Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > 11 Septembre 2001, quand les médias créent la rumeur

11 Septembre 2001, quand les médias créent la rumeur

Le 11 Septembre 2001 est aujourd’hui très controversé, beaucoup de personnes remettent en doute la version officielle, tandis que d’autres crient au scandale et accusent de complot anti-américain ceux qui posent les questions auxquelles ils attendent des réponses. Un énorme problème avec l’analyse de faits et d’évènements de la société, est que le temps passe trop vite, de telle sorte que beaucoup d’informations qui auraient dû nous sauter aux yeux le moment présent nous passent totalement inaperçues. Une bonne solution est de remonter, ralentir et contrôler le temps afin d’avoir le plus de recul possible sur une analyse. Bien sûr, ce n’est pas exactement ce que nous allons faire au travers de cet article, mais grâce à la technologie moderne, nous pouvons quasiment nous affranchir de cette contrainte.

I - Analyse d’une édition spéciale de France 3

Nous allons revivre et analyser avec précision comment le 11 Septembre 2001 a été annoncé à la France entière alors même que les attentats étaient en train de se dérouler. Pour cela, il convient de regarder attentivement l’édition spéciale du 11/09/2001 de France 3. Tout le monde sait que la majorité des programmes télévisuels sont enregistrés et archivés au sein de divers instituts tel que l’Ina (Institut National Audiovisuel). Cependant, peu de personnes savent que certaines vidéos sont rendues publiques, et que l’Ina diffuse 100 000 contenus vidéos au travers de son site Internet. Ainsi, il est possible de revivre, si vous étiez trop jeune pour comprendre et analyser, ou si vous avez le sentiment que quelque chose vous a échappé, des évènements télévisuels particuliers.

a - Introduction de l’évènement : La certitude de l’attentat

L’édition est présentée par la journaliste et présentatrice Elise Lucet, assistée de deux autres journalistes Patrick Hesters et Christian Malar, et dure 14 minutes 30. L’édition débute alors que le WTC1 et WTC2 ont déjà étés percutés par des avions. Cependant, aucune des deux tours ne s’est encore effondrée. On apprendra également que G. Bush a déjà fait son communiqué. Au début de la deuxième minute, on apprend en direct que le pentagone a également été percuté par un avion. Nous suivons donc l’édition au plein coeur des attentats. De plus, on verra au cours de la onzième minute que la 2e tour du World Trade Center s’est effondrée. On peut donc situer le début de l’édition spéciale aux environs de 15h45 heure de Paris, à 5 minutes près. Le manque de plus de précision étant dû au décalage entre l’instant où les journalistes reçoivent les informations et les images, et le moment où ils nous les transmettent.

Jusqu’à la onzième minute, on n’apprend plus aucune information nouvelle depuis neuf minutes et le crash d’un possible avion sur le pentagone. L’édition se déroule donc avec une analyse successive des mêmes informations, sans nouvel apport, appuyé par différents échanges entre les journalistes. Ce qui semble être un fait marquant, est que plus les journalistes racontent une histoire qui pourrait expliquer tous ces évènements, plus ils y croient, au point de devenir une vérité. Si bien qu’à la fin, ils ont conclu l’affaire avec des spéculations qui leur paraissent avérées.

L’émission débute, et les journalistes s’appuient sur les propos de G. Bush pour dire qu’il pourrait s’agir d’actes terroristes, madame Lucet désignant l’évènement en employant les termes de "ce qui semble être un double attentat terroriste". Pendant une minute, le temps employé est celui du conditionnel. On pourra se poser la question de pourquoi l’emploi de conditionnel au regard des futures informations révélées par l’émission. Cependant, dès que monsieur Hesters prend la parole, il débute son discours avec les termes "très vraisemblablement". Puis il explique comment l’hypothèse d’avions détournés d’american airlines a pu être possible, et non aurait pu être possible. Bien sûr, il emploiera les termes de "très probablement", mais dès que madame Lucet introduit le discours de G. Bush, suite à l’intervention de monsieur Hesters, elle annonce qu’il "parle très clairement d’un attentat terroriste, et non pas d’un accident". Alors qu’elle avait débuté l’émission par un temps conditionnel, elle affirme désormais très clairement de manière définitive ce qu’elle avait supposé.

Voici ce que dit exactement G. Bush lors de son discours :
"Today we’ve had a national tragedy. Two airplanes have crashed into the World Trade Center in an apparent terrorist attack on our country."
Ce qui se traduit par :
"Aujourd’hui, il s’est passé une tragédie nationale. Deux avions se sont écrasés sur le WTC dans une attaque terroriste manifeste contre notre pays."

G. Bush conclut immédiatement lui-même à la thèse de l’attentat. Cela fait moins d’une heure que les crashs se sont déroulés, pourtant, G. Bush conclut déjà à la thèse de l’attentat terroriste. Pas étonnant alors qu’il n’ait pas ressenti le besoin d’ouvrir une commission d’enquête sur ces évènements, et qu’il ait fallu attendre 2004 pour cela. Mais alors, comment justifier l’emploi du conditionnel pour présenter les évènements comme étant un possible attentat ? Madame Lucet faisait-elle, pendant une minute, son travail de journaliste comme elle était censée le faire ? D’aucun aurait compris que les affirmations de G. Bush ne sont qu’une hypothèse, et que seule une commission d’enquête pourrait se laisser aller à une telle conclusion. Il peut paraitre vraisemblable de croire que madame Lucet se soit laissée entraîner dans la certitude par ses deux collègues, c’est d’ailleurs ce que nous allons voir.

b - La désinformation

On apprend, suite à la vidéo montrant le communiqué de G. Bush, qu’une organisation palestinienne a revendiqué les 3 crashs d’avions dont on a pour l’instant connaissance, qui est le FDLP (Front Démocratique pour la Libération de la Palestine). Pourtant, on va subtilement se diriger vers une implication d’Al Qaida, une information qui ne sort de nulle part, mais que monsieur Malar affirme avec certitude, dès lors qu’il prend la parole à partir des 3 minutes 30 de l’émission. Il va totalement mettre en doute et occulter les communiqués officiels, et informer les gens autour de sa propre théorie. En réalité, il détient son information d’un des proches de Ariel Sharon (1er ministre israëlien), dont les spéculations ont visiblement plus de poids que les véritables revendications du FDLP.

Voilà comment est décrit aujourd’hui monsieur Malar (étonnement écrit Malard, tout comme sur son site officiel) sur wikipédia :
"Lors des attentats du 11 septembre 2001 il commente en direct sur France 3 le déroulé des événements, mettant en exergue dans son analyse la responsabilité d’Oussama Ben Laden et d’Al-Qaida en relatant des informations reçues par l’un des proches du gouvernement israélien."

Il est évident qu’il est le seul père de la spéculation autour d’Al Qaida en France à propos des évènements du 11 Septembre, et dont les sources paraissent pour le moins obscures et invérifiables.

c - Analyse de l’évènement : Une multitude de spéculations

Nous avons vu que Oussama Ben Laden et Al Qaida étaient les cibles toutes désignées, sur une information de monsieur Malar, alors même que pour l’instant personne n’est encore sûr qu’il s’agisse d’un attentat faut-il le rappeler. D’ailleurs, rien ne saura permettre de passer l’état d’hypothèse la thèse des attentats à l’état de certitude tout au long de l’édition. Pourtant, il va enrichir sa théorie tout au long et à chacune de ses interventions. Imaginez-vous, monsieur Malar n’est pas sur TF1, et l’information ne venant que de lui en personne, ce scoop n’est certainement pas dans l’édition spéciale des autres chaînes qui paraissent au même instant. Tout le monde est censé s’en tenir à la seule revendication officielle jusqu’à présent qui est celle du FDLP si attentat il y a eu. Il n’y a alors que France 3 qui informe que Al Qaida pourrait être (ce conditionnel est trop faible si l’on s’en tient aux dires de monsieur Malar) les auteurs du 11 Septembre.

Notons comment a plusieurs reprises, pendant les minutes qui suivent, les temps conditionnels sont complètement abandonnés, et ne seront plus jamais employés, au profit du présent simple permettant d’exprimer toutes les certitudes. Elyse Lucet réitère que G. Bush a certifié qu’il s’agit d’un attentat, et ne semble plus réfléchir, prenant ce qu’on lui dit sans aucune pincette. Passons la deuxième intervention de monsieur Hesters, qui vient encore nous démontrer comment, à coup d’un pur roman de science-fiction qu’il s’imagine de toutes pièces, un détournement a été possible.

A cet instant, sixième minute, les journalistes ont une foi totale dans leur vérité qu’ils viennent de monter sur pied. Aucune information nouvelle ne leur est parvenue, pourtant, ils tiennent déjà les tenants et les aboutissants de tout ce qu’il s’est passé. Ces journalistes vont alors se complaire dans leur propre version. Monsieur Malar, qui n’en est pas à sa première spéculation, va aller jusqu’à déduire, de lui-même, personne ne lui ayant rien demandé, qu’il s’agit "d’actes terroristes dont les auteurs sont des islamistes qui reprochent aux Etats-Unis de soutenir Israël" (souvenez-vous d’où monsieur Malar tient ses informations).

On pourra ensuite jauger le fameux trou dans le pentagone à la neuvième minute. Certains diront que c’est bien la première et la dernière fois que nous verrons l’attentat du pentagone d’aussi près et aussi longtemps dans les médias. On ne soulèvera pas la boutade de monsieur Malar qui nous aurait presque fait croire que B. Clinton était encore en exercice, mais on notera avec vigilance la façon dont les attentats sont encore certifiés, et dont il les rapproche encore avec le soutien des Etats-Unis envers Israël.

d - Des journalistes en perdition

Il se passe alors à ce moment là, quelque chose de très étonnant. Nous sommes à la onzième minute. Pour l’instant, aucun élément nouveau n’a été apporté depuis le début de l’émission. Pourtant, on a réussi à spéculer tellement fort qu’on a la certitude qu’il s’agit bien là d’attentats, et beaucoup de gens se sont sûrement laissés prendre au piège de monsieur Malar. Mais alors qu’apparaît une nouvelle vue du WTC, et que les journalistes voient en direct Manhattan envahie par de la fumée, ils concluent alors catégoriquement qu’il ne s’agit plus seulement d’attentats mais d’un acte de guerre. Ils ne savent pas d’où vient la fumée, ils ne s’apercevront qu’il s’agit de l’écroulement du WTC2 seulement à la treizième minute. Pourtant, ils sont passés d’attentats probables, à attentats certains, à actes de guerre, contre l’Occident, visant Israël, les Etats-Unis, et leurs alliés. Toute cette spéculation, cette rumeur, à la simple vue d’une fumée sur New-York, cautionnée par les trois journalistes présentant l’émission. L’information qu’ils diffusent ne tient qu’en la façon dont ils perçoivent le même acte, selon qu’ils le perçoivent avec plus de violence ou non.

On finira par noter comment monsieur Hesters déduit les futures mesures d’évacuations de Manhattan qui seront mises en place au regard des "explosions" qui y ont lieu... On assiste réellement à un balai de journalistes médiums qui connaissent l’avenir à l’avance, ou qui n’ont pas besoin d’enquêter pour désigner des coupables et les déroulements des faits.

II - Conclusion

Cette analyse n’est que le fruit d’un simple esprit critique, et d’un minimum de recherche sur Internet. L’information est disponible immédiatement, et l’analyse ne tient qu’à la faculté des personnes de se rendre compte par eux-mêmes de dysfonctionnements, dans une démarche qui se doit d’être objective.

Dans cette édition, les journalistes, et l’ensemble de France télévision, ont étés complices d’un dérapage incontrôlé d’une ampleur inouïe.

Je vous invite à décortiquer l’ensemble des archives de l’Ina et à revivre tous les moments majeurs qui ont suivi l’évènement du 11 Septembre 2001, tel qu’il nous l’a été présenté à la télévision. Certaines sont disponibles directement sur le net, d’autres sont dans l’institut même, et doivent être à la disposition du public. Les seules archives restrictives sont celles soumises aux droits d’auteur, donc seuls les films diffusés sur les chaines pourraient en faire partie. Faire ces analyses permet de comprendre le mécanisme qui a amené à notre situation actuelle, permet aussi peut-être de connaître les personnes qui sont plus complices que d’autres dans la façon dont est relayé ce crime qu’est le 11 Septembre 2001, et permet également de mieux vous familiariser avec les médias télévisés de notre époque, et de quelle manière ils nous diffusent l’information. Il permet également et finalement de sonner le réveil des gens, émission à l’appui, leur montrant comment ce qu’ils ont aussi cru vrai n’est en réalité qu’une manipulation dissimulée de la pensée des gens.

Encore une fois, les journalistes ont brillé par la façon scandaleuse dont ils ont présenté l’évènement, se laissant aller à des digressions hautement douteuses, et cautionnés par la suite dans l’ensemble des médias, jusqu’à en faire leur vérité.

Avec de l’espoir, il y aura un jour assez de gens courageux pour se dire que ce qui est annoncé comme impossible est en fait bien plus facile que cela, c’est-à-dire changer les choses.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • Manfred Manfred 6 octobre 2009 10:50

    Erratum :

    « On peut donc situer le début de l’édition spéciale aux environs de 9h45 heure de Paris, à 5 minutes près. »

    Vous l’aurez remarqué, il s’agit de 15h45 heure de Paris.


    • John Lloyds John Lloyds 6 octobre 2009 11:22

      Manfred, vous êtes jeune, cet article est un bon début, toutefois je crains que vous n’ayez mesuré l’ampleur du problème :

      « Il est évident qu’il est le seul père de la spéculation autour d’Al Qaida en France à propos des évènements du 11 Septembre »

      Non, l’attentat fut « revendiqué officiellement », cad qu’il y a à la base une manipulation machiavélique venue des hautes sphères gouvernementales, et relayés par les journalistes. On pourrait encore défendre les journalistes en disant qu’ils n’ont pas investigués suffisemment et pris pour argent comptant la version officielle comme des bisounours.

      Mais le pb est bien plus grave : le refus du débat public et la manière dont sont conduit le peu de discussions officielles sur le sujet - aucun débat avec face à face des scientifiques des 2 bords - montrent que les journalistes sont complices des gouvernements, en âme et conscience, de manière parfaitement délibérée.

      Le problème de base, c’est que le journalisme d’aujourd’hui ne respecte plus la charte du SNJ, notamment :

      - publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents 

      - s’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation (cf Bigard et Kassovitz, pour ne citer qu’eux)

      - ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste 


      • R.A.M R.A.M 6 octobre 2009 23:33

        @John Lloyds.

        « Manfred, vous êtes jeune, cet article est un bon début, toutefois je crains que vous n’ayez mesuré l’ampleur du problème  ».

        Bien sur il est jeune, mais laissons lui cette marge d’inexpérience, car la jeunesse donne un autre angle de vue, une nouvelle conscience par rapport à cet événement et aux autres.

        Nous devons absolument proposer notre expérience aux jeunes sans l’imposer et prendre en considération leurs vues pour affûter la notre.

        « La maîtrise de l’orgueil est le début de la sagesse. »

        Bien à vous.


      • agent orange agent orange 6 octobre 2009 12:22

        Est-ce que les archives de CNN, ABC, CNBC, CBS, Fox, etc.. sont disponibles à l’INA ?
        Je me souviens de reportages « Live », dans le chaos des évènements qui sont depuis passés à la trappe.


        • ZEN ZEN 6 octobre 2009 12:24

          Ce n’est pas moi qui le dit...

          La commission d’enquête sur le 11 septembre soupçonnait le Pentagone d’avoir menti (VO)
          26 septembre 2009

          « Aujourd’hui, nous ne savons toujours pas pourquoi le NORAD [commandement de la défense aérienne des USA] nous a dit ce qu’il nous a dit », déclarait en 2006 Thomas Kean, le président de la commission d’enquête sur le 11 septembre. « C’était tellement éloigné de la réalité... C’est l’une de ces questions sans réponses qui n’ont jamais été refermées. » Contre Info n’a jamais accordé une grande place aux innombrables spéculations auxquelles le 11 septembre 2001 a donné lieu. Il n’en reste pas moins que ce dossier, si chargé d’émotion, si lourd de conséquences, a été clos sans réelles investigations. L’atmosphère d’unité nationale et de patriotisme qui régnait aux USA après ces évènements, largement instrumentalisée par le pouvoir alors en place, ne le permettait sans doute pas. Nombre de questions sont cependant restées en suspens, comme en témoigne l’article du Washington Post que nous reproduisons aujourd’hui, qui relate que les membres de la commission se sont interrogés sur l’opportunité d’engager une procédure judiciaire visant le Pentagone. Mais, loin d’exercer le rôle de critique qui devrait être celui du quatrième pouvoir, le consensus dominant aujourd’hui dans une profession largement grégaire se traduit par une diabolisation à priori de quiconque continue de s’interroger, risquant du même coup de se voir attribuer le qualificatif infamant de « négationniste » - on notera au passage la connotation.
           Les doutes massifs exprimés alors par la commission d’enquête montrent pourtant que l’histoire de cette journée très particulière reste à écrire.. (lire dans Contreinfo)


          • ZEN ZEN 6 octobre 2009 15:54

            Non, la messe n’est pas dite...

            "Même les membres de la commission d’enquête ont des doutes :Le Sénateur Max Cleland, qui a démissionné de la Commission du 9/11 après avoir dénoncé un scandale national", a déclaré dans un entretien avec PBS en 2003,"Je dis que c’est délibéré. Je dis que le retard du rapport au public américain de ces informations sur une audition …sur la série d’auditions, que plusieurs membres de Congrès connaissaient depuis huit ou dix mois, y compris Bob Graham et d’autres, cela a été délibérément voulu … la Commission du 9/11 était délibérément ralentie, parce que la politique de l’Administration avait une priorité qui était, nous allons èjecter Saddam Hussein."Cleland, parlant sur Démocraty Now, a dit, "Un jour ou l’autre nous devrons obtenir l’histoire complète parce que la question du 9-11 est si importante en Amérique. Mais la Maison Blanche veut le dissimuler".En 2006 le « Washington Post » a annoncé que plusieurs membres de la Commission du 9/11 soupçonnaient une tromperie de la part du Pentagone. Comme reporté :Certains membres et commissaires du jury du11 septembre ont conclu que l’histoire initiale du Pentagone sur la façon dont il a réagi aux attaques terroristes de 2001 peut avoir fait partie d’un effort délibéré d’induire en erreur la commission et le public plutôt qu’un reflet exact de l’ensemble des événements de ce jour, selon des sources impliquées dans le débat."Le Commissaire Bob Kerry a aussi des questions sans réponse. Comme reporté par le Salon, il croit qu’il y a des raisons légitimes de croire à une version alternative à l’histoire officielle.« Il y a des raisons suffisantes de soupçonner qu’il peut y avoir une certaine alternative à ce que nous avons décrit dans notre version, » a dit Kerry. La commission avait limité le temps et avait limité des ressources pour poursuivre l’enquête et ses accès à des documents et des témoins ont été bloqué par l’administration.Le Commissaire Tim Roemer, sur CNN, a déclaré que les membres de Commission considéraient la possibilité d’une investigation criminelle sur de fausses déclarations.Citation : « Nous avons été extrêmement frustrés avec les déclarations erronées que nous obtenions, » a dit Roemer à CNN. . »


          • Manfred Manfred 6 octobre 2009 12:42

            Bonjour, et merci d’avoir lu mon article.

            Mon analyse se veut être une critique des journalistes de la télévision, qui ne font plus leur métier.

            La finalité de cet article, c’est surtout d’encourager les personnes à reprendre leurs bases, c’est à dire à rechercher comment les évènements nous ont étés retranscrits, en scrutant les possibles dysfonctionnements. De cette manière, on prouve clairement que le métier de journaliste est devenu celui de propagandiste. Cet article sert également de point d’appui pour convaincre les gens qui ne le sont pas encore, notamment ceux qui ne doutent pas de la VO, de devenir sceptique envers leurs médias favoris.

            @ Chantecler :

            http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/attentat/

            Attentat : « Attaque illégale contre des personnes ou des institutions. »

            Certes le constat est clair, des avions se sont écrasés. Il pourrait s’agir d’attentat, mais en aucun cas la certitude n’est permise. Pourquoi ? Parce qu’il faudrait caractériser et démontrer l’attaque, notamment qui en est l’auteur. Et si un potentiel auteur se manifeste, notamment le FDLP, il faudrait encore prouver la véracité du propos.
            Même si les probabilités d’un accident sont très faibles, l’hypothèse n’est pas moins valable que celle de l’attentat. Et ceux qui ne crient pas au complot savent de quoi je parle, puisque devant les probabilités très forte d’un délit d’initié sur les marchés financiers avant le 11 Septembre, on ne peut pourtant pas conclure qu’il a réellement eu lieu.

            Quand bien même on se laissait aller à déduire que c’est un attentat qui a eu lieu. Comment expliquer l’attitude de monsieur Malar, qui fait passer ses soupçons pour quelque chose de réel, alors même que les dépêches officielles disent le contraire ? Il y a une chose qu’il faut comprendre, c’est la façon dont les journalistes perdent totalement le contrôle dans cette édition, réagissant à chaud à un évènement, et permettent à monsieur Malar d’exprimer librement toutes ses spéculations.

            La résultante est la suivante : une fausse (imaginée ou supposée) information qui est passée en lieu et place d’une vraie information (les communiqués officiels), de la désinformation donc.

            @ agent orange : Ina = Institut National de l’Audiovisuel, cela m’étonnerait donc que des chaines internationales soient enregistrées. Il me semble que NBC met à disposition elle-même ses propres archives, en tout cas celles qu’elle veut bien donner, mais c’est à vérifier.


            • Philou017 Philou017 6 octobre 2009 15:53

              Bonjour,
              Les experts qui passent à la télé sont tous du même genre : conformistes, ayant grosso-modo la même façon de voir que les institutions, les mêmes concepts de base, la même façon d’analyser les choses.
              Ils pensent et réfléchissent comme le système. Ils n’ont donc aucun mal à accepter les déclarations du gouvernement Américain.
              Les journalistes eux baignent constamment dans un milieu d’officiels, d’experts, de politiques défendant une même vision des choses. Rien d’étonnant à ce qu’ils la gobent quasiment sans hésitation.
              D’autant plus, que proches des hommes de pouvoir, ils se croient bien informés, sans pourtant jamais mettre les pieds dans des enquêtes approfondies ;

              Un petit monde en vase clos qui auto-entretient la vision du monde à présenter au public.

              Un organisme de propagande savamment orchestré et entretenu, non par des comploteurs, mais par des gens qui par leur profil s’intégrent facilement dans le moule du système.


            • intactsaphir 6 octobre 2009 16:57

              La valeur n’attend pas le nombre des années...

              Très bon article Manfred.

              Dernièrement, lors d’une interview de Malar sur la contestation de la politique de santé d’Obama, j’ai observé que ce journaliste tronquait les informations...
              Notamment les prises d’opposition de Lyndon LaRouche sur l’euthanasie involontaire peu connues en France.


            • Paul Cosquer 6 octobre 2009 12:44

              Proverbe du jour : « Rumeur des foins n’est que feu de paille. »

              Les médias, ce n’est pas la rumeur, les médias c’est la tumeur ! Car comment nommer autrement que « cancer du cerveau » une télévision qui te passe en boucle les mêmes images édifiantes sans interruption jusqu’à ce que ton esprit se vide de toute critique et qu’il soit imprégné à vie d’une seule et unique Vérité ?



              • lord_volde lord_volde 6 octobre 2009 12:51

                Les informations données par Christian Malar nous révèlent sans ambiguïté que Ariel Sharon savait déjà que l’administration Bush imputerait les attentats à Ben Laden, Al Caïda et son réseau fantôme. Il est évident que les superzélites Israëliennes avaient été à tout le moins bien informés du déroulement des attentats et que l’équipe du Mossad surprise entrain de partager la liesse du spectacle des deux tours en flamme, n’était pas là par Hasard tout comme d’ailleurs les appels passés par une société Israëlienne à des juifs sionistes travailant dans les trois tours. Je n’ai aucun doute sur les diaboliques mensonges des tenants de la VO et du fait que la responsabilité doit être recherchée chez les dirigeants Etats-uniens et sionistes. 


                • lord_volde lord_volde 6 octobre 2009 21:10

                  Merci pour m’avoir permis de regarder et lire les vidéos qui devraient pouvoir circuler le plus largement possible. C’est édifiant et instructif sur la compréhension des évènements tragiques du 911. Aucun doute n’est plus permis sur l’implication des services tordus israëliens dans l’assassinat barbare de milliers de personnes en vue de fomenter une réaction propice à la politique expansionniste des atlanto-sionistes et le contrôle absolu des ressources énergétiques et industrielles mondiales.


                • Erem 12 octobre 2009 22:36

                  Je suis un lecteur visiteur habitué de votre blog personnel Nicole dans lequel j’apprécie de trouver beaucoup d’articles intéressants avec le signalement de vidéos et/ou des liens nombreux, divers, souvent aussi très intéressants.

                   Mais ne pouvant laisser de commentaire ni vous contacter par le moyen se votre blog je profite de l’espace forum sur Agora pour vous faire part concernant justement la série de vidéos « Missing Links » de quelques réflexions sur cette vidéo. Juste à la fin de la première partie celle décrivant l’affaire du USS Liberty ; 2 ou 3 minutes sont consacrées à un discours de J F Kennedy .

                  Or n’ayant pas auparavant entendu parler de ce discours j’ai fait quelques recherches pour hélas rapidement découvrir qu’il s’agit en quelque sorte d’un faux, constitué de séquences tronquées d’un texte d’origine beaucoup plus long. Le texte en question fait référence à l’URSS et à la guerre froide, et en outre il fut prononcé en 1961 et non « peu de temps avant son assassinat » en 1963 comme il est indiqué sur la vidéo.

                  Je trouve cela préjudiciable à l’impact du reste de« Missing Links » qui par ailleurs est plein de précieuses informations. j’en arriverais  presque en voyant cela, à supposer (hypothèse A) que " quelque saboteur ou taupe " dans l’équipe réalisatrice de ce document, à glissé, ou réussi en convaincant les autres membres à faire glisser cette séquence , afin de jeter un discrédit sur le reste de l’œuvre, donnant des verges aux contradicteurs pour se faire fouetter !

                  Alors devant ce fait, pas question bien sûr de faire une coupe dans la vidéo. Mais peut-être je suggère dans le but de désamorcer à l’avance les critiques malveillantes serait-il bon d’expliquer les choses par une explication, un petit avertissement dans la présentation de ces vidéos sur votre blog.

                  Ceci étant dit : Pourquoi diable ont ils été mettre cela au bout du docu . Bon... je vois bien que ainsi tronqué de ses références explicites à l’urss ce discours colle très bien à la situation actuelle chez nous, puisque composé de paroles dites autrefois au sujet du camp communiste, les mêmes causes produisant les mêmes effets — sur toutes les constructions impérialistes du monde — le voilà qui s’applique à merveille maintenant avec quelques décennies de retard au camp de ce coté ci ! 
                  Mais il aurait été été plus habile de la part des réalisateurs d’expliquer le petit montage si l’intention était (hypothèse B ) de montrer comment les mots de l’époque collaient à aujourd’hui, mais ce ne peut être « B » puisque la mention « peu avant son assassinat » est ajoutée enferrant ainsi la falsification .

                  Conclusion maladroit (très maladroit même ) si hypothèse « B » ou bien malveillance par un saboteur infiltré si hypothèse « A »

                  Dommage pour ce docu qui est vraiment à voir quand même c’est sûr !


                • Mister_Will Mister_Will 6 octobre 2009 14:52

                  Certes cet article n’est pas un scoop, mais il a le mérite de nous rappeler combien nous étions tous bouche bée à l’époque, en vivant cet énorme évènement en direct.
                  Certes nous en déduisions tous un attentat, voire une « guerre » dès que le pentagone était touché...

                  Reste toujours des questions, trop de questions, sans réponses et sur lesquelles on a pas fini de se battre sur les forums ou d’insulter et diffamer dans les médias (quoique après la contre-attaque de Kasso le ton devrait changer).

                  D’accord avec l’auteur sur un point essentiel : toujours prendre de la perspective... Dans l’excitation des téléscripteurs en fusion ce jour-là, un journaliste avait également annoncé la revendication de l’armée rouge du Japon !

                  Quelques documents d’époque pour ceux qui voudraient revoir JT et zapping :
                  http://forum.reopen911.info/t11855-zapping-du-16-09-2001-and-more.html


                  • Farniente 6 octobre 2009 15:03

                    Le 11 sept 2001,je ne travaillais pas.J’ai passé la journée devant la télé,à faire le tour des chaines d’info canadiennes et américaines.
                    Ce jour là,il y a eu un évènement dont on a plus jamais parlé : l’incendie à la Maison Blanche.Je me souvient très bien des images,des grandes flammes sur le côté gauche de la MB,des camions de pompiers et des militaires.
                    Que c’est-il passé è la Maison Blanche ?
                    Pourquoi n’en a-t-on jamais reparlé ?

                    Si qqun a des réponses,je suis preneur.


                    • belis35 belis35 6 octobre 2009 15:53

                      Parce que tout simplement il ne s’est rien passé ?

                      Dans l’atmosphère de chaos et d’hystérie collective (justifiée pourrait on dire), une simple fumée au-dessus de la MB a du fait croire à un incendie. Fumee provenant peut être du pentagone en arrière plan, va savoir ?


                    • Farniente 6 octobre 2009 16:01

                      Il ne s’agissait pas de fumée,mais d’incendie.On voyait distinctement un batiment bruler.je n’arrive pas à trouver d’images.Mais je ne suis pas fou,ces images,je les ai vues en direct le 11 septembre 2001.


                    • Pacalvotan Pacalvotan 6 octobre 2009 15:22

                      Perso j’ai préféré le direct de TF1 avec l’extrait de Star Wars ! http://leweb2zero.tv/video/gaspachouille_0948cbae8e0a44f

                      Très dur de retrouver l’extrait ! On n’a jamais eu le pourquoi du comment de cet « incident technique ».


                      • MICHEL GERMAIN jacques Roux 6 octobre 2009 15:39

                        Vous parlez tous, certainement, de l’attentat du 11 septembre 1973 contre le Palais de la Moneda à Santiago du Chili ? c’est ça ? 


                        • lord_volde lord_volde 6 octobre 2009 15:49

                          Ouais, c’est exactement ça 1973 = 19 + 73 = 10 +10 = 1+1 = 11 donc 11 sept 2001.
                          La scène du capitole en flamme a été interrompue car il y a eu un problème technique avec un drône comprenant ue charge explosive qui devait percuter l’aile gauche. la mission ayant avorté, les flammes ont été etouffées dans une chape de plomb. 


                        • Hieronymus Hieronymus 6 octobre 2009 17:26

                          effectivement une attaque contre la Maison Blanche devait parfaire le scenario
                          4 avions detournes d’un cote, de l’autre les 2 tours jumelles, le Pentagon et la Maison Blanche, cela faisait aussi 4, c’etait du grand Holywood ..
                          pour faire credible, ils avaient bien commence a allumer un feu mais ca a du merder qq part, et ils ont decide d’eteindre le feu et de ne pas en trop en parler apres, c’est vrai comment expliquer ce feu ?
                          http://www.reopen911.info/News/2008/10/25/dans-la-terreur-fabriquee-webster-tarpley-signale-dautres-incendies-a-washington-le-1109/
                          pour le WTC 7 meme chose, z-ont allume des petits feux qui devaient faire bcp de fumee pour justifier d’un effondrement prochain, encore que ds le cas du WTC7 ils pouvaient encore « expliquer » que ces incendies etaient provoques par l’effondrement des 2 tours meme si c’est pas mal tire par les cheveux ..
                          oui mais ds le cas de la Maison Blanche, zarbi ces incendies le 9/11 ?
                          je comprends qu’ils n’aient plus trop envie d’en parler ..


                        • Philou017 Philou017 6 octobre 2009 18:13

                          Bien vu , Hieronymus. Les incendies du 11 Septembre sont tous suspects.

                          D’abord ceux des tours, qui sont visibles très au-dessus de la zone de crash. Si on comprend que le kérozène soit projeté horizontalement, et qu’une bonne partie est projeté à l’extérieur du bâtiment, on ne voit pas ce qui provoque des incendies bien au-dessus de la zone d’impact.

                          Le WTC7, où on voit des feux virulents, mais très localisés sur les cotés du WTC7. On voit mal comment des débris enflammés auraient pu atterir si loin des tours, et provoquer ce genre d’incendie dans un bâtient parfaitement équipé aux normes anti-feu en vigueur dans les tours (et plus recent que les tours jumelles). Si on peut essayer d’imaginer (difficilement) qu’un feu ait été allumé de cette façon, on le comprend tres mal en deux ou trois endroits très différents.
                          Pour celui qui a été plusieurs fois photographié et filmé (sur la gauche vu des 2 tours), ca ressemble tellement à un incendie artificiel....

                          Le Pentagone, où le feu principal, celui derriere l’espèce de trou d’entrée est maitrisé en 7 minutes (dixit le rapport des pompiers) et où on voit par la suite un feu s’étendre tres loin sur la gauche du bâtiment, et en hauteur dans les étages. Comment un choc situé entre le RDC et le 1étage peut-il produire ce genre de chose ?

                          Et puis la Maison Blanche où de nombreux témoins ont parlé de cet incendie relaté à la télé dans un premier temps, et ensuite purement et simplement rayé des rapports officiels et autres.

                          On dirait que les bombes incendiaires étaient de sortie le 11 Septembre....


                        • Philou017 Philou017 6 octobre 2009 19:29

                          Alchimie : « D’ailleurs tout est louche »

                          Tout à fait. Comme le fait que
                          - les tours se soient désintégrées en a peu près dix secondes
                          - que le noyau des tours se soit volatilisé au moment de l’écroulement
                          - que la plus grande partie du béton, des meubles et des corps aient été littéralement pulvérisée
                          - que de très nombreux témoins aient constaté des explosions multiples à plusieurs niveaux des tours avant l’écroulement
                          - que la tour 7 ait connu pendant les premières secondes de chute une accélération en chute libre
                          - que les chasseurs américains aient disparu ce matin-là
                          - que les pirates pilotes médiocres n’ayant aucune expérience de ces avions aient réalisé des prouesses ce matin
                          - que ces même pirates aient passé leur temps à se se comporter comme de vulgaires mercenaires sans aucun respect des règles de l’Islam
                          - Que les caméras du pentagone soient toutes tombées en panne peu avant 10h37
                          - que des délits d’initiés aient eu lieu avant les attentats sur les compagnies aériennes et les sociétés d’assurance
                          - qu’un ami de Netanyaou ait racheté le WTC 3 mois avant sa destruction avec double prime d’assurance à la clé
                          - Que les innombrables rapports alarmistes de l’intérieur et de l’extérieur aient été purement et simplement ignorés
                          - que les débris du vol93 s’étendent sur 12 kms
                          - que la Fema soit présente et en ordre de bataille à New York et à proximité des tours ce matin

                          Et j’en passe bien d’autres comme les passeports des « suspects » étonnamment retrouvés sur les lieux des crash ou les coups de téléphones miraculeux depuis des avions en altitude de croisière.

                          Oui, vraiment tout est louche dans cette affaire. Troublant, même.


                        • latitude zéro 6 octobre 2009 20:53

                          @Chantecler

                          « C’est ça la Maison Blanche a cramé et des petits nains l’ont réparé la nuit ! De la pure folie . »

                          C’est une annexe de la Maison Blanche qui a brulé ...
                          Et les petits nains ne l’ont pas réparé la nuit !!


                        • lord_volde lord_volde 6 octobre 2009 21:53

                          Salut Philou. quand je te lis, je plussoie de satisfaction. Je partage l’essentiel de tes nombreuses et pertinentes interventions. Content de te lire. 


                        • lord_volde lord_volde 7 octobre 2009 01:25

                          Merci Razzara, mais vous parlez à un converti puisque les mathématiques m’ont permis de m’ouvrir au monde de l’enseignement après une classe prépa à LLG (j’ai été taupin) et l’intégration à une école d’excellence préparant au concours de l’agrégation.


                        • Matozzy Matozzy 7 octobre 2009 09:33

                          « Et je suppute que nombreux sont les lecteurs d’agoravox qui, dans une passion secrète et malgré tout inavouable, se délècte à chacun de vos assauts. »

                          Oui, Razzara, c’est vrai. Et c’est d’autant plus supprenant de voir que des intervenants comme Leon semble perdre tout sens de la mesure quand on évoque le sujet du 11 Septembre.

                          J’ai remarqué cela avec beaucoup de personnes très cultivés et intéligentes. Ce sujet est à ce point marqué dans notre psyché qu’il semble faire office d’un combat sacré pour beaucoup, au point d’en perdre toute rationnalité ou recul. C’est particulièrement marqué chez les personnes d’un certain age. On dirait que cela se heute à leur équilibre de pensée du monde dans lequel ils ont évolué toute leur vie. L’implication que représente une remise en cause d’un tel événement, est peut être un trop lourd fardeau à porter, car il entraine d’autres remises en causes et peut amener a perdre pied.

                          L’article de l’auteur est très intéressant à ce titre. Il montre comment les première opinions se sont forgées et continuent d’être défendues. Et pourtant, une seule chose est certaine : la version qu’on nous a rabachée est fausse... au moins partiellement. On ne peut balayer les contradictions ni les nombreux témoignages qui l’affirme (même les membres de de la commission affirment qu’on leur a menti). Pourtant, la plupart qui se sont intéressés à ce sujet, basculent tot ou tard dans une version ou une autre, qui sont hypothétiques et indémontrables. On devrait au moins tous se retrouver sur un point : une vraie enquête reste indispensable et devrait être réclamée par tout le monde.


                        • JL JL 7 octobre 2009 09:43

                          @ Matoozy qui écrit : « On devrait au moins tous se retrouver sur un point : une vraie enquête reste indispensable et devrait être réclamée par tout le monde. »

                          Absolument. Ce qui est incompréhensible chez Léon et certains autres de son acabit, ce n’est pas qu’ils gobent la VO, ce n’est pas qu’ils refusent la réouverture d’une enquête, c’est qu’ils s’acharnent avec une rage démente contre ceux qui réclament une vraie enquête.


                        • ZEN ZEN 7 octobre 2009 09:46

                          Léon

                          Blalblabla
                          ...comme disait Léon


                        • JL JL 7 octobre 2009 09:52

                          @ Razzara, pour rire un peu : Stella Baruk chercheuse en pédagogie écrit : « exemple : on écrit soixante-trois ; puis on demande à l’enfant de letranscrire avec des chiffres. Il écrit 57. Pourquoi ? Parce qu’il a interptéré soixante moins trois. Magnifique, non ? « (Science et avenir, hors série oct/nov 2009)


                        • ZEN ZEN 7 octobre 2009 09:56

                          "Oui, Razzara, c’est vrai. Et c’est d’autant plus supprenant de voir que des intervenants comme Leon semble perdre tout sens de la mesure quand on évoque le sujet du 11 Septembre.

                          J’ai remarqué cela avec beaucoup de personnes très cultivés et intéligentes. Ce sujet est à ce point marqué dans notre psyché qu’il semble faire office d’un combat sacré pour beaucoup, au point d’en perdre toute rationnalité ou recu"

                          J’ai observé ça moi aussi, même à l’intérieur de ma propre famille trés proche (c’est plus douloureux), ce qui est pour moi une énigme d’ordre psycho-affectif que j’essaie de comprendre
                          Imperméabilité au moindre doute, blindage réflexe aux questions légitimes et pourtant prudentes, irritabilité extrême provoquant l’exclusion avant examen, absolue certitude d’avoir raison et aveuglement face à certains faits demandant à être interrogés, repli stratégique sur la VO déjà contestée depuis un moment par certains de ses membres...


                        • JL JL 7 octobre 2009 10:03

                          Léon : « je rencontre cet après-midi Jérome Quirant et je pense que nous aurons quelques trucs à nous raconter... »

                          Vous n’avez pas peur de l’ennuyer avec « nos » histoires ? Parlez lui bien des soucoupistes.

                          Au fait, et c’est quand que vous « rencontrez » Roselyne Bachelot ?  smiley


                        • Manfred Manfred 7 octobre 2009 10:13

                          @ Zen : la réaction de certaines personnes restent effectivement une enigme, bien que pas tant que ça, je pense avoir des pistes pour pouvoir l’expliquer. Probablement dans un de mes prochains articles, c’est à l’évidence un sujet majeur auquel il faut s’attaquer...


                        • Manfred Manfred 7 octobre 2009 13:03

                          Tu as tout à fait raison Léon. En réalité tu nous as démasqué, nous sommes des affabulateurs.

                          Tout comme les plus de 900 ingénieurs et architectes :
                          http://www.ae911truth.org/

                          Tout comme ce professeur de physique qui nous montre comment la commission bidouille ses chiffres pour mieux coller à la réalité :
                          http://www.dailymotion.com/user/ReO...
                          http://www.dailymotion.com/user/ReO...

                          Tout comme c’est 9 scientifiques qui ont publié un article scientifique qui montre la présence d’explosifs dans le WTC :

                          http://www.dailymotion.com/video/x93rvj_11-septembre-presence-dexplosifs-au_news

                          Tout comme ce professeur d’économies et de finances, qui vient nous dire qu’il y a une forte probabilité de délit d’initié autour du 11 Septembre :

                          http://www.dailymotion.com/video/x5...
                          http://www.dailymotion.com/relevanc...
                          http://www.dailymotion.com/video/x3...

                          Il est définitivement prouvé que nous ne sommes que des mythomanes extrémistes de droite qui utilisons Internet pour infiltrer les ménages et tenter de déstabiliser le système établi.


                        • Manfred Manfred 7 octobre 2009 13:12

                          Je suis d’accord que des débats sans fondements, n’ont pas lieu d’être.

                          Mais un exercice que je trouve difficile, c’est de prétendre l’inexistence de preuves tangibles et de dire que la contre théorie est basée uniquement sur des spéculations ou sortie tout droit de l’imagination, quand l’existance de preuves scientifiques remettant en doute la version officielle existent (cf ma liste de liens, non exhaustive)... Personne ne peut renier la science, et le travail des experts, vous le dîtes vous-mêmes. Alors regardez un peu de plus près ce que la science a à redire à la version officielle.

                          Maintenant, libre à chacun de se laisser manipuler et bercer s’il le souhaite. Ceux qui ont envie de rester aveugle toute leur vie, ou qui croient tellement au système dans lequel ils ont tant envie de s’insérer ou de rester insérer, nous ne pouvons plus rien pour eux. Ma foi qu’ils se laissent manipuler...


                        • ZEN ZEN 7 octobre 2009 13:21

                          Furtif

                          L’amalgame
                          Ah ! l’amalgame
                          L’arme absolue...
                          Comment faire taire la moindre critique sous le coup de marteau de l’amalgame
                          Un jeu facile


                        • ZEN ZEN 7 octobre 2009 13:28

                          Léon
                          Tu peux mettre « expert » au singulier, svp
                          Celui, qui, chez Durand, a sorti plusieurs fois l’argument suprême de « débile » ?
                          Quand tu as été amené à me traiter de « décérébré » , quand tu as douté explicitement de l’état de mes facultés... (j’en passe et des meilleures...) on se demande où est l’intelligence ?


                        • Manfred Manfred 7 octobre 2009 13:31

                          « Merci à l’auteur de ne pas me tutoyer, on n’a pas gardé les cochons ensemble. »

                          Toutes mes excuses si je vous ai froissé.

                          " Il a été depuis montré qu’il n’a quasiment aucun véritable spécialiste en génie civil, en résistance des matériaux et ingénieurs en bâtiment parmi vos soi-disant 900 « architectes ».
                          Cette imposture a depuis longtemps été éventée, d’autant qu’une partie des architectes ne sont que des « architectes d’intérieur » qui n’ont aucunement la qualification « d’architecte ».« 

                          D’accord, je vous mets au défi de me prouver ce que vous dîtes est vrai, c’est à dire qu’il n’y a pas l’ombre d’un spécialiste capable de contredire la version officielle du 11 Septembre.

                           »Et le reste est du même acabit. Il n’y a jamais eu de nanothermite dans les tours, des dizaines d’analyses le prouvent.« 

                          D’accord... Surtout que l’article a été publié en 2009. Et ce que vous dîtes et totalement faux, puisqu’un article scientifique contredit ce propos. Mais si vous êtes prêt à avaler cruement ce qu’on vous dit, libre à vous comme je l’ai déjà dit. Et quand bien même un seul article est faux, vous déduisez qu’ils sont alors tous faux.

                          De plus, je vous laisse rechercher par vous mêmes les témoignages en direct de ABC concernant le pentagone. C’est dans un lien que j’ai déjà donné, mais devant une telle mauvaise foi, il me déplait de faire un effort supplémentaire pour vos beaux yeux.

                          Je suis également étonné que vous ne vous penchiez pas sur la notion de délit d’initié, puisqu’il apparaît, dans votre profil, qu’il s’agit de votre domaine de compétence... M’enfin, vous êtes un bon  »con(sommateur)" comme dirait les guignols.


                        • Manfred Manfred 7 octobre 2009 13:37

                          D’accord... Vous êtes prêts à prouver tout ce que vous dîtes monsieur Léon ?

                          Je vous mets au défit de nous dire combien d’experts ont contribué à la VO. Dans quelle condition ? Qui ils étaient ? etc etc... Vous avancez des arguments que vous ne pouvez pas défendre. La mauvaise foi est vraiment ce qui vous caractérise.

                          "Sais-tu combien d’analyses indépendantes ont été réalisées aux USA, qui ont conclu dans le sens de la VO ?"

                          Oui : 0. Vous êtes un mythomane. Je me demande bien d’où vous sortez vos informations, purement mensongères. Il a fallu attendre 2004 pour qu’une enquête soit ouverte par le gouvernement américain, et vous nous dîtes qu’il y a eu plusieurs enquêtes, indépendantes qui plus est... Vous vous complaisez dans la réalité que vous inventez.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès