’ailleurs bien rétréci à l’atterrissage, non ?


    • Muadib 28 mars 2009 16:07

      Non, les pièces ont été identifiées.

      L’ensemble des ailettes du réacteurs n’ayant pas résisté au choc ( elles ne sont pas concues pour...même un canard peut en venir à bout), seule la pièce centrale du réacteur était encore entière.

      Tout est disponible sur la première page du thread.

      Mais j’attends vos sources pour affirmer que le réacteur a rétréci.


    • Philou017 Philou017 28 mars 2009 17:43

      Il n’y a eu strictement aucune authentification de piece. Pour la bonne raison que celles-ci ont "disparu" apres le 11 septembre.
      Les seules reconnaissances l’ont été sur photo, ce qui est purement illusoire. Beaucoup de pieces de ce type se ressemblent d’un avion sur l’autre, et personne, même pas un expert n’est capable d’identifier ce genre de piece sur une vague photo.

      D’ailleurs on a aucune preuve de l’existence réelle de ces quelques pieces, uniquement des photos, souvent anonymes, qui ne prouvent rien.
      Si ces pieces existent, que le fbi les montrent, ce qu’il s’est bien gardé de faire depuis 8 ans.


    • Onegus onegus 28 mars 2009 19:41

      WTC7, la troisième tour du 11-septembre sur myspace ===>> http://www.myspace.com/tour7


    • morice morice 28 mars 2009 22:41

      8 boîtes noires disparues en une seule journée : trouvez-moi mieux !!!!!


    • morice morice 28 mars 2009 22:42

      les preuves sont dans un bunker.


    • Muadib 29 mars 2009 11:24

      Les boites noires n’ont pas disparues.

      Celles du vol 93 ont constituées des preuves lors du procès de Z. Moussaoui :

      http://www.rcfp.org/moussaoui/jpg/size600/P200065-1.jpg
      http://www.rcfp.org/moussaoui/jpg/size600/P200066-1.jpg

      Pour l’ensemble des preuves du procès :

      http://www.rcfp.org/moussaoui/index.php?sortby=datedesc

      Autre chose, Mr Morice ?


    • Mouche-zélée 29 mars 2009 13:20

      Muadib

      J’ai du mal à comprendre que les USA aux mains blanches depuis la nuit des temps, c’est bien connu, ne rendent pas public le contenu de TOUTES les boites noires pour tordre le cou aux rumeurs ...

      Puis des types formés sur Cessnaa qui pilotent des 747 c’est too mutch, c’est exactement la même chose que de dire que celui qui pilote un tracteur peut pliloter une Formule1 sans se planter au premier virage ...
      Même pas une seule minute de vol sur quadri-réacteur avant, il faudrait simplifier les formations de pilotes de ligne puisque c’est si simple...

      La grande différence : TOUS les paramètres de vol, les systèmes de propulsion, la vitesse, les systèmes d’orientation, les commandes qui ne sont pas hydrau-électriques sur Cessna ..
      Pour des Musulmans qu’on fait passer pour des arriérés débiles à longueur de billet sur Agora-Vox je dis : CHAPEAU BAS .  smiley

      Avec de simples bouteilles ils auraient pu contaminer les réserves d’eau des plus grandes villes des USA et faire des milliers de fois plus de morts sans mourir eux-même.
      La médiatisation aurait été à la hauteur de la catstrophe .

      Pourquoi faire simple et moins risqué quand on peut faire compliqué en y laissant sa vie n’est-ce pas ...
      Un soldat ou un terroriste mort ne sert plus à rien ...


    • Muadib 29 mars 2009 13:45

      "Puis des types formés sur Cessnaa qui pilotent des 747 c’est too mutch,"

      C’est là où vous vous trompez.

      J’ai discuté pas mal de fois avec des amis qui suivent l’école de pilotage de la Sabena (Sabena Flight Academy).
      L’un d’eux va bientôt partir aux Etats-Unis pour finir sa formation ( en Arizona si je me rappelle bien).
      Pour l’instant, il n’a pas encore volé seul.

      En arrivant là bas, après une semaine, il pourra voler seul sur un Cessnaa.

      Il a déjà pas mal d’heures de vol vu que les simulateurs sont considérés comme heure de vol.

      Il a donc volé sur tout type d’appareil.

      Et je lui ai demandé très simplement s’il y avait de grosses différences entre un avion de ligne et un avion de tourisme du type qu’il va piloter seul.

      En temps normal, c-a-d sans problèmes techniques, il n’y a strictement aucune différence dans le pilotage. Je pousse, je descend, je tire, je monte, ect ect...
      Il m’affirme aussi qu’il n’y a rien de compliqué dans le pilotage et que sur les derniers appareils type airbus, on se croirait dans un jeu vidéo avec joystick ( car ce sont désormais des joystick, il n’y a plus de manche à balais sur les airbus, fun.)

      Je lui ai donc rétorquer : Pourquoi on vous forme pendant autant de temps alors ?

      Et la réponse est logique...Quand ça commence à foirer, c’est là qu’il faut être former.

      Apprendre à piloter dans une situation sans problème technique et sans devoir pratiquer les phases de décollage-atterrissage est un jeu d’enfant.

      Apprendre à piloter dans toutes les situations, cela prend des heures et des heures de vol et on atteint jamais le risque zéro.


      Donc l’argument de l’incapacité de pilotage ne tient guère dans des circonstances normales ( sans problèmes techniques). D’autant plus qu’ils avaient tout de même une formation correcte en pilotage.

      On peut rajouter que la configuration du cockpit d’un avion de ligne et d’un cessnaa sont très semblables, par là, je veux dire que les instruments sont rapidement identifiables des deux côtés.

      En fait, ce que je réfute particulièrement dans les thèses alternatives, c’est qu’elles se basent sur l’impossibilité qu’un pilote très moyen ait pu diriger ces avions de la manière dont ils l’ont été.
      Or, et en se basant sur des témoignages de pilotes, sur la configuration des appareils et sur leur formation, on ne peut affirmer cette impossibilité.

      En termes de pourcentage, je dirais que pour les tours, c’était du 80% de réussite, pour le pentagone, du 50/50 voire moins.
      Et quand bien même ils n’avaient qu’une chance sur dix de planter leurs avions dans les tours, cela n’est pas négligeable et ne remet pas en question la possibilité de l’événement.


      Concernant les boites noires, celles retrouvées ont vu leurs enregistrements diffusés. Il y a d’ailleurs des retranscriptions des boites noires comme preuve pour le procès de Z. Moussaoui ( voir site précédent).

      En fait, je me demande quelle est votre source pour affirmer que ces enregistrements ont été cachés ? Et de quel appareil s’agissait-il ?

      Car pour le vol93 et le vol du pentagone, les enregistrements sont disponibles ( notamment via les liens du forum hardware).
      Pour ceux des deux tours, il faudrait voir lesquelles ont été retrouvés. Ca doit être indiqué dans le rapport de la FAA, de la FEMA ou autres.


      Concernant vos autres scénarios, vous nous refaites le coup du fusil de sniper vs rockets ? Vous n’êtes pas dans la tête des membres d’une cellule terroriste, vous ne savez pas comment ils fonctionnent et moi non plus.
      Tout ce que l’on peut constater, ce sont les faits.
      Extrapoler sur le scénario optimal n’a aucun sens.


    • falah 29 mars 2009 14:27

      Moi ce qui me trou c’est que je n’ai encore jamais lu un article d’une telle qualité expliquer la version officielle des evenements du 11/09 !
      Toutes les explications des preux chevaliers défenseurs de la version bushienne des faits sont des affirmations que l’on nous somme de croire.


    • Muadib 29 mars 2009 14:42

      Merci de confirmer mes dires.

      Il n’existe pas de tel article pour la simple et bonne raison que l’explication "officielle", contrairement à celle alternative présentée ici, ne peut tenir sur un article agoravox mais est composé de centaines de pages du NIST, de la FEMA, de la FAA, du FBI, d’universités et autres.

      Vouloir expliquer un événement complexe de manière simple ne peut mener qu’à des conclusions erronées.


    • falah 29 mars 2009 18:52

      à Muadib,
      Je viens seulement de prendre connaissance de votre post.
      Moi je ne suis spécialiste de rien mais je ne crois pas aux évènements qui ne s’expliquent que pour des raisons extraordinaires. Vous pensez qu’il y’a 50% de chance qu’un gus réussissent à diriger un 747 sur une tour ? soit ! Et combien pour qu’un immeuble s’écroule à la vitesse d’une chute libre suite au choc ? Et combien pour qu’une tour fasse la même chose pour des raisons différentes ? et combien pour qu’une série de détournement reusssisent malgré les alertes lancés par de nombreux pays ( de l’Egypte à la France en passant par Israël) ? et combien pour retrouver le passeport d’un de ces terroristes dans les débris ? ....
      Des centaines de paramètres a ajouter dans votre calcul.

      Maintenant ce qui moi me sort par le nez c’est les dossiers type rue89.
      Une suite d’affirmations sans fondement !



    • Mouche-zélée 29 mars 2009 21:11

      Falah

      Il ne faut rien lui dire, il a lu TOUS les rapports officiels, forcément il est devenu plus fort que des années d’études et 30 ans d’expérience ....  smiley

      Trop fortes les générations spontanées ha ha ha


    • Muadib 29 mars 2009 22:29

      "Maintenant ce qui moi me sort par le nez c’est les dossiers type rue89.
      Une suite d’affirmations sans fondement !"

      Je ne l’ai même pas lu.

      Fait par une classe de journaliste...Beurk. Pourquoi pas des juristes tant qu’ils s’y sont ?

      Ha non, ça, c’est l’article smiley

      @mouche

      C’est cela, oui.
      Mais à part ça, vous faites quoi de votre retraite ? Des tests de résistance aux thermites ?


    • Nicole 4 avril 2009 16:25

      Quoiqu’on puisse dire sur le 11 septembre, et j’avoue que cette vidéo de Jowenko me laisse infiniment perplexe, on ne pourra jamais enlever l’impact des propos du général Stubblebine :

      Un spécialiste de l’analyse des images aériennes commente le "trou" du Pentagone

      Ses mots sont clairs : l’avion ne correspond pas au trou. C’est son boulot, il a fait ça des dizaines d’années, cette séquence on l’a vue des quantités de fois les uns et les autres. Maintenant, si on me présentait une nouvelle version rallongée, je serais troublée.

      Cela étant, je reste cramponnée au contexte. Cette vidéo de Jowenko est troublante, oui, mais ne change rien aux délits d’initiés, ni à l’aberration de la société ICTS chargée de la surveillance des aéroports et déclarée par le juge Hellerstein à l’abri de toute poursuite juridique... smiley

      Donc, je suis très dubitative. Isoler un élément n’exclut pas tout ce que l’on sait du reste.


    • abdelkader17 28 mars 2009 11:51

      Il ne faut par chercher trop loin, toute cette histoire n’est qu’une gigantesque mascarade visant à avaliser les expéditions en Irak et en Afghnanistan, confisquer les énormes ressources péprolières en Irak et envahir l’ Afghanistan pour s’emparer du contrôle de l’asie centrale riche en pétrole.
      http://www.wsws.org/francais/News/2001/decembre01/20nov01_guerreafghan.shtm l


      • Gasty Gasty 28 mars 2009 13:00

        Un avis Russe sur ces évenements qui mérite à ce que l’on s’y attarde un moment. Par 					 					 le Général Leonid Ivashov


      • Mouche-zélée 28 mars 2009 17:14

        Fred

        Tout à fait en dehors du sujet depuis la préparation du possible bugs de l’an 2000, avec les sauvegardes diverses et les "nettoyages" comptables + les impressions papier de ce qui était précieux ... Pas mal de gens ont vu certaines choses assez bizarres dans les comptabilités ...

        Pour le reste je vous laisse imaginer la suite des événements .
        Gardez en mémoire la préparation du bugs de l’an 2000 et ce qu’ils s’est passé au bon endroit, au bon moment juste après ...

        Je spécule, je spécule, mais tout cela est tellement évident ...


      • fred 28 mars 2009 17:31

        Ca me déchire ! Vous y avez pensé et Rumsfled pas !!! C’est trop énorme. Heureusement que la loi ne vous empêche pas d’en parler, bientôt on sera foutu d’aller en prison pour ça !


      • Mouche-zélée 28 mars 2009 12:03

        Très bon boulot .
        Nous travaillons sur le même sujet même si je suis très loin d’avoir terminé .

        Pour les tours jumelles :
        De formation ingénieur, je compte bien ne parler que de ce que je connais le technique, en laissant de côté toute spéculation sur les causes réelles (même les analyses chimiques) des effondrements ou sur les raisons de ces "attentats" montés de toute pièce .

        Pour ceux qui parlent du kérosène, je répondrai dès lors que plus de 50% du kérosène a brûlé à l’extérieur des tours au moment de l’impact . Le reste n’était que résiduel à l’intérieur de ce qu’il restain dans les débris des réservoirs .
        Des réservoirs légers ça ne fais pas le poids contre une structure porteuse en acier "en charge" perpendiculaire à l’impact  (ce qui renforce sa résistance dans le sens opposé de la charge)
        Donc les réservoirs n’en étaient plus dès l’impact, il suffit de regarder les vidéos .

        Ce qui a brûlé dans les tours c’est le reste du kérosène, l’huile hudraulique et tous les matériaux inflamables inclus dans l’avion (bagages) .
        Nous sommes très très loins des températures et de la quantité de kérosène annoncés ...

        A la limite, que les structures au niveau de l’impact soient affaiblies passe encore , hum hum .
        Mais que font-ils des structures se situant sous l’incendie qui elles étaient intactes et prévues pour résister au crash d’un 747 lancé à 800Km/heure .
        Les étages inférieurs ne se seraient en aucun cas effondrés aussi rapidement et à la verticale la plus parfaite c’est IMPOSSIBLE.

        La structure inférieure a été sollicitée par une charge non verticale (voir les vidéos, la partie supérieure était à 20° lors de la réaction en chaîne) donc le plan de charge initial à l’effondrement ne peut en aucun cas être symétrique et vertical, le reste de l’effondrement non plus .

        Avec les 415 mètres de chûte, le phénomène de décentrage aurait donc du être démultiplié, l’effondrement vertical de 415 mètres est dès lors impossible sans même un bref arrêt au niveau de l’impact des avions .


        • non666 non666 28 mars 2009 14:16

          Ce à quoi on rajoutera que si effectivement c’est l’incendie qui est responsable de l’effondrement des structures grace au kerosene "residuel" ayant fait meche lente avec les tapis, comment expliqué que l’effondrement, DANS les DEUX CAS ait commencé à l’etage le plus haut des deux tours ?

          Si l’effondrement est provoqué par la perte de rigidité des structures metalliques, comment expliquer qu’il y ait encore des etre humain VIVANT a ces etages ?

          L’humain fond avant l’acier , non ?....

          Et les fenetres ?

          Comment expliquer , si la chaleur est suffisante pour affaiblir des structures en acier, que les vitres n’explose pas ?
          N’importe quel pompier vous expliquera que les fenetre sont se qui se brise le premier , bien avant les structures porteuses.
          Or regardez le WTC1, le WTC2, et surtout le WTC7....
          Les fenetres sont intactes alors que des incendies sont sensés "fondre les structures interne .

          Quelle rigolade.


        • Gaétan de nollande 28 mars 2009 14:43

          Parce que c’est là que les avions sont entrés en contact avec les tours ? Si on regarde bien les vidéos, c’est exactement de ces deux endroits que les tours s’effondrent, ce qui est logique..

          Toujours rigolos ces gens qui pensent que les immeubles étaient vides, et qu’il n’y avait rien d’inflammable à l’intérieur autre que le kérosène de l’avion.


        • Gaétan de nollande 28 mars 2009 14:46

          Pour les fenêtres, l’explication est simple, il y avait un incendie dans 1-2 étages (Là où l’avion s’est ecrasé), donc les fenetres se sont brisés dans ces deux étages.

          Ensuite, comme le montre très bien loose change (ironique non ?), des explosions ont précédé l’effondrement de chaque étage, les fameuses fenetres justement !


        • Muadib 28 mars 2009 15:47

          Il y a plusieurs choses qui m’ennuyent :

          "
          Le reste n’était que résiduel à l’intérieur de ce qu’il restain dans les débris des réservoirs ."

          Non seulement il est presque impossible de savoir quelle quantité a brûlé immédiatement lors de l’impact, mais lorsque vous affirmez "50%" et qu’ensuite vous considérez les 50% restants comme résiduels, cela minimise quelque peu la moitié du carburant.

          50%, ce n’est pas négligeable, loin de là.
          Au passage, si vous avez une source pour les "50%"...


          "Ce qui a brûlé dans les tours c’est le reste du kérosène, l’huile hudraulique et tous les matériaux inflamables inclus dans l’avion (bagages)"

          Et l’immeuble en soi.
          Qui n’était pas vide.

          "
          Nous sommes très très loins des températures et de la quantité de kérosène annoncés ..."

          Je n’ai vu aucune preuve de cette affirmation dans votre argumentation précédente.
          D’abord parce que vous n’avez jamais parlé de la température : sources ? simulations ?
          Ensuite parce que la plupart des études faites se basent déjà sur une fraction du carburant de départ.

          Personnellement, les chiffres que j’ai en tête étaient plutôt 30% brulés lors de l’impact, mais cela reste dans tous les cas difficillement quantifiables.

          "A la limite, que les structures au niveau de l’impact soient affaiblies passe encore , hum hum ."

          Hum Hum n’est pas un argumente.

          Les structures ont été affaiblies et plusieurs éléments porteur ont été détruits. Il y a plusieurs simulations numériques qui ont été effectuées à ce sujet.
          Donc, soit elles ont été affaiblies, soit elles ne l’ont pas étés...Le "A la limite" est là pourquoi ? Tenter de minimiser ce qui n’est pas vraiment là ?


          "Mais que font-ils des structures se situant sous l’incendie qui elles étaient intactes et prévues pour résister au crash d’un 747 lancé à 800Km/heure ."

          Le fait qu’une structure est supposée résister à un choc ( crash d’un avion...en passant, il me semble que ce n’est pas un 747 dont il est question dans les tests et la vitesse était suppoée être réduite car avion en perdition, les chiffres sont dans le lien en fin de mon post) ne veut pas dire pour autant qu’elle est faite pour résister à un poids supplémentaire ( étages supérieurs) et à une répartition de charge totalement différente.
          Pour un ingénieur, comparer ces deux phénomènes...C’est vraiment pas terrible.

          "Les étages inférieurs ne se seraient en aucun cas effondrés aussi rapidement et à la verticale la plus parfaite c’est IMPOSSIBLE."

          C’est Impossible n’est pas un argument ( sinon d’autorité vu votre formation d’ingénieur).
          Plusieurs études montrent au contraire que c’est possible (voir lien en bas du post)
          Vous avez des sources ? Des papers ? ( les vidéos youtube ne sont pas acceptées smiley )

          "La structure inférieure a été sollicitée par une charge non verticale (voir les vidéos, la partie supérieure était à 20° lors de la réaction en chaîne) donc le plan de charge initial à l’effondrement ne peut en aucun cas être symétrique et vertical, le reste de l’effondrement non plus ."

          Pas forcément, si le batiment est bien concu, il y a répartition de la charge sur l’ensemble de la structure.
          Que le choc se fasse a 20% n’induit pas que la structure s’effondrement à 20%.
          Vous avez une source, une étude pour affirmer cela ?

          "Avec les 415 mètres de chûte, le phénomène de décentrage aurait donc du être démultiplié, l’effondrement vertical de 415 mètres est dès lors impossible sans même un bref arrêt au niveau de l’impact des avions ."

          J’ai du mal à saisir.
          Le déclenchement se fait à hauteur de l’impact, pourquoi y aurait-il eu un bref arrêt à et endroit ?
          Pour le reste, cfr plus haut et lien en bas...Répartition des charges, les batiments sont concus de cette manière, sinon la moindre charge excentrée entrainerait un effondrement.

          http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Actualite/attentats-septembre-pentagone-sujet_4281_1.htm


          Hé oui, j’ai lu les 1160 pages du thread (un bon moment de rigolade)


        • Mouche-zélée 28 mars 2009 16:09

          Je n’entrerai pas dans une vaine joute à jouer sur des mots ou autre, ça ne sert à rien, la croyance aux coïncidences du 11 septembre c’est un peu comme croire en dieu ou au père noël .... Chacun est libre ....

          En revanche au bureau d’études (métallurgie) on s’est super bien marrés avec cette connerie là .
          Nous avons même risqué de demander à la direction de cesser de payer des hauts fournaux à un prix fou pour n’ultiler que des matériaux de base, bien moins chers ...

          Plus besoin de coke, charbon, oxygéne, une combustion dégueulasse dégageant une sale fumée propre à ce type de combustion foireuse, suffit amplement .
          Si au moins il y avait eu une fournaise à 2500° C et qu’ils avaient mis de l’eau pour accélérer la combustion... (à cette température oxygéne se sépare de l’hydrogéne)

          Je suis parti de la boite deux ans après et c’était encore un sujet de rigolade smiley
          Les types du contrôle qualité sont ceux qui se marraient le plus, ils chauffaient les éprouvettes pour faire les épreuves de rupture à l’étirement, juste pour se marrer .

          Faut pas croire, au moins ça aura fait rire des tas de gens travaillant dans l’industie métallurgique smiley


        • Muadib 28 mars 2009 16:14

          Sauf que les hauts fourneaux ont un objectif tout autre que la simple déterioration de la résistance de l’acier.

          Comparer l’influence de la chaleur sur la résistance d’un batiment en acier et un haut fourneau devait en effet être un franc sujet de rigolade.

          Quant à la "joute", pourquoi dès lors affirmer comme vérité des arguments déjà maintes fois battus en brêche sur l’internet ?


        • Mouche-zélée 28 mars 2009 16:25

          Muadib

          C’est bien pour cela que les types du contrôle qualité étaient ceux qui rigolaient le plus.
          Ils passaient leur temps à contrôler la résistance des matériaux, les coef de dilatation, facteurs de résistance dans des conditions spéciales .

          Vous n’êtes pas sans savoir que certains aciers sont des commandes spéciales demmandant des qualités de résistance dont des qualités mécaniques dans un environnement chaud ...

          Avec le matériel du labo on se tordait de rire, nous attrapions des "bars de faire" à l’estomac  smiley

          Les étages inférieurs non touchés pas le feu ne vous interpellent pas ?
          Sur quelle hauteur la conductivité de la chaleur aurait-elle agi ce jour là ? 415 mètres ?
          Inutile d’utiliser de l’alu pour fabriquer des échangeurs thermiques, passons à l’acier après tout ...


        • Muadib 28 mars 2009 16:30

          Il y a eu quelques études sur cet aspect particulier des choses ( résistance de l’acier,...).

          Si on additionne le changement de répartition de charges et la diminution de la résistance de l’acier, on peut aboutir à la rupture.

          Mais je vous renvoye toujours vers le même thread, il y a pas mal de choses drôles là dessus.

          Maintenant, si vous avez une source démontrant que l’acier porteur des tours aurait dû résister au surplus de poids et à la hausse de la température, je suis preneur.
          Si possible publié dans une revue scientifique.

          Si vous n’en avez pas, il est temps d’appeller vos collègues pour qu’ils s’en occupent.


        • Mouche-zélée 28 mars 2009 16:33

          Muadib

          "Quant à la "joute", pourquoi dès lors affirmer comme vérité des arguments déjà maintes fois battus en brêche sur l’internet ?"


          Je vous pose la même question, nous ne sommes que des idiots rêveurs sans qualifications et expérience, à mon âge les boulles de ne pas avoir d’expérience, j’ai du dormir au boulot pendant 30 ans...  smiley

          Vos arguments ont également été rabachés maintes fois sur internet également ...
          Je ne vous comprend pas, vous nous trouvez tous farfelus dans nos propos mais vous venez quand même sur ce fil, sachant ce que vous allez y trouver ...

          Le souci c’est que même Obama prêt à réouvrir des enquêtes en tous sens (911/ Irak etc..) a déclaré publiquement que : "Quoi que soit l’issue de l’enquête elle ne se fera qu’à condition que GW Bush ne soit pas inquiêté"  
          Troublant pour DES enquêtes dans lesquelles il n’y a rien à trouver ...



        • Mouche-zélée 28 mars 2009 16:36

          Si on additionne le changement de répartition de charges et la diminution de la résistance de l’acier, on peut aboutir à la rupture.

          Vous sautez une étape, avant la rupture il y a le seuil de maléabilité .
          Avant de commencer à casser, surtout en surcharge, le tout aurai plié ...  smiley


        • Muadib 28 mars 2009 16:40

          Source pour la citation ?


          Non en fait, je dois vous avouer que j’ai du temps à perdre aujourd’hui. ( Simulations qui mettent 10 min à tourner...assez pénible).

          J’ai juste du mal à saisir pourquoi vous écrivez un premier post reprenant des arguments ( tel que le 50%) non-sourcés, non-justifiés et qui, je me répète, ont déjà été abordés à tort et à travers.

          Vu que j’ai du temps à perdre, je me permets donc de rapeller encore une fois ceci ou cela.

          Le fait qu’ensuite vous affirmiez ne pas vouloir rentrer dans une joute verbale ( entièrement d’accord, en passant) me laisse dubitatif sur vos intentions lors de votre post original.

          Quel était le but ? Que ce post reste sans réponse et s’impose comme l’évidence ?

          Car si à la moindre réponse contradictoire vous vous posez dans le refus d’une joute sans fin...pourquoi l’engendrer sur un fil où vous savez pertinement qu’elle aura lieu ? ( de ma part ou de quelqu’un d’autres...)

          Votre comportement reste donc un mystère de mon point de vue...Engendrer le débat en postant tout en le refusant par la suite sur bases d’arguments que je plussoye.
          Si vous étiez logique, vous n’auriez jamais posté sur ce sujet.

          Ou alors juste pour féliciter l’auteur pour son article.

          Mais poster de votre manière induit d’aller à l’encontre de l’impression que vous avez sur le sujet ( en l’occurence qu’il n’existe aucun débat possible, ce que je plusse).

          S’il y a absence de débat possible, pourquoi le lancer malgré tout ?



        • Mouche-zélée 28 mars 2009 17:19

          Muadib

          La citation est de vous, elle est issue d’un copier coller d’un de vos commentaires ci dessus smiley
          Je vous laisse bonne soirée, je passe du numérique à la cuisine  smiley
          Et ma femme est sur la console, le monde à l’envers hein ...
          Il ne manquerai plus qu’elle aime le foot... Ha ha ha  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès