Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > A ma botte les Médias

A ma botte les Médias

Le chef de l’état fait preuve d’une pugnacité vigoureuse, et ils sont peu nombreux ceux qui y résistent.

Bien sûr, il y a des poches d’insoumission.

Heureusement.

Mais jusqu’à quand. Et jusqu’où ?

Quand on voit le patron de Libération offrir un piédestal à Madame « la Présidente », sous prétexte qu’elle « chante bien », on peut légitimement s’interroger. lien

Mais il y a hélas plus grave.

La pantalonnade de l’interview américain récent, qui mettait en présence l’animateur « vedette » Pujadas, et sa confrère Ferrari, du Prez, n’a pas été un moment de gloire pour ces derniers.

Pujadas, poli et mesuré n’a rien eu à envier de Laurence, qui pour une Ferrari avait levé, dès le début de l’interview, le pied de l’accélérateur.

Dommage pour une Ferrari.

On s’attendait à mieux.

Incapables l’un comme l’autre d’avoir rebondi sur le dérapage évident de Sarkozy lorsque le chef de l’état a qualifié de « coupable » De Villepin, ils n’ont pas fait honneur ce jour là à leur profession.

Guillaume Durand n’est pas en reste.

« L’objet du scandale » (titre de sa nouvelle émission) n’est donc pas là ou on l’attendait.

Celui qui glisse dans un interview une petite phrase surprenante « à la demande du président de la République  » avait invité celui-ci dans son émission, mais on est resté aux sujets qui ne fâchent pas.

Comme les « colonnes de Buren ».

Pas de « princesse de Clèves » dans cette émission qui se veut culturelle.

Ce qui manque un peu d’à-propos. lien

Dommage, car il y a peu, Durand s’était opposé à Morandini, en contestant la possibilité présidentielle de nommer les présidents des chaines publiques, par CSA interposé. Lien

Voilà qui aurait fait un bon sujet culturel.

On avait connu Guillaume plus combattif lorsqu’il avait estimé que la nouvelle direction d’Europe 1 aurait dû remplacer définitivement Elkabbach afin de sortir définitivement du « radio sarko ».

lien

Pas étonnant lorsqu’un Président s’est donné les moyens de destituer à tout moment un président de la chaine publique.

Il a choisi, par support interposés, le président de la chaine publique, ce qui lui donne tout loisir d’engueuler Arlette Chabot, (pourtant très profil bas), lorsque l’envie lui en prend. lien

Il lui a reproché « un manque de représentation de l’UMP » à la télévision publique.

Pourtant, on peut difficilement qualifier Arlette Chabot d’impertinence.

Il a même regretté l’absence de « vraies émissions politiques » en prenant comme référence « l’heure de vérité », l’ex-émission d’Henri de Virieu (paix à son âme) : le ton est donné, et personne ne devrait être surpris.

Pour la chaine privée, la question ne se pose même plus.

Il est l’ami du patron, et entre eux l’ascenseur fonctionne bien.

Etienne Mougeotte ne s’en émeut pas.

Ils se tutoient depuis 20 ou 25 ans.

Çà crée des liens.

Et puis, comme il le dit si bien, aux USA, çà se passait comme çà.

Alors, en France, il n’y a pas de raisons que çà se passe comme çà maintenant.

Ceux qui font preuve de provocation en subissent leur récompense.

PPD en sait quelque chose. lien

La deux et la trois aussi.

Cette trois qui avait arboré un micro en forme de sexe, dans une émission coquine avait fâché le responsable de la chaine.

Pourtant il n’y avait pas de quoi fouetter un ou une chatte. Le téléphone a-t-il sonné, comme aux « heures de gloire » du grand Charles ? Lien

Mais il y a eu aussi « l’affaire de la Trois » qui avait eu l’indélicatesse de faire poireauter Nicolas Sarkozy, précédé d’un technicien qui n’avait pas répondu à son bonjour.

Il n’avait pas aimé. lien

Il avait menacé : « çà va changer ».

Promesse tenue. 

« il faut virer cette direction, çà ne va pas tarder, mais je ne peux rien faire maintenant » a-t-il menacé ». lien

Ce qui est sûr, c’est que Sarkozy n’aime pas être bousculé. lien

La suppression de la pub est-elle une mesure de rétorsion vis-à-vis des chaines publiques ?

Qui sait ?

En tout cas, cette mesure a eu des effets pervers, puisque les deux chaines publiques, profitant d’un démarrage plus rapide sur le « timing » des soirées, ont gagné contre toute attente, des parts de marché sur la Une.

L’effet boomerang.

Heureusement quelques médias tiennent encore debout, et puis il y a Internet…

Alors comme disait un vieil ami africain : « quand l’homme n’a plus d’armes, il lui reste sa bouche, et puis ses pieds ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • xray 30 septembre 2009 21:18


    Lorsque vous cesserez de croire que ce sont les élus qui ont le pouvoir, on pourra peut-être avancer. 
    La politique n’est que de la diversion.  Le pouvoir est ailleurs.

    Vos chers élus se moquent de vous.  Ils ont bien raison. 
    Ils ne sont que des marionnettes d’un grand guignol. 
    Le pouvoir est dans les mains de ceux qui contrôlent le capital de la Dette publique. (Pour la France, cinq fois le budget net de l’État.) 

    Le « capital de la Dette publique » gagne à pourrir la vie du plus grand nombre. C’est de cette façon qu’il s’est construit. (Misères et maladies) 

    Le capital de la Dette publique est entre les mains de ceux qui bénéficient de la loi 1905. La loi 1905 défiscalise les immenses revenus des « curés ». 

    Le Grand Guignol politique 
    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/ 

    Le bourbier européen 
    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/09/le-bourbier-europeen.html 


    Les
    Français sont revenus à la situation du début des « années 40 ». 
    Ils sont soumis à : 

    - Une monnaie d’occupation ; 

    - Des journalistes d’occupation ; 

    - Des mœurs judiciaires dignes du nazisme ; 

    - Des collabos financés et au service de qui ? L’Europe,  les Américains, ou le Vatican ? 

    Néanmoins, dans les moyens mis en œuvre par l’Europe pour asservir les foules on reconnaît les méthodes de curés : 

    - « Générer l’incompréhension, les désordres, la délinquance, la criminalité, l’injustice,  la misère, les maladies, les épidémies, les conflits,  les guerres, les famines, etc. » 
    Le tout reposant sur l’ignorance et les mensonges permanents avec lesquels les individus sont douchés par les médias. 



    • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2009 06:14

      Xray,
      tout celà n’est pas faux,
      il n’empèche que celui que nous avons élu à la tête de l’état s’est donné d’énormes moyens, tant dans ses propres rangs politiques, qu’avec les institutions, et que pour l’instant les français baissent la tête,
      bien sur l’autre pouvoir est aussi ailleurs, mais il y a complicité entre les deux,
      bien sur que cet élu l’a été sur la base de fausses promesses,
      on y était habitué,
      mais là le bouchon a été amené très loin, voire aux antipodes de la réalité, puisque ce qui est voté, décidé, est le contraire de ce qui était promis.
      la crise a bon dos.
      les français sont encore dans un demi sommeil,
      le rêve tourne en cauchemar,
      et au réveil, ils vont avoir la « gueule de bois »
      la suite est prévisible.


    • JL JL 1er octobre 2009 08:16

      Encore un excellent article, merci pour ces liens Olivier. Sur la remarque de Xray : le pouvoir politique est un réel pouvoir, dans les démocraties c’est l’expression du pouvoir du peuple souverain. Il se trouve que la mondialisation taille des croupières au dit pouvoir.

      Plus ou moins, selon la vigueur et la résistance du pouvoir en place, mais ce n’est pas pour autant qu’il en est le pantin. Le pouvoir actuel est inféodé à ses amis milliardaires et a entrepris un travail de démolition de tout ce qui, dans nos institutions protège les plus faibles et participe du lien social, toutes ces choses qui défrisent les puissants : La casse systématique des acquis sociaux, l’endettement de l’Etat le démantèlement des services publics, c’est le quotidien de ce gouvernement félon.

      Quand il ment effrontément au sujet de la pandémie virtuelle et s’apprête à injecter massivement à la population un poison pour le bénéfice des laboratoires pharmaceutiques exonérés d’avance pour ce crime, il commet ni plus ni moins qu’une forfaiture à l’encontre du peuple, son souverain.

      Ce qui est important dans cette affaire de vaccins, réponse logique à la stratégie de la peur mise en œuvre dans les démocraties occidentales, ce n’est pas tant de savoir si oui ou non on protègera le corps des citoyens. Non, ce qui compte c’est de leur dire que leur corps ne leur appartient plus. Un homme dont le corps ne lui appartient pas n’est plus un homme, c’est une bête.

      Mais comme une course contre la montre est engagée par les puissances totalitaires contre les démocraties – la Chine représente aujourd’hui un modèle en ce qu’elle démontre que l’économie de marché n’est pas incompatible avec la dictature – il est fort possible que bientôt, le peuple ne soit plus du tout souverain, mais troupeau. On fera voter les machines à sa place, le temps qu’il s’y habitue. Et Sarkozy ne sera jamais poursuivi pour ses crimes.

       


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2009 09:55

        JL,
        merci,
        effectivement, comme toi, je crois qu’il est un peu facile de se camoufler derrière la mondialisation, et même derrière la crise,
        il reste quand même des solutions qui dépendent de l’état,
        sauf que celui ci n’a pas envie de les prendre, ou du moins il en prend qui sont contre les intérêts des plus pauvres,
        maintenant, à savoir que Sarkozy ne sera jamais poursuivi... ?
        tant qu’il est élu, bien sur, mais après ?


      • Enola Gay Revival Enola Gay Revival 1er octobre 2009 09:59

        Les solutions, elles sont sur Agoravox,

        mais il faut pour cela accepter de changer d’ère, d’air ou d’aire smiley

        « PS : sur Radio stripping, y’a :

         »de l’ombre à la lumière"

        Vous en avez pas marre de marcher vers la lumière dans les couleurs de l’hiver ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2009 10:06

        Enola gay revival,
        sur agoravox, bien sur, mais sur d’autres sites journaliste citoyens aussi,
        et sur les blogs,
        il faut voir avec quelle réactivité les infos qui nous intéressent se retrouvent sur les blogs,
        de même la presse officielle à de plus en plus souvent un œil sur les chroniques internautes,
        et à mon avis, ce n’est que le début.


      • JL JL 1er octobre 2009 10:10

        Olivier, je faisais référence à la course contre la montre. Je crois que l’histoire s’accélère dramatiquement.

        @ Clamos : Sarkozy est petit, et il a les admirateurs qu’il mérite : insignifiants.


      • Enola Gay Revival Enola Gay Revival 1er octobre 2009 10:12

        Pour sûr Oliver,

        sauf que c’est sur Avox que ça se passe, ici et maintenant.

        Pourquoi ?

        Parce que nous le valons bien (du moins y’a toujours que moi et mon papa, du moins pour ce dernier quand il aura reçu la fessée promise cette nuit celui là)  smiley

        PS : j’irai cloner sa planche pour cela s’il le faut smiley


      • Enola Gay Revival Enola Gay Revival 1er octobre 2009 10:17

        J’espère que tous les vieux schnocks qui ont lu mon PS, connaissent leurs classiques sur le bout des doigts car quand la révolution pronétaire va leur tomber sur le râble, faudra pas venir pleurer.


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2009 10:32

        JL,
        bien sur,
        on a le sentiment que le temps même accélère,
        comme si nous étions les jouets d’une courbe exponentielle,
        çà me permet de rebondir sur la théorie de 2012, que j’ai déjà largement évoqué dans plusieurs articles, et qui m’a valu parfois des volées de bois vert !
        le physicien allemand Winfried Otto Schuman a découvert dans les années 50 que la terre possède un taux vibratoire,
        il etait de 7,8Hz et n’avait pas bougé pendant longtemps,
        depuis 1980, il s’est mis à augmenter, il atteint aujourd’hui plus de 12Hz, et devrait atteindre son point culminant de 13Hz à la fin 2012.
        d’après Schuman, cette augmentation est de nature à déclencher des cataclysmes,
        à la lumière des derniers tsunamis, on a envie de lui donner du crédit...
        je sais que je suis largement sorti du sujet, mais tout est peut-être bien lié.


      • Enola Gay Revival Enola Gay Revival 1er octobre 2009 10:35

        C’est sous l’autorité d’un ancien Directeur de la Cité des sciences que tu parles Olivier ?


      • JL JL 1er octobre 2009 10:40

        Cher Olivier, qui donc pourrait t-en vouloir de sortir du sujet, puisque c’est le tien ?  :- ;

        Mais n’oublions jamais : don’t feed the troll.


      • Enola Gay Revival Enola Gay Revival 1er octobre 2009 10:41

        C’est moi le troll JL ?


      • JL JL 1er octobre 2009 10:47

        @ Revival, je ne pensais pas spécialement à vous, mais, désolé si vos commentaires apparaissent sous le mien, je parle du commentaire initial, tête de chapître si vous préférez, ce n’est pas de mon fait ? Vous devriez connaître les règles d’AV. Paar eilleurs, j’ai cru voir que vous aviez beaucoup de fers au feu ! ?

        Ceci dit, pourriez-vous me dire ce que vous pensez de mon commentaire initial, celui sous lequel vous postez là ?


      • Enola Gay Revival Enola Gay Revival 1er octobre 2009 10:50

        Je reviendrai te le dire en Shawford, JL.

        Pour l’instant comme tu dis, j’ai d’autres fers au feu.


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2009 11:40

        enola,
        j’ai du rater un épisode ?
        quel directeur,
        quelle école ?
        j’avoue ne pas voir le rapport...


      • JL JL 2 octobre 2009 13:30

        Scawford Revival, j’attends toujours, conformément à votre engagement, une réponse à ma question. Merci.


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2009 10:01

        Calmos,
        dans une cocotte minute, la pression monte,
        si on enlève pas la soupape pour laisser échapper la vapeur, on risque des dommages,
        pareil pour le pays,
        à force de prendre des coups, le français qui a baissé la tête commence à la relever,
        j’en veux pour preuve les quelques manifs de début d’année,
        à force de laisser s’entasser les injustices, il est assez prévisible qu’un moment ou a un autre, il y ait une explosion,
        pour l’instant, il reste des français, pas beaucoup, qui croient encore en la parole présidentielle,
        mais je crois qu’une majorité n’est plus dupe.
        ...sauf que je ne lis pas dans le marc de café !


      • edouard 1er octobre 2009 11:29

        C’est l’histoire d’un journaliste français condamné à mort pour « complotisme » en 2010 après le « oui » irlandais au Traité de Lisbonne et donc du rétablissement de la peine de mort pour ce crime....
        Sarkozy, dans son auguste clémence, avant sa décapitation lui demande s’il a une dernière volonté...
        Le journaliste lui répond : Oui, sire, je veux apprendre l’Hébreu....


        • olivier cabanel olivier cabanel 1er octobre 2009 11:42

          Edouard,
          très drôle,
          merci d’avoir apporté un peu d’humour,
          par les temps qui courent, c’est une denrée rare,
          et rire est très bon pour la santé,


        • Dolores 2 octobre 2009 20:44


          Depuis quand avons-nous des journalistes à la TV ?

          Ma’âme Chabot se contente de servir la soupe au Petit Nicolas et à ses copains.

          Pujadas et Ferrari ne sont que des présentateurs qui épurent et expurgent joyeusement les articles de quelque vrais journalistes encore existants.

          Pourquoi poser des questions qui peineraient le petit nicolas, je vous le demande ?
          Ce sont de bons élèves, bien disciplinés qui donnent toute satisfaction au « Petit Père des peuples ».


          • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2009 20:54

            Dolores,
            çà ne vous a pas échappé à vous aussi,
            il nous manque des journalistes un peu plus impertinents,
            et ceux qui existent ne sont jamais proposés pour les moments importants,
            quand aux autres ils manquent de cou...rage (oups !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès