Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > 5ème anniversaire... de l’abolition de l’esclavage ! (1ère (...)

5ème anniversaire... de l’abolition de l’esclavage ! (1ère partie)

Nous nous apprêtons à célébrer le... 5ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage sur la planète Terre !

Aujourd'hui est donc un grand jour pour l'humanité ! Un de ceux qui je n'en doute pas sera célébré à grand renfort de manifestations médiatiques.

 

C'est en effet le 8 août 2007 que la Mauritanie promulgue une loi abolissant l'esclavage de l'homme par l'homme. Pour la première fois dans ce pays, l'esclavagisme devient un délit passible d'une peine de 10 ans de prison (1).

C'est le dernier pays du monde à franchir le pas.

 

 L'esclavage : sans doute l'une des pratiques les mieux partagées de l'humanité.

JPEGIl est probablement né avec les premières civilisations, dans le « Croissant Fertile » et en Chine, avant de prospérer sur tous les continents. Entraînant partout les mêmes souffrances, les mêmes scènes de désespoir, les mêmes drames du déracinement et de l'anéantissement de la cellule familiale, quelle que soit la couleur de peau.

Ainsi la révolte de Spartacus se solda par 6 000 esclaves crucifiés vivants sur la via Appia entre Capou et Rome.

Un peu plus tard, la campagne de César en Gaule causa la mort d'approximativement 1 million de personnes tandis qu'1 autre million de malheureux furent jetés en esclavage, sur une population estimée à 6 millions de Gaulois !

Sous d'autres cieux, la civilisation Maya s'est peut-être vidée de sa substance humaine tant elle a abusé de l'esclavage et des guerres qu'il sous-tend, jetant des populations entières du haut de ses pyramides pour assouvir la soif de dieux sanguinaires.

Tandis que la Grande muraille de Chine est vraisemblablement le plus grand cimetière d'esclaves du monde (10 millions d'esclaves seraient enterrés tout le long de la construction...)


 Voici la liste des 10 derniers pays esclavagistes de la planète (1) :

 

Irak (1924), Iran (1929), Soudan (1929), Qatar (1952), Koweït (1952), Yémen (1962), Arabie Saoudite (1963), Pakistan (1992), Niger (2003), Mali et Mauritanie (2007).

(Bien sûr, entre le moment où l'esclavage est rendu illégal et le moment où il est réellement éradiqué il se passe toujours un certain temps...)

Remarquons que ces 10 pays, riches ou pauvres, africains ou arabes, sont tous des pays musulmans.

A ceci rien d'anormal, l'islam ayant toujours admis, reconnu et même encadré ce trafic (1).

Exemple dans la sunna (muslim32) : le « beau modèle » (Mahomet) a dit : « l'esclave qui s'enfuit loin de son maître, sa prière n'est pas entendue. C'est un infidèle. »

Il est vrai que Mahomet lui-même possédait des esclaves et ne comptait pas les perdre.

Et le saint homme n'hésitait pas à les violer, quand l'envie l'en prenait (source : chronique de Tabari vol.39, à propos de Mariah, esclave copte du prophète : « Il eut des rapports avec elle en vertu qu'elle était sa propriété »).

Encore en 1980 au Soudan, une assemblée de pieux oulémas (des « savants » de l'islam) décrétait que l'esclavage était parfaitement compatible avec l'islam, à charge pour l'Etat de le rétablir ou pas.

Ce qui est anormal, c'est le silence assourdissant qui entoure l'histoire de l'esclavage...à une exception près, je vous laisse deviner la quelle.

Ce qui est anormal, c'est que les médias se rendent complices de cette maltraitance de l'histoire, qui confine au lavage de cerveau.

Voici donc quelques vérités que vous n'entendrez pas à la TV ; et que vos enfants n'apprendront pas à l'école.

 

    L'esclavage : une vieille tradition africaine...et musulmane.


L'esclavage existait en Afrique bien avant l'islam.

Mais l'islam a démultiplié ce commerce en lui donnant pour la première fois une ampleur internationale, en unifiant les routes de l'esclavage, en mettant en contact les bassins de razzias avec les bassins d'emploi (4).

Nous possédons de nombreux « Codes Noirs », écrits par des théologiens musulmans et intégrés au fiqh (droit musulman), pour réglementer ce commerce lucratif (ex : la « moudawana », par l'imam Sahnoun, de la mosquée de Kairouan. (1)), qui parfois resteront en vigueur jusque récemment.

Ce qui est surprenant, c'est que le seul Code Noir que l'Histoire ne semble vouloir retenir est celui de Colbert (1685), je ne sais pourquoi.

Alors que les chiffres du commerce triangulaire sont connus avec précision (12 millions d'Africains, à 500 000 près) grâce aux livres de registre des négriers européens, ceux du monde musulman resteront à jamais approximatifs du fait de l'absence d'archives, pour le plus grand bonheur des négationnistes dans ce domaine.

Néanmoins des chercheurs pugnaces arrivent à dégager des estimations. Mes chiffres sont puisés pour la plupart dans l'ouvrage de Malek CHEBEL, car lui, on aura du mal à l'accuser d'islamophobie (j'en voyait venir certains...).

Et ses estimations donnent le tournis : Pour lui, l'esclavage en terre d'islam, c'est à minima 17 millions d'esclaves ! étalé sur 14 siècles !

(par comparaison, le commerce triangulaire, c'est 12 millions d'esclaves transportés sur 2 siècles)

Dont 5 millions d'Européens (qui viennent s'ajouter aux 12 millions d'Africains) :


  •  Près de 4 millions de ces fameux « Slaves » des Balkans, au Moyen-Age, qui donnèrent le mot « esclave ». Convoyés avec la complicité des marins Vénitiens et Génois.(7)

Certains enfants chrétiens, arrachés à leurs parents puis endoctrinés dans des casernes spéciales, seront transformés en soldats fanatiques de l'islam.

C'est le cas des Mamelouks d'Egypte (mamelouk veut dire « esclave blanc »), et des Janissaires ottomans.

Comble de l'horreur, ces derniers étaient ensuite envoyés mourir à l'assaut des Etats chrétiens (jusqu'au siège de Vienne en 1683), ou noyer dans le sang les nombreuses révoltes de leurs régions d'origine. Ils y massacraient leurs propres parents, qu'ils ne reconnaissaient plus...

 

  • Ajoutons-y plus d' 1 million de Français, Espagnols, Italiens, razziés sur les côtes par les « Barbaresques » aux XVI et XVIIème siècles, et traînés eux aussi en terre d'islam.(7)

 

Le cas de Tombouctou est instructif :

Cette ville s'enorgueillit de ses 333 saints mais n'a conservé aucune trace de ce qui a fait sa splendeur au Moyen-Age : la traite des Noirs.

Les vents de sable ont séché depuis longtemps les larmes des esclaves. Plus de trace, pas de mémoire. Comme si rien ne s'était passé...

Combien d'esclaves ont transité par Tombouctou ? On ne le saura jamais.

Mais il est vraisemblable qu'en 1 000 ans d'histoire, bien plus d'esclaves sont passés par cette région que par les cales de tous les navires négriers français réunis.

Pourtant, un documentaire dédié à cette ville, que j'ai vu récemment sur France3 ou Arte, évite avec soin le sujet. On y parle de la fondation de la ville, on y vante la beauté des mosquées, et la majesté des bibliothèques, le commerce de l'or, un peu. Mais d'esclavage, point du tout.

Tombouctou n'est pas Nantes : il ne faudrait pas stigmatiser, vous comprenez.

Alors soyons désinvolte. N'ayons l'air de rien.

 

Quelques chiffres précis émergent tout de même et nous donnent des repères fiables dans le flou de ce trafic :

-le trafic du marché aux esclaves du port de Zanzibar. (2)

Celui-ci est connu avec la même précision que le trafic du commerce triangulaire car, là, les archives ont été conservées pour la période 1830 à 1873. Jusqu'à ce que les européens y mettent un terme (intervention de la marine britannique en 1873).

Et ces chiffres font mal : 700 000 esclaves y sont vendus, en 40 ans à peine. (sans compter le « commerce » de contrebande...).

Pour comparer, c'est plus que le principal port négrier français (Nantes) pendant toute la période du commerce triangulaire !

-autre information ponctuelle : le marché aux esclaves de la ville sainte de Médine en 1888. Cette année-là, 5 000 esclaves sont vendus, certains préalablement castrés...

...Toutes les vérités sont bonnes à dire.....

 

       Quelques mots sur les chiffres


Comme le remarque très judicieusement Malek CHEBEL, ce n'est pas tant le nombre d'esclaves qui compte, que le principe même de l'esclavage qui est scandaleux.

Ce qui est scandaleux, c'est qu'un Etat (ou un individu) admette comme normal, légal, respectable, le commerce de bétail humain par d'autres humains.

Que ce commerce touche des millions... ou des dizaines de millions de personnes ne change finalement rien à l'affaire.

Entendez, scandaleux pour nos contemporains, bénéficiant de l'outillage intellectuel de notre temps.

Laissons les professionnels de la repentance historique se vautrer seuls dans la fange nauséabonde de l'anachronisme.

Ils ne cherchent pas à établir la vérité, mais seulement à justifier leurs agissements politiques, et à se draper à bon compte de l'étoffe de justicier au cœur pur.

Quel intérêt, sinon, de juger un César ou un Tamerlan ?

Et pourquoi pas, tant qu'on y est, un négrier nantais ou un anthropophage javanais (les 2 vécurent aux XVIIIème siècle) ?

 

... La 2ème partie de l'article sera publiée dans 1 ou 2 jours....

 

    Cet article s'appuie sur les lectures suivantes :

 

  1. Malek CHEBEL « L'esclavage en terre d'Islam »

 2. Bernard LUGAN « Histoire de l'Afrique des origines à nos jours »

  1. Jacques SEVILLIA « Historiquemet correct »

  2. Olivier PETRE-GRENOUILLAU « les traites négrières : essai d'histoire globale »

  3. Olivier PETRE-GRENOUILLAU « la traite des Noirs » PUF

  4. Marcel DORIGNY « Atlas des esclavages »

  5. Jacques HEERS « les Barbaresques »


Moyenne des avis sur cet article :  3.26/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • akatasuna 11 août 2012 11:01

    Très judicieux article. Il y a toutefois eu un reportage sur la chaine Arte intitulé « les esclaves oubliés » qui retrace sans complaisance l’esclavage entre pays africains. Dans ce reportage, l’historien ( lui-même africain) précise qu’aujourd’hui encore les africains n’arrivent pas à reconnaitre qu’ils ont pu eux-mêmes être esclavagistes. Il y a un déni total de cette réalité historique ; pour eux, l’esclavage oppose les blancs aux noirs. Les africains ne peuvent qu’être victimes et en aucun cas bourreaux. Cette victimisation est savamment entretenue dans les antilles françaises et constamment relayée au niveau politique local. Il ne faut pas compter sur Taubira, ministre socialiste (à caractère indépendantiste), pour changer la donne. Vous avez raison de dire qu’il n’y a que peu d’intellectuels en France qui osent rétablir cette réalité historique. Le poli-bureau associatif « anti-raciste » veille au grain. C’est à chacun de se prendre en main et lutter contre cette censure. Pour ma part, je rappelle dès que j’en ai l’occasion qu’il y a eu un esclavagisme noir.


    • popov 11 août 2012 11:09

      @l’Auteur

      Très bon article.

      Mais ouvrez votre parapluie, les platitudes habituelles vont pleuvoir : islamophobie, amalgame, stigmatisation de toute une communauté.
      Elles vont venir de deux camps, la bobosphère et les propagandistes islamiques.

      A propos de votre article, je regrette quand même que vous n’ayez pas profité de l’occasion pour expliquer pourquoi les esclaves noirs des Amériques ont eu une descendance, alors que ceux de la péninsule arabique n’ont pratiquement pas laissé de traces visibles dans la population arabe.


      • le crocodile 11 août 2012 14:33

        L´esclavage des noirs par les blancs est une chose qu´on ne voit plus de nos jours , ou , très rarement . Par contre , nous assistons aujourd´hui à une nouvelle sorte d´esclavage qui s´étend de plus en plus mais dont personne ne nous parle .Ce nouvel esclavage est l´esclavage des blancs , des noirs et des autres par les multinationales , les consortiums internationaux , les banquiers comme Rotschild , Rockefeller , JP Morgan , Goldman-Sachs et autres bandits apatrides , les politiques TOUS MONDIALISTES et TOUS partisans du Nouvel Ordre Mondial qui sont en train de nous mettre TOUS en esclavage à l´aide de la DETTE , pensée ,provoquée et mise en place par ces tristes individus !Ne parlons pas des ÉNORMES MOYENS de surveillance et surtout de répression qu´ils ont mis en place ces dernières années . Hitler en aurait eu des orgasmes à la chaine .


        • alinea Alinea 11 août 2012 15:08

          Je ne comprends pas bien le pourquoi de votre article : ce n’est pas parce que les blancs ont trafiqué moins d’esclaves noirs que les noirs eux-mêmes et les arabes ( soit dit au passage, cela fait quand un bout de temps que l’on en parle), que cet esclavagisme-là ne nous concerne pas ; nos droits universels de l’Homme, nous viennent directement d’avoir mis fin à cet horreur.
          Ce n’est pas parce que l’autre est plus barbare que nous que nous ne sommes pas barbares, si ? Et était-il plus barbare ? Ou à plus grande échelle ? Et quelle est la mesure de la barbarie ?
          En tant qu’individu, je ne me sens pas plus responsable de l’un ou l’autre esclavagisme ; en tant qu’occidentale, de celui qui a parcouru notre belle civilisation, si.
          Et après tous nos beaux textes, nous arrivons à redevenir esclavagistes, de manière un peu différente, certes, mais au train où ça va, il ne faudra pas longtemps pour retrouver les mêmes horreurs.
          C’est à se demander si l’esclavagisme : le pouvoir de l’homme sur l’homme, l’abus de pouvoir et l’exploitation, ne font pas partie intégrante de cette horrible animal qu’est l’humain : prédateur de lui-même et tortionnaire !


          • epicure 11 août 2012 22:36

            L’article ne nie pas du tout l’esclavage par les blancs, mais rétablie une vérité qui est souvent cachée, sauf si on cherche un peu.
            Il est bon de rappeler que l’esclavage existait officiellement il y a encore quelques années, et que les européens étaient loin d’avoir le monopole sur cette pratique qui a été mise en œuvre dans toutes les grandes civilisations post-agricoles.


          • JP94 11 août 2012 16:22

            Bien sûr que l’esclavage fait partie intégrante de l’histoire , mais pourquoi opposer les esclavages ?
            Comme le dit Alinea , comparer les nombres ne minime pas le crime et en l’occurrence , c’est bien celui pratiqué par nos propres sociétés qu’il faut dénoncer avant tout , ce qui ne fait pas de nous des esclavagistes en puissance ... par contre cela fait des possédants des esclavagistes en puissance : des fortunes actuelles se sont bâties par l’esclavage et c’est bien le capital actuel qui légitime le pouvoir actuel .
            Tout savoir historique contribue à éclairer la société présente .
            Même la société grecque antique , fondatrice de la démocratie et notre référence , était une société esclavagiste . Il a existé l’esclavage pour dettes .
            Il ne faut donc pas idéaliser la démocratie .

            Bien sûr , l’esclavage est choquant à présent , parce que nous pensons différemment .
            Je partage le point de vue de Crocodile :
            Et peut-être dans 100 ans nos sociétés seront-elles dénoncées pour leur us et coutumes aujourd’hui acceptés ? peu à peu , on rejette certaines pratiques d’aliénation de l’individu , mais on en accepte d’autres . :
            -pour la peine de mort , c’est en cours .
            - pour les camps , c’est en cours enfin quand ce sont pour des Sans-Papiers , c’est encore majoritairement accepté , y compris pour les enfants ...
            -pour les prisons , c’est accepté .Pour la situation d’esclavage qui ne dit pas son nom , par les Multinationales et notre capitalisme y compris moderne - comme il est dit plus haut , ce n’est dénoncé que par une minorité , elle-même vilipendée .
            - la pauvreté : c’est encore accepté . Sinon d’ailleurs , on changerait de système économique .

            Même les mobiles de la dénonciation de l’esclavage ne sont pas toujours nobles ! L’Angleterre l’a combattu de la part des USA pour des raisons commerciales .
            Et les USA ne l’ont cessé -tout en laissant perdurer le ségrégationnisme 100 ans encore - que pour passer au stade industriel , donc du salariat .

            Popov pose une question intéressante : pourquoi n’y a-t-il pas trace d’une descendance d’esclaves noirs ... en Arabie ? mais il pourrait aussi bien demander pourquoi il n’y a pas de trace d’une descendance semblable en Europe !!!
             - déjà , il y a une descendance sur la Côte Est de l’Afrique : A Madagascar existe une semblable descendance bien identifiée nommée par la population « Andevo » ... Noter que les Français et même les Hollandais ont fait de la traite à Madagascar et que ce qui a choqué l’élite malgache esclavagiste était qu’ils s’en prenaient aussi aux hommes libres pour les asservir et pas seulement aux Andavo
             ...Cette pratique faisait suite à la traite par les Arabes ... elle-même reprenant une pratique antérieure .( chacune à son échelle ) . L’esclavage était l’apanage des élites , le garant de leur propre liberté .

            Les traces existent donc encore et quelque chose de la condition d’esclave perdure : à Madagascar , les plus pauvres des Malgaches descendent des Andevo . On pourrait détailler plus mais autant se documenter directement .

            Je pense que comme pour l’Europe , l’explication est donc déjà que les esclaves n’étaient pas destinés au pays de résidence des négriers , mais pour être exploités comme main d’oeuvre là où celle-ci faisait défaut .
            Les esclaves africains ne sont pas partis pour l’Europe comme ils ne sont pas partis pour l’Arabie .
            En effet , en Amérique ,les esclaves africains ont été nécessaires à la production lorsque les esclaves locaux , descendants des Précolombiens , eurent été exterminés à 90% ...( ex à Cuba , plus un seul Caraïbe ) .
            La raison de l’esclavage est économique .La raison de sa suppression l’est aussi . Après , les idées suivent ,mais parfois précèdent : Diderot , d’Alembert , par exemple , Humboldt aussi, des connus ,des inconnus ...

            Le problème actuel est la résilience des mentalités : l’idéologie raciste étant à l’origine une caution de l’esclavage .


            • popov 11 août 2012 19:06

              @JP94

              mais pourquoi opposer les esclavages

              Pour moi, il s’agit moins d’opposer deux formes d’esclavage que de constater qu’en occident, des voix se sont élevées contre l’esclavage occidental, alors que dans le monde arabo-mahométan, c’est le déni total.


            • popov 11 août 2012 20:57

              @JP94

              Popov pose une question intéressante : pourquoi n’y a-t-il pas trace d’une descendance d’esclaves noirs ... en Arabie ? mais il pourrait aussi bien demander pourquoi il n’y a pas de trace d’une descendance semblable en Europe !!!

              Pour l’Europe, la question ne se pose pas, les esclaves étaient envoyés dans les Amériques. Vous l’avez dit vous-même.

              Pour l’Arabie, à ma connaissance, les hommes étaient châtrés. Les femmes étaient violées et leurs enfants, après endoctrinement, étaient renvoyés au Soudan pour arabaiser et coraniquer les Africains.

              Comme je n’ai pas de sources très solides à ce sujet, j’aurais souhaité que l’auteur aborde et documente ce sujet.


            • blablablietblabla blablablietblabla 11 août 2012 16:38

              @Par famine, 


              Arrete un peu avec les juifs bordel,tout le monde à participé à l’esclavage et surtout les vikings en Europe, d’ailleurs le mots « esclavage » vient de slave et les Arabes ça été le summum dans cette entreprise de l’exploitation de l’homme par l’homme au point que toute la cote Nord Africaine n’étaient que des marchés d’esclaves. 

              Moi par exemple ma mère était originaire d’Algérie blanche aux yeux bleu tout comme son frère sa nièce sa mère son père alors qu’elle n’était pas Kabile ,mon père lui venait d’extrême-orient ,tout ça ça pour dire qu’une bonne partie des peuples d’Afrique du Nord sont d’origine slave ,sans parler des janissaires (des slaves) razzié sous les turcs ! 

              • blablablietblabla blablablietblabla 11 août 2012 17:39

                Forcément le plus gros fournisseur d’énergie au monde est très ami avec l’Amérique et que ses derniers ont se développé une idéologie raciste antisémites sexistes homophobes ,et visiblement ça n’a pas l’air de les déranger.


                Le salafisme va leur revenir comme un boomerang aux américains , ils sont partout et même en France. 

              • popov 11 août 2012 17:52

                מצדה

                Merci pour ce témoignage.

                On se demande qui peut bien vous moinsser, à part quelques souratés teigneux qui visitent ce site rien que pour cela, bien incapables de laisser un commentaire.


              • courageux_anonyme 11 août 2012 21:35

                @ מצדה

                Merci pour votre témoignage.
                Vous devriez écrire un article sur ce sujet, à mon avis.


              • blablablietblabla blablablietblabla 11 août 2012 17:43
                H a les salafistes sont très fort.

                La fatwa du soleil et de la terre 




                « En 2000, le Mufti saoudien Cheikh Ibn Baaz déclare que le soleil tourne autour de la terre, et que la terre est plate. Les images satellites sont, pour lui, un mensonge et un complot de l’Occiden judéo-chrétien contre l’islam »




                • blablablietblabla blablablietblabla 11 août 2012 17:45

                  Celle là est pas mal non plus ,



                  Fatwa de la nécrophilie

                  La carotte n’est pas la seule sortie du tristement célèbre Zamzami. En effet, il a signé une autre fatwa, cette fois-ci, elle concerne un sujet plus macabre que les sex-toys. Cet imam n’a pas hésité à rendre légale au vu de la religion musulmane la nécrophilie. Il est ainsi permis selon ses prétentions que le musulman puisse avoir des rapports intimes avec sa défunte femme. Ce prédicateur prévient tout de même que cette autorisation nécrophile ne dure que quelques heures (6 heures au maximum) après le décès de l’épouse 

                  • popov 11 août 2012 18:37

                    @blablablietblabla

                    Cela nous éloigne un peu du sujet de cet article, mais puisque nous parlons de « savants » islamiques, autant donner quelques sources.

                    Voici celui qui prétend que la terre est plate
                    http://www.youtube.com/watch?v=wppjYDj9JUc

                    En voici un qui prétend que les Indiens d’Amérique parlaient arabe
                    http://www.youtube.com/watch?v=sN0KQekUnaE

                    Et celui-ci qui nous explique pourquoi il ne faut pas boire du Pepsi
                    http://www.youtube.com/watch?v=WLJ8Xb8267g

                    Et pour dessert, regardez-moi cet imbécile
                    http://www.youtube.com/watch?v=3SXn36X-P-s

                    Cette médiocrité devrait provoquer des éclats de rire au niveau de la galaxie, jusqu’au moment où on se rend compte que si on ne fout pas l’islam à la porte de l’Europe aujourdh’hui, nos petits-enfants vont devoir penser de la même façon que ces tarés.


                  • blablablietblabla blablablietblabla 11 août 2012 18:50

                    Je connaissais pas ces vidéo ha les tronches des mecs ,putain c’est à pleurer !! 


                  • OMAR 12 août 2012 01:03

                    Omar 33

                    Popov, tous vos liens ne confirment que ce point : l’idiotie, l’imbécillité, la barbarie, etc... toutes ces monstrueuses tares, ne sont pas l’apanage exclusif des chrétiens ou occidentaux...

                    Et si des illuminés que vous qualifiez d’uléma parlent d« une terre plate », nous rencontrons la même ineptie mais dans la Bible, cette fois, votre Livre Saint....

                    http://www.dailymotion.com/video/xr7qqo_selon-la-bible-la-terre-est-plate-un-chretien-le-prouve_tech

                    Et les erreurs et mensonges contenus dans la Bible, il y a des tonnes :

                    http://forum.doctissimo.fr/psychologie/superstitions-chance-hasard/erreurs-mensonges-bible-sujet_144717_1.htm

                    Alors, il serait plus intéressant pour vous et la meute de la Cie F. Haine d’observer la lune que le doigt qui vous l’indique....


                  • popov 12 août 2012 05:31

                    @Omar

                    nous rencontrons la même ineptie mais dans la Bible, cette fois, votre Livre Saint....

                    D’abord, la bible n’est pas mon livre saint. Je n’ai pas de livres saints.

                    Ensuite, les liens que je donne ne font pas référence à un quelconque livre écrit il y a plus de deux millénaires, mais à des crétins qui aujourd’hui encore confondent le mythe avec l’histoire, la croyance aveugle avec la connaissance, et bourrent le crane des générations futures avec leurs idioties islamiques.

                    Alors, il serait plus intéressant pour vous et la meute de la Cie F. Haine d’observer la lune que le doigt qui vous l’indique.

                    Ah oui, la bonne lune que le soi-disant prophète aurait coupée en deux avant de la recoller.


                  • RBEYEUR RBEYEUR 11 août 2012 18:05

                    De Famine, 11 août à 11h03 :

                    « …J’ose espérer que la suite évoquera le rôle choquant des juifs dans l’esclavage… »

                    Trente millions de juifs sur les sept milliards que nous sommes, dont un milliard cinq cents millions de muslims particulièrement concernés par l’esclavage, ça compte !

                    Ah s’il n’y avait pas ces juifs aussi « choquants » …  


                    • blablablietblabla blablablietblabla 11 août 2012 18:17

                      Tout à fait et comme il a dit l’autre « si le juif n’existait pas l’antisémite l’inventerait » 


                      On s’en sortira pas avec ses fachos y a rien à faire hein ,et on a beau leur dire qu’ils aillent se faire f... ailleurs et non ils reviennent et en force ,les trolls quoi !!

                    • popov 11 août 2012 19:54

                      @RBEYEUR

                      C’est la blague du juif en train de lire un magazine neo-nazi dans un bus de Tel Aviv.
                      Son voisin l’interpelle en lui disant « vous n’avez pas honte de lire ce torchon ici en Israel ».
                      A quoi il répond « et qu’est ce qu’on lit dans votre journal ? Recrudescence des crimes anti-sémitiques en Europe, Profanation de tombes juives par ici, Attaque sur une synagogue par là. Et qu’est-ce qu’on lit dans le mien ? Complot sioniste pour s’emparer du pétrole arabe, Contrôle des informations mondiales par les sionistes, Contrôle de la finance mondiale par les juifs, Contrôle de la politique américaine par les juifs ».
                      Et de conclure « je préfère les bonnes nouvelles ».

                      J’ai hésité à la lâcher parce que je crains fort que certains la comprennent à l’envers.
                      Bon ben tant pis pour eux.


                    • popov 11 août 2012 19:56

                      @ Famine

                      Les chiens aboient, et la caravane passe.

                      Le chien lève une patte devant la mosquée et la caravane aboie.


                    • OMAR 12 août 2012 00:14

                      Omar 33

                      Popov, un pasteur américain a refusé de marier un couple noirs :

                      http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/07/29/un-pasteur-americain-refuse-de-marier-un-couple-de-noirs_1739869_3222.html

                      Motif : on allait y célébrer un mariage canin....


                    • popov 12 août 2012 05:37

                      @Omar

                      Popov, un pasteur américain a refusé de marier un couple noirs

                      Eh bien qu’il soit poursuivi conformément aux lois américaines.

                      Mais tant qu’il ne vient pas m’imposer ses superstitions, cela ne me regarde pas.


                    • OMAR 12 août 2012 00:08

                      Omar 33

                      Bien sûr Juluch, c’est un bon article.....

                      Tant que cet article ne parle pas de l’esclavagisme des pharaons où les esclaves étaient des juifs..
                      Tant qu’il ne parle pas de l’immoralité flagrante de certains passages de la Torah, comme la lapidation, l’esclavage, la répudiation, le mariage forcé de la fille mineure, l’anéantissement des peuples qui vivaient en Canaan, la polygamie..

                      Tant qu’il ne parlera pas de la traite des noirs, de l’ile de Goré, des négriers, de l’apartheid, des enfumades, du KU Klux Klan,etc.. bref de l’innommable forme d’esclavage codifié et appliqué par l’Église et l’Occident...

                      Tant qu’il ne traitera que de l’esclavage mené par les arabes mais amalgamé à l’Islam...

                      Ça restera un bon article.....islamophobe, sans plus....


                    • popov 12 août 2012 06:04

                      @Omar

                      Ça restera un bon article.....islamophobe, sans plus...

                      Regardez ma première réaction à cet article, j’annonçais à l’auteur qui allait se faire accuser d’islamophobie par les propagandistes de l’islam.

                      C’est fou ce que vous êtes prévisibles dans votre secte.


                    • cassandre cassandre 11 août 2012 21:58

                      Bonsoir, Alinéa
                      Vos remarques sont judicieuses et elles touchent le coeur du problème...et accessoirement de la 2ème partie de mon article !

                      Car il ne vous aura pas échappé que vous n’avez lu que la première partie d’un seul et même article. Donc rien d’anormal si vous n’avez pas compris la conclusion que j’espère vous pourrez commenter (voir critiquer ) bientôt.
                      Je poste la 2ème partie dès ce soir.


                      • OMAR 12 août 2012 00:31

                        Omar 33

                        Cassandra : « Il est vrai que Mahomet lui-même possédait des esclaves.. »

                        Le premier muezzin de l’ère musulmane a été un ex esclave noir, Bilal et cela,juste après son affranchissement par le Prophète :

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bilal_ibn_Rabah

                        Imaginez deux secondes, un pape Noir... (on peut toujours rever...).
                         
                        Alors, votre baratin amalgamant des arabes esclavagistes et l’Islam, à d’autres.....
                        Mais je reconnais votre habilité à dé-contextualiser, désinformer et surtout à traiter de sujets à tendance islamophobe...

                        Sauf que vous arrivez après le feu d’artifice : les élections, ça fait plus de 4 mois déjà.....
                        Demandez à votre patronne Pollution-Marine...


                        • epicure 12 août 2012 03:35

                          le coran autorise et valide l’esclavage, notamment sexuel, et ton prophète un grand nombre d’esclaves sexuelles, au moins une dizaine apparement.
                          Ce qui est donné d’un côté (bilal) peut être reprit de l’autre (femmes).

                          Coran (33:50) - "Ô Prophète ! Nous déclarons licites pour toi tes épouses que tu as dotées et les captives que Dieu t’a accordées au titre de butin de guerre« 

                          Coran (4:24) – »Il vous est aussi interdit d’épouser des femmes déjà mariées, à moins qu’elles ne soient vos captives de guerre.« 

                          Coran (16:75) – »Dieu propose en parabole un serviteur réduit à l’esclavage et dénué de tout pouvoir, et un homme libre à qui Nous avons accordé d’amples ressources dont il use en secret et en public. Ces deux hommes sont-ils égaux ? Non, louange à Dieu !"

                          Ah oui voilà une religion qui condamne l’esclavage ? non seulement elle autorise l’esclavage sexuel, qui est même un élément du folklore des califats musulmans, mais en plus justifie l’inégalité entre l’esclave et son maitre.

                          Pour un bilal libéré, combien de gemmes violées sous le statut d’esclaves ?

                          L’islam autorise l’esclavage, il a fait parti de son univers jusqu’à il y a 5 ans ( sur les 1400 ans d’existence ) donc.

                          Ta seule défense c’est donc de crier à l’artifice de l’amalgame.
                          L’histoire, le coran et les hadiths que tu vénères théoriquement te contredisent.


                        • popov 12 août 2012 05:46

                          @Omar

                          Votre réaction ne réfute en rien l’accusation faite au « prophète » de posséder des esclaves.

                          Vous essayez de dévier l’attention du lecteur sur aute chose.

                          J’en déduis que vous admettez que le « prophète » était esclavagiste.


                        • cassandre cassandre 14 août 2012 22:06

                          Oui, Omar33 : Bilal, l’esclave converti puis libéré, qui est fait muezzin.
                          Merci pour ce magnifique contre-exemple que j’aurai pu glisser dans mon article.

                          Mais si vous aviez assimilé la culture de votre pays d’accueil, il aurait dû y avoir quelque chose qui vous choque profondément dans votre allusion. Une chose qui aurait dû vous retenir de l’évoquer.

                          Je ne fais pas d’anachronisme, je ne dé-contextualise pas : l’affaire s’est bien passé au VIIème siècle, en Arabie. On doit connaître l’histoire, en tirer les leçons mais pas la juger.

                          Mais ce qui est choquant, c’est qu’un musulman du XXIème siècle (qui plus est sans doute Français !) n’y trouve rien à redire et cite même ce cas comme exemple d’ouverture d’esprit !

                          Au VIIème siècle, en effet, un esclave en terre d’Islam était obligé de se convertir pour espérer retrouver sa liberté un jour.
                          Se soumettre à Allah pour avoir le droit d’être libre...
                          Mais vous, ça ne vous dérange toujours pas, au XXIème siècle, Omar ?!

                          Au XXIème siècle, l’esclavage est ignoble. Et libérer un esclave que s’il se converti à l’islam est aussi ignoble.


                        • RBEYEUR RBEYEUR 12 août 2012 18:23

                          La vocation esclavagiste est constante chez l’être humain quel que soit le niveau atteint de « civilisation  ».

                          Dans cette évolution « civilisatrice », l’esclave féodal, qualifié de  « machine parlante » par Sénèque, est devenu aujourd’hui une « machine  lucrative  » de par un esclavagisme économique, systémique et diffus.

                          La différence entre les deux « statuts » est énorme ; si le sort de l’esclave féodal était lié au sort de son maître, il n’en est absolument pas de même pour le sort de l’esclave moderne.
                          En effet, il cesse d’exister en tant qu’individu dès qu’il cesse d’être « lucratif », indépendamment des soi-disant « progrès et acquis sociaux ».   

                          Mais il y a plus grave : l’esclavagisme religieux.

                          La France avait pu, de haute lutte, se libérer de l’esclavagisme des « culs bénis » en faisant de la laïcité un incontournable point d’orgue de nos institutions.

                          Mais, hélas, un esclavagisme religieux d’importation, qui dépasse de très loin celui que nous avons éradiqué, s’étend dans notre pays dans des proportions de croissance qui apparaissent très inquiétantes.

                          Cet esclavagisme religieux étranger, où les « culs bénis » sont hautement remplacés par la masse des « culs en l’air », aggrave et amplifie l’esclavagisme social, systémique et diffus évoqué plus haut.   

                          Á cet égard, il n’y a rien à ajouter ni à retrancher à l’excellent article faisant l’objet de la présente discussion.

                          Ses solides et incontestables références sont d’ailleurs parfaitement validées et attestées par les « culs en l’air » de service dans ce forum, grâce à leurs dénégations lapidaires dénuées, comme à l’habitude, de toute argumentation sérieuse, réelle et concrète.


                          • RBEYEUR RBEYEUR 12 août 2012 19:46

                            De Valdor le 12 août à 18h30 :

                            « …Misère Sénèque au Moyen Âge, ! Misère encore Et ça jargonne le sciences eco et l’histoire prétentieux tant que ça peut. Quel fatras au service du contraire de ce qui est proclamé si fort par le commentateur… ».

                            Un comble d’illettrisme !

                            Très intéressant ! Encore ! Encore !


                            • RBEYEUR RBEYEUR 13 août 2012 00:54

                              De Valdor-le-magnifique, le 12 août à 19h50 :

                              « …Si les parents de ce Sénèque vivant au Moyen Âge (AVEC CALIGULA ?)  venaient à se faire connaitre, je leur présenterais les excuses qu’ils réclameraient …..Je m’engage à faire modifier la fiche wikipédia de ce garçon (ENCORE FAUDRAIT-IL SAVOIR LIRE ET ÉCRIRE !). ».

                              Valdor-le-magnifique semble présenter un dramatique déficit neuronal !

                              Mais cela peut se corriger !

                              Alors par quoi commence-t-on ? L’apprentissage de l’alphabet ?


                              • RBEYEUR RBEYEUR 13 août 2012 18:22

                                De Valdor-le-magnifique, le 13 août à 15h55 :

                                « ….@RBEYEUR……. Je ne vous conteste en rien le droit de dire n’importe quoi n’importe comment….
                                Accordez moi celui d’en rire
                                …. ».

                                PETITE LEÇON D’ÉQUILIBRE COMPORTEMENTAL DANS UN DÉBAT

                                Affirmer d’un interlocuteur qu’il dit « n’importe quoi n’importe comment » exige, en toute civilité et avec un minimum d’intelligence, l’appui d’une démonstration dument argumentée des motivations de cette affirmation.
                                En effet, considérer que, seul, le « fait du prince » suffit pour l’étayer, c’est-à-dire, la simple manifestation de Valdor-le-magnifique selon une vérité qui serait définitive et absolue en s’exonérant de toute justification, relève d’une profonde sottise faisant immédiatement boomerang sur son émetteur !
                                Que Valdor-le-magnifique, plagiant Diogène,  puisse en rire depuis son tonneau, alors : « au royaume des cieux les simples d’esprit ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cassandre

cassandre
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès