Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Affaire Clearstream, les méthodes du Monde en cause ?

Affaire Clearstream, les méthodes du Monde en cause ?

Une information contre X... pour violation du secret professionnel vient d’être ouverte contre Le Monde. Le quotidien estime, dans son éditorial du 15 mai, que cette action judiciaire est une attaque de ce qu’il appelle le « pouvoir ». Mais le grand quotidien est-il déontologiquement tout à fait hors de cause ?

Le Monde vient de publier, dans son édition du 15 mai, un bref éditorial expliquant à ses lecteurs les pressions dont il s’estime victime de la part de ce qu’il appelle le "pouvoir". Pour la première fois, l’affaire Clearstream touche directement un média. Et pas n’importe lequel.

Il est vrai que les conditions dans lesquelles le journal a mis au jour les premiers éléments de l’affaire Clearstream ont, au moment des révélations publiées, fait peu débat. Pourtant, aujourd’hui, rattrapées par la vague de l’affaire que le quotidien a largement contribué à mettre au jour, la déontologie et la crédibilité du Monde risquent d’être remises en cause. De nombreuses questions se posent sur les méthodes d’investigation employées par le journal. Comment le quotidien s’est-il procuré les dossiers dont il a publié de larges extraits dans ses colonnes ? A-t-il été suffisamment rigoureux dans son enquête ? Si oui, pourquoi taire ses sources ?

La mise en cause du Monde illustre en réalité l’opposition des deux conceptions qui se livrent bataille, régulièrement, à propos du rôle de la presse écrite.

Selon la première, le travail de la presse doit suivre des règles claires d’absolue transparence vis-à-vis du lecteur. Le secret de l’instruction ne peut être violé qu’à condition de ne pas le remplacer par le secret des sources. C’est la position de Marcel Gauchet qui, dans un article inédit récemment paru dans Le Mensuel de l’Université, considère que Le Monde n’a pas pris les mesures de précaution nécessaires. "Communiquer les procès-verbaux d’une audience d’instruction, en principe couverte par le secret de l’instruction, estime le rédacteur en chef de la revue Le Débat, sans expliquer au lecteur par quel canal les informations ont été transmises au journal, alors que cela conditionne la lecture que l’on peut faire de l’affaire, me semble avoit été une faute de la part du quotidien."

En revanche, d’autres estiment que la liberté de la presse prime toute considération, ou, en tous cas, ne peut être limitée par un respect abusif du secret de l’instruction. C’est en ces termes que s’exprime Jean-Claude Casanova, directeur de Commentaire, qui, dans le même article de LMU, considère qu’il serait étrange que "les membres du gouvernement aient accès au dossier d’instruction par l’intermédiaire du parquet, qui y a accès et qui est soumis à un ministre, et que les citoyens, théoriquement souverains, et au nom desquels on rend la Justice, ne soient pas informés."

Quel que soit le résultat de l’action judiciaire initiée contre Le Monde, l’affaire Clearstream cesse, avec elle, d’être uniquement une affaire politique et judiciaire pour devenir, semble-t-il, une authentique affaire de déontologie médiatique.


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • nantor (---.---.131.113) 16 mai 2006 11:24

    La liberté de la presse est fondamentale.

    Maintenant Le Monde ne sort pas grandi de la manière dont ils ont traité l’affaire. J’ai été très surpris et déçu de les voir se répandre dans la fange de la presse à scandale.

    Chacun est de toute façon apte à juger et à choisir ses supports informatifs.


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 16 mai 2006 14:35

      Excusez-moi mais le rapport avec la presse à scandale m’échappe un peu ! Il s’agit-là d’une affaire d’état, on est bien loin de questions comme celle de savoir si tel apprenti chanteur de Nouvelle Star est homo ou si telle comédienne couche avec telle autre célébrité...


    • Gnol (---.---.192.187) 16 mai 2006 16:03

      Ce serait faire état de l’affaire que de publier l’ensemble du dossier d’instruction ou une synthèse et non pas des extraits jugés les plus « scoopeux »... ça c’est du journalisme de bas étage.

      Surtout que les pseudo-révélations du monde embrouillent plus l’affaire qu’elles ne l’éclaire, sans savoir qui à diffuser ces extraits de PV (et donc ses intentions)... de plus il ne s’agit que de déclarations de certains protagonistes (le général impliqué ayant d’ailleurs réfuté les analyses du Monde sur ses déclarations) en tous cas il n’y a pas la moindre preuve d’avançé. Je suis pour une liberté totale de la presse, mais encore faut-il que cette presse la mérite... ce n’est pas à mon avis le cas du Monde !


    • Hesiem (---.---.40.2) 17 mai 2006 05:34

      Vous parlez des extraits jugés les plus « scoopeux »... j’aurai plutôt tendance à parler des extrais les plus « révélateurs » de l’implication du Président et de son 1er Ministre dans cette affaire.

      C’est étonnant de voir qu’à chaque fois que ça chauffe pour les politiciens, ils nous ressortent le discours sur la protection du secret de l’instruction.

      Merci au journal Le Monde pour avoir oser publier ces fuites.


    • Jojo2 (---.---.158.64) 16 mai 2006 11:35

      « sans expliquer au lecteur par quel canal les informations ont été transmises au journal, »

      Le Watergate n’aurait jamais eu lieu...


      • Cordialement (---.---.146.188) 16 mai 2006 12:35

        Bonjour,

        Je prévient tout de suite que je suis très mal renseigné et que ma question, bien que simple et peut-être idiote, est sincère : et Outreau ?

        Cordialement.


      • Yann Riché (---.---.114.114) 16 mai 2006 13:37

        L’affaire Clearstream n’est pas une affaire en elle même. Le scandale est dans l’usage d’une liste à des fins de conquête de pouvoir.

        Le Monde a sorti l’affaire avec raison. Il est toujours délicat de sortir une affaire, mais n’est ce pas l’occasion d’y voir les incohérences des uns et des autres.

        Cette affaire est la conséquence d’une longue crise politique, et si elle est une manipulation nous ne savons pas dire à qui profite le crime aujourd’hui. Par contre nous savons qui a tenté de l’instrumentaliser (Villepin et indirectement Chirac contre Sarkozy) puis Sarkozy en effet boomerang.

        Le Monde sera sans doute touché pour violation du secret d’instruction. Mais sont-ce les méthodes du Monde qui sont choquantes ? Sont-ce les méthodes de la justice ? Sont-ce les méthodes du pouvoir ? Autant de questions qui nécessairement seront à nuancer, mais la liberté de la presse reste primordiale.

        Ceux qui voudraient la réduire se priveraient d’une ligne de défense qui permet de mettre sur la place publique les scandales d’Outreau (même si au départ la presse se trompe elle corrige le tir ensuite) de Clearstream (des personnes physiques ayant un compte dans une chambre de compensation semble incohérent avec la fonction même d’une chambre de compensation) etc.

        Nous assistons à une tentative de reprise en main du scandale par le gouvernement (Sarko reste, Rondot change de discours, la justice est saisie)... bref vive la presse.


        • alberto (---.---.29.228) 16 mai 2006 13:45

          J’ai voté « intéressant » pour cet article. Mais ceci remet en scène l’éternel bras de fer entre le pouvoir et le contre pouvoir qui est celui de l’information.

          C’est une vieille histoire que l’Histoire a mainte fois démontrée : le Pouvoir n’apprécie pas du tout voir le bon peuple sanctionner ses turpitudes.

          Mais en l’occurrence, dans cette affaire Clear Stream, je pense qu’il y a tellement de manipulations à double (triple ?) détente que si Grand Manipulateur il y a, celui-ci devrait bien regarder ses lacets de chaussures...

          Mais enfin, je me demande quand même, qui se moque de qui ? Car il y a dans les geôles de la République un personnage que tout le monde médiatique fait semblant d’avoir oublié, mais qui n’aurait pas besoin de décodeur de listings informatiques pour révéler les noms de ceux qui ont (ou pas) bénéficié des largesses sonnantes et (surtout) « trébuchantes » issues des rétro commissions des ventes de matériels à des (nombreux) pays étrangers.

          C’est à ce niveau de l’affaire que je m’interroge : Sirven ? Personne ne connaît ! L’instruction en cours ? Ici pas de « fuites » ! Là, le « secret de l’instruction » est bien gardé...

          Mais surtout, pas un mot sur cet aspect de l’affaire de la part de la gente médiatique, je fais ici allusion aux dix ou quinze journalistes qui « font » l’opinion chaque matin : connivence ?

          Pour revenir au sujet de l’article, je pense que la déontologie du journaliste, comme celle de l’homme politique, sera à géométrie variable suivant les circonstances.


          • Henry Moreigne Henry Moreigne 16 mai 2006 13:57

            Il serait trop simple de confondre la fièvre et le thermométre. Les méthodes aujourd’hui employées par les journalistes ou le milieu judiciaire sont devenues incontournables faute de quoi les affaires ne sortiraient jamais. Le vrai probléme c’est l’inamovibilité de fait du président et du premier ministre qui en dépit des multiples affaires et des résultats électoraux s’arc-boutent sur leurs poste, en totale contradiction avec l’esprit de la Vème république.


            • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 16 mai 2006 14:31

              Bravo ! Cet acharnement à rester coûte que coûte est parfaitement indécent.


            • Dejan (---.---.70.125) 17 mai 2006 13:35

              Bonjour,

              Ce qui serait profondément indécent c’est qu’un premier Ministre s’abaisse à capituler devant les vociférations d’une gauche qui n’ayant pas de solution de rechange en terme de politique à mener en est réduite à hurler et faire des effets de manche à l’assemblée. Avec les effets de manche ajoutons l’indignité dans laquelle se sont fourvoyé « les représentants du peuple » agitant le journal « Le Monde » en guise de preuve à charge contre DDV. Le Premier Ministre a raison de faire front. C’est tout à son honneur de refuser de capituler face à des démagogues. Beaucoup plus qu’on ne croit le savoir lui reprochent d’avoir capituler dans l’affaire du CPE. Dejan


            • tartator (---.---.109.206) 16 mai 2006 14:04

              Le scandale n’est pas dans la presse, mais bien chez nos politiques. Il ne faut pas se tromper de cible. J’estime que le Monde a contribué à ce que cette affaire ne tombe pas dans les oubliettes des cabinets ministèriels. Je regrette simplement que le formidable travail d’investigation de Denis Robert ait été étouffé par des médias aux ordres d’un grand capital masqué. De toute façon, nous n’avons plus de souci à nous faire, Galouzeau à la confiance de Jacques, circulez, y a plus rien à voir, et vivement le 9 juin, que le foot occupe tous les esprits, que la bande de pieds nickelés puisse continuer en douce à faire ses coups foireux sur le compte des contribuables...sinon, il y a bien longtemps que les français savent qu’ils sont gouvernés par des pourris, tous issus de la même école (l’ENA - l’école nationale de l’arnaque)...en attendant, ce sont les étrangers qui se marrent bien des facéties chiraquiennes et des guerres claniques (ils sont fous ces gaullois !!!(je ne parle pas des gaulois)), depuis plus de 2000 ans, c’est la même renguaine.


              • parkway (---.---.18.161) 17 mai 2006 13:12

                à tartator :

                t’as tout compris,chef !

                ok avec toi !


              • Anne-Marie Beziau (---.---.113.41) 19 mai 2006 22:38

                Le scandale n’est-il pas plutôt d’abord dans Clearsteam soi-même et dans le fait que les médias et les politiques ne s’interessent qu’aux aspects étroitement politiciens de l’affaire ? N’était-ce pas le bon moment pour sensibiliser l’opinion à la réalité du monde libéral, à ses vilains dessous ?

                Est-il vraiment pensable qu’on ait pu entendre,lire ou laisser entendre que ce qui était choquant c’est que Villepin ait osé enquêter non seulement sur des hommes d’affaires mais aussi sur des politiques ? et que scandale suprême il l’ait fait sans les prévenir ? Faut-il donc traiter différemment les uns et les autres ? Fallait-il les prévenir ?

                Que l’affaire traduise des guerres de clans dans la droite certes, mais est-ce là vraiment le problème pour la gauche ?

                Vrais listings, faux listings ? Ce qui est certain c’est que les gens qui directement ou sous le voile de sociétés « de couverture » agiotent derrière divers systémes financiers (dont Clearsteam est l’un des plus perfectionné) sont nombreux parmi les gens qui ont pignon sur nos gouvernements et nos économies.

                Mais ces gouvernements et ces économies sont celles mises en place par la mondialisation et l’Europe libérale.

                Qui veut les renverser et comment ?


              • Loïc (---.---.177.93) 16 mai 2006 14:55

                A l’attention de « nantor ». Ce qui est fondamental c’est le respect de l’état de droit, la liberté de la presse n’est qu’un droit parmis de nombreux autres. Un point c’est tout.


                • Loïc (---.---.177.93) 16 mai 2006 15:05

                  A l’attention de Henry Moreigne qui dit :« Le vrai probléme c’est l’inamovibilité de fait du président et du premier ministre qui en dépit des multiples affaires et des résultats électoraux s’arc-boutent sur leurs poste, en totale contradiction avec l’esprit de la Vème république. » Vous n’êtes pas au courant que Chirac a été élu, que De Villepin peut être renversé aujourd’hui au parlement, qu’il existe une cour de justice de la République en cas des de faute grave des sus-nommés. Vous m’avez l’air d’un bon démocrate. Avec vous la guillotine marcherait tous les jours, les procès se feraient en 5 minutes, les accusés seraient priés de se taire etc.. Et avec tout ça vous vous permettez de donner des leçons. Vous me faites vomir.


                • Loïc (---.---.177.93) 16 mai 2006 15:08

                  A l’attention de Henry Moreigne qui dit :« Le vrai probléme c’est l’inamovibilité de fait du président et du premier ministre qui en dépit des multiples affaires et des résultats électoraux s’arc-boutent sur leurs poste, en totale contradiction avec l’esprit de la Vème république. » Vous n’êtes pas au courant que Chirac a été élu, que De Villepin peut être renversé aujourd’hui au parlement, qu’il existe une cour de justice de la République en cas des de faute grave des sus-nommés. Vous m’avez l’air d’un bon démocrate. Avec vous la guillotine marcherait tous les jours, les procès se feraient en 5 minutes, les accusés seraient priés de se taire etc.. Et avec tout ça vous vous permettez de donner des leçons. Vous me faites vomir.


                • Henry Moreigne Henry Moreigne 16 mai 2006 15:34

                  ce qui devrait vous faire vomir ce sont les frais de bouche de la Mairie de Paris et la gestion des HLM de Paris lorsque J. Chirac était Maire ! De même la référence à une filiation gaulliste devrait vous interpeller. De Gaulle quant il était désavoué par les urnes en tiraient (lui) les conséquences. Il n’y a que dans les republiques bananières que réclamer de la probité et de l’intégrité est révolutionnaire !


                • parkway (---.---.18.161) 17 mai 2006 13:03

                  cher moreigne, vous savez bien que, pour éviter de se tromper et d’éviter de condamner des innocents comme pour le procès d’Outreau, les juges ont décidé d’un non lieu !

                  tout ce que l’on a dit sur cette affaire, ce n’était donc que du vent ! Chirac est un grand innocent !

                  Bien évidemment, personne n’y croit !

                  C’est pas un bon point pour la justice !


                • parkway (---.---.18.161) 17 mai 2006 13:08

                  je ne suis pas pour la peine de mort, mais pour les coup de pieds aux culs !

                  Trouver que Chirac et Villepin, c’est ce qui est arrivé de mieux à la France !!! franchement !

                  Vous êtes bouché, vous aussi !

                  Moi, j’espère que les connards de l’ump vont disparaître en 2007 !!!

                  Pas besoin de guillotine !


                • www.jean-brice.fr (---.---.25.131) 16 mai 2006 15:03

                  Cela fait plus de trente ans que « Le Monde » joue contre le pays : on peut être un journal d’opposition, sans être systématiquement ANTI-FRANCAIS. Rien d’étonnant avec M.M. COLOMBANI et MINC à sa tête ... LA PRESSE FRANCAISE EST LAMENTABLE avec un « Figaro » qui est la pravda de la droite et un « Monde » aux ordres de la pensée unique, c’est à dire de l’oligarchie qui gouverne réellement le MONDE, le vrai celui-là ...


                  • nono (---.---.94.25) 16 mai 2006 15:15

                    Vous avez raison la vérité est dans le journal rouge ou l’humanité.... la seule publication de l’extreme gauche que j’aime c’est pif gadget....


                  • nonoo (---.---.94.25) 16 mai 2006 15:17

                    C’est vrai que le journal rouge ou l’humanité detient la vérite... le seul titre de l’extreme gauche qu’est credible c’est pif gadget...


                  • www.jean-brice.fr (---.---.25.131) 16 mai 2006 15:22

                    Quant aux autre médias, il ne vaut mieux pas en parler ...


                  • Angus (---.---.131.193) 16 mai 2006 15:22

                    Moi, je trouve courageux de la part du Monde d’avoir sorti ça en bravant l’interdit du secret de l’instruction.

                    Cela nous donne une idée de ce qu’on va devoir subir pendant la campagne pour 2007, en lieu et place d’un débat de société portant sur les vrais enjeux du futur.

                    Allez, courage, chers journalistes, faites briller nos élites politiques ! s’il n’en reste qu’un (ou qu’une) qu’il soit montré comme le plus verteux, pour une fois.


                    • Daniel Milan (---.---.168.27) 16 mai 2006 15:34

                      Si « Le Monde » a « sorti » cette affaire, c’est qu’il y a été autorisé... ou obligé ? pour mieux l’étouffer ensuite ? Par ailleurs, les médias, ont besoin de « sortir » quelques affaires, pour faire croire au mythe entretenu, qui ferait d’eux « le quatrième pouvoir » ! C’est « l’affaire » qui cache certainement des affaires plus importantes ! De toute façon les médias sont au service des puissants et de l’argent !


                      • Adolphos (---.---.59.170) 16 mai 2006 15:58

                        Bon, le Monde, on sait ce que c’est, on connait son ethique, la moralité de ses journaliste, son crédit, ses méthodes. Venir faire les étonnés aprés, c’est bizare. N’avez pas lu le livre « La face caché du Monde » ??


                        • (---.---.162.15) 16 mai 2006 16:41

                          En ce concerne « Le Monde », je suis d’accord avec ceux qui pensent que ce journal n’a pas l’honorabilité dont certains trop nombreux le créditent.

                          D’un autre côté, sans de telles révélations, il est vrai qu’il ne pourrait pas être possible de connaître certains abus de ceux qui nous gouvernent.

                          Je ne pense donc pas qu’il soit sain de reprocher au Monde ses révélations.

                          Par contre, je ne comprends que ce journal ait monté cette affaire en épingle de façon aussi ostentatoire. Car les faits reprochés sont-ils aussi importants qu’il a été prétendu ?

                          Que reproche-ton à nos gouvernants ? Que des noms aient été ajoutés sur une liste de détournements de fonds. Cet ajout frauduleux a-t-il fait des torts à quelqu’un ? Non, puisque lorsqu’on a eu connaissance de ces ajouts, on savait déjà qu’ils étaient frauduleux (hors au tout début, très peu de personnes). Donc quelqu’un a tenté un « mauvais coup » qui a tout de suite été un pétard mouillé. Il n’y a vraiment pas de quoi en faire un « scandale d’état », il y a des coups tordus autrement redoutables !

                          C’est pourtant ce qu’a fait « Le Monde » et c’est ce que l’on est en droit de lui reprocher.

                          Que ceux qui ne sont pas d’accord avec moi apporte des éléments objectifs pour expliquer en quoi cette manoeuvre a fait des torts, ou même aurait pu en faire (tant la falsification était grossière) (en cela je doute qu’un informaticien tel Imad Lahoud soit « le corbeau », c’est plutôt la bévue d’un apprenti bidouilleur en excel croyant avoir trouvé un bon bluff, ce qui correspond peut-être à Gergorin).

                          Ceci étant dit le terme « scandale Clearstream » est tout à fait adapté aux opérations très obscures de la banque luxembourgeoise, il est sûrement là le gros scandale (ce qu’a validé « Le Monde » avec un article extrêmement fielleux sur le journaliste Robert, dénonciateur des blanchiments de cette banque).

                          Am.


                          • www.jean-brice.fr (---.---.138.217) 16 mai 2006 21:32

                            En gros, je suis d’accord avec vous ...


                          • botrange (---.---.6.129) 17 mai 2006 00:38

                            Eh bien, moi je suis 100 % d’accord avec vous.

                            Je ne vais pas répéter vos arguments , mais j’ai retenu le mot oligarchie qui fait tilt. Les attaques ultra-violentes contre le gouvernement semblent profiter à ... M.Sarkozy , en tous cas pour le moment. Le " Monde travaille-t-il pour lui ?

                            Mais, la roue tourne.

                            Les deux pages d’interview du Général Rondot, dimanche passé,dans le journal du Dimanche sont un important tournant dans cette affaire. Dommage que les Français n’aient pu se procurer ce texte ( payant sur le site JDD), résumé très imparfaitement par les agences de presse. La bonne foi et la correction de ce général semblent évidentes et d’ailleurs, le texte initial caviardé du« Monde », parce que mettant en cause Chirac et Villepin, avait recueili TOUS les suffrages.

                            A présent, le général met le choses au point. L’UMP reste soudé ( certes en apparence) , Bayrou essuye un échec et Villepin est sauvé, bien entendu sous réserve de nouvelles révélations ou d’un coup de jarnac de S. ... ou du « Monde » devenu implacable.

                            J’ose le dire, un coup de chapeau au Premier Ministre : courage, sang froid et surtout je suis convaincu qu’il n’a rien à se reprocher dans cette affaire.

                            Cela , de nombreux Français, qui savent lire entre les lignes de tout ce fatras journalistique et médiatique, le ressentent.


                          • marcel thiriet (---.---.27.246) 16 mai 2006 17:21

                            Oui, le travail sérieux et courageux de Denis Robert n’a pas été reconnu par le Monde, c’est le moins qu’on puisse dire...

                            L’affaire Clearstream, c’est d’abord ce dont parle Robert depuis des années , le reste n’est que mousse médiatique...


                            • www.jean-brice.fr (---.---.138.217) 16 mai 2006 21:39

                              Par contre, le Monde, dès qu’il peut s’emparer d’une affaire qui ne sent pas bon, il est le premier ...


                            • sam (---.---.20.156) 16 mai 2006 17:22

                              bien que les methodes utilisé soit discutable nous savons que ce n’est rien par rapport au methodes et aux moyens utilisé par le gouvernement. la question qui faut se poser aussi c est pour le compte de qui le Monde a travailler car par exemple si c ’etait un proche de colombani rien n aurait ete publié. Les patrons de grands medias et les politique marchen emsemble exemple sarko avec serge july patron de liberation. http://sarkostique.over-blog.com/categorie-299320.html

                              la perquisition chez les avocats puis ensuite au journal est digne d un etat dictatoriale eh oui cest ca la france


                              • philou (---.---.68.100) 16 mai 2006 17:56

                                Le véritable scandale, dans cette affaire, c’est qu’on ne parle plus (d’ailleurs on n’a jamais vraiment parlé) de l’essentiel... à savoir le fait que la quasi-totalité des banques et de nombreuses entreprises (françaises comme européennes) détiennent des comptes dans moult paradis fiscaux, sous la couverture de Clearstream. Pour quoi faire ? Les films et bouquins de Denis Robert l’expliquent à merveille, je ne vais pas tout reprendre ici. Et ces enquêtes, ces révélations lui valent bien des déboires encore à ce jour, dont presque personne ne parle. Sarko contre Villepin ? Un bel écran de fumée, derrière lequel beaucoup, beaucoup de gens se frottent les mains. Le Monde a beau jeu de se dépeindre en contre-pouvoir, mais il fait semblant d’oublier que le pouvoir des financiers dépasse aujourd’hui celui de Villepin, Chirac et autres. D’ailleurs, qui siège dans les instances dirigeantes du Monde ? Je vous laisse chercher la réponse... À lire : Une interview de Denis Robert, dans l’Huma (eh oui) : http://www.humanite.fr/popup_print.php3?id_article=829298 Un florilège de citations : http://rebellyon.info/article2187.html Menaces sur Denis Robert : http://davduf.net/article.php3?id_article=272


                                • NONO (---.---.94.25) 16 mai 2006 18:18

                                  http://rebellyon.info/ SITE DE DESINFORMATION DE L EXTREME GAUCHE


                                  • nantor (---.---.131.113) 16 mai 2006 21:11

                                    Mon commentaire a suscité quelques réactions. Je précise donc pourquoi je dis que Le Monde s’est fourvoyé.

                                    - Le Monde ne traite plus le fond de l’affaire Clearstram, qui lui est très sérieux et scandaleux (voir les articles de Denis Robert, et l’excellent article récent sur le fond du sujet sur AV). Il y a eu visisblement des noms rajoutés sur des listings ? Donc c’est qu’il y a des vrais noms sur ces listings !!!

                                    - Le Monde a distillé jour après jour des pseudo-révélations, souvent hors contexte, sans prendre le soin (volontairement ?) de faire la part entre le fond et la forme. Le Monde tendrait vers le sensationnel ?

                                    - Le Monde a mis en avant la manipulation vers la « victime » Sarkozy, parce que ça fait vendre. Si je ne m’abuse, de nombreuses personnalités étaient touchées ; et pas que Sarkozy ! Etrange de la part du Monde.

                                    Maintenant j’ai bien pris soin de préciser que la liberté de la presse est fondamentale ; et je serais choqué qu’une perquisition ait lieu au Monde.

                                    Et hop, deux autres réflexions :

                                    - Si De Villepin a eu connaissance de cette affaire (au début, sans savoir qu’il y avait manip), le scandale aurait été qu’il ne diligente pas une enquête !
                                    - Pourquoi tant de bruit et de fumée sur une fausse liste ? Certains n’auraient pas intérêt à ce que les regards se détournent de la vraie affaire Clearstream ???!!!... merci Le Monde (qui semble rouler pour Sarko depuis un moment !)


                                    • www.jean-brice.fr (---.---.138.217) 16 mai 2006 21:42

                                      Je pense que de plus en plus de gens savent que « Le Monde » roule pour SARKOZY ...


                                    • Jojo2 (---.---.187.27) 16 mai 2006 23:40

                                      Je suis assez d’accord. On a fait monter la mayonnaise pour que le nain puisse se poser en victime.


                                    • Miloy (---.---.27.35) 17 mai 2006 00:18

                                      Il est évident que si les journalistes ne pouvaient plus garder secrètes leurs sources, elles se tariraient vite et que les victimes seraient la possibilité d’informer, et donc le citoyen. C’est d’ailleurs pourquoi le secret de l’instruction ne peut être opposé au journaliste. Quant aux commentateurs qui assimilent les informations du Monde à celles de la presse de caniveau, ils devraient qu’ils prennent conscience qu’il ne s’agit pas, ici, d’une affaire Lewinsky ou de quoi que ce soit de ce style, mais d’une affaire où les gens qui nous gouvernent détournent les moyens et les services de la République pour servir leurs intérêts mesquins. Je n’approuve pas toujours les positions du Monde et je le sais capable de la plus extrême mauvaise foi, mais sur cette affaire, il est inattaquable. si ce n’est sur l’info elle-même,il est trop tôt pour en juger, en tout cas sur la méthode .


                                      • Erick (---.---.25.117) 17 mai 2006 10:43

                                        La violation du secret de l’ instruction est le problème des juges et de l’ administration de la justice. C’ est à eux qu’ il faut éventuellement s’ en prendre. En revanche, les principes déontologiques qui devraient être ceux de la presse imposent que des informations obtenues « sous le manteau » soient mises en cohérence, vérifiées et que l’ interprétation qui en est faite soit des plus rigoureuses. Les journalistes - et « le Monde » en particulier - peuvent bien pousser des cris de vierges outragées, ils ne donnent pas l’ impression d’ avoir suivi de tels préceptes, du haut de leur mission sacrée d’ informer le peuple ignorant. Il est vrai que la diffamation ne coûte pas trés cher mais peut rapporter beaucoup, financièrement et/ou politiquement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès