Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Abrogez Hadopi

Abrogez Hadopi

La France vient de créer une Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet ( HADOPI ) C’est une mesure liberticide dont on peut en conscience refuser de participer à l’application. Pourquoi ?

Parce que sous couvert de protéger les droits des créateurs – un prétexte fallacieux, car il y a de bien meilleures façons de le faire - on instaure un système permettant à l’État de s’immiscer dans la vie privée des citoyens et de s’arroger l’accès à leurs documents domestiques.

Non seulement cette perquisition en continu est elle odieuse par nature, mais elle pose obstacle à la libre expression de la pensée et fait peser une menace sur toute opinion que le pouvoir en place pourrait déclarer illégale.

Une menace totalement inacceptable, dans un état de droit, puisque la sanction est l’interruption d’un service de communication qui est aujourd’hui le seul rempart contre la manipulation de l’opinion publique par les médias traditionnels tout entier sous contrôle du pouvoir en place.

D’autant plus inacceptable que l’interruption est décidée et appliquée par simple décision administrative, sans intervention préalable du judiciaire, sans référence à des critères spécifiques au cas lui-même et sans autre recours qu’une demande en justice a posteriori où c’est le sanctionné qui aura le fardeau de la preuve.

Hadopi est une mesure antidémocratique. Une agression caractérisée dans cette guerre dont Orwell, dans 1984, nous prévenait que tous les gouvernements allaient l’entreprendre contre leur propre population.

“The war is waged by each ruling group against its own subjects”

Cette attaque de notre “ruling group” doit être repoussée. Elle le sera, si chaque citoyen, en son âme et conscience, juge que cette mesure est inique, compromet notre avenir comme peuple voulant vivre en démocratie et doit donc être bloquée à toutes les étapes de sa mise en application.

Tous les moyens légaux, au fond ou à la forme - ou dilatoires - doivent être utilisés, pour ne pas s’en rendre complices, par tous ceux dont l’État veut faire les instruments de cette atteinte à la liberté.

De même, ceux à qui l’on demandera de poser les gestes nécessaires pour en assurer le fonctionnement technique peuvent, s’ils mettent en doute la légitimité morale d’Hadopi, en contrecarrer indéfiniment l’application en s’abstenant de le faire. Les avis mal adressés, les fils mal branchés… Hadopi ne fonctionnera pas si le peuple ne veut pas qu’Hadopi fonctionne.

Ce ne sont pas les mots d’ordre syndicaux qui vont sauver la démocratie ; ce sera l’obéissance de chacun aux diktats de sa propre conscience, appuyée sur la compréhension tranquille du pouvoir invincible qui est le sien dans une société d’interdépendance.

GAGNONS CETTE BATAILLE AUJOURD’HUI…

 

Pierre JC Allard


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 mai 2009 17:58

    @ PR : Inefficace pour atteindre ses buts avoués, mais terriblement efficace pour aller fouiller partout.  Il faut tout faire - légalement, etc, bien sûr - pour rendre cette mesure inopérante.


    PJCA


  • Gaëtan Pelletier Gaëtan Pelletier 19 mai 2009 02:04

    @Philippe,
    Vous dites que le pouvoir actuel contrôle les médias et l’information ?
    Êtes-vous québécois ? smiley


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 mai 2009 07:13

    @ G. pelletier


    Pour comprendre les liens croisés qui mettent l’information en France entre les mains d’un tout petit groupe d’individus, Voyez la série d’article « La forêt des médias » par Forest Ent , accessible via le site "Les 7 du Québec¨

    PJCA

  • plancherDesVaches 19 mai 2009 11:07

    Regardez ce qu’ils nous préparent :
    http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/05/18/apres-la-dadvsi-et-hadopi-bientot-la-loppsi-2_1187141_651865.html#ens_id=1190324
    « voici que se profile Loppsi, qui élargit encore le champ sécuritaire lié aux nouvelles technologies. Mis bout à bout, ces trois éléments forment un véritable arsenal de »cybersécurité« , promue priorité par Nicolas Sarkozy »
    Fantastique, non ?
    Des chevaux de troie OFFICIELS dans les micros, par exemple : d’opposants politiques, de journalistes, d’associations,....

    MIEUX QU’EN CHINE !!!!!!!!!!!


  • Gasty Gasty 19 mai 2009 15:14

    L’information citoyenne peut se retrouver à l’extérieur au format A4. Nous avons tous une imprimante. Relayer l’information à l’extérieur c’est possible. Proposer les médias citoyens au plus grand nombre en lui disant ou la trouver.Parmi les objets d’Agoravox, les autocollants peuvent etre un bon support. Déjà un logo téléchargeable au bon format pourrait servir d’affichage.


  • neowalsh 18 mai 2009 17:02

    Bonjour,

    Cet article me remet en mémoire un prallèle qui m’était venu à l’esprit en lisant des articles sur cette loi.
    Comme chacun sait, il est assez facile de détourner les adresses IP et ainsi de faire accuser quelqu’un d’autre pour le téléchargement. Et grâce à cette loi, la seule façon de prouver son innocence sera d’avoir installé un logiciel espion agréé par l’Etat.
    Et c’est là que commence le parallèle, imaginons cette loi appliquée à un autre délit, comme par exemple un cambriolage :

    Une personne se fait voler sa voiture, cette voiture sert à un cambriolage et les forces de l’ordre identifient le propriétaire.

    Avec une loi type HADOPI, voilà ce qui pourrait se passer, le propriétaire de la voiture serait automatiquement déclaré coupable, et sanctionné. Il essaierait bien de se défendre en disant qu’il s’est fait volé la voiture, mais on lui répondrait que c’est son véhicule qui a servi et que donc il est coupable. Et là on pourrait lui rétorquer que s’il avait vraiment voulu prouver son innocence, il se serait équipé d’un boitier GPS donnant en permanence sa position géographique à une Haute Autorité de surveillance. Et que tous les citoyens n’ayant rien à se reprocher et voulant montrer leur bonne foi devraient faire de même.

    Alors certes j’avoue que mon parallèle est un peu exagéré, mais c’est à ça que me fait penser HADOPI. Ceux qui téléchargentà grande échelle ne se feront pas prendre.

    Quant à l’argument de l’offre légale, je pense que ces messieurs et dames ayant fait cette loi en sont jamais allé sur un de ces sites. J’ai comparé récemment pour un CD que je me suis acheté, le prix du CD physique en magasin 15,99 €, sur un site de téléchargement légal, le même CD : 26,99€.... Cherchez l’erreur.

    Laurent


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 mai 2009 18:07

      Je crois que le caractère pernicieux et néfaste de cette loi, l’hypocrisie qui l’accompagne et les entorses qu’elle va permettre aux principes du droit et aux procédures démocratiques justifient qu’on collabore tous à en stopper l’application, chacun avec les moyens dont il dispose.


      Pour ceux qui pensent aussi à la juste rémunération des créateurs, je vous invite à mettre 20 minutes à la lecture de cette proposition alternative. 


    • patroc 18 mai 2009 17:46

       Très bon article sur le but inavoué d’hadopi, le contrôle politique d’internet par et pour le pouvoir en place..


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 mai 2009 19:41

        @ Patroc : Le pouvoir se défend contre la tranparence. Comme les vampires, la lumiere le blesse..



        PJCA

      • Bulgroz 18 mai 2009 19:16

        Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques du 9 septembre 1886, complétée à PARIS le 4 mai 1896,révisée à BERLIN le 13 novembre 1908, complétée à BERNE le 20 mars 1914 et révisée à ROME le 2 juin 1928, à BRUXELLES le 26 juin 1948, à STOCKHOLM le 14 juillet 1967 et à PARIS le 24 juillet 1971 et modifiée le 28 septembre 1979.

        ratifié par la France le 11 Septembre 1972, et signé par 164 pays.

        Article 11 Certains droits afférents aux œuvres dramatiques et musicales :

        1. Droit de représentation ou d’exécution publiques et de transmission publique d’une représentation ou exécution ;
        2. Pour ce qui concerne les traductions

        (1) Les auteurs d’œuvres dramatiques, dramatico–musicales et musicales jouissent du droit exclusif d’autoriser :

        (i) la représentation et l’exécution publiques de leurs œuvres, y compris la représentation et l’exécution publiques par tous moyens ou procédés ;
        (ii) la transmission publique par tous moyens de la représentation et de l’exécution de leurs œuvres.

        (2) Les mêmes droits sont accordés aux auteurs d’œuvres dramatiques ou dramatico–musicales pendant toute la durée de leurs droits sur l’œuvre originale, en ce qui concerne la traduction de leurs œuvres.

        Article 11bis Droits de radiodiffusion et droits connexes :

        1. Radiodiffusion et autres communications sans fil ; communication publique, soit par fil, soit sans fil, de l’œuvre radiodiffusée ; communication publique, par haut–parleur ou par d’autres instruments analogues, de l’œuvre radiodiffusée ;

        2. Licences obligatoires ;
        3. Enregistrement ; enregistrements éphémères

        (1) Les auteurs d’œuvres littéraires et artistiques jouissent du droit exclusif d’autoriser :

        (i) la radiodiffusion de leurs œuvres ou la communication publique de ces œuvres par tout autre moyen servant à diffuser sans fil les signes, les sons ou les images ; (ii) toute communication publique, soit par fil, soit sans fil, de l’œuvre radiodiffusée, lorsque cette communication est faite par un autre organisme que celui d’origine ; (iii) la communication publique, par haut–parleur ou par tout autre instrument analogue transmetteur de signes, de sons ou d’images, de l’œuvre radiodiffusée.

        (2) Il appartient aux législations des pays de l’Union de régler les conditions d’exercice des droits visés par l’alinéa 1) ci–dessus, mais ces conditions n’auront qu’un effet strictement limité au pays qui les aurait établies. Elles ne pourront en aucun cas porter atteinte au droit moral de l’auteur, ni au droit qui appartient à l’auteur d’obtenir une rémunération équitable fixée, à défaut d’accord amiable, par l’autorité compétente.

        (3) Sauf stipulation contraire, une autorisation accordée conformément à l’alinéa 1) du présent article n’implique pas l’autorisation d’enregistrer, au moyen d’instruments portant fixation des sons ou des images, l’œuvre radiodiffusée. Est toutefois réservé aux législations des pays de l’Union le régime des enregistrements éphémères effectués par un organisme de radiodiffusion par ses propres moyens et pour ses émissions. Ces législations pourront autoriser la conservation de ces enregistrements dans des archives officielles en raison de leur caractère exceptionnel de documentation.

         Article 11ter Certains droits afférents aux œuvres littéraires :

        1. Droit de récitation publique et de transmission publique d’une récitation ;
        2. Pour ce qui concerne les traductions

        (1) Les auteurs d’œuvres littéraires jouissent du droit exclusif d’autoriser :

        (i) la récitation publique de leurs œuvres, y compris la récitation publique par tous moyens ou procédés ; (ii) la transmission publique par tous moyens de la récitation de leurs œuvres.

        (2) Les mêmes droits sont accordés aux auteurs d’œuvres littéraires pendant toute la durée de leurs droits sur l’œuvre originale, en ce qui concerne la traduction de leurs œuvres.

        http://www.wipo.int/treaties/fr/ip/berne/index.html


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 mai 2009 19:36

          Il faut rémunérer les auteurs mais il ne faut pas restreindre la diffusion de la culture. L’accès à la culture doit être un droit, comme le droit à l’éducation dont il est la conclusion et jouir des mêmes « privilèges ». Simple question de temps pour qu’on comprenne que la diffusion de la connaissance scientifique ne doit pas non être brimée.


          PJCA





        • thomthom 18 mai 2009 21:16

          Sans compter que rémunérer les créateur, OK, pas de problème...

          Mais rémunérer des intermédiaires distributeurs/diffuseurs (qui pompent la majeure partie du fric qu’on nous demande de payer pour les offres légales), c’est devenu tout simplement HORS DE QUESTION.... dans la mesure où ce travail de diffusion et distribution, les internautes peuvent le réaliser eux même mieux que n’importe quelle société commerciale ou système centralisé !

          La création, si les internautes ne payent pas pour, elle disparaitra... la fin de la culture. les distributeurs et diffuseurs, ils peuvent disparaitre, on n’a plus besoin d’eux.. et la culture continuera de s’épanouir sans eux. Les internautes ne sont pas là pour financer des industries obsolètes !

          Reste à trouver le bon modèle économique qui permette (oblige) les internautes à payer les créateurs, sans avoir à rémunérer des diffuseurs.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 mai 2009 23:16

          @ thomthom : Les anticomplotistes vont croire que nous nouys sommes mis d’accord smiley 





          PJCA

        • lmanul 18 mai 2009 21:20

          En réaction à cet article : pour tenter de montrer l’absurdité de la
          loi Hadopi dans le monde d’aujourd’hui, le site web routeurhadopi.fr propose un routeur (cliquer sur « Commander » pour voir l’explication de la « blague ») capable de cracker les réseaux wifi alentours et de s’y connecter automatiquement pour télécharger des torrents. C’est une blague potache mais qui, à mon sens, résume assez bien la situation.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 mai 2009 23:20

            C’est le commencement de la résistance. Nous allons voir des blague et des trucs plu sérieux sortir comme les masques dans le film bien connu...


            PJCA 

          • herve33 18 mai 2009 21:45

            Il serait bon que les citoyens se souviennent pour les prochaines élections quels sont les députés qui ont voté pour cette horrible loi débile qui va nous couter au moins 100 millions d’Euros par an pour un résultat nul ou presque .

             
            Les noms de ceux qui ont voté pour, contre ou se sont abstenus
             :

            http://www.pcinpact.com/actu/news/50819-resultats-vote-assemblee-nationale-scrutin.htm


            • Mister_Will Mister_Will 18 mai 2009 22:19

              Après l’Hadopi, la Loppsi !!!

              Je post ici le lien de cet interview paru sur pcinpact http://www.pcinpact.com/actu/news/50902-loppsi-filtrage-jeanmichel-planche-neutralite.htm
              ... qui laisse entrevoir la suite du processus : la volonté de filtrer, ficher et controler sur l’infrastructure du reseau.

              Affaire à suivre de près...



              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 mai 2009 23:24

                @ Hervé33 & Mister Will. 


                 Bien noté

                PJCA

                • dup 19 mai 2009 09:35

                  le coup des droits d’auteur , des pédophiles , du racisme , de l’antisemitisme ,du terrorisme ,ce n’est que de la poudre aux yeux . le vrai but est Orwelien .Vous reduire à l’état de légume

                  http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/05/18/apres-la-dadvsi-et-hadopi-bientot-la-loppsi-2_1187141_651865.html#xtor=AL-32280184


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 mai 2009 16:59

                    Tout le contrôle qui sera techniquement possible sera mis en place. C’est inévitable et, considérant le pouvoir que la science moderne met à la portée de chaque individu, nécessaire... Il faut apprendre à vivre avec ces nouvelles circonstances et maintenir un espace de liberté, en équilibre instable entre la solidarité qu’exige la vie en société et les coudées franches sans lesquelles l’humain comme entité individuelle perd son sens. Je ne puis que vous inviter à lire tout le site Nouvelle Société, lequel va plus loin dans l’analyse de cette mutation que ce que j’ai lu ailleurs, mais ne fait bien sûr que l’effleurer



                  • just_a_life just_a_life 19 mai 2009 09:52

                    Exactement , je suis entièrement d’accord avec vous !! cette loi ne sert qu’a une seule chose :c’est le flicage de notre connexion ni plu ni moins ......
                    Le pouvoir en place a compris que le web est une formidable arme contre eux,et cela leur fait peur , hors ayant mis le contrôle sur la télé,la radio,les journaux,l’économie,,,,,,ils ne leur restaient plus que internet ............ils n’ont pas mis longtemps a réfléchir sur le moyen de nous supprimer notre dernier rempart de liberté contre cette dictature ,,,,et bien voila c’est en passe d’être finalisé ...... et bien dés que cette loi passe , va falloir se contenir dans nos propos si ce n’est pas en accord avec le pti a talonnettes..........

                    pauvre de nous !!!!!!


                    • Dan63 Dan63 19 mai 2009 11:49

                      Dup,

                      Et quand on ajoute à ça les progrès technologiques de lecture dans les pensées humaines par interprétation des ondes cérébrales... !


                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 mai 2009 17:12

                        @ Shawford :


                        D’abord le comprendre, puis assurer la communication, car je crois que l’échange que nous avons ici ne sera bientôt plus possible. Quand le système sera rodé. il suffira d’un Reichstag pour nous ramener en 1933.

                        PJCA

                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 mai 2009 20:12

                        @ Shawford : ce que Hadopi prouve par dessus tout, c’est que le système ne se préoccupe plus de l’application concrete des lois qui sont édictées. Il compte sur la docilité de la vaste majorité des administrés. C’est ça qui peut se rompre brutalement et nous plonger dans une totale ataxie sociale si une alternative n’est pas prévue rapidement. Il faut penser une Nouvelle Societe, mais la désintégration trop rapide de la société actuelle suggère qu’on garde clle-ci en marche pendant la transition, d’où la probabilité d’une phase de gouvernance autoritaire, que le peuple supportera le temps de mettre les nouvelles structures en place alors qu,il pourrait s’en défaire à tout moment



                        PJCA





                      • Loic 19 mai 2009 13:31

                        Merci pour cet excellent article M. Allard.

                        Comme d’habitude d’ailleurs :)

                        Selon moi, la gravité de la loi HADOPI dépasse largement le cadre de l’internet. Elle remet sérieusement en doute le fonctionnement de notre système parlementaire et notre système judiciaire, sans parler de la défiance de notre gouvernement envers les autorités européennes...

                        Le députés n’a plus de libre arbitre, et les dicidents se voient réduit au silence. M Chavannes, député UMP, en a suffisament parlé sur ce cite.

                        Vaste débat qu’il serait intéressant de voir reprit par l’opposition, même si le livre de Bayrou en parle longuement, le lieu de débat me semble être l’assemblée nationale.

                        Il faut aussi rappeler que la première réaction de la SACEM après l’adoption de HADOPI, fut de proposer une nouvelle fois une taxation des FAI... Comment peut-on être taxé pour un droit dont on est privé juridiquement ? C’est aussi un débat qui devra avoir lieu à l’assemblée !

                        A moins que comme d’habitude, on attende gentillement la période des vacances d’été pour faire passer tout ça incognito...


                        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 mai 2009 17:22

                          L’arme imparable de la dictature contre la démocratie, c’est qu’aussi longtemps qu’est tolérée la liberté d’expression la population en discute intellectuellement, mais ne CROIT PAS viscéralement qu’elle pourrait en être privée. Les gens marchent docilement vers la chambre a gas, en tentant d’identifier la mélodie que joue cette fille qui joue du violon... C’est ce que nous faisons ici ce matin.



                          PJCA


                        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 mai 2009 17:39

                          @ Shawford


                          Merci de nous faire connaître le site en lien. Chaque fois qu’on croit atteindre le faîte du ridicule il y a un dépassement.... J’attends que l’on nomme un cheval au Senat.. 

                          Un crac des jeux informatiques devrait en créer un où l’on jouerait à passer des lois. Un « Law Game » après les « War Games ». Nos législateurs pourraient y passer le plus clair de leur temps, faire ’reload’ quand ils se trompent et s"imaginer qu’ils ont toujours raison.... Vite une subvention de l’État pour créer ce jeu, on dirait qu’il s’agit d’une simulation est qu’il est pédagogique.

                          On pourrait aussi élire de vrais législateur indépendants, mais il faudrait changer des choses

                          PJCA


                        • docdory docdory 19 mai 2009 15:07

                          @ Pierre JC Allard


                          Etant atteint depuis toujours d’infirmité technologique, je ne suis pas concerné par la loi HADOPI , car je n’ai pas la moindre idée de la façon de procéder pour télécharger de la musique, que ce soit légalement ou illégalement .
                           Régulièrement , mes enfants me demandent de télécharger de la musique, mais je suis obligé de leur répondre que ce n’est pas de la mauvaise volonté de ma part, mais que cela dépasse mes compétences informatiques, et que donc , je ne peux pas leur rendre ce service .
                          Quelqu’un qui s’y connaît pourrait-il m’indiquer la procédure à suivre avec un ordinateur Apple ?
                          Une fois la musique téléchargée , comment fait on pour la mettre sur un CD ? Je me contenterais du téléchargement légal , biensûr !

                          • Loic 19 mai 2009 15:20

                            Téléchargez Itunes, sur mac c’est ce qu’il y a de plus simple je pense. Munissez-vous de votre carte bleue.

                            Par contre, pour le CD vous repasserez... (je suppose que vous voulez dire CD lisible sur votre lecteur CD de salon ou voiture ?) Il n’y a pas de manière légale à ma connaissance, surtout depuis Itunes...

                            Si quelqu’un sait, merci de réagir au post :)


                          • Triodus Triodus 19 mai 2009 15:38

                            Bonjour Doc,

                            Même si vous ne téléchargez pas, vous êtes concerné par HADOPI.

                            Et c’est là que le bât blesse : sous des prétextes de « lutte contre le piratage », ou encore « protection des plus jeunes » (argument vicieux car bien plus défendable que les sousous de quelques bruiteux) et autres croisades anti « on-ne-sais-pas-encore-quoi-mais-on-trouvera-bien-demain », et bien vous serez épiable à merci et ceci sans que vous le sachiez.

                            Il ne faut jamais sacrifier un millimètre carré de liberté, même pour un hectare de bonnes raisons..


                          • Gasty Gasty 19 mai 2009 15:41

                            @ doctory

                            Généralement, les formats a télécharger sont en mp3.Une musique mp3 se grave comme un fichier de donnée sur un CD. Avec votre logiciel de gravure, choisissez « Graver un CD (de données) », incorporez tous les fichiers mp3 que vous avez .Lles mp3 sont de simple fichiers de données, une fois gravé votre cd est prêt à etre utiliser. Les nouveaux lecteur de salon sont conçus pourdécoder et lire le mp3, ainsi d’ailleurs que les autoradio/CD.

                            Téléchargez d’abord les morceaux sur votre ordinateur dans un répertoire du disque que vous aurez noté.

                            Téléchargez une musique ici sur votre ordinateur, c’est simple. Rappelez-vous surtout du répertoire ou vous l’aurez enregistré.


                          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 mai 2009 17:46

                            @ Docdory et Loic : Votre honneteté vous honore. L’effet pervers de Hadopi, c’est que de plus en plus de gens vont se dire que c’est la guerre, qu’avec ce qu’ils nous font tout est permis... et télédécharger tout ce qu’ils veulent en demandant au mec de la premiere boutique informatique et en utilisant les trus qui circulent maintenant vitesse grand V à partir de sites expats.


                            PJCA

                          • saint_sebastien saint_sebastien 19 mai 2009 16:06

                            moi je dis renforcez HADOPI !!!
                            Cela va permettre à la france de se positionner dans le secteur des transactions internet anonymes et cryptage des protocoles HTTP et autres P2P, on va devenir les champions du blindage de cable.

                            Et aux couillons qui se feront couper leur abonnement internet ils n’auront qu’a aller pleurer chez Sarko ; ils ont pas été assez intelligent pour ne pas voter pour lui , ils ne le seront pas plus dans la protection de leur vie privé , peut être que Sarko va les gracier lol !


                            • Triodus Triodus 19 mai 2009 16:29

                              Pour aller dans votre sens : Ils ont pas compris qu’en face, on est beaucoup plus nombreux.

                              Et puis certains d’entre nous savent programmer et ainsi nous contribuerons à leur foutre des bâtons dans les roues !

                              Et là, attention..

                              (Bon, je vais pas en rajouter, ces cons seraient capable de rendre illégale la possession d’un compilateur C/C++ !)


                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 mai 2009 19:02

                              @ Biotope : La vraie « licence globale », c’est le libre accès gratuit à toute création artistique et la rémunération des créateurs par l’État selon ce qu’en décide le consensus social, l’enveloppe budgetaire y affecté étant distribuée selon les préférences manifestées par les utilisateurs. Voir au lien le fonctionnement concret 



                              PJCA

                              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 mai 2009 19:06

                                Le site commence à distribuer les commentaires au hasard ... A suivre



                                PJCA

                                • fred 21 mai 2009 07:26

                                  Bonjour,

                                  Tellechargement illégal, d’accord, mais si on tellecharge joséphine ange gardien, qui est passé la veille sur TF1 , il nous coupe la ligne....et tout les épisodes de ncis, les series policiéres, Apartir de quel moment on est hors des clous...


                                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 mai 2009 17:19

                                    @ Fred : Le suivi integral est inapplicable. Les coupures seront aléatoires dans la popuplation identifiée comme contrevenante et ne toucheront que 1 ou 2% des infractions. Vous pôurrez continuer a fantasmer sur Angelique. C’est Fantomas qui se sera glissé dans la vie réelle,... mais il ne toucera pas lui non plus de 1 à 2% des méchants contestataires..


                                    PJCA

                                    • Emmanuel Aguéra LeManu 24 mai 2009 22:13

                                      Bien dit, JC.

                                      « GAGNONS CETTE BATAILLE AUJOURD’HUI… » manquerai pas de chef, tout ça ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès